Moteur de recherche catholique portant sur la Bible et sur une bibliothèque d'ouvrages de référence en théologie, philosophie et histoire.
Malheur, cité de sang, tout entière au mensonge, pleine de brigandages ; la rapine ne te quittera pas.
|
Saisissez un texte à rechercher ou bien sélectionnez un livre
Livre de Jérémie
La recherche n'a donné aucun résultat.
AccueilGlaire & VigourouxJérémie0/0 résultat(s)
0/0 résultat(s)

Livre de Jérémie

Chapitre 1

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Mission de Jérémie.
Maux qui doivent fondre sur la terre de Juda.
1 Paroles de Jérémie, fils d'Helcias, un des prêtres qui demeuraient à Anathoth, dans la terre de Benjamin.
Note Jr. 1,1-19 : Prologue, chapitre 1. Vocation de Jérémie au ministère prophétique. ― L’histoire de la vocation de Jérémie est très instructive. Dieu l’appelle ; il l’a choisi dès le sein de sa mère, et malgré sa faiblesse, il est destiné à faire exécuter les ordres divins, versets 4 à 8. Le Seigneur le consacre, verset 9, et lui manifeste sa mission, qui consiste à détruire et à planter, verset 10 ; il lui montre l’avenir sous deux images symboliques : 1° celle d’une verge d’amandier (la Vulgate a traduit une verge qui veille), emblème de la prompte réalisation de ses desseins, parce que l’amandier est le premier et le plus prompt des arbres à fleurir ; 2° celle d’une chaudière bouillante, tournée vers le nord, pour marquer que les Chaldéens conduiront contre Juda coupable les peuples du septentrion, versets 11 à 16 : ces deux symboles sont comme tout le résumé de la prophétie de Jérémie. Enfin Dieu promet à son prophète secours et protection contre tous ses ennemis, versets 17 à 19.
Note Jr. 1,1 : Anathoth ; ville sacerdotale. Comparer à Josué, 21, 18. ― Anathoth est près de Jérusalem, au nord-est. ― Helcias est, d’après quelques-uns, le grand-prêtre de ce nom, mais rien ne confirme cette hypothèse.
 
2 Parole du Seigneur qui lui fut adressée dans les jours de Josias, fils d'Amon, roi de Juda, en la treizième année de son règne.
Note Jr. 1,2-3 : Pour les règnes des rois sous lesquels a prophétisé Jérémie, voir l’Introduction.
3 Elle lui fut aussi adressée dans les jours de Joakim, fils de Josias, roi de Juda, jusqu'à la fin de la onzième année de Sédécias, fils de Josias, roi de Juda, jusqu'à la transmigration de Jérusalem, au cinquième mois,
Note Jr. 1,3 : Au cinquième mois de l’année de la transmigration.
 
4 Elle me fut donc adressée la parole du Seigneur, disant :
Note Jr. 1,4 : Disant (dicens) ; grammaticalement, ce mot se rapporte à parole (verbum), qui précède ; mais logiquement à Seigneur.
5 Avant que je t'eusse formé dans le sein de ta mère, je t'ai connu, et avant que tu fusses sorti de ses entrailles, je t'ai sanctifié, et je t'ai établi prophète parmi les nations.
 
6 Et je dis : A, a, a, Seigneur Dieu; voyez, je ne sais point parler, parce que moi, je suis un enfant.
Note Jr. 1,6 : Un enfant ; de quatorze ou quinze ans, selon les uns, plus âgé, selon les autres, plus jeunes, suivant d’autres. L’Ecriture donne quelquefois le nom d’enfant à des personnes âgées de plus de vingt ans.
 
7 Et le Seigneur me dit : Ne dis pas : Je suis un enfant, puisque partout où je t'enverrai, ta iras; et que tout ce que je te commanderai, tu le diras.8 Ne crains pas à cause d'eux, parce que moi, je suis avec toi, afin que je te délivre, dit le Seigneur.
Note Jr. 1,8 : A cause d’eux ; littéralement, et par hébraïsme, de leur face (a facie eorum).
 
9 Et le Seigneur étendit sa main, et toucha ma bouche ; et le Seigneur me dit : Voilà que j'ai mis ma parole en ta bouche.
Note Jr. 1,9 : Voir Isaïe, 6, 7.
10 Voilà qu'aujourd'hui je t'ai établi sur les nations et sur les royaumes, afin que tu arraches et que tu détruises, et que tu perdes et que tu dissipes, et que tu édifies et que tu plantes.
Note Jr. 1,10 : Voir Jérémie, 18, 7.
 
11 Et la parole du Seigneur me fut encore adressée, disant : Que vois-tu, toi, Jérémie? Et je dis : Je vois une verge qui veille.
 
12 Et le Seigneur me dit : Tu as bien vu, parce que je veillerai sur ma parole, afin que je l'accomplisse.
 
13 Et la parole du Seigneur me fut adressée une seconde fois, disant : Que vois-tu, toi ? Et je dis : Je vois une marmite bouillante, et sa face venant de la face de l'aquilon.
Note Jr. 1,13 : Voir Ezéchiel, 11, 7. ― Une marmite bouillante ; littéralement allumée par-dessous. ― Sa face, etc. ; ou tournée du côté de l’aquilon. Par cette marmite, les uns entendent la Judée et Jérusalem même (voir Ezéchiel, 24, verset 3 et suivants) ; et les autres, Nabuchodonosor avec son armée. Quoique placés à l’orient de Jérusalem, les Chaldéens vinrent du nord, comme les Assyriens, pour envahir la Palestine, parce que les déserts de l’Arabie étaient impraticables à une armée.
 
Jérémie 1, 14-15 : Jérémie - Gravure de Gustave Doré
Jérémie 1, 14-15 : Jérémie - Gravure de Gustave Doré
14 Et le Seigneur me dit : C'est de l'aquilon que se déploiera le mal sur tous les habitants de la terre ;
Note Jr. 1,14 : Voir Jérémie, 4, 6.
15 Parce que voici que moi, je convoquerai toutes les familles des royaumes de l'aquilon , dit le Seigneur; et elles viendront, et elles établiront chacune son trône à l'entrée des portes de Jérusalem, et sur tous ses murs à l'entour, et dans toutes les villes de Juda.16 Et je leur dirai mes jugements sur toute la malice de ceux qui m'ont délaissé, qui ont fait des libations à des dieux étrangers et ont adoré l'ouvrage de leurs mains.17 Toi donc, ceins tes reins, et lève-toi, et dis-leur tout ce que moi, je te commande. Ne crains pas devant leur face ; car je ferai que tu ne craignes pas leur visage.18 Car c'est moi qui t'ai établi aujourd'hui comme une ville fortifiée, et une colonne de fer, et un mur d'airain sur toute la terre, contre les rois de Juda, ses princes, et ses prêtres et son peuple.
Note Jr. 1,18 : Voir Jérémie, 6, 27.
19 Et ils combattront contre toi, et ne prévaudront point, parce que moi je suis avec toi, dit le Seigneur, afin que je te délivre.

Chapitre 2

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Plaintes du Seigneur contre son peuple.
Prédiction des maux qui doivent fondre sur lui.
1 Et la parole du Seigneur me fut adressée, disant :
Note Jr. 2,1 et suivants : Ire partie : Réprobation d’Israël, du chapitre 2 au chapitre 17. ― 1re section : Causes de cette réprobation, du chapitre 2 au chapitre 11. ― 1° Infidélité d’Israël, du chapitre 2 au chapitre 3, verset 5. ― La première cause de la réprobation d’Israël, annoncée par les visions symboliques montrées à Jérémie dans le chapitre 1, c’est son infidélité. Israël, uni à son Dieu au moment de la sortie d’Egypte, lui a été infidèle, chapitre 2, versets 1 à 7 ; ses chefs, les prêtres et les princes, lui ont donné le mauvais exemple, versets 8 et 9. Chez aucun peuple, on n’a vu pareille ingratitude : Dieu a été abandonné pour des idoles, versets 10 à 13. De libre qu’il était, Israël deviendra donc esclave en punition de son crime ; son pays sera dévasté par ceux-là mêmes en qui il s’est confié, les Egyptiens, versets 14 à 21. Sa honte est irrémédiable, son idolâtrie incompréhensible, versets 22 à 32 ; il la porte sur son front, versets 33 à 35 ; il l’expiera, versets 36 et 37 ; il aura beau réclamer hypocritement le pardon, il ne l’obtiendra pas, chapitre 3, versets 1 à 5.
Note Jr. 2,1 : Disant (dicens). Voir, sur ce mot, Jérémie, 1, 4.
 
2 Va, et crie aux oreilles de Jérusalem, disant : Voici ce que dit le Seigneur : Je me suis souvenu de toi, ayant compassion de ta jeunesse, et de l'amour de tes fiançailles, lorsque tu me suivis dans le désert, dans une terre qui n'est pas cultivée.
Note Jr. 2,2 : Je me suis souvenu, etc. La plupart des interprètes expliquent ainsi ce passage : Je me souviens des premiers temps de ton alliance avec moi, et j’ai la douleur de me voir forcé aujourd’hui de te faire des reproches d’infidélité, et de te répudier, après les bontés que j’ai eues pour toi, et la tendresse que je t’ai témoignée dans le temps que je te conduisais dans les déserts d’Arabie.
 
3 Israël a été consacré au Seigneur; il est les prémices de ses fruits; tous ceux qui le dévorent se rendent coupables; les maux viendront sur eux, dit le Seigneur.
 
4 Ecoutez la parole du Seigneur, maison de Jacob, et vous toutes, les familles d'Israël.5 Voici ce que dit le Seigneur: Quelle iniquité ont trouvée vos pères en moi, pour s'être éloignés de moi, avoir couru après la vanité, et être devenus vains eux-mêmes?
Note Jr. 2,5 : Voir Michée, 6, 3.
 
6 Et ils n'ont pas dit: Où est le Seigneur qui nous a fait monter de la terre d'Egypte ; qui nous a conduits à travers le désert, par une terre inhabitable et inaccessible, par une terre aride et image de la mort, par une terre dans laquelle homme n'a passé, et homme n'a habité ?
Note Jr. 2,6 : A travers le désert du Sinaï, qui est aride et presque inhabitable.
 
7 Et je vous ai fait entrer dans une terre de carmel, afin que vous en mangiez les fruits et que vous jouissiez de ses biens; et étant entrés, vous avez souillé ma terre, et de mon héritage vous avez fait une abomination.
Note Jr. 2,7 : Une terre de carmel ; une terre très fertile. On donne le nom de Carmel à plusieurs endroits de la Palestine, à cause de leur grande fertilité.
 
8 Les prêtres n'ont pas dit : Où est le Seigneur? les dépositaires de la loi ne m'ont pas connu, les pasteurs ont prévariqué contre moi, et les prophètes ont prophétisé au nom de Baal, et ont suivi les idoles.
Note Jr. 2,8 : Baal ; le Dieu des Chananéens. Plusieurs faux prophètes prophétisaient en son nom.
 
9 A cause de cela, j'entrerai encore en jugement avec vous, dit le Seigneur, et avec vos fils je discuterai.10 Passez aux îles de Céthim, et voyez ; et envoyez à Cédar, et considérez avec le plus grand soin, et voyez s'il y a été fait quelque chose de semblable;11 Si une nation a changé ses dieux, et certainement ce ne sont pas des dieux ; et cependant mon peuple a changé sa gloire en une idole.
 
12 Cieux, soyez frappés de stupeur sur cela ; et vous, portes du ciel, soyez dans la plus grande désolation, dit le Seigneur.
Note Jr. 2,12 : Portes du ciel ; c’est ainsi qu’on traduit généralement les mots de la Vulgate portæ ejus, en supposant que ejus est mis pour eorum. Il est certain que cet énallage de nombre n’est pas rare dans la Bible.
13 Car mon peuple a fait deux maux : ils m'ont abandonné, moi, source d'eau vive, et ils se sont creusé des citernes, des citernes entr'ouvertes qui ne peuvent retenir les eaux.
 
14 Est-ce qu'Israël est un esclave ou fils d'un esclave? pourquoi donc est-il devenu en proie?15 Les lions ont rugi sur lui, ils ont fait entendre leur voix, ils ont réduit sa terre en une solitude; ses cités ont été brûlées, et il n'y a personne qui y habite.16 Les fils de Memphis et de Taphnès t'ont déshonorée jusqu'au sommet de la tête.
Note Jr. 2,16 : Memphis et Taphnès, appelée ailleurs Taphnis, les deux villes principales d’Egypte.
17 Est-ce que tout cela ne t'est pas arrivé, parce que tu as abandonné le Seigneur ton Dieu, dans le temps même où il te gardait dans la droite voie?
 
18 Et maintenant que veux-tu faire dans la voie de l'Egypte? boire de l'eau bourbeuse? et que t'importe la voie des Assyriens? est-ce pour boire de l'eau d'un fleuve?
Note Jr. 2,18 : De l’eau bourbeuse ; c’est-à-dire du Nil. ― D’un fleuve ; de l’Euphrate. ― L’eau du Nil est ordinairement trouble et limoneuse.
 
19 Ta malice t'accusera, et ton éloignement de moi te gourmandera. Sache et vois combien il est mal et amer d'avoir abandonné le Seigneur ton Dieu, et de n'avoir plus ma crainte auprès de toi, dit le Seigneur Dieu des armées.
 
20 Dès les temps anciens tu as brisé mon joug, tu as rompu mes liens et tu as dit : Je ne servirai pas. Sur toute colline élevée, sous tout arbre touffu, tu te prostituais comme une femme de mauvaise vie.
Note Jr. 2,20 : Voir Jérémie, 3, 6.
 
21 Pour moi, je t'avais plantée comme une vigne choisie, comme un plant franc : comment donc es-tu devenue pour moi un plant bâtard, ô vigne étrangère?
Note Jr. 2,21 : Voir Isaïe, 5, 1 ; Matthieu, 21, 33.
22 Quand tu te laverai s avec du nitre, quand tu multiplierais pour toi le borith, tu es souillée par ton iniquité devant moi, dit le Seigneur Dieu.
Note Jr. 2,22 : Nitre, borith. Le nitre dont il est question ici est le natron ou carbonate de soude natif. On le trouve dans plusieurs lacs d’Egypte, en particulier dans le désert de Nitrie auquel il donnait son nom ; il forme des efflorescences ou des croûtes blanchâtres et jaunâtres, ou bien des souches de 0,50 centimètre à 1 mètre. On s’en est toujours servi en Egypte comme de savon. On s’en servait aussi en Palestine pour le même usage. Mais outre ce savon minéral, on employait aussi un savon végétal, produit par la plante appelée en hébreu borith. On ne sait pas d’ailleurs d’une manière certaine quelle est la plante ainsi nommée. D’après les uns, c’est une espèce de saponaire, servant à laver et produisant, quand elle est frottée avec de l’eau, une mousse savonneuse ; d’après d’autres, c’est, soit le salsola kali, soit la salicorne, qu’on trouve en abondance dans les environs de la mer Morte, et dont les cendres fournissent la matière première du savon.
 
23 Comment dis-tu : Je ne suis pas souillée, je n'ai pas couru après les Baalim? Regarde tes voies dans la vallée; sache ce que tu as tait; tu es comme un coureur léger étendant ses voies.
Note Jr. 2,23 : Baalim ; pluriel hébreu de Baal, c’est-à-dire maître, seigneur, désigne les idoles de ce faux dieu. ― La vallée ; probablement la vallée dite du fils d’Ennom, où l’on sacrifiait les enfants à Moloch. Comparer à Jérémie, 7, 32 ; 19, 2. ― Coureur ; selon l’hébreu, jeune femelle de chameau. ― Etendant ses voies ; courant d’un mâle à l’autre.
 
24 Anesse sauvage accoutumée à vivre dans la solitude, dans le désir de son âme, elle a attiré à elle le vent de son amour; nul ne la détournera : tous ceux qui la cherchent ne se fatigueront pas: ils la trouveront dans ses souillures.
Note Jr. 2,24 : Anesse sauvage. La Vulgate, comme le texte hébreu, fait ce nom masculin et féminin parce qu’il est épicène, c’est-à-dire, commun aux deux sexes. ― Le vent de son amour ; c’est-à-dire, le mâle. ― Tous ceux qui la cherchent, etc. ; les mâles pourront la suivre aisément à la piste, parce qu’elle répand une liqueur semblable à celle qu’on appelle hippomanès, dans les juments.
 
25 Préserve ton pied de la nudité, et ton gosier de la soif. Et tu as dit : J'ai perdu tout espoir, je n'en ferai rien ; car j'ai aimé avec passion des étrangers, et c'est à leur suite que je marcherai.
 
26 Comme est confondu un voleur, quand il est surpris, ainsi ont été confondus ceux de la maison d'Israël, eux-mêmes, et leurs rois, leurs princes, et leurs prêtres, et leurs prophètes,27 Disant au bois : Mon père, c'est toi; et à la pierre : C'est toi qui m'as engendré; ils ont tourné vers moi le dos et non la face, et au temps de leur affliction ils diront : Seigneur, levez-vous, et délivrez-nous.
Note Jr. 2,27 : Voir Jérémie, 32, 33. ― Au bois, et à la pierre ; c’est-à-dire aux idoles de bois et de pierre.
 
28 Où sont tes dieux que tu t'es faits? qu'ils se lèvent, qu'ils te délivrent au temps de ton affliction ; car selon le nombre de tes cités, était le nombre de tes dieux, ô Juda.
Note Jr. 2,28 : Voir Jérémie, 11, 13.
 
29 Pourquoi voulez-vous entrer avec moi en jugement? tous, vous m'avez abandonné, dit le Seigneur.30 En vain j'ai frappé vos enfants, ils n'ont pas reçu la correction; votre glaive a dévoré vos prophètes; comme un lion destructeur est
 
31 Votre génération. Voyez la parole du Seigneur : Est-ce que je suis devenu pour Israël une solitude ou une terre tardive ? Pourquoi donc mon peuple a-t-il dit : Nous nous sommes retirés, nous ne viendrons plus à vous?32 Est-ce qu'une vierge oubliera sa parure ; ou une épouse la bandelette qu'elle porte sur la poitrine? mais mon peuple m'a oublié pendant des jours innombrables.
 
33 Pourquoi t'efforces-tu de montrer comme bonne ta voie, pour rechercher mon amour, lorsque d'ailleurs tu as enseigné tes méchancetés comme étant tes voies,
 
34 Et que dans les pans de ta robe a été trouvé le sang des âmes des pauvres et des innocents? Ce n'est pas dans les fosses que je les ai trouvés; mais dans tous les lieux que j'ai rappelés plus haut.
Note Jr. 2,34 : Dans tous les lieux, etc. Voir les versets 20 et 23.
 
35 Et tu as dit : Moi je suis sans péché, et innocente; que votre fureur se détourne donc de moi. Voici que j'entrerai en jugement avec toi, puisque tu as dit : Je n'ai pas péché.
 
36 Combien tu es devenue vile en renouvelant tes voies! Ainsi tu seras confondue par l'Egypte, comme tu as été confondue par Assur.37 Car d'elle aussi tu sortiras, et tes mains seront sur ta tête, parce que le Seigneur a brisé cet objet de ton assurance, et tu n'y trouveras rien d'avantageux.

Chapitre 3

 | 
 | 
Chap. : 
Le Seigneur invite son peuple à revenir vers lui.
Infidélité de Juda.
Rappel d’Israël, son retour.
Réunion des maisons d’Israël et de Juda.
Gloire de Jérusalem.
1 On dit ordinairement : Si un homme renvoie sa femme, et que, se séparant de lui, elle épouse un autre homme, la reprendra-t-il ensuite? est-ce qu'elle ne sera pas impure et souillée, cette femme? mais toi tu as forniqué avec beaucoup d'amants ; cependant, reviens à moi, dit le Seigneur, et moi je te recevrai.
 
2 Lève les yeux en haut, et vois où tu ne te sois pas prostituée ; tu étais assise sur les chemins, les attendant comme un voleur attend les passants dans la solitude ; et tu as souillé la terre par tes fornications et par tes méchancetés.
Note Jr. 3,2 : Les attendant ; c’est-à-dire attendant ses amants nommés au verset 1.
 
3 Ce qui a été cause que les gouttes des pluies ont été retenues, et qu'il n'y a pas eu de pluie de l'arrière-saison; le front d'une femme de mauvaise vie est devenu le tien ; tu n'as pas voulu rougir.
Note Jr. 3,3 : Il n’y a pas eu de pluie de l’arrière-saison. Il y a, en Palestine, deux saisons pluvieuses ; la première commence vers le milieu d’octobre et sert à faire germer les semences ; celle de l’arrière-saison se produit au printemps et fait pousser les récoltes. Si elle manque, la sécheresse détruit tout.
 
4 Ainsi au moins maintenant, appelle-moi; et dis : Mon père et le guide de ma virginité, c'est vous.
Note Jr. 3,4 : Guide (dux) ; le protecteur de ma virginité, désigne le mari.
5 Est-ce que vous serez irrité pour toujours, ou persévérerez-vous jusqu'à la fin? Voilà que tu as parlé, et tu as fait le mal, et tu as prévalu.
 
6 Et le Seigneur me dit dans les jours du roi Josias : Est-ce que tu n'as pas vu ce qu'a fait la rebelle Israël? elle s'en est allée sur toute montagne, et sous tout arbre touffu, et là, elle a forniqué.
Note Jr. 3,6 : Voir Jérémie, 2, 20. ― 2° Impénitence d’Israël, du chapitre 3, verset 6 au chapitre 10. ― La seconde cause de la réprobation d’Israël, c’est son impénitence. ― I. Juda n’a pas profité du malheur d’Israël pour se convertir, et a méprisé tous les avertissements divins, du chapitre 3, verset 6 au chapitre 4, verset 4. ― 1° Il a vu comment Dieu a puni les dix tribus schismatiques et la ruine du royaume de Samarie, sans que cet avertissement ne lui servît de rien, chapitre 3, versets 6 à 10. ― 2° Bien plus, Israël est meilleur que Juda ; aussi le Prophète l’exhorte-t-il, de la part de Dieu, à reconnaître ses iniquités passées, pour qu’il soit ramené à Jérusalem, versets 11 à 17. ― 3° Du reste, que Juda se convertisse comme Israël, et l’un et l’autre seront pardonnés, parce que ce n’est pas la volonté de Dieu, mais leurs crimes qui sont la cause de leurs malheurs, versets 18 à 25. ― 4° Le salut serait donc encore possible pour Juda pénitent, chapitre 4, versets 1 à 4.
7 Et j'ai dit, lorsqu'elle a eu fait toutes ces choses : Reviens à moi, et elle n'est pas revenue. Et sa sœur, la prévaricatrice Juda, a vu8 Que parce que la rebelle Israël avait été adultère, je l'avais renvoyée, et que je lui avais donné un acte de répudiation; elle n'a pas craint, la prévaricatrice Juda, sa sœur, mais elle s'en est allée, et elle a forniqué aussi elle-même.
 
9 Et par la facilité de sa fornication elle a souillé la terre, et elle a commis l'adultère avec la pierre et le bois.
Note Jr. 3,9 : La facilité ; le peu de scrupule, l’effronterie. ― L’adultère ; l’idolâtrie. ― La pierre et le bois ; désignent des idoles faites de ces matières. Comparer à Jérémie, 2, 27.
10 Et au milieu de toutes ces choses, la prévaricatrice Juda, sa sœur, n'est pas revenue à moi de tout son cœur, mais avec mensonge, dit le Seigneur.
 
11 Et le Seigneur me dit : Elle a justifié son âme, la rebelle Israël, en comparaison de la prévaricatrice Juda.
Note Jr. 3,11 : Elle a justifié, etc. ; elle s’est justifiée ; elle a montré qu’elle n’était pas bien coupable par la comparaison qu’elle a faite de sa conduite avec celle de sa sœur Juda.
12 Va, et crie ces paroles contre l'aquilon, et tu diras : Reviens, rebelle Israël, dit le Seigneur, et je ne détournerai pas ma face de vous, parce que moi, je suis saint, dit le Seigneur, et je ne serai pas irrité pour toujours.
 
13 Mais reconnais ton iniquité, parce que tu as prévariqué contre le Seigneur ton Dieu ; que tu as dispersé tes voies pour des étrangers, sous tout arbre touffu, et que tu n'as pas écouté ma voix, dit le Seigneur.
 
14 Convertissez-vous, mes fils, en revenant vers moi, dit le Seigneur; parce que je suis votre époux ; je vous prendrai, un d'une cité, deux d'une famille, et je vous introduirai dans Sion.15 Et je vous donnerai des pasteurs selon mon cœur, et ils vous nourriront de science et de doctrine.
 
16 Et lorsque vous vous serez multipliés, et que vous aurez crû sur la terre en ces jours-là, dit le Seigneur, on ne dira plus : L'arche d'alliance du Seigneur; elle ne montera pas sur le cœur, on ne se la rappellera pas, elle ne sera pas visitée, et on ne la refera plus.
Note Jr. 3,16 : Elle ne montera pas sur le cœur ; elle ne viendra pas même à l’esprit, on n’y pensera même pas. Le mot hébreu cœur signifie aussi esprit.
 
17 En ce temps-là, on appellera Jérusalem le trône du Seigneur, et toutes les nations s'y rassembleront au nom du Seigneur, dans Jérusalem, et elles ne courront pas après la perversité de leur cœur très mauvais.
 
18 En ces jours-là, la maison de Juda ira vers la maison d'Israël, et elles viendront ensemble de la terre de l'aquilon dans la terre que j'ai donnée à vos pères.
 
19 Pour moi, j'ai dit : Comment te placerai-je parmi mes fils? et te donnerai-je une terre désirable, le bel héritage des armées des nations? Et j'ai dit: Tu m'appelleras ton père, et tu ne cesseras pas de marcher après moi.20 Mais comme si une femme méprisait celui qui l'aime, ainsi m'a méprisé la maison d'Israël, dit le Seigneur,
 
21 Une voix sur les chemins a été entendue, le pleur et le hurlement des fils d'Israël; parce qu'ils ont rendu inique leur voie, ils ont oublié le Seigneur leur Dieu.
 
22 Convertissez-vous, mes fils, en revenant vers moi, et je réparerai vos défections. Nous voici, nous venons à vous ; car c'est vous qui êtes le Seigneur notre Dieu.
 
23 Vraiment menteuses étaient les collines et la multitude des montagnes; vraiment, c'est dans le Seigneur notre Dieu qu'est le salut d'Israël.24 Dès notre jeunesse la confusion a dévoré le travail de nos pères, leurs troupeaux de menu bétail, et leurs troupeaux de gros bétail, leurs fils et leurs filles.
Note Jr. 3,24 : La confusion, etc. ; le culte honteux des idoles a dévoré tout ce que nos pères avaient acquis par le travail.
25 Nous dormirons dans notre confusion, et notre ignominie nous couvrira, parce que contre le Seigneur notre Dieu nous avons péché, nous et nos pères, depuis notre jeunesse jusqu'à ce jour, et que nous n'avons pas entendu la voix du Seigneur notre Dieu.

Chapitre 4

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Promesses du Seigneur en faveur d’Israël.
Il exhorte ceux de Juda à prévenir sa colère, et annonce la désolation terrible qui est près de fondre sur eux.
Douleurs que ressent le prophète à la vue de ces maux.
Le Seigneur promet de ne pas perdre entièrement son peuple.
1 Si tu reviens, Israël, dit le Seigneur, convertis-toi à moi : si tu ôtes de devant ma face tes pierres d'achoppement, tu ne seras pas ébranlé.
Note Jr. 4,1 : Pierre d’achoppement ; nom que l’Ecriture donne souvent aux idoles.
 
2 Et tu jureras dans la vérité, et dans le jugement, et dans la justice, disant : Le Seigneur vit, et les nations le béniront, et c'est lui qu'elles loueront.
Note Jr. 4,2 : Le Seigneur vit ! formule de serment qui équivaut à : Je jure par le Seigneur.
 
3 Car voici ce que dit le Seigneur à l'homme de Juda et de Jérusalem : Défrichez-vous une novale, et ne semez pas sur des épines;
Note Jr. 4,3 : Voir Osée, 10, 12. ― Le Prophète, après s’être adressé dans les deux versets précédents aux Israélites captifs, s’adresse ici aux Juifs qui étaient encore dans leur pays. ― Une novale, une terre nouvelle, qui n’a pas encore été cultivée, mais était restée en friche.
4 Soyez circoncis au Seigneur, et ôtez les prépuces de vos cœurs, hommes de Juda, et habitants de Jérusalem ; de peur que mon indignation ne sorte comme le feu, et qu'elle ne s'embrase, et qu'il n'y ait personne qui l'éteigne, à cause de la malice de vos pensées.
Note Jr. 4,4 : Soyez circoncis au Seigneur ; c’est-à-dire, recevez la circoncision qui plaît au Seigneur ; la circoncision du cœur. Comparer à Deutéronome, 10, 16 ; Romains, 2, 29.
 
5 Annoncez dans Juda, et faites entendre dans Jérusalem ; parlez et sonnez de la trompette sur la terre ; criez fortement et dites : Assemblez-vous, et entrons dans les cités fortifiées ;
Note Jr. 4,5 : II. Juda est impénitent, malgré l’imminence du danger, du chapitre 4, verset 5 au chapitre 6. ― 1° Le Prophète annonce maintenant l’accomplissement de la sentence divine, en exhortant les habitants d’Israël à fuir devant les Chaldéens, chapitre 4, versets 5 à 7, et à se couvrir de vêtements de deuil, verset 8. ― 2° Juda est dans la terreur, ― oh ! s’il pouvait se convertir ! ― la ville sainte est assiégée, versets 9 à 18. ― 3° Accablé de douleur, le Prophète voit en esprit l’œuvre de dévastation des Chaldéens, et en fait un tableau lugubre, versets 19 à 31. ― 4° La cause de ces calamités, c’est qu’il n’y a plus de justes dans Jérusalem, mais seulement des hypocrites, des idolâtres, des adultères, parmi les petits comme parmi les grands, chapitre 5, versets 1 à 9. ― 5° Les coupables doivent donc périr, par la main d’un peuple lointain, terrible, versets 10 à 18. ― 6° Ils n’ont pas voulu craindre le Tout-Puissant ; ils ont persévéré dans leur impénitence ; ce qu’ils ont refusé d’entendre va s’accomplir, versets 19 à 31. ― 7° Le Chaldéen arrive, il envahit le pays ; il assiège Jérusalem, ― oh ! si Jérusalem pouvait se convertir encore, avant d’être dévastée ! chapitre 6, versets 1 à 8. ― 8° Mais tout le monde est sourd à la voix de Dieu ; aussi personne n’échappera-t-il à la vengeance, versets 9 à 15. ― 9° Exhortations, menaces, tout est inutile, tout est méprisé, aussi les sacrifices sont-ils vains et inutiles, versets 16 à 21. ― 10° Le vengeur de Dieu vient du nord ; il est terrible, il assiège la ville ; Dieu l’a examinée, elle est coupable ; son Seigneur la réprouve, versets 22 à 30.
6 Levez un étendard en Sion. Fortifiez-vous, ne vous arrêtez pas, parce que moi, j'amène de l'aquilon un malheur et une grande destruction.
Note Jr. 4,6 : Voir Jérémie, 1, 14.
 
7 Le lion est monté de sa tanière, le brigand des nations s'est levé, il est sorti de son lieu, afin de faire de ta terre une solitude; tes cités seront ravagées, demeurant sans habitant.
Note Jr. 4,7 : Le lion, etc. Nabuchodonosor est comparé au lion à cause de sa force, et à un brigand, à cause de ses violences et de l’injustice de ses conquêtes.
 
8 C'est pourquoi, ceignez-vous de cilices, pleurez et hurlez, parce que la colère de la fureur du Seigneur ne s'est pas détournée de nous.
Note Jr. 4,8 : La colère de la fureur ; hébraïsme, pour la colère très grande, très violente ; ou bien pour la colère et la fureur. Comparer à Jérémie, 32, 37.
9 Et il arrivera en ce jour-là, dit le Seigneur, le cœur du roi dépérira, ainsi que le cœur des princes ; les prêtres seront dans la stupeur, et les prophètes seront consternés.
 
10 Et j'ai dit : Hélas, hélas, hélas, Seigneur Dieu, avez-vous donc trompé ce peuple et Jérusalem, disant : La paix sera avec vous; et voilà qu'un glaive est parvenu jusqu'à l'âme?11 En ce temps-là, on dira à ce peuple et à Jérusalem : Un vent brûlant s'élève dans les voies qui sont dans le désert de la voie de la fille de mon peuple, non pour vanner, et pour nettoyer le blé.
Note Jr. 4,11 : Le désert de la voie de la fille, etc. ; le désert, qui conduit à la fille de mon peuple, à Jérusalem.
12 Un vent plein viendra d'elles vers moi, et alors moi je prononcerai mon arrêt contre eux.
Note Jr. 4,12 : Un vent plein ; fort, impétueux. ― D’elles (ex his) ; c’est-à-dire des voies du désert (voir verset 11) : c’est, selon nous, le vrai sens de l’hébreu, aussi bien que de la Vulgate, car nous regardons comme forcée et inexacte la traduction : Un vent plus fort que pour ces choses ; c’est-à-dire, un vent plus fort qu’il ne le faut pour vanner et nettoyer le blé.
 
13 Voilà qu'il montera comme une nuée, et ses chars seront comme la tempête, et ses chevaux plus rapides que les aigles ; malheur à nous, parce que nous avons été dévastés.14 Purifie ton cœur de sa malice, ô Jérusalem, afin que tu sois sauvée; jusques à quand demeureront en toi les pensées funestes?15 Car voici la voix de celui qui annonce de Dan, et qui fait connaître l'idole venant de la montagne d'Ephraïm.
Note Jr. 4,15 : Qui annonce de Dan ; l’approche des ennemis. La ville de Dan et la montagne d’Ephraïm étaient entre Babylone et Jérusalem. ― Qui fait connaître l’idole ; l’arrivée de l’idole. L’image du dieu Bel était représentée sur les étendards de l’armée chaldéenne.
16 Dites aux nations : Voilà qu'on a entendu dans Jérusalem que des gardes viennent d'une terre lointaine, et font entendre leur voix contre les cités de Juda.
 
17 Comme les gardiens d'un champ, ils se sont formés en cercle autour de Jérusalem, parce qu'elle m'a provoqué au courroux, dit le Seigneur.
 
18 Ce sont tes voies et tes pensées qui t'ont fait ces maux : c'est là ta malice, parce qu'elle est amère, parce qu'elle a atteint ton cœur.
Note Jr. 4,18 : Voir Sagesse, 1, vv. 3, 5. ― Ta malice ; pour l’effet, le fruit de ta malice.
 
19 Mes entrailles, mes entrailles sont pleines de douleur; les sentiments de mon cœur sont troublés au dedans de moi; je ne me tairai pas, parce que mon âme a entendu la voix d'une trompette, la clameur d'une bataille.
Note Jr. 4,19-31 : « Qui parle ici ? Est-ce Dieu ? est-ce le prophète ? C’est l’un et l’autre à tour de rôle ; mais Jérémie ne prend pas le loisir de nous avertir du changement… C’est merveille que la mobilité, la promptitude, la souplesse de ces âmes (des prophètes), courant d’une impression à l’autre : vives, rapide, exactes à sentir chaque chose à mesure qu’elle se présente et autant qu’elle le mérite, frappent vite, juste et fort, toutes les notes de la gamme du sentiment. De là, ces visions qui se pressent, puis ces exclamations, ces apostrophes, ces élans de la passion ardente, mais rationnelle toujours. » (G. LONGHAYE.)
20 Une ruine a été appelée sur une ruine, et toute la terre a été dévastée; tout à coup mes tabernacles, soudain mes pavillons ont été dévastés.
Note Jr. 4,20 : Tabernacles (tabernacula) ; est la même chose que tentes. ― Pavillons ou tentes ; littéralement peaux ; parce que cette sorte d’habitation étaient anciennement faite avec des peaux. Comparer à Cantique, 1, 4.
21 Jusques à quand verrai-je des fuyards, entendrai-je la voix d'une trompette?
 
22 Parce que mon peuple insensé ne m'a pas connu ; ce sont des fils déraisonnables et sans cœur, ils sont intelligents pour faire le mal, mais faire le bien, ils ne savent pas.
Note Jr. 4,22 : Parce que. Devant ces mots sont sous-entendus ces autres : Tous ces maux sont venus ou arrivés.
 
23 J'ai regardé la terre, et voici qu'elle était vide et de nulle valeur; J'ai regardé les cieux, et il n'y avait pas de lumière en eux.24 J'ai vu les montagnes, et voici qu'elles étaient ébranlées; et toutes les collines ont été bouleversées.25 J'ai regardé attentivement, et il n'y avait pas d'homme ; et tout volatile du ciel s'était retiré.26 J'ai regardé, et voici que le Carmel était désert; et toutes ses villes ont été détruites devant la face du Seigneur, devant la face de la colère de sa fureur.
Note Jr. 4,26 : La colère de sa fureur. Voir le verset 8.
 
27 Car voici ce que dit le Seigneur : Toute la terre sera déserte, mais cependant je n'achèverai pas sa ruine.28 La terre pleurera, et les cieux en haut s'affligeront de ce que j'ai parlé ; j'ai formé un dessein, et je ne m'en suis point repenti, et je ne m'en détournerai pas.29 Au bruit des cavaliers et de ceux qui lancent des flèches, toute la ville a fui ; ils sont entrés dans les lieux élevés; et ils ont gravi les rochers; toutes les villes ont été abandonnées, et il n'y habite pas d'homme.30 Mais toi, dévastée, que feras-tu? quand tu te revêtirais de pourpre, quand tu serais ornée d'un collier d'or, et que tu peindrais tes yeux avec de l'antimoine, en vain tu serais embellie ; ils t'ont méprisée, ceux qui t'aimaient, c'est ton âme qu'ils chercheront.
Note Jr. 4,30 : Mais toi ; fille de Sion. Comparer au verset 31. ― Tu peindrais, etc. ; selon l’hébreu tu te fendrais, etc. ― L’antimoine est d’un grand usage dans l’Orient pour peindre et noircir les yeux, et pour élargir les paupières, afin de faire les yeux plus grands et mieux fendus. ― C’est ton âme qu’ils chercheront ; hébraïsme, pour ils chercheront à t’ôter la vie.
31 J'ai entendu la voix comme d'une femme en travail ; les angoisses comme d'une femme en couches ; c'est la voix de la fille de Sion, qui se meurt, et qui étend les mains, en criant : Malheur à moi parce que mon âme a défailli à cause des tués.

Chapitre 5

 | 
 | 
Chap. : 
Corruption général des habitants de Jérusalem.
Le Seigneur reproche aux Israélites leur infidélité et leur incrédulité.
Il annonce la punition de leurs crimes ; il promet de ne pas perdre entièrement son peuple.
1 Parcourez les rues de Jérusalem, et regardez, et considérez, et cherchez dans ses places publiques si vous trouvez un homme faisant la justice et cherchant la vérité, et je lui serai propice.
Note Jr. 5,1 : Parcourez, etc. Le Seigneur parle ici à Jérémie et à ceux qui comme lui étaient demeurés fidèles, et il leur dit de chercher si, dans le reste du peuple, il se trouve un seul homme juste, etc. ― Lui (ei) ; c’est-à-dire à elle, comme porte l’hébreu, ce qui désigne Jérusalem.
2 Que s'ils disent aussi : Le Seigneur vit! ils feront même ce serment faussement.3 Seigneur, vos yeux regardent la bonne foi ; vous les avez frappés, et ils n'ont pas éprouvé de douleur; vous les avez brisés, et ils n'ont pas voulu voir la correction ; ils ont rendu leurs faces dures au-dessus de la pierre, et ils n'ont pas voulu revenir.4 Mais moi, j'ai dit : Peut-être sont-ce des pauvres, des insensés, ignorant la voie du Seigneur, et le jugement de leur Dieu.5 J'irai donc vers les grands, et je leur parlerai ; car ils ont connu la voie du Seigneur et le jugement de leur Dieu ; et voilà que de plus tous ensemble ont brisé le joug, ils ont rompu les liens.
Note Jr. 5,5 : Le jugement ; c’est-à-dire la loi, les ordonnances.
 
6 C'est pour cela que le lion de la forêt les a saisis; le loup un soir les a ravagés, le léopard a veillé sur leurs cités; quiconque en sortira sera pris, parce que leurs prévarications se sont multipliées, et que leurs défections se sont fortifiées.
Note Jr. 5,6 : Le lion, le loup, le léopard ; représentent Nabuchodonosor.
7 En quoi pourrai-je vous être propice? vos fils m'ont abandonné, ils jurent par ceux qui ne sont point des dieux : je les ai rassasiés, et ils ont commis l'adultère, et dans la maison d'une femme de mauvaise vie, ils se livraient à la débauche.8 Ils sont devenus comme des chevaux ardents, lâchés après des cavales; chacun a henni après la femme de son prochain.
Note Jr. 5,8 : Voir Ezéchiel, 22, 11.
9 Est-ce que je ne visiterai pas ces crimes? dit le Seigneur, et d'une pareille nation mon âme ne se vengera-t-elle pas ?
Note Jr. 5,9 : Je ne visiterai pas ; ici comme en bien d’autres passages, visiter signifie punir, châtier.
 
10 Montez sur ses murs, et renversez-les ; mais n'achevez pas sa ruine; enlevez ses rejetons, parce qu'ils ne sont point au Seigneur.11 Car par la prévarication ont prévariqué contre moi la maison d'Israël et la maison de Juda, dit le Seigneur.
Note Jr. 5,11 : Par la prévarication ils ont prévariqué ; hébraïsme pour, ils ont prévariqué de toute manière.
12 Ils ont renié le Seigneur, et ils ont dit : Ce n'est pas lui; et il ne viendra pas sur nous de mal; nous ne verrons pas le glaive et la famine.
Note Jr. 5,12 : Ce n’est pas lui qui est le Seigneur.
13 Les prophètes ont parié en l'air, et ils n'ont pas reçu de réponse de Dieu; voici donc ce qui leur arrivera.
 
14 Voici ce que dit le Seigneur Dieu des armées : Parce que vous avez parlé ainsi, voici que moi, je mets mes paroles dans ta bouche comme un feu, et ce peuple comme du bois, et le feu les dévorera.15 Voici que moi, ô maison d'Israël, j'amènerai sur vous une nation de loin, dit le Seigneur; une nation forte, une nation ancienne, dont tu ignoreras la langue, et tu ne comprendras pas sa parole.
Note Jr. 5,15 : Une nation, etc. Les Chaldéens (voir 4 Rois, 18, 26 ; Isaïe, 36, 11).
16 Son carquois est comme un sépulcre ouvert ; tous sont vaillants.17 Et elle mangera tes moissons et ton pain; elle dévorera tes fils et tes filles ; elle mangera tes troupeaux de menu et de gros bétail; elle mangera tes vignes et tes figuiers; et elle détruira par le glaive tes villes fortifiées, dans lesquelles tu as confiance.18 Cependant en ces jours-là, dit le Seigneur, je ne consommerai pas votre ruine
 
19 Que si vous dites : Pourquoi le Seigneur notre Dieu nous a-t-il fait tous ces maux? tu leur diras : Comme vous m'avez abandonné, et vous avez servi un dieu étranger dans votre terre, ainsi vous servirez des étrangers dans une terre qui n'est pas la vôtre.
Note Jr. 5,19 : Voir Jérémie, 16, 10. ― Si vous dites. Ces mots s’adressent aux Juifs, et ceux-ci : Tu leur diras, au prophète.
 
20 Annoncez ceci à la maison de Jacob, faites-le entendre dans Juda, disant :21 Ecoute, peuple insensé, qui n'as point de cœur ; vous qui ayant des yeux, ne voyez point; des oreilles, et n'entendez point.
Note Jr. 5,21 : Cœur ; ou par hébraïsme, esprit, intelligence, sagesse.
22 Ne me craindrez-vous donc pas, dit le Seigneur, et devant ma face ne serez-vous pas saisis de douleur? moi qui ai donné le sable pour borne à la mer, précepte éternel, qu'elle ne transgressera pas; ses flots s'agiteront et ils ne prévaudront pas; ils se soulèveront, et ils ne le dépasseront pas ;
Note Jr. 5,22 : Ils ne le dépasseront pas (non transient illud). Le pronom le, étant au neutre dans la Vulgate, peut se rapporter également à mer (mare) ou à précepte (præceptum) ; mais le parallélisme semble le rapporter plutôt à précepte ; ce qu’ont fait d’ailleurs les Septante.
23 Mais en ce peuple s'est formé un cœur incrédule et rebelle; ils se sont retirés, et s'en sont allés.24 Et ils n'ont pas dit en leur cœur : Craignons le Seigneur notre Dieu, qui nous donne la pluie de la première et de l'arrière-saison en son temps, et qui nous conserve tous les ans une abondante moisson.
Note Jr. 5,24 : La pluie, etc. ; la pluie du printemps et celle de l’automne. Comparer à Deutéronome, 11, 14. ― Voir plus haut, Jérémie, 3, 3.
25 Vos iniquités ont détourné cela, et vos péchés ont écarté de vous le bien.26 Parce qu'il s'est trouvé parmi mon peuple des impies qui dressent des pièges comme des oiseleurs, qui posent des lacs et des rets pour prendre les hommes.27 Comme un trébuchet rempli d'oiseaux, ainsi leurs maisons seront pleines de tromperie ; c'est pour cela qu'ils sont devenus grands et se sont enrichis.28 Ils ont épaissi et se sont engraissés, et ils ont laissé de côté mes paroles très méchamment. Ils n'ont pas jugé la cause de la veuve, ils n'ont pas dirigé la cause de l'orphelin, et ils n'ont pas rendu justice aux pauvres.
Note Jr. 5,28 : Voir Isaïe, 1, 23 ; Zacharie, 7, 10.
 
29 Est-ce que je ne visiterai pas ces crimes, dit le Seigneur ? ou mon âme ne se vengera-t-elle pas d'une nation semblable?
Note Jr. 5,29 : Est-ce que je ne visiterai pas. Voir le verset 9.
30 La stupeur et des merveilles ont eu lieu sur la terre ;31 Les prophètes ont prophétisé le mensonge, et les prêtres ont battu des mains ; et mon peuple a aimé de pareilles choses; qu'arrivera-t-il donc à son dernier moment?

Chapitre 6

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Désolation de Jérusalem et de Juda.
Infidélité des Juifs.
Fausse paix qui leur est promise.
S’instruire de la bonne voie ; et y marcher.
Sentinelles établies et non écoutées.
Jérémie est établi sur le peuple de Seigneur pour l’éprouver.
1 Fortifiez-vous, fils de Benjamin, au milieu de Jérusalem, et dans Thécua sonnez de la trompette, et sur Bethacarem levez l'étendard; parce qu'un mal a été vu du côté de l'aquilon, ainsi qu'une grande destruction.
Note Jr. 6,1 : Thécua, Bethacarem ; deux villes situées sur des hauteurs, au midi de Jérusalem ; Bethacarem se trouvait entre Jérusalem et Thécua.
2 A une femme belle et délicate j'ai comparé la fille de Sion.3 Vers elle viendront les pasteurs et leurs troupeaux; ils ont dressé leurs tentes à l'entour; chacun d'eux fera paître ceux qui sont sous sa main.4 Consacrez contre elle une guerre ; levez-vous, et montons au milieu du jour; malheur à nous, parce que le jour décline, parce que les ombres du soir sont allongées.
Note Jr. 6,4 : Consacrez (sanctificate). Ce mot fait allusion à certaines cérémonies religieuses qui se faisaient avant le combat. On le retrouve assez souvent dans la Bible.
5 Levez-vous et montons pendant la nuit, et renversons ses maisons.6 Parce que voici ce que dit le Seigneur des armées : Coupez ses arbres, et faites autour de Jérusalem un rempart; c'est la cité de la Visitation; toute sorte de violence est au milieu d'elle.
Note Jr. 6,6 : Ses arbres (ejus). Le pronom étant au féminin (d’elle) en hébreu se rapporte à la fille de Sion, c’est-à-dire à Jérusalem (voir verset 2). ― Visitation ; punition, châtiment. Comparer à Jérémie, 5, 9. ― Violence ; c’est le sens de calumnia, expliqué par l’hébreu.
7 Comme la citerne rend froide son eau, ainsi cette cité a commis froidement ses méchancetés ; iniquité et ravage, c'est ce qui sera ouï en elle ; devant moi elle est toujours infirmité et plaie.8 Instruis-toi, Jérusalem, de peur que mon âme ne se retire de toi, et que je ne fasse de toi un désert, une terre inhabitable.9 Voici ce que dit le Seigneur des armées : On rassemblera les restes d'Israël comme dans une vigne jusqu'à la dernière grappe ; reporte ta main comme le vendangeur dans la corbeille.
Note Jr. 6,9 : Comme dans une vigne on rassemble, on recueille tout le raisin jusqu’à, etc. Le peuple du Seigneur est souvent représenté sous l’image d’une vigne, et ses ennemis sous celle de vendangeurs. ― Reporte, etc., retourne à la vigne, et mets dans la corbeille ce qui aura échappé aux vendangeurs.
 
10 A qui parlerai-je? et qui prendrai-je à témoin pour qu'il entende? voici que leurs oreilles sont incirconcises, et qu'ils ne peuvent entendre. Voici que la parole du Seigneur leur est devenue un opprobre ; et ils ne la recevront pas.11 C'est pour cela que je suis plein de la fureur du Seigneur et que j'ai peine à la supporter ; répandez-la sur le petit enfant au dehors, et sur le conseil des jeunes gens assemblés ; car l'homme sera pris avec la femme, le vieillard avec celui qui est plein de jours.12 Et leurs maisons passeront à des étrangers, leurs champs, et leurs femmes également, parce que j'étendrai ma main sur ceux qui habitent la terre, dit le Seigneur.13 Depuis le plus petit jusqu'au plus grand, tous se livrent à l'avarice ; et depuis le prophète jusqu'au prêtre, tous agissent avec tromperie.
Note Jr. 6,13 : Voir Isaïe, 56, 11 ; Jérémie, 8, 10.
14 Et ils guérissaient la plaie de la fille de mon peuple avec ignominie, disant : Paix, paix; et il n'y avait point de paix.15 Ils ont été confus, parce qu'ils ont fait des abominations; et encore ne l'ont-ils pas été entièrement, et n'ont-ils pas su rougir; à cause de cela ils tomberont parmi ceux qui sont renversés ; au temps de leur Visitation, ils seront renversés tous ensemble, dit le Seigneur.
Note Jr. 6,15 : Ne l’ont-ils pas été entièrement ; littéralement et par hébraïsme : Par la confusion n’ont-ils pas été confondus. ― Leur visitation ; leur punition, leur châtiment. Comparer à Jérémie, 5, 9.
 
16 Voici ce que dit le Seigneur : Tenez-vous sur les voies et voyez ; demandez, touchant les sentiers anciens, quelle est la bonne voie, et marchez-y; et vous trouverez un rafraîchissement pour vos âmes. Et ils ont dit : Nous n'y marcherons pas.
Note Jr. 6,16 : Voir Matthieu, 11, 29.
17 Et j'ai établi sur vous des sentinelles. Ecoutez la voix de la trompette. Et ils ont dit : Nous ne l'écouterons pas.18 C'est pourquoi, écoutez, nations, et apprenez, assemblée des peuples, les grandes choses que je ferai contre eux.19 Ecoute, terre: Voilà que moi j'amènerai sur ce peuple des maux, fruit de ses pensées, parce qu'ils n'ont point écouté mes paroles et qu'ils ont rejeté ma loi.20 Pourquoi m'apportez-vous de l'encens de Saba, et la canne à l'odeur suave d'une terre éloignée? Vos holocaustes ne me sont pas agréables, et vos victimes ne m'ont pas plu.
Note Jr. 6,20 : Voir Isaïe, 1, 11.
21 A cause de cela, voici ce que dit le Seigneur : Voilà que je ferai fondre sur ce peuple des ruines ; les pères y tomberont et les fils en même temps ; les voisins et les proches y périront.22 Voici ce que dit le Seigneur : Voilà qu'un peuple vient de la terre de l'aquilon, et une grande nation s'élèvera des confins de la terre.
 
23 Elle saisira la flèche et le bouclier; elle est cruelle et elle n'aura pas de pitié ; sa voix comme la mer retentira ; et ils monteront sur leurs chevaux, et préparés comme un homme qui va au combat, ils marcheront contre toi, fille de Sion.24 Nous avons ouï la nouvelle de son dessein, nos mains ont défailli; la tribulation nous a saisis, et les douleurs comme la femme en travail.
Note Jr. 6,24 : Des douleurs nous ont saisis comme elles saisissent, etc.
25 Ne sortez point dans les champs, et dans la voie ne marchez point, parce que le glaive de l'ennemi et l'épouvante sont à l'entour.26 Fille de mon peuple, ceins-toi d'un cilice, couvre-toi de cendre; sois en deuil comme d'un fils unique, pousse des plaintes amères, parce que tout d'un coup viendra le dévastateur sur nous.
 
27 Je t'ai établi au milieu de mon peuple comme un fondeur robuste ; tu sauras, et tu éprouveras leur voie.
Note Jr. 6,27 : Fondeur sur métaux, véritable sens du latin probatorem, littéralement qui éprouve, expliqué par l’hébreu, et reproduit au verset 29, sous le terme de conflator.
28 Tous ses princes ont dévié, marchant frauduleusement; c'est de l'airain et du fer ; tous se sont corrompus.29 Le soufflet a manqué, dans le feu s'est consumé le plomb ; en vain le fondeur les a mis dans le fourneau; car leurs méchancetés n'ont pas été consumées.
Note Jr. 6,29 : Le soufflet, etc. Image tirée de la manière dont on purifie l’argent. On allume un grand feu pour faire fondre l’argent, mêlé avec du plomb, afin que le plomb attire à lui tout ce qui est impur dans l’argent, mais tous ces efforts sont inutiles ; le plomb se consume et l’argent reste impur : Israël a beau être éprouvé par la tribulation, les méchants continuent à être mêlés avec les bons.
30 Appelez-les un argent réprouvé, parce que le Seigneur les a rejetés.

