Moteur de recherche catholique portant sur la Bible et sur une bibliothèque d'ouvrages de référence en théologie, philosophie et histoire.
Car à la vérité, ils me parlaient pacifiquement ; mais, dans leur colère ardente, parlant à la terre, ils pensaient à des fourberies.
|
Saisissez un texte à rechercher ou bien sélectionnez un livre
Épître de saint Paul aux Colossiens
La recherche n'a donné aucun résultat.
AccueilFillionColossiens0/0 résultat(s)
0/0 résultat(s)

Épître de saint Paul aux Colossiens

Chapitre 1

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
1 Paul, Apôtre de Jésus-Christ par la volonté de Dieu, et Timothée, notre frère,2 aux saints et fidèles frères dans le Christ Jésus, qui sont à Colosses.3 Que la grâce et la paix soient sur vous, de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus-Christ ! Nous rendons grâces à Dieu, Père de notre Seigneur Jésus-Christ, ne cessant pas de prier pour vous,
 
4 ayant été informés de votre foi en Jésus-Christ, et de la charité que vous portez à tous les saints,5 à cause de l’espérance qui vous est réservée dans le Ciel, et dont vous avez eu connaissance par la parole de vérité de l’Évangile.6 Il est parvenu jusqu’à vous, comme il est aussi dans le monde entier, où il porte des fruits et grandit, comme parmi vous, depuis le jour où vous avez entendu et connu la grâce de Dieu, conformément à la vérité,7 selon que vous en avez été instruits par Epaphras, notre bien-aimé compagnon de service, qui est pour vous un fidèle ministre de Jésus-Christ,8 et qui nous a aussi fait connaître votre charité toute spirituelle.
 
9 C’est pourquoi, nous aussi, depuis le jour où nous l’avons appris, nous ne cessons pas de prier pour vous, et de demander à Dieu que vous soyez remplis de la connaissance de Sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle,10 Pour marcher d’une manière digne de Dieu, Lui plaisant en toutes choses, portant des fruits en toute sorte de bonnes œuvres, et croissant dans la connaissance de Dieu ;11 fortifiés à tous égards par la puissance de Sa gloire, pour manifester toute patience et longanimité, en même temps que la joie ;12 rendant grâces à Dieu le Père, qui nous a rendus dignes d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière,13 qui nous a arrachés à la puissance des ténèbres, et nous a fait passer dans le royaume de Son Fils bien-aimé,14 en qui nous avons la rédemption, par Son sang, et la rémission des péchés.
 
15 C’est Lui qui est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute créature ;16 car en Lui toutes choses ont été créées dans le Ciel et sur la terre, les visibles et les invisibles, soit les trônes, soit les dominations, soit les principautés, soit les puissances : tout a été créé par Lui et pour Lui,17 et Il est avant tous, et toutes choses subsistent en Lui.18 C’est Lui aussi qui est le chef du corps de l’Église ; Lui est les prémices, le premier-né d’entre les morts, afin d’être en toutes choses le premier ;19 car il a plu à Dieu que toute plénitude résidât en Lui ;20 et il Lui a plu de réconcilier par Lui toutes choses avec Lui-même, soit celles qui sont sur la terre, soit celles qui sont dans le Ciel, en établissant la paix par le sang de Sa Croix.
 
21 Et vous qui étiez autrefois des étrangers et des ennemis, par vos penchants et vos œuvres mauvaises,22 Il vous a réconciliés maintenant par la mort de Son Fils en Son corps charnel, pour vous faire paraître devant Lui saints, sans tache et irrépréhensibles,23 si toutefois vous demeurez fondés et affermis dans la foi, et inébranlables dans l’espérance offerte par l’Évangile que vous avez entendu, qui a été prêché à toute créature qui est sous le ciel, et dont moi, Paul, je suis devenu le ministre.
 
24 Maintenant je me réjouis dans mes souffrances pour vous, et ce qui manque aux souffrances du Christ, je le complète dans ma chair pour Son corps, qui est l’Église,25 dont je suis devenu le ministre, selon la charge que Dieu m’a donnée relativement à vous, pour que j’annonce pleinement la parole de Dieu,26 le mystère qui a été caché aux siècles et aux générations, mais qui maintenant a été manifesté à Ses saints,27 auxquels Dieu a voulu faire connaître quelles sont les richesses de la gloire de ce mystère parmi les Gentils, à savoir, le Christ en vous, l’espérance de la gloire.28 C’est Lui que nous annonçons, reprenant tout homme, et instruisant tout homme en toute sagesse, afin que nous rendions tout homme parfait en Jésus-Christ.29 C’est aussi à quoi je travaille, en combattant avec Sa force, qui agit puissamment en moi.

