Moteur de recherche catholique portant sur la Bible et sur une bibliothèque d'ouvrages de référence en théologie, philosophie et histoire.
A la vérité, je suis inhabile pour la parole, mais non pour la science;puisque en toutes choses nous nous sommes entièrement fait connaître à vous.
|
Saisissez un texte à rechercher ou bien sélectionnez un livre
Épître de saint Jude
La recherche n'a donné aucun résultat.
AccueilCramponJude0/0 résultat(s)
0/0 résultat(s)

Épître de saint Jude

Chapitre 1

 | 
 | 
Chap. : 
1 Jude serviteur de Jésus-Christ et frère de Jacques, aux élus qui ont été aimés en Dieu le Père, et gardés pour Jésus-Christ :2 la miséricorde, la paix et l’amour vous soient donnés pleinement.
 
3 Bien-aimés, comme je mettais tout mon zèle à vous écrire au sujet de notre salut commun, je me suis vu dans la nécessité de vous adresser cette lettre, pour vous exhorter à combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes.4 Car il s’est glissé parmi vous certains hommes, dont il a été écrit depuis longtemps qu’ils encouraient cette condamnation, hommes impies, qui changent la grâce de notre Dieu en licence, et qui renient notre seul Maître et Seigneur Jésus-Christ.
 
5 Je veux vous rappeler ce que vous avez autrefois appris, que Jésus, après avoir sauvé son peuple de la terre d’Égypte, fit périr ensuite ceux qui furent incrédules ;6 et qu’il retint pour le jugement du grand jour, liés de chaînes éternelles, au sein des ténèbres, les anges qui n’ont pas conservé leur principauté, mais qui ont abandonné leur propre demeure.7 De même Sodome et Gomorrhe, et les villes voisines qui se livrèrent à la même sorte d’impudicité et abusèrent d’une chair étrangère, gisent là en exemple, subissant la peine d’un feu éternel.
 
8 Cependant, ces hommes eux aussi, dans leur délire, souillent pareillement leur chair, méprisent la souveraineté et injurient les gloires.9 L’archange Michel lui-même, lorsqu’il contestait avec le diable et lui disputait le corps de Moïse, n’osa pas porter contre lui une sentence d’exécration, mais il se contenta de dire : « Que le Seigneur te punisse ! »10 Mais ceux-ci, ils blasphèment tout ce qu’ils ignorent, et quant à ce qu’ils connaissent naturellement, comme les bêtes sans raison, ils s’y corrompent.11 Malheur à eux ! car ils sont entrés dans la voie de Caïn, ils se sont jetés pour un salaire dans l’égarement de Balaam, ils se sont perdus par la révolte de Coré ?
 
12 Ils sont des écueils dans vos agapes, où ils font impudemment bonne chère, ne songeant qu’à se repaître eux-mêmes ; nuées sans eau, emportées au hasard par les vents ; arbres d’automne sans fruits, deux fois morts, déracinés ;13 vagues furieuses de la mer ; jetant l’écume de leurs hontes ; astres errants, auxquels d’épaisses ténèbres sont réservées pour l’éternité.
 
14 C’est d’eux aussi qu’Enoch, le septième patriarche depuis Adam, a prophétisé en ces termes : « Voici que le Seigneur est venu avec la multitude innombrable de ses saints,15 pour exécuter son jugement sur tous, et convaincre tous les impies de toutes les œuvres d’impiété qu’ils ont commises et de toutes les paroles criminelles qu’eux, pécheurs impies, ont proférées contre lui. »16 Ce sont des gens qui murmurent et se plaignent sans cesse de leur sort, qui vivent au gré de leurs convoitises, ont la bouche remplie de paroles pompeuses, et qui par intérêt se font admirateurs d’autrui.
 
17 Pour vous, bien-aimés, souvenez-vous de ce qui vous a été annoncé d’avance par les Apôtres de Notre-Seigneur Jésus-Christ.18 Ils vous disaient qu’au dernier temps il y aurait des hommes moqueurs, vivant au gré de leurs convoitises impies,19 gens qui provoquent des divisions, hommes sensuels qui n’ont pas l’esprit.
 
20 Pour vous, bien-aimés, vous édifiant vous-même sur le fondement de votre très sainte foi, et priant dans le Saint-Esprit,21 conservez-vous dans l’amour de Dieu, attendant la miséricorde de Notre-Seigneur Jésus-Christ, pour la vie éternelle.
 
22 Il en est qu’il faut confondre comme déjà séparés de vous ;23 d’autres, sauvez-les en les arrachant au feu ; pour les autres, ayez-en pitié, mais avec crainte, haïssant jusqu’à la tunique souillée par la chair.
 
24 À celui qui a le pouvoir de vous préserver de toute chute et de vous faire paraître irrépréhensibles et pleins d’allégresse devant le trône de sa gloire,25 au seul Dieu notre Sauveur, par Jésus-Christ, Notre-Seigneur, soient gloire, majesté, force et empire dès avant tous les temps, et maintenant, et dans tous les siècles ! Amen !

Bible Crampon 1923


Deuxième édition de la traduction de la Bible d’après les textes originaux par l’abbé CRAMPON, chanoine d’Amiens. Édition révisée par l’Institut Catholique de Paris avec la collaboration des Professeurs du séminaire du Saint-Sulpice. Société de S. Jean l’Évangéliste, Desclée et Cie, Édit. Pont., Paris – Tournai – Rome, 1923. Traduite du grec et de l'hébreu (de la Massore), la Bible Crampon prend soin de ne pas s'éloigner de la Vulgate et, dans des notes savantes et irréprochables, donne même les variantes de la Septante. Recatho publie une version non commentée. Pour avoir les commentaires du chanoine Crampon, il faut télécharger la version PDF ici. Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire notre page de présentation des différentes versions de la Bible expliquant notre choix.