Chapitre 7

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Vaine confiance des Juifs dans le temple du Seigneur, tandis qu’ils le déshonorent par leurs crimes.
Le Seigneur défend à Jérémie de prier pour ce peuple.
Sacrifices inutiles sans l’obéissance.
1 Parole qui a été adressée à Jérémie par le Seigneur, disant :
Note Jr. 7,1 et suivants : III. Juda est impénitent, aveuglé par une fausse confiance dans le temple, les sacrifices et la circoncision, du chapitre 7 au chapitre 10. ― 1° Le Prophète doit parler, sur la porte du temple, au peuple qui entre et qui sort, chapitre 7, versets 1et 2. Juda se confie dans le temple, mais Dieu n’habite que parmi les justes ; le temple ne servira de sauvegarde aux Juifs qu’autant qu’ils feront pénitence, versets 3 à 7. ― Le peuple se fait illusion en pensant qu’il se sauvera en allant au temple, malgré ses péchés. Cet édifice n’est plus la demeure de Dieu, c’est une caverne de voleurs ; il sera répudié comme le sanctuaire de Silo ; ses adorateurs, repoussés comme Ephraïm, parce que Juda se livre à des actes idolâtriques, versets 8 à 20. ― 2° Juda a également confiance dans ses sacrifices, mais ils sont rejetés, parce que les commandements divins, dont l’observation est la condition de l’alliance entre le Seigneur et son peuple, ne sont pas observés, versets 21 à 28. ― Le peuple est réprouvé à cause de son idolâtrie, qui a souillé le sanctuaire, versets 29 à 34 ; les ossements des morts eux-mêmes seront jetés hors de leurs tombeaux, en expiation de leurs actes idolâtriques, chapitre 8, versets 1 à 3. ― 3° Rien ne peut amener Juda à la pénitence ; il est sourd à la voix de Dieu, à laquelle obéissent toutes les créatures, versets 4 à 9 ; ses faux sages le trompent, versets 10 à 12 ; il périra, versets 13 à 17 ; il réclamera en vain du secours, il sera trop tard, versets 18 à 22. ― Le Prophète pourrait s’enfuir de la ville coupable, chapitre 9, versets 1 à 5, mais Dieu lui ordonne d’y demeurer pour prédire le châtiment qui la menace, à cause de son impénitence, versets 6 à 14. ― Ce châtiment sera terrible, lamentable, versets 15 à 21, et rien ne pourra y échapper ; la circoncision ne servira de rien, car Dieu frappera d’abord le circoncis, versets 22 à 26. ― A plus forte raison les faux dieux seront-ils impuissants à protéger leurs adorateurs ; ils ne sont rien, chapitre 10, versets 1 à 6. ― Qu’on craigne donc le seul vrai Dieu et non l’œuvre de la main des hommes ; qu’on se confie en lui et non dans les idoles impuissantes, versets 7 à 16. ― C’est lui qui fera dévaster la terre d’Israël et déporter ses habitants par l’ennemi qui vient du nord, versets 17 à 23. ― Puisse le Seigneur ne pas abandonner complètement son peuple et le venger un jour de ses ennemis ! Versets 24 et 25.
Note Jr. 7,1 : Disant. Voir sur ce mot, Jérémie, 1, 4.
 
2 Tiens-toi à la porte de la maison du Seigneur, et publie là cette parole, et dis : Ecoutez la parole du Seigneur, vous tous, habitants de Juda, qui entrez par ces portes afin d'adorer le Seigneur.
Note Jr. 7,2 : 2 Au sujet ; littéralement sur ou touchant la parole (de verbo) ; mais, comme on a déjà pu le remarquer, les Hébreux exprimaient, par le même terme, parole, chose, événement, motif, cause. ― Les lois cérémonielles ne furent pas données aux Israélites en même temps que les préceptes moraux. Ces lois cérémonielles ne furent que comme un accessoire pour servir de remède aux penchants des Israélites charnels, en les assujettissant à des sacrifices sensibles, et à des cérémonies extérieures, comme étant plus propres à fixer des esprits peu capables d’un culte tout spirituel et tout intérieur.
 
3 Voici ce que dit le Seigneur des armées, Dieu d'Israël : Rendez bonnes vos voies et vos œuvres ; et j'habiterai avec vous dans ce lieu.
Note Jr. 7,3 : Voir Jérémie, 26, 13.
4 Ne vous confiez pas en des paroles de mensonge, disant : Le temple du Seigneur, le temple du Seigneur, c'est le temple du Seigneur.
 
5 Parce que si vous dirigez bien vos voies et vos œuvres; si vous faites la Justice entre un homme et son prochain ;6 Si vous ne faites point de violence à l'étranger, au pupille et à la veuve; si vous ne répandez pas un sang innocent en ce lieu, et si vous ne marchez pas à la suite des dieux étrangers pour votre propre malheur:7 J'habiterai avec vous d'un siècle à un autre siècle dans ce lieu, dans cette terre que j'ai donnée à vos pères.
 
8 Mais voilà que vous vous confiez en des paroles de mensonge, qui ne vous seront pas utiles:9 Dérober, tuer, commettre l'adultère, jurer en mentant, faire des libations aux Baalim, aller à la suite de dieux étrangers que vous ne connaissez pas.
Note Jr. 7,9 : Baalim. Voir sur ce mot, Jérémie, 2, 23.
10 Et vous êtes venus vous présenter devant moi dans cette maison, dans laquelle a été invoqué mon nom, et vous avez dit. Nous sommes délivrés, parce que nous avons fait toutes ces abominations.
Note Jr. 7,10 : Dans laquelle, etc. ; mais d’autres traduisent : Laquelle a été appelée de mon nom ; qui porte mon nom, selon un des sens de l’hébreu. Nous sommes délivrés, etc. Nous ne pouvons manquer d’être sauvés, parce que nous avons servi des dieux étrangers, et que nous avons vécu à la manière des gentils. Comparer à 1 Machabées, 1, 12.
11 Est-ce donc qu'elle est devenue une caverne de voleurs, cette maison dans laquelle a été invoqué mon nom devant vos yeux? C'est moi, moi qui suis; moi qui ai vu, dit le Seigneur.
Note Jr. 7,11 : Est-ce donc, etc. Jésus-Christ fait un reproche semblable aux Juifs de son temps (voir Matthieu, 21, 13 ; Marc, 11, 17 ; Luc, 19, 46). ― Dans laquelle, etc. Voir le verset précédent.
 
12 Allez à mon lieu, à Silo, où a habité mon nom dès le commencement, et voyez ce que je lui ai fait, à cause de la méchanceté d'Israël, mon peuple;
Note Jr. 7,12 : Mon lieu ; le lieu qui m’était consacré. ― Silo ; ville de la tribu d’Ephraïm, où demeura l’arche et le tabernacle sacré pendant longtemps.
13 Et maintenant, parce que vous avez fait toutes ces choses, dit le Seigneur, et que je vous ai parlé, me levant dès le matin, et parlant, que vous n'avez pas entendu; que je vous ai appelés et que vous n'avez pas répondu :
Note Jr. 7,13 : Voir Proverbes, 1, 24 ; Isaïe, 65, 12. ― Me levant, etc. ; hébraïsme pour mettant le plus grand empressement à vous parler.
14 Je ferai à cette maison, dans laquelle a été invoqué mon nom, et en laquelle vous avez confiance, et à ce lieu que je vous ai donné à vous et à vos pères, comme j'ai fait à Silo.
Note Jr. 7,14 : Voir 1 Rois, 4, vv. 2, 10. ― Dans laquelle, etc. ― Voir le verset 10.
15 Et je vous rejetterai de ma face, comme j'ai rejeté tous vos frères, toute la race d'Ephraïm.
Note Jr. 7,15 : Toute la race d’Ephraïm ; les dix tribus entre lesquelles celle d’Ephraïm tenait le premier rang.
 
16 Toi donc, ne prie pas pour ce peuple, ne m'adresse pour eux ni louange ni prière, et ne t'oppose pas à moi, parce que je ne t'exaucerai point.17 Ne vois-tu pas ce que font ceux-ci dans les villes de Juda, et dans les places publiques de Jérusalem?18 Les fils amassent le bois, les pères allument le feu, et les femmes arrosent de farine la graisse, afin de faire des gâteaux à la reine du ciel, des libations à des dieux étrangers, et me provoquer au courroux.
Note Jr. 7,18 : La reine du ciel ; c’est-à-dire la lune, selon l’opinion la plus probable. ― La reine du ciel se confondait avec la déesse Astarté. Les gâteaux qu’on faisait en son honneur avaient la forme de croissants de lune.
19 Est-ce moi qu'ils provoquent au courroux, dit le Seigneur? N'est-ce pas eux-mêmes qu'il provoquent à la confusion de leur visage?
 
20 C'est pourquoi voici ce que dit le Seigneur Dieu : Voilà que ma fureur et mon indignation se sont embrasées sur ce lieu, sur les hommes et sur les animaux; sur les arbres de la contrée, et sur les fruits de la terre ; et un feu brûlera, et il ne s'éteindra pas.
 
21 Voici ce que dit le Seigneur des armées. Dieu d'Israël : Ajoutez vos holocaustes à vos victimes, et mangez-en les chairs ;22 Parce que je n'ai point parlé à vos pères, je ne leur ai rien commandé au jour que je les ai tirés de la terre d'Egypte, au sujet des holocaustes et des victimes.
 
23 Mais voici la chose que je leur ai commandée : Ecoutez ma voix, et je serai votre Dieu, et vous serez mon peuple ; et marchez dans toute la voie que je vous ai prescrite, afin que bien vous soit.
Note Jr. 7,23 : La chose (verbum). Voir sur ce mot, le verset 22.
 
24 Et ils n'ont pas écouté, et ils n'ont pas incliné leur oreille ; mais ils se sont abandonnés à leurs volontés et à la dépravation de leur cœur mauvais; ils sont allés en arrière, et non en avant,25 Depuis le jour que leurs pères sont sortis de l'Egypte jusqu'à ce jour. Et je vous ai envoyé tous mes serviteurs les prophètes, me levant au point du jour, et les envoyant.
Note Jr. 7,25 : Me levant, etc. Voir le verset 13.
26 Et ils ne m'ont pas écouté, et ils n'ont pas incliné leur oreille ; mais ils ont rendu leur cou inflexible, et ils ont fait pis que leurs pères.
Note Jr. 7,26 : Voir Jérémie, 16, 12.
 
27 Et tu leur diras toutes ces choses, et ils ne t'écouteront point; tu les appelleras, et ils ne te répondront point.28 Et tu leur diras : Voici la nation qui n'a pas écouté la voix du Seigneur son Dieu, et qui n'a pas reçu sa correction ; la bonne foi a péri, et elle a été enlevée de leur bouche.
 
29 Tonds ta chevelure, et jette-la; pousse en haut des plaintes, parce que le Seigneur a rejeté et abandonné la génération de sa fureur.
Note Jr. 7,29 : Tonds, etc. Couper ses cheveux était une marque de deuil. ― Pousse en haut, etc. ; ou sur les hauteurs, suivant l’hébreu. ― On allait, en effet, sur les hauteurs, pleurer les malheurs publics et particuliers. ― De sa fureur ; qui a excité sa fureur.
30 Parce que les fils de Juda ont fait le mal devant mes yeux, dit le Seigneur. Ils ont mis leurs pierres d'achoppement dans la maison dans laquelle a été invoqué mon nom, afin de la souiller;
Note Jr. 7,30 : Pierres d’achoppement. Voir sur cette expression, Jérémie, 4, 1. ― Dans laquelle, etc. Voir Jérémie, 7, 10.
31 Et ils ont bâti des hauts lieux à Topheth, qui est dans la Vallée du fils d'Ennom, afin d'y brûler leurs fils et leurs filles au feu ; choses que je n'ai pas ordonnées, ni pensées dans mon cœur.
Note Jr. 7,31 : Topheth et la vallée du fils d’Ennom étaient au midi de Jérusalem. Topheth avait un bois et un temple consacrés au dieu Moloch. ― Sur Topheth, voir Isaïe, 30, 33.
 
32 C'est pourquoi voilà que des jours viendront, dit le Seigneur, et l'on ne dira plus Topheth, et la Vallée du fils d'Ennom; mais la Vallée du carnage; et l'on ensevelira à Topheth, parce qu'il n'y aura pas d'autre lieu pour ensevelir.
Note Jr. 7,32 : Pour ensevelir. Ces mots se trouvent dans le passage parallèle, voir Jérémie, 19, 11.
33 Et les cadavres de ce peuple seront en pâture aux oiseaux du ciel et aux bêtes de la terre, et il n'y aura personne qui les chasse.34 Et je ferai cesser, dans les villes de Juda et dans les places publiques de Jérusalem, la voix de la joie et la voix de l'allégresse, la voix de l'époux et la voix de l'épouse; car la terre sera désolée.
Note Jr. 7,34 : Voir Ezéchiel, 26, 13.

Chapitre 8

 | 
 | 
Chap. : 
Châtiment de Jérusalem.
Impénitence du peuple juif.
Faux sages.
Désolation de la Judée.
Affliction du prophète.
Gémissement de la fille de Sion.
Résine et médecins de Galaad.
1 En ce temps-là, dit le Seigneur, on jettera les os des rois de Juda, et les os de ses princes, et les os des prêtres, et les os des prophètes, et les os de ceux qui ont habité Jérusalem, hors de leurs sépulcres;
Note Jr. 8,1-2 : Voir Baruch, 2, 24-25.
2 Et on les exposera au soleil et à la lune, et à toute la milice du ciel, qu'ils ont aimés, qu'ils ont servis, qu'ils ont cherchés et qu'ils ont adorés ; on ne les recueillera pas, et on ne les ensevelira pas ; comme un fumier, ils seront sur la face de la terre.3 Et ils choisiront la mort plutôt que la vie, tous ceux qui seront restés de cette race très méchante, dans tous les lieux qui ont été abandonnés, dans lesquels je les ai jetés, dit le Seigneur des armées.
 
4 Et tu leur diras : Voici ce que dit le Seigneur: Est-ce que celui qui tombe ne se relèvera pas? et celui qui s'est détourné ne reviendra-t-il pas?5 Pourquoi donc ce peuple à Jérusalem s'est-il détourné par un détournement opiniâtre? Ils ont saisi le mensonge, et ils n'ont pas voulu revenir.
 
6 J'ai prêté attention et j'ai écouté ; personne ne dit ce qui est bon; il n'en est aucun qui fasse pénitence de son péché, disant : Qu'ai-je fait? tous ont suivi leur cours, comme un cheval qui s'élance avec impétuosité au combat.
 
7 Le milan connaît dans le ciel son temps; la tourterelle, l'hirondelle et la cigogne gardent le temps de leur arrivée ; mais mon peuple n'a pas connu le jugement du Seigneur.
Note Jr. 8,7 : Dans le ciel ; d’après la température du ciel. ― Son temps ; le temps où il doit quitter les pays froids pour aller dans les pays chauds ; ce que font aussi la tourterelle, l’hirondelle et la cigogne.
 
8 Comment dites-vous : Nous sommes sages, et la loi de Dieu est avec nous? il a vraiment gravé le mensonge, le style menteur des scribes.
Note Jr. 8,8 : Style ; instrument dont on se servait pour écrire.
9 Les sages ont été confondus, ils ont été épouvantés et pris; car ils ont rejeté la parole du Seigneur, et il n'est aucune sagesse en eux.
 
10 A cause de cela je donnerai leurs femmes à des étrangers, et leurs champs à des héritiers, parce que, depuis le plus petit jusqu'au plus grand, tous suivent l'avarice; et que depuis le prophète jusqu'au prêtre, tous commettent le mensonge.
Note Jr. 8,10 : Voir Isaïe, 56, 11 ; Jérémie, 6, 13.
11 Et ils guérissaient la blessure de la fille de mon peuple avec ignominie, disant : Paix, paix, lorsqu'il n'y avait point de paix.
Note Jr. 8,11 : Ils guérissaient, etc. Comparer à Jérémie, 6, 14.
12 Ils ont été confus, parce qu'ils ont fait des abominations ; et encore ne l'ont-ils pas été entièrement, et n'ont-ils pas su rougir; c'est pour cela qu'ils tomberont parmi ceux qui sont renversés; qu'au temps de leur Visitation ils seront renversés tous ensemble, dit le Seigneur.
Note Jr. 8,12 : Ils ont été confus. Voir pour l’explication de ce verset, Jérémie, 6, 15.
 
13 Les rassemblant, je les rassemblerai, dit le Seigneur; il n'y a pas de raisin aux vignes, et il n'y a pas de figue aux figuiers, les feuilles sont tombées; et ce que je leur avais donné leur a échappé.
Note Jr. 8,13 : Les rassemblant, je les rassemblerai ; hébraïsme pour, je les rassemblerai entièrement, tous. ― Leur a échappé ; pour aller aux Chaldéens, leurs ennemis.
 
14 Pourquoi sommes-nous assis? venez ensemble, entrons dans la ville fortifiée, et soyons-y en silence; car le Seigneur notre Dieu nous a réduits au silence, et il nous a donné pour breuvage de l'eau de fiel; car nous avons péché contre le Seigneur.
Note Jr. 8,14 : Voir Jérémie, 9, 15.
15 Nous avons attendu la paix, et nul bien n'est venu ; le temps de la guérison, et voilà l'épouvante.
Note Jr. 8,15 : Voir Jérémie, 14, 19.
 
16 Le roulement de ses chevaux a été entendu de Dan; à la voix des hennissements de ses combattants, toute la terre a été émue; et ils sont venus, et ils ont dévoré la terre et tout ce qu'elle contient, la ville et ses habitants.
Note Jr. 8,16 : Ses chevaux ; c’est-à-dire des chevaux de l’ennemi. ― Dan. Voir Jérémie, 4, 15. ― Hennissements ; mot que l’Ecriture applique quelquefois à l’homme, quoiqu’il exprime le cri ordinaire du cheval. Voir Jérémie, 5, 8 ; 13, 27 ; 31, 7, etc.
17 Parce que voilà que moi, je vous enverrai des serpents, des basilics, contre lesquels il n'y a point d'enchantement, et ils vous mordront, dit le Seigneur.
Note Jr. 8,17 : Contre lesquels il n’y a pas d’enchantement. Le peuple croyait que les charmeurs de serpents pouvaient les empêcher de nuire.
 
18 Ma douleur est au-dessus d'une douleur ; au-dedans de moi, mon cœur est triste.
Note Jr. 8,18 : Ma douleur, etc. Ce sont les paroles du Prophète.
19 Voilà la voix de la fille de mon peuple qui me crie d'une terre lointaine : Est-ce que le Seigneur n'est pas dans Sion, ou son roi n'est-il pas en elle? Pourquoi donc m'ont ils excité au courroux par leurs images taillées au ciseau, et par des vanités étrangères?
Note Jr. 8,19 : Images taillées au ciseau ; c’est-à-dire idoles. ― Vanités ; autre nom que la Bible donne aux faux dieux pour marquer leur impuissance.
20 La moisson est passée, l'été est fini, et nous, nous n'avons pas été sauvés.
 
21 Je suis brisé à cause du brisement de la fille de mon peuple, et contristé; la stupeur m'a saisi.
Note Jr. 8,21 : Je suis brisé, etc. C’est le Prophète qui parle.
22 Est-ce qu'il n'y a point de résine en Galaad? ou n'y a-t-il pas là de médecin? pourquoi donc n'a-t-elle pas été fermée, la blessure de la fille de mon peuple?
Note Jr. 8,22 : De résine en Galaad. La résine de Galaad est très célèbre dans l’Ecriture. Voir Jérémie, 46, 11 ; 51, 8 ; Genèse, 37, 25. ― La résine ou baume de Galaad était regardée comme un remède excellent, surtout pour la guérison des blessures.
 

Chapitre 9

 | 
 | 
Chap. : 
Jérémie déplore le malheur du peuple juif.
Le Seigneur cherche un homme sage qui comprenne ses jugements.
Femmes appelées pour pleurer la désolation de Juda.
Vengeance du Seigneur sur Juda et sur les peuples voisins.
1 Qui donnera à ma tête de l'eau, et à mes yeux une fontaine de larmes? et je pleurerai jour et nuit les morts de la fille de mon peuple.
 
2 Qui me donnera dans la solitude une cabane de voyageur, et j'abandonnerai ce peuple, et je me retirerai d'eux? parce que tous sont adultères, troupe de prévaricateurs.
 
3 Et ils ont tendu leur langue comme un arc de mensonge et non de vérité : ils se sont fortifiés sur la terre, parce qu'ils ont passé d'un mal à un autre mal, et ils ne m'ont pas connu, dit le Seigneur.4 Que chacun se garde de son prochain, et qu'il ne se fie à aucun de ses frères; parce que tout frère supplantant supplantera son frère, et que l'ami marchera frauduleusement.
Note Jr. 9,4 : Supplantant, supplantera ; hébraïsme pour supplantera entièrement, de toute manière. ― Marchera ; c’est-à-dire agira, se conduira.
5 Et chaque homme se rira de son frère, et ils ne diront pas la vérité; car ils ont formé leurs langues à parler mensonge; ils ont travaillé à iniquement agir.
 
6 Ta demeure est au milieu de la tromperie; c'est par tromperie qu'ils ont refusé de me connaître, dit le Seigneur.7 A cause de cela voici ce que dit le Seigneur des armées : Voilà que je les fonderai, et que je les éprouverai par le feu : car que ferai-je autre chose vis-à-vis de la fille de mon peuple?8 C'est une flèche blessante que leur langue; elle a parlé tromperie; chacun en sa bouche parle paix avec son ami, et en cachette il lui tend des pièges.
Note Jr. 9,8 : Voir Psaumes, 27, 3.
 
9 Est-ce que je ne visiterai pas ces crimes, dit le Seigneur, ou d'une pareille nation mon âme ne se vengera-t-elle pas?
Note Jr. 9,9 : Je ne visiterai ; je ne châtierai. Comparer à Jérémie, 5, 9.
 
10 Sur les montagnes je m'abandonnerai aux larmes et aux lamentations; et sur les belles contrées du désert, aux plaintes, parce qu'elles ont été brûlées, pour qu'il n'y ait pas d'homme qui y passe ; on n'a pas entendu la voix du possesseur; depuis l'oiseau du ciel jusqu'aux troupeaux, tous ont émigré et se sont retirés.
 
11 Et je ferai de Jérusalem des monceaux de sable et un repaire de dragons; et les cités de Juda, je les livrerai à la désolation, pour qu'il n'y ait point d'habitant.
Note Jr. 9,11 : Des dragons. Hébreu : des chacals.
 
12 Quel est l'homme sage qui comprenne ceci, et à qui la parole de Dieu soit adressée, afin qu'il l'annonce, qui comprenne pourquoi cette terre a péri, qu'elle a été brûlée comme un désert, pour qu'il n'y ait pas d'homme qui y passe?
Note Jr. 9,12 : D’homme ; ce mot se trouve exprimé dans l’endroit parallèle, voir verset 10.
13 Et le Seigneur a dit : C'est parce qu'ils ont abandonné ma loi que je leur ai donnée, et qu'ils n'ont pas écoute ma voix, et qu'ils n'ont pas marché en elle ;
Note Jr. 9,13 : N’ont pas, etc. ; ne l’ont pas suivie, s’en sont écartés.
 
14 Et parce qu'ils ont suivi la dépravation de leur cœur, et les Baalim;ce qu'ils ont appris de leurs pères.
Note Jr. 9,14 : Les Baalim. Voir Jérémie, 2, 23.
15 C'est pourquoi, voici ce que dit le Seigneur des armées, Dieu d'Israël : Voilà que je nourrirai ce peuple d'absinthe, et je lui donnerai pour breuvage de l'eau de fiel.
Note Jr. 9,15 : Voir Jérémie, 23, 15. ― D’absinthe, voir Proverbes, 5, 4.
 
16 Et je les disperserai parmi des nations qu'ils n'ont point connues, eux et leurs pères, et j'enverrai après eux le glaive, jusqu'à ce qu'ils soient consumés.17 Voici ce que dit le Seigneur des armées, Dieu d'Israël : Regardez attentivement, et appelez les pleureuses, et qu'elles viennent; envoyez à celles qui sont sages, et qu'elles s'empressent;
Note Jr. 9,17 : Les pleureuses. Chez les anciens Hébreux, comme aujourd’hui chez plusieurs peuples orientaux, on louait des femmes, qui dans les deuils, et particulièrement aux funérailles, excitaient aux pleurs pas leur voix plaintive et leurs gestes lamentables. Saint Jérôme dit que cet usage existait encore de son temps. ― Celles qui sont sages. C’était probablement parmi les pleureuses celles qui étaient chargées de consoler les parents, ou celles qui composaient le cantique de deuil, et que les autres répétaient après elles.
 
18 Qu'elles se hâtent, et qu'elles fassent entendre sur nous des lamentations ; que nos yeux versent des larmes, et que de nos paupières coulent des eaux.19 Parce qu'une voix de lamentation a été entendue de Sion : Comment avons-nous été ravagés et couverts d'une grande confusion ? puisque nous avons abandonné notre terre, et que nos tabernacles ont été abattus.20 Ecoutez donc, femmes, la parole du Seigneur; que vos oreilles saisissent le discours de sa bouche ; enseignez à vos filles les lamentations, et que chacune apprenne à sa voisine les cris plaintifs ;
 
21 Parce que la mort est montée par nos fenêtres, qu'elle est entrée dans nos maisons, pour exterminer les petits enfants au dehors, et les jeunes hommes dans les places publiques.
 
22 Parle : Voici ce que dit le Seigneur : Et le cadavre de l'homme tombera comme le fumier sur la face de la terre, et comme l'herbe derrière le dos du moissonneur, et il n'y a personne qui la recueille.23 Voici ce que dit le Seigneur : Que le sage ne se glorifie point dans sa sagesse; que le fort ne se glorifie point dans sa force, et que le riche ne se glorifie point dans ses richesses ;
 
24 Mais que celui qui se glorifie se glorifie de cela, de me connaître, et de savoir que c'est moi qui suis le Seigneur, qui fais miséricorde et jugement, et justice sur la terre ; c'est là ce qui me plaît, dit le Seigneur.25 Voici que les jours viennent, dit le Seigneur, et que je visiterai quiconque est circoncis,26 L'Egypte, Juda, Edom, les fils d'Ammon et de Moab, ceux dont la chevelure est coupée, qui habitent dans le désert; parce que toutes ces nations sont incirconcises de corps, et toute la maison d'Israël est incirconcise de cœur.
Note Jr. 9,26 : Ceux dont la chevelure, etc. ; comme les peuples de l’Arabie déserte qui se coupaient les cheveux en rond pour imiter leur dieu Bacchus. Comparer à Jérémie, 25, 23 ; 49, 32 ; Lévitique, 19, 27 ; 21, 5. ― Ces ; mot exprimé dans le texte hébreu par l’article déterminatif qui souvent s’emploie, en effet, pour le pronom déterminatif.

Chapitre 10

 | 
 | 
Chap. : 
Le Seigneur exhorte Israël à ne pas prendre part à l’idolâtrie des nations dans sa captivité.
Il avertit Jérusalem de se préparer à la désolation dont elle est menacée.
Jérusalem conjure le Seigneur de détourner d’elle sa colère.
1 Ecoutez la parole que le Seigneur a dite sur vous, maison d'Israël.
Note Jr. 10,1-19 : Vanité des idoles.
2 Voici ce que dit le Seigneur : N'apprenez pas les voies des nations, et ne redoutez pas les signes du ciel, que craignent les nations;
Note Jr. 10,2 : Ne redoutez, etc. Redouter, craindre, signifient ici comme dans bien d’autres passages, révérer, admirer, rendre le culte souverain. ― Les signes du ciel ; les astres, auxquels les Chaldéens attribuaient un grand pouvoir sur la conduite des hommes et le gouvernement du monde.
3 Parce que les lois des peuples sont vaines; parce que l'œuvre de la main d'un ouvrier habile a coupé du bois de la forêt avec la hache.
Note Jr. 10,3 : Voir Sagesse, 13, 11 ; 14, 8. ― L’œuvre de la main ; c’est-à-dire la main par son œuvre, par son travail.
4 Elle l'a orné d'or et d'argent; elle en a joint les parties avec des clous et des marteaux, afin qu'il ne se désunisse pas.
Note Jr. 10,4 : Elle l’a orné, etc. ; elle a orné ce bois en le couvrant de lames d’or et d’argent, selon la manière de dorer et d’argenter dans ces temps-là.
 
5 Ces œuvres ont été fabriquées en forme de palmier; elles ne parleront pas; on les portera, on les enlèvera, parce qu'elles ne peuvent marcher; ne les craignez donc pas, parce qu'elles ne peuvent faire ni mal ni bien.
Note Jr. 10,5 : En forme de palmier ; hébreu : en forme de colonne ; les idoles sont immobiles et sans vie comme des colonnes ou des troncs d’arbre.
 
6 Il n'est pas de semblable à vous, Seigneur; vous êtes grand, vous, et grand est votre nom en puissance.
Note Jr. 10,6 : Voir Michée, 7, 18.
7 Qui ne vous craindra pas, ô roi des nations ? car à vous est la gloire parmi tous les sages des nations, et dans tous leurs royaumes nul n'est semblable à vous.
Note Jr. 10,7 : Voir Apocalypse, 15, 4.
 
8 Tous également seront reconnus insensés et stupides; c'est une doctrine vaine que leur bois.
Note Jr. 10,8 : C’est une doctrine vaine ; que celle qui leur fait envisager comme dieu un morceau de bois.
9 On apporte de l'argent enveloppé de Tharsis et de l'or d'Ophaz, ouvrage d'un artisan, et de la main d'un ouvrier en airain; l'hyacinthe et la pourpre sont leur vêtement; tout cela est un ouvrage d'artisans.
Note Jr. 10,9 : De l’argent enveloppé de Tharsis. L’argent enveloppait, couvrait le bois dont on fabriquait les idoles. ― Les Phéniciens tiraient beaucoup d’argent de Tharsis ou Tartessus en Espagne. ― De l’or d’Ophaz, pays inconnu ; Ophir, d’après les uns ; région de l’Arabie méridionale, d’après d’autres, et d’après d’autres encore, l’île de Taprobane ou Ceylan, qui possédait un fleuve et un port appelé Phase.
 
10 Mais le Seigneur est le vrai Dieu ; lui-même est le Dieu vivant et le roi éternel; par son indignation la terre sera ébranlée, et les nations ne soutiendront pas sa menace.
 
11 Ainsi donc tu leur diras : Que les dieux qui n'ont pas fait les deux et la terre disparaissent de la terre et de ce qui est sous le ciel.
Note Jr. 10,11 : Ce verset, écrit dans le texte original en chaldéen et non en hébreu, semble être une parenthèse entre le 10e et 12e verset, dont il interrompt la suite.
 
12 C'est le Seigneur qui fait la terre dans sa puissance, qui prépare le globe dans sa sagesse, et étend les cieux par sa prudence.
Note Jr. 10,12 : Voir Genèse, 1, 1 ; Jérémie, 51, 15. ― Qui ; se rapporte au pronom personnel de lui (ejus), qui termine le verset 10.
13 A sa voix il met une quantité d'eaux dans le ciel, et il élève les nuées des extrémités de la terre; les éclairs, il les résout en pluie, et il fait sortir les vents de ses trésors.
Note Jr. 10,13 : Voir Psaumes, 134, 7 ; Jérémie, 51, 16.
 
14 Tout homme est devenu insensé par sa propre science ; tout artisan a été confondu par son image taillée au ciseau, parce que c'est une chose fausse qu'il a fondue, et la vie n'y est pas.
Note Jr. 10,14 : N’y est pas ; littéralement en eux ou en elles (in eis) ; c’est-à-dire dans les dieux, nommés au verset 11 ; ou bien dans l’image taillée au ciseau, et dans l’idole fondue, mentionnées ici dans ce verset même, le 14. Peut-être aussi que la chose fausse qu’il a fondue est considérée comme un nom collectif ; ce qui justifierait l’emploi du pluriel. Le texte hébreu porte le pluriel masculin.
15 Ce sont des choses vaines, un ouvrage digne de risée; au temps de sa visite elles périront.
Note Jr. 10,15 : De sa visite ; de la visite du Seigneur. Comparer à Jérémie, 5, 9.
 
16 Il n'est pas semblable à ces choses, celui qui est la part de Jacob; car celui qui a formé toutes choses, c'est lui-même, et Israël est la verge de son héritage ; et le Seigneur des armées est son nom.
Note Jr. 10,16 : La verge de son héritage ; c’est-à-dire simplement son héritage. Plusieurs savants interprètes prétendent que les Hébreux se servaient de verges ou perches aussi bien que de cordes pour mesurer leurs terres. La même expression se trouve à Psaumes, 73, 2.
 
17 Rassemble de la terre ta confusion, toi qui restes assiégée;18 Parce que voici ce que dit le Seigneur : Voilà que moi je jetterai au loin les habitants de cette terre cette fois; et je les affligerai, de telle sorte qu'on les saisira.
Note Jr. 10,18 : Qu’on les saisira ; qu’ils ne pourront pas échapper, littéralement, qu’ils soient trouvés, rencontrés, atteints.
 
19 Malheur à moi, à cause de ma ruine; ma plaie est très grave. Mais moi j'ai dit : Ce mal vient entièrement de moi, et je le supporterai.20 Mon tabernacle a été dévasté, mes cordages ont été rompus; mes fils sont sortis de mon enceinte, et n'existent pas; il n'y a personne qui tende désormais ma tente et dresse mes pavillons.
Note Jr. 10,20 : Mon tabernacle, mes pavillons. Voir Jérémie, 4, 20.
 
21 Parce que les pasteurs ont agi en insensés, et qu'ils n'ont pas cherché le Seigneur ; à cause de cela ils ont été sans intelligence, et tout leur troupeau a été dispersé.22 Voici qu'une voix retentissante vient, ainsi qu'un grand tumulte, de la terre de l'aquilon, pour faire des cités de Juda une solitude, et une demeure de dragons.
Note Jr. 10,22 : De la terre de l’aquilon ; de la Babylonie. ― Une demeure de dragons ; de chacals.
 
23 Je sais, Seigneur, qu'à l'homme n'appartient pas sa voie, et qu'il n'est pas de l'homme de marcher et de diriger ses pas.24 Châtiez-moi, Seigneur, mais cependant dans votre justice, et non dans votre fureur, de peur que vous ne me réduisiez au néant.
Note Jr. 10,24 : Voir Psaumes, 6, 2. ― Dans votre justice ; littéralement dans votre jugement, etc. La justice n’est pas toujours opposée à la miséricorde ; elle marque ici une justice tempérée de miséricorde ; en sorte que le sens est : Châtiez-moi, selon l’ordre et l’équité de vos jugements, qui ne permettent pas que mes péchés demeurent impunis ; mais non dans la rigueur de cette justice qui n’est pas arrêtée par la miséricorde. Comparer à Jérémie, 30, 11.
 
25 Répandez votre indignation sur les nations qui ne vous ont pas connu, et sur les provinces qui n'ont pas invoqué votre nom; parce qu'elles ont mangé Jacob, et l'ont dévoré, et l'ont consumé, et ont dissipé sa gloire.
Note Jr. 10,25 : Voir Psaumes, 78, 6.

Chapitre 11

 | 
 | 
Chap. : 
Habitants de Juda et de Jérusalem exhortés à observer l’alliance du Seigneur.
Leur infidélité.
Vengeances du Seigneur.
Dieu défend à Jérémie de prier pour eux.
Mauvais dessein qu’ils forment contre Jérémie.
Prophétie contre Anathoth.
1 Parole qui fut adressée par le Seigneur à Jérémie, disant :
Note Jr. 11,1-23 : 3° La violation de l’alliance du côté d’Israël est suivie de la rupture de cette alliance du côté de Dieu, chapitre 11. ― La transition de la 1re à la 2e section se fait dans le chapitre 11. ― Jérémie rappelle, d’abord, l’alliance de Dieu avec son peuple et les engagements qu’avait contractés Israël, la violation de ces engagements et les châtiments qui en avaient été la conséquence, versets 1 à 8. ― Israël a violé de nouveau ses obligations ; Dieu va donc le châtier de nouveau, et ses idoles ne lui serviront de rien, versets 9 à 13 ; le Prophète ne peut plus même prier pour son peuple, car le Seigneur consumera sans miséricorde le peuple qu’il avait planté, versets 14 à 17. ― Comme preuve de la ruine future de Juda et de la justice de Dieu, Jérémie raconte que les habitants d’Anathoth ont voulu attenter à sa vie, mais que le Seigneur a prononcé contre eux une sentence terrible, versets 18 à 23.
Note Jr. 11,1 : Disant (dicens). Voir sur ce mot, Jérémie, 1, 4.
 
2 Ecoutez les paroles de cette alliance, et parlez aux hommes de Juda, et aux habitants de Jérusalem ;3 Et tu leur diras : Voici ce que dit le Seigneur, le Dieu d'Israël: Maudit l'homme qui n'écoutera pas les paroles de cette alliance,4 Que je prescrivis à vos pères, au jour où je les fis sortir de la terre d'Egypte, de la fournaise de fer, disant : Ecoutez ma voix, et faites tout ce que je vous ordonne ; et vous serez mon peuple, et moi je serai votre Dieu ;
Note Jr. 11,4 : De la fournaise de fer ; c’est-à-dire de la servitude très dure.
5 Afin que je fasse revivre le serment que je jurai à vos pères de leur donner une terre où couleraient du lait et du miel, comme c'est en ce jour. Et je répondis et je dis : Amen, Seigneur.
Note Jr. 11,5 : Comme c’est, etc. ; comme cela se voit aujourd’hui ; littéralement dans la Vulgate, les Septante et l’hébreu, comme est ce jour.
 
6 Et le Seigneur me dit : Crie à haute voix ces paroles dans toutes les cités de Juda, et en dehors de Jérusalem, disant : Ecoutez les paroles de cette alliance et observez-les ;7 Car prenant à témoin, j'ai pris à témoin vos pères, depuis le jour où je les fis sortir de la terre d'Egypte jusqu'à ce jour; me levant dès le matin, je les ai pris à témoin et j'ai dit : Ecoutez ma voix ;
Note Jr. 11,7 : Me levant dès le matin. Voir pour le sens de cette expression, Jérémie, 7, 13.
8 Et ils n'ont pas écouté, et ils n'ont pas incliné leur oreille; mais ils ont suivi chacun la dépravation de son cœur mauvais; et j'ai amené sur eux toutes les paroles de cette alliance que je leur ai commandé d'observer, et qu'ils n'ont pas observée.
 
9 Et le Seigneur me dit : Il a été découvert une conjuration parmi les hommes de Juda et les habitants de Jérusalem.10 Ils sont revenus aux premières iniquités de leurs pères, qui n'ont pas voulu écouter mes paroles; ceux-ci donc sont allés de même après des dieux étrangers, afin de les servir; la maison d'Israël et la maison de Juda ont rendu vaine l'alliance que j'avais conclue avec leurs pères.
 
11 A cause de cela, voici ce que dit le Seigneur : Voilà que j'amènerai sur eux des maux dont ils ne pourront sortir; et ils crieront vers moi, et je ne les exaucerai pas.12 Et les cités de Juda et les habitants de Jérusalem iront et crieront aux dieux auxquels ils font des libations, et ces dieux ne les sauveront pas au temps de leur affliction.13 Car selon le nombre de tes cités étaient tes dieux, ô Juda, et selon le nombre de tes rues, ô Jérusalem, tu as élevé des autels de confusion, des autels pour faire des libations aux Baalim.
Note Jr. 11,13 ; 11.17 : Baalim. Voir Jérémie, 2, 23.
Note Jr. 11,13 : Voir Jérémie, 2, 28. ― Des autels de confusion ou d’ignominie. C’est par ce mot flétrissant qu’est désigné Baal, à qui ces autels étaient élevés.
 
14 Toi donc, ne prie pas pour ce peuple, et ne m'adresse pour eux ni louange, ni prière, parce que je ne les exaucerai pas au temps de leur cri vers moi, au temps de leur affliction.
Note Jr. 11,14 : Voir Jérémie, 7, 16 ; 14, 11.
15 Pourquoi est-ce que mon bien-aimé a dans ma maison commis beaucoup de crimes? est-ce que des chairs saintes ôteront de toi tes méchancetés dont tu t'es glorifiée?
Note Jr. 11,15 : Des chairs saintes ; des victimes que tu me sacrifies.
16 Olivier fertile, beau, chargé de fruits, superbe, le Seigneur t'a appelée de ce nom ; à la voix de sa parole, un grand feu s'est allumé dans cet olivier, et ses rameaux ont été brûlés.17 Et le Seigneur des armées qui t'a planté, a prononcé le mal sur toi, à cause des maux de la maison d'Israël et de la maison de Juda, qu'elles se sont faits à elles-mêmes pour m'irriter en faisant des libations aux Baalim.
 
18 Mais vous. Seigneur, vous m'avez fait voir leurs pensées, et je les ai connues ; alors vous m'avez montré leurs œuvres.19 Et moi, j'ai été comme un agneau plein de douceur que l'on porte pour en faire une victime ; et je n'ai pas su qu'ils formaient contre moi des projets, disant : Mettons du bois dans son pain, rayons-le de la terre des vivants, et que son nom ne soit plus rappelé dans la mémoire.
Note Jr. 11,19 : Et moi, etc. Jérémie est la figure de Jésus-Christ même. ― Mettons du bois, etc. ; autre figure du divin Sauveur, vrai pain de vie descendu du ciel et attaché à une croix de bois sur le Calvaire. C’est ainsi que les Pères ont expliqué ce passage.
 
20 Mais vous, Seigneur Sabaoth, vous qui jugez justement et qui éprouvez les reins et les cœurs, que je voie votre vengeance sur eux ; car je vous ai révélé ma cause.
Note Jr. 11,20 : Voir Jérémie, 17, 10 ; 20, 12. ― Sabaoth ; mot hébreu que l’on traduit ordinairement par armées ; mais dont le sens primitif est : ce que le ciel et la terre renferment. Comparer à Genèse, 2, 1. ― Les reins. Ce mot se prend en hébreu pour l’esprit, l’intérieur en général.
21 A cause de cela, voici ce que dit le Seigneur aux hommes d'Anathoth, qui cherchent mon âme, et disent : Tu ne prophétiseras pas au nom du Seigneur, et tu ne mourras pas de nos mains.
Note Jr. 11,21 : Anathoth était la patrie de Jérémie. Voir Jérémie, 1, 1. ― Qui cherchent mon âme. Voir pour le sens de cette expression, Jérémie, 4, 30. ― Tu ne prophétiseras pas, etc. ; c’est une menace dont le sens est : Ne prophétise pas, etc. ; si tu ne veux pas mourir de nos mains.
22 C'est pourquoi voici ce que dit le Seigneur des armées : Voilà que moi je les visiterai ; les jeunes hommes mourront par le glaive, leurs fils et leurs filles mourront de faim.23 Et rien ne restera d'eux ; car j'amènerai le mal sur les hommes d'Anathoth, l'année de leur visite.
Note Jr. 11,23 : L’année (annum). Cet accusatif peut-être considéré grammaticalement comme complément direct du verbe précédent j’amènerai (inducam), et par là même comme un explicatif du mot mal, ou bien comme un accusatif adverbial de temps, signifiant en l’année. L’hébreu, ainsi que la Vulgate, est susceptible de ces deux sens ; mais les Septante ont traduit conformément à ce dernier. ― Visite ; c’est-à-dire punition, châtiment.

Chapitre 12

 | 
 | 
Chap. : 
Le prophète se plaint à Dieu de la prospérité des méchants.
Dieu lui annonce les persécutions qu’il aura à souffrir.
Désolation de l’héritage du Seigneur.
Vengeance du Seigneur sur les peuples voisins de Juda.
Rétablissement de ces peuples.
Dernière vengeance sur eux.
1 Vous êtes certainement juste, vous, Seigneur, si je dispute avec vous; cependant je vous dirai des choses justes : Pourquoi la voie des impies est-elle prospère, et le bonheur est-il pour tous ceux qui prévariquent, et qui agissent iniquement ?
Note Jr. 12,1-17 : IIe section : La réprobation d’Israël est définitive, du chapitre 12 au chapitre 17. ― 1° Le Seigneur ennemi d’Israël, chapitre 12. ― Jérémie prie Dieu de châtier promptement les impies, versets 1 à 3. ― Dieu lui répond de les rassembler comme un troupeau qu’on destine à la boucherie ; ils vont périr, versets 4 à 6 ; son peuple est devenu son ennemi : il le traitera donc lui-même en ennemi et donnera son héritage à des étrangers, versets 7 à 13 ; il fera cependant sentir aussi le poids de sa justice aux Gentils ; il les détruira, quand il plantera de nouveau son peuple qu’il déracine maintenant, versets 14 à 17.
Note Jr. 12,1 : Voir Job, 21, 7 ; Habacuc, 1, 13. ― Vous êtes juste ; c’est-à-dire trop juste. ― Si je dispute : ou mieux, selon l’hébreu, pour que je dispute.
2 Vous les avez plantés, et ils ont poussé des racines; ils croissent, et font du fruit; vous êtes près de leur bouche, et loin de leurs reins.
Note Jr. 12,2 : Reins. Voir, pour le sens de ce mot, Jérémie, 11, 20.
 
3 Et vous, Seigneur, vous m'avez connu, vous m'avez vu et vous avez éprouvé que mon cœur est avec vous ; assemblez-les comme un troupeau destiné au sacrifice, et consacrez-les pour le jour de la tuerie.
Note Jr. 12,3 : Consacrez-les, etc. ; c’est-à-dire séparez-les, mettez-les de côté comme une chose sainte et destinée à être la matière du sacrifice. Ainsi le sens est : Regardez-les dès ce moment comme des victimes destinées au sacrifice.
4 Jusques à quand la terre pleurera-t-elle, et l'herbe de toute la contrée sera-t-elle desséchée, à cause de la méchanceté de ceux qui l'habitent? le quadrupède et le volatile ont été consumés, parce que ces hommes ont dit : Dieu ne verra pas nos derniers moments.5 Si en courant avec les piétons, tu t'es fatigué, comment pourras-tu le disputer de vitesse aux chevaux? mais si dans une terre de paix tu étais en sûreté, que feras-tu au milieu de l'orgueil du Jourdain?
Note Jr. 12,5 : Si en courant, etc. C’est probablement une locution proverbiale et parabolique, qui veut dire ici : Les Philistins, les Iduméens, les Ammonites et les Moabites, qui n’avaient que de l’infanterie, t’ont souvent battu, sans que tu aies pu leur résister, comment résisteras-tu aux Chaldéens qui ont une puissante cavalerie et de nombreux chariots ? ― L’orgueil du Jourdain (superbia Jordanis) ; le regonflement du Jourdain, selon les uns, ou, selon les autres, la gloire du Jourdain, c’est-à-dire son rivage couvert de verdure, ombragé par des saules, des tamarisques, etc., au milieu desquels habitaient les bêtes sauvages (voir Jérémie, 49, 19 ; 50, 44 ; Zacharie, 11, 3). Ainsi le Seigneur répond au Prophète : Tu te croyais en sûreté dans ton pays qui devait être pour toi une terre de paix ; que deviendras-tu, lorsque l’armée, grossie des troupes qui t’environnent, semblable au Jourdain débordé, viendra inonder la Judée ? ou bien, lorsque tu te trouveras sur les bords du Jourdain exposé aux bêtes sauvages.
6 Car tes frères et la maison de ton père, eux aussi ont combattu contre toi, et ont crié derrière toi à pleine voix; ne les crois pas, lorsqu'ils te donneront de bonnes paroles.
 
7 J'ai laissé ma maison; j'ai abandonné mon héritage; j'ai livré mon âme chérie aux mains de ses ennemis.
Note Jr. 12,7 : Ma maison ; mon temple. ― Mon héritage ; mon peuple. ― Mon âme chérie ; Jérusalem, qui m’était chère comme mon âme.
8 Mon héritage est devenu pour moi comme un lion dans la forêt; il a élevé sa voix contre moi ; c'est pour cela que je l'ai haï.9 Est-ce que mon héritage n'est pas pour moi un oiseau de diverses couleurs ? n'est-ce pas un oiseau entièrement coloré? venez, assemblez-vous, vous toutes, bêtes de la terre ; hâtez-vous pour dévorer.
Note Jr. 12,9 : Un oiseau de diverses couleurs. On ignore de quel oiseau parle le Prophète. Le sens est que le peuple d’Israël est devenu pour tous un sujet de mépris et de persécution, comme un oiseau dépaysé au milieu d’autres oiseaux, qui le distinguent à cause de la différence de sa couleur et le pourchassent.
 
10 Des pasteurs nombreux ont ravagé ma vigne, ils ont foulé aux pieds mon partage; ils ont fait de mon partage précieux un désert solitaire.11 Ils l'ont livré à la dévastation, et il a pleuré sur moi; par la désolation a été désolée toute la terre, parce qu'il n'est personne qui réfléchisse en son cœur.
Note Jr. 12,11 : Par la désolation a été désolée ; hébraïsme, pour a été entièrement désolée.
12 Sur toutes les voies du désert sont venus des dévastateurs ; parce que le glaive du Seigneur dévorera d'une extrémité de la terre à son autre extrémité ; il n'y a de paix pour aucune chair.
Note Jr. 12,12 : Aucune chair. En hébreu le mot tout, accompagné d’une négation, signifie nul, aucun. ― Chair, dans le langage de la Bible, signifie souvent homme, mortel.
 
13 Ils ont semé du froment, et ils ont moissonné des épines ; ils ont reçu un héritage, et il ne leur servira pas ; vous serez confondus par la perte de vos fruits, à cause de la colère de la fureur du Seigneur.
Note Jr. 12,13 : La colère de la fureur. Voir Jérémie, 4, 8.
 
14 Voici ce que dit le Seigneur contre tous ces voisins très méchants, qui touchent à l'héritage que j'ai distribué à mon peuple d'Israël : Voilà que moi je les arracherai de leur terre, et que j'arracherai la maison de Juda du milieu d'eux.15 Et lorsque je les aurai ainsi déracinés, je me tournerai et j'aurai pitié d'eux, et je les ramènerai l'un dans son héritage, et l'autre dans sa terre.
Note Jr. 12,15 : L’un et l’autre ; c’est le sens du terme hébreu rendu dans la Vulgate par homme et homme (virum et virum).
16 Et il arrivera que si, instruits, ils apprennent les voies de mon peuple et jurent par mon nom : Le Seigneur vit ! comme ils ont appris à mon peuple à jurer par Baal, ils seront établis au milieu de mon peuple.
Note Jr. 12,16 : Le Seigneur vit ! formule de serment. Voir Jérémie, 4, 2.
17 Que s'ils n'écoutent point ma voix, je les extirperai par l'extirpation et par la ruine, dit le Seigneur.
Note Jr. 12,17 : Je les extirperai par l’extirpation ; hébraïsme, pour je les extirperai entièrement.

Chapitre 13

 | 
 | 
Chap. : 
Ceinture de Jérémie cachée et pourrie, figure des Juifs rejetés de Dieu.
Jérémie les exhorte à faire pénitence ; il leur reproche leurs infidélités et leur annonce les vengeances du Seigneur.
1 Voici ce que le Seigneur me dit : Va, et procure-toi une ceinture de lin, et tu la mettras sur tes reins, et tu ne la laveras pas dans l'eau.
Note Jr. 13,1-27 : 2° Dieu rejette son peuple comme inutile, chapitre 13. ― Jérémie reçoit l’ordre d’aller enterrer une ceinture sur les bords de l’Euphrate, où elle pourrit. Il fit le voyage réellement, selon les uns, en visions seulement, ce qui est plus probable, selon les autres. Quoiqu’il en soit, Dieu déclare qu’il s’était attaché Israël comme une ceinture, mais qu’il la rejette maintenant comme un objet hors d’usage, versets 1 à 11. ― De même qu’on remplit des vases de vin, il remplit le peuple d’un esprit d’ivresse pour le briser, versets 12 à 14. ― Qu’Israël fasse donc pénitence avant que ce malheur arrive ! Versets 15 à 17. Mais il ne se convertit pas ; malheur à lui ! Versets 18 à 27.
Note Jr. 13,1 : Ceinture. C’était une sorte de jupe de femme, qui tenait lieu de haut-de-chausses aux hommes, surtout lorsqu’ils étaient voyage, ou qu’ils travaillaient à la campagne. C’est peut-être ce qui a fait dire à saint Jérôme que c’était un habit de femme.
2 Et je me procurai cette ceinture, selon la parole du Seigneur, et je la mis autour de mes reins.
Note Jr. 13,2 : Cette. Ce pronom se trouve représenté par l’article déterminatif qui, dans les Septante comme le texte hébreu, précède le mot ceinture.
3 Et la parole du Seigneur me fut adressée une seconde fois, disant :
Note Jr. 13,3 : Disant. Voir sur ce mot, Jérémie, 1, 4.
4 Prends la ceinture que tu t'es procurée, qui est autour de tes reins ; et te levant, va vers l'Euphrate, et cache-la dans le trou d'un rocher.
Note Jr. 13,4 : Vers l’Euphrate ; le grand fleuve qui baigne Babylone et sur les rives duquel les Hébreux devaient être captifs.
5 Et j'allai, et je la cachai près de l'Euphrate, comme le Seigneur m'avait ordonné.6 Et il arriva, après plusieurs jours, que le Seigneur me dit : Lève-toi, va vers l'Euphrate, et tires-en la ceinture que je t'ai ordonné d'y cacher.7 Et j'allai vers l'Euphrate, et je creusai, et je tirai la ceinture du lieu où je l'avais cachée; et voilà que la ceinture était pourrie, de telle sorte qu'elle n'était propre à aucun usage.8 Et la parole du Seigneur me fut adressée, disant :
 
9 Voici ce que dit le Seigneur : Ainsi je ferai pourrir l'orgueil de Juda et l'orgueil excessif de Jérusalem;10 Ce peuple très méchant, qui ne veut pas entendre mes paroles et qui marche dans la dépravation de son cœur, qui a couru après des dieux étrangers, afin de les servir et de les adorer ; et il sera comme cette ceinture, qui n'est propre à aucun usage.
Note Jr. 13,10 : Ce peuple (populum) ; à l’accusatif comme régime direct de je ferai pourrir (putrescere faciam) du verset 9.
11 Car comme la ceinture s'attache aux reins d'un homme, ainsi je me suis uni étroitement toute la maison d'Israël et toute la maison de Juda, dit le Seigneur, afin qu'elles fussent mon peuple, et mon nom, et ma louange, et ma gloire, et elles ne m'ont pas écouté.
Note Jr. 13,11 : Qu’elles fussent mon nom ; c’est-à-dire qu’elles fussent connues sous mon nom, sous le nom de peuple du Seigneur.
 