Chapitre 2

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
1 Car je veux que vous sachiez quelle sollicitude j’ai pour vous, et pour ceux qui sont à Laodicée, et pour tous ceux qui n’ont pas vu mon visage dans la chair,2 afin que leurs cœurs soient consolés, et qu’étant unis dans la charité, ils soient remplis de toutes les richesses d’une parfaite intelligence, à la connaissance du mystère de Dieu le Père et du Christ Jésus,3 en qui sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la science.4 Je dis cela, afin que personne ne vous trompe par des discours élevés.5 Car, bien que je sois absent de corps, je suis avec vous en esprit, me réjouissant de voir l’ordre qui règne parmi vous, et la solidité de votre foi dans le Christ.
 
6 Ainsi donc, comme vous avez reçu le Seigneur Jésus-Christ, marchez en Lui,7 étant enracinés en Lui, et édifiés sur Lui, et affermis dans la foi telle qu’elle vous a été enseignée, et croissant en Lui avec action de grâces.8 Prenez garde que personne ne vous séduise par la philosophie et une vaine tromperie, selon la tradition des hommes, selon les éléments du monde, et non selon le Christ ;9 car toute la plénitude de la divinité habite corporellement en Lui,10 et vous avez tout pleinement en Lui, qui est le chef de toute principauté et de toute puissance.11 C’est aussi en Lui que vous avez été circoncis d’une circoncision que la main n’a pas faite, mais qui consiste dans le dépouillement du corps de chair, c’est-à-dire, dans la circoncision du Christ ;12 ayant été ensevelis avec Lui par le baptême, dans lequel vous êtes aussi ressuscités par la foi en la puissance de Dieu, qui L’a ressuscité des morts.13 Et lorsque vous étiez morts par vos offenses et par l’incirconcision de votre chair, Il vous a fait revivre avec Lui, vous pardonnant tous vos péchés.14 Il a effacé l’acte qui s’élevait contre nous par ses décrets, qui nous était contraire, et Il l’a mis de côté, en le clouant sur la Croix ;15 et dépouillant les principautés et les puissances, Il les a menées captives hardiment, triomphant d’elles publiquement en Lui-même.16 Que personne donc ne vous juge au sujet du manger et du boire, ou à propos d’un jour de fête, ou d’une nouvelle lune, ou des sabbats,17 choses qui sont l’ombre de celles qui devaient venir, tandis que le Christ est le corps.18 Que personne ne vous séduise, en affectant l’humilité et en rendant un culte aux Anges, s’égarant en des choses qu’il n’a pas vues, enflé d’un vain orgueil par un sens charnel,19 et ne s’attachant pas au chef, duquel le corps entier, serré et relié au moyen des jointures et des ligatures, tire l’accroissement que Dieu lui donne.
 
20 Si donc vous êtes morts avec le Christ aux éléments de ce monde, pourquoi vous imposez-vous des lois, comme si vous viviez dans le monde ?21 Ne touchez pas, ne goûtez pas, ne maniez pas !22 Toutes ces choses périssent par l’usage même, et n’existent qu’en vertu des préceptes et des ordonnances des hommes ;23 elles ont une apparence de sagesse, par un culte exagéré et une humilité affectée, en n’épargnant pas le corps, mais cela n’a aucun mérite et ne sert qu’à rassasier la chair.

Chapitre 3

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
1 Si donc vous êtes ressuscités avec le Christ, recherchez les choses qui sont en haut, où le Christ est assis à la droite de Dieu ;2 ayez du goût pour les choses d’en haut, non pour celles qui sont sur la terre.3 Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec le Christ en Dieu.4 Lorsque le Christ, votre vie, apparaîtra, alors vous apparaîtrez vous aussi avec Lui dans la gloire.
 
5 Faites donc mourir vos membres qui sont sur la terre, la fornication, l’impureté, la luxure, la convoitise mauvaise et l’avarice, qui est une idolâtrie ;6 c’est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de l’incrédulité,7 parmi lesquels vous aussi vous marchiez autrefois, lorsque vous viviez dans ces désordres.8 Mais maintenant, rejetez vous aussi toutes ces choses, la colère, l’indignation, la malice, la médisance ; que les paroles déshonnêtes soient bannies de votre bouche.9 Ne vous mentez pas les uns aux autres ; dépouillez-vous du vieil homme avec ses œuvres,10 et revêtez-vous du nouveau, qui se renouvelle, en avançant dans la connaissance, conformément à l’image de Celui qui l’a créé ;11 là il n’y a ni Gentil ni Juif, ni circoncis ni incirconcis, ni barbare ni Scythe, ni esclave ni libre ; mais le Christ est tout en tous.
 