12 Tu leur diras donc cette parole : Voici ce que dit le Seigneur, Dieu d'Israël : Toute petite bouteille sera remplie de vin. Et ils te diront : Est-ce que nous ignorons que toute petite bouteille sera remplie de vin?
Note Jr. 13,12 : Leur ; à ce peuple, nom collectif équivalent à un pluriel.
13 Et tu leur diras : Voici ce que dit le Seigneur : Voilà que moi je remplirai d'ivresse tous les habitants de cette terre, et les rois de la race de David qui sont assis sur le trône, et les prêtres et les prophètes, et tous les habitants de Jérusalem;14 Et je les disperserai en séparant un homme de son frère ; et les pères et les fils pareillement, dit le Seigneur; je n'épargnerai pas, et je n'accorderai rien, je n'aurai pas assez de pitié pour ne pas les perdre entièrement.
 
15 Ecoutez et prêtez l'oreille. Ne vous enorgueillissez point; parce que c'est le Seigneur qui a parlé.16 Rendez gloire au Seigneur votre Dieu, avant que les ténèbres viennent, et avant que vos pieds heurtent contre des montagnes obscures; vous attendrez la lumière, et le Seigneur la changera en ombre de mort et en une profonde obscurité.17 Si vous n'écoutez pas cela, mon âme pleurera en secret à cause de votre orgueil : mon œil pleurant pleurera et fera couler des larmes, parce que le troupeau du Seigneur a été pris.
Note Jr. 13,17 : Voir Lamentations, 1, 2. ― A cause de ; littéralement et par hébraïsme, à la face de.
 
18 Dis au roi et à la souveraine : Humiliez-vous, asseyez-vous, parce que de votre tête est tombée la couronne de votre gloire.
Note Jr. 13,18 : Asseyez-vous ; par terre, dans la poussière.
19 Les villes du midi sont fermées, et il n'y a personne qui les ouvre; tout Juda a été transféré par une transmigration entière.
Note Jr. 13,19 : Les villes du midi. Jérusalem et toutes les villes de Juda étaient situées au midi à l’égard de la Chaldée, ou du moins à l’égard de l’arrivée des Chaldéens par le nord.
20 Levez vos yeux, et voyez, vous qui venez de l'aquilon ; où est le troupeau qui t'a été donné, ton troupeau glorieux?
 
21 Que diras-tu lorsque Dieu te visitera? c'est toi qui as enseigné tes ennemis contre toi-même, et qui les a instruits en exposant ta tête : est-ce que les douleurs ne te saisiront pas comme une femme en travail?22 Que si tu dis en ton cœur : Pourquoi sont venus sur moi ces maux? C'est à cause de la multitude de tes iniquités qu'a été mise à découvert ta honte et qu'ont été souillées les plantes de tes pieds.
Note Jr. 13,22 : Voir Jérémie, 30, 14.
 
23 Si un Ethiopien peut changer sa peau, ou un léopard ses couleurs variées, vous aussi, vous pourrez faire le bien, quoique vous ayez appris le mal.
Note Jr. 13,23 : L’Ethiopien ne peut cesser d’être noir, ni le léopard perdre les bigarrures de sa peau.
24 Je les disperserai comme la paille qui par le vent est emportée dans le désert.25 C'est là ton sort et la part que je t'ai mesurée, dit le Seigneur, parce que tu m'as oublié, et que tu t'es confiée dans le mensonge ;26 De là vient que moi aussi j'ai exposé ta nudité, et qu'a paru ton ignominie,27 Tes adultères, tes hennissements et le crime de ta fornication; sur les collines, dans les campagnes, j'ai vu tes abominations. Malheur à toi, Jérusalem! tu ne te purifieras pas en marchant à ma suite ; jusques à quand encore ?
Note Jr. 13,27 : Tu ne te purifieras pas c’est-à-dire, tu ne voudras pas te purifier en marchant invariablement dans mes voies. ― Jusques à quand encore persisteras-tu à ne pas te purifier ?

Chapitre 14

 | 
 | 
Chap. : 
Sécheresse et famine dans le pays de Juda.
Prière de Jérémie au nom du peuple.
Faux prophètes qui séduisent le peuple en lui promettant la paix.
Jérémie renouvelle ses instances au nom du peuple.
1 Parole du Seigneur qui fut adressée à Jérémie au sujet de la sécheresse.
Note Jr. 14,1-22 : 3° Dieu n’écoute aucune prière en faveur de son peuple, chapitres 14 et 15. ― 1° La sécheresse et la famine portent Jérémie à intercéder pour son peuple, chapitre 14, versets 1 à 6 ; Israël ne mérite pas, il est vrai, que Dieu ait pitié de lui, mais que Dieu le traite avec miséricorde à cause de la gloire de son nom, versets 7 à 10. ― 2° Dieu lui répond qu’il ne l’exaucera pas, parce qu’il veut châtier par ces maux les péchés d’Israël ; ni prières, ni sacrifices, ni la circonstance que Juda est égaré par les faux prophètes ne désarmeront sa colère ; les séducteurs périront avec ceux qu’ils séduisent, versets 11 à 19. ― 3° Le prophète prie encore ; il fait appel à l’ancienne alliance et à la puissance du Seigneur, versets 20 à 22. ― 4° Dieu est inexorable : il n’écoute aucune supplication ; tous seront punis par l’un de ces quatre fléaux : la maladie, le glaive, la famine ou la captivité, à cause des crimes du roi Manassé, de l’idolâtrie du peuple et du meurtre des prophètes ; il traitera Juda comme Juda l’a traité lui-même, chapitre 15, versets 1 à 9. ― 5° Jérémie, ainsi rebuté, se plaint de la difficulté de son ministère prophétique, verset 10. ― 6° Dieu le console en lui promettant son secours contre ses contradicteurs, versets 11 à 14. ― 7° Le Prophète le prie alors de le secourir bientôt, car il lui a toujours été fidèle, versets 15 à 18. ― 8° Le Seigneur lui réitère l’assurance de sa protection et de son appui, versets 19 à 21.
Note Jr. 14,1 : Parole, etc. ; littéralement laquelle parole, etc. Cette inversion qui se trouve également dans l’hébreu, prouve entre des milliers d’autres exemples, avec quelle scrupuleuse fidélité, saint Jérôme s’attache à rendre le texte sacré, aux dépens même de l’élégance et de la correction du style latin classique.
 
2 La Judée est en deuil, et ses portes sont tombées et ont été obscurcies sur la terre, et le cri de Jérusalem est monté.3 Les grands ont envoyé les petits vers l'eau; ils sont venus pour puiser, et ils n'ont pas trouvé d'eau; ils ont rapporté leurs vases vides; ils ont été confondus et affligés, et ils ont couvert leurs têtes.4 A cause du ravage de la terre, parce que la pluie n'est pas venue sur la terre, les laboureurs ont été confondus, ils ont couvert leurs têtes.5 Car même la biche a mis bas dans la campagne, et elle a abandonné son faon, parce qu'il n'y avait pas d'herbe.6 Et les onagres se sont tenus sur les rochers, ils ont aspiré l'air comme les dragons, leurs yeux ont défailli, parce qu'il n'y avait pas d'herbe.
Note Jr. 14,6 : Les onagres. Voir Job, 39, 5. ― Les dragons ; les chacals.
 
7 Si nos iniquités nous répondent. Seigneur, agissez en faveur de votre nom, parce que nombreuses sont nos révoltes; c'est contre vous que nous avons péché.
Note Jr. 14,7 : Nous répondent ; répondent, témoignent contre nous.
8 Attente d'Israël, son sauveur au temps de la tribulation, pourquoi serez-vous comme un étranger dans cette terre, et comme un voyageur qui se détourne pour passer la nuit?9 Pourquoi serez-vous comme un homme vagabond, comme un homme fort qui ne peut sauver? mais vous, vous êtes au milieu de nous, Seigneur, et votre nom est invoqué sur nous, ne nous abandonnez pas.
Note Jr. 14,9 : Votre nom, etc. ; ou bien, nous portions votre nom, puisque nous sommes appelés le peuple du Seigneur. Comparer à Jérémie, 7, 10.
10 Voici ce que dit le Seigneur à ce peuple qui a aimé à remuer ses pieds, qui n'est pas demeuré en repos, et qui n'a pas plu au Seigneur : Main tenant il se ressouviendra de leurs iniquités, et il visitera leurs péchés.
 
11 Et le Seigneur me dit : Ne prie pas pour le bien de ce peuple.
Note Jr. 14,11 : Voir Jérémie, 7, 16 ; 11, 14.
12 Lorsqu'ils jeûneront, je n'exaucerai pas leurs prières; et s'ils offrent des holocaustes et des victimes, je ne les recevrai pas, parce que parle glaive, et par la famine, et par la peste, je les consumerai.13 Et je dis : A, a, a, Seigneur Dieu, les prophètes leur disent : Vous ne verrez pas le glaive, et la famine ne sera pas parmi vous; mais le Seigneur vous donnera une véritable paix dans ce lieu.
Note Jr. 14,13 : Voir Jérémie, 5, 12 ; 23, 17. ― Et je dis : A, a, a ; exclamation, ah ! ah !
14 Et le Seigneur me dit : C'est faussement que ces prophètes prophétisent en mon nom ; je ne les ai point envoyés, et je ne leur ai rien ordonné, et je ne leur ai pas parlé ; c'est une vision mensongère, et de la divination, et de la fraude, et la séduction de leur cœur qu'ils vous prophétisent.
Note Jr. 14,14 : Voir Jérémie, 29, 9.
 
15 C'est pourquoi voici ce que dit le Seigneur, des prophètes qui prophétisent en mon nom, que moi je n'ai point envoyés, et qui disent : Le glaive et la faim ne seront pas sur cette terre : Par le glaive et par la famine seront consumés ces prophètes.16 Et les peuples pour lesquels ils prophétisent seront jetés sur les voies de Jérusalem, par la famine, et par le glaive, et il n'y aura personne qui les ensevelisse, eux et leurs femmes, leurs fils et leurs filles; et je répandrai sur eux leur propre mal.
Note Jr. 14,16 : Leur propre mal ; le mal qu’ils ont fait eux-mêmes.
17 Et tu leur diras cette parole : Que mes yeux fassent couler des larmes durant la nuit et le jour, et qu'ils ne se taisent pas ; parce que la vierge, fille de mon peuple, a été brisée d'un grand brisement, frappée d'une plaie extrêmement grave.
Note Jr. 14,17 : Voir Lamentations, 1, 16 ; 2, 18. ― Qu’ils ne se taisent pas ; qu’ils ne cessent pas de faire couler des larmes.
18 Si je sors dans les champs, voici des tués par le glaive, et si j'entre dans la cité, voici des exténués de faim. Le prophète même et le prêtre sont allés dans une terre qu'ils ignoraient.
 
19 Est-ce que rejetant, vous avez rejeté Juda? ou votre âme a-t-elle abominé Sion? pourquoi donc nous avez-vous frappés de telle sorte qu'il n'y a aucune guérison? Nous avons attendu la paix, et nul bien n'est venu ; le temps de la guérison, et voici la perturbation.
Note Jr. 14,19 : Voir Jérémie, 8, 15. ― La paix ; oui, suivant l’hébreu, le bonheur parfait, la prospérité complète.
20 Seigneur, nous avons connu nos impiétés, et les iniquités de nos pères, parce que nous avons péché contre vous.21 Ne nous livrez pas à l'opprobre à cause de votre nom, et ne nous faites pas d'affront touchant le trône de votre gloire; souvenez-vous de ne pas rendre vaine votre alliance avec nous.
Note Jr. 14,21 : Touchant le trône de votre gloire ; c’est-à-dire, en souffrant que votre temple soit renversé par les ennemis.
22 Est-ce que parmi les idoles des nations, il en est qui fassent pleuvoir? ou les cieux peuvent-ils donner des pluies? N'est-ce pas vous, Seigneur notre Dieu, vous que nous avons attendu? car c'est vous qui avez fait toutes ces choses.
Note Jr. 14,22 : Les idoles ; littéralement, les images taillées au ciseau (scuptilibus) (sculptilibus ?).

Chapitre 15

 | 
 | 
Chap. : 
Le Seigneur refuse de pardonner aux habitants de Juda.
Le prophète se plaint d’être devenu un sujet de contradiction à son peuple.
Il implore le secours du Seigneur.
Le Seigneur lui promet de le remplir de force, et de le délivrer de ses ennemis.
1 Et le Seigneur médit : Quand même Moïse et Samuel se présenteraient devant moi, mon âme ne serait pas pour ce peuple ; chasse-les de ma face, et qu'ils se retirent.
Note Jr. 15,1 : Moïse et Samuel sauvèrent Israël par leur intercession pendant leur vie. Voir Exode, 17, 11 ; Nombres, 14, 13 ; 1 Rois, 7, 9 ; 12, vv. 17, 23 ; Psaumes, 98, 6.
2 Que s'ils te disent: Où irons-nous? tu leur diras : Voici ce que dit le Seigneur : A la mort, ceux qui sont destinés à la mort ; au glaive, ceux qui sont destinés au glaive; à la famine, ceux qui sont destinés à la famine ; à la captivité, ceux qui sont destinés à la captivité.
Note Jr. 15,2 : Voir Zacharie, 11, 9.
3 Et je préposerai sur eux quatre espèces de fléaux, dit le Seigneur : le glaive pour tuer, les chiens pour déchirer, les oiseaux du ciel et les bêtes de la terre pour dévorer et pour mettre en pièces ;
Note Jr. 15,3 : Je préposerai sur eux ; vrai sens du latin visitabo eos, expliqué par l’hébreu.
4 Et je les livrerai comme objet de persécution à tous les royaumes de la terre, à cause de Manassé, fils d'Ezéchias, roi de Juda, pour tout ce qu'il a fait dans Jérusalem.
Note Jr. 15,4 : A cause de Manassé, etc. Voir 4 Rois, chapitre 21 ; 2 Paralipomènes, chapitre 33.
 
5 Car qui aura pitié de toi, Jérusalem? ou qui s'attristera pour toi? ou qui ira prier pour ta paix?
Note Jr. 15,5 : Pour ta paix ; pour que tu obtiennes la paix.
 
6 Tu m'as abandonné, dit le Seigneur, tu es retournée en arrière ; et j'étendrai ma main sur toi, et je te tuerai, je suis las de te prier.
Note Jr. 15,6 : De te prier ; de t’exhorter à revenir à moi.
7 Et je les disperserai avec un van aux portes de la terre; j'ai tué, j'ai perdu entièrement mon peuple, et cependant ils ne sont pas revenus de leurs voies.
Note Jr. 15,7 : Aux portes ; c’est-à-dire aux extrémités.
8 Les veuves ont été multipliées par moi plus que le sable de la mer; j'ai amené parmi eux contre la mère du jeune homme un dévastateur en plein midi; j'ai envoyé soudainement sur les cités la terreur.9 Elle est devenue impuissante, celle qui avait enfanté sept fois; son âme a défailli ; le soleil s'est couché pour elle, lorsqu'il était encore jour; elle a été confondue, et elle a rougi ; et ceux qui restent de ses enfants, je les livrerai au glaive, en présence de leurs ennemis, dit le Seigneur.
Note Jr. 15,9 : Voir 1 Rois, 2, 5 ; Amos, 8, 9. ― Sept ; est mis ici pour un nombre indéfini.
 
10 Malheur à moi, ma mère! pourquoi m'avez-vous enfanté homme de querelle, homme de discorde sur toute la terre? Je n'ai pas prêté à usure, et personne ne m'a prêté à intérêt; et cependant tous me maudissent.
 
11 Le Seigneur dit : Si tes débris n'arrivent pas au bonheur, si je ne vais pas au devant de toi au temps de la tribulation contre ton ennemi,
Note Jr. 15,11 : Si tes débris, etc. Le sens de ce verset est : Je jure que tes débris arriveront, etc., que j’irai. Dans les formules de serment, l’expression je jure est ordinairement représentée par le Seigneur vit, ou par je vis, si c’est le Seigneur lui-même qui fait le serment ; de plus on emploie si, quand on jure qu’on ne fera pas une chose, et on ajoute la négation à cette particule, lorsqu’on jure qu’on fera la chose. Cette manière de s’exprimer vient de ce que les Hébreux omettaient, par euphémisme, l’imprécation qui suit les jurements ; par exemple : Je veux qu’il m’arrive tel mal, tel malheur, si, etc.
 
12 Est-ce que le fer s'alliera avec le fer qui vient de l'aquilon, et l'airain avec l'airain de l'aquilon ?
Note Jr. 15,12 : Est-ce que le fer commun, ordinaire. Ce fer et l’airain commun et ordinaire représentent les Juifs, et le fer et l’airain de l’aquilon, les Chaldéens bien plus forts que les Juifs. Ainsi l’alliance est impossible ou au moins elle ne sera pas durable ; le plus fort consumera le plus faible.
13 Tes richesses et tes trésors, je les abandonnerai au pillage sans aucun profit, à cause de tous tes péchés, et cela dans tous les confins.14 Et j'amènerai tes ennemis d'une terre que tu ne connais pas, parce qu'un feu s'est allumé dans ma fureur et qu'il vous embrasera.
 
15 Vous savez mon affliction. Seigneur, souvenez-vous de moi, venez vers moi et protégez-moi contre ceux qui me persécutent; et ne soyez pas lent à me défendre; sachez que c'est pour vous que je supporte l'opprobre.16 Vos discours me sont parvenus, et je les ai dévorés, et votre parole est devenue la joie et le ravissement de mon cœur; parce que votre nom a été invoqué sur moi, Seigneur Dieu des armées.
Note Jr. 15,16 : Votre nom, etc. ; ou bien, je porte votre nom, puisque je suis appelé le prophète du Seigneur. Comparer à Jérémie, 14, 9.
17 Je ne me suis pas assis dans l'assemblée des railleurs ; je me suis glorifié à cause de votre main ; j'étais assis seul, parce que vous m'avez rempli de vos menaces.
Note Jr. 15,17 : Voir Psaumes, 1, 1 ; 25, 4. ― Je me suis glorifié ; ou bien, selon beaucoup d’interprètes : je ne me suis pas glorifié ; ce qui paraît plus conforme à la suite du discours. D’ailleurs en hébreu, la négation qui se trouve dans un membre de phrase, appartient aussi très souvent à celui qui suit. ― A cause de votre main, qui s’est étendue sur moi et avec laquelle vous avez touché ma bouche pour m’établir votre prophète (voir Jérémie, 1, 9-10).
18 Pourquoi ma douleur est-elle devenue continuelle, et pourquoi ma plaie désespérée refuse-t-elle de se guérir ? elle est devenue pour moi comme le mensonge des eaux infidèles.
Note Jr. 15,18 : Voir Jérémie, 30, 15. ― Comme le mensonge, etc. ; comme des eaux sur lesquelles on a compté, et qui ont disparu.
 
19 A cause de cela, voici ce que dit le Seigneur : Si tu te convertis, je te convertirai, et tu te tiendras devant ma face, et si tu sépares ce qui est précieux de ce qui est vil, tu seras comme ma bouche ; ils se tourneront eux vers toi ; mais tu ne te retourneras pas vers eux.
Note Jr. 15,19 : Tu te tiendras, etc. ; locution qu’employaient les Hébreux en parlant des ministres du roi toujours près de lui pour recevoir ses ordres, et aussi des anges qui sont les ministres de Dieu. ― Ma bouche ; c’est-à-dire mon interprète.
20 Et je te donnerai à ce peuple comme un mur d'airain solide; et ils combattront contre toi, mais ils ne prévaudront pas, parce que moi je suis avec toi pour te sauver et te délivrer, dit le Seigneur.21 Et je te délivrerai de la main des méchants, et je t'arracherai à la main des forts.

Chapitre 16

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Le Seigneur défend à son Prophète de se marier, et de prendre part au deuil ou à la joie de son peuple, à cause des vengeances qui sont près de tomber sur lui.
Captivité des enfants d’Israël, leur délivrance.
Double expédition de Nabuchodonosor.
Conversion des Gentils.
1 Et la parole du Seigneur me fut adressée, disant :
Note Jr. 16,1-21 : 4° Le Seigneur fera périr ignominieusement Israël ; rayons d’espoir, chapitre 16. ― 1° Dieu défend à Jérémie de se marier, parce que les Juifs seront accablés de maux et de honte, sans que personne les plaigne, versets 1 à 9. ― 2° En punition de leurs crimes, ils seront emmenés en captivité dans une terre inconnue, versets 10 à 13. ― 3° Mais il les délivrera cependant de l’oppression du nord, comme il les a délivrés autrefois de l’oppression de l’Egypte ; il enverra des chasseurs et des pêcheurs qui les affranchiront, et il manifestera ainsi sa puissance aux yeux des Gentils, versets 14 à 21.
Note Jr. 16,1 : Disant. Voir sur ce mot, Jérémie, 1, 4.
 
2 Tu ne prendras point de femme, et tu n'auras point de fils et de filles en ce lieu.
 
3 Parce que voici ce que dit le Seigneur sur les fils et les filles qui sont enfantés en ce lieu, et sur les mères qui les ont enfantés, et sur leurs pères de la souche desquels ils sont nés en cette terre :4 De différentes morts de maladies ils mourront; ils ne seront pas pleures et ils ne seront pas ensevelis; comme un fumier, ils seront sur la face de la terre ; par le glaive et par la famine ils seront consumés, et leur cadavre sera en pâture aux volatiles du ciel et aux bêtes de la terre.
 
5 Car voici ce que dit le Seigneur : N'entre point dans une maison de festin ; et ne va pas pour pleurer, et ne les console point; parce que j'ai retiré ma paix à ce peuple, dit le Seigneur, ma miséricorde et mes bontés.
Note Jr. 16,5 : Festin ; que faisait la famille du mort après les funérailles. Cet usage existait aussi chez les Grecs et les Romains. ― Les ; c’est-à-dire convives de ce festin de deuil.
6 Et ils mourront, grands et petits, sur cette terre, et ils ne seront pas ensevelis, ni pleures, et on ne se fera pas d'incision, et on ne se rasera pas la tête pour eux.
Note Jr. 16,6-7 : Enumération des marques de deuil usitées chez les Orientaux. ― On ne se fera pas d’incision, etc. Comparer à Lévitique, 19, 27-28 ; Deutéronome, 14, 1.
7 Et on ne rompra pas parmi eux de pain pour consoler celui qui pleure un mort, et on ne leur donnera pas le calice à boire pour le consoler de la perte de son père et de sa mère.
 
8 Et tu n'entreras pas dans une maison d'un festin, afin de l'asseoir et de manger et de boire;9 Parce que voici ce que dit le Seigneur des armées, Dieu d'Israël : Voilà que moi j'ôterai de ce lieu, à vos yeux et en vos jours, la voix de la joie et la voix de l'allégresse, la voix de l'époux et la voix de l'épouse.10 Et lorsque tu annonceras à ce peuple toutes ces paroles, et qu'ils le diront: Pourquoi le Seigneur a-t-il prononcé sur nous tous ces grands maux ? quelle est notre iniquité? et quel péché avons-nous commis contre le Seigneur notre Dieu ?
Note Jr. 16,10 : Voir Jérémie, 5, 19.
11 Tu leur diras : C'est parce que vos pères m'ont abandonné, dit le Seigneur, qu'ils ont couru après des dieux étrangers, qu'ils les ont servis, qu'ils les ont adorés; et qu'ils m'ont abandonné, et qu'ils n'ont point gardé ma loi.12 Mais vous-même, vous avez fait pis que vos pères ; car voilà que chacun marche à la suite de la dépravation de son cœur mauvais, afin de ne pas m'écouter.
Note Jr. 16,12 : Voir Jérémie, 7, 26.
13 Et je vous jetterai de cette terre dans une terre que vous ignorez comme vos pères; et vous servirez là des dieux étrangers, le jour et la nuit, qui ne vous donneront pas de repos.
 
14 A cause de cela, voilà que des jours viennent, dit le Seigneur, et l'on ne dira plus : Le Seigneur vit! qui a retiré les fils d'Israël de la terre d'Egypte,
Note Jr. 16,14-15 : Le Seigneur vit ; formule de serment. Voir Jérémie, 4, 2.
15 Mais : Vive le Seigneur qui a tiré les fils d'Israël de la terre de l'aquilon, et de toutes les terres où je les ai jetés ; et je les ramènerai dans leur terre que j'ai donnée à leurs pères.
Note Jr. 16,15 : La terre de l’aquilon ; la Chaldée.
 
16 Voilà que moi j'enverrai des pêcheurs nombreux, dit le Seigneur, et ils pécheront; et après cela je leur enverrai beaucoup de chasseurs, qui leur feront la chasse sur toute montagne, sur toute colline et dans toutes les cavernes des rochers ;
Note Jr. 16,16 : Pêcheurs, chasseurs. Ce sont probablement les Chaldéens, dont le texte sacré semble distinguer les expéditions faites, l’une sous Joakim, l’autre sous Jéchonias, et une troisième, qui fut la plus violente, sous Sédécias. Dans un sens plus élevé, on peut, avec plusieurs Pères, appliquer ce passage aux apôtres dont plusieurs étaient pêcheurs de profession, et dont la mission fut de pêcher les hommes, selon la parole de Jésus-Christ (voir Luc, 5, 10).
 
17 Parce que mes yeux sont sur toutes les voies ; elles ne sont pas cachées à ma face, et leur iniquité n'est pas voilée à mes yeux.18 Et je leur rendrai d'abord au double leurs iniquités et leurs péchés, parce qu'ils ont souillé ma terre de morts pour leurs idoles, et que de leurs abominations ils ont rempli mon héritage.
Note Jr. 16,18 : Je leur rendrai au double. Voir sur cette locution, Isaïe, 40, 2.
 
19 Seigneur, mon courage, ma force et mon refuge au jour de la tribulation, vers vous viendront des nations des extrémités de la terre, et elles diront : Il est vrai que nos pères ont possédé le mensonge et la vanité, qui ne leur a pas été utile.
Note Jr. 16,19 : Mensonge, vanité ; mots par lesquels les faux dieux et les idoles sont souvent désignés dans l’Ecriture.
20 Est-ce qu'un homme se fera des dieux, lesquels même ne sont pas des dieux?
 
21 C'est pourquoi voici que moi je leur montrerai cette fois, je leur montrerai ma main et ma force, et ils sauront que mon nom est le Seigneur.

Chapitre 17

 | 
 | 
Chap. : 
Vengeances du Seigneur contre l’infidélité de Juda.
Maudit celui qui met sa confiance dans l’homme ; heureux qui la met en Dieu.
Le prophète implore la protection du Seigneur.
Sanctification du sabbat.
1 Le péché de Juda a été écrit avec une plume de fer et avec une pointe de diamant, et gravé sur l'étendue de leur cœur et sur les cornes de leurs autels.
Note Jr. 17,1-27 : 5° Dieu châtie les Juifs comme ils l’ont mérité, chapitre 17. ― 1° Israël a irrité le Seigneur par son idolâtrie ; il le livre à l’étranger, versets 1 à 4. ― 2° Qui se confie en l’homme périt ; qui se confie en Dieu, vit, versets 5 à 8 ; Dieu connaît le fond des cœurs, il traitera l’impie comme il le mérite, versets 9 à 11 ; au contraire, il soutiendra son prophète et confondra ses ennemis, versets 12 à 18. ― 3° Digression. ― Jérémie exhorte les Juifs à l’observation fidèle du sabbat ; s’ils le gardent, Dieu les bénira ; sinon, il les châtiera, versets 19 à 27.
Note Jr. 17,1 : L’étendue de leur cœur (latitudinem cordis eorum) ; selon l’hébreu, la table de leur cœur ; expression qu’on retrouve dans saint Paul (voir 2 Corinthiens, 3, 3).
2 Puisque leurs fils se sont souvenus de leurs autels, et de leurs bois sacrés, et des arbres couverts de feuilles, sur les montagnes élevées,
Note Jr. 17,2 : Se sont souvenus, etc. ; sont retournés au culte des idoles, auquel leurs pères avaient renoncé sous Josias (voir 4 Rois, chapitre 23).
 
3 Offrant des sacrifices dans la campagne, j'abandonnerai au pillage ta force et tous tes trésors, et tes hauts lieux à cause de tes péchés commis dans tous tes confins.4 Et tu seras laissée seule privée de ton héritage que je t'ai donné, et je te rendrai l'esclave de tes ennemis dans une terre que tu ignores, parce que tu as allumé un feu dans ma fureur; jusqu'à jamais il brûlera.
 
5 Voici ce que dit le Seigneur : Maudit l'homme qui se confie dans l'homme, qui se fait un bras de chair, et dont le cœur se retire du Seigneur.
Note Jr. 17,5 : Voir Isaïe, 31, 1 ; Jérémie, 48, 7.
6 Il sera comme le tamaris qui est dans le désert et il ne verra pas le bonheur, lorsqu'il viendra ; mais il habitera dans la sécheresse au désert, dans une terre de salure et inhabitable.
Note Jr. 17,6 : Voir Jérémie, 48, 6. ― Le tamaris qui ne porte pas de fruits.
 
7 Béni l'homme qui se confie dans le Seigneur, et dont le Seigneur sera l'espérance.8 Et il sera comme un arbre que l'on transplante sur le bord des eaux, qui étend ses racines vers l'eau qui l'humecte ; il ne craindra pas la chaleur, lorsqu'elle viendra. Et sa feuille sera verte, et au temps de la sécheresse il ne sera pas en peine, et jamais il ne cessera de faire du fruit.
Note Jr. 17,8 : Voir Psaumes, 1, 3.
 
9 Le cœur de tous est dépravé et inscrutable; qui le connaîtra?10 C'est moi, le Seigneur qui scrute le cœur, et qui éprouve les reins; qui donne à chacun selon sa voie et selon le fruit de ses inventions.
Note Jr. 17,10 : Voir 4 Rois, 16, 7 ; Psaumes, 7, 10 ; Apocalypse, 2, 23. ― Les reins. Voir sur ce mot, Jérémie, 11, 20. ― Inventions ; c’est-à-dire, selon l’hébreu, actions, œuvres. Comparer à Isaïe, 3 8.
 
11 La perdrix a couvé des œufs qu'elle n'a pas pondus, ainsi l'injuste a amassé des richesses, mais non avec justice ; au milieu de ses jours il abandonnera ses richesses , et à son dernier moment, il sera reconnu insensé.
 
12 Le trône de gloire, élevé depuis le commencement, est le lieu de notre sanctification.
Note Jr. 17,12 : Le trône de gloire ; le temple du Seigneur. Voir Jérémie, 14, 21. ― Elevé ; littéralement et par hébraïsme, d’élévation. ― Le lieu de notre sanctification ; le lieu d’où viennent les grâces et les bénédictions qui nous sanctifient.
13 Seigneur, l'attente d'Israël, tous ceux qui vous abandonnent seront confondus; ceux qui se retirent de vous seront écrits sur la terre, parce qu'ils ont abandonné la source des eaux vives, le Seigneur.
 
14 Guérissez-moi, Seigneur, et je serai guéri; sauvez-moi, et je serai sauvé; parce que ma louange, c'est vous.15 Voilà qu'eux-mêmes me disent : Où est la parole du Seigneur? qu'elle vienne.
 
16 Et moi je n'ai pas été troublé, en vous suivant comme pasteur; et le jour d'un homme, je ne l'ai pas désiré, vous le savez. Ce qui est sorti de mes lèvres a été juste en votre présence.
Note Jr. 17,16 : Le jour d’un homme ; signifie probablement le jour fixé par un homme pour un jugement, et par suite le jugement lui-même ; enfin la faveur, la protection des hommes. Une expression semblable de saint Paul (voir 1 Corinthiens, 4, 3) donne un certain poids à cette explication.
 
17 Ne me soyez pas à effroi, mon espoir, c'est vous, au jour de l'affliction.18 Qu'ils soient confondus, ceux qui me persécutent, et que je ne sois pas confondu moi-même; qu'ils tremblent de peur, eux, et que je ne tremble pas moi-même; amenez sur eux un jour d'affliction, et d'un double brisement, brisez-les.
Note Jr. 17,18 : Double. Voir pour le sens de ce mot, Isaïe, 40, 2.
 
19 Voici ce que me dit le Seigneur : Va, et tiens-toi à la porte des fils du peuple, par laquelle les rois de Juda entrent et sortent, et à toutes les portes de Jérusalem ;20 Et tu leur diras : Ecoutez la parole du Seigneur, rois de Juda, tout Juda, et vous tous, habitants de Jérusalem, qui entrez par ces portes.
Note Jr. 17,20 : Rois de Juda ; c’est-à-dire Joakim, qui régnait alors, et ses successeurs, Jéchonias son fils, et Sédécias son frère, qui furent les deux derniers rois de Juda. ― Tout Juda (omnis Juda) ; c’est-à-dire le peuple.
 
21 Voici ce que dit le Seigneur : Gardez vos âmes, ne portez point de fardeaux au jour du sabbat, et n'en introduisez point par les portes de Jérusalem.
Note Jr. 17,21 : Ne portez pas, etc. Ne faites pas les œuvres serviles qui sont prohibées le jour du sabbat.
22 Et ne faites pas sortir de fardeaux hors de vos maisons au jour du sabbat, et vous ne ferez aucun travail; mais sanctifiez le jour du sabbat comme je l'ai ordonné à vos pères.
 
23 Et ils n'ont pas entendu, et ils n'ont pas incliné leur oreille; mais ils ont rendu leur cou inflexible, afin de ne pas m'entendre, et de ne pas recevoir mes instructions.
 
24 Et il arrivera que si vous m'écoutez, dit le Seigneur, en sorte que vous n'introduisiez point de fardeaux par les portes de cette ville au jour du sabbat, et si vous sanctifiez le jour du sabbat, si vous ne faites en ce jour aucun travail,25 Il entrera par les portes de cette ville des rois et des princes qui s'assiéront sur le trône de David, qui seront montés sur leurs chars et sur leurs chevaux, eux et leurs princes, et les hommes de Juda, et les habitants de Jérusalem ; et cette ville sera habitée éternellement.
Note Jr. 17,25 : Leurs chars, leurs chevaux ; le mot leurs se trouve dans le texte hébreu où il est représenté par l’article déterminatif qui a souvent la valeur d’un pronom ; il se trouve aussi dans les Septante.
26 Et ils viendront des villes de Juda, et des environs de Jérusalem, et de la terre de Benjamin, et des plaines, et des montagnes, et du midi, portant des holocaustes et des victimes, des sacrifices et de l'encens, et ils les apporteront en offrande dans la maison du Seigneur.
Note Jr. 17,26 : Des plaines ; en hébreu de la Séphéla, le pays des Philistins, s’étendant depuis Jaffa jusqu’à Gaza, entre la mer Méditerranée et les montagnes de Juda.
 
27 Mais si vous ne m'écoutez pas, si vous ne sanctifiez pas le jour du sabbat, en ne portant point de fardeaux, et n'en introduisant point par les portes de Jérusalem au jour du sabbat, je mettrai le feu à ses portes; et il dévorera les maisons de Jérusalem, et il ne s'éteindra pas.

Chapitre 18

 | 
 | 
Chap. : 
Comme le potier fait de son argile ce qu’il veut, ainsi le Seigneur dispose de son peuple comme il lui plaît.
Infidélité de Juda.
1 Parole qui fut adressée à Jérémie par le Seigneur, disant :
Note Jr. 18,1-23 : IIe partie : Confirmation de la réprobation d’Israël, chapitres 18 et 19. ― Israël rejeté comme un vase de terre brisé, chapitres 18 et 19. ― La seconde partie renferme le récit de deux actions symboliques qui montrent que la réprobation d’Israël est irrévocable. ― 1° Dieu a résolu de punir Israël ; cependant tout n’est pas encore perdu et il peut revenir sur sa décision : le potier que va visiter Jérémie refait sous ses yeux le vase d’argile qui s’est rompu entre ses mains ; si Juda fait pénitence, le Seigneur lui pardonnera, chapitre 18, versets 1 à 11. ― Juda refuse de se convertir, versets 12 à 15 ; la vengeance est donc inévitable, versets 16 et 17 ; les coupables en veulent même aux jours du Prophète, verset 18, de sorte que, à son tour, il demande leur châtiment, versets 19 à 23. ― 2° Le lieu de la scène change. Le Prophète se rend dans la vallée de Ben Hinnom ou Topheth, au sud de Jérusalem, là où les idolâtres avaient commis un de leurs plus grands crimes, celui des sacrifices d’enfants, brûlés en l’honneur de Moloch ou de Baal. Il rappelle d’abord les crimes qui se sont commis en ce lieu, et les malheurs qui en seront la punition, chapitre 19, versets 1 à 9 ; puis, en signe de la désolation qui doit frapper d’une manière définitive Jérusalem, véritable Topheth, il brise un vase de terre qui ne peut plus être réparé, versets 10 à 13. Après cela, il se rend dans le parvis du temple et y répète les mêmes menaces prophétiques, versets 14 et 15.
Note Jr. 18,1 : Disant. Voir sur ce mot, Jérémie, 1, 4.
2 Lève-toi, et descends dans la maison du potier, et là tu entendras mes paroles.
Note Jr. 18,2 : Du potier. L’article déterminatif qui est dans l’hébreu et qui a été fidèlement reproduit dans les Septante, indique si évidemment un potier connu de Jérémie d’une manière ou d’une autre, et que la traduction ordinaire, d’un potier, est fautive.
 
3 Et je descendis dans la maison du potier, et voilà qu'il faisait lui-même un ouvrage sur sa roue.
Note Jr. 18,3 : Sur sa roue ; dans l’hébreu, sur les ou ses deux pierres ; l’article étant mis pour le pronom, comme il arrive assez souvent. Il paraît constaté que les potiers dans l’Orient travaillaient sur une machine composée de deux roues de pierre, dont l’une était grande et en soutenait une plus petite sur laquelle était posée l’argile.
4 Et le vase d'argile qu'il faisait se brisa dans ses mains: et revenant, il en fit un autre vase, comme il avait plu à ses yeux de le faire.
Note Jr. 18,4 : Revenant ou retournant (conversus) il en fit ; hébraïsme, pour il en refit ; il en fit un nouveau.
 
5 Et la parole du Seigneur me fut adressée, disant :6 Est-ce que comme ce potier a fait à son argile, je ne pourrai pas vous faire, maison d'Israël, dit le Seigneur? Voici que, comme l'argile est dans la main du potier, ainsi vous êtes dans ma main, maison d'Israël.
Note Jr. 18,6 : Voir Isaïe, 45, 9 ; Romains, 9, 20.
7 Soudain je parlerai contre une nation, et contre un royaume, afin de l'extirper et de le détruire, et de le perdre entièrement.
Note Jr. 18,7 : Voir Jérémie, 1, 10. ― Le (illud) ; ce pronom, qui n’existe ni dans l’hébreu ni dans le grec, se rapporte grammaticalement à royaume (regnum), mais dans le sens logique, il se rapporte également au mot précédent nation.
8 Si cette nation se repent du mal que je lui ai reproché, je me repentirai moi aussi du mal que j'ai résolu de lui faire.
Note Jr. 18,8 : Je me repentirai. Dieu parlant aux hommes emprunte ici leur langage. Il ne peut nullement se repentir, mais il peut paraître se repentir, quand il s’abstient d’accomplir le mal dont il avait menacé. Dieu, suivant la remarque de saint Augustin, change ses œuvres, mais ne change pas ses desseins ; or c’est en changeant ses œuvres qu’il paraît changer ses desseins.
9 Soudain aussi je parlerai d'une nation et d'un royaume, afin de l'édifier et de l'affermir.
Note Jr. 18,9 : Le (illud) ; même observation qu’au verset 7.
10 Et si cette nation fait le mal à mes yeux et n'écoute point ma voix, moi aussi je me repentirai du bien que j'ai dit que je lui ferais.
Note Jr. 18,10 : Cette nation ; est évidemment, d’après le texte original, le sujet grammatical, quoique sous-entendu, des verbes fait et écoute ; mais le sujet logique comprend de plus le mot royaume, exprimé au verset précédent. Lui ; dans l’hébreu se rapporte à nation ; les Septante portent à eux ; ce qui comprend nation et royaume, et rend exactement le sens.
 
11 Maintenant donc, dis à l'homme de Juda et aux habitants de Jérusalem, en disant : Voici ce que dit le Seigneur : Voilà que moi je prépare contre vous un malheur, et que je forme contre vous une résolution : que chacun revienne de sa voie mauvaise, et dirigez vos voies et vos œuvres.
Note Jr. 18,11 : Voir 4 Rois, 17, 13 ; Jérémie, 25, 5 ; 35, 15 ; Jean, 3, 9 (a supprimer).
12 Et ils ont dit : Nous avons désespéré; nous suivrons nos pensées, chacun de nous accomplira la dépravation de son cœur mauvais.
 
13 C'est pourquoi, voici ce que dit le Seigneur : Interrogez les nations : Qui a jamais ouï des choses horribles, telles que celles qu'a commises à l'excès la vierge d'Israël?14 Est-ce que la neige du Liban abandonnera le sentier de la campagne? ou peuvent-elles être détruites, des eaux jaillissantes, fraîches et coulantes?
Note Jr. 18,14 : Le sentier de la campagne est le mont Liban lui-même, sur les cimes duquel la neige ne fond jamais complètement.
15 Parce que mon peuple m'a oublié, sans en retirer aucun fruit, faisant des libations et se heurtant dans leurs voies, dans les sentiers du siècle, afin d'y marcher dans un chemin non frayé ;
Note Jr. 18,15 : Parce que, etc. ; protase, ou premier membre d’une période dont l’apodose, ou second membre, se trouve au verset suivant.
16 Afin que leur terre fût livrée à la désolation et à un sifflement éternel ; quiconque passera à travers cette terre, sera dans la stupeur et secouera sa tête.
Note Jr. 18,16 : Voir Jérémie, 19, 8 ; 49, 13 ; 50, 13. ― Sifflement. Siffler sur quelqu’un ou sur quelque chose, a toujours été une marque de dérision, de mépris. ― Quiconque, etc., apodose. Voir le verset précédent. ― Secouera sa tête ; marque de mépris et d’insulte.
17 Comme un vent brûlant, je les disperserai devant l'ennemi; je leur tournerai le dos et non la face, au jour de leur perte.
 
18 Et ils ont dit : Venez, et formons contre Jérémie des desseins ; car la loi ne manquera pas au prêtre, ni le conseil au sage, ni la parole au prophète ; venez, blessons-le de notre langue, et n'ayons égard à aucun de ses discours.
 
19 Seigneur, portez votre attention sur moi et entendez la voix de mes adversaires.20 Est-ce que pour le bien est rendu le mal, puisqu'ils ont creusé une fosse à mon âme? Souvenez-vous que je me suis tenu en votre présence, afin de parler en leur faveur, et afin de détourner votre imagination d'eux.
Note Jr. 18,20 : Mon âme ; hébraïsme, pour ma personne, moi. ― Ils ont creusé une fosse, comme on fait pour prendre les bêtes sauvages, en les y faisant tomber.
21 A cause de cela, livrez leurs fils à la faim, et conduisez-les aux mains du glaive ; que leurs femmes deviennent sans enfants et veuves; que leurs maris soient mis à mort; que les jeunes hommes soient percés par le glaive dans le combat.22 Qu'un cri soit entendu de leurs maisons; car vous amènerez soudain sur eux un voleur, parce qu'ils ont creusé une fosse afin de me prendre, et qu'ils ont caché des lacs sous mes pieds.23 Mais vous. Seigneur, vous connaissez tout leur dessein de mort contre moi ; ne soyez pas propice à leur iniquité, et que leur péché ne s'efface pas de votre face; qu'ils soient renversés en votre présence ; au temps de votre fureur consumez-les.

Chapitre 19

 | 
 | 
Chap. : 
Vase de terre brisé par Jérémie dans la vallée de Topheth, symbole de la désolation de Juda et de Jérusalem.
Jérémie parle dans le temple, et y réitère des menaces.
1 Voici ce que dit le Seigneur: Va, et reçois des anciens du peuple et des anciens des prêtres une petite bouteille de terre de potier ;2 Et sors vers la vallée du fils d'Ennom, qui est près de l'entrée de la porte d'argile, et tu publieras là les paroles que moi je te dirai.
Note Jr. 19,2 : La vallée du fils d’Ennom. Voir Jérémie, 7, 31. ― La porte d’argile ; ainsi appelée, parce que c’était près de cette porte que demeuraient les potiers, ou bien parce qu’on jetait près de là les pots cassés.
 
3 Et tu diras : Ecoutez la parole du Seigneur, rois de Juda et habitants de Jérusalem : voici ce que dit le Seigneur des armées, Dieu d'Israël : Voilà que moi j'amènerai l'affliction sur ce lieu, en sorte que quiconque en entendra parler aura des tintements d'oreille ;
Note Jr. 19,3 : Rois de Juda. Voir Jérémie, 17, 20.
4 Parce qu'ils m'ont abandonné, qu'ils ont rendu ce lieu étranger, qu'ils y ont fait des libations à des dieux étrangers, que n'ont connus, ni eux, ni leurs pères, ni les rois de Juda, et parce qu'ils ont rempli ce lieu du sang des innocents.
Note Jr. 19,4 : Ils ont rendu, etc., par leur culte rendu à des dieux étrangers.
5 Et ils ont bâti des hauts lieux de Baalim pour brûler leurs enfants au feu en holocaustes aux Baalim; choses que je ne leur avais pas ordonnées, ni dites, et qui ne sont pas montées dans mon cœur.
Note Jr. 19,5 : Baalim. Voir Jérémie, 2, 23. ― Ne sont pas montées, etc. Comparer à Jérémie, 3, 16.
 
6 A cause de cela, voilà que des jours viennent, dit le Seigneur ; et ce lieu ne sera plus appelé Topheth, ni la vallée du fils d'Ennom, mais la Vallée du carnage.
Note Jr. 19,6 : Topheth. Voir Jérémie, 7, 31-32.
7 Et je dissiperai les desseins de Juda et de Jérusalem dans ce lieu; et je les détruirai par le glaive en présence de leurs ennemis, et par la main de ceux qui cherchent leurs âmes ; et je donnerai leurs cadavres en pâture aux volatiles du ciel et aux bêtes de la terre.
Note Jr. 19,7 ; 19.9 : Qui cherchent leurs âmes. Voir sur cette expression, Jérémie, 4, 30.
8 Et je ferai de cette cité un objet de stupeur et de sifflement ; quiconque passera par elle sera stupéfié, et il sifflera sur toutes ses plaies.
Note Jr. 19,8 : Voir Jérémie, 49, 13 ; 50, 13. ― Sifflement, il sifflera. Voir Jérémie, 18, 16.
9 Et je les nourrirai des chairs de leurs fils, et des chairs de leurs filles ; et chacun mangera la chair de son ami durant le siège, et dans la détresse où les réduiront leurs ennemis et ceux qui cherchent leurs âmes.
 
10 Et tu briseras la petite bouteille sous les yeux des hommes qui iront avec toi.11 Et tu leur diras : Voici ce que dit le Seigneur des armées : Je briserai ce peuple et cette cité, comme est brisé ce vase du potier qui ne peut plus être réparé; et c'est à Topheth qu'ils seront ensevelis, parce qu'il n'y aura pas d'autre lieu pour ensevelir.12 Ainsi je ferai à ce lieu et à ses habitants, dit le Seigneur; et je rendrai cette cité semblable à Topheth.13 Et les maisons de Jérusalem et les maisons des rois de Juda seront comme le lieu de Topheth, impures : toutes maisons sur les toits desquelles ils ont sacrifié à toute la milice du ciel, et ils ont fait de nombreuses libations à des dieux étrangers.
Note Jr. 19,13 : Nombreuses ; appartiennent au texte, où il est représenté par le mot libations (libamina), ajouté au verbe (libaverunt) qui exprime déjà la même idée. En hébreu, effectivement, ce genre de répétition de la même idée a pour but de la fortifier.
 
14 Or Jérémie vint de Topheth où l'avait envoyé le Seigneur, pour prophétiser ; et il se tint dans le parvis de la maison du Seigneur, et il dit à tout le peuple :15 Voici ce que dit le Seigneur des armées. Dieu d'Israël : Voilà que moi j'amènerai sur cette cité et sur toutes ses villes, tous les maux que j'ai annoncés contre elle, parce qu'ils ont rendu leur cou inflexible, afin de ne pas écouter mes paroles.

Chapitre 20

 | 
 | 
Chap. : 
Phassur fait mettre Jérémie en prison.
Le Prophète délivré prophétise contre Phassur.
Il se plaint au Seigneur de l’opprobre où il se trouve exposé.
Il met sa confiance en Dieu.
Il maudit le jour de sa naissance.
1 Et Phassur, le prêtre, fils d'Emmer, qui avait été établi prince dans la maison du Seigneur, entendit Jérémie prophétisant ces choses.
Note Jr. 20,1-18 : IIIe partie : Exécution de la sentence de réprobation contre Juda, du chapitre 20 au chapitre 45. ― Ire section : Jugement de Dieu contre ceux qui sont cause de la réprobation, du chapitre 20 au chapitre 23. ― 1° Oracle contre Phassur, chapitre 30. ― 1° Le prêtre Phassur, intendant du temple, ayant entendu Jérémie annoncer la ruine de Jérusalem et de la maison de Dieu, le frappa, et le fit mettre en prison dans le temple, versets 1 et 2. Il lui rendit la liberté le lendemain, mais le Prophète lui prédit qu’en punition de ses mensonges il serait emmené à Babylone avec ceux qu’il trompait, et qu’il y mourrait, versets 3 à 6. ― 2° Jérémie s’adresse alors à Dieu et se plaint des chagrins et des insultes que lui attire son ministère ; il se console, cependant, parce que le Seigneur est avec lui, versets 7 à 12. ― 3° Une nouvelle pensée de découragement le saisit, néanmoins, de nouveau, et il regrette d’être venu au monde, versets 14 à 18.
Note Jr. 20,1 : Le prêtre ; expression qui, chez les Hébreux, désignait le prêtre par excellence, le grand-prêtre, ou un simple prêtre, mais lorsqu’il était en fonction. ― Prince, etc., c’est-à-dire, intendant du temple, ayant l’inspection sur les lévites, les chantres, les portiers, les provisions du temple, etc. ― Ces choses. Le terme hébreu rendu généralement dans la Vulgate par paroles, discours, signifie aussi très souvent chose, événement.
2 Et Phassur frappa Jérémie, le prophète, et le jeta dans la prison qui était à la porte haute de Benjamin, dans la maison du Seigneur.
Note Jr. 20,2-3 : La prison ; littéralement le nerf, mot qui signifie proprement des liens faits avec des nerfs, mais qui s’applique aussi aux cordes, aux chaînes, aux menottes, et aux colliers qu’on mettait aux criminels. ― Phassur ; doit signifier l’opposé d’épouvante de toutes parts. ― A la porte haute de Benjamin ; du côté septentrional du Temple, et conduisant au parvis supérieur du temple.
3 Et lorsque le jour eut paru le lendemain, Phassur fit sortir Jérémie de prison, et Jérémie lui dit : Le Seigneur n'appelle plus ton nom, Phassur, mais l'épouvante de toutes parts.
 
4 Parce que voici ce que dit le Seigneur : Voilà que moi, je te livrerai à l'épouvante, toi et tous tes amis; et ils tomberont sous le glaive de leurs ennemis, et tes yeux le verront; et tout Juda, je le livrerai à la main du roi de Babylone; et il les transportera à Babylone, et il les frappera parle glaive.5 Et je livrerai toutes les richesses de cette cité; et tout son travail, et tout ce qu'elle a de précieux, et tous les trésors des rois de Juda, je les livrerai à la main de leurs ennemis ; et ceux-ci les arracheront, les enlèveront, et les conduiront à Babylone.6 Mais toi, Phassur, et tous les habitants de ta maison, vous irez en captivité; et tu viendras à Babylone, et là tu mourras, et là tu seras enseveli, toi et tous tes amis à qui tu as prophétisé le mensonge.
 
7 Vous m'avez séduit. Seigneur, et j'ai été séduit; vous avez été plus fort, et vous avez prévalu ; je suis devenu un objet de dérision durant tout le jour; et tous me raillent.
Note Jr. 20,7 : Et j’ai été séduit ; c’est-à-dire, vous m’avez engagé dans le ministère prophétique par des promesses dont je n’avais pas compris le sens, vous m’avez réduit à une humiliation à laquelle je ne m’attendais pas.
8 Parce que déjà depuis longtemps je parle, criant contre l'iniquité, et annonçant à grand bruit une désolation, et la parole du Seigneur est devenue pour moi un sujet d'opprobre et de dérision durant tout le jour.9 Et j'ai dit : Je ne ferai pas mention de lui, et je ne parlerai plus en son nom ; et alors il s'est allumé dans mon cœur comme un feu ardent, et renfermé dans mes os; et j'ai défailli, ne pouvant le soutenir.10 Car j'ai entendu les outrages d'un grand nombre et la terreur tout autour de moi. Poursuivez-le, et nous le poursuivrons; j'ai entendu aussi de tous les hommes qui vivaient en paix avec moi, et qui se tenaient à mes côtés : Si en quelque manière il était trompé, et que nous prévalions contre lui, et que nous tirions vengeance de lui.
 
11 Mais le Seigneur est avec moi comme un guerrier vaillant; c'est pour cela que ceux qui me persécutent tomberont et seront sans force ; ils seront confondus grandement, parce qu'ils n'ont pas compris un opprobre éternel qui ne s'effacera jamais.
Note Jr. 20,11 : Voir Jérémie, 23, 40. ― Ils n’ont pas compris qu’en me persécutant injustement, ils s’exposent à un opprobre, etc.
12 Et vous. Seigneur des armées, vous qui éprouvez le juste, et qui voyez les reins et les cœurs ; que je voie, je vous prie, la vengeance que vous tirerez d'eux, car à vous j'ai révélé ma cause.
Note Jr. 20,12 : Voir Jérémie, 11, 20 ; 17, 10. ― Et vous, Seigneur, etc. Voir sur le véritable sens de ces imprécations les Observations préliminaires des Psaumes.
13 Chantez le Seigneur, louez le Seigneur, parce qu'il a délivré l'âme d'un pauvre de la main des méchants.
 
14 Maudit le jour auquel je suis né! que le jour auquel m'a enfanté ma mère ne soit pas béni!
Note Jr. 20,14 ; 20.18 : Les malédictions et les imprécations qui se lisent dans ces versets ne sont que des expressions emphatiques très usitées en Orient pour peindre une vive douleur. C’est une observation que nous avons eu (l’)occasion de faire plusieurs fois.
Note Jr. 20,14 : Voir Job, 3, 3.
15 Maudit l'homme qui Va annoncé à mon père, disant : Un enfant mâle t'est né, et qui l'a comme rempli de joie !16 Que cet homme soit comme sont les cités qu'a détruites le Seigneur, sans qu'il s'en soit repenti ; qu'il entende des clameurs le matin, et des hurlements à l'heure de midi ;17 Lui qui ne m'a pas tué avant ma naissance ; en sorte que ma mère devînt mon sépulcre, et que sa grossesse fût éternelle,18 Pourquoi suis-je sorti du sein de ma mère pour voir le travail et la douleur, et pour que mes jours fussent consumés dans la confusion?

Chapitre 21

 | 
 | 
Chap. : 
Sédécias envoie consulter Jérémie.
Le Prophète lui prédit les maux qui vont fondre sur Jérusalem.
Moyens que Dieu donne à ses habitants pour sauver leur vie, et au roi de Juda pour éviter les maux dont il est menacé.
1 Parole qui fut adressée à Jérémie par le Seigneur, quand le roi Sédécias envoya vers lui Phassur, fils de Melchias, et Sophonias, le prêtre, fils de Maasias, disant :
Note Jr. 21,1-14 : 2° Oracles contre les rois de Juda ; le Messie, du chapitre 21 au chapitre 23, verset 8. ― 1° Pendant que Nabuchodonosor assiégeait pour la seconde fois Jérusalem, Sédécias envoya Phassur et Sophonie auprès de Jérémie pour lui demander si Dieu ne ferait pas quelque miracle pour délivrer la capitale, chapitre 21, versets 1 à 3. Le Prophète répond que les armes des Juifs se retourneront contre eux-mêmes, parce qu’ils sont voués à la ruine, versets 4 à 7. Ceux-là seuls seront épargnés qui se livreront à l’ennemi, versets 8 à 10. Que le roi détourne la colère de Dieu par une administration exacte de la justice ! Versets 11 et 12. Que la ville ne compte pas sur sa force ! Versets 13 et 14. La maison de David ne peut être sauvée qu’en expiant toutes ses injustices, chapitre 22, versets 1 à 9. ― 2° Après avoir parlé de Sédécias, le Prophète nous donne ses prophéties contre les rois qui l’avaient précédé. Quant à Sellum ou Joachaz, il ne reverra pas sa patrie, mais mourra captif en Egypte où il a été pris par Néchao, versets 10 à 12. ― 3° Joakim, établi roi par Néchao, à la place de Sellum, prédécesseur de Jéchonias et de Sédécias, est condamné à une mort honteuse à cause de ses injustices, versets 13 à 19. ― 4° Juda est réprouvé, parce que ses pasteurs ne le conduisent pas à la vérité et à l’obéissance, mais le repaissent de vent. C’est pour cela que Jéchonias, fils de Joakim, sera livré entre les mains des Chaldéens et conduit à Babylone où il mourra sans postérité, versets 20 à 30. ― 5° Dieu cependant consolera un jour son peuple en lui envoyant un bon pasteur de la race de David, le Messie, chapitre 23, versets 1 à 8. Le Messie est appelé dans ce passage, voir Jérémie, 23, 5, Germe de David. Dans Zacharie, 3, 8 et 6, 12, la Vulgate à la suite des Septante a rendu le terme hébreu tsémakh, par Orient, mais le vrai sens de ce mot est celui de germe, qui lui est donné ici par saint Jérôme. Du reste, Orient désigne le Messie, comme Germe. ― Les caractères du règne du Messie nous sont prédits dans ce passage : ce rejeton de David sera roi, voir Jean, 18, 36, et avec lui il fera régner la justice, la sagesse et la paix, non seulement en Juda, mais aussi en Israël, désormais réconciliés et unis. Bien plus, il sera Dieu, notre justice.
Note Jr. 21,1 : Disant. Voir sur ce mot, Jérémie, 1, 4. ― Phassur, fils de Melchias, semble être différent de Phassur, fils d’Emmer (voir Jérémie, 20, 1). ― Sophonias, le prêtre. Cette expression ne désigne pas ici, comme en bien d’autres endroits, le grand prêtre, puisque ce même Sophonias est appelé plus bas (voir Jérémie, 52, 24) et 4 Rois, 25, 18, le second prêtre (sacerdotem secundum). Voir aussi sur le sens de l’expression, le prêtre, Jérémie, 20, 1.
2 Consulte pour nous le Seigneur, parce que Nabuchodonosor, roi de Babylone, combat contre nous ; pour savoir si le Seigneur agira avec nous selon toutes ses merveilles, et si l'ennemi s'éloignera de nous.
Note Jr. 21,2 : Selon toutes ses merveilles ; en opérant tous les prodiges qu’il a coutume d’opérer contre les ennemis, lorsqu’il veut délivrer son peuple. ― Nabuchodonosor, roi de Babylone, dont le nom va revenir souvent dans Jérémie et les prophètes suivants, était fils de Nabopolassar, fondateur de l’empire babylonien. Son vrai nom était Nabuchodorosor. Il fut le plus grand roi de Babylone. Avant la mort de son père, il arracha au pharaon Néchao les parties de la Syrie qu’il occupait depuis environ trois ans, en lui faisant subir en 605 une sanglante défaite à Carchamis (Cacharmis ?) sur les bords de l’Euphrate ; voir Jérémie, 46, 2-12. Nabuchodonosor poursuivit le vaincu jusqu’en Egypte, s’emparant sur son chemin de la Cœlésyrie, de la Phénicie et de la Palestine, y compris Jérusalem. Comme il pénétrait en Egypte, il reçut la nouvelle de la mort de son père. Il retourna à Babylone par le chemin le plus court, c’est-à-dire par le désert et Palmyre, et prit possession de son royaume en 604. Trois ans après, Joakim, roi de Juda, ayant refusé de lui payer tribut, Nabuchodonosor fit une nouvelle campagne contre les pays des bords de la Méditerranée. Il s’empara de Jérusalem presque sans coup férir, fit mettre à mort, d’après Josèphe (Comparer à Jérémie, 22, 18-19 ; 36, 30), le roi Joakim et le remplaça par le fils de ce dernier, Jéchonias. Celui-ci ne régna que trois mois. Nabuchodonosor, l’ayant trouvé peu docile, revint au bout de ce temps, pour la troisième fois à Jérusalem, le déposa et l’emmena captif à Babylone, en donnant le trône à l’oncle de Jéchonias, appelé Sédécias. Le roi chaldéen devint maître de Tyr au bout d’un siège de treize ans, en 585. Voir Isaïe, chapitre 23. Avant la chute de Tyr, Jérusalem avait succombé (586). Sédécias ayant fait alliance avec le roi d’Egypte Apriès ou Hophra (voir Ezéchiel, 17, 15), paya cher son manque de fidélité. Sa capitale fut prise après un siège de deux ans par les Babyloniens, il eut les yeux crevés à Riblah et son vainqueur l’emmena captif à Babylone. Nabuchodonosor fit depuis plusieurs campagnes contre l’Egypte. Daniel nous fait connaître plusieurs traits importants de son histoire. Ce fameux conquérant mourut à l’âge de 83 ou 84 ans, après un règne de 43 ans, en 561.
 
3 Et Jérémie leur dit : Ainsi vous direz à Sédécias :4 Voici ce que dit le Seigneur, Dieu d'Israël : Voilà que moi, j'enlèverai les instruments de guerre qui sont en vos mains, et avec lesquels vous combattez contre le roi de Babylone et contre les Chaldéens, qui vous assiègent autour des murs, et je les rassemblerai au milieu de cette cité.5 Et je combattrai moi-même contre vous avec une main étendue, et avec un bras fort, et avec fureur, et avec indignation, et avec une grande colère.6 Et je frapperai les habitants de cette cité : les hommes et les bêtes mourront d'une grande peste.7 Et après cela, dit le Seigneur, je livrerai Sédécias, roi de Juda, et ses serviteurs et son peuple, et ceux qui auront été épargnés dans cette cité par la peste, et par le glaive, et par la famine, à la main de Nabuchodonosor, roi de Babylone, et à la main de leurs ennemis, et à la main de ceux qui cherchent leur âme; et il les frappera du tranchant du glaive, et on ne le fléchira pas, et il n'épargnera pas, et il n'aura pas de pitié.
Note Jr. 21,7 : Pour l’accomplissement des prophéties, voir 4 Rois, chapitre 25.
 
8 Et à ce peuple tu diras : Voici ce que dit le Seigneur : Voilà que moi je mets devant vous la voie de la vie et la voie de la mort.9 Celui qui habitera dans cette ville mourra par le glaive, et par la famine, et par la peste; mais celui qui sortira et qui fuira chez les Chaldéens qui vous assiègent, vivra, et son âme sera pour lui comme une dépouille qu'il aura sauvée.
Note Jr. 21,9 : Dieu veut par ce moyen éviter l’effusion du sang, et conserver la race d’Israël. Comparer à Jérémie, 38, 2.
10 Car j'ai posé ma face vers cette cité pour son mal, et non pour son bien, dit le Seigneur; elle sera livrée à la main du roi de Babylone, et il la brûlera entièrement par le feu.
 
11 Et tu diras à la maison du roi de Juda : Ecoutez la parole du Seigneur;12 Maison de David, voici ce que dit le Seigneur : Rendez dès le matin la justice, et arrachez celui qui est opprimé par la violence de la main de l'oppresseur, de peur que ne sorte comme un feu mon indignation, et qu'elle ne s'enflamme, et qu'il n'y ait personne qui l'éteigne, à cause de la malice de vos œuvres.
Note Jr. 21,12 : Voir Jérémie, 22, 3. ― Rendez dès le matin ; hébraïsme, pour hâtez-vous de rendre. ― De l’oppresseur ; c’est le vrai sens du mot calomniateur (calumniantis) de la Vulgate expliqué par l’hébreu.
 
13 Voilà que moi je viens à toi, habitante de la vallée solide et de la plaine, dit le Seigneur; à vous qui dites : Qui nous frappera? et qui entrera dans nos maisons?
Note Jr. 21,13 : Habitante, etc., c’est-à-dire ; située, etc. Jérusalem est ainsi désignée, parce qu’elle s’élevait sur les monts de Sion et de Moria, au milieu des vallons et de la plaine dont elle était environnée. ― Voir Isaïe, note 22.1-4.
14 Et je vous visiterai, dit le Seigneur, selon le fruit de vos œuvres ; et j'allumerai un feu dans sa forêt, et il dévorera toutes choses autour d'elle.
Note Jr. 21,14 : Et j’allumerai, etc. Voir pour l’exécution de ces menaces, 4 Rois, 25, 9.

Chapitre 22

 | 
 | 
Chap. : 
Le Seigneur exhorte Joakim, roi de Juda, et son peuple à être docile à la voix du Seigneur.
Ne pas pleurer Josias, mais Sellum.
Reproches contre Joakim.
Sa fin malheureuse.
Jérusalem abandonnée de ses alliés.
Jugement du Seigneur contre Jéchonias.
1 Voici ce que dit le Seigneur : Descends dans la maison du roi de Juda, et tu prononceras là cette parole,
Note Jr. 22,1 : Voici, etc. Cette prophétie se rapporte au temps du règne de Joakim, qui monta sur le trône après que le Pharaon Néchao eut déposé et emmené en Egypte son frère Joachaz. Comparer à 4 Rois, 23, 34.
2 Et tu diras : Ecoute la parole du Seigneur, roi de Juda, toi qui es assis sur le trône de David ; toi, et tes serviteurs, et ton peuple, qui entrez par ces portes.
 
3 Voici ce que dit le Seigneur : Rendez le jugement et la justice ; délivrez celui qui est opprimé par la violence de la main de l'oppresseur; ne contristez pas l'étranger, l'orphelin, et la veuve, et ne les opprimez pas injustement, et le sang innocent, ne le répandez pas dans ce lieu.
Note Jr. 22,3 : Voir Jérémie, 21, 12. ― De l’oppresseur (calumniatoris). Nous avons déjà fait remarquer que la Vulgate rend souvent par calomnier le verbe hébreu traiter injustement et avec violence, opprimer.
4 Si observant vous observez ces paroles, des rois de la race de David entreront parles portes de cette maison; ils seront assis sur son trône, et montés sur des chars et sur des chevaux, leurs serviteurs et leur peuple.
Note Jr. 22,4 : Si observant vous observez ; hébraïsme, pour si vous observez entièrement.
5 Que si vous n'écoutez point ces paroles, j'ai juré par moi-même, dit le Seigneur, que cette maison deviendra une solitude.
Note Jr. 22,5 : Galaad ; pays très beau et très fertile au-delà du Jourdain, et qui avait fait partie du royaume d’Israël. Dieu donne ce nom au palais de Juda pour relever sa magnificence et ses richesses, mais en même temps pour faire connaître que, comme cette province du royaume d’Israël avait été désolée par Théglathphalasar, roi des Assyriens (voir 4 Rois, 15, 29), la maison de Juda devait craindre le même châtiment, si elle imitait l’infidélité de la maison d’Israël. ― Liban ; montagne élevée, au nord-ouest de la Palestine.
 
6 Parce que voici ce que dit le Seigneur sur la maison du roi de Juda : Tu es pour moi, Galaad, la tête du Liban; néanmoins je te rendrai toi, une solitude, et tes villes inhabitables.7 Et je consacrerai contre toi un homme qui tuera, et ses armes; et ils abattront tes cèdres choisis, et ils les jetteront dans le feu.
Note Jr. 22,7 : Je consacrerai (sanctificabo). Comparer pour le sens de ce mot, à Jérémie, 6, 4.
 
8 Et des nations nombreuses passeront par cette cité, et chacun dira à son voisin : Pourquoi le Seigneur a-t-il fait ainsi à cette cité considérable?
Note Jr. 22,8 : Voir Deutéronome, 29, 24 ; 3 Rois, 9, 8.
9 Et on répondra : Parce qu'ils ont abandonné l'alliance du Seigneur leur Dieu, et qu'ils ont adoré des dieux étrangers, et qu'ils les ont servis.
 
10 Ne pleurez pas un mort, ne faites pas de deuil pour lui par votre pleur; désolez-vous au sujet de celui qui sort, parce qu'il ne reviendra plus, et qu'il ne verra plus la terre de sa naissance.
Note Jr. 22,10 : Un mort, selon l’hébreu ; le mort, suivant les Septante ; c’est-à-dire, le roi Josias, mort pieusement peu auparavant et fort regretté du peuple (voir 2 Paralipomènes, 35, 24). ― Celui qui sort ; Joachaz, appelé aussi Sellum. Voir le verset suivant.
11 Parce que voici ce que dit le Seigneur, contre Sellum, fils de Josias, et roi de Juda, qui a régné pour Josias, son père, et qui est sorti de ce lieu : Il ne reviendra plus ici;12 Mais dans le lieu où je l'ai transporté, là il mourra, et il ne verra plus cette terre.
 
13 Malheur à celui qui bâtit sa maison dans l'injustice, et ses cénacles dans l'iniquité; il opprimera son ami sans sujet, et il ne lui payera pas son salaire ;
Note Jr. 22,13 : Celui qui bâtit, etc. ; Joakim établi roi par Néchao en la place de Sellum.
14 Qui dit : Je me bâtirai une maison vaste et des cénacles spacieux; qui s'ouvre des fenêtres, fait des lambris de cèdre, et il les peint avec de la terre de Sinope.
Note Jr. 22,14 : La terre de Sinope ; servait à faire une couleur rouge d’un vif éclat. ― Le texte original, au lieu de terre de Sinope, parle d’un rouge vif.
15 Est-ce que tu régneras, parce que tu te compares au cèdre? ton père n'a-t-il pas mangé et bu, et rendu le jugement et la justice, alors que tout allait bien pour lui?16 Et il a jugé la cause du pauvre et de l'indigent pour son propre bonheur; n'est-ce pas parce qu'il m'a connu, dit le Seigneur?
 
17 Mais tes yeux et ton cœur sont portés seulement à l'avarice, à répandre le sang innocent, à la calomnie, et à courir après les mauvaises œuvres.
Note Jr. 22,17 : Ton, seulement (ou si ce n’est) sont exprimés dans l’hébreu. ― Calomnie ; ou bien selon l’hébreu, injustice violente, oppression.
18 A cause de cela, voici ce que dit le Seigneur à Joakim, fils de Josias et roi de Juda : On ne se désolera pas à son sujet, en disant : Malheur, frère ! Malheur, sœur! on ne fera pas retentir pour lui : Malheur, maître! Malheur, illustre!
Note Jr. 22,18-19 : Voir plus haut, Jérémie, note 21.2Malheur, frère ! malheur, maître. Ce sont les cris de lamentation qu’on faisait entendre dans la cérémonie des funérailles. Voir plus loin, Jérémie, 34, 5 ; 3 Rois, 13, 30. ― Joakim. Le quatrième livre des Rois (voir 4 Rois, 24, 5) raconte sa mort, comme le fait remarquer saint Jérôme, mais il ne dit pas qu’il fut enseveli, parce qu’il fut privé de cet honneur.
19 De la sépulture d'un âne il sera enseveli; pourri, il sera jeté hors des portes de Jérusalem.
Note Jr. 22,19 : Voir Jérémie, 36, 30.
 
20 Monte sur le Liban, et crie ; et en Basan élève ta voix, et crie aux passants qu'ils ont été brisés, tous ceux qui t'aimaient.
Note Jr. 22,20 : Monte, élève, crie ; étant au féminin en hébreu, on ne peut leur supposer pour sujet ou nominatif que le mot Jérusalem ou Sion. ― Liban. Voir le verset 6. ― Basan ; montagne fertile, au nord-est de la Palestine ; l’une et l’autre peuvent être le symbole des montagnes mêmes sur lesquelles Jérusalem était bâtie.
21 Je t'ai parlé dans le temps de ton abondance, et tu as dit : Je n'écouterai pas ; c'a été ta voie dès ta jeunesse, que de ne pas écouter ma parole.22 Le vent paîtra tous tes pasteurs, et tes amants iront en captivité ; et alors tu seras confondue, et tu rougiras de toute ta malice.23 Toi qui es assise sur le Liban, et qui as fait ton nid dans les cèdres, comment as-tu gémi profondément, lorsque te sont venues des douleurs, comme celles d'une femme en travail?
Note Jr. 22,23 : Le Liban ; désigne ici Jérusalem, assise sur ses montagnes.
 
24 Je vis, moi, dit le Seigneur; quand Jéchonias, fils de Joakim, roi de Juda, serait un anneau à ma main droite, je l'en arracherai.
Note Jr. 22,24 : Je vis, moi ; formule de serment expliquée dans Isaïe, 49, 18. ― Un anneau, qui sert à sceller, est un objet précieux, cher à son possesseur, qui ne s’en sépare pas volontiers.
25 Et je te livrerai à la main de ceux qui cherchent ton âme, et à la main de ceux dont tu redoutes la face, et à la main de Nabuchodonosor, roi de Babylone, et à la main des Chaldéens.26 Je t'enverrai, toi et ta mère qui t'a enfantée, dans une terre étrangère dans laquelle vous n'êtes pas nés, et vous y mourrez.27 Et quant à la terre vers laquelle eux-mêmes élèvent leur âme pour y retourner, ils n'y retourneront pas.28 N'est-ce pas un vase d'argile, et un vase brisé, que cet homme, Jéchonias? n'est-ce pas un vase sans aucun agrément? pourquoi ont-ils été rejetés, lui et sa race, et jetés dans une terre qu'ils ne connaissaient pas?29 Terre, terre, terre, écoute la parole du Seigneur.30 Voici ce que dit le Seigneur : Inscris cet homme comme stérile, comme un homme qui durant ses jours ne prospérera pas, car il n'y aura pas d'homme de sa race qui s'assiéra sur le trône de David, et qui aura à;l'avenir le pouvoir dans Juda.
Note Jr. 22,30 : Inscris ; dans les tables généalogiques. ― Stérile ; non pas qu’il ait été positivement privé d’enfants, puisque l’Ecriture elle-même dit le contraire (voir 1 Paralipomènes, 3, 17 ; Matthieu, 1, 12) ; mais stérile en ce sens qu’aucun de ses enfants ne régna après lui.

Chapitre 23

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Menaces contre les pasteurs infidèles.
Retour de la captivité.
Règne du Messie.
Douleur et affliction de Jérémie.
Reproches et menaces contre les faux prophètes, et contre ceux qui méprisent la parole de Dieu annoncée par les vrais prophètes.
1 Malheur aux pasteurs qui perdent et déchirent le troupeau de mon pâturage, dit le Seigneur !
Note Jr. 23,1 : Voir Ezéchiel, 34, 2. ― Malheur, etc. C’est une suite du discours précédent.
2 C'est pourquoi voici ce que dit le Seigneur, Dieu d'Israël, aux pasteurs qui paissent mon peuple : Vous, vous avez dispersé mon troupeau, et vous l'avez chassé, et vous ne l'avez pas visité : voilà que moi je vous visiterai pour la malice de vos œuvres, dit le Seigneur.
Note Jr. 23,2 : L’avez chassé, l’avez visité. La Vulgate, conformément au texte hébreu, porte les (eos), au pluriel, parce que le mot troupeau, que représente le pronom, est un nom collectif, qui, quoique singulier, signifie plusieurs animaux.
 
3 Et moi-même je rassemblerai les restes de mon troupeau, de toutes les terres dans lesquelles je les aurai jetés, et je les ferai retourner à leurs champs; et ils croîtront et ils se multiplieront.4 Et je leur susciterai des pasteurs; et ils les paîtront; ils ne craindront plus et ne seront plus dans l'effroi, et aucune brebis ne manquera au nombre, dit le Seigneur.
Note Jr. 23,4 : Voir Jérémie, 3, 15. ― Des pasteurs ; à la lettre Zorobabel, Jésus, fils de Josédech, et les autres qui gouvernèrent Juda, après la captivité ; mais dans un sens plus relevé, les apôtres de Jésus-Christ, destinés à conduire et à paître les fidèles délivrés de la servitude du démon. ― Ne manquera pas au nombre. Jésus-Christ semble faire allusion à ce passage dans l’Evangile (voir Jean, 6, 39 ; 17, 12 ; 18, 9).
 
5 Voilà que des jours viennent, dit le Seigneur; et je susciterai à David un germe juste ; un roi régnera, il sera sage, et il rendra le jugement et la justice sur la terre.
Note Jr. 23,5-6 : Outre que tous les Pères et les interprètes chrétiens voient dans ces deux versets le Messie, Jésus-Christ, la force et la grandeur des expressions ne permettent pas de les expliquer littéralement d’aucun autre.
6 En ces jours-là, Juda sera sauvé, et Israël habitera en assurance; et voici le nom dont ils l'appelleront : Le Seigneur notre juste.
Note Jr. 23,6 : Voir Deutéronome, 33, 28. ― Le Seigneur ; dans l’hébreu, Jéhova ; nom incommunicable à tout autre qu’à Dieu. Il est attribué ici au Messie, à Jésus-Christ, parce que Jésus-Christ est vraiment Dieu, fils de Dieu, égal et consubstantiel à son Père, et en même temps le principe de notre justice.
7 A cause de cela, voilà que des jours viennent, dit le Seigneur, où l'on ne dira plus : Le Seigneur vit, qui a tiré les fils d'Israël de la terre d'Egypte!
Note Jr. 23,7-8 : Le Seigneur vit ; formule de serment. Voir Jérémie, 4, 2.
8 Mais : Le Seigneur vit, qui a tiré et a ramené la postérité d'Israël de la terre de l'aquilon, et de toutes les terres où je les avais jetés; et ils habiteront dans leur terre.
Note Jr. 23,8 : Voir Jérémie, 16, 14.
 
9 Aux prophètes : Mon cœur a été brisé au dedans de moi, tous mes os ont tremblé ; je suis devenu comme un homme ivre, comme un homme rempli de vin, à cause du Seigneur, à cause de ses paroles saintes.
Note Jr. 23,9-40 : 3° Oracles contre les faux prophètes, chapitre 23, versets 9 à 40. ― Les mauvais prophètes, par leurs pernicieux exemples, sont la cause principale de la corruption de Juda, versets 9 à 15 ; ils ont trompé le peuple par leurs prédictions mensongères et l’ont ainsi endurci dans ses péchés, mais la colère du Seigneur éclatera sur leurs têtes, versets 16 à 22 ; Dieu voit comment, par leurs rêveries, ils éloignent le peuple de son culte, en donnant leurs imaginations pour une parole divine, versets 23 à 30 ; il viendra à eux, il leur apprendra à ne plus mépriser le fardeau (massa), ou prophétie de menaces, des vrais prophètes, et il les couvrira d’une honte éternelle, versets 31 à 40.
Note Jr. 23,9 : Aux prophètes ; c’est-à-dire aux faux prophètes, moi Jérémie, je dis. ― A cause ; littéralement et par hébraïsme, à la face.
 
10 Parce que la terre a été remplie d'adultère, parce que la terre est en deuil à cause de la malédiction, les champs du désert se sont desséchés ; leur carrière est devenue mauvaise, et leur puissance changeante.11 Car le prophète et le prêtre se sont souillés ; et dans ma maison j'ai trouvé leur mal, dit le Seigneur.
Note Jr. 23,11 : Leur mal ; le mal qu’ils ont fait en plaçant leurs idoles jusque dans le temple. Comparer à Jérémie, 7, 30 ; 11, 15 ; 4 Rois, chapitre 23.
 
12 C'est pour cela que leur voie sera comme un chemin glissant dans les ténèbres ; car ils seront poussés et ils y tomberont tous ensemble ; car j'amènerai sur eux des maux, l'année de leur visite, dit le Seigneur.
Note Jr. 23,12 : L’année de leur visite. Voir pour le sens de ces mots, Jérémie, 11, 23.
 
13 Et dans les prophètes de Samarie, j'ai vu de la sottise; ils prophétisaient au nom de Baal, et ils trompaient mon peuple Israël.14 Et dans les prophètes de Jérusalem, j'ai vu une image des adultères, et la voie du mensonge; et ils ont fortifié les mains des plus méchants, afin qu'aucun ne se convertît de sa malice ; ils sont tous devenus pour moi comme Sodome, et ses habitants comme Gomorrhe.
Note Jr. 23,14 : Ses habitants ; c’est-à-dire les habitants de Jérusalem. ― Comme Sodome. Voir Genèse, note 13.10.
15 A cause de cela, voici ce que dit le Seigneur des armées aux prophètes : Voilà que moi je les nourrirai d'absinthe, et je les abreuverai de fiel; car c'est des prophètes de Jérusalem que la corruption s'est répandue sur toute la terre.
Note Jr. 23,15 : Voir Jérémie, 9, 15. ― Je les nourrirai d’absinthe. Voir Proverbes, 5, 4.
 
16 Voici ce que dit le Seigneur des armées : N'écoutez pas les paroles de ces prophètes qui vous prophétisent et vous trompent; ils disent les visions de leur cœur, non recueillies de la bouche du Seigneur.
Note Jr. 23,16 : Voir Jérémie, 27, 9 ; 29, 8.
17 Ils disent à ceux qui me blasphèment : Le Seigneur a parlé; la paix sera à vous; et à quiconque marche dans la dépravation de son cœur, ils ont dit : Il ne viendra pas sur vous de mal.
Note Jr. 23,17 : Voir Jérémie, 5, 12 ; 14, 15.
 
18 Car qui a assisté au conseil du Seigneur, et a vu, et a entendu ce qu'il a dit? qui a médité sa parole et l'a entendue?19 Voilà que le tourbillon de l'indignation du Seigneur sortira ; et la tempête, éclatant, viendra sur la tête des impies.
Note Jr. 23,19 : Voir Jérémie, 30, 23.
20 La fureur du Seigneur ne reviendra pas jusqu'à ce qu'elle exécute, et jusqu'à ce qu'elle accomplisse la pensée de son cœur; dans les derniers jours vous comprendrez son dessein.21 Je n'envoyais pas ces prophètes, et d'eux-mêmes ils couraient; je ne leur parlais pas, et d'eux-mêmes ils prophétisaient.
Note Jr. 23,21 : Voir Jérémie, 27, 15 ; 29, 9. ― Ces ; est dans l’hébreu, représenté par l’article déterminatif.
22 S'ils avaient assisté à mon conseil, et qu'ils eussent fait connaître mes paroles à mon peuple, je les aurais détournés de leur voie mauvaise, et de leurs pensées très mauvaises.
 
23 Penses-tu que moi je sois Dieu de près, dit le Seigneur, et non Dieu de loin?24 Un homme se cachera dans les ténèbres, et moi ne le verrai-je pas, dit le Seigneur? n'est-ce pas moi qui remplis le ciel et la terre, dit le Seigneur?
 
25 J'ai entendu ce qu'ont dit les prophètes, prophétisant en mon nom un mensonge, et disant : J'ai eu un songe, j'ai eu un songe.26 Jusques à quand cela sera-t-il dans le cœur de ces prophètes qui prédisent le mensonge, et qui prophétisent les séductions de leur cœur?27 Ceux qui veulent faire que mon peuple oublie mon nom à cause de leurs songes, que chacun d'eux raconte à son prochain comme leurs pères ont oublié mon nom à cause de Baal.
 
28 Que le prophète qui a un songe le raconte, et que celui qui a ma parole publie ma parole fidèlement ; car quel rapport a la paille avec le froment? dit le Seigneur,29 Ma parole n'est-elle pas comme le feu, dit le Seigneur, et comme un marteau qui brise une pierre?30 A cause de cela, voilà que moi, dit le Seigneur, je viens aux prophètes qui dérobent ma parole, chacun à son prochain.31 Voilà que moi, dit le Seigneur, j'en viens aux prophètes qui font usage de leurs langues et disent : Le Seigneur dit.
Note Jr. 23,31 : Qui font usage de leurs langues ; qui remuent leurs langues ; littéralement selon l’hébreu et la Vulgate : Qui prennent leurs langues. Selon nous, le vrai sens de ce passages est : Ils parlent pour dire ; locution semblable à celle de 1 Rois, 10, 9 : Il détournera son épaule pour s’en aller.
32 Voilà que moi, je viens aux prophètes qui ont rêvé des mensonges, dit le Seigneur, qui les ont racontés et ont séduit mon peuple par leurs mensonges et par leurs miracles, quoique moi je ne les eusse pas envoyés et que je ne leur eusse pas donné d'ordre, à eux qui n'ont servi de rien à ce peuple, dit le Seigneur.
Note Jr. 23,32 : Des mensonges. Quoique la Vulgate porte le singulier, mensonge (mendacium), elle met au pluriel le pronom (ea) qui représente ce nom ; la même anomalie se trouve dans le texte hébreu, mais non dans les Septante qui lisent mensonges au pluriel. C’est pour cela que, nous conformant d’ailleurs aux traductions vulgaires qui sont à l’usage des catholiques d’Italie, d’Espagne, d’Angleterre et d’Allemagne, nous avons cru traduire nous-mêmes par mensonges au pluriel. ― Par leurs mensonges. Ainsi portent les Septante et plusieurs versions vulgaires catholiques, contrairement à l’hébreu et à la Vulgate, qui lisent encore ici mensonge au singulier.
 
33 Si donc ce peuple, ou un prophète, ou un prêtre t'interroge, disant : Quel est le fardeau du Seigneur? Tu leur diras : C'est vous qui êtes ce fardeau; car je vous rejetterai, dit le Seigneur.
Note Jr. 23,33 : Fardeau (onus). Voir pour le sens de ce mot, Isaïe, 13, 1.
34 Quant au prophète, et au prêtre, et à ce peuple qui dit : Fardeau du Seigneur, je visiterai cet homme et sa maison.
 
35 Voici ce que vous direz chacun à votre prochain et à votre frère : Qu'a répondu le Seigneur? et qu'a dit le Seigneur?36 Et le fardeau du Seigneur ne sera plus rappelé; car le fardeau de chacun sera sa propre parole ; parce que vous avez perverti les paroles du Dieu vivant, du Seigneur des armées, de notre Dieu.37 Voici ce que tu diras au prophète : Que t'a répondu le Seigneur? et qu'a dit le Seigneur?
 
38 Or si vous dites : Fardeau du Seigneur, à cause de cela, voici ce que dit le Seigneur: Parce que vous avez dit cette parole : Fardeau du Seigneur, et que j'ai envoyé vers vous disant : Ne dites pas : Fardeau du Seigneur.39 A cause de cela, voilà que moi-même je vous enlèverai, vous emportant comme un fardeau, et je vous abandonnerai loin de ma face, vous, et la cité que je vous ai donnée, à vous et à vos pères.40 Et je vous livrerai à un opprobre qui durera toujours, et à une ignominie éternelle qui jamais ne sera effacée par l'oubli.
Note Jr. 23,40 : Voir Jérémie, 20, 11. ― Si l’on veut suivre l’ordre des temps, il paraît qu’il faut passer de ce verset au chapitre 26.

Chapitre 24

 | 
 | 
Chap. : 
Vision de deux paniers : l’un plein de bonnes figues qui représentent les Juifs emmenés captifs à Babylone ; l’autre plein de mauvaises figues qui représentent les Juifs restés en Judée ou retirés en Egypte.
1 Le Seigneur me fit voir, et voici deux paniers pleins de figues, placés devant le temple du Seigneur, après que Nabuchodonosor, roi de Babylone, eut transféré Jéchonias, fils de Joakim, roi de Juda, et ses princes, et l'artisan, et le lapidaire, loin de Jérusalem, et qu'il les eut emmenés à Babylone.
Note Jr. 24,1-10 : IIsection : Jugement de Dieu contre le peuple en général, ou captivité de Babylone, du chapitre 24 au chapitre 29. ― 1° Accomplissement des prophéties contre le peuple par une première déportation, chapitre 24. ― Les menaces si souvent renouvelées ont commencé à s’accomplir : une partie du peuple a été emmenée en captivité, avec Jéchonias, par Nabuchodonosor. Jérémie voit deux paniers, l’un plein de bonnes figues, l’autre de mauvaises ; le premier représente les Juifs qui ont été déportés, le second ceux qui sont restés en Juda avec Sédécias : ceux-ci périront, tandis que ceux-là seront conservés pour un meilleur avenir, chapitre 24, versets 1 à 10.
Note Jr. 24,1 : Devant le temple du Seigneur ; c’est-à-dire, dans le parvis des prêtres devant la porte du sanctuaire. C’était là qu’on déposait les prémices devant l’autel du Seigneur (voir Deutéronome, 26, 4).
2 L'un de ces paniers contenait des figues très bonnes, comme ont coutume d'être les figues de la première saison, et l'autre panier contenait des figues très mauvaises, qu'on ne pouvait manger, parce qu'elles étaient mauvaises.
Note Jr. 24,2 : Des figues. Voir Cantique, note 2.13.
 
3 Et le Seigneur me dit : Que vois-tu, Jérémie? Et je dis : Je vois des figues bonnes, très bonnes ; et des mauvaises, très mauvaises, qui ne peuvent être mangées, parce qu'elles sont mauvaises.
 
4 Et la parole du Seigneur me fut adressée, disant :
Note Jr. 24,4 : Disant. Voir sur ce mot, Jérémie, 1, 4.
 
5 Voici ce que dit le Seigneur, Dieu d'Israël : Comme ces figues sont bonnes, ainsi je traiterai bien les fils de la transmigration que j'ai envoyés de ce lieu dans la terre des Chaldéens.
Note Jr. 24,5 : Les fils de la transmigration. C’est ainsi que sont nommés les Juifs exilés, dans Esdras et dans Daniel. Il est d’ailleurs incontestable que transmigration est mis ici pour ceux qui faisaient partie de la transmigration.
6 Et je porterai sur eux un regard favorable, et je les ramènerai dans cette terre; je les rétablirai, et je ne les détruirai pas; je les planterai, et je ne les arracherai pas.7 Et je leur donnerai un cœur, afin qu'ils me connaissent, parce que moi je suis le Seigneur ; et ils seront mon peuple, et je serai leur Dieu, parce qu'ils reviendront à moi en tout leur cœur.
Note Jr. 24,7 : Voir Jérémie, 7, 23 ; 31, 33. ― Cœur ; signifie souvent en hébreu, esprit, intelligence.
 
8 Quant à ces figues très mauvaises, qui ne peuvent être mangées, parce qu'elles sont mauvaises, voici ce que dit le Seigneur : Ainsi je traiterai Sédécias, roi de Juda, et ses princes, et les restes de Jérusalem qui sont demeurés dans cette ville, et ceux qui habitent dans la terre d'Egypte.
Note Jr. 24,8 : Voir Jérémie, 29, 17. ― Ceux qui habitent dans la terre d’Egypte. Voir plus loin, Jérémie, 44, 13.
9 Je les livrerai en vexation et en affliction, dans tous les royaumes de la terre ; en opprobre et en parabole, et en proverbe, et en malédiction dans tous les lieux dans lesquels je les aurai jetés.
Note Jr. 24,9 : A la parabole et au proverbe, c’est-à-dire tu deviendras un sujet de comparaison, et tu passeras en proverbe ; en sorte que quand on voudra présenter quelqu’un comme étant malheureux, on dira : Il est plus malheureux qu’un Juif.
10 Et j'enverrai contre eux le glaive, et la famine, et la peste, jusqu'à ce qu'ils soient exterminés de la terre que je leur ai donnée, à eux et à leurs pères.
Note Jr. 24,10 : Si l’on veut suivre l’ordre des temps, il paraît qu’il faut passer de ce verset aux chapitres 29 à 31.

Chapitre 25

 | 
 | 
Chap. : 
Juda est indocile à la voix du Prophète.
Vengeance du Seigneur sur Juda et sur les nations qui l’environnent.
Soixante-dix ans de captivité.
Vengeance du Seigneur sur Babylone.
Calice de la colère du Seigneur ; exécution de ses vengeances.
1 Parole qui fut adressée à Jérémie touchant tout le peuple de Juda, en la quatrième année de Joakim, fils de Josias, roi de Juda, qui est la première année de Nabuchodonosor, roi de Babylone;
Note Jr. 25,1-38 : 2° Prophéties antérieures concernant la captivité, du chapitre 25 au chapitre 29. ― Le chapitre 24 est du temps de Sédécias, le chapitre 25 nous fait revenir en arrière, à la 4e année de Joakim. ― 1° C’est en cette année que Jérémie avait annoncé tous les maux que Nabuchodonosor causerait à Juda et avait prédit que la captivité durerait 70 ans, versets 1 à 11. Voir Jérémie, 29, 10. Ces 70 ans courent, non de la ruine de Jérusalem et du temple, sous Sédécias, mais de la première déportation, qui eut lieu la 4e année de Joakim, l’année même de la date de cette prophétie. Il s’écoula 70 ans depuis cette époque jusqu’à l’édit de Cyrus qui permit aux Juifs de retourner en Palestine sous la conduite de Zorobabel (605-536 avant Jésus-Christ). ― 2° Ceux qui ont emmené Juda en captivité, les Chaldéens, seront punis à leur tour au bout de 70 ans ; tous ceux qui auront persécuté le peuple de Dieu boiront à la coupe du vin de la colère divine, versets 12 à 31 ; le Seigneur les détruira, versets 32 à 38.
2 Et que Jérémie, le prophète, annonça à tout le peuple de Juda, et à tous les habitants de Jérusalem, disant :
 
3 Depuis la treizième année de Josias, fils d'Ammon, roi de Juda, jusqu'à ce jour, c'est la vingt-troisième année; la parole du Seigneur m'a été adressée, et je vous ai parlé, me levant durant la nuit et parlant, et vous ne m'avez pas écouté.
Note Jr. 25,3 : Me levant durant la nuit ; avant le jour, m’arrachant ainsi à mon repos pour votre bien.
4 Et le Seigneur a envoyé vers vous tous ses serviteurs les prophètes, se levant au point du jour, et les envoyant; et vous n'avez pas écouté, et vous n'avez pas incliné vos oreilles afin d'écouter,
Note Jr. 25,4 : Se levant au point du jour ; hébraïsme, pour se hâtant.
5 Lorsqu'il disait : Revenez chacun de votre voie mauvaise, et de vos très mauvaises pensées; et vous habiterez dans la terre que le Seigneur vous a donnée, à vous et à vos pères, de siècle en siècle.
Note Jr. 25,5 : Voir 4 Rois, 17, 13 ; Jérémie, 18, 11 ; 35, 15. ― De siècle en siècle ; c’est-à-dire dans tous les siècles ; expression que plusieurs interprètes rapportent à vous habiterez. Il faut avouer que ce genre de construction n’est nullement opposé au style de la Bible, et que les termes eux-mêmes favorisent cette interprétation.
6 Et n'allez pas à la suite de dieux étrangers, afin de les servir et de les adorer ; ne me provoquez pas au courroux par les œuvres de vos mains, et je ne vous affligerai point.7 Et vous ne m'avez pas écouté, dit le Seigneur, en sorte que vous m'avez provoqué au courroux par les œuvres de vos mains, pour votre malheur.8 A cause de cela, voici ce que dit le Seigneur des armées : A cause de ce que vous n'avez pas écouté mes paroles,9 Voilà que moi j'enverrai et que je prendrai toutes les familles de l'aquilon, dit le Seigneur, et Nabuchodonosor, roi de Babylone, mon serviteur; et je les amènerai sur cette terre et sur ses habitants, et sur toutes les nations qui sont autour d'elle; et je les perdrai, et j'en ferai un objet de stupeur et de sifflement, et je les réduirai à des solitudes éternelles.
Note Jr. 25,9 : J’enverrai et je prendrai ; hébraïsme, pour j’enverrai prendre. ― Mon serviteur ; l’instrument de ma colère, le ministre de mes vengeances.
10 Et je ferai cesser parmi eux la voix de la joie et la voix de l'allégresse, la voix de l'époux et la voix de l'épouse, la voix de la meule et la lumière de la lampe.
Note Jr. 25,10 : La voix de la meule ; c’est-à-dire la voix des femmes qui chantaient en tournant la meule. Comparer à Matthieu, 24, 41. ― Le bruit de la meule qui broie le grain est donné comme le signe d’un lieu habité : en Orient, là où il y a une agglomération d’hommes, c’est un bruit qu’on entend tout le jour.
11 Et toute cette terre sera une solitude et un objet de stupeur; et toutes ces nations serviront le roi de Babylone durant soixante et dix ans.
Note Jr. 25,11 : Voir 2 Paralipomènes, 36, 21-22 ; 1 Esdras, 1, 1 ; Jérémie, 26, 6 (à supprimer) ; 29, 10 ; Daniel, 9, 2. ― Durant soixante et dix ans ; qui se comptent de la première année de Nabuchodonosor, et finissent en la première année de Cyrus (voir 1 Esdras, 1, 1).
 
12 Et lorsque les soixante et dix années seront accomplies, je visiterai le roi de Babylone, et cette nation, dit le Seigneur, et leur iniquité, et la terre des Chaldéens; et j'en ferai des solitudes éternelles.13 Et j'amènerai sur cette terre toutes mes paroles que j'ai dites contre elle, tout ce qui a été écrit dans ce livre, toutes les choses qu'a prophétisées Jérémie contre toutes les nations;
Note Jr. 25,13 : Toutes les nations ; c’est-à-dire les Iduméens, les Moabites, et tous les peuples voisins des Juifs qui s’étaient alliés aux Chaldéens (voir Jérémie, 12, 6 ; Lamentations, 4, 21 ; Psaumes, 136, 7 ; Ezéchiel, 25, vv. 3, 8 ; Abdias, 1, 11-13).
14 Parce qu'elles les ont servis, quoique ce fussent des nations nombreuses et de grands rois; et je leur rendrai selon leurs œuvres, et selon les ouvrages de leurs mains.
Note Jr. 25,14 : Les ont servis ; ont servi les Chaldéens. ― Et je leur rendrai, etc. Ceci s’adresse aux Chaldéens, qui, à leur tour, tombèrent sous la puissance des Mèdes et des Perses conduits par Darius et par Cyrus.
 
15 Parce qu'ainsi dit le Seigneur des armées, Dieu d'Israël : Prends ce calice de vin de fureur de ma main, et tu en feras boire à toutes les nations vers lesquelles moi je t'enverrai.
Note Jr. 25,15 : Ce calice de vin ; littéralement et par hébraïsme, le calice de vin.
16 Et elles boiront, et elles seront troublées, et elles perdront le sens à la face du glaive que moi j'enverrai parmi elles.
 
17 Et je reçus le calice de la main du Seigneur, et j'en fis boire à toutes les nations vers lesquelles m'a envoyé le Seigneur :
Note Jr. 25,17 : Et je reçus, etc. Selon la plupart des interprètes, Jérémie raconte ici une simple vision.
18 A Jérusalem et aux cités de Juda, et à ses rois, et à ses princes; afin d'en faire un désert, et un objet de stupeur et de sifflement, et de malédiction, comme c'est en ce jour;
Note Jr. 25,18 : Des sifflements. Voir Jérémie, 18, 16. ― Comme c’est en ce jour. Voir Jérémie, 11, 5.
19 A Pharaon, roi d'Egypte, et à ses serviteurs, et à ses princes, et à tout son peuple;
Note Jr. 25,19 : A Pharaon, Néchao.
20 Et à tous généralement: à tous les rois de la terre d'Ausite, et à tous les rois de la terre des Philistins, et à Ascalon, et à Gaza, et à Accaron, et aux restes d'Azot;
Note Jr. 25,20 : Ausite, Ascalon, Gaza, Accaron, étaient les quatre villes principales des Philistins ; Azot n’était plus qu’une ruine, ayant déjà été prise par Psamméticus, roi d’Egypte.
21 Et à l'Idumée, et à Moab, et aux enfants d'Ammon;22 Et à tous les rois de Tyr, et à tous les rois de Sidon, et aux rois de la terre des îles qui sont au-delà de la mer ;23 Et à Dédan, et à Théma, et à Buz, et à tous ceux dont la chevelure est coupée ;
Note Jr. 25,23 : Dédan, Théma, Buz ; trois peuples qui habitaient à l’orient de la Palestine, dans l’Arabie déserte, et que l’on comprend sous le nom d’Arabes-Scénites ou de Sarrasins. ― Dont la chevelure, etc., voir Jérémie, 9, 26.
24 Et à tous les rois d'Arabie, et à tous les rois d'Occident qui habitent dans le désert;
Note Jr. 25,24 : Arabie ; le pays qui s’étend à l’est et au sud de la Palestine jusqu’à la mer Rouge. ― Tous les rois d’Occident ; en hébreu, éreb, mot qui désigne les diverses tribus nomades qui habitent le désert d’Arabie.
25 Et à tous les rois de Zambri, et à tous les rois d'Elam, et à tous les rois des Mèdes;
Note Jr. 25,25 : Zambri (dans l’hébreu Zimri) ; était une province de Perse suivant les uns, et d’Arabie selon les autres. ― Elam ; province de Perse appelé aussi Elymaïde.
26 Et aussi à tous les rois de l'aquilon, proches et éloignés, à chacun contre son frère et à tous les royaumes de la terre, qui sont sur sa face; et le roi de Sésach boira après eux.
Note Jr. 25,26 : A chacun ; pour l’animer contre son frère ; selon le texte hébreu : A l’un et l’autre, ou à l’un après l’autre. ― Sésach est le nom de Babel ou Babylone, écrit d’après le procédé qu’on appelle atbasch et qui consiste à écrire la dernière lettre de l’alphabet au lieu de la première, l’avant-dernière au lieu de la seconde, et ainsi de suite.
 
27 Et tu leur diras : Voici ce que dit le Seigneur des armées, Dieu d'Israël : Buvez et enivrez-vous, et vomissez; et tombez et ne vous relevez pas à la face du glaive que moi j'enverrai parmi vous.28 Que s'ils ne veulent pas recevoir de ta main le calice pour boire, tu leur diras : Voici ce que dit le Seigneur des armées : Buvant, vous boirez ;
Note Jr. 25,28 : Buvant, vous boirez ; hébraïsme pour vous boirez très certainement ou entièrement.
29 Parce que voilà que dans la cité dans laquelle mon nom a été invoqué, moi je commencerai à affliger, et vous, vous serez comme des innocents et exempts de châtiment? Vous n'en serez pas exempts ; car moi j'appelle le glaive sur tous les habitants de la terre, dit le Seigneur des armées.
Note Jr. 25,29 : Voir 1 Pierre, 4, 17. ― Dans laquelle, etc. Voir Jérémie, 7, 10.
 
30 Et toi, tu leur prophétiseras toutes ces choses et tu leur diras : Le Seigneur d'en haut rugira, et de son habitacle saint il fera entendre sa voix; rugissant il rugira contre le lieu même de sa gloire, et un cri, comme les cris de ceux qui foulent le pressoir, retentira contre tous les habitants de la terre.
Note Jr. 25,30 : Voir Joël, 3, 16 ; Amos, 1, 2.
Note Jr. 25,30 : Le lieu de sa gloire ; son temple, où paraissait, pour ainsi dire, dans tout l’éclat de la gloire qu’il recevait sur la terre de la part des hommes.
31 Le bruit en est parvenu jusqu'aux extrémités de la terre, parce que le Seigneur entre en jugement avec toutes les nations; il est lui-même en contestation avec toute chair : j'ai livré les impies au glaive, dit le Seigneur.
Note Jr. 25,31 : Toute chair ; hébraïsme, pour tous les hommes.
 
32 Voici ce que dit le Seigneur des armées : Voilà que l'affliction passera d'une nation sur une nation, et une grande tempête sortira des extrémités de la terre.33 Et les tués par le Seigneur seront en ce jour-là d'un bout de la terre à son autre bout; ils ne seront pas pleures, et ils ne seront pas recueillis, ni ensevelis, mais comme un fumier sur la face de la terre, ils seront étendus.
 
34 Hurlez, pasteurs, et criez; couvrez-vous de cendres, vous les chefs du troupeau, parce que sont remplis les jours après lesquels vous devez être tués; vous serez dispersés, et vous tomberez comme des vases précieux.
Note Jr. 25,34 : Comme des vases précieux ; qui, en tombant, sont brisés, de manière à ne pouvoir plus servir. ― Couvrez-vous de cendres, en signe de deuil.
35 Et la fuite sera enlevée aux pasteurs, et le salut aux chefs du troupeau.
 
36 La voix de la clameur des pasteurs, et les hurlements des chefs du troupeau se feront entendre, parce que le Seigneur a dévasté leurs pâturages.37 Et les champs de la paix sont dans le silence, à la face de la colère de la fureur du Seigneur.
Note Jr. 25,37-38 : La colère de la fureur. Voir Jérémie, 4, 8.
38 Il a abandonné, comme le lion, sa retraite, et leur terre a été désolée à la face de la colère de la colombe, et à la face de la colère de la fureur du Seigneur.
Note Jr. 25,38 : La colombe ; c’est-à-dire Nabuchodonosor dont la marche était rapide comme la colombe ou dont les étendards portaient la figure d’une colombe. Si l’on veut suivre l’ordre des temps, il paraît qu’il faut passer de ce verset aux chapitres 35 et 36, en y joignant les deux premiers versets du chapitre 37.

Chapitre 26

 | 
 | 
Chap. : 
Jérémie prophétisant la ruine de Jérusalem est présenté aux princes de Juda pour être condamné à mort ; les princes et le peuple le reconnaissent innocent.
Exemple de Michée épargné par Ezéchias, et d’Urie mis à mort par Joakim.
1 Au commencement du règne de Joakim, fils de Josias, roi de Juda, cette parole du Seigneur me fut adressée, disant :
Note Jr. 26,1-24 : 3° Non seulement le peuple sera emmené captif, mais Jérusalem et le temple seront ruinés : c’est ce que prédit Jérémie au commencement du règne de Joakim, par conséquent trois ou quatre ans avant la prophétie du chapitre 25. L’annonce des malheurs du chapitre 26 faillit coûter la vie au Prophète, versets 1 à 6, mais le danger qu’il courut ne l’empêcha pas d’en maintenir l’exactitude, versets 7 à 15. ― Plusieurs prennent sa défense et rappellent que Michée a prédit les mêmes choses, voir Michée, 3, 12, sans être molesté par Ezéchias ; ils sauvent ainsi Jérémie, malgré l’exemple d’Urie, mis à mort par Joakim, exemple qu’allèguent ses adversaires, versets 16 à 24.
Note Jr. 26,1 : Disant. Voir, sur ce mot, Jérémie, 1, 4. ― Joakim monta sur le trône en 609 avant notre ère.
 
2 Voici ce que dit le Seigneur : Tiens-toi dans le parvis de la maison du Seigneur, et tu diras à toutes les cités de Juda d'où l'on vient afin d'adorer dans la maison du Seigneur, tous les discours que moi je t'ai commandé de leur adresser; ne retranche pas une parole,
Note Jr. 26,2 : Le parvis ; c’est le grand parvis du peuple.
3 Pour voir si par hasard ils écouteront, et s'ils se convertiront, chacun de sa voie mauvaise, et je me repentirai du mal que je pense leur faire, à cause de la malice de leurs œuvres.4 Et tu leur diras : Voici ce que dit le Seigneur : Si vous ne m'écoutez pas, quand j'ordonne que vous marchiez dans ma loi que je vous ai donnée,5 Et que vous entendiez les paroles de mes serviteurs les prophètes, que moi j'ai envoyés vers vous, me levant durant la nuit et les dirigeant, et que vous n'avez pas écoutés,
Note Jr. 26,5 : Me levant durant la nuit. Voir Jérémie, 25, 3.
6 Je rendrai cette maison comme Silo, et je livrerai cette ville en malédiction à toutes les nations de la terre.
Note Jr. 26,6 : Voir 1 Rois, 4, vv. 2, 10. ― Comme Silo. Voir Josué, 18, 1.
 
7 Et les prêtres et les prophètes et tout le peuple entendirent Jérémie disant ces paroles dans la maison du Seigneur.
Note Jr. 26,7 : Les prophètes ; c’est-à-dire les faux prophètes.
8 Et lorsque Jérémie eut achevé de dire tout ce que le Seigneur lui avait ordonné de dire à tout le peuple, les prêtres et les prophètes et tout le peuple le saisirent, disant : Qu'il meure de mort.
Note Jr. 26,8 : Qu’il meure de mort ; hébraïsme, pour : qu’il meure sans rémission, impitoyablement.
9 Pourquoi a-t-il prophétisé au nom du Seigneur, disant : Comme Silo, ainsi sera cette maison; et cette ville sera désolée, pour qu'il n'y ait pas d'habitant? Et tout le peuple s'assembla contre Jérémie dans la maison du Seigneur.10 Et les princes de Juda entendirent ces paroles; et ils montèrent de la maison du roi dans la maison du Seigneur, et ils s'assirent à l'entrée de la porte neuve de la maison du Seigneur.
Note Jr. 26,10 : Ils s’assirent ; pour rendre la justice. ― Porte neuve ; ainsi appelée depuis que Joatham l’avait fait réparer (voir 4 Rois, 15, 35). Le chaldéen dit porte orientale ; nom qu’elle portait sans doute auparavant. C’est là, comme le remarque saint Jérôme, que se jugeaient les causes de religion.
11 Et les prêtres et les prophètes parièrent aux princes et à tout le peuple, disant : Un jugement de mort est dû à cet homme, parce qu'il a prophétisé contre cette cité, comme vous l'avez entendu de vos oreilles.
 