12 Revêtez-vous donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, d’entrailles de miséricorde, de bonté, d’humilité, de modestie, de patience ;13 vous supportant les uns les autres, et vous pardonnant mutuellement, si quelqu’un a un sujet de plainte contre un autre ; comme le Seigneur vous a pardonné, pardonnez-vous aussi.14 Mais, par-dessus tout cela, ayez la charité, qui est le lien de la perfection.15 Et que la paix du Christ, à laquelle vous avez été appelés pour former un seul corps, règne dans vos cœurs ; et soyez reconnaissants.16 Que la parole du Christ habite en vous abondamment, en toute sagesse ; instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres par des psaumes, des hymnes et des cantiques spirituels, chantant à Dieu dans vos cœurs, par l’action de la grâce.17 Quelque chose que vous fassiez, en parole, ou en œuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus-Christ, rendant grâces par Lui à Dieu le Père.
 
18 Femmes, soyez soumises à vos maris, comme il convient, dans le Seigneur.19 Maris, aimez vos femmes, et ne soyez pas amers envers elles.
 
20 Enfants, obéissez à vos parents en toutes choses, car cela est agréable au Seigneur.21 Pères, ne provoquez pas l’indignation de vos enfants, de peur qu’ils ne se découragent.
 
22 Serviteurs, obéissez en toutes choses à vos maîtres selon la chair, ne servant pas seulement sous leurs yeux, comme pour plaire aux hommes, mais en simplicité de cœur et en craignant Dieu.23 Tout ce que vous ferez, faites-le de bon cœur, comme pour le Seigneur, et non pour les hommes,24 sachant que vous recevrez du Seigneur l’héritage pour récompense. Servez le Seigneur Christ.25 Car celui qui agit injustement recevra la peine de son injustice ; et il n’y a point acception de personne devant Dieu.

Chapitre 4

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
1 Maîtres, accordez à vos serviteurs ce qui est juste et équitable, sachant que vous aussi vous avez un Maître dans le Ciel.
 
2 Persévérez dans la prière, et veillez-y avec action de grâces.3 Priez en même temps aussi pour nous, afin que Dieu nous ouvre une porte pour la parole en sorte que je puisse annoncer le mystère du Christ, à cause duquel je suis enchaîné,4 et que je le fasse connaître en parlant comme je le dois.
 
5 Conduisez-vous avec sagesse envers ceux du dehors, en rachetant le temps.6 Que votre parole soit toujours accompagnée de grâce et assaisonnée de sel, afin que vous sachiez comment il faut répondre à chacun.
 
7 Tout ce qui me concerne, Tychicus, le bien-aimé frère et le fidèle ministre, et mon compagnon de service dans le Seigneur, vous le fera connaître.8 Je vous l’envoie tout exprès pour qu’il connaisse ce qui vous concerne et qu’il console vos cœurs.9 Je l’envoie avec Onésime, le frère bien-aimé et fidèle, qui est l’un des vôtres. Ils vous feront connaître tout ce qui se passe ici.
 
10 Aristarque, mon compagnon de captivité, vous salue, ainsi que Marc, le cousin de Barnabé, au sujet duquel vous avez reçu des ordres (s’il vient chez vous, accueille-le bien) ;11 Et aussi Jésus, surnommé Justus : ils sont de la circoncision. Ce sont les seuls qui travaillent avec moi pour le royaume de Dieu ; ils ont été pour moi une consolation.12 Épaphras, qui est un des vôtres, vous salue ; c’est un serviteur du Christ Jésus, toujours plein de sollicitude pour vous dans ses prières, afin que vous demeuriez fermes et parfaits, accomplissant pleinement toute la volonté de Dieu.13 Car je lui rends ce témoignage qu’il se donne beaucoup de peine pour vous, et pour ceux de Laodicée et d’Hiérapolis.14 Luc, le médecin bien-aimé, et Démas, vous saluent.
 
15 Saluez les frères de Laodicée, et Nymphas, et l’église qui est dans sa maison.
 
16 Et lorsque cette lettre aura été lue chez vous, faites qu’elle soit lue aussi dans l’église de Laodicée, et que vous lisiez de même celles des Laodicéens.17 Dites à Archippus : Considère le ministère que tu as reçu du Seigneur, afin de le bien remplir.
 
18 Ma salutation de ma propre main : Paul. Souvenez-vous de mes liens. Que la grâce soit avec vous ! Amen.

Bible Fillion


La Sainte Bible commentée d’après la Vulgate (Clémentine) et les textes originaux à l’usage des séminaires et du clergé par l'abbé Louis-Claude Fillion, prêtre de Saint-Sulpice, professeur d’Ecriture Sainte à l’Institut Catholique de Paris, membre de la Commission Biblique Pontificale. Imprimatur : Lugduni, 20 février 1888 † JOSEPH, Arch. Lugd. Edition de 1920 de la librairie Letouzey et Ané - 87, boul. Raspail - rue de vaugirard - Paris. Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire notre page de présentation des différentes versions de la Bible expliquant notre choix.