12 Et Jérémie parla à tous les princes et à tout le peuple, disant: Le Seigneur m'a envoyé, afin de prophétiser à cette maison et à cette cité toutes les choses que vous avez entendues.
Note Jr. 26,12 : Voir Jérémie, 25, 13. ― Les choses. Comme nous l’avons déjà remarqué, la Vulgate rend constamment par parole (verbum) le terme hébreu qui signifie très souvent chose, fait événement.
13 Maintenant donc rendez droites vos voies et vos oeuvres, et écoutez la voix du Seigneur votre Dieu; et le Seigneur se repentira du mal qu'il a annoncé contre vous.
Note Jr. 26,13 : Voir Jérémie, 7, 3. ― Le Seigneur se repentira. Voir, pour le vrai sens de cette expression, Jérémie, 18, 8.
14 Pour moi, voici que je suis entre vos mains; faites-moi ce qui paraît bon et juste à vos yeux ;15 Mais cependant, sachez et apprenez bien que, si vous me faites mourir, vous répandrez un sang innocent contre vous et contre cette cité et ses habitants ; car, en vérité, le Seigneur m'a envoyé vers vous, pour que je fisse entendre à vos oreilles toutes ces choses.
 
16 Et les princes et tout le peuple dirent aux prêtres et aux prophètes : Un jugement de mort n'est pas dû à cet homme, parce que c'est au nom du Seigneur, notre Dieu, qu'il nous a parlé.17 Des hommes donc, d'entre les anciens du pays, se levèrent, et ils dirent à toute l'assemblée du peuple, en prenant la parole :18 Michée de Morasthie fut prophète dans les jours d'Ezéchias, roi de Juda, et parla à tout le peuple de Juda, disant : Voici ce que dit le Seigneur des armées : Sion, comme un champ, sera labourée, et Jérusalem sera réduite en un monceau de pierres, et la montagne de la maison en une haute forêt.
Note Jr. 26,18 : Michée ; c’est le sixième des petits prophètes dans les Bibles hébraïques et la Vulgate. On lit dans se prophéties (voir Michée, 3, 12) la citation qui est faite ici par les anciens de Juda. ― Sion, comme un champ, sera labourée. Le mont Sion, depuis des siècles, est en grande partie hors des murs de Jérusalem et on le laboure pour la culture. ― La montagne de la maison de Dieu, le mont Moriah où était le temple. Il y pousse aujourd’hui des arbres, là où étaient autrefois les sacrés parvis.
 
19 Est-ce qu'Ezéchias, roi de Juda, et tout Juda l'ont condamné à mort? Est-ce qu'ils ne craignirent pas le Seigneur, et ne supplièrent-ils pas la face du Seigneur, et le Seigneur ne se repentit-il pas des maux qu'il avait annoncés contre eux? C'est pourquoi nous faisons un grand mal contre nos âmes.
Note Jr. 26,19 : Tout Juda ; c’est-à-dire tout le peuple de Juda.
 
20 Il y eut aussi un homme prophétisant au nom du Seigneur, Urie, fils de Séméi, de Cariathiarim ; et il prophétisa contre cette cité, et contre cette terre, selon toutes les paroles de Jérémie.
Note Jr. 26,20 : De Cariathiarim ; ville située au nord-ouest de Jérusalem, dans les montagnes, sur la route de Jérusalem à Jaffa. ― Urie ; le prophète, ne nous est connu que par ce passage.
21 Et le roi Joakim, et tous les puissants et ses princes entendirent ces paroles ; et le roi chercha à le tuer. Et Urie l'apprit, et il craignit, et s'enfuit, et il entra en Egypte.22 Et le roi Joakim envoya des hommes en Egypte, Elnathan, fils d'Achabor, et des hommes avec lui en Egypte.
Note Jr. 26,22 : Elnathan ; un des principaux habitants de Jérusalem, voir plus loin, Jérémie, 36, vv. 12, 25. ― Achabor. Un personnage de ce nom est mentionné parmi les courtisans de Josias, voir 4 Rois, 22, vv. 12, 14, mais on ignore si c’était le père d’Elnathan. Un Elnathan eut une fille nommée Nohesta, qui fut l’épouse du roi Joakim et la mère de Jéchonias, voir 4 Rois, 24, 8. Si cet Elnathan est le même que celui dont il est question ici, Joakim aurait chargé son beau-père d’aller réclamer Urie en Egypte.
23 Et ils tirèrent Urie d'Egypte, et ils l'amenèrent au roi Joakim, et il le frappa du glaive, et il jeta son cadavre dans les sépulcres des derniers du peuple.
Note Jr. 26,23 : Ils tirèrent Urie d’Egypte. Comme c’était le pharaon Néchao qui avait placé Joakim sur le trône, il lui livra le prophète Urie.
 
24 Donc la main d'Ahicam, fils de Saphan, fut avec Jérémie, afin qu'il ne fût pas livré aux mains du peuple, et qu'on ne le tuât pas.
Note Jr. 26,24 : Donc (igitur) ; selon l’hébreu, seulement, et, suivant les Septante, excepté, hormis ; particules qui s’adaptent mieux au contexte que donc. ― La main d’Ahicam, etc. ; le secours, la protection d’Ahicam ne manqua pas à Jérémie, c’est-à-dire qu’Ahicam soutint puissamment Jérémie. Ahicam avait été en considération auprès de Josias, père de Joakim (voir 4 Rois, 22, 12-14). Si l’on veut suivre l’ordre des temps, il faut ici reprendre le chapitre 25. ― Ahicam, fils de Saphan, est nommé à 4 Rois, 22, vv. 12, 14, parmi ceux qui furent envoyés par le roi Josias à la prophétesse Holda pour la consulter quand le grand prêtre Helcias eut retrouvé la loi de Moïse dans le temple de Jérusalem. Il eut pour fils Godolias, qui fut nommé plus tard par Nabuchodonosor, gouverneur du pays, voir Jérémie, 39, 14 ; 40, 5. Toute cette famille soutenait le prophète.

Chapitre 27

 | 
 | 
Chap. : 
Liens et joug envoyés à divers rois.
Le Seigneur ordonne à ces princes de se soumettre au roi de Babylone.
Faux prophètes qui séduisent le peuple.
Vases du temple transportés à Babylone.
1 Au commencement du règne de Joakim, fils de Josias, roi de Juda, cette parole fut adressée à Jérémie par le Seigneur, disant :
Note Jr. 27,1-22 : 4° Tous les peuples voisins subiront le joug de Babylone, que Jérémie se met symboliquement au cou. Quiconque se laisse tromper par les faux prophètes périra ; celui au contraire qui croira à la parole de Dieu sera sauvé, chapitre 27, versets 1 à 11. ― 5° Sédécias et Jérusalem sont prévenus des maux qui vont fondre sur Juda ; la fin prochaine de la captivité qu’annoncent les faux prophètes est un mensonge ; au contraire, ceux qui sont restés dans le pays seront déportés à leur tour et iront rejoindre ceux qui sont déjà captifs, versets 12 à 22.
Note Jr. 27,1 : Joakim. D’après les versets 3, 12 et 20 de ce même chapitre, et, d’après Jérémie, 28, 1, il semble qu’il faudrait Sédécias, comme lisent, en effet, plusieurs manuscrits hébreux, la version syriaque et une version arabe. Saint Jérôme reconnaît que, s’il faut lire ici Joakim, ce verset se rapporte au chapitre 26, parce que la suite regarde le règne de Sédécias. ― Disant. Voir Jérémie, 1, 4.
 
2 Voici ce que me dit le Seigneur : Fais-toi des liens, et des chaînes, et tu les mettras à ton cou.
Note Jr. 27,2 : Fais-toi des liens, etc. C’était la coutume des Orientaux de peindre par leurs actions les objets par lesquels ils voulaient frapper l’imagination de leurs auditeurs. Voilà pourquoi les prophètes prophétisaient non seulement en paroles, mais encore par des actions symboliques. Par ces liens et ces chaînes, Jérémie veut figurer l’asservissement prochain de Juda et des pays limitrophes.
3 Et tu les enverras au roi d'Edom, et au roi de Moab, et au roi des enfants d'Ammon, et au roi de Tyr, et au roi de Sidon, par la main des ambassadeurs qui sont venus à Jérusalem vers Sédécias, roi de Juda.4 Et tu leur ordonneras de parler ainsi à leurs maîtres : Voici ce que dit le Seigneur des armées, Dieu d'Israël : Vous direz ceci à vos maîtres :5 C'est moi qui ai fait la terre, et les hommes et les hôtes qui sont sur la face de la terre, par ma grande puissance et par mon bras étendu; et j'ai donné la terre à celui qui a plu à mes yeux.6 Et c'est pourquoi moi j'ai maintenant mis toutes ces terres dans la maison de Nabuchodonosor, roi de Babylone, mon serviteur; de plus, je lui ai donné les bêtes de la campagne, afin qu'elles lui soient soumises.
Note Jr. 27,6 : Mon serviteur. Voir, sur le sens de ces mots, Jérémie, 25, 9. ― Les bêtes de la campagne ; chez les Hébreux cette expression, aussi bien que celle de bêtes de la terre, désignait les bêtes sauvages. ― Saint Thomas dit que l’expression hyperbolique : Je lui ai donné les bêtes de la campagne, signifie que Dieu veut soumettre complètement le royaume de Juda à Nabuchodonosor.
7 Et toutes les nations lui seront soumises, à lui et à son fils, et au fils de son fils, jusqu'à ce que vienne le temps de son royaume et son propre temps, et beaucoup de nations et de grands rois lui seront soumis.
Note Jr. 27,7 : A lui, Nabuchodonosor, et à son fils, Evilmérodach, qui régna deux ans, au bout desquels il fut détrôné par son beau-frère Nériglissor. Celui-ci régna quatre ans. Son fils Laborosoarchod lui succéda, mais il fut tué au bout de neuf mois et remplacé par Nabonide, père de Baltasar. Nabonide fut dépouillé de la couronne par Cyrus au bout de dix-sept ans de règne. Jérémie marque la durée de l’empire babylonien plutôt que l’ordre rigoureux de succession.
8 Mais la nation et le royaume qui ne se soumettra pas à Nabuchodonosor, roi de Babylone, et quiconque ne courbera pas son cou sous le joug du roi de Babylone, c'est par le glaive, par la faim, et par la peste, que je visiterai cette nation, jusqu'à ce que je les aie consumés par sa main.9 Vous donc, n'écoutez pas vos prophètes, et vos devins et vos rêveurs, vos augures et vos magiciens, qui vous disent : Vous ne serez pas soumis au roi de Babylone.
Note Jr. 27,9 : Voir Jérémie, 23, 16 ; 29, 8.
10 Parce qu'ils vous prophétisent un mensonge, afin de vous envoyer loin de votre terre, et de vous en chasser, et de vous faire périr.11 Or la nation qui mettra son cou sous le joug du roi de Babylone, et se soumettra à lui, je la laisserai dans sa terre, dit le Seigneur; et elle la cultivera, et elle y habitera.
Note Jr. 27,11 : Or la nation, etc. Il n’y a pas ici de contradiction avec ce qui a été dit plus haut (voir Jérémie, 25, 14), que les nations seraient châtiées, parce qu’elles servaient les Chaldéens. En effet, il faut bien le remarquer, ces nations ne devaient pas être châtiées à cause de leur soumission, soumission qui leur était commandé aussi bien qu’à Juda pour ne pas aggraver leurs maux, mais à cause de la fureur perfide, contraire aux traités, avec laquelle elles s’étaient jointes aux Chaldéens pour attaquer et persécuter les Juifs.
 
12 Et à Sédécias, roi de Juda, dans les mêmes termes j'ai parlé, disant : Mettez vos cous sous le joug du roi de Babylone, et soumettez-vous à lui et à son peuple, et vous vivrez.13 Pourquoi mourrez-vous, vous et votre peuple, par le glaive, et par la famine, et par la peste, comme l'a dit le Seigneur de la nation qui n'aura pas voulu se soumettre au roi de Babylone?14 N'écoutez pas les paroles des prophètes qui vous disent : Vous ne serez pas soumis au roi de Babylone ; parce que c'est un mensonge qu'eux vous disent.15 Parce que je ne les ai pas envoyés, dit le Seigneur, et ils prophétisent en mon nom faussement, afin de vous chasser de votre terre et de vous faire périr, vous et les prophètes qui vous prédisent l'avenir.
Note Jr. 27,15 : Voir Jérémie, 14, 14 ; 23, 21 ; 29, 9.
 
16 Et j'ai parlé aux prêtres et à ce peuple, disant : Voici ce que dit le Seigneur : N'écoutez pas les paroles de vos prophètes qui vous prophétisent, disant : Voilà que les vases du Seigneur seront bientôt rapportés de Babylone; car c'est un mensonge qu'ils vous prophétisent.
Note Jr. 27,16 : Les vases du Seigneur ; c’est-à-dire les vases sacrés que Nabuchodonosor avait emportés du temple (voir 4 Rois, 24, 13 ; 2 Paralipomènes, 36, 10).
17 Ne les écoutez donc pas; mais soumettez-vous au roi de Babylone, afin que vous viviez; pourquoi cette cité sera-t-elle réduite en une solitude?
Note Jr. 27,17 : Pourquoi cette cité, par votre indocilité à la voix du Seigneur, sera-t-elle réduite en une solitude, selon que le Seigneur l’a prononcé contre ceux qui refuseront de se soumettre au roi de Babylone (voir versets 12 et 13), tandis que vous pouvez la sauver en vous soumettant à ce prince ?
18 Que s'ils sont prophètes et que la parole du Seigneur soit en eux, qu'ils s'opposent au Seigneur des armées, afin que les vases laissés dans la maison du Seigneur, et dans la maison du roi de Juda, et à Jérusalem, ne soient pas transférés à Babylone.19 Parce que voici ce que dit le Seigneur des armées relativement aux colonnes, et à la mer, et aux bases, et aux restes des vases qui ont été laissés dans cette cité,
Note Jr. 27,19 : Voir 4 Rois, 25, 13. ― Aux colonnes, à la mer, aux bases, etc. Voir, sur ces objets, 3 Rois, chapitre 7 et 4 Rois, chapitre 25.
20 Que n'emporta pas Nabuchodonosor, roi de Babylone, lorsqu'il transféra Jéchonias, fils de Joakim, roi de Juda, de Jérusalem à Babylone, et tous les grands de Juda et de Jérusalem;21 Parce que, dis-je, voici ce que dit le Seigneur des armées, Dieu d'Israël, relativement aux vases qui ont été laissés dans la maison du roi de Juda et dans Jérusalem :22 Ils seront transportés à Babylone, et ils y seront jusqu'au jour de leur visite, dit le Seigneur; et je les ferai rapporter et rétablir en ce lieu.
Note Jr. 27,22 : Jusqu’au jour de leur visite. Le mot visite est pris ici en bonne part ; le sens est donc : Jusqu’à ce que je les visite, en les retirant des mains des Chaldéens, pour les faire reporter et rétablir dans mon temple ; ce qui eut lieu sous Cyrus, roi des Perses (voir 1 Esdras, 1, 7-11). ― En ce lieu ; dans le temple.

Chapitre 28

 | 
 | 
Chap. : 
Fausse prédiction d’Hananias ; Jérémie en appelle à l’événement.
Hananias continue de soutenir sa fausse prédiction.
Jérémie lui déclara qu’il mourra dans l’année même.
Mort d’Hananias.
1 Et il arriva en cette année-là, au commencement du règne de Sédécias, roi de Juda, en la quatrième année, au cinquième mois, qu'Hananias, fils d'Azur, prophète de Gabaon, me parla dans la maison du Seigneur, devant les prêtres et tout le peuple, disant :
Note Jr. 28,1-17 : 6° La dernière prédiction de Jérémie est confirmée par l’exemple d’Hananias et de Séméi. ― I. Le faux prophète Hananias annonce que Jéchonias avec les autres captifs reviendront à Jérusalem et que les vases sacrés seront renvoyés, chapitre 28, versets 1 à 4. ― Jérémie dément ces prédictions et déclare, au nom de Dieu, qu’Hananias mourra dans l’année, ce qui arriva en effet, (2 mois plus tard,) versets 5 à 17.
Note Jr. 28,1 : Gabaon ; ville de la tribu de Benjamin, non loin de Jérusalem. ― La quatrième année de Sédécias, en 594. ― Hananias ne nous est connu que par ce qu’en dit Jérémie.
2 Voici ce que dit le Seigneur des armées, Dieu d'Israël ; J'ai brisé le joug du roi de Babylone.3 Encore deux ans de jours, et moi je ferai rapporter ici tous les vases de la maison du Seigneur, que Nabuchodonosor, roi de Babylone. a enlevés de ce lieu-ci, et qu'il a transportés à Babylone,4 Et je ferai revenir, dit le Seigneur, Jéchonias, fils de Joakim, roi de Juda, et tous les fils de la transmigration de Juda qui sont entrés à Babylone, car je briserai le joug du roi de Babylone.
Note Jr. 28,4 ; 28.6 : Les fils de la transmigration. Voir, sur cette expression, Jérémie, 24, 5.
 
5 Et Jérémie le prophète dit à Hananias le prophète, sous les yeux des prêtres et sous les yeux de tout le peuple qui se tenait dans la maison du Seigneur;6 Jérémie, le prophète, dit donc : Amen, qu'ainsi fasse le Seigneur; que le Seigneur réalise tes paroles que tu as prophétisées, afin que les vases soient rapportés dans la maison du Seigneur, et que tous les fils de la transmigration de Babylone reviennent en ce lieu.7 Mais cependant écoute cette parole que moi, je dis à tes oreilles et aux oreilles de tout le peuple :8 Les prophètes qui ont été avant moi et avant toi dès le commencement, ont prophétisé dans beaucoup de pays et dans de grands royaumes, la guerre, et l'affliction, et la famine.9 Le prophète qui prédit la paix, lorsque sa parole s'accomplira, sera reconnu pour le prophète que le Seigneur a envoyé véritablement.
 
10 Et Hananias le prophète enleva la chaîne du cou de Jérémie, le prophète, et la brisa.11 Et Hananias parla en présence de tout le peuple, disant : Voici ce que di t le Seigneur : Ainsi je briserai après deux années de jours le joug de Nabuchodonosor, roi de Babylone, et je l'ôterai du cou de toutes les nations.
Note Jr. 28,11 : Et je l’ôterai. Ces mots font réellement partie du texte, parce qu’en hébreu, lorsqu’un verbe se trouve construit avec un complément qui ne lui convient pas, un autre verbe auquel appartient ce complément est sous-entendu, et celui qui est exprimé réunit la signification de ce verbe sous-entendu à la sienne propre. C’est ce qui arrive ici, et au verset 12, où les mots du cou (de collo), ne sauraient être le complément du verbe briser (confringam, confregit) ; d’autant plus que la préposition de exprime l’idée de séparation, d’éloignement, aussi bien que la particule hébraïque qu’elle représente.
 
12 Et Jérémie, le prophète, reprit son chemin. Et la parole du Seigneur fut adressée à Jérémie, après qu'Hananias, le prophète, eut brisé la chaîne, l'ayant ôtée du cou de Jérémie, le prophète, disant :13 Va, et tu diras à Hananias : Voici ce que dit le Seigneur : Tu as brisé des chaînes de bois, et tu feras en leur place des chaînes de fer.14 Car voici ce que dit le Seigneur des armées, Dieu d'Israël: J'ai posé un joug de fer sur le cou de toutes les nations, afin qu'elles se soumettent à Nabuchodonosor, roi de Babylone, et elles se soumettront à lui; de plus je lui ai même donné les bêtes de la terre.
Note Jr. 28,14 : Les bêtes de la terre. Voir, pour le sens de cette expression, Jérémie, 27, 6.
 
15 Et Jérémie le prophète dit à Hananias le prophète : Ecoute, Hananias ; le Seigneur ne t'a pas envoyé, et tu as fait que ce peuple s'est confié dans un mensonge.16 C'est pourquoi, voici ce que dit le Seigneur : Voilà que moi je te chasserai de la face de la terre; cette année tu mourras; car tu as parlé contre le Seigneur.
 
17 Et Hananias mourut cette année-là, au septième mois.
Note Jr. 28,17 : Si l’on veut suivre l’ordre des temps, il paraît qu’il faut passer de ce verset au chapitre 34.

Chapitre 29

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Lettre de Jérémie aux captifs de Babylone.
Promesse de leur retour.
Menaces contre Achab et Sédécias, faux prophètes.
Lettre de Séméias à Sophonias contre Jérémie.
Menaces contre Séméias.
1 Et voici les paroles de la lettre que Jérémie le prophète envoya de Jérusalem aux restes des anciens de la transmigration, et aux prêtres, et aux prophètes, et à tout le peuple que Nabuchodonosor avait fait passer de Jérusalem à Babylone.
Note Jr. 29,1-32 : II. Jérémie écrit aux captifs eux-mêmes à Babylone qu’ils ne doivent pas espérer un prompt retour en Judée, mais considérer la Chaldée comme leur nouvelle patrie, et ne pas croire à la parole de ceux qui leur prédisent le contraire, chapitre 29, versets 1 à 9 ; car la captivité ne finira qu’au terme de 70 ans, versets 10 à 15 ; tous ceux qui leur annoncent que la fin de leurs maux est proche les trompent, versets 16 à 23. ― Un de ces faux prophètes de Babylone, Séméi, non content d’induire les captifs en erreur, avait écrit à Jérusalem pour demander qu’on mît Jérusalem en prison ; Jérémie lui prophétise que ni lui ni sa prospérité ne verront le salut du Seigneur, versets 24 à 32.
Note Jr. 29,1 : Lettre ; littéralement livre (libri) ; le terme hébreu signifie proprement écriture, et, par extension, chose écrite, écrit, livre ; saint Jérôme lui-même l’a rendu plusieurs fois ailleurs par lettre (epistolæ litteræ).
2 Après que le roi Jéchonias fut sorti de Jérusalem, ainsi que la reine, et les eunuques, et les princes de Juda et de Jérusalem, et l'artisan, et le lapidaire;
Note Jr. 29,2 : La reine ; sa mère. Comparer à 4 Rois, 24, 12. ― Eunuques ; ils sont mis ici entre les princes de Juda, de Jérusalem et les prêtres, parce qu’ils étaient les premiers officiers de la cour. En Orient, en effet, on donnait ce nom aux officiers de la maison des princes, quoiqu’ils ne fussent pas réellement eunuques, mais parce qu’ils faisaient leur service dans les appartements des femmes.
3 Par l'entremise d'Elasa, fils de Saphan, et par Gamarias, fils d'Helcias, que Sédécias, roi de Juda, envoya à Nabuchodonosor, roi de Babylone, à Babylone, Jérémie, disait:
Note Jr. 29,3 : Elasa et Gamarias sont des personnages inconnus par ailleurs.
 
4 Voici ce que dit le Seigneur des armées, Dieu d'Israël, à tous les fils de la transmigration que j'ai transférés de Jérusalem à Babylone :
Note Jr. 29,4 ; 29.22 ; 29.31 : Les fils de la transmigration. Voir, sur cette expression, Jérémie, 24, 5.
5 Bâtissez des maisons, et habitez-les; plantez des jardins et mangez-en les fruits ;6 Prenez des femmes, et engendrez des fils et des filles; donnez à vos fils des femmes, et donnez vos filles à des maris, et qu'elles enfantent des fils et des filles; et multipliez-vous là, et ne soyez pas en petit nombre.7 Et recherchez la paix de la cité dans laquelle je vous ai fait émigrer, et priez pour elle le Seigneur, parce que dans sa paix sera votre paix.
 
8 Car voici ce que dit le Seigneur des armées. Dieu d'Israël : Qu'ils ne vous séduisent pas, vos prophètes qui sont au milieu de vous, et vos devins; et ne faites pas attention aux songes que vous songez;
Note Jr. 29,8 : Voir Jérémie, 14, 14 ; 23, vv. 16, 26 ; 27, 15.
9 Parce que c'est faussement qu'eux vous prophétisent en mon nom, et je ne les ai point envoyés, dit le Seigneur,
 
10 Parce que voici ce que dit le Seigneur : Lorsque soixante-dix ans auront commencé d'être accomplis à Babylone, je vous visiterai; et je réaliserai pour vous ma bonne parole en vous ramenant en ce lieu.11 Car moi, je sais les pensées que je pense sur vous, dit le Seigneur, pensées de paix et non d'affliction : c'est de vous accorder la fin de vos maux et la patience.12 Et vous m'invoquerez, et vous partirez; vous me prierez, et moi je vous exaucerai.13 Vous me chercherez et vous me trouverez, lorsque vous m'aurez cherché de tout votre cœur.14 Et je serai trouvé par vous, dit le Seigneur; et je vous ramènerai vos captifs, et je vous rassemblerai du milieu de toutes les nations et de tous les lieux dans lesquels je vous ai chassés, dit le Seigneur; et je vous ferai revenir du lieu dans lequel je vous ai fait émigrer,
 
15 Parce que vous avez dit : Le Seigneur a suscité pour nous des prophètes à Babylone.
 
16 Parce que voici ce que dit le Seigneur au roi qui est assis sur le trône de David, et à tout le peuple habitant de cette ville, à vos frères qui ne sont pas allés avec vous en captivité.17 Voici ce que dit le Seigneur des armées : Voilà, j'enverrai contre eux le glaive, la famine et la peste, et je les rendrai comme des figues mauvaises, qui ne peuvent être mangées, parce qu'elles sont très mauvaises.
Note Jr. 29,17 : Voir Jérémie, 24, 9-10.
18 Et je les poursuivrai par le glaive, et par la famine, et par la peste; et je les livrerai en vexation à tous les royaumes de la terre; en malédiction, et en stupeur, et en sifflement, et en opprobre, à toutes les nations chez lesquelles moi-même je les ai chassés;19 Parce qu'ils n'ont pas écouté mes paroles, dit le Seigneur, que je leur ai adressées par mes serviteurs les prophètes, me levant durant la nuit, et les envoyant; et vous ne m'avez pas écouté, dit le Seigneur.
Note Jr. 29,19 : Me levant, etc. Voir, sur le sens de cette locution, Jérémie, 7, 13. ― Les envoyant. Le pronom les sous-entendu doit se rapporter à prophètes.
 
20 Vous donc, écoutez la parole du Seigneur, vous tous, fils de la transmigration, que j'ai envoyés de Jérusalem à Babylone.21 Voici ce que dit le Seigneur des armées. Dieu d'Israël, à Achab, fils de Colias, et à Sédécias, fils de Maasias, qui vous prophétisent en mon nom le mensonge : Voilà que moi je les livrerai aux mains de Nabuchodonosor, roi de Babylone, et il les frappera sous vos yeux.
Note Jr. 29,21 : Achab et Sédécias. Ces deux faux prophètes ne sont nommés qu’ici.
22 Et ils seront pris comme exemple de malédiction par tous les fils de la transmigration de Juda qui sont à Babylone, et qui diront : Que le Seigneur te traite comme Sédécias et comme Achab, que le roi de Babylone a fait griller au feu,
Note Jr. 29,22 : Ils seront pris, etc. ; littéralement, selon l’hébreu très fidèlement traduit dans la Vulgate : Il sera pris d’eux malédiction à toute la transmigration de Juda, disant ; c’est-à-dire que, lorsque les Juifs captifs à Babylone voudront maudire quelqu’un, ils diront : Que le Seigneur, etc. ― Le mot disant est au génitif pluriel masculin (dicentium) dans la Vulgate, parce qu’il se rapporte à Juda, qui signifie ici non la terre, le sol, mais les habitants.
23 Parce qu'ils ont fait une folie dans Israël, et qu'ils ont commis l'adultère avec les femmes de leurs amis, et qu'ils ont dit faussement en mon nom ce que je ne leur ai pas commandé ; c'est moi qui suis le juge et le témoin, dit le Seigneur.
 
24 Et tu diras à Séméias, le Néhélamite :
Note Jr. 29,24 : Séméias ; vraisemblablement un des faux prophètes de Babylonie ; car son surnom le Néhélamite signifie en hébreu le songeur, le rêveur, le visionnaire.
25 Voici ce que dit le Seigneur des armées, Dieu d'Israël : Parce que tu as envoyé des lettres en ton nom à tout le peuple qui est dans Jérusalem et à Sophonias, fils de Maasias et prêtre, et à tous les prêtres, disant :
Note Jr. 29,25 : Des lettres ; littéralement des livres. Comparer au verset 1. ― Sophonias. Voir Jérémie, 21, 1.
26 Le Seigneur t'a établi prêtre à la place du pontife Joïada, afin que tu sois chef dans la maison du Seigneur, ayant autorité sur tout, homme saisi d'une fureur prophétique, et prophétisant, afin que tu le mettes dans les fers et dans la prison.
Note Jr. 29,26 : Joïada ; selon la plupart est le grand prêtre qui avait montré beaucoup de zèle sous le règne de Joas (voir 4 Rois, 11, 17 ; 2 Paralipomènes, 23, 16) ; selon d’autres, un simple prêtre, le second du grand prêtre, et le prédécesseur de Sophonias. ― Les fers ; littéralement le nerf. Voir Jérémie, 20, 2.
27 Et maintenant pourquoi n'as-lu pas repris Jérémie, l'Anathothite, qui vous prophétise?28 Parce qu'outre cela, il a envoyé vers nous à Babylone, disant : C'est long; bâtissez des maisons et habitez-les, et plantez des jardins, et mangez-en les fruits.
Note Jr. 29,28 : C’est long ; le temps de votre captivité durera encore longtemps.
 
29 Sophonias le prêtre lut donc cette lettre aux oreilles de Jérémie le prophète.
 
30 Et la parole du Seigneur fut adressée à Jérémie, disant :
Note Jr. 29,30 : Disant. Voir, sur ce mot, Jérémie, 1, 4.
31 Envoie vers tous les fils de la transmigration, disant : Voici ce que dit le Seigneur à Séméias, le Néhélamite : Parce que Séméias a prophétisé, et que moi je ne l'ai pas envoyé ; et qu'il vous a fait vous confier dans un mensonge;32 C'est pour cela que voici ce que dit le Seigneur : Voilà que moi je visiterai Séméias le Néhélamite et sa race; il n'aura pas d'homme de sa race assis au milieu de ce peuple, et il ne verra pas le bien que moi je ferai à mon peuple, dit le Seigneur, parce qu'il a proféré des paroles de prévarication contre le Seigneur.

Chapitre 30

 | 
 | 
Chap. : 
Retour d’Israël et de Juda.
Jour terrible qui le précèdera.
Les deux maisons d’Israël et de Juda serviront le Seigneur et David leur roi.
Le Seigneur perdra les ennemis de son peuple.
Il rassemblera les enfants d’Israël, et les comblera de biens et de gloire.
Vengeance qu’il doit auparavant exercer sur son peuple.
1 Voici la parole qui fut adressée à Jérémie par le Seigneur, disant :
Note Jr. 30,1-24 : IIIe section : Prophéties messianiques, du chapitre 30 au chapitre 33. ― 1° Restauration du peuple de Dieu, chapitre 30. ― Une partie du peuple a été déjà emmenée en captivité ; la catastrophe finale approche ; Jérémie songe surtout, en ces moments critiques, à consoler ses frères. Il annonce d’abord que les captifs, non seulement de Juda, mais aussi d’Israël, reviendront dans leur patrie, versets 1 à 3. ― Les calamités actuelles sont grandes, mais le joug étranger sera brisé, et David, c’est-à-dire le Messie, régnera de nouveau sur son peuple, versets 4 à 11. ― Israël est frappé maintenant, sans que personne puisse le secourir, mais Dieu guérira un jour les blessures qu’il lui a faites, versets 12 à 17. ― Il le ramènera dans sa terre, au dernier des jours, il fera régner sur lui un prince de sa race (le Messie), quand sa colère sera apaisée, versets 18 à 24.
Note Jr. 30,1 : Disant. Voir sur ce mot, Jérémie, 1, 4.
2 Voici ce que dit le Seigneur, Dieu d'Israël, disant : Ecris pour toi toutes les paroles que je t'ai dites dans un livre.3 Car des jours viennent, dit le Seigneur, et je ferai retourner certainement mon peuple d'Israël et de Juda, dit le Seigneur; et je les ferai retourner dans la terre que j'ai donnée à leurs pères, et ils la posséderont.
Note Jr. 30,3 : Je ferai retourner certainement ; littéralement je ferai retourner le retour ; genre de répétition qui, comme nous l’avons déjà remarque plus d’une fois, a pour but de donner plus de force à la pensée.
 
4 Et voici les paroles que le Seigneur a dites à Israël et à Juda :
 
5 Ainsi voici ce que dit le Seigneur : Nous avons entendu une voix de terreur; l'épouvante, et il n'y a pas de paix.6 Demandez et voyez si un mâle enfante; pourquoi donc ai-je vu la main de tout homme sur ses reins, comme une femme en travail, et pourquoi toutes les faces ont-elles tourné à la pâleur?
Note Jr. 30,6 : Demandez, etc. ; figure qui représente l’effroi des Babyloniens, et leur extrême surprise, lorsqu’ils verront fondre sur eux toutes les forces réunies des Mèdes et des Perses. L’Ecriture désigne assez ordinairement les douleurs aigües et subites par celles de l’enfantement.
 
7 Malheur! car grand est ce jour, et il n'en est point de semblable; et c'est un temps de tribulation pour Jacob, mais il en sera délivré.
Note Jr. 30,7 : Voir Joël, 2, 11 ; Amos, 5, 18 ; Sophonie, 1, 15.
 
8 Et il arrivera en ce jour-là, dit le Seigneur des armées, que je briserai son joug, et je l'ôterai de ton cou, je romprai ses liens, et les étrangers ne le domineront plus;
Note Jr. 30,8 : Son joug ; c’est-à-dire le joug de l’ennemi. ― Je l’ôterai. Voir, sur ces mots, Jérémie, 28, 11.
9 Mais ils serviront le Seigneur leur Dieu, et David leur roi que je leur susciterai.
Note Jr. 30,9 : David ; c’est-à-dire le Messie, qui est appelé David (voir Ezéchiel, 34, 23 ; 37, 25), comme le descendant de ce prince, et comme possédant éminemment et dans la réalité toutes les qualités que l’Ecriture donne à David comme figure du Messie. Zorobabel, à qui cette prophétie a été appliquée par quelques-uns, ne l’a remplie que fort imparfaitement ; car il ne fut jamais roi, et il ne posséda jamais dans sa nation une autorité absolue.
 
10 Toi donc, ne crains pas, mon serviteur Jacob, dit le Seigneur, et ne t'effraye pas, Israël, parce que je te sauverai en te ramenant d'une terre lointaine, et ta race en la retirant de la terre de sa captivité; et Jacob reviendra, et se reposera, et abondera en toute sorte de choses, et il n'y aura personne qu'il redoutera.
Note Jr. 30,10 : Voir Isaïe, 43, 1 ; 44, 2 ; Luc, 1, 70.
11 Parce que moi je suis avec toi, dit le Seigneur, afin de te sauver; car je détruirai entièrement toutes les nations parmi lesquelles je t'ai dispersé ; pour toi, je ne te détruirai pas entièrement; mais je te châtierai selon la justice, afin que tu ne paraisses pas à tes yeux irréprochable.
 
12 Parce que voici ce que dit le Seigneur : Incurable est ta blessure, très maligne ta plaie.
Note Jr. 30,12 : Dans ce verset et les suivants, jusqu’au 18e inclusivement, Israël est considéré comme une femme, les verbes et les pronoms qui s’y rapportent sont tous au féminin.
13 Il n'est personne qui s'intéresse à ta cause pour bander ta plaie; dans les remèdes il n'y a pas d'utilité pour toi.14 Tous ceux qui t'aimaient t'ont oubliée, et ne te rechercheront plus, car je t'ai frappée d'une plaie d'ennemi, d'un châtiment cruel ; à cause de la multitude de tes iniquités, tes péchés sont devenus graves.
Note Jr. 30,14 : Voir Jérémie, 23, 19.
 
15 Pourquoi cries-tu d'avoir été brisée? ta douleur est incurable ; à cause de la multitude de tes iniquités, et à cause de tes péchés graves, je t'ai fait cela.16 C'est pour cela que tous ceux qui le mangent seront dévorés ; et tous tes ennemis seront emmenés en captivité; et ceux qui te ravagent seront ravagés, et tous ceux qui te pillent, je les livrerai au pillage.17 Car je fermerai ta cicatrice, et je te guérirai de tes blessures, dit le Seigneur. Parce que, ô Sion, ils t'ont appelée la répudiée, disant : Voici celle qui n'avait personne qui la recherchât.
 
18 Voici ce que dit le Seigneur : Voilà que moi, je ferai retourner certainement les tabernacles de Jacob, et j'aurai pitié de ses demeures, et la cité sera bâtie sur sa hauteur, et le temple sera fondé sur son premier modèle.
Note Jr. 30,18 : Ses demeures ; littéralement ses toits. ― Son modèle ; c’est une des significations du terme hébreu correspondant, que l’auteur de la Vulgate lui-même a traduit ailleurs (voir Exode, 26, 30) par exemplar. Au reste, le mot ordinem qu’il emploie ici peut aisément se ramener à cette même signification.
19 Et la louange et la voix de ceux qui formeront des chœurs sortiront du milieu d'eux ; et je les multiplierai, et leur nombre ne diminuera pas, et je les glorifierai, et ils ne seront pas amoindris.20 Et ses fils seront comme dès le commencement, et son assemblée demeurera devant moi; et je visiterai tous ceux qui le tourmentent.21 Et son chef sortira de lui un prince naîtra du milieu de lui je le ferai approcher, et il s'avancera vers moi; car quel est celui qui appliquerait son cœur à s'approcher de moi, dit le Seigneur?
Note Jr. 30,21 : Son chef, un prince. Ces mots, selon les interprètes anciens et modernes, s’appliquent à Jésus-Christ. Ceux qui l’entendent de Zorobabel regardent ce chef de Juda comme une figure du Messie.
22 Et vous serez mon peuple, et moi je serai votre Dieu.
 
23 Voilà que le tourbillon du Seigneur, que la fureur qui s'échappe, que la tempête qui se précipite, se reposera sur la tête des impies.24 Le Seigneur ne détournera pas la colère de son indignation, jusqu'à ce qu'il ait exécuté et accompli la pensée de son cœur; au dernier des jours vous comprendrez ces choses.
Note Jr. 30,24 : La colère de son indignation. Voir, sur cette expression, Jérémie, 4, 8.

Chapitre 31

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Rétablissement de la maison d’Israël réunie à celle de Juda.
Ephraïm reconnaît son iniquité.
Dieu le regarde dans sa miséricorde.
Prodige de la naissance du Messie.
Bonheur des Israélites après la captivité.
Alliance nouvelle.
Jérusalem rebâtie.
1 En ce temps-là, dit le Seigneur, je serai le Dieu de toutes les familles d'Israël, et elles seront mon peuple.
Note Jr. 31,1-40 : 2° Prophétie de la nouvelle alliance ou du Nouveau Testament, chapitre 31. ― Le chapitre 31 est le plus important de tout le livre de Jérémie. ― Israël a été infidèle à l’alliance (testamentum) qu’il avait faite avec Dieu : il l’a violée ; elle ne subsiste donc plus par sa faute ; le Seigneur est par conséquent dégagé de ses promesses, il ne le protège plus et le livre à Nabuchodonosor. Mais, dans sa bonté, il n’abandonne pas l’homme ; il fera une alliance nouvelle, un testament nouveau qui embrassera l’univers entier. Tel est le fond des pensées développées dans le chapitre 31. ― 1° L’œuvre de miséricorde, commencée en Egypte, semble à jamais abandonnée ; Dieu recueillera cependant les restes d’Israël et les bénira, versets 1 à 6. ― 2° Il rassemblera les tronçons dispersés de son peuple et les fera revenir dans leur patrie, où l’on entendra de nouveau des chants de joie, versets 7 à 14. ― 3° Maintenant Rachel pleure ses enfants qui ne sont plus, mais un jour elle sera consolée, car Ephraïm se convertira, et le Seigneur aura pitié de lui et le sauvera, versets 15 à 27. ― 4° Quand le peuple sera ainsi repentant de ses fautes, Dieu fera avec lui une nouvelle alliance, qui ne consistera plus, comme la loi ancienne, dans la multitude de prescriptions écrites, mais dans la conformité de la volonté de l’homme à la volonté de Dieu, voir Hébreux, 8, 8 ; Jean, 4, 23 ; il n’y aura plus alors d’adorateurs des faux dieux ; tout le monde reconnaîtra le Seigneur, versets 28 à 35. ― 5° Israël, quoique une partie périsse à cause de ses péchés, demeurera le peuple de Dieu ; Jérusalem sera de nouveau rebâtie, tout ce qui est impur sera purifié, et la cité sainte, c’est-à-dire l’Eglise, ne sera plus l’objet de la colère divine, versets 36 à 40.
Note Jr. 31,1 : Elles ; littéralement, et par hébraïsme, ils ; parce que, sous le nom de famille qui est aussi du féminin dans leur langue, les Hébreux entendaient les individus, et surtout les hommes qui les composent.
2 Voici ce que dit le Seigneur : Il a trouvé grâce dans le désert, un peuple qui avait échappé au glaive : Israël ira à son repos.3 De loin le Seigneur m'a apparu. Et je t'ai aimée d'un amour éternel : c'est pour cela que je t'ai attirée ayant pitié de toi.
 
4 Et de nouveau je t'édifierai, et tu seras édifiée, vierge d'Israël; tu paraîtras encore ornée au milieu des tambours, et tu sortiras dans un chœur de joueurs d'instruments.
Note Jr. 31,4 : C’est-à-dire, vous serez encore dans la joie et vous célébrerez de fêtes.
5 Tu planteras encore des vignes sur les montagnes de Samarie ; des planteurs les planteront, et jusqu'à ce que le temps arrive, ils ne vendangeront pas.
Note Jr. 31,5 : Jusqu’à ce que, etc. Selon la loi mosaïque, les fruits des trois premières années étaient impurs ; ceux de la quatrième devaient être consacrés au Seigneur ; on ne pouvait en manger qu’à partir de la cinquième année (voir Lévitique, 19, 23-25).
 
6 Car viendra un jour auquel les gardes crieront sur la montagne d'Ephraïm : Levez-vous, et montons en Sion vers le Seigneur notre Dieu.
Note Jr. 31,6 : Voir Isaïe, 2, 3 ; Michée, 4, 2.
 
7 Parce que voici ce que dit le Seigneur : Exultez d'allégresse, Jacob, et poussez des cris éclatants à la tête des nations, faites retentir vos voix, chantez, et dites : Seigneur, sauvez votre peuple, les restes d'Israël.
 
8 Voilà que moi je les amènerai de la terre de l'aquilon, et que je les rassemblerai des extrémités de la terre ; parmi eux seront l'aveugle et le boiteux, la femme enceinte et celle qui a enfanté, mêlés ensemble, grande assemblée d'hommes revenant ici.
 
9 C'est dans le pleur qu'ils viendront, et c'est dans la miséricorde que je les ramènerai, et je les ramènerai à travers des torrents d'eau dans une voie droite, et ils n'y heurteront point, parce que je suis devenu pour Israël un père, et qu'Éphraïm est mon premier-né.
Note Jr. 31,9 : Mon premier-né ; c’est-à-dire mon bien-aimé. Ephraïm et Israël représentent ici le royaume des dix tribus.
10 Ecoutez, nations, la parole du Seigneur, et annoncez-la aux îles qui sont au loin, et dites : Celui qui a dispersé Israël le rassemblera, et il le gardera comme un pasteur son troupeau.11 Car le Seigneur a racheté Jacob, et l'a délivré de la main d'un plus puissant que lui.
Note Jr. 31,11 : Que lui. Ces mots sont dans l’hébreu et les Septante.
 
12 Et ils viendront, et ils chanteront des louanges sur la montagne de Sion; et ils accourront en foule vers les biens du Seigneur, vers le blé, et le vin, et l'huile, et le fruit des troupeaux de menu et de gros bétail; et leur âme sera comme un jardin arrosé ; et ils n'auront plus faim.13 Alors se réjouira la vierge au milieu d'un chœur, ainsi que les jeunes hommes et les vieillards ensemble; et je changerai leur deuil en joie, et je les consolerai, et je les remplirai d'allégresse après leur douleur.14 Et j'enivrerai l'âme des prêtres de graisse, et mon peuple sera rempli de mes biens, dit le Seigneur.
Note Jr. 31,14 : J’enivrerai, etc. ; allusion à l’usage des anciens Hébreux qui, dans les sacrifices, donnaient au prêtre les parties les plus grasses de la victime, après celles qui étaient offertes à Dieu.
 
15 Voici ce que dit le Seigneur : Une voix a été entendue sur une hauteur, voix de lamentation, de deuil et de pleur, la voix de Rachel déplorant la perte de ses enfants, et ne voulant pas en être consolée, parce qu'ils ne sont plus,
Note Jr. 31,15 : Sur une hauteur. Comme nous l’avons déjà remarqué, on montait sur les hauteurs pour s’y lamenter dans les calamités. Saint Matthieu (voir Matthieu, 2, 17-18), citant ce passage de Jérémie, conserve le mot Rama ; qui est dans l’hébreu, et qui signifie en effet, hauteur, élévation. ― Rachel était aïeule d’Ephraïm ; c’est pourquoi elle est représentée ici pleurant la mort des enfants d’Ephraïm.
 
16 Voici ce que dit le Seigneur : Que ta voix cesse ses gémissements, et tes yeux leurs larmes ; parce qu'il est une récompense à tes œuvres, dit le Seigneur, et ils reviendront de la terre de l'ennemi.17 Et il est un espoir pour tes derniers moments, dit le Seigneur, et tes fils reviendront dans tes confins.
 
18 Entendant, j'ai entendu Ephraïm dans sa transmigration : Vous m'avez châtié et j'ai été instruit, comme un jeune taureau indompté; convertissez-moi et je serai converti, parce que vous êtes le Seigneur mon Dieu.19 Car, après que vous m'avez converti, j'ai fait pénitence, et après que vous m'avez montré mon état, j'ai frappé ma cuisse, l'ai été confondu, et j'ai rougi, parce que j'ai supporté l'opprobre de ma jeunesse.
 
20 Est-ce qu'il n'est pas un fils honorable pour moi, Ephraïm, n'est-il pas un enfant de délices? parce que, depuis que j'ai parlé de lui, je me souviendrai encore de lui. C'est pour cela que mes entrailles sont émues sur lui ; ayant pitié, j'aurai pitié de lui, dit le Seigneur.
Note Jr. 31,20 : Ayant pitié, j’aurai pitié ; hébraïsme pour j’aurai entièrement pitié.
21 Etablis-toi un lieu d'observation, abandonne-toi à l'amertume, dirige ton cœur vers la voie droite, dans laquelle tu as marché : retourne, vierge d'Israël, retourne vers ces cités tiennes.22 Jusques à quand seras-tu énervée par les délices, fille vagabonde? parce que le Seigneur a créé un nouveau prodige sur la terre : UNE FEMME ENVIRONNERA UN HOMME.
Note Jr. 31,22 : Un nouveau prodige ; qui consiste en ce qu’une femme portera dans son sein, non un enfant ordinaire, petit et faible, mais un homme fait, un homme parfait (virum) ; c’est-à-dire, suivant les Pères, la plupart des interprètes chrétiens, et même plusieurs Juifs, le Messie.
 
23 Voici ce que dit le Seigneur, Dieu d'Israël : Ils diront encore cette parole dans la terre de Juda et dans ses villes, lorsque j'aurai ramené leurs captifs : Que le Seigneur te bénisse, beauté de justice, montagne sainte ;24 Et y habiteront Juda et toutes ses cités ensemble, les laboureurs et ceux qui conduisent les troupeaux.25 Parce que j'ai enivré l'âme fatiguée, et j'ai rassasié toute âme qui avait faim.
 
26 C'est pour cela que je me suis comme éveillé de mon sommeil ; et j'ai vu, et mon sommeil m'a été doux.
 
27 Voilà que des jours viennent, dit le Seigneur, et je sèmerai la maison d'Israël et la maison de Juda d'une semence d'hommes et d'une semence de bêtes,28 Et comme j'ai veillé sur eux, afin de les arracher, et de les détruire, et de les dissiper, et de les perdre, et de les affliger, ainsi je veillerai sur eux, afin de les édifier et de les planter, dit le Seigneur.
 
29 En ces jours-là, on ne dira plus : Les pères ont mangé des raisins verts, et les dents des fils ont été agacées.
Note Jr. 31,29 : Voir Ezéchiel, 18, 2.
30 Mais chacun mourra dans son iniquité ; tout homme qui aura mangé le raisin vert, ses dents seront agacées.
Note Jr. 31,30 : Tout homme, etc. ; locution proverbiale qui veut dire que les enfants ne seront plus punis pour les fautes de leurs pères, comme il est arrivé pendant la captivité, mais que chacun n’expiera que ses propres péchés. Comparer à Lamentations, 5, 7 ; Ezéchiel, 18, 2.
 
31 Voilà que des jours viendront, dit le Seigneur, et je ferai une nouvelle alliance avec la maison d'Israël et avec la maison de Juda,
Note Jr. 31,31-3 : 4 Saint Paul nous découvre dans cette promesse l’alliance chrétienne (voir Hébreux, 8, 8-13). Le verset 33, où est nommée la seule maison d’Israël, prouve que cette prophétie n’aura son entier accomplissement que lorsque toute la maison d’Israël entrera dans l’alliance déjà faite par le Seigneur avec la maison de Juda ; c’est-à-dire lorsque la nation juive entrera dans l’alliance que Jésus-Christ a faite avec son Eglise (voir Romains, 11, 25-40).
Note Jr. 31,31 : Voir Hébreux, 8, 8.
32 Non pas selon l'alliance que j'ai formée avec leurs pères, au jour auquel je pris leur main, afin de les faire sortir de la terre d'Egypte; alliance qu'ils ont rendue vaine, et moi je les ai maîtrisés, dit le Seigneur.
 
33 Mais voici l'alliance que je ferai avec la maison d'Israël après ces jours-là, dit le Seigneur : Je mettrai ma loi dans leurs entrailles, et je l'écrirai dans leur cœur; et je serai leur Dieu, et eux seront mon peuple.
Note Jr. 31,33 : Voir Hébreux, 10, 16.
 
34 Et un homme n'instruira plus son prochain, et un homme son frère, disant : Connais le Seigneur; car tous me connaîtront, depuis le plus petit d'entre eux jusqu'au plus grand, dit le Seigneur; parce que je pardonnerai leur iniquité, et que de leur péché je ne me souviendrai plus.
Note Jr. 31,34 : Voir Actes des Apôtres, 10, 43.
 
35 Voici ce que dit le Seigneur, qui donne le soleil pour éclairer dans le jour, et le cours réglé de la lune et des étoiles pour éclairer pendant la nuit; qui agite la mer, et ses flots mugissent; le Seigneur des armées est son nom.36 Si ces lois défaillent devant moi, dit le Seigneur, alors aussi la race d'Israël défaudra pour n'être plus à jamais un peuple devant moi.
 
37 Voici ce que dit le Seigneur : Si les cieux peuvent être mesurés dans leur hauteur, et les fondements de la terre sondés dans leur profondeur ; moi aussi je rejetterai toute la race d'Israël, à cause de tout ce qu'ils ont fait, dit le Seigneur.
 
38 Voilà que des jours viennent, dit le Seigneur, et la cité sera édifiée pour le Seigneur, depuis la tour d'Hananéel, jusqu'à la porte de l'angle.
Note Jr. 31,38 : Depuis la tour, etc. Ce sont apparemment les deux extrémités du côté oriental, l’une vers le midi, l’autre vers le nord. ― La tour d’Hananéel était probablement entre l’angle nord-est et l’angle nord-ouest du mur de Jérusalem, et la porte de l’angle était l’angle du mur septentrional et du mur occidental.
39 Et le cordeau sortira encore au-delà à sa vue sur la colline de Gareb; et fera le tour de Goatha;,
Note Jr. 31,39 : Gareb, Goatha ; noms de lieux qui devaient être près de Jérusalem, mais dont on ignore la vraie situation. On présume pourtant que Goatha est le même que Golgotha, c’est-à-dire la montagne du Calvaire, qui fut comprise dans l’enceinte de la nouvelle ville de Jérusalem rebâtie par l’empereur Adrien sous le nom d’Elia. Mais, dans un sens plus élevé, ce rétablissement de Jérusalem figure l’établissement de l’Eglise même de Jésus-Christ, dans l’enceinte de laquelle sont entrés ceux qui en étaient auparavant séparés et à laquelle seule appartient la perpétuité promise dans le verset suivant.
40 Et de toute la vallée des cadavres et de la cendre, et de toute la région de la mort, jusqu'au torrent de Cédron, et jusqu'à l'angle de la porte orientale des chevaux ; le lieu saint du Seigneur ne sera pas renversé, et il ne sera jamais plus détruit.
Note Jr. 31,40 : La vallée des cadavres et de la cendre était probablement la vallée d’Ennom, où les cadavres ainsi que les cendres de l’autel des sacrifices étaient jetés. ― Si l’on veut suivre l’ordre des temps, il semble qu’il faut passer de ce verset aux chapitres 27 et 28.

Chapitre 32

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Siège de Jérusalem.
Jérémie achète un champ dont il fait conserver le contrat en signe du retour de la captivité.
Sa prière au Seigneur.
Vengeances du Seigneur contre son peuple infidèle, et promesse de le rétablir.
1 Parole qui fut adressée à Jérémie par le Seigneur en la dixième année de Sédécias, roi de Juda; c'est la dix-huitième année de Nabuchodonosor.
Note Jr. 32,1-44 : 3° Jérémie, pendant le siège de Jérusalem, achète un champ à Anathoth, comme signe du retour futur du peuple dans sa patrie et de l’alliance de Dieu avec le nouvel Israël, chapitres 32 et 33. ― 1° Jérémie, emprisonné par Sédécias dans la cour du temple, chapitre 32, versets 1 à 6, reçoit de Dieu l’ordre d’acheter, selon toutes les formes légales, le champ d’un de ses parents à Anathoth, afin que le peuple voie de ses yeux que le Prophète est persuadé qu’Israël rentrera un jour en possession de la Terre promise, versets 7 à 15. ― 2° Jérémie éprouve quelques doutes, car Jérusalem va tomber bientôt entre les mains de Nabuchodonosor, versets 16 à 25, mais le Seigneur lui réitère l’assurance qu’il ramènera son peuple de la captivité, après lui avoir fait expier ses péchés ; il fera alors avec lui une alliance éternelle, et le comblera de bénédictions, versets 26 à 44. ― 3° Cette prophétie est réitérée dans le chapitre 33. Jérusalem sera livrée entre les mains de ses ennemis, mais elle refleurira un jour, versets 1 à 9. Le pays dévasté sera de nouveau béni et rempli de joie, versets 10 à 13. ― 4° Le Germe de David (voir Jérémie, 23, 5), le Messie, germera et fera régner la justice ; son nom sera : Le Seigneur notre juste, c’est-à-dire le Seigneur nous justifie ; il fondera un royaume et un sacerdoce éternels, versets 14 à 18. ― 5° L’alliance de Dieu avec son nouveau peuple ou l’Eglise sera aussi stable que les lois de la nature, versets 19 à 26.
Note Jr. 32,1 : La dixième année de Sédécias, en 588.
 
2 Alors l'armée du roi de Babylone assiégeait Jérusalem; et Jérémie le prophète était enfermé dans le vestibule de la prison qui était dans la maison du roi de Juda.3 Car Sédécias, roi de Juda, l'avait enfermé, disant : Pourquoi prophétises-tu, disant : Voici ce que dit le Seigneur : Voilà que moi je livrerai cette ville entre les mains du roi de Babylone, et il la prendra ?4 Et Sédécias, roi de Juda, n'échappera pas à la main des Chaldéens; mais il sera livré entre les mains du roi de Babylone; et sa bouche parlera à sa bouche, et ses yeux verront ses yeux.5 Et il mènera Sédécias à Babylone; et il y sera jusqu'à ce que je le visite, dit le Seigneur; mais, si vous combattez contre les Chaldéens, vous n'aurez aucun succès.
Note Jr. 32,5 : Jusqu’à ce que, etc. ; c’est-à-dire jusqu’à sa mort (voir Jérémie, 52, 11).
 
6 Et Jérémie dit : La parole du Seigneur m'a été adressée, disant :
Note Jr. 32,6 : Disant. Voir, sur ce mot, Jérémie, 1, 4.
7 Voilà qu'Hanaméel, fils de Sellum, ton cousin germain, viendra vers toi, disant : Achète-toi mon champ qui est à Anathoth, parce que c'est à toi qu'il appartient de l'acheter, à cause de ta parenté.
Note Jr. 32,7 : A cause de ta parenté. Le plus proche parent avait le droit de rachat sur les biens que l’un de ses proches parents aurait vendus à un autre (voir Lévitique, 25, 25).
8 Et Hanaméel, fils de mon oncle, vint à moi, selon la parole du Seigneur, dans le vestibule de la prison, et il me dit : Prends possession de mon champ qui est à Anathoth, en la terre de Benjamin; parce que c'est à toi qu'il appartient de prendre possession de cet héritage, car tu es le proche parent. Or je compris que c'était la parole du Seigneur.
Note Jr. 32,8 : La parole ; c’est-à-dire l’ordre, une des significations du terme hébreu correspondant.
9 Et j'achetai d'Hanaméel, fils de mon oncle, le champ qui est à Anathoth; et je lui pesai l'argent, sept statères et dix pièces d'argent.
Note Jr. 32,9 : Sept statères et dix pièces d’argent ; ou plutôt, selon l’hébreu, dix-sept sicles d’argent. Le sicle d’argent valait environ 1 franc 60 centimes (en 1900).
10 Et j'écrivis sur la feuille et je la scellai et, je pris des témoins; et je pesai l'argent dans une balance.
Note Jr. 32,10 : Sur la feuille. Le texte original porte l’article déterminatif, parce qu’il ne s’agit pas d’une feuille en général, mais de la feuille particulière sur laquelle s’écrivaient les contrats d’acquisition. ― Les feuilles et l’écorce des arbres servaient anciennement à fabriquer, au moyen de certaines préparations, une espèce de papier qu’on appelle en latin liber et en grec biblos. Quant au mot hébreu sêfer, son sens primitif est énumération, dénombrement ; et ce n’est qu’au figuré et par métonymie qu’il signifie feuille, lettre (epistola) renfermant un récit, livre, etc.
11 Et je pris la feuille d'acquisition scellée, et les stipulations, et ce qui était convenu, et les sceaux mis en dehors.12 Et je donnai la feuille d'acquisition à Baruch, fils de Néri, fils de Maasias, sous les yeux d'Hanaméel, mon cousin germain, sous les yeux des témoins qui étaient inscrits sur la feuille d'achat., sous les yeux et en présence de tous les Juifs qui étaient assis dans le vestibule de la prison.13 Et j'ordonnai à Baruch devant eux, disant :14 Voici ce que dit le Seigneur des armées. Dieu d'Israël : Prends ces feuilles, cette feuille d'achat scellée, et cette feuille qui est ouverte; et mets-les dans un vase de terre, afin qu'elles puissent se conserver durant de longs jours.
Note Jr. 32,14 : Dans un vase de terre. C’est dans des vases de terre qu’on a trouvé en Babylonie un grand nombre de contrats de vente et d’achat, contemporains de Jérémie.
15 Car voici ce que dit le Seigneur des armées, Dieu d'Israël : On acquerra encore des maisons, des champs et des vignes en cette terre.
 
16 Et je priai le Seigneur, après que j'eus donné le feuillet d'acquisition à Baruch, fils de Néri, disant :
 
17 Hélas! hélas! hélas! Seigneur mon Dieu, voilà que vous avez fait le ciel et la terre par votre grande puissance et par votre bras étendu ; aucune chose ne vous sera difficile ;18 Vous qui faites miséricorde à des milliers de créatures, et qui rendez l'iniquité des pères dans le sein de leurs fils après eux, ô le très fort, le grand, et le puissant, le Seigneur des armées est votre nom.
Note Jr. 32,18 : Qui faites miséricorde, etc. Comparer à Exode, 34, 7.
19 Vous êtes grand dans vos conseils, et incompréhensible dans vos pensées; vous dont les yeux sont ouverts sur toutes les voies des fils d'Adam, afin de rendre à chacun selon ses voies et selon le fruit de ses inventions.
Note Jr. 32,19 : Inventions ; selon l’hébreu, actions, œuvres. Voir Isaïe, 3, 8.
 
20 C'est vous qui avez fait jusqu'à ce jour des signes et des prodiges dans la terre d'Egypte, en Israël et parmi les hommes, et vous avez rendu votre nom célèbre comme il est en ce jour.21 Et vous avez tiré Israël votre peuple de la terre d'Egypte, par des signes, et par des prodiges, et par une main forte, et par un bras étendu, et par une grande terreur.22 Et vous leur avez donné cette terre que vous aviez juré à leurs pères de leur donner, une terre où couleraient du lait et du miel.
 
23 Et ils sont entrés, et ils l'ont possédée; et ils n'ont point obéi à votre voix, et ils n'ont pas marché dans votre loi; et ils n'ont rien fait de tout ce que vous leur avez ordonné; et tous ces maux sont venus sur eux.24 Voilà que des fortifications ont été construites contre la cité, afin de la prendre ; et la ville a été livrée aux mains des Chaldéens qui combattent contre elle, au glaive, et à la famine, et à la peste, et tout ce que vous avez dit est arrivé, comme vous-même le voyez.25 Et vous, Seigneur mon Dieu, vous me dites : Achète le champ avec de l'argent, et prends des témoins, quoique la ville ait été livrée aux mains des Chaldéens.
 
26 Et la parole du Seigneur fut adressée à Jérémie, disant :
Note Jr. 32,26 : Disant. Voir, sur ce mot, Jérémie, 1, 4.
 
27 Voici que moi je suis le Seigneur, le Dieu de toute chair; est-ce qu'une chose me sera difficile?28 A cause de cela, voici ce que dit le Seigneur : Voilà que moi je livrerai cette cité aux mains des Chaldéens, et aux mains du roi de Babylone, et ils la prendront.29 Elles Chaldéens viendront combattant contre cette ville, et ils y mettront le feu, et ils la brûleront, ainsi que les maisons sur les toits desquelles ils sacrifiaient à Baal et faisaient à des dieux étrangers de nombreuses libations pour m'irriter.
Note Jr. 32,29 : Nombreuses. Voir, sur ce mot, Jérémie, 19, 13.
 
30 Car les fils d'Israël et les fils de Juda faisaient continuellement le mal sous mes yeux dès leur jeunesse; les fils d'Israël qui jusqu'à ce jour me révoltaient par les œuvres de leurs mains, dit le Seigneur.31 Parce que cette cité est devenue pour moi un objet de fureur et d'indignation, depuis le jour qu'on l'a bâtie, jusqu'au jour où elle disparaîtra de ma présence,32 A cause du mal que les enfants d'Israël et les enfants de Juda ont fait, en me provoquant au courroux, eux et leurs rois, leurs princes, et leurs prêtres, et leurs prophètes, les hommes de Juda et les habitants de Jérusalem.
Note Jr. 32,32 : Les hommes de Juda ; est synonyme d’habitants de Juda.
 
33 Et ils ont tourné vers moi le dos et non la face, lorsque je les enseignais au point du jour, et que je les instruisais, et qu'ils ne voulaient pas écouter et recevoir l'instruction.
Note Jr. 32,33 : Au point du jour ; hébraïsme, pour : avec un grand empressement.
34 Et ils ont mis leurs idoles dans la maison dans laquelle a été invoqué mon nom. afin de la souiller.
Note Jr. 32,34 : Voir 4 Rois, 21, 4. ― Dans laquelle, etc. ; ou laquelle a été appelée de mon nom. Voir Jérémie, 7, 10.
35 Et ils ont bâti les hauts lieux de Baal qui sont dans la vallée du fils d'Ennom, afin de consacrer leurs fils et leurs filles à Moloch; ce que je ne leur ai pas commandé ; et il n'est pas monté jusqu'à mon cœur qu'ils feraient cette abomination, et qu'ils entraîneraient Juda dans le péché.
Note Jr. 32,35 : Il n’est pas monté, etc. Voir Jérémie, 3, 16 ; Isaïe, 30, 33.
 
36 Et maintenant, à cause de cela, voici ce que dit le Seigneur, Dieu d'Israël, à cette cité dont vous dites, vous, qu'elle sera livrée aux mains du roi de Babylone, par le glaive, par la famine et par la peste :37 Voilà que moi, je les rassemblerai de toutes les terres dans lesquelles je les ai jetés dans ma fureur, et dans ma colère et dans ma grande indignation, et je les ramènerai en ce lieu, et je les y ferai habiter en assurance.38 Et ils seront mon peuple, et moi je serai leur Dieu.39 Et je leur donnerai un seul cœur et une seule voie, afin qu'ils me craignent tous les jours de leur vie, et que bien leur soit à eux et à leurs fils après eux.
 
40 Et je ferai avec eux une alliance éternelle, et je ne cesserai point de leur faire du bien; et je mettrai ma crainte dans leur cœur, afin qu'ils ne se retirent pas de moi.41 Et je me réjouirai en eux, lorsque je leur aurai fait du bien ; et je les rétablirai en cette terre dans la vérité, de tout mon cœur, et de toute mon âme.
Note Jr. 32,41 : Dans la vérité ; selon l’hébreu, d’une manière ferme, stable.
 
42 Car voici ce que dit le Seigneur : Comme j'ai amené sur ce peuple tous ces grands maux, ainsi j'amènerai sur eux tous les biens que je leur promets.43 Elles champs auront encore des possesseurs dans cette terre de laquelle vous dites, vous, qu'elle est déserte, parce qu'il n'y est pas demeure d'homme ni de bête, et qu'elle a été livrée aux mains des Chaldéens.44 Les champs seront achetés avec de l'argent, et ils seront inscrits sur la feuille, et un sceau y sera gravé, des témoins seront invoqués, dans la terre de Benjamin et aux environs de Jérusalem; dans les cités de Juda, dans les cités des montagnes, dans les cités de la plaine, et dans les cités qui sont au midi; parce que je ramènerai leurs captifs, dit le Seigneur.
Note Jr. 32,44 : De la plaine ; de la Séphéla. Voir Juges, note 15.5.

Chapitre 33

 | 
 | 
Chap. : 
Promesses du retour de Juda et du rétablissement de Jérusalem.
Exécution des promesses à l’égard d’Israël et de Juda.
Nouveau germe de la race de David.
Alliance du Seigneur avec les deux races royale et sacerdotale.
Promesse du Seigneur en faveur de Jacob et de David.
1 Et la parole du Seigneur fut adressée à Jérémie une seconde fois, lorsqu'il était encore enfermé dans le vestibule de la prison, disant :
Note Jr. 33,1 ; 33.19 ; 33.23 : Disant. Voir, sur ce mot, Jérémie, 1, 4.
 
2 Voici ce que dit le Seigneur, qui doit faire, et disposer, et préparer cela; le Seigneur est son nom.
Note Jr. 33,2 : Cela ; c’est-à-dire, ce qu’il a dit, ce qu’il a annoncé.
3 Crie vers moi, et je t'exaucerai, et je t'annoncerai des choses grandes et certaines que tu ne sais pas.4 Parce que voici ce que dit le Seigneur, Dieu d'Israël, aux maisons de cette ville et aux maisons du roi de Juda qui ont été détruites, et aux fortifications et au glaive5 De ceux qui viennent, afin de combattre contre les Chaldéens, et afin de les remplir des cadavres des hommes que j'ai frappés dans ma fureur et dans mon indignation, détournant ma face de cette cité à cause de toute leur malice :
Note Jr. 33,5 : Les remplir (impleant eas) ; ce pronom féminin ne peut se rapporter grammaticalement qu’à munitions et à maisons du verset précédent.
 
6 Voici que moi, je refermerai leur cicatrice, je leur donnerai la santé et je les soignerai; et je leur montrerai la paix et la vérité qu'ils demandent.
Note Jr. 33,6 : Je refermerai, etc. ; littéralement je refermerai pour eux cicatrice et santé. Dans le style biblique, on ajoute souvent au complément d’un verbe un autre complément qui ne convient pas à ce verbe, et qui est réellement gouverné par un autre verbe sous-entendu, mais que la signification même de ce second complément fait aisément deviner. ― La paix, etc. ; littéralement la demande de la paix, etc. Au lieu de demande, l’hébreu porte abondance, cumul. ― Vérité ; signifie souvent solidité, stabilité, et, lorsqu’il est appliqué à Dieu, la fidélité dans ses promesses.
7 Et je ferai retourner certainement Juda et Jérusalem; et je les établirai comme dès le commencement.
Note Jr. 33,7 : Je ferai retourner certainement. Voir Jérémie, 30, 3.
8 Et je les purifierai de toute leur iniquité par laquelle ils ont péché contre moi, et je leur pardonnerai toutes leurs iniquités par lesquelles ils se sont rendus coupables envers moi, et m'ont méprisé.9 Ce sera pour moi un renom, et une joie, et une louange, et une exultation parmi toutes les nations de la terre, qui apprendront tous les biens que moi je dois leur faire; et elles auront peur et elles seront troublées à cause de tous les biens et de toute la paix que moi je leur accorderai.
 
10 Voici ce que dit le Seigneur : On entendra encore dans ce lieu (que vous dites être un désert, parce qu'il n'y a pas d'homme ni de bête, dans les cités de Juda et au dehors de Jérusalem, cités qui sont désolées, sans homme et sans habitant, et sans troupeau)11 La voix de la joie et la voix de l'allégresse, la voix de l'époux et la voix de l'épouse, la voix de ceux qui diront : Louez le Seigneur des armées parce que bon est le Seigneur, parce qu'éternelle est sa miséricorde, et la voix de ceux qui portent des vœux dans la maison du Seigneur; car je ramènerai les captifs de cette terre, et je les rétablirai comme dès le commencement, dit le Seigneur.
Note Jr. 33,11 : Vœux ; c’est-à-dire oblations promises par vœu. ― Louez le Seigneur. Voir 2 Paralipomènes, 5, 13 ; 7, 3 ; 1 Esdras, 3, 11 ; Psaumes, 104, 1.
 
12 Voici ce que dit le Seigneur des armées : Il y aura encore dans ce lieu désert, sans homme et sans bête, et dans toutes ses cités, une demeure de pasteurs qui feront reposer des troupeaux.13 Dans les cités des montagnes, et dans les cités de la plaine, et dans les cités qui sont au midi, et dans la terre de Benjamin, et dans les environs de Jérusalem, et dans les cités de Juda, les troupeaux passeront encore sous la main de celui qui les compte, dit le Seigneur.
 
14 Voilà que des jours viennent, dit le Seigneur, et je réaliserai la bonne parole que j'ai dite à la maison d'Israël et à la maison de Juda.
 
15 En ces jours-là et en ce temps-là, je ferai germer dans David un germe de justice; et il rendra le jugement et la justice sur la terre.
Note Jr. 33,15 : Un germe de justice ; le Messie, même selon les Juifs.
 
16 En ces jours-là, Juda sera sauvé, et Jérusalem habitera en assurance ; et voici le nom dont ils l'appelleront : Le Seigneur notre juste.
 
17 Car voici ce que dit le Seigneur : Il ne manquera pas dans la race de David, d'homme qui s'asseye sur le trône de la maison d'Israël.18 Et d'entre les prêtres et d'entre les Lévites, il ne manquera pas un homme devant ma face qui offre des holocaustes, allume le sacrifice, et tue des victimes, tous les jours.
Note Jr. 33,18 : Et d’entre les prêtres, etc. Le sacerdoce des Juifs de la race d’Aaron étant éteint depuis plus de dix-huit siècles, ces promesses ne regardent que le sacerdoce éternel de Jésus-Christ, exercé par lui-même et par ses ministres dans l’Eglise chrétienne. ― Allume le sacrifice ; c’est-à-dire le feu qui brûle dans les sacrifices.
 
19 Et la parole du Seigneur fut adressée à Jérémie, disant :20 Voici ce que dit le Seigneur : Si mon alliance avec le jour et mon alliance avec la nuit peuvent être rendues vaines, en sorte qu'il n'y ait pas de jour et de nuit en leurs temps,21 Mon alliance avec David, mon serviteur, pourra aussi être vaine, en sorte qu'il n'y ait pas de lui un fils qui règne sur son trône, ni de Lévites et de prêtres qui soient mes ministres.
 
22 Comme les étoiles du ciel ne peuvent être comptées, ni le sable de la mer être mesuré, ainsi je multiplierai la race de David, mon serviteur, et les Lévites, mes ministres.
 
23 Et la parole du Seigneur fut adressée à Jérémie, disant :24 Est-ce que tu n'as pas vu comment a parlé ce peuple, disant : Les deux familles qu'avait choisies le Seigneur ont été rejetées ; et ils ont méprisé mon peuple, parce qu'il n'est plus une nation devant eux?
Note Jr. 33,24 : Les deux familles, ou races ; l’une royale et l’autre sacerdotale. On explique encore ceci des royaumes d’Israël et de Juda.
 
25 Voici ce que dit le Seigneur : Si je n'ai pas établi mon alliance entre le jour et la nuit, et des lois pour le ciel et pour la terre,
Note Jr. 33,25-26 : Idiotisme hébraïque : de même qu’il est certain que je suis maître du jour et de la nuit, de même il est certain que je rejetterai la race de Jacob.
26 Certainement, je rejetterai aussi la race de Jacob et de David, mes serviteurs, afin de ne pas prendre de leur race des princes de la race d'Abraham, d'Isaac et de Jacob; car je ramènerai leurs captifs, et j'aurai pitié d'eux.
Note Jr. 33,26 : Si l’on veut suivre l’ordre des temps, il paraît qu’il faut revenir de ce chapitre au 21e .

Chapitre 34

 | 
 | 
Chap. : 
Jugement du Seigneur sur Sédécias.
Violation de la loi touchant l’année sabbatique.
Vengeances du Seigneur contre l’infidélité de son peuple.
1 Parole qui fut adressée à Jérémie par le Seigneur, lorsque Nabuchodonosor, roi de Babylone, et toute son armée, et tous les royaumes de la terre qui étaient sous le pouvoir de sa main, et tous les peuples combattaient contre Jérusalem et contre toutes ses villes, disant :
Note Jr. 34,1-22 : IVe section : Efforts infructueux pour la conversion du peuple avant sa ruine totale, du chapitre 34 au chapitre 38. ― 1° La ruine totale d’Israël causée par son mépris de la loi, chapitres 34 et 35. ― Le peuple a rendu inutiles tous les efforts que Dieu a faits pour le convertir, il a violé constamment sa loi ; il doit donc expier ses crimes. ― 1° Pendant que Nabuchodonosor assiège la ville, et que Sédécias est déjà comme perdu, chapitre 34, versets 1 à 7, le peuple consent à mettre les esclaves en liberté, selon la loi, versets 8 à 10, mais il les reprend ensuite, verset 11, et Jérémie lui annonce qu’il sera vaincu et captif, versets 12 à 22. ― 2° L’infidélité d’Israël ne se manifeste pas moins par la comparaison que le Prophète établit entre lui et les Réchabites, de la race des Cinéens, voir 1 Paralipomènes, 2, 55. Les Réchabites ont été contraints, par l’invasion chaldéenne, de se réfugier dans Jérusalem. Jérémie, par ordre de Dieu, les invite à boire du vin. Ils refusent pour ne pas violer les prescriptions de leur père Jonadab. A cause de cette fidélité, Dieu leur promet de les conserver, tandis que Juda désobéissant périra, chapitre 35. Cet épisode des Réchabites se rapporte au siège de Jérusalem sous Joakim, voir Jérémie, 35, 1, non sous Sédécias. Il est placé ici, uniquement sans doute pour mieux faire comprendre comment Jérusalem avait mérité le sort qu’elle subit sous son dernier roi.
Note Jr. 34,1 : Ses villes ; les villes dépendantes de Jérusalem ; les autres villes de Juda qui n’étaient pas encore rendues. ― Disant. Voir Jérémie, 1, 4.
 
2 Voici ce que dit le Seigneur, Dieu d'Israël : Va, et parle à Sédécias, roi de Juda; et tu lui diras : Voici ce que dit le Seigneur : Voilà que moi, je livrerai cette cité aux mains du roi de Babylone, et il y mettra le feu.3 Et toi tu n'échapperas pas à sa main, mais tu seras pris très certainement, et tu seras livré à sa main: et tes yeux verront les yeux du roi de Babylone, et sa bouche parlera à ta bouche, et tu entreras à Babylone.4 Cependant écoute la parole du Seigneur, Sédécias, roi de Juda; voici ce que te dit le Seigneur : Tu ne mourras point par le glaive.5 Mais tu mourras en paix; et comme on a brûlé les corps de tes pères, des rois précédents qui ont ont été avant toi, ainsi on te brûlera ; et malheur, ô prince ! criera-t-on sur toi; parce que c'est moi qui ai prononcé cette parole, dit le Seigneur.
 
6 Et Jérémie, le prophète, dit toutes ces paroles à Sédécias, roi de Juda, dans Jérusalem.7 Et l'armée du roi de Babylone combattait contre Jérusalem, et contre toutes les cités de Juda qui étaient restées, contre Lachis et contre Azécha; car c'étaient les villes fortifiées, qui étaient restées des cités de Juda.
Note Jr. 34,7 : Lachis et Azécha ; deux villes de la partie méridionale de Juda. ― Qui étaient restées, etc. ; qui n’avaient pas encore été prises par l’ennemi.
 
8 Parole qui fut adressée à Jérémie par le Seigneur, après que le roi Sédécias eut fait un pacte avec tout le peuple dans Jérusalem, en publiant
Note Jr. 34,8 : En publiant (prædicans) ; se rapporte grammaticalement à parole (verbum) qui précède, mais logiquement à Seigneur.
9 Que chacun renvoyât libre son serviteur et chacun sa servante, Hébreu et Hébreue, et qu'ils n'exerçassent nullement leur domination sur eux, c'est-à-dire sur un Juif et leur frère.
Note Jr. 34,9 : Hébreue. Nous avons cru devoir conserver ce mot, qui se trouve dans toutes les anciennes versions françaises, et qui d’ailleurs n’est pas sans analogue dans notre langue.
10 Ils entendirent donc tous les princes et tout le peuple, qui avaient fait pacte que chacun renverrait libre son serviteur et chacun sa servante, et qu'ils n'exerceraient plus de domination sur eux; ils écoutèrent donc et les renvoyèrent.11 Mais ils changèrent ensuite, et ils reprirent leurs serviteurs et leurs servantes qu'ils avaient renvoyés libres, et les soumirent à la condition de serviteurs et de servantes.
 
12 Et la parole du Seigneur fut adressée à Jérémie, disant :13 Voici ce que dit le Seigneur, Dieu d'Israël : Moi, j'ai fait alliance avec vos pères au jour où je les ai retirés de la terre d'Egypte, de la maison de servitude, disant :14 Lorsque sept ans seront accomplis, que chacun renvoie son frère Hébreu, qui lui a été vendu ; il te servira six ans, puis tu le renverras d'auprès de toi libre; et vos pères ne m'ont point écouté et ils n'ont pas incliné leur oreille.
Note Jr. 34,14 : Voir Exode, 21, 2 ; Deutéronome, 15, 12.
15 Et vous, vous êtes tournés vers moi aujourd'hui ; vous avez fait ce qui était juste à mes yeux, en publiant la liberté chacun pour son ami ; et vous avez fait ce pacte en ma présence, dans la maison dans laquelle mon nom a été invoqué sur elle.
Note Jr. 34,15 : Dans laquelle mon nom a été invoqué sur elle. C’est ainsi qu’on lit dans les Septante aussi bien que dans la Vulgate, ce qui est évidemment une faute ; les mots sur elle sont de trop, ou il faut lire sur laquelle en supprimant dans et elle. L’hébreu porte en effet simplement sur laquelle ; mais alors le sens peut être : La maison qui a été appelée de mon nom ; qui porte mon nom. Comparer à Jérémie, 7, 10.
16 Et vous êtes revenus sur ce que vous aviez fait, et vous avez profané mon nom; et vous avez repris chacun votre esclave et chacun votre servante, que vous aviez renvoyés afin qu'ils fussent libres, et en leur propre pouvoir, et vous les avez réduits à vous être serviteurs et servantes.
 
17 A cause de cela voici ce que dit le Seigneur : Vous, vous ne m'avez pas écouté pour annoncer la liberté chacun à votre frère et chacun à votre ami ; voici que moi, dit le Seigneur, je vous annonce la liberté d'être abandonnés au glaive, à la peste et à la famine ; je vous livrerai à la vexation dans tous les royaumes de la terre.18 Et je traiterai les hommes qui violent mon alliance, et qui n'ont pas observé les paroles du pacte auxquelles ils ont consenti en ma présence, comme le veau qu'ils ont coupé en deux, et entre les parties duquel ils ont passé;
Note Jr. 34,18 : (Genèse, 15, 18 faux, c’est 15, 10, répétition, donc supprimé) Je traiterai, etc. C’est le vrai sens de ce verset, tant selon le texte hébreu que selon la Vulgate ; toute autre explication nous paraît peu fondée. ― Entre les parties desquels ils ont passé, pour rendre le pacte tout à fait solennel et inviolable. Voir Genèse, 15, 10.
19 Ces hommes sont les princes de Juda, les princes de Jérusalem, les eunuques et les prêtres, et tout le peuple de cette terre, qui ont passé entre les parties du veau;
Note Jr. 34,19 : Les eunuques. Voir, sur le sens de ce mot, Jérémie, 29, 2.
20 Je les livrerai donc aux mains de leurs ennemis, aux mains de ceux qui cherchent leur âme; et leurs corps morts seront en pâture aux volatiles du ciel et aux bêtes de la terre.
Note Jr. 34,20-21 : Qui cherchent, etc. ; hébraïsme, pour qui cherchent à leur ôter la vie.
21 Et Sédécias, roi de Juda, et ses princes, je les livrerai aux mains de leurs ennemis, et aux mains de ceux qui cherchent leurs âmes, et aux mains des armées du roi de Babylone, lesquelles se sont retirées de vous.22 Voilà que moi j'ordonne, dit le Seigneur, je les ramènerai dans cette cité, et ils combattront contre elle, et ils la prendront, et ils y mettront le feu; et les cités de Juda, j'en ferai une solitude pour qu'il n'y ait point d'habitant.
Note Jr. 34,22 : Si l’on veut suivre l’ordre des temps, il paraît qu’il faut passer d’ici au chapitre 37, verset 3.

Chapitre 35

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Le Seigneur confond l’infidélité des habitants de Juda par la fidélité des Réchabites.
Menaces contre les habitants de Juda.
Promesses en faveur des Réchabites.
1 Parole qui fut adressée à Jérémie par le Seigneur, dans les jours de Joakim, fils de Josias, roi de Juda, disant :
Note Jr. 35,1 ; 35.12 : Disant. Voir, sur ce mot, Jérémie, 1, 4.
 
2 Vas à la maison des Réchabites, et parle-leur; et tu les introduiras dans la maison du Seigneur, dans une des salles des trésors ; et tu leur donneras à boire du vin.
Note Jr. 35,2 : Réchabites ; descendants de Jonadab et de Réchab, menaient une vie exemplaire, étaient d’une abstinence rigoureuse et d’un désintéressement extraordinaire. Ils étaient Cinéens d’origine (voir 1 Paralipomènes, 2, 55). ― Une des salles des trésors ; c’est-à-dire une des chambres des édifices du temple, qui servaient d’habitations aux prêtres, de magasins, de salles pour les repas des sacrifices pacifiques.
 
3 Et je pris Jézonias, fils de Jérémie, fils d'Habsanias, et ses frères, et tous ses fils, et toute la maison des Réchabites;4 Et je les introduisis dans la maison du Seigneur, dans la chambre du trésor des fils d'Hanan, fils de Jégédélias, homme de Dieu, laquelle chambre était près de la chambre du trésor des princes, au-dessus du trésor de Maasias, fils de Sellum, qui était garde du vestibule.5 Et je mis devant les enfants de la maison des Réchabites des tasses pleines de vin et des coupes; et je leur dis : Buvez du vin.6 Et ils répondirent : Nous ne boirons pas de vin, parce que Jonadab, notre père, fils de Réchab, nous a ordonné, disant : Vous ne boirez jamais de vin, ni vous, ni vos enfants;7 Et vous ne bâtirez pas de maison, et vous ne sèmerez point de grains, et vous ne planterez pas de vignes, et vous n'en aurez point à vous, mais vous habiterez sous des tabernacles tous vos jours, afin que vous viviez de longs jours sur la terre dans laquelle vous êtes étrangers.8 Nous avons donc obéi à la voix de Jonadab, notre père, fils de Réchab, dans toutes les choses qu'il nous a ordonnées, en sorte que nous n'avons pas bu de vin durant tous nos jours, ni nous, ni nos femmes, ni nos fils, ni nos filles.9 Et que nous n'avons pas bâti de maisons pour y habiter; et nous n'avons eu ni vigne, ni champ, ni grain.10 Mais nous avons habité dans des tabernacles, et nous avons obéi à toutes les choses que nous a ordonnées Jonadab notre père.11 Mais lorsque Nabuchodonosor, roi de Babylone, est monté dans notre terre, nous avons dit: Venez, et entrons dans Jérusalem, à cause de l'armée des Chaldéens et à cause de l'armée de Syrie; et nous sommes demeurés dans Jérusalem.
Note Jr. 35,11 : A cause ; littéralement et par hébraïsme, de la face.
 
12 Et la parole du Seigneur a été adressée à Jérémie, disant :13 Voici ce que dit le Seigneur des armées, Dieu d'Israël : Va, et dis aux hommes de Juda et aux habitants de Jérusalem : Est-ce que vous ne recevrez jamais la correction, afin d'obéir à mes paroles, dit le Seigneur?14 Elles ont prévalu, les paroles de Jonadab, fils de Réchab, par lesquelles il ordonna à ses enfants de ne point boire de vin, et ils n'en ont pas bu jusqu'à ce jour, parce qu'ils ont obéi au précepte de leur père; mais moi je vous ai parlé, me levant dès le malin, et parlant, et vous ne m'avez pas obéi.
Note Jr. 35,14 : Me levant dès le matin ; hébraïsme, pour me hâtant.
15 Et j'ai envoyé vers vous mes serviteurs, les prophètes, me levant au point du jour, envoyant, et disant: Détournez-vous chacun de vos voies très mauvaises, et rendez bonnes vos œuvres; ne suivez pas des dieux étrangers, et ne les adorez pas ; et vous habiterez dans la terre que je vous ai donnée à vous et à vos pères; et vous n'avez pas incliné votre oreille, et vous ne m'avez pas écouté.
Note Jr. 35,15 : Voir Jérémie, 18, 11 ; 25, 5.
16 Ainsi les enfants de Jonadab, fils de Réchab, ont gardé fermement l'ordre que leur père leur avait donné; mais ce peuple ne m'a pas obéi.17 C'est pourquoi voici ce que dit le Seigneur des armées, Dieu d'Israël : Voilà que moi j'amènerai sur Juda et sur tous les habitants de Jérusalem toute l'affliction que j'ai prononcée contre eux; parce que je leur ai parlé, et ils n'ont pas écouté; je les ai appelés, et ils ne m'ont pas répondu.
 
18 Or Jérémie dit à la maison des Réchabites : Voici ce que dit le Seigneur des armées. Dieu d'Israël : Parce que vous avez obéi au précepte de Jonadab votre père, que vous avez gardé tous ses commandements, et que vous avez fait toutes les choses qu'il vous a ordonnées;19 A cause de cela, voici ce que dit le Seigneur des armées. Dieu d'Israël : Il ne manquera pas dans la race de Jonadab, fils de Réchab, d'homme se tenant tous les jours en ma présence.
Note Jr. 35,19 : Il ne manquera pas, etc. Les Réchabites furent menés avec les Juifs en captivité à Babylone, mais ils revinrent avec eux dans leur pays. Après leur retour, ils servirent dans le temple, mais seulement en qualité de chantres, de joueurs d’instruments, etc. (voir 1 Paralipomènes, 2, 55), et ils continuèrent à vivre dans la sobriété et la pauvreté.

Chapitre 36

 | 
 | 
Chap. : 
Jérémie dicte ses prophéties à Baruch qui les lit devant le peuple, puis devant les princes.
Le roi Joakim fait brûler le livre.
Jérémie les dicte une seconde fois, en ajoute de nouvelles, et annonce les vengeances du Seigneur contre Joakim.
Jérémie 36, 1-8 : Jérémie dicte ses prophéties à Baruch - Gravure de Gustave Doré
Jérémie 36, 1-8 : Jérémie dicte ses prophéties à Baruch - Gravure de Gustave Doré
1 Et il arriva dans la quatrième année de Joakim, fils de Josias, roi de Juda, que cette parole fut adressée à Jérémie par le Seigneur, disant :
Note Jr. 36,1-32 : 2° Malheurs d’Israël causés par sa résistance aux prophètes, du chapitre 36 au chapitre 38. ― Si le peuple périt, c’est parce qu’il est incorrigible et qu’il refuse d’entendre les prophètes que Dieu lui envoie, et de suivre leurs conseils. Jérémie le prouve : ― 1° en rapportant ce qui s’est passé par rapporte à lui sous Joakim. Il fait lire devant le peuple, par Baruch, ses prophéties. Le roi, irrité, jette au feu le rouleau qui les contient, et veut faire arrêter Jérémie et Baruch, mais Dieu ne permet pas qu’on les trouve. Jérémie annonce à la maison de David et au peuple que les menaces qu’il leur a faites s’accompliront irrévocablement, et il fait écrire de nouveau ses prophéties, chapitre 36. ― 2° Ce qui s’était passé du temps de Joakim se reproduit d’une manière à peu près semblable sous Sédécias, quoique ce dernier roi eût certains égards pour Jérémie. Celui-ci exhorte ses compatriotes à se soumettre aux Chaldéens, pendant que ces derniers ont interrompu le siège pour aller arrêter la marche des Egyptiens ; il part lui-même pour se réfugier à Anathoth, mais il est arrêté et jeté en prison. Sédécias apprend de lui le sort funeste qui l’attend ; il adoucit néanmoins sa captivité, chapitre 37. ― 3° Le Prophète exhorte de nouveau le peuple à subir le joug de Nabuchodonosor. Il est pour cela jeté au fond d’une citerne, où il aurait péri s’il n’en avait été retiré par Abdémélech, avec la permission du roi. Il conseille de nouveau à Sédécias de se rendre aux Chaldéens, mais le prince n’ose pas le faire, et Jérémie reste en prison jusqu’à ce que la ville tombe entre les mains de l’ennemi, chapitre 38.
Note Jr. 36,1 : Disant. Voir, sur ce mot, Jérémie, 1, 4. ― La quatrième année du règne de Joakim en 605.
2 Prends un rouleau de livre et tu y écriras toutes les paroles que je t'ai dites contre Israël, et contre Juda, et contre tous les peuples, depuis le jour où je t'ai parlé, depuis les jours de Josias, jusqu'à ce jour;
Note Jr. 36,2, etc. : Rouleau de livre, ou rouleau de feuille, selon l’hébreu ; expression que la Vulgate elle-même rend quelquefois simplement par livre. Anciennement on faisait les livres d’écorces d’arbres, de papyrus, de toile, etc. Ceux qui étaient d’une matière flexible se roulaient autour d’un bâton ; de là le nom de volume (volumen) ou rouleau.
3 Pour voir si par hasard, la maison de Juda apprenant tous les maux que moi je pense leur faire, chacun reviendra de ses voies très mauvaises; et je lui pardonnerai son iniquité et son péché.
 
4 Jérémie appela donc Baruch, fils de Nérias, et Baruch écrivit, sorties de la bouche de Jérémie sur un rouleau de livre, toutes les paroles que le Seigneur lui avait dites.
Note Jr. 36,4 : Baruch. Voir sur lui l’Introduction à sa prophétie.
 
5 Et Jérémie ordonna à Baruch, disant : Moi je suis enfermé, et je ne puis entrer dans la maison du Seigneur.6 Entre donc, toi, et lis d'après le rouleau dans lequel tu as écrit, sorties de ma bouche, les paroles du Seigneur, le peuple entendant dans la maison du Seigneur, au jour de jeûne; de plus tous ceux de Juda qui viennent de leurs cités entendant, tu les leur liras;
Note Jr. 36,6 : Au jour de jeûne. Si ce jeûne est le même que celui qui, d’après le verset 9, fut publié au neuvième mois, c’était un jeûne extraordinaire ; car la loi n’en ordonnait aucun pour le neuvième mois.
7 Pour voir si par hasard leur prière tombera devant le Seigneur, et s'ils reviendront chacun de sa voie très mauvaise; parce que grande est la fureur et l'indignation avec laquelle a parlé le Seigneur contre son peuple.
 
8 Et Baruch, fils de Nérias, fit selon tout ce que lui avait ordonné Jérémie, le prophète, lisant dans le rouleau les paroles du Seigneur, dans la maison du Seigneur.
 
9 Or il arriva en la cinquième année de Joakim, fils de Josias, roi de Juda, dans le neuvième mois, qu'on publia un jeûne en présence du Seigneur, pour tout le peuple dans Jérusalem et pour toute la multitude qui avait afflué des cités de Juda dans Jérusalem.
Note Jr. 36,9 : En la cinquième année de Joakim, en 604. ― Dans le neuvième mois, novembre-décembre.
10 Et Baruch lut dans le rouleau les paroles de Jérémie dans la maison du Seigneur, dans la chambre du trésor de Gamarias, fils de Saphan, le scribe, dans le vestibule supérieur, à l'entrée de la porte neuve de la maison du Seigneur, tout le peuple entendant.
Note Jr. 36,10 : Chambre du trésor de Gamarias. Voir Jérémie, 35, 2. ― Le vestibule supérieur ; c’était probablement le parvis des prêtres. ― La porte neuve. Voir Jérémie, 26, 10.
11 Et lorsque Michée, fils de Gamarias, fils de Saphan, eut entendu toutes les paroles du Seigneur écrites dans le livre,12 Il descendit dans la maison du roi, en la chambre du trésor du scribe; et voilà que là tous les princes étaient assis : Elisama le Scribe, et Dalaïas, fils de Séméias, et Elnathan, fils d'Achobor, et Gamarias, fils de Saphan, et Sédécias, fils d'Hananias, et tous les princes.13 Et Michée leur rapporta toutes les paroles qu'il avait entendues de Baruch, lisant dans le rouleau aux oreilles du peuple.
 
14 C'est pourquoi tous les princes envoyèrent à Baruch Judi, fils de Nathanias, fils de Sélémias, fils de Chusi, disant : Prends en ta main le rouleau que tu as lu, le peuple entendant, et viens. Baruch, fils de Nérias, prit donc le rouleau en sa main, et vint à eux.15 Et ils lui dirent : Assieds-toi, et lis ces choses à nos oreilles. Et Baruch lut à leurs oreilles.16 Ainsi, lorsqu'ils eurent entendu toutes les paroles, ils se regardèrent les uns les autres avec étonnement, et ils dirent à Baruch : Nous devons rapporter au roi toutes ces paroles.17 Et ils l'interrogèrent, disant : Déclare-nous comment tu as écrit toutes ces paroles sorties de la bouche de Jérémie.18 Or Baruch leur dit : Il me disait de sa bouche toutes ces paroles comme s'il les avait lues ; et moi je les écrivais dans le rouleau avec de l'encre.19 Et les princes dirent à Baruch : Va, et cache-toi, ainsi que Jérémie, et que personne ne sache où vous serez.
 
20 Et ils entrèrent chez le roi dans le vestibule; quant au rouleau, ils l'avaient déposé dans la chambre du trésor d'Elisama, le scribe, et ils rapportèrent, le roi entendant, toutes les paroles.21 Et le roi envoya Judi afin de prendre le rouleau; lequel l'ayant pris de la chambre du trésor d'Elisama, le scribe, le lut, le roi entendant, ainsi que tous les princes qui étaient autour du roi.22 Or le roi était assis dans sa maison d'hiver au neuvième mois; et un brasier était placé devant lui, plein de charbons ardents.
Note Jr. 36,22 : Le neuvième mois correspondant à novembre-décembre est relativement froid à Jérusalem, surtout quand souffle le vent du nord. La neige tombe quelquefois dans cette ville à cette époque. ― Dans sa maison d’hiver ; dans la partie de la maison que le roi habitait l’hiver. ― Un brasier. Les maisons orientales n’ayant pas de cheminées, on les chauffait avec des charbons ardents mis dans un brasier, vase ou réchaud.
23 Lorsque Judi eut lu trois ou quatre pages, le roi coupa le rouleau avec le canif du scribe, et le jeta dans le feu qui était sur le brasier, jusqu'à ce que le volume entier fût consumé par le feu qui était dans le brasier.
Note Jr. 36,23 : Trois ou quatre pages ; hébreu : colonnes du volume, qui était de papyrus ou de cuir ; c’est pour cela qu’il est coupé avec un petit couteau.
24 Et le roi et tous ses serviteurs qui entendirent toutes ces paroles, ne craignirent pas, et ne déchirèrent pas leurs vêtements.
Note Jr. 36,24 : Ces paroles ; les paroles contenues dans le rouleau.
25 Mais cependant Elnathan et Dalaïas et Gamarias, s'opposèrent au roi, afin qu'il ne brûlât point le livre ; et il ne les écouta point.26 Et le roi ordonna à Jérémiel, fils d'Amélech, et à Saraïas, fils d'Ezriel, et à Sélémias, fils d'Abdéel, de prendre Baruch, le scribe, et Jérémie, le prophète; mais le Seigneur les cacha.
 
27 Et la parole du Seigneur fut adressée à Jérémie, le prophète, après que le roi eut brûlé le rouleau et les paroles que Baruch avait écrites et qui étaient sorties de la bouche de Jérémie, disant :
Note Jr. 36,27 : Disant. Voir, sur ce mot, Jérémie, 1, 4.
28 Reprends un autre rouleau, et écris-y toutes les paroles qui étaient dans le premier rouleau qu'a brûlé Joakim, roi de Juda.29 Et à Joakim, roi de Juda, tu diras : Voici ce que dit le Seigneur: Tu as brûlé ce rouleau, disant : Pourquoi as-tu écrit dans ce livre en publiant : Soudain viendra le roi de Babylone, et il dévastera cette terre et il en fera disparaître l'homme et la bête?30 A cause de cela, voici ce que dit le Seigneur contre Joakim, roi de Juda : Il n'y aura pas de lui de prince qui s'assiéra sur le trône de David ; et son cadavre sera jeté à la chaleur du jour et à la gelée de la nuit.
Note Jr. 36,30 : Il n’y aura pas, etc. Jéchonias, fils de Joakim, n’ayant régné que trois mois, et encore sous la dépendance des Chaldéens, son règne n’est compté pour rien. Son successeur fut Sédécias, son oncle, et dernier roi de Juda. ― Voir plus haut, Jérémie, note 21.2.
31 Et je visiterai contre lui, et contre sa race, et contre ses serviteurs, leurs iniquités ; et j'amènerai sur eux et sur les habitants de Jérusalem et sur les hommes de Juda tout le mal que je leur ai annoncé, et ils ne m'ont pas entendu.
 
32 Or Jérémie prit un autre rouleau et le donna à Baruch, fils de Nérias, le scribe, qui y écrivit, sorties de la bouche de Jérémie, toutes les paroles qui étaient dans le livre qu'avait brûlé Joakim, roi de Juda ; et il y ajouta en outre beaucoup plus de paroles qu'il n'y en avait auparavant.

Chapitre 37

 | 
 | 
Chap. : 
Sédécias se recommande aux prières de Jérémie.
Nabuchodonosor marche contre le roi d’Egypte ; Jérémie prédit qu’il reviendra contre Jérusalem.
Le Prophète est arrêté, et mis dans un cachot ; Sédécias l’en retire.
1 Et le roi Sédécias, fils de Josias, régna en la place de Jéchonias, fils de Joakim, Nabuchodonosor, roi de Babylone, l'ayant établi roi dans la terre de Juda.
Note Jr. 37,1-2 : La terre ; de Juda.
Note Jr. 37,1 : Voir 4 Rois, 24, 17.
2 Et il n'obéit pas, lui, ni ses serviteurs, ni tout le peuple de la terre aux paroles du Seigneur qu'il avait dites par l'entremise de Jérémie, le prophète.
 
3 Et le roi Sédécias envoya Juchal, fils de Sélémias, et Sophonias, le prêtre, fils de Maasias, vers Jérémie, le prophète, disant : Priez pour nous le Seigneur notre Dieu.
Note Jr. 37,3 : Sophonias, le prêtre. Voir Jérémie, 21, 1. ― Juchal se montre plus loin, voir Jérémie, 38, 1, ennemi de Jérémie.
4 Or, Jérémie se promenait librement au milieu du peuple; car on ne l'avait pas encore mis dans la garde de la prison. Enfin l'armée de Pharaon sortit de l'Egypte ; et les Chaldéens qui assiégeaient Jérusalem, entendant cette nouvelle , s'éloignèrent de Jérusalem.
Note Jr. 37,4 : Dans la garde de la prison. Voir plus haut, Jérémie, 32, 2. ― L’armée de Pharaon, Apriès ou Hophra, appelé plus loin, voir Jérémie, 44, 30, Ephrée, Pharaon de la XXVIe dynastie, originaire de Saïs, fils de Psammétique II, petit-fils de Néchao II. Il partit pour attaquer les Chaldéens, qui suspendirent le siège de Jérusalem afin d’aller à sa rencontre et arrêtèrent sa marche. Plus tard, il reçut avec bienveillance les Juifs qui se réfugièrent en Egypte. Il régna de 590 à 571 avant Jésus-Christ.
5 Et la parole du Seigneur fut adressée à Jérémie, le prophète, disant :
Note Jr. 37,5 : Disant. Voir, sur ce mot, Jérémie, 1, 4.
 
6 Voici ce que dit le Seigneur, Dieu d'Israël : Ainsi vous direz au roi de Juda, qui vous a envoyés pour me consulter : Voilà que l'armée de Pharaon, qui est sortie à votre secours, retournera dans sa terre en Egypte ;7 Et les Chaldéens reviendront, et ils combattront contre cette cité ; et ils la prendront et ils y mettront le feu.8 Voici ce que dit le Seigneur : Ne trompez pas vos âmes, disant : Les Chaldéens s'en iront et se retireront de nous; parce qu'ils ne s'en iront pas.9 Mais quand même vous auriez battu toute l'armée des Chaldéens qui combattent contre vous, et qu'il en serait resté seulement quelques blessés, ils sortiraient chacun de leur tente, et mettraient à feu cette cité.10 Ainsi lorsque l'armée des Chaldéens se fut retirée de Jérusalem, à cause de l'armée de Pharaon,
 
11 Jérémie sortit de Jérusalem, afin d'aller dans la terre de Benjamin, et d'y partager son bien en présence des citoyens.
Note Jr. 37,11 : D’y partager son bien. Locution obscure. Le sens le plus naturel est, comme l’explique Théodoret, qu’il voulait aller faire ses provisions de vivres pour passer le temps du siège.
12 Et lorsqu'il fut parvenu à la porte de Benjamin, il y avait là un garde qui veillait à la porte à son tour, du nom de Jérias, fils de Sélémias, fils d'Hananias; et il arrêta Jérémie, le prophète, disant : Tu fuis vers les Chaldéens.
Note Jr. 37,12 : La porte de Benjamin ; probablement au nord de Jérusalem, peut-être vers l’endroit où est aujourd’hui la porte de Damas.
13 Et Jérémie répondit : Cela est faux, je ne fuis point vers les Chaldéens. Et Jérias ne l'écouta pas; mais il saisit Jérémie, et l'amena devant les princes.14 A cause de cela les princes, irrités contre Jérémie, le firent battre et l'envoyèrent en la prison qui était dans la maison de Jonathan, le scribe; car c'est lui qui était préposé sur la prison.
Note Jr. 37,14 : En la prison. C’était une prison souterraine, comme ont le voit par le verset 15, insalubre et fort dure, voir Jérémie, 38, 26.
15 C'est pourquoi Jérémie entra dans la maison de la fosse et dans le cachot des esclaves; et Jérémie y demeura bien des jours.
Note Jr. 37,15 : La maison de la fosse ; c’est-à-dire la maison dans laquelle il y avait une fosse, une prison souterraine, une basse-fosse. Comparer au verset précédent.
 
16 Or le roi Sédécias l'envoya retirer, et il l'interrogea en secret dans sa maison, et dit : Crois-tu qu'il y a quelque parole venant du Seigneur? Et Jérémie : Il y en a; et il ajouta : Vous serez livré aux mains du roi de Babylone.
Note Jr. 37,16 : Quelque parole venant du Seigneur ; une prédiction.
17 Et Jérémie dit au roi Sédécias : En quoi ai-je péché contre vous, contre vos serviteurs et contre votre peuple, pour que vous m'ayez envoyé dans la maison de la prison?
Note Jr. 37,17 : La maison de la prison. Voir Jérémie, note 37.14.
18 Où sont vos prophètes qui vous prophétisaient, et qui disaient : Le roi de Babylone ne viendra pas contre vous et contre cette terre?19 Maintenant donc, écoutez, je vous conjure, mon seigneur roi; que ma prière instante soit puissante en votre présence ; et ne me renvoyez pas dans la maison de Jonathan, le scribe, de peur que je n'y meure.20 Le roi Sédécias ordonna donc que Jérémie fût mis dans le vestibule de la prison, et qu'on lui donnât tous les jours une miche de pain, outre les mets ordinaires, jusqu'à ce que tout le pain de la cité fût consumé; et Jérémie demeura dans le vestibule de la prison.
Note Jr. 37,20 : Si on veut suivre l’ordre des temps, il faut passer d’ici aux chapitres 32 et 33. ― Dans le vestibule de la prison du palais royal.

Chapitre 38

 | 
 | 
Chap. : 
Jérémie est mis dans une basse-fosse.
Abdémélech l’en retire.
Sédécias le consulte en secret ; Jérémie lui conseille de se rendre aux Chaldéens.
Sédécias lui recommande le secret sur cet entretien.
Jérémie le lui garde.
1 Or Saphatias, fils de Mathan, et Gédélias, fils de Phassur, et Juchal, fils de Sélémias, et Phassur, fils de Melchias, entendirent les paroles que Jérémie adressait à tout le peuple, disant :
Note Jr. 38,1 : Phassur. Voir plus haut, Jérémie, 21, 1. Juchal. Voir Jérémie, 37, 3.
2 Voici ce que dit le Seigneur : Quiconque demeurera dans cette cité mourra par le glaive, et par la famine et par la peste ; mais celui qui s'enfuira vers les Chaldéens vivra, et son âme sera saine et sauve, et il vivra.
Note Jr. 38,2 : Voir Jérémie, 21, 9. ― Son âme ; hébraïsme, pour sa personne, lui. Dieu avait expressément ordonna aux Juifs de se rendre aux Chaldéens. Voir Jérémie, 21, 9, sur le motif de ce commandement.
3 Voici ce que dit le Seigneur : En étant livrée, cette cité sera livrée en la main de l'armée du roi de Babylone, et il la prendra.
Note Jr. 38,3 : Etant livrée, sera livrée ; hébraïsme pour sera certainement ou entièrement livrée.
 
4 Et les princes dirent au roi : Nous vous prions que cet homme soit mis à mort, car c'est à dessein qu'il affaiblit les mains des hommes de guerre qui sont demeurés dans cette cité, et les mains de tout le peuple, leur disant ces paroles; vu que cet homme ne cherche pas la paix de ce peuple, mais son malheur.
Note Jr. 38,4 : Les mains ; en les décourageant. ― La paix ; ou selon l’hébreu, le bien, le salut, le bonheur complet.
5 Et le roi Sédécias dit : Voici qu'il est entre vos mains; car il n'est pas juste que le roi vous refuse quelque chose.6 Ils prirent donc Jérémie et le jetèrent dans la fosse de Melchias, fils d'Amélech, qui était dans le vestibule de la prison; et ils descendirent Jérémie avec des cordes dans cette fosse dans laquelle il n'y avait pas d'eau, mais de la boue ; c'est pourquoi Jérémie descendit dans la boue.
Note Jr. 38,6 : Dans la fosse ; dans la citerne. ― De Melchias ; fils du roi ou de race royale, d’après l’hébreu.
 
7 Mais Abdémélech, l'Ethiopien, eunuque qui était dans la maison du roi, apprit qu'on avait jeté Jérémie dans la fosse; or le roi était assis à la porte de Benjamin.
Note Jr. 38,7 : A la porte de Benjamin. Voir plus haut, Jérémie, 37, 12. ― Abdémélech l’Ethiopien devait être un esclave qui avait été acheté par le roi.
8 Et Abdémélech sortit de la maison du roi, et parla au roi, disant:9 Mon Seigneur roi, ces hommes ont mal agi en tout ce qu'ils ont fait contre Jérémie, le prophète, le jetant dans la fosse afin qu'il y meure de faim, car il n'y a plus de pain dans la cité.10 C'est pourquoi le roi ordonna à Abdémélech, l'Ethiopien, disant : Prends avec toi trente hommes, et ôte Jérémie, le prophète, de la fosse, avant qu'il meure.11 Abdémélech donc, ayant pris ces hommes avec lui, entra dans la maison du roi, dans un lieu qui était sous le cellier; et il en tira de vieilles étoffes et de vieux chiffons qui étaient pourris, et les descendit jusqu'à Jérémie avec des cordes.
Note Jr. 38,11 : Qui était sous le cellier. Hébreu : sous la chambre du trésor.
12 Et Abdémélech, l'Ethiopien, dit à Jérémie : Mets ces vieilles étoffes et ces chiffons déchirés et pourris sous tes aisselles et sur les cordes. Jérémie fit donc ainsi.13 Et ils enlevèrent Jérémie avec les cordes, et ils le tirèrent de la fosse; mais Jérémie demeura dans le vestibule de la prison.
 
14 Et le roi Sédécias envoya, et fit venir vers lui Jérémie, le prophète, à la troisième porte qui était dans la maison du Seigneur ; et le roi dit à Jérémie : Moi je te demande une chose ; ne me cache rien.
Note Jr. 38,14 : La troisième porte ; elle est inconnue ; le savant rabbin Kimchi, et après lui D. Calmet, Menochius (Ménochius ?), etc., pensent que c’est celle par laquelle on entrait du palais du roi dans le temple. ― Une chose ; ou quelque chose ; c’est le sens que paraît avoir ici comme dans une foule d’autres passages le terme hébreu correspondant, rendu dans la Vulgate par discours, entretien (sermonem).
15 Or Jérémie dit à Sédécias : Si je vous annonce la vérité, est-ce que vous ne me tuerez pas? et si je vous donne un conseil, vous ne m'écouterez pas.16 Le roi Sédécias jura donc à Jérémie secrètement, disant : Le Seigneur vit! qui nous a fait cette âme, si je te fais mourir, et si je te livre aux mains de ces hommes qui cherchent ton âme.
Note Jr. 38,16 : Le Seigneur vit ! c’est-à-dire je jure par le Seigneur. ― Qui nous, etc. ; qui a créé en nous cette âme qui nous fait vivre. ― Si je te fais mourir, etc. ; pour je ne te ferai pas mourir, etc. Dans les formules du serment, les Hébreux employaient la particule si, quand ils juraient qu’ils ne feraient pas une chose, et ils y ajoutaient la négation, lorsqu’ils juraient qu’ils la feraient. Cette manière de s’exprimer vient de ce qu’ils omettaient par euphémisme, l’imprécation qui suit les jurements ; par exemple : Je veux qu’il m’arrive tel mal, tel malheur, si, etc. ― Qui cherchent ton âme ; hébraïsme, pour qui cherchent à t’ôter la vie.
17 Et Jérémie dit à Sédécias : Voici ce que dit le Seigneur des armées, le Dieu d'Israël : Si tu sors pour aller voiries princes du roi de Babylone, ton âme vivra, et le feu ne sera pas mis à cette cité, et tu seras sauvé, ainsi que ta maison.
Note Jr. 38,17 : Si tu sors, etc. Voir sur le motif de ce commandement, Jérémie, 21, 9. Le roi Nabuchodonosor n’était pas alors en personne au siège de Jérusalem, où son armée était commandée par ses généraux ; il se trouvait à Réblatha, en Syrie.
18 Mais si tu ne sors pas vers les princes du roi de Babylone, cette cité sera livrée aux mains des Chaldéens, et ils y mettront le feu, et toi, tu n'échapperas pas de leurs mains.
 
19 Et le roi Sédécias dit à Jérémie : Je suis en peine à cause des Juifs qui ont passé du côté des Chaldéens ; dans la crainte que je ne sois livré entre leurs mains, et qu'ils ne se jouent de moi.20 Mais Jérémie répondit : On ne vous livrera pas; écoutez, je vous prie, la voix du Seigneur que je vous annonce; et bien vous sera, et votre âme vivra.21 Si vous ne voulez point sortir, voici ce que le Seigneur m'a montré :22 Voilà que toutes les femmes qui seront demeurées dans la maison du roi de Juda seront conduites aux princes du roi de Babylone; et elles diront elles-mêmes : Ils vous ont séduit, et ils ont prévalu contre vous, les hommes qui vivaient en paix avec vous ; ils vous ont plongé dans la fange et ont mis vos pieds dans des lieux glissants, et ils se sont retirés de vous.23 Et toutes vos femmes et vos enfants seront conduits aux Chaldéens; et vous n'échapperez pas à leurs mains, mais vous serez pris dans la main du roi de Babylone ; et cette cité, il y mettra le feu.
 
24 Sédécias dit donc à Jérémie : Que personne ne sache ces paroles que tu m'as dites, et tu ne mourras pas.25 Mais si les princes apprennent que je t'ai parlé, et qu'ils viennent te dire : Fais-nous connaître ce que tu as dit au roi, ne nous cache rien, et nous ne te tuerons pas, et ce que t'a dit le roi;26 Tu leur diras : Moi j'ai répandu mes prières devant le roi, afin qu'il ne me fît pas ramener dans la maison de Jonathan ; car j'y mourrais.
 
27 Tous les princes vinrent donc vers Jérémie et l'interrogèrent, et il parla selon tout ce que le roi lui avait ordonné, et ils le laissèrent en paix ; car rien n'avait été entendu.
Note Jr. 38,27 : Rien n’avait, etc. ; rien n’avait été su de ce qu’ils s’étaient dit l’un à l’autre.
 
28 Or, Jérémie demeura dans le vestibule de la prison jusqu'au jour auquel fut prise Jérusalem; car il arriva que Jérusalem fut prise.
Note Jr. 38,28 : Si l’on voulait suivre l’ordre des temps, il paraît qu’il faudrait mettre ici les quatre derniers versets du chapitre suivant.

Chapitre 39

 | 
 | 
Chap. : 
Prise de Jérusalem.
Fuite de Sédécias.
Ce prince est arrêté et conduit devant Nabuchodonosor, qui fait mourir ses enfants, lui fait arracher les yeux à lui-même en le chargeant de fers.
Pauvres laissés dans la Judée.
Jérémie est mis en liberté.
Prophétie en faveur d’Abdémélech.
Jérémie 39, 1-9 : Deuil de Jérusalem après sa ruine - Gravure de Gustave Doré
Jérémie 39, 1-9 : Deuil de Jérusalem après sa ruine - Gravure de Gustave Doré
1 La neuvième année de Sédécias, roi de Juda, au dixième mois, Nabuchodonosor, roi de Babylone, vint et toute son armée devant Jérusalem, et ils en faisaient le siège.
Note Jr. 39,1-18 : Ve section : Accomplissement des prophéties contre Jérusalem, du chapitre 39 au chapitre 45. ― 1° Prise de Jérusalem, chapitre 39. La mesure des iniquités de Juda et de Jérusalem est à son comble ; la ville est prise, versets 1 et 2 ; Sédécias a les yeux crevés et est emmené à Babylone ; la capitale et le temple sont brûlés, versets 3 à 10 ; Jérémie et Abdémélech échappent à la ruine, versets 11 à 18. Ainsi sont accomplies les prophéties.
Note Jr. 39,1 : Voir 4 Rois, 25, 1 ; Jérémie, 52, 4. ― Dixième mois ; appelé Tébeth à Esther, 2, 16. Commençait à la nouvelle lune de janvier. ― La neuvième année de Sédécias, en 589.
 
2 Mais la onzième année de Sédécias, au quatrième mois, le cinquième jour, la cité fut ouverte.
Note Jr. 39,2 : Quatrième mois ; dont le nom hébreu Tammoux ne se trouve pas dans la Bible, commençait à la nouvelle lune de juillet. ― Le cinquième jour ; l’hébreu porte le neuvième, ainsi que les Septante, le chaldéen, le syriaque, plusieurs exemplaires latins, enfin le texte même de Jérémie, 52, 6, et celui de 4 Rois, 25, 3. ― La cite fut ouverte ; c’est-à-dire que l’ennemi ayant fait une brèche au mur, la ville fut prise d’assaut.
3 Et tous les princes du roi de Babylone entrèrent, et se postèrent à la porte du milieu : Nérégel, Séréser, Sémégarnabu, Sarsachim, Rabsarès, Nérégel, Séréser, Rebmag, et tous les autres princes du roi de Babylone.
Note Jr. 39,3 : A la porte du milieu ; peut-être dans la place qui était devant la porte de la seconde enceinte ; car Jérusalem avait plusieurs enceintes de murs. ― Nérégel et Séréser sont répétés deux fois dans ce verset ; ils le sont également dans le texte hébreu. ― Nérégel, Séréser sont à tort séparés par une virgule. Ces deux mots appartenaient au même nom babylonien : Nergal-sar-usur, c’est-à-dire « le dieu Nergal protège le roi ». Sémégar, désigne peut-être son titre, gardien du trésor, en le lisant samgar ou damkar. Rabsarès et Rebmag sont aussi des titres de dignités babyloniennes, la première est celle de Nabusachar, comme lisent les Septante ; la seconde, celle du second Nérégel Séréser. On explique Rabsarès par chef des eunuques et Rebmag par chef des mages, mais ces explications ne sont pas certaines. Ce qui est sûr, c’est que ce sont des titres de dignité. Il y a donc dans ce verset le nom de trois grands officiers avec l’indication de leur charge et non pas huit noms propres.
 
4 Et lorsque Sédécias, roi de Juda, et tous les hommes de guerre les eurent aperçus, ils s'enfuirent ; et ils sortirent la nuit de la cité par la voie du jardin du roi, et par la porte qui était entre les deux murs, et ils se dirigèrent vers la voie du désert.
Note Jr. 39,4 : Par la voie du jardin du roi. Ce jardin étai situé dans la vallée d’Hinnom, et arrosé par la piscine de Siloé, au sud de Jérusalem. Les Chaldéens ne pouvaient camper dans cette vallée si profonde. C’était donc l’endroit par où il était le plus facile d’échapper à leur surveillance. On pouvait aussi aisément par là aller prendre la route de Jéricho sur le versant méridional du mont des Oliviers. ― La porte entre les deux murs ; le mur de l’extrémité orientale de Sion et celui de l’extrémité occidentale d’Ophel.
5 Mais l'armée des Chaldéens les poursuivit ; et ils prirent Sédécias dans les champs de la solitude de Jéricho, et ils l'amenèrent prisonnier à Nabuchodonosor, roi de Babylone, à Réblatha qui est en la terre d'Emath; et Nabuchodonosor lui prononça son arrêt.
Note Jr. 39,5 : Réblatha ; ou selon sa forme véritable, Rébla, dans la terre d’Emath, en Cœlésyrie, sur l’Oronte.
6 Et le roi de Babylone fit mourir les deux fils de Sédécias à Réblatha, sous ses yeux, et tous les nobles de Juda, le roi de Babylone les fit mourir.
Note Jr. 39,6 : Ses yeux ; les yeux de Sédécias, leur père.
7 Il arracha aussi les yeux à Sédécias, et le chargea de fers aux pieds, afin qu'il fût emmené à Babylone.
Note Jr. 39,7 : Il arracha ses yeux, etc. Les bas-reliefs assyriens nous montrent les rois de Ninive, crevant eux-mêmes les yeux de leurs ennemis vaincus et enchaînés.
8 Les Chaldéens mirent aussi le feu à la maison du roi et aux maisons du peuple, et ils renversèrent le mur de Jérusalem.9 Et les restes du peuple qui étaient demeurés dans Jérusalem, et les transfuges qui s'étaient réfugiés auprès de lui, et les restants du peuple qui étaient demeurés, Nabuzardan, chef de la milice, les transféra à Babylone.
Note Jr. 39,9 : Nabuzardan ; en babylonien ; Nabuziriddina, « le dieu Nébo donne une postérité, un fils », était le général en chef chaldéen.
10 Et quant à la foule des pauvres qui ne possédaient absolument rien, Nabuzardan, chef de la milice, la laissa dans la terre de Juda et lui donna des vignes et des citernes en ce jour-là.
Note Jr. 39,10 : Des citernes ; une des choses les plus précieuses dans ce pays sans eau.
 
11 Mais Nabuchodonosor, roi de Babylone, avait donné à Nabuzardan, chef de la milice, cet ordre touchant Jérémie, disant :12 Prends-le et tiens sur lui tes yeux, et ne lui fais aucun mal : mais comme il voudra, ainsi tu lui feras.
Note Jr. 39,12 : Tiens sur lui tes yeux ; c’est-à-dire aie grand soin de lui.
13 Nabuzardan donc, chef de la milice, envoya, et Nabusezban, et Rabsarès, et Nérégel, et Séréser, et Rebmag, et tous les autres grands du roi de Babylone,
Note Jr. 39,13 : Nabusezban est peut-être le second personnage du verset 3 dont les syllabes ont été en partie corrompues, mais correctement jointes cette fois ; rabsarès est son titre, comme rebmag est celui de Nérégelséréser. Tous les et qu’on lit entre ces mots ont été ajoutés par saint Jérôme au texte original, parce que ce docteur avait cru que c’étaient autant de noms propres.
14 Envoyèrent et firent sortir Jérémie du vestibule de la prison, et ils le remirent à Godolias, fils d'Ahicam, fils de Saphan, afin qu'il entrât dans une maison et qu'il habitât au milieu du peuple.
Note Jr. 39,14 : Godolias. Voir plus haut, Jérémie, note 26.24.
 
15 Mais à Jérémie avait été adressée la parole du Seigneur, lorsqu'il était enfermé dans le vestibule de la prison, disant :
Note Jr. 39,15 : Disant. Voir, sur ce mot, Jérémie, 1, 4.
 
16 Va, et parle à Abdémélech l'Ethiopien, disant : Voici ce que dit le Seigneur des armées, Dieu d'Israël : Voilà que j'amènerai mes paroles sur cette cité, pour son mal, et non pour son bien : elles auront lieu en ce jour-là devant tes yeux.
Note Jr. 39,16 : J’amènerai, etc. ; j’exécuterai mes menaces contre, etc. ― Abdémélech. Voir plus haut, Jérémie, 38, 7.
17 Et je te délivrerai, en ce jour-là, dit le Seigneur; et tu ne seras pas livré aux mains des hommes que tu redoutes;18 Mais, t'en retirant, je te délivrerai, et tu ne tomberas pas sous le glaive; mais ta vie te sera sauvée, parce que tu as eu confiance en moi, dit le Seigneur.

Chapitre 40

 | 
 | 
Chap. : 
Nabuzardan met Jérémie en liberté.
Le Prophète se retire auprès de Godolias.
Les Juifs dispersés par la fuite se rassemblent.
Baalis, roi des Ammonites, envoie Ismahel pour tuer Godolias.
1 Paroles qui furent adressées à Jérémie par le Seigneur après qu'il fut mis en liberté à Rama par Nabuzardan, chef de la milice, quand il le prit lié de chaînes au milieu de ceux qui émigraient de Jérusalem et de Juda et étaient conduits à Babylone.
Note Jr. 40,1-16 : 2° Sort des Juifs qui sont laissés en Palestine ; leur fuite en Egypte, du chapitre 40 au chapitre 45. Un certain nombre de Juifs avaient été laissés en Palestine, mais ils ne devaient pas échapper au châtiment qu’ils avaient mérité par leurs crimes, comme ceux qui avaient été déportés à Babylone. ― 1° Jérémie, ayant eu la permission de demeurer où il voulait, se rendit près de Godolias, gouverneur du pays, à Masphath, chapitre 40, versets 1 à 6. ― Un grand nombre de ceux qui étaient restés dans leur patrie y vont à sa suite, versets 7 à 12. ― Là, Johanan prévient Godolias que le roi d’Ammon, Baalis, veut le faire périr, mais le gouverneur ne veut pas le croire, versets 13 à 16. ― Il tombe sous les coups d’Ismahel, le séide de Baalis, ainsi que beaucoup de Juifs, chapitre 41, versets 1 à 7. ― Ismahel emmène quelques autres Juifs prisonniers. Ceux-ci sont délivrés en route par Johanan, versets 8 à 16. ― 2° Les débris du peuple, malgré les conseils de Jérémie, par la peur de la vengeance que les Chaldéens tireront du meurtre de Godolias, s’enfuirent en Egypte, et y entraînent de force le Prophète, du chapitre 41, verset 17 au chapitre 43, verset 7― 3° C’est là , comme il le leur prédit, qu’ils seront punis de leur incrédulité et de leur idolâtrie, par Nabuchodonosor, qui les atteindra dans le pays où ils se sont imaginés être à l’abri de ses coups, du chapitre 43, verset 8 au chapitre 45.
Note Jr. 40,1 : Rama ; comme on le croit généralement, ville de la tribu de Benjamin, entre Béthel et Gabaa. Comparer à Josué, 18, 25 ; Juges, 19, 13.
 
2 Prenant donc Jérémie, le prince de la milice lui dit : Le Seigneur ton Dieu a prononcé ce mal sur ce lieu,
Note Jr. 40,2 : Prince de la milice ; c’est le même que la Vulgate nomme ailleurs chef, maître de la milice (magister militiæ).
3 Et il l'a amené ; ainsi le Seigneur a fait comme il a dit, parce que vous avez péché contre le Seigneur, et que vous n'avez pas écouté sa voix; c'est ainsi que cela vous est arrivé.4 Maintenant donc, voilà que je t'ai délivré des chaînes que tu avais aux mains; s'il te plaît de venir avec moi à Babylone, viens, et je tiendrai mes yeux sur toi; mais s'il te déplaît de venir avec moi à Babylone, demeure ici; voilà toute cette terre en ta présence ; ce que tu choisiras, tu l'auras, et où il te plaira d'aller, vas-y.
Note Jr. 40,4 : Je tiendrai mes yeux sur toi. Voir Jérémie, 39, 12.
5 Et ne viens pas avec moi, tu le peux; mais habite chez Godolias, fils d'Ahicam, fils de Saphan, que le roi de Babylone a préposé sur les villes de Juda; habite donc avec lui au milieu du peuple; ou bien va partout où il te plaira d'aller. Le chef de la milice lui donna aussi des vivres et des présents, et le renvoya.
 
6 Or Jérémie vint vers Godolias, fils d'Ahicam, à Masphath, et il habita avec lui au milieu du peuple qui avait été laissé dans le pays.
Note Jr. 40,6 : Masphath ; ville de la tribu de Juda, non loin de Jérusalem.
 
7 Et lorsque tous les princes de l'armée des Juifs, qui avaient été dispersés en diverses contrées, eux et leurs compagnons, eurent appris que le roi de Babylone avait préposé Godolias, fils d'Ahicam, sur la terre de Juda, et qu'il lui avait recommandé les hommes, les femmes et les petits enfants, et ceux d'entre les pauvres de la terre qui n'avaient pas été transférés à Babylone,
Note Jr. 40,7 : De la terre ; c’est-à-dire du pays, de la Judée.
8 Ils vinrent vers Godolias à Masphath, savoir : Ismahel, fils de Nathanias, et Johanan, et Jonathan, fils de Carée, et Saréas, fils de Thanéhumeth, et les enfants d'Ophi, qui étaient de Nétophati, et Jézonias, fils de Maachati, eux et les leurs.
Note Jr. 40,8 : Ismahel était de la race royale de Juda (voir Jérémie, 41, 1). ― Jonathan. Comme il n’est pas nommé dans les Septante ni nulle part ailleurs, ce nom doit être ici une répétition fautive de Johanan. ― Nétophati ; aujourd’hui Beit Netif, près de Jérusalem et de Bethléem. ― Fils de Maachati ; originaires de Maacha, contrée située à l’est du Jourdain, au nord de la Palestine, sur la frontière de la tribu de Manassé transjordanique.
9 Et Godolias, fils d'Ahicam, fils de Saphan, jura à eux et à leurs compagnons, disant : Ne craignez point de servir les Chaldéens; demeurez dans cette terre, et servez le roi de Babylone, et bien vous sera.
Note Jr. 40,9 : Voir 4 Rois, 25, 24.
10 Voilà que moi, j'habite à Masphath pour répondre à l'ordre des Chaldéens qui sont envoyés vers nous; mais vous, recueillez la vendange, et la moisson, et l'huile ; et renfermez-les dans des vases; et demeurez dans vos villes que vous occupez.
 
11 Mais aussi tous les Juifs qui étaient en Moab, et parmi les enfants d'Ammon, et dans l'Idumée, et dans toutes les contrées, ayant appris que le roi de Babylone avait laissé des restes du peuple dans Juda, et qu'il avait préposé sur eux Godolias, fils d'Ahicam. fils de Saphan,12 Tous ces Juifs, dis-je, retournèrent de tous les lieux où ils s'étaient enfuis, et vinrent dans la terre de Juda vers Godolias, à Masphath; et ils recueillirent du vin, et une moisson très abondante.
 
13 Mais Johanan, fils de Carée, et tous les princes de l'armée, qui étaient dispersés en diverses contrées, vinrent vers Godolias à Masphath,14 Et lui dirent : Sachez que Baalis, roi des enfants d'Ammon, a envoyé Ismahel, fils de Nathanias, pour vous ôter la vie. Et Godolias, fils d'Ahicam, ne les crut pas.
Note Jr. 40,14 : Les motifs de la haine de Baalis contre Godolias, et le but qu’il se proposait sont inconnus.
15 Mais Johanan, fils de Carée, dit en particulier à Godolias, à Masphath, disant : J'irai et je frapperai Ismahel, fils de Nathanias, personne ne le sachant, de peur qu'il ne tue votre âme, et que ne soient dispersés tous les Juifs qui sont rassemblés auprès de vous; et les restes de Juda périront.
Note Jr. 40,15 : Qu’il ne tue votre âme ; hébraïsme, pour qu’il ne vous tue.
16 Et Godolias, fils d'Ahicam, dit à Johanan, fils de Carée : Ne fais pas cela; car tu parles faussement d'Ismahel.

Chapitre 41

 | 
 | 
Chap. : 
Ismahel tue Godolias, et tous ceux qui étaient avec lui.
Il emmène prisonnier tout le reste du peuple qui était à Masphath.
Il est poursuivi par Johanan.
Il s’enfuit chez les Ammonites.
Johanan ramène les prisonniers.
Ils prennent la résolution de rentrer en Egypte.
1 Et il arriva dans le septième mois qu'Ismahel, fils de Nathanias, fils d'Elisama, de la race royale, et les grands du roi, et dix hommes avec lui vinrent vers Godolias, fils d'Ahicam, à Masphath; et ils mangèrent là des pains ensemble à Masphath.
Note Jr. 41,1 : Le septième mois ; qui commençait à la nouvelle lune d’octobre. ― Ils mangèrent des pains ; hébraïsme, pour prendre de la nourriture, faire un repas. ― Masphath. Voir Jérémie, 40, 6.
2 Or Ismahel, fils de Nathanias, se leva, et les dix hommes qui étaient avec lui, et ils frappèrent Godolias, fils d'Ahicam, fils de Saphan, par le glaive, et tuèrent celui qu'avait préposé le roi de Babylone sur la terre.
Note Jr. 41,2 : La terre ; c’est-à-dire le pays, la Judée.
3 Tous les Juifs aussi qui étaient avec Godolias, à Masphath, et les Chaldéens qui se trouvèrent là, et les hommes de guerre, Ismahel les frappa.
 
4 Mais le second jour après qu'il eut tué Godolias, personne encore ne le sachant,5 Quatre-vingts hommes vinrent de Sichem, de Silo et de Samarie, la barbe rasée, et les habits déchirés, et le visage défiguré ; ils portaient de l'encens et des présents, afin de les offrir dans la maison du Seigneur.
Note Jr. 41,5 : La barbe rasée, etc. ; c’était un signe de deuil chez les Hébreux. ― La maison du Seigneur ; c’est-à-dire les ruines sur lesquelles les Juifs avaient élevé un autel pour offrir leurs sacrifices. ― De Sichem ; voir Genèse, note 12.6De Silo. Voir Josué, note 18.1De Samarie. Voir 3 Rois, note 16.24.
6 Ismahel, fils de Nathanias, étant donc sorti de Masphath à leur rencontre, allait marchant en pleurant; or, lorsqu'il les eut rencontrés, il leur dit : Venez vers Godolias, fils d'Ahicam,7 Et lorsqu'ils furent arrivés au milieu de la cité, Ismahel, fils de Nathanias, les tua et les jeta vers le milieu de la fosse, et les hommes qui étaient avec lui.
 
8 Mais dix hommes se trouvèrent parmi eux qui dirent à Ismahel : Ne nous faites pas mourir, parce que nous avons des trésors cachés dans le champ, du blé, de l'orge, de l'huile et du miel. Et il s'arrêta et ne les tua pas avec leurs frères.
Note Jr. 41,8 : Dans le champ. Encore aujourd’hui en Palestine, on cache les récoltes dans les champs, dans des trous en forme de citernes, et l’ouverture en est si bien dissimulée qu’un œil étranger peut difficilement la découvrir.
9 Or la fosse dans laquelle Ismahel avait jeté tous les cadavres des hommes qu'il tua à cause de Godolias, est celle-là même qu'avait faite le roi Asa à cause de Baasa, roi d'Israël; Ismahel, fils de Nathanias, la remplit de morts.
Note Jr. 41,9 : A cause de Baasa, etc. Comparer à 3 Rois, 15, 22.
 
10 Et Ismahel fit prisonniers tous les restes du peuple qui étaient à Masphath, les filles du roi et tout le peuple qui était demeuré à Masphath, que Nabuzardan, prince de la milice, avait recommandés à Godolias, fils d'Ahicam. Et Ismahel, fils de Nathanias, les prit, et s'en alla afin de passer vers les enfants d'Ammon.
Note Jr. 41,10-11 : Prince de la milice, princes des hommes de guerre ; c’est la même chose que chefs, maîtres de la milice (voir Jérémie, note 40.2).
 
11 Mais Johanan, fils de Carée, et tous les princes des hommes de guerre qui étaient avec lui, apprirent tout le mal qu'avait fait Ismahel, fils de Nathanias.12 Et ayant pris tous les hommes de guerre, ils partirent afin de combattre Ismahel, fils de Nathanias, et ils le trouvèrent près des grandes eaux qui sont à Gabaon.
Note Jr. 41,12 : Gabaon ; à une bonne demi-heure au nord de Maspha. Sur Gabaon, voir 3 Rois, 3, 4.
13 Et lorsque tout le peuple qui était avec Ismahel eut vu Johanan, fils de Carée, et tous les princes des hommes de guerre qui étaient avec lui, ils se réjouirent.14 Et tout le peuple qu'Ismahel avait pris à Masphath retourna ; et, étant retourné, il vint vers Johanan, fils de Carée.15 Mais Ismahel, fils de Nathanias, s'enfuit avec huit hommes de devant la face de Johanan, et s'en alla vers les enfants d'Ammon.16 Johanan, fils de Carée, et tous les princes des hommes de guerre qui étaient avec lui, prirent donc tous les restes du peuple qu'il avait retirés des mains d'Ismahel, fils de Nathanias, et ramenés de Masphath, après qu'il eut tué Godolias, fils d'Ahicam; tous les hommes vaillants au combat et les femmes, les enfants et les eunuques qu'il avait ramenés de Gabaon.17 Et ils s'en allèrent, et ils s'arrêtèrent en passant à Chamaam, près de Bethléhem, afin de se rendre et d'entrer en Egypte,
Note Jr. 41,17 : Chamaam était le nom d’un fils de Berzellaï, voir 2 Rois, 19, vv. 37-38, 40, qui avait sans doute construit près de Bethléem une sorte de caravansérail auquel on avait donné son nom. L’hébreu porte : le caravansérail de Chamaam. C’est là que les Juifs fugitifs firent halte.
18 A cause des Chaldéens; car ils les craignaient, parce qu'Ismahel, fils de Nathanias, avait tué Godolias, fils d'Ahicam, qu'avait préposé le roi de Babylone sur la terre de Juda.
Note Jr. 41,18 : A cause ; littéralement et par hébraïsme, de la face, loin de.

Chapitre 42

 | 
 | 
Chap. : 
Les Juifs prient Jérémie de consulter le Seigneur.
Le Seigneur leur déclare que, s’ils restent en Judée, il les affermira ; il les exhorte à ne pas craindre le roi de Babylone, et les menace de ses vengeances s’ils se retirent en Egypte.
Jérémie leur reproche leur indocilité.
1 Et s'approchèrent tous les princes des hommes de guerre, Johanan, fils de Carée, et Jézonias, fils d'Osaïas, et tout le reste du peuple, depuis le petit jusqu'au grand ;
Note Jr. 42,1 : Les princes des hommes de guerre. Voir Jérémie, note 41.10.
2 Et ils dirent à Jérémie, le prophète : Que notre prière tombe en ta présence ; et prie pour nous le Seigneur ton Dieu pour tous ces restes, parce que nous avons été laissés un petit nombre d'un bien plus grand, comme les yeux nous voient;3 Et que le Seigneur ton Dieu nous annonce la voie par laquelle nous devons marcher, et la parole que nous devons accomplir.
Note Jr. 42,3 : La parole ; ou la chose. Le mot verbum est ici amphibologique, comme le terme hébreu qui y correspond.
4 Or Jérémie, le prophète, leur dit : J'ai entendu; voici que moi je prie le Seigneur votre Dieu, selon vos paroles; toute parole quelconque qu'il me répondra, je vous la ferai connaître, et je ne vous cacherai rien.5 Et ceux-ci dirent à Jérémie : Que le Seigneur soit entre nous témoin de la vérité et de notre bonne foi, si nous n'agissons pas conformément à toute parole avec laquelle le Seigneur ton Dieu t'aura envoyé vers nous.6 Soit bonne, soit défavorable, nous obéirons à la voix du Seigneur notre Dieu, vers qui nous t'envoyons, afin que bien nous soit, lorsque nous aurons écouté la voix du Seigneur notre Dieu.
 
7 Or, lorsque dix jours eurent été accomplis, la parole du Seigneur fut adressée à Jérémie.8 Et il appela Johanan, fils de Carée, tous les princes des Sommes de guerre qui étaient avec lui et tout le peuple, depuis le plus petit jusqu'au grand.9 Et il leur dit : Voici ce que di t le Seigneur, Dieu d'Israël, vers qui vous m'avez envoyé afin de répandre vos prières en sa présence :10 Si vous demeurez en repos dans cette terre, je vous édifierai, et je ne détruirai pas; je planterai, et je n'arracherai pas; car je suis apaisé par le mal que je vous ai fait.11 Ne craignez pas la face du roi de Babylone, que tremblants d'effroi vous redoutez ; ne le craignez pas, dit le Seigneur, parce que moi je suis avec vous, afin de vous sauver, et de vous tirer de sa main.12 Et je vous donnerai mes miséricordes et j'aurai pitié de vous, et je vous ferai habiter dans votre terre.13 Mais si vous dites : Nous n'habiterons pas dans cette terre, et nous n'écouterons pas la voix du Seigneur notre Dieu,14 Disant : En aucune manière; mais nous irons dans la terre d'Egypte, où nous ne verrons pas la guerre, où nous n'entendrons pas le bruit de la trompette, où nous ne souffrirons pas la faim, et nous y habiterons :15 A cause de cela, écoutez maintenant la parole du Seigneur, restes de Juda. Voici ce que dit le Seigneur des armées, Dieu d'Israël : Si vous tournez votre face afin d'entrer en Egypte, et que vous y entriez pour y habiter,16 Le glaive, que vous redoutez, vous atteindra là, dans la terre d'Egypte; et la famine, au sujet de laquelle vous êtes inquiets, s'attachera à vous en Egypte, et vous y mourrez.17 Et tous les hommes qui ont tourné leurs faces afin d'entrer en Egypte et d'y habiter seront détruits par le glaive, et par la famine, et par la peste; et nul d'entre eux ne demeurera, et n'échappera à la face du mal que moi j'amènerai sur eux.18 Parce que voici ce que dit le Seigneur des armées, Dieu d'Israël : Comme ma colère et ma fureur se sont allumées contre les habitants de Jérusalem, ainsi s'allumera contre vous mon indignation, lorsque vous serez entrés en Egypte; et vous serez en exécration, en stupeur, en malédiction et en opprobre; et jamais plus vous ne verrez ce lieu.19 Voici la parole du Seigneur sur vous, restes de Juda : N'entrez pas en Egypte; sachant, vous saurez que je vous ai protesté aujourd'hui,
Note Jr. 42,19 ; 42.22 : Sachant, vous saurez ; hébraïsme, pour : Vous saurez très certainement.
20 Que vous avez trompé vos âmes; car c'est vous qui m'avez envoyé vers le Seigneur notre Dieu, disant : Prie pour nous le Seigneur notre Dieu; et tout ce que t'aura dit le Seigneur notre Dieu, annonce-nous-le, et nous le ferons.
Note Jr. 42,20 : Vos âmes ; c’est-à-dire vos propres personnes, vous-mêmes.
21 Et je vous l'ai annoncé aujourd'hui, et vous n'avez pas écouté la voix du Seigneur votre Dieu, dans toutes les choses pour lesquelles il m'a envoyé vers vous.22 Maintenant donc, sachant, vous saurez que c'est par le glaive, et par la famine, et par la peste que vous mourrez dans le lieu dans lequel vous avez voulu entrer afin d'y habiter.

Chapitre 43

 | 
 | 
Chap. : 
Les Juifs accusent Jérémie de mensonge ; ils se retirent en Egypte contre l’ordre du Seigneur ; ils emmènent avec eux Jérémie et Baruch.
Prophétie contre l’Egypte.
1 Or il arriva que, lorsque Jérémie eut achevé toutes ces prophéties, disant au peuple toutes les paroles du Seigneur leur Dieu, paroles pour lesquelles le Seigneur leur Dieu l'avait envoyé vers eux,
Note Jr. 43,1 : Toutes ces prophéties ; rapportées au chapitre précédent ; littéralement toutes ces paroles (omnia verba hæc).
2 Azarias, fils d'Osaïas, et Johanan, fils de Carée, et tous les hommes superbes, dirent à Jérémie : Tu parles mensonge, toi; le Seigneur notre Dieu ne t'a pas envoyé, disant : N'entrez point en Egypte afin d'y habiter.3 Mais Baruch, fils de Nérias, t'excite contre nous, afin de nous livrer aux mains des Chaldéens, afin de nous tuer et de nous faire conduire à Babylone.4 Et Johanan, fils de Carée, et tous les princes des hommes de guerre et tout le peuple n'écoutèrent pas la voix du Seigneur, afin de demeurer dans la terre de Juda.
Note Jr. 43,4 : Les princes des hommes de guerre. Voir Jérémie, note 41.10.
5 Mais Johanan, fils de Carée, et tous les princes des hommes de guerre prirent avec eux tous ceux qui étaient restés de Juda, qui étaient revenus de chez toutes les nations dans lesquelles ils avaient été auparavant dispersés, afin d'habiter dans la terre de Juda;6 Les hommes, et les femmes, et les petits enfants, et les filles du roi, et toute âme que Nabuzardan, prince de la milice, avait laissée avec Godolias, fils d'Ahicam, fils de Saphan, et Jérémie le prophète, et Baruch, fils de Nérias ;7 Et ils entrèrent dans la terre d'Egypte, parce qu'ils n'obéirent pas à la voix du Seigneur; et ils vinrent jusqu'à Taphnis.
Note Jr. 43,7 : Taphnis. Voir Jérémie, 2, 16. Aujourd’hui Tell Defennéh, dans le Delta. (1 Taphnis suffit)
 
8 Et la parole du Seigneur fut adressée à Jérémie dans Taphnis, disant :
Note Jr. 43,8 : Disant. Voir, sur ce mot, Jérémie, 1, 4.
9 Prends de grandes pierres en ta main, et tu les cacheras dans la voûte qui est sous le mur de brique à la porte de la maison de Pharaon à Taphnis, les hommes de Juda le voyant;
Note Jr. 43,9 : Un explorateur anglais a trouvé en 1886, en faisant des fouilles dans les ruines du principal monument de Taphnis, un mur ou plus exactement une plateforme de brique qui correspond exactement à la description de ce verset. L’édifice lui-même devant lequel se trouvait cette plateforme est du temps d’Apriès ou Ephrée, le pharaon contemporain de Jérémie, sur lequel voir plus haut, Jérémie, 37, 4.
10 Et tu leur diras : Voici ce que dit le Seigneur des armées. Dieu d'Israël : Voilà que moi j'enverrai et je prendrai Nabuchodonosor, roi de Babylone, mon serviteur; et je poserai son trône sur ces pierres que j'ai cachées; et il établira son siège sur elles.
Note Jr. 43,10 : J’enverrai et je prendrai ; hébraïsme, pour j’enverrai prendre. ― Mon serviteur. Voir, Jérémie, 25, 9.
11 Et venant il frappera la terre d'Egypte : ceux qui sont voués à la mort iront à la mort, et ceux qui le sont à la captivité, à la captivité ; et ceux qui le sont au glaive, au glaive.12 Et il allumera le feu dans les temples des dieux de l'Egypte, et il les brûlera, et il emmènera les dieux captifs; et il se revêtira de la terre de l'Egypte comme un pasteur se revêt de son manteau, et il sortira de là en paix.
Note Jr. 43,12 : De la terre de l’Egypte ; c’est-à-dire des dépouilles de l’Egypte.
13 Et il brisera les statues de la maison du soleil qui sont dans la terre d'Egypte; et les temples des dieux de l'Egypte, il les brûlera au feu.
Note Jr. 43,13 : La maison du soleil ; c’est-à-dire consacrée en l’honneur du soleil. ― La maison du soleil est On ou Héliopolis, comme l’ont traduit les Septante. Cette ville, située au nord-est du Caire, à l’endroit où est aujourd’hui Matariéh, était célèbre par le culte qu’elle rendait au soleil. ― Les statues sont, comme l’ont rendu les Septante, les obélisques placés devant le temple. Un des obélisques d’Héliopolis est encore aujourd’hui debout.

Chapitre 44

 | 
 | 
Chap. : 
Jérémie reprend de leur idolâtrie les Juifs qui étaient en Egypte, et leur annonce les vengeances du Seigneur.
Ils persistent dans leur idolâtrie.
Il réitère ses reproches et ses menaces.
Il annonce la prise du roi d’Egypte.
1 Parole qui fut adressée par Jérémie à tous les Juifs qui habitaient dans la terre d'Egypte, à Magdalum, et à Taphnis, et à Memphis, et dans la terre de Phaturès, disant :
Note Jr. 44,1 : Magdalum ; ville de la Basse-Egypte. Comparer à Exode, 14, 2 ; Nombres, 33, 7. ― Taphnis, Memphis. Voir Jérémie, 2, 16. ― Phaturès ; canton de la Haute-Egypte. ― Disant. Voir Jérémie, 1, 4.
 
2 Voici ce que dit le Seigneur des armées, Dieu d'Israël : Vous, vous avez vu tout le mal que j'ai amené sur Jérusalem, et sur toutes les villes de Juda; et voilà qu'elles sont désertes aujourd'hui, et qu'il n'y a pas en elles d'habitant,3 A cause de la malice dont ils se sont rendus coupables, afin de me provoquer au courroux, en allant sacrifier, et en adorant des dieux étrangers qu'ils ne connaissaient ni eux, ni vous, ni vos pères.4 Et j'ai envoyé vers vous tous mes serviteurs, les prophètes, me levant dès la nuit, et les envoyant et disant : Ne faites pas de ces choses abominables que je hais.
Note Jr. 44,4 : Me levant dès la nuit. Voir Jérémie, 7, 13.
5 Et ils n'ont pas écouté, et ils n'ont pas incliné leur oreille afin de se convertir de leur méchanceté, et de ne pas sacrifier à des dieux étrangers.6 Et mon indignation et ma fureur se sont allumées, et se sont embrasées dans les cités de Juda, et dans les places de Jérusalem ; et elles ont été changées en solitude et en ruine, comme on les voit en ce jour.7 Et maintenant, voici ce que dit le Seigneur des armées, Dieu d'Israël : Pourquoi vous, commettez-vous ce grand mal contre vos âmes, que parmi vous et du milieu de Juda périt l'homme, et la femme, et le petit enfant, et celui qui est encore à la mamelle, en sorte qu'il ne vous est laissé aucun reste?8 Me provoquant par les œuvres de vos mains en sacrifiant à des dieux étrangers dans la terre d'Egypte, où vous êtes entrés afin d'y habiter, et d'y périr entièrement, et d'y être en malédiction et en opprobre à toutes les nations de la terre.9 Est-ce que vous avez oublié les crimes de vos pères, et les crimes des rois de Juda, et les crimes de leurs femmes, et vos crimes, les crimes de vos femmes, crimes qu'elles ont commis dans la terre de Juda et dans les quartiers de Jérusalem.
Note Jr. 44,9 : De leurs femmes ; littéralement des femmes de lui ; c’est-à-dire de Juda, ou bien par hébraïsme, de chacun des rois.
10 Ils ne se sont pas purifiés jusqu'à ce jour; et ils n'ont pas craint, et ils n'ont pas marché dans la loi du Seigneur, et dans mes préceptes que j'ai donnés devant vous et devant vos pères.11 C'est pourquoi voici ce que dit le Seigneur des armées, Dieu d'Israël : Voilà que moi je tournerai ma face vers vous pour votre malheur; et je perdrai entièrement tout Juda.
Note Jr. 44,11 : Voir Amos, 9, 4.
12 Et je prendrai les restes de Juda qui ont tourné leurs faces afin d'entrer en Egypte, et d'y habiter; et ils seront tous détruits dans la terre d'Egypte ; ils tomberont par le glaive et par la famine, et ils seront détruits depuis le plus petit jusqu'au plus grand; c'est par le glaive et parla famine qu'ils mourront ; et ils seront en exécration, et en étonnement, et en malédiction et en opprobre.
Note Jr. 44,12 : Etonnement. Au chapitre 42, verset 18, la Vulgate a rendu par stupeur (stuporem) le terme hébreu qu’elle traduit ici par miraculum.
13 Et je visiterai les habitants de la terre d'Egypte, comme j'ai visité Jérusalem, par le glaive, parla famine et par la peste.14 Et il n'y aura personne qui échappe et qui survive d'entre les restes des Juifs qui vont pour séjourner dans la terre d'Egypte, et pour retourner dans la terre de Juda vers laquelle ils élèvent leurs âmes pour y retourner et y habiter ; il ne retournera que ceux qui auront fui de l'Egypte.
Note Jr. 44,14 : Il n’y aura, etc. Comparer au verset 28.
 
15 Et tous les hommes qui écoutaient Jérémie, sachant que leurs femmes sacrifiaient à des dieux étrangers, et toutes les femmes dont une grande multitude était là, et tout le peuple qui habitait dans la terre d'Egypte, à Phaturès, répondirent à Jérémie, disant :16 La parole que tu nous as dite au nom du Seigneur, nous ne l'écouterons pas venant de toi ;17 Mais nous exécuterons entièrement toute parole qui sortira de notre bouche, en sacrifiant à la reine du ciel, et en lui faisant de nombreuses libations, comme nous avons fait, nous et nos pères, nos rois et nos princes, dans les villes de Juda et les places de Jérusalem ; car alors nous avons été rassasiés de pain, et bien nous a été, et nous n'avons pas vu le mal.
Note Jr. 44,17 : Nous exécuterons entièrement ; littéralement et par hébraïsme exécutant nous exécuterons. ― De nombreuses libations ; hébraïsme semblable. Voir Jérémie, 19, 13. ― La reine du ciel ; la lune.
18 Mais depuis le temps que nous avons cessé de sacrifier à la reine du ciel et de lui faire de nombreuses libations, nous manquons de tout, et nous avons été consumés parle glaive et parla famine.19 Que si nous sacrifions à la reine du ciel et si nous lui faisons de nombreuses libations, est-ce sans nos époux que nous lui avons fait des gâteaux pour l'honorer, et que nous lui faisons de nombreuses libations?
 
20 Et Jérémie parla à tout le peuple, contre les hommes, contre les femmes et contre toute la foule qui lui avait fait cette réponse, disant :21 N'est-ce pas le sacrifice que vous avez offert dans les cités de Juda et sur les places de Jérusalem, vous et vos pères, vos rois et vos princes et le peuple de la terre, n'est-ce pas de ces choses, que le Seigneur s'est souvenu, et ce qui est monté sur son cœur?
Note Jr. 44,21 : De ces choses (horum) ; ce pluriel qui se trouve dans le texte originel, ne saurait s’expliquer qu’en supposant que le mot sacrifice (sacrificium), ou l’hébreu parfum, doit se prendre pour un nom collectif. ― Est monté sur son cœur. Voir Jérémie, 3, 16.
22 Et le Seigneur ne pouvait plus vous supporter à cause de la malice de vos œuvres, et à cause des abominations que vous avez commises; et votre terre a été livrée à la désolation, à la stupeur et à la malédiction, pour qu'il n'y ait point d'habitant, comme c'est en ce jour.
Note Jr. 44,22-23 : Comme c’est en ce jour, comme on le voit en ce jour. Voir Jérémie, 11, 5.
23 Parce que vous avez sacrifié aux idoles, et que vous avez péché contre le Seigneur, et que vous n'avez point écouté la voix du Seigneur, et que vous n'avez pas marché dans sa loi, dans ses préceptes et ses témoignages, c'est pour cela que vous sont venus ces maux, comme on le voit en ce jour.
Note Jr. 44,23 : Ses témoignages ; le mot hébreu correspondant signifie de plus loi, précepte, ordonnance ; c’est probablement ce dernier sens qu’il a ici.
 
24 Jérémie dit aussi à tout le peuple et à toutes les femmes : Ecoutez la parole du Seigneur, vous tous, enfants de Juda, qui êtes dans la terre d'Egypte.25 Voici ce que dit le Seigneur des armées. Dieu d'Israël : Vous et vos femmes, vous avez accompli par vos mains vos paroles, disant : Acquittons-nous des vœux que nous avons voués de sacrifier à la reine du ciel et de lui faire de nombreuses libations; vous avez accompli vos vœux et vous les avez exécutés.26 C'est pourquoi écoutez la parole du Seigneur, vous tous, enfants de Juda, qui habitez dans la terre d'Egypte : Voilà que moi j'ai juré par mon grand nom, dit le Seigneur, que mon nom ne sera jamais pins nommé dans toute la terre d'Egypte par la bouche d'aucun homme Juif, disant : Le Seigneur Dieu vit!
Note Jr. 44,26 : Le Seigneur Dieu vit ! Voir Jérémie, 4, 2.
27 Voilà que moi je veillerai sur eux pour leur malheur, et non pour leur bien; et tous les hommes de Juda qui sont dans la terre d'Egypte seront détruits par le glaive et par la famine, jusqu'à ce qu'ils soient entièrement détruits.28 Et ceux qui auront fui le glaive reviendront de la terre d'Egypte dans la terre de Juda, hommes en petit nombre; et tous les restes de ceux de Juda qui sont entrés en Egypte pour y habiter sauront de qui la parole sera accomplie, la mienne ou la leur.
Note Jr. 44,28 : De ceux ; est évidemment sous-entendu ; ou, si l’on veut, le mot Juda est pris ici, non pas comme nom de pays ; mais pour les hommes de Juda, les Juifs, en vertu d’une métonymie très usitée dans le style biblique. C’est d’ailleurs le seul moyen d’expliquer les mots suivants qui sont entrés, littéralement des entrants (ingredienlium), au pluriel et au masculin comme dans l’hébreu.
29 Et voici pour vous, dit le Seigneur, le signe que moi je vous visiterai en ce lieu, afin que vous sachiez que véritablement s'accompliront mes paroles contre vous pour votre malheur.30 Voici ce que dit le Seigneur : Voilà que moi je livrerai Pharaon Ephrée, roi d'Egypte, à la main de ses ennemis, et à la main de ceux qui cherchent son âme, comme j'ai livré Sédécias, roi de Juda, à la main de Nabuchodonosor, roi de Babylone, son ennemi, et qui cherchait son âme.
Note Jr. 44,30 : Ephrée ; appelée par les Grecs Apriès, était fils de Psammis et petit-fils de Néchos ou Néchao, qui avait fait la guerre à Josias, roi des Juifs. ― Qui cherchent sont âme ; qui cherchent à lui ôter la vie. ― Voir plus haut, Jérémie, 37, 4.

Chapitre 45

 | 
 | 
Chap. : 
Le Seigneur reprend Baruch, qui se plaignait de ne pas trouver de repos ; il lui promet de lui conserver la vie au milieu des maux dont les autres sont accablés.
1 Parole que Jérémie, le prophète, dit à Baruch, fils de Nérias, lorsqu'il eut écrit dans un livre ces paroles sorties de la bouche de Jérémie, la quatrième année de Joakim, fils de Josias, roi de Juda, disant :
Note Jr. 45,1 : Disant. Voir, sur ce mot, Jérémie, 1, 4. ― La quatrième année de Joakim, en 605.
2 Voici ce que dit le Seigneur, Dieu d'Israël, à toi, Baruch :3 Tu as dit : Malheur a moi, infortuné ! parce que le Seigneur a ajouté une douleur à ma douleur; je me suis fatigué dans mon gémissement; et du repos, je n'en ai pas trouvé.
Note Jr. 45,3 : Malheur, etc. Baruch craignait d’être amené captif ou tué dans les jours de malheur annoncés par Jérémie.
4 Voici ce que dit le Seigneur : Ainsi tu lui diras : Voilà que ceux que j'ai édifiés, c'est moi qui les détruis, et ceux que j'ai plantés, c'est moi qui les arrache, eux et toute cette terre.5 Et toi, tu cherches pour toi de grandes choses? Ne les cherche pas ; parce que voilà que moi, j'amènerai un fléau sur toute chair, dit le Seigneur; et je te donnerai ton âme sauve dans tous les lieux vers lesquels tu te dirigeras.
Note Jr. 45,5 : Toute chair ; hébraïsme, pour tous les hommes. ― Sauve ; littéralement, en salut, en conservation ; c’est-à-dire je te conserverai la vie.

Chapitre 46

 | 
 | 
Chap. : 
Prophéties de la défaite des Egyptiens par Nabuchodonosor à Charcamis ; de la désolation de l’Egypte par le même prince ; du rétablissement de l’Egypte ; de la délivrance et du retour des enfants de Jacob.
1 Parole du Seigneur qui fut adressée à Jérémie, le prophète, contre les nations ;
Note Jr. 46,1-28 : IVe partie : Prophéties contre les peuples étrangers, du chapitre 46 au chapitre 51. ― Châtiments réservés aux ennemis du peuple de Dieu. Les prophéties contre les peuples voisins de la Palestine, qui ont été ses ennemis, sont réunies ensemble dans Jérémie, comme dans Isaïe et dans Ezéchiel. Elles sont au nombre de neuf : 1° contre l’Egypte, chapitre 46 ; 2° contre les Philistins, chapitre 47 ; 3° contre Moab, chapitre 48 ; 4° contre Ammon, chapitre 49, versets 1 à 6 ; 5° contre l’Idumée, versets 7 à 22 ; 6° contre Damas, versets 23 à 27 ; 7° contre Cédar et Asor, versets 28 à 33 ; 8° contre Elam, versets 34 à 39 ; 9° contre Babylone, chapitres 50 et 51. Toutes ces prophéties se sont exactement accomplies.
Note Jr. 46,1 : Parole, etc. ; littéralement laquelle parole, etc. Voir, sur cette inversion, Jérémie, 14, 1.
 
2 A l'Egypte, contre l'armée de Pharaon Néchao, roi d'Egypte, qui était auprès du fleuve d'Euphrate à Charcamis, que Nabuchodonosor, roi de Babylone, battit dans ]a quatrième année de Joakim, fils de Josias, roi de Juda.
Note Jr. 46,2 : Néchao II, fils de Psammétique Ier, régna de 611 à 605 environ. Voir 4 Rois, 23, 29. ― Charcamis. Voir Isaïe, 10, 9. ― Nabuchodonosor. Voir plus haut, Jérémie, 21, 2.
 
3 Préparez le grand bouclier et le petit bouclier, et avancez-vous pour la guerre.4 Attelez les chevaux, montez, cavaliers, mettez des casques, polissez vos lances, revêtez-vous de vos cuirasses.
Note Jr. 46,4 : Vos lances, vos cuirasses. Le pronom vos est suffisamment représenté dans l’hébreu par l’article déterminatif, qui le représente en effet dans bien des cas.
 
5 Quoi donc ? Je les ai vus eux-mêmes effrayés et tournant le dos ; leurs braves taillés en pièces ; ils ont fui en se précipitant, et n'ont pas regardé derrière eux; la terreur vient de toutes parts, dit le Seigneur.
 
6 Que l'homme agile ne fuie pas, que le brave ne croie pas se sauver; vers l'aquilon, près de l'Euphrate, ils ont été vaincus et renversés.
 
7 Qui est celui qui monte comme un fleuve, et dont les eaux profondes s'enflent comme celles des grandes rivières ?8 L'Egypte monte comme un fleuve, et ses flots s'agiteront comme des fleuves, et elle dira : En montant je couvrirai la terre, je perdrai la cité et ses habitants.
 
9 Montez sur vos chevaux, et sautez sur vos chars ; qu'ils s'avancent, les braves d'Ethiopie, et les Lybiens tenant des boucliers, et les Lydiens saisissant et lançant des flèches.
Note Jr. 46,9 : Vos chevaux, vos chars. Voir la note précédente. ― Lydiens ; en hébreu Loudim ; peuple voisin de l’Egypte et son allié. Plusieurs croient que ce sont les Libyens ; mais les Libyens sont nommés à part et ici et ailleurs.
 
10 Mais c'est le jour du Seigneur, Dieu des armées, jour de vengeance, pour tirer vengeance de ses ennemis; le glaive dévorera, et il se rassasiera, et il s'enivrera de leur sang ; car la victime du Seigneur Dieu des armées est dans la terre de l'aquilon, près du fleuve de l'Euphrate.
 
11 Monte à Galaad, et prends de la résine, vierge fille de l'Egypte; vainement tu multiplies les remèdes; il n'y aura pas de guérison pour toi.
Note Jr. 46,11 : De la résine. Voir Jérémie, 8, 22.
12 Les nations ont entendu ton ignominie, et ton hurlement a rempli la terre, parce que le fort a heurté contre le fort et que tous deux sont tombés ensemble.
 
13 Parole que le Seigneur à dite à Jérémie, le prophète, sur ce que Nabuchodonosor, roi de Babylone, devait venir et frapper la terre d'Egypte.
Note Jr. 46,13 : Parole, etc. C’est une nouvelle prophétie contre l’Egypte. La précédente se rapporte à l’expédition de Nabuchodonosor contre les Egyptiens à Charcamis, sous le règne de Néchao, avant la prise de Jérusalem ; celle-ci regarde l’expédition du même Nabuchodonosor contre les Egyptiens dans l’Egypte même, sous le règne d’Apriès (Ephrée), petit-fils de Néchao, après la prise de Jérusalem.
 
14 Annoncez à l'Egypte, et faites entendre à Magdalum votre voix, et qu'elle retentisse à Memphis et à Taphnis; dites : Sois debout, prépare-toi; parce que le glaive dévorera ce qui est autour de toi.
Note Jr. 46,14 : Magdalum. Voir Jérémie, 44, 1. ― Memphis, Taphnis. Voir Jérémie, 2, 16.
 
15 Pourquoi ton brave s'est-il pourri? il ne s'est pas tenu debout, parce que le Seigneur l'a renversé.
Note Jr. 46,15 : S’est-il pourri sur la terre, après y être tombé mort ?
16 Il a multiplié ceux qui tombaient, et l'homme est tombé sur son voisin, et ils diront : Lève-toi, et retournons à notre peuple et dans la terre de notre naissance, à cause de l'épée de la colombe.
Note Jr. 46,16 : A cause de l’épée ; littéralement et par hébraïsme, à la face de l’épée. ― La colombe. Voir Jérémie, 25, 38.
17 Appelez le nom de Pharaon, roi d'Egypte : Le temps a amené du tumulte.
 
18 Je vis, moi (dit le roi dont le nom est le Seigneur des armées); comme le Thabor est parmi les montagnes, et comme le Carmel est sur la mer, ainsi il viendra.
Note Jr. 46,18 : Je vis moi ; c’est-à-dire je jure par moi-même. ― Que (quoniam), etc. ; complément de je vis. ― Comme le Thabor, etc. De même que très certainement le Thabor fait partie des montagnes, et que le Carmel s’avance dans la mer, de même aussi très certainement Nabuchodonosor viendra.
 
19 Fais tes préparatifs de transmigration, fille habitante de l'Egypte, parce que Memphis deviendra un désert, qu'elle sera abandonnée et inhabitable.
 
20 C'est une génisse élégante et belle que l'Egypte; celui qui l'aiguillonnera viendra de l'aquilon.
Note Jr. 46,20 : De l’aquilon ; de la Chaldée.
21 Ses mercenaires aussi qui vivaient au milieu d'elle, comme des veaux engraissés, ont tourné le dos, et ils ont fui tous ensemble, et ils n'ont pu demeurer debout, parce qu'est venu sur eux le jour de leur carnage, le temps de leur visite.
Note Jr. 46,21 : Ses mercenaires ; les soldats étrangers qu’elle a pris à sa solde. ― Leur visite ; c’est-à-dire leur châtiment.
 
22 Sa voix retentira comme le bruit de l'airain, parce qu'ils marcheront rapidement avec une armée, et qu'avec des haches ils viendront à elle, comme des bûcherons.
 
23 Ils ont coupé par le pied, dit le Seigneur, les arbres de sa forêt, qu'on ne peut compter : ils se sont multipliés plus que les sauterelles, et ils sont sans nombre.24 La fille d'Egypte a été couverte de confusion, et livrée aux mains du peuple de l'aquilon.
 
25 Le Seigneur des armées. Dieu d'Israël, a dit : Voici que moi je visiterai le tumulte d'Alexandrie, et Pharaon, et l'Egypte, et ses dieux, et ses rois, et Pharaon, et ceux qui se confient en lui.
Note Jr. 46,25 : Le tumulte d’Alexandrie ; la tumultueuse Alexandrie ; dans l’hébreu on lit âmôn minnô ; le premier de ces mots signifie bien, dans un autre passage (voir Jérémie, 52, 15), multitude, troupe, mais ici il paraît exprimer un nom propre et signifier Ammon, le dieu suprême des Egyptiens. Quant à l’expression minnô, elle veut dire de No (e No) ; or, No est probablement Thèbes ou Diospolis ; et si saint Jérôme a traduit par Alexandrie, nom bien postérieur à Jérémie et à Nabuchodonosor, c’est sans doute parce qu’il semblait être persuadé que cette dernière fût bâtie sur l’emplacement de l’ancienne No. ― No est certainement Thèbes, capitale de la Haute-Egypte.
26 Et je les livrerai à la main de ceux qui cherchent leur âme, à la main de Nabuchodonosor, roi de Babylone, et à la main de ses serviteurs ; et après cela elle sera habitée comme dans les jours anciens, dit le Seigneur.
Note Jr. 46,26 : Qui cherchent leur âme ; littéralement et par hébraïsme, pour : Qui cherchent à leur ôter la vie. ― Elle ; l’Egypte (voir verset 2). Ce rétablissement de l’Egypte a été aussi prédit par le prophète Ezéchiel (voir Ezéchiel, 29, 13-14).
 
27 Et toi, ne crains pas, mon serviteur Jacob, et ne t'effraye point, Israël, parce que moi je le sauverai, en te ramenant de loin, et ta race, en la retirant de la terre de ta captivité ; et Jacob retournera, et il se reposera, et il prospérera, et il n'y aura personne qui l'épouvante.
Note Jr. 46,27 : Voir Isaïe, 43, 1 ; 44, 2.
 
28 Et toi, ne crains pas, Jacob mon serviteur, dit le Seigneur, parce que moi je suis avec toi, parce que moi je détruirai entièrement toutes les nations chez lesquelles je t'ai jeté ; pour toi, je ne te détruirai pas entièrement, mais je te châtierai selon la justice et je ne t'épargnerai pas comme un innocent.
Note Jr. 46,28 : Parce que moi, etc. Comparer à Jérémie, 30, 11.

Chapitre 47

 | 
 | 
Chap. : 
Prophétie de l’expédition de Nabuchodonosor contre les Philistins, après la prise de Jérusalem.
1 Parole du Seigneur qui fut adressée à Jérémie, le prophète, contre les Philistins, avant que Pharaon attaquât Gaza.
Note Jr. 47,1 : Pharaon, Psammétique Ier ou bien Néchao II. Psammétique Ier s’était emparé d’Azot, d’où l’on conclut qu’il avait dû également s’emparer de Gaza avant d’arriver à Azot. Néchao avait pu aussi s’emparer de Gaza en allant faire sa campagne d’Asie, avant d’arriver à Mageddo où il battit Josias. Selon plusieurs commentateurs, le Gaza dont il est question ici serait une ville de Syrie appelée Kadytis, dont Néchao se rendit maître d’après Hérodote.
 
2 Voici ce que dit le Seigneur : Voilà que les eaux montent de l'aquilon, et qu'elles seront comme un torrent qui inonde, et qu'elles couvriront la terre et sa plénitude, et la ville et ses habitants; les hommes crieront, et tous les habitants de la terre pousseront des hurlements,
Note Jr. 47,2 : Les eaux montent ; c’est-à-dire les armées de Nabuchodonosor. Dans l’Ecriture une armée est très souvent comparée à un déluge, à une inondation.
3 A cause du bruit pompeux de ses armes et de ses hommes de guerre, à cause de l'ébranlement de ses quadriges et de la multitude de ses roues. Les pères n'ont pas regardé les fils, leurs mains s'étant affaiblies
Note Jr. 47,3 : N’ont pas regardé ; même leurs enfants pour les emporter.
 
4 A la venue du jour auquel tous les Philistins seront dévastés, Tyr et Sidon seront dissipées avec tout ce qui est resté de leur secours ; car le Seigneur a ravagé les Philistins et les restes de l'île de Cappadoce.
Note Jr. 47,4 : L’île ; c’est-à-dire le pays maritime. ― Cappadoce ; l’hébreu porte Caphtôr, que les uns entendent de l’île de Crète, et les autres de l’île de Chypre.
5 Gaza est devenue chauve, Ascalon s'est tué, ainsi que les restes de leur vallée ; jusques à quand te feras-tu des incisions?
Note Jr. 47,5 : Gaza est devenue chauve. Dans le deuil, comme dans les disgrâces extraordinaires, c’était la coutume de se raser la tête et de se faire des incisions sur la chair. ― Leur (eorum) ; se rapporte aux deux villes de Gaza et d’Ascalon. ― Gaza et Ascalon ; deux des principales villes des Philistins, dans la plaine de la Séphéla, à peu de distance l’une de l’autre, sur la Méditerranée.
6 Ô épée du Seigneur, jusques à quand ne te reposeras-tu point? Rentre en ton fourreau, refroidis-toi, et reste tranquille.7 Comment se reposera-t-elle, puisque le Seigneur lui a donné ses ordres contre Ascalon, et contre les régions maritimes, et qu'il lui a assigné ces lieux?
Note Jr. 47,7 : Lui a assigné ces lieux, pour punir les ennemis de son peuple. Comparer à Ezéchiel, 20, vv. 15, 17.

Chapitre 48

 | 
 | 
Chap. : 
Prophétie de l’expédition de Nabuchodonosor contre les Moabites ; de leur captivité et de leur retour.
1 A Moab, voici ce que dit le Seigneur des armées, Dieu d'Israël : Malheur à Nabo, parce qu'elle a été dévastée et couverte de confusion ; Cariathaïm a été prise; la forte a été couverte de confusion, et elle a tremblé,
Note Jr. 48,1 : A Moab (ad Moab) ; ainsi les Septante ; la particule hébraïque correspondante signifie proprement à, vers (ad) ; mais elle a aussi quelquefois le sens de sur, touchant, au sujet de ; c’est vraisemblablement celui qui faut lui donner ici. ― Voici, etc. Cette prophétie regarde l’expédition contre les Moabites pendant le siège de Tyr, quelques années après la prise de Jérusalem. ― Nabo ; ville. Voir Isaïe, 15, 2. ― Cariathaïm ; ville qui appartenait anciennement aux Israélites. Voir Nombres, 32, 37 ; Josué, 13, 19 ; Ezéchiel, 25, 9.
 
2 Il n'y a plus d'exultation dans Moab contre Hésébon; ses ennemis ont conspiré. Venez, et perdons-la entièrement comme nation; ainsi tu garderas un silence absolu, et le glaive te suivra.
Note Jr. 48,2 : Hésébon ; ville. Voir Isaïe, 15, 4.
3 Voix de clameur qui s'élève d'Oronaïm : dévastation et grande destruction.
Note Jr. 48,3 : Oronaïm ; ville. Voir Isaïe, 15, 5.
 
4 Moab est brisée, annoncez un cri à ses petits enfants.
Note Jr. 48,4 : Moab, etc. Le mot Moab est considéré tantôt comme un nom de peuple, nom collectif, et tantôt comme un nom de ville ; voilà pourquoi il est employé alternativement comme masculin, comme féminin et comme pluriel, tant dans l’hébreu que dans la Vulgate.
5 Par la montée de Luith, gémissant, elle montera en pleur, parce qu'à la descente d'Oronaïm les ennemis ont entendu un hurlement de destruction :
Note Jr. 48,5 : Luith. Voir Isaïe, 15, 5.
 
6 Fuyez, sauvez vos âmes ; et vous serez comme des bruyères dans le désert.
Note Jr. 48,6 : Voir Jérémie, 17, 6. ― Vos âmes ; c’est-à-dire vos personnes, vous.
7 Parce que tu as eu confiance dans tes fortifications et dans tes trésors, toi aussi tu seras prise ; et Chamos émigrera, et ses prêtres et ses princes en même temps.
Note Jr. 48,7 : Chamos ; était la principale divinité des Moabites.
 
8 Et viendra un spoliateur dans toutes les villes, et nulle ville ne sera sauvée; et les vallées périront, et les campagnes seront ravagées, parce que l'a dit le Seigneur.9 Donnez une fleur à Moab, parce qu'elle sortira florissante, et ses cités seront désertes et inhabitables.10 Maudit celui qui fait l'œuvre du Seigneur frauduleusement; et maudit celui qui empêche son glaive de verser le sang.
 
11 Moab dès sa jeunesse a été fertile, et il s'est reposé sur sa lie ; il n'a pas été versé d'un vase dans un autre vase, et il n'a pas émigré ; c'est pour cela que son goût lui est toujours demeuré, et que son parfum n'est point changé.
 
12 A cause de cela, voici que des jours viennent, dit le Seigneur, et je lui enverrai des hommes qui disposeront et renverseront ses bouteilles, et ils le renverseront lui-même, et videront ses vases, et briseront ses bouteilles.13 Et Moab sera couvert de confusion, à cause de Chamos, comme a été couverte de confusion la maison d'Israël, à cause de Béthel en qui elle avait confiance.
Note Jr. 48,13 : Chamos. Voir le verset 7. ― Béthel ; ville sur les confins des tribus d’Ephraïm et de Benjamin, et dans laquelle Jéroboam introduisit un culte idolâtrique (voir 3 Rois, 12, 29).
 
14 Comment dites-vous : Nous sommes braves, et des hommes robustes pour combattre?15 Moab a été dévastée, ses cités ont été renversées ; l'élite de ses jeunes hommes a succombé dans le carnage, dit le roi, dont le nom est le Seigneur des armées.
 
16 La destruction de Moab est près d'arriver, et sa ruine accourra extrêmement vite.17 Consolez-le, vous tous qui êtes autour de lui; et vous tous qui savez son nom, dites : Comment a été brisée une verge puissante, un bâton glorieux?
Note Jr. 48,17 : Verge, bâton ; c’est-à-dire sceptre. C’est par ironie que Jérémie emploie les mots puissant ou fort (fortis) et glorieux ; car les Moabites étaient le peuple le plus vain et le plus orgueilleux. Comparer au verset 29.
 
18 Descends de la gloire, assieds-toi dans la soif, habitante de la fille de Dibon; parce que le dévastateur de Moab monte vers toi, il a détruit tes fortifications.
Note Jr. 48,18 : Habitante ; littéralement et par métonymie habitation. ― La fille de Dibon. Les Orientaux appellent filles les villes d’un pays ; nous en avons déjà fait la remarque. Dibon avait de très belles eaux ; mais comme ces belles eaux devaient être remplies de sang, d’après une prophétie d’Isaïe (voir Isaïe, 15, 9), Jérémie lui prédit qu’elle sera obligée de se sauver dans le désert, dans des lieux secs et arides, où elle souffrira la soif.
 
19 Tiens-toi sur la voie, et fais le guet, habitante d'Aroër ; interroge celui qui s'est enfui, et à celui qui s'est sauvé, dis : Qu'est-il arrivé ?
Note Jr. 48,19 : Habitante. Voir le verset précédent. ― Aroër ; ville située sur l’Arnon à l’extrémité méridionale du pays de Moab. ― Aroër sur l’Arnon, aujourd’hui Araîr, appartenait à la tribu de Ruben, dont l’Arnon formait la frontière méridionale. Nous voyons par ce passage que Moab s’était rendu maître de cette ville, qui était située vis-à-vis d’Ar Moab.
20 Moab a été couvert de confusion, parce qu'il a été vaincu; hurlez et criez; annoncez sur l'Arnon que Moab a été dévastée.
Note Jr. 48,20 : Arnon ; fleuve sur la frontière septentrionale de Moab, entre les Moabites et les Amorrhéens (voir Nombres, 21, 13).
 
21 Et le jugement du Seigneur est venu jusqu'à la terre de la plaine ; sur Hélon, sur Jasa, et sur Méphaath,
Note Jr. 48,21 : Hélon, Jasa, Méphaath ; villes de Moab, qui appartenaient autrefois à la tribu de Ruben.
22 Et sur Dibon, et sur Nabo, et sur la maison de Déblathaïm,
Note Jr. 48,22 : Déblathaïm ; en hébreu Beth-Déblathaïm ; c’est-à-dire maison de Déblathaïm, est peut-être la même que Helmon-Déblathaïm (voir Nombres, 33, 46).
23 Et sur Cariathaïm, et sur Bethgamul, et sur Bethmaon.
Note Jr. 48,23 : Cariathaïm. Voir le verset 1. ― Bethgamul ; inconnue d’ailleurs. ― Bethmaon ; peut-être la même que Béelméon, près de l’Arnon (voir 1 Paralipomènes, 5, 8 ; Ezéchiel, 25, 9).
24 Et sur Carioth, et sur Bosra, et sur toutes les cités de la terre de Moab qui sont loin et qui sont près.
Note Jr. 48,24 : Carioth ; selon plusieurs la même que Carioth, mentionnée plus bas, voir verset 41. Voir Josué, 15, 25 et Amos, 2, 2. ― Bosra. C’est, selon les uns, la même que Bosra, ville célèbre de l’Idumée dont il est question plus loin, voir Jérémie, 49, 13 ; Genèse, 36, 33, etc., par la raison qu’elle était située sur les confins de Moab et de l’Idumée, et qu’elle avait été occupée par les Moabites et par les Iduméens ; mais, selon les autres, c’était une ville différente de celle-là. ― Bosra ou Bostra, dans le Hauran, est identifiée par plusieurs savants avec Astaroth-Carnaïm.
25 La corne de Moab a été arrachée, et son bras a été rompu, dit le Seigneur.
Note Jr. 48,25 : La corne ; chez les Hébreux, symbole de la force.
 
26 Enivrez-le, parce qu'il s'est élevé contre le Seigneur; Moab se heurtera la main en tombant dans son vomissement, et il sera un objet de dérision, lui aussi.27 Car Israël a été un objet de dérision pour toi, comme si tu l'avais trouvé parmi des voleurs; à cause donc de tes paroles que tu as dites contre lui, tu seras mené captif.
 
28 Abandonnez les cités, et habitez dans la pierre, habitants de Moab ; et soyez comme la colombe qui fait son nid dans la plus haute ouverture d'un rocher.
Note Jr. 48,28 : Habitez dans la pierre ; dans les cavernes qui sont nombreuses dans le pays de Moab comme en Palestine et où l’on cherchait un refuge en temps de guerre.
 
29 Nous avons appris l'orgueil de Moab (il est superbe à l'excès), sa hauteur et son arrogance, et son orgueil, et la fierté de son cœur.
Note Jr. 48,29 : Voir Isaïe, 16, 6.
 
30 Moi, je sais, dit le Seigneur, sa jactance, et que sa force n'y répond pas, et que ce qui n'était pas selon son pouvoir, elle s'est efforcée de le faire.
 
31 C'est pour cela que sur Moab je pleurerai, et que j'adresserai mes cris à Moab tout entière, et aux hommes de mur de briques qui se lamentent.
Note Jr. 48,31 : Hommes, c’est-à-dire habitants. ― Mur de briques ; est la traduction du nom de la ville de Kirkhérés, aujourd’hui Kerak, une des places les plus fortes de Moab.
32 Du pleur de Jazer, je te pleurerai, vigne de Sabama; tes rejetons ont passé la mer, et ils sont parvenus jusqu'à la mer de Jazer; sur ta moisson et sur ta vendange un voleur s'est précipité.
Note Jr. 48,32 : Du pleur, etc. Voir sur ce verset, Isaïe, 16, 9. ― Jazer. Voir Nombres, note 21.32.
33 L'allégresse et l'exultation ont été enlevées au Carmel et à la terre de Moab, et j'ai emporté le vin des pressoirs ; et le pressureur du raisin ne chantera plus sa chanson accoutumée.
Note Jr. 48,33 : Au Carmel ; c’est-à-dire aux campagnes les plus fertiles. Comparer, sur ce verset, à Isaïe, 16, 10.
 
34 Par un cri qui a retenti depuis Hésébon jusqu'à Eléalé et jusqu'à Jasa, ils ont fait entendre leur voix de Ségor, génisse de trois ans, à Oronaïm; les eaux même de Nemrim seront très mauvaises.
Note Jr. 48,34 : Par un cri, etc. Ce verset a été expliqué dans Isaïe, 15, 5.
35 Et j'ôterai de Moab, dit le Seigneur, et celui qui fait des oblations sur les hauteurs, et celui qui sacrifie à ses dieux.
 
36 C'est pour cela que mon cœur sur Moab retentira comme une flûte; et mon cœur sur les hommes de mur de briques donnera un son de flûte; parce qu'il a fait plus qu'il ne pouvait, c'est pour cela qu'ils ont péri.
Note Jr. 48,36 : Un son de flûte. Chez les Hébreux, comme chez d’autres peuples de l’antiquité, on jouait de la flûte aux funérailles et dans le deuil aussi bien que dans les fêtes et les réjouissances. ― Hommes. Voir le verset 31. ― Parce qu’il a fait, etc. ; c’est-à-dire parce que dans son orgueil et sa présomption, Moab a entrepris une chose très périlleuse pour lui, en s’opposant aux Chaldéens et en voulant mesurer ses forces avec ces vainqueurs de l’Asie.
 
37 Car toute tête sera chauve, et toute barbe sera rasée; à toutes les mains il y aura un lien, et sur tout dos un cilice.
Note Jr. 48,37 : Voir Isaïe, 15, 2 ; Ezéchiel, 7, 18. ― Enumération des signes de deuil et de désolation.
 
38 Sur tous les toits de Moab, et dans toutes ses places, on entendra toute sorte de pleurs, parce que j'ai brisé Moab comme un vase inutile, dit le Seigneur.
Note Jr. 48,38 : Sur tous les toits. Les toits étaient en plate-bande, on y montait dans les calamités publiques.
 
39 Comment a-t-elle été vaincue, et ont-ils poussé des hurlements? comment Moab a-t-il baissé la tête et a-t-il été couvert de confusion? Et Moab sera un objet de dérision et un exemple pour tous autour de lui.
Note Jr. 48,39 : Ont-ils ; par hébraïsme, Moab est prise ici pour les Moabites.
 
40 Voici ce que dit le Seigneur : Comme l'aigle il volera, et il étendra ses ailes vers Moab.
Note Jr. 48,40 : Il volera, il étendra ; c’est-à-dire l’ennemi, Nabuchodonosor.
41 Carioth a été prise, les fortifications ont été emportées ; et le cœur des forts de Moab sera en ce jour-là comme le cœur d'une femme en travail.
Note Jr. 48,41 : Carioth. Voir le verset 24.
42 Et Moab cessera d'être un peuple, parce que contre le Seigneur il s'est glorifié.
 
43 L'effroi, et la fosse, et le lacs pour toi, ô habitant de Moab, dit le Seigneur.44 Qui aura fui à la face de l'effroi tombera dans la fosse, et qui sera monté de la fosse sera pris dans le lacs; car j'amènerai sur Moab l'année de leur visite, dit le Seigneur.
Note Jr. 48,44 : Voir Isaïe, 24, 18. ― Leur visite ; leur châtiment, leur punition.
 
45 A l'ombre d'Hésébon se sont arrêtés ceux qui fuyaient le lacs ; mais un feu est sorti d'Hésébon, et une flamme du milieu de Séhon, et elle a dévoré une partie de Moab, et le sommet des fils du tumulte.
Note Jr. 48,45 : De Séhon ; c’est-à-dire, de la vallée de Séhon, d’Hésébon. Jérémie applique ici un ancien proverbe qui se lit dans le livre des Nombres (voir Nombres, 21, 27), et qui était fondé sur ce que Séhon, roi des Amorrhéens, dont la capitale était Hésébon, avait fait la guerre aux Moabites, et avait pris une partie de leur pays. Remarquons que dans le passage des Nombres, la Vulgate et les Septante lisent le mot ville, aussi bien que l’hébreu. ― Le sommet (verticem) ; l’élite. Des fils du tumulte ; des soldats.
 
46 Malheur à toi, Moab! tu as péri, peuple de Chamos: tes fils ont été pris, ainsi que tes filles, pour la captivité.
Note Jr. 48,46 : Peuple de Chamos ; c’est-à-dire, adorateurs de Chamos. Voir le verset 7.
 
47 Mais je ramènerai les captifs de Moab dans les derniers jours, dit le Seigneur. Jusqu'ici les jugements contre Moab.
Note Jr. 48,47 : Mais je ramènerai, etc. Après la captivité de Babylone, comme on le croit assez généralement, les Moabites revinrent, comme les Juifs, dans leur patrie. Encore du temps de Jésus-Christ ils avaient un pays à eux, mais dans la suite ils se sont perdus dans les tribus arabes.

Chapitre 49

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Prophéties de la désolation, de la captivité et du retour des Ammonites ; de la désolation des Iduméens, des Syriens et des Cédaréniens ; de la dispersion et du retour des Elamites.
1 Aux fils d'Ammon, voici ce que dit le Seigneur : Est-ce qu'Israël n'a point d'enfants? ou n'a-t-il point d'héritiers? Pourquoi donc Melchom s'est-il emparé de Gad comme de son héritage, et son peuple a-t-il établi son habitation dans ses villes ?
Note Jr. 49,1-6 : Prophétie sur Ammon.
Note Jr. 49,1 : Aux fils (ad filios). Voir Jérémie, 48, 1. ― Melchom ; dieu des Ammonites. Ceux-ci croyaient que c’était Melchom qui les avait mis en possession du pays des Israélites : le Seigneur leur parle selon leurs préjugés, en faisant tomber d’abord ses reproches sur cette prétendue divinité.
 
2 C'est pourquoi, voilà que des jours viennent, dit le Seigneur, et je ferai entendre sur Rabbath des fils d'Ammon le frémissement d'un combat; et elle sera réduite par sa destruction en un monceau de pierres ; et ses filles seront consumées par le feu. Israël possédera ceux qui le possédaient, dit le Seigneur
Note Jr. 49,2 : Rabbath ; ville capitale des Ammonites, désignés ici sous le nom de fils d’Ammon. ― Ses filles ; les autres villes du pays.
3 Hurle, Hésébon, parce que Haï a été ravagée ; criez, filles de Rabbath; ceignez-vous de cilices; pleurez, et allez autour des haies, parce que Melchom sera emmené en exil, et ses prêtres et ses princes en même temps.
Note Jr. 49,3 : Hésébon. Voir Isaïe, 15, 4. ― Filles ; c’est-à-dire villes. ― Haï ; ville à l’orient de Béthel (voir Josué, 7, 2).
4 Pourquoi te glorifies-tu dans tes vallées? ta vallée s'est écoulée; fille délicate, qui te confiais en tes trésors, et disais : Qui viendra vers moi?
Note Jr. 49,4 : Qui viendra vers moi ? pour me prendre. ― Ta vallée s’est écoulée, comme l’eau qui y coulait en temps de pluie, c’est-à-dire, ces vallées fertiles, dont tu étais fière et qui faisaient ta richesse sont devenues stériles.
5 Voilà que j'amènerai sur toi la terreur, dit le Seigneur, Dieu des armées, la terreur de tous ceux qui t'environnent ; vous serez dispersés les uns après les autres hors de votre présence, et il n'y aura personne qui rassemblera les fuyards.
Note Jr. 49,5 : Vous serez, etc. ; vous serez séparés les uns des autres, jetés l’un d’un côté, l’autre de l’autre.
6 Et après cela, je ferai revenir les captifs des fils d'Ammon, dit le Seigneur.
Note Jr. 49,6 : Des fils d’Ammon ; c’est-à-dire des Ammonites.
 
7 A l'Idumée. Voici ce que dit le Seigneur des armées : Est-ce qu'il n'y a plus de sagesse dans Théman? Le conseil les a abandonnés, leur sagesse est devenue inutile.
Note Jr. 49,7-22 : Prophétie sur l’Idumée.
Note Jr. 49,7 : A l’Idumée. Voir Jérémie, 48, 1. ― Théman ; ville célèbre de l’Idumée. ― Les ; c’est-à-dire, les Thémannites (Thémanites ?).
 
8 Fuyez, et tournez le dos, descendez dans le gouffre, habitants de Dédan, parce que j'ai amené la ruine sur Esaü, le temps de sa visite.
Note Jr. 49,8 : Dédan ; ville de l’Idumée, pas loin de Théman, à l’extrémité méridionale de la mer Morte. ― Sa visite ; c’est-à-dire, son châtiment.
9 Si des vendangeurs étaient venus sur toi, ils t'auraient laissé une grappe; si des voleurs pendant la nuit, ils auraient emporté seulement ce qui leur aurait suffi.10 Mais moi, j'ai découvert Esaü, j'ai révélé ce qu'il tenait caché, et il ne pourra plus être secret; sa race a été désolée, ainsi que ses frères et ses voisins ; et il ne sera plus.11 Laisse tes pupilles; mais je les ferai vivre ; et tes veuves en moi espéreront.12 Car voici ce que dit le Seigneur : Voilà que ceux qui n'avaient pas été jugés comme devant boire le calice, le buvant, le boiront; et toi, tu seras laissé comme innocent? Tu ne seras pas regardé comme innocent; mais buvant tu boiras.
Note Jr. 49,12 : Buvant, tu boiras. Voir, sur cette locution, Jérémie, 25, 28.
13 Parce que j'ai juré par moi-même, dit le Seigneur, que Bosra deviendra une solitude, et un opprobre, et un désert, et une malédiction; et toutes ses cités deviendront des solitudes éternelles.
Note Jr. 49,13 : Bosra ; ville. Voir Jérémie, 48, 24.
 
14 J'ai entendu une nouvelle venant du Seigneur, et un messager a été envoyé vers les nations : Rassemblez-vous et venez contre elle ; et levons-nous pour le combat.
Note Jr. 49,14 : Voir Abdias, 1, 1.
15 Car voilà que je t'ai rendu petit parmi les nations, méprisable entre les hommes.16 Ton arrogance t'a trompé, ainsi que l'orgueil de ton cœur; toi qui habites dans des cavernes de pierres et qui t'efforces d'occuper le haut d'une colline; quand tu aurais élevé ton nid comme l'aigle, je t'arracherais de là, dit le Seigneur.
Note Jr. 49,16 : Voir Abdias, 1, 4. ― Dans des cavernes de pierres. Pétra, pierre, était la capitale de l’Idumée et les habitants de cette ville avaient en partie leur demeure dans les rochers taillés pour leur servir d’habitation. Voir Isaïe, 16, 1. ― Qui t’efforces d’occuper le haut d’une colline. L’Idumée est très montagneuse et ses places fortes étaient perchées sur les sommets des montagnes comme des nids d’aigle.
 
17 Et l'Idumée sera déserte; car quiconque passera au milieu d'elle sera frappée de stupeur et sifflera sur ses plaies.
Note Jr. 49,17 : Sifflera sur ses plaies. Voir Jérémie, 18, 16.
18 Comme Sodome a été renversée, ainsi que Gomorrhe et ses voisines, dit le Seigneur; un homme n'y habitera pas, et le fils d'un homme n'y séjournera pas.
Note Jr. 49,18 : Voir Genèse, 19, 24-25. ― Le fils d’un homme ; hébraïsme, pour un homme, un être humain. ― Comme Sodome. Voir Genèse, note 13.10 et Isaïe, note 34.9.
 
19 Voilà que, comme un lion, il montera de l'orgueil du Jourdain vers une beauté puissante; parce que soudain je le ferai courir vers elle ; et quel est l'élu que je préposerai sur elle? Car qui est semblable à moi? qui tiendra contre moi? et quel est le pasteur qui résistera à mon visage?
Note Jr. 49,19 : Voir Jérémie, 50, 44 ; Job, 41, 1. ― Il montera ; l’ennemi, Nabuchodonosor. ― L’orgueil du Jourdain. Voir sur cette expression, Jérémie, 12, 5. Une beauté puissante ; l’Idumée qui est agréable et puissante. ― Quel est l’élu, etc. ; quel est celui que je choisirai pour qu’il se rende maître d’elle, sinon Nabuchodonosor, l’instrument de ma colère, le ministre de mes vengeances (voir Jérémie, 25, 9) ? Et comme il agira par ma puissance, nul ne lui résistera, car nul n’est aussi puissant que moi. ― Pasteur ; en hébreu signifie aussi gouverneur d’un peuple, prince, roi.
20 Écoutez à cause de cela le dessein que le Seigneur a formé contre Edom, et les pensées qu'il a méditées contre les habitants de Théman ; il a dit : Je jure, si les petits du troupeau ne les chassent pas, et s'ils ne détruisent pas avec eux leur habitation.
Note Jr. 49,20 : S’ils ne chassent pas, s’ils ne détruisent pas ; pour ils chasseront, ils détruiront. Dans les formules du serment, les Hébreux employaient la particule si, quand ils juraient qu’ils ne feraient pas une chose, et ils y ajoutaient la négation, quand ils juraient qu’ils la feraient. Cette manière de s’exprimer vient de ce qu’ils omettaient par euphémisme l’imprécation qui suit les jurements ; par exemple : Je veux qu’il m’arrive tel mal, tel malheur, si, etc.
21 A la voix de leur ruine la terre a été agitée; la clameur de leur voix sur la mer Rouge a été entendue.
Note Jr. 49,21 : Sur la mer Rouge. Les navigateurs de la mer Rouge, qui font le commerce avec l’Idumée, entendent le bruit de sa ruine.
22 Et comme l'aigle il remontera et il s'envolera; et il étendra ses ailes sur Bosra; et le cœur des forts de l'Idumée sera en ce jour-là comme le cœur d'une femme en travail.
 
23 A Damas. Emath a été couvert de confusion, ainsi que Arphad, parce qu'elles ont entendu une nouvelle très mauvaise ; elles ont été troublées comme sur la mer; par inquiétude elle n'a pu trouver de repos.
Note Jr. 49,23-27 : Prophétie sur Damas.
Note Jr. 49,23 : A Damas. Voir Jérémie, 48, 1. ― Damas, Emath, Arphad ; villes de Syrie, dont Damas était la capitale. ― Elles ont été troublées ; littéralement, ils ont été troublés. Voir sur cet énallage de genre, Jérémie, 48, 4. ― Comme on l’est sur la mer. La particule comme est probablement sous-entendue ici de même que dans bien d’autres passages. ― Elle n’a pu ; c’est-à-dire Damas, ou bien, en vertu d’un hébraïsme assez fréquent, chacune d’elles n’a pu.
 
24 Damas a perdu courage, elle a été mise en fuite; la frayeur s'est emparée d'elle ; l'angoisse et les douleurs l'ont saisie comme une femme en travail.25 Comment ont-ils abandonné la cité renommée, la ville de l'allégresse?26 Pour cela ses jeunes hommes tomberont sur ses places, et tous les hommes de guerre se tairont en ce jour-là, dit le Seigneur des armées.27 Et j'allumerai un feu sur le mur de Damas, et il dévorera les remparts de Bénadad.
Note Jr. 49,27 : Bénadad. Il paraît que ce nom était commun aux rois de Syrie comme celui de Pharaon à ceux d’Egypte. ― Ou plutôt Bénadad a été le nom de plusieurs rois de Syrie. L’Ecriture mentionne trois rois de Damas de ce nom, mais elle en nomme aussi qui portent des noms différents, comme Hazaël.
 
28 A Cédar, et aux royaumes d'Asor, qu'a détruits Nabuchodonosor, roi de Babylone. Voici ce que dit le Seigneur : Levez-vous, et montez vers Cédar, et ravagez les fils de l'Orient.
Note Jr. 49,28-33 : Prophéties sur les Arabes.
Note Jr. 49,28 : A Cédar. Voir Jérémie, 48, 1. ― Cédar ; était probablement la partie de l’Arabie déserte habitée par les descendants de Cédar, fils d’Ismaël ; mais il signifie ici toute l’Arabie déserte. ― Asor ; ville ou plutôt contrée de l’Arabie, qui formait plusieurs petits royaumes. ― Les fils de l’Orient. C’est la dénomination biblique des Bédouins nomades.
 
29 Ils prendront leurs tabernacles et leurs troupeaux; ils prendront pour eux leurs pavillons, et leurs vases, et leurs chameaux, et ils appelleront sur eux la frayeur de toutes parts.
Note Jr. 49,29 : Pavillons. Voir Jérémie, 4, 20. ― Ils ; les Chaldéens. ― Vases ; par ce mot les Hébreux entendaient les meubles, les ustensiles, les armes, etc.
30 Fuyez, allez précipitamment, tenez-vous dans des antres, vous qui habitez Asor, dit le Seigneur; car Nabuchodonosor, roi de Babylone, a formé un dessein contre vous, et il a médité contre vous des pensées.
 
31 Levez-vous tous ensemble, et montez vers une nation tranquille, et qui habite en assurance, dit le Seigneur : ils n'ont pas de portes, ni de verrous : ils habitent seuls.
Note Jr. 49,31 : Ils n’ont pas de portes, etc. ; ils n’habitent pas dans des maisons que l’on puisse fermer au moyen de portes et de verrous ; et ils n’ont de liaison et ne font d’alliance avec aucun autre peuple.
32 Et leurs chameaux seront au pillage; et la multitude de leurs troupeaux en proie ; je les disperserai atout vent, eux dont la chevelure est coupée ; et de tous leurs confins j'amènerai la mort sur eux, dit le Seigneur.
Note Jr. 49,32 : Eux dont la chevelure, etc. Voir Jérémie, 9, 26. ― Leurs chameaux. Ces animaux sont une des principales richesses des nomades.
33 Et Asor deviendra la demeure des dragons et un désert jusqu'à jamais; un homme n'y habitera pas, et le fils d'un homme n'y séjournera pas.
Note Jr. 49,33 : Des dragons ; hébreu : des chacals.
 
34 Parole du Seigneur qui fut adressée à Jérémie, le prophète, contre Elam au commencement du règne de Sédécias, roi de Juda, disant :
Note Jr. 49,34-39 : Prophétie sur Elam.
Note Jr. 49,34 : Elam ; province de Perse, est prise ici pour les habitants, les Elamites. ― Disant. Voir Jérémie, 1, 4.
 
35 Voici ce que dit le Seigneur des armées : Voilà que moi je briserai l'arc d'Elam et toute leur force.36 Et j'amènerai sur Elam quatre vents, des quatre plages du ciel; je les disperserai vers tous ces vents, et il n'y aura pas de nation à laquelle ne parviennent les fugitifs d'Elam.37 Je ferai trembler Elam devant ses ennemis et en la présence de ceux qui cherchent leur âme; et j'amènerai sur eux un malheur, la colère de ma fureur, dit le Seigneur, et j'enverrai après eux le glaive, jusqu'à ce que je les aie consumés.
Note Jr. 49,37 : Ils cherchent leur âme. Voir Jérémie, 4, 30. ― La colère de ma fureur. Voir Jérémie, 4, 8.
38 Et je poserai mon trône dans Elam, j'en exterminerai les rois et les princes, dit le Seigneur.39 Et dans les derniers jours, je ferai revenir les captifs d'Elam, dit le Seigneur.
Note Jr. 49,39 : Dans les derniers jours, etc. Cette prophétie fut accomplie sous le règne de Cyrus.

Chapitre 50

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Prophétie de la ruine de Babylone par les Mèdes et les Perses, et de la délivrance d’Israël et de Juda.
1 Parole que le Seigneur dit sur Babylone et sur les Chaldéens par l'entremise de Jérémie, le prophète.
Note Jr. 50,1 : Les chapitres 50 et 51 contiennent une prophétie contre Babylone.
 
2 Annoncez parmi les nations, et faites-le entendre ; levez l'étendard, publiez, ne cachez point, dites : Babylone est prise. Bel est couvert de confusion, Mérodach est vaincu ; ses images taillées au ciseau sont couvertes de confusion, leurs idoles sont vaincues.
Note Jr. 50,2 : Bel ; principale divinité des Babyloniens. ― Mérodach ; autre divinité du même peuple ; ou peut-être un ancien roi du pays qu’on avait divinisé.
3 Parce qu'une nation est montée contre elle venant de l'aquilon, laquelle réduira sa terre en solitude; et il n'y aura personne qui habitera en elle depuis l'homme jusqu'à la bête; et ils ont été troublés, et ils s'en sont allés.
Note Jr. 50,3 : Une nation, etc. ; les Mèdes et les Perses, qui étaient réunis en la personne de Cyrus. ― Ils ont ; c’est-à-dire les Babyloniens.
 
4 En ces jours-là, et en ce temps-là, dit le Seigneur, viendront les fils d'Israël et les fils de Juda, et marchant ensemble, et pleurant, ils se hâteront et ils chercheront le Seigneur leur Dieu.5 Ils demanderont le chemin de Sion ; vers elle se tourneront leurs faces. Ils viendront et s'uniront au Seigneur par une alliance éternelle qui ne sera nullement effacée par l'oubli.6 Mon peuple est devenu un troupeau perdu ; leurs pasteurs les ont séduits et les ont fait errer dans les montagnes ; ils sont passés d'une montagne en une colline; ils ont oublié le lieu de leur repos.7 Tous ceux qui les ont trouvés les ont dévorés ; et leurs ennemis ont dit : Nous n'avons pas péché ; parce qu'ils ont péché contre le Seigneur, la splendeur de la justice, contre le Seigneur, l'attente de leurs pères.
 
8 Retirez-vous du milieu de Babylone, et sortez de la terre des Chaldéens; soyez comme des béliers devant un troupeau.9 Parce que voilà que moi je suscite et que j'amènerai contre Babylone une assemblée de grandes nations de la terre de l'Aquilon ; et elles se prépareront contre elle; et de là elle sera prise; sa flèche, comme celle d'un homme fort qui tue, ne retournera pas vide.
Note Jr. 50,9 : Une assemblée, etc. L’armée de Cyrus se composait de tous les peuples qu’il avait vaincus ; toutes ces troupes venaient de l’aquilon, du côté de l’Asie Mineure où il avait fait la guerre. ― Sa flèche ; la flèche de chacune de ces nations ; hébraïsme pour leur flèche.
10 Et la Chaldée sera en proie : tous ses dévasteurs seront remplis de dépouilles, dit le Seigneur.
 
11 Parce que vous exultez et dites de grandes choses en pillant mon héritage; parce que vous vous êtes répandus comme des veaux sur l'herbe et que vous avez mugi comme des taureaux.
Note Jr. 50,11 : De grandes choses ; c’est-à-dire des paroles arrogantes, hautaines.
12 Votre mère a été couverte de confusion extrêmement, et elle a été égalée à la poussière, celle qui vous a engendrés ; voilà qu'elle sera la dernière parmi les nations, déserte, sans chemin frayé, et aride.13 A cause de la colère du Seigneur, elle ne sera pas habitée, mais elle sera tout entière réduite en une solitude; quiconque passera par Babylone, sera frappé de stupeur et sifflera sur toutes ses plaies.
Note Jr. 50,13 : Sifflera, etc. Voir Jérémie, 18, 16.
 
14 Préparez-vous contre Babylone de tous côtes, vous tous qui tendez l'arc; combattez-la, n'épargnez point les flèches, parce que c'est contre le Seigneur qu'elle a péché.15 Criez contre elle; partout elle a donné la main ; ses fondements sont tombés, ses murs sont détruits, parce que c'est la vengeance du Seigneur, prenez vengeance d'elle ; comme elle a fait, faites-lui.
Note Jr. 50,15 : Partout elle a donné la main ; elle s’est rendue, elle s’est soumise de toutes parts.
16 Exterminez de Babylone le semeur, et celui qui tient la faucille au temps de la moisson ; à la force du glaive de la colombe chacun vers son peuple retournera, et les uns après les autres dans leur terre s'enfuiront.
Note Jr. 50,16 : Glaive de la colombe. Voir sur cette expression, Jérémie, 25, 38.
17 C'est un troupeau dispersé qu'Israël ; des lions l'ont chassé; le premier qui l'a mangé est le roi d'Assur; celui-ci, le dernier, lui a brisé les os, Nabuchodonosor, roi de Babylone.
Note Jr. 50,17 : Le roi d’Assur ; c’est-à-dire les rois d’Assyrie, Théglathphalasar, Salmanasar, Sennachérib et Assaraddon.
18 A cause de cela, voici ce que dit le Seigneur des armées, le Dieu d'Israël : Voilà que moi je visiterai le roi de Babylone, et sa terre, comme j'ai visité le roi d'Assur;
Note Jr. 50,18 : Comme j’ai visité le roi d’Assur. Le Seigneur visita le roi d’Assur, non seulement par la défaite de Sennachérib, mais encore par la ruine de Ninive, et de l’empire des Assyriens.
19 Et je ramènerai Israël dans sa demeure, il paîtra sur le Carmel et en Basan, et sur la montagne d'Ephraïm et de Galaad son âme se rassasiera.
Note Jr. 50,19 : Je ramènerai, etc. Ceci regarde particulièrement le royaume des dix tribus, où étaient situés ces différents lieux ; les pâturages du Carmel et de la montagne d’Ephraïm en deçà du Jourdain, les pâturages de Basan et la montagne de Galaad au-delà de ce fleuve. Ce rétablissement de la maison d’Israël dans la terre de ses pères est le symbole du rappel des Juifs à l’Eglise de Jésus-Christ.
20 En ces jours-là, et en ce temps-là, dit le Seigneur, on cherchera l'iniquité d'Israël et elle ne sera pas ; le péché de Juda et il ne sera pas trouvé; parce que je serai propice à ceux que j'aurai laissés.
 
21 Monte sur la terre des dominateurs, et visite ses habitants; dissipe et tue ce qui est derrière eux, dit le Seigneur; et fais tout selon que je t'ai ordonné.22 Voix de guerre sur la terre et grande destruction.23 Comment a-t-il été rompu et brisé, le marteau de toute la terre ? Comment Babylone a-t-elle été changée en un désert parmi les nations?
Note Jr. 50,23 : Le marteau de toute la terre ; le roi de Babylone ; la monarchie des Babyloniens avait été très formidable sur la terre dans la personne de Nabuchodonosor.
24 Je t'ai enlacée, et tu as été prise, Babylone, et tu ne le savais pas; tu as été trouvée et saisie, parce que c'est le Seigneur que tu as provoqué.25 Le Seigneur a ouvert son trésor et il en a tiré les instruments de sa colère, parce que le Seigneur, Dieu des armées, en a besoin dans la terre des Chaldéens.26 Venez vers elle des confins les plus éloignés; ouvrez, afin que sortent ceux qui doivent la fouler aux pieds; ôtez de la voie les pierres, et mettez-les en monceaux, et tuez-la et qu'il n'y ait rien de reste.
Note Jr. 50,26 : Des confins les plus éloignés (ab extremis finibus) ; selon l’hébreu, d’une extrémité ; c’est-à-dire probablement, par l’une de ses extrémités. La ville en effet fut prise par le côté du fleuve dont on détourna les eaux pour ouvrir l’entrée aux troupes. Comparer à Jérémie, 51, 31-32.
27 Dissipez tous ses braves, qu'ils descendent à la tuerie; malheur à eux, parce qu'est venu leur jour, le temps de leur visite.
Note Jr. 50,27 ; 50.31 : De ta visite ; c’est-à-dire de ton châtiment.
28 Voix de ceux qui fuient, de ceux qui sont échappés de la terre de Babylone, afin qu'ils annoncent à Sion la vengeance du Seigneur, notre Dieu, la vengeance de son temple.
 
29 Annoncez à tous ceux qui tendent l'arc en si grand nombre de marcher contre Babylone; tenez-vous contre elle tout au autour, et que personne n'échappe ; rendez-lui selon son œuvre ; selon tout ce qu'elle a fait, faites-lui, parce que c'est contre le Seigneur qu'elle s'est élevée, contre le saint d'Israël.
Note Jr. 50,29 : Voir Jérémie, 51, 49.
30 C'est pour cela que ses jeunes hommes tomberont sur ses places et que tous ses hommes de guerre se tairont en ce jour-là, dit le Seigneur.31 Voilà que moi-même je viens à toi, superbe, dit le Seigneur, Dieu des armées, parce qu'est venu ton jour, le jour de ta visite.
Note Jr. 50,31 : Superbe (superbe) ; c’est-à-dire ô roi ou prince superbe ; que les uns entendent de Baltassar, dernier roi de Babylone, et les autres du royaume même babylonien. Comparer à Isaïe, 14, vv. 12, 14 ; Daniel, 5, 20-22.
32 Et il tombera, le superbe, et il sera renversé, et il n'y aura personne qui le relèvera; et j'allumerai un feu dans ses villes; et il dévorera tout ce qui est autour de lui.33 Voici ce que dit le Seigneur des armées : Les fils d'Israël et les fils de Juda souffrent ensemble l'oppression : tous ceux qui les ont pris les retiennent, et ne veulent pas les laisser aller.
Note Jr. 50,33 : Oppression ; ou violence, injustice criante ; c’est le sens qu’a partout le verbe hébreu, rendu ici dans la Vulgate par calomnie (calumniam).
34 Leur rédempteur est fort; son nom est le Seigneur des armées; en jugement il défendra leur cause, afin d'épouvanter la terre et d'agiter les habitants de Babylone.
 
35 Glaive sur les Chaldéens, dit le Seigneur, sur les habitants de Babylone, sur ses princes et ses sages.36 Glaive sur ses devins qui seront insensés ; glaive sur ses braves qui seront dans l'effroi.
Note Jr. 50,36 : Qui seront reconnus pour des insensés ; n’ayant su prévoir ni prédire les maux qui devaient leur arriver à eux et à leur pays.
37 Glaive sur ses chevaux et sur ses chars, et sur tout le peuple qui est au milieu d'elle ; et ils seront comme des femmes; glaive sur ses trésors qui seront pillés.38 La sécheresse sera sur ses eaux, et elles tariront; parce que c'est la terre des images taillées au ciseau, et ils se glorifient dans des monstres.
Note Jr. 50,38 : Des monstres (portentis) ; des idoles monstrueuses qui inspirent l’épouvante ce qui est le sens de l’hébreu. ― La sécheresse sera sur ses eaux. La Babylonie devait sa fertilité à l’Euphrate et aux nombreux canaux qu’on en avait dérivés. Depuis que ses canaux sont desséchés, elle est stérile.
39 A cause de cela, les dragons y habiteront avec les faunes qui recherchent les figues ; et les autruches habiteront en elle ; et elle ne sera plus habitée à jamais, elle ne sera pas reconstruite dans la suite des générations.
Note Jr. 50,39 : Les dragons, les faunes ; les termes hébreux correspondant sont rendus ailleurs (voir Isaïe, 34, 14), par démons et onocentaures.
40 Ainsi que le Seigneur a renversé Sodome et Gomorrhe, et ses voisines, dit le Seigneur ; un homme n'y habitera pas, et le fils d'un homme n'y séjournera pas.
Note Jr. 50,40 : Voir Genèse, 19, 24-25. ― Ainsi que le Seigneur, etc. Comparer à Jérémie, 49, 18.
 
41 Voilà qu'un peuple vient de l'Aquilon, et une grande nation, et un grand nombre de rois s'élèveront des confins de la terre.42 Ils saisiront l'arc et le bouclier ; ils sont cruels et impitoyables; leur voix comme la mer retentira; et sur leurs chevaux ils monteront comme un homme prêt au combat contre toi, fille de Babylone.43 Le roi de Babylone a appris la nouvelle de leur dessein, et ses mains ont défailli; l'angoisse l'a saisi, et la douleur, comme une femme en travail.44 Voilà que comme un lion il montera de l'orgueil du Jourdain vers une beauté puissante; parce que soudain je le ferai courir vers elle; et quel est l'élu que je préposerai sur elle? car qui est semblable à moi? qui tiendra contre moi? et quel est le pasteur qui résistera à mon visage?
Note Jr. 50,44-45 : Voir pour l’explication de ces deux versets, Jérémie, 49, 19-20.
Note Jr. 50,44 : Voir Jérémie, 49, 19 ; Job, 41, 1.
45 A cause de cela, écoutez le dessein que le Seigneur a conçu en son esprit contre Babylone, et les pensées qu'il a méditées contre la terre des Chaldéens; il a dit : Je jure si les petits troupeaux, ne les enlèveront pas; et si leur habitation ne sera pas détruite avec eux.46 A la voix de la captivité de Babylone, la terre a été agitée, et une clameur parmi les nations a été entendue.

Chapitre 51

 | 
 | 
Chap. : 
Suite de la prophétie contre Babylone.
Ordre donné par Jérémie à Saraïas qui allait à Babylone.
1 Voici ce que dit le Seigneur : Voilà que moi je susciterai sur Babylone et sur ses habitants, qui ont élevé leur cœur contre moi, comme un vent pestilentiel.2 Et j'enverrai contre Babylone des gens le van à la main; et ils la vanneront, et ils ruineront sa terre. De tous côtés ils sont venus sur elle au jour de son affliction.3 Que celui qui tend son arc ne le tende pas, et que nul ne monte cuirassé ; n'épargnez point ses jeunes hommes ; tuez toute sa milice.
Note Jr. 51,3 : Qui tend ; c’est-à-dire, qui se prépare, se dispose à tendre.
4 Et les tués tomberont dans la terre des Chaldéens, et les blessés dans ses provinces.5 Parce qu'Israël et Juda ne sont pas veufs de leur Dieu, le Seigneur des armées ; mais leur terre a été remplie de crimes contre le saint d'Israël.
Note Jr. 51,5 : Leur terre ; la terre des Chananéens, ou, selon d’autres, de Juda et d’Israël. ― Contre le saint d’Israël ; c’est-à-dire, commis contre le Seigneur ; littéralement quant au saint d’Israël, au sujet du saint d’Israël (a sancto Israel) ; ou bien, par le saint, etc., en considérant cette expression comme complément du verbe a été remplie ; mais alors le mot crimes (delicto), signifiera peines, châtiments du crime, comme dans bien d’autres passages de l’Ecriture.
6 Fuyez du milieu de Babylone, et que chacun sauve son âme ; ne vous taisez point sur son iniquité ; car c'est le temps de la vengeance du Seigneur; lui-même la rétribuera.
 
7 Babylone a été une coupe d'or dans la main du Seigneur; elle a enivré toute la terre; les nations ont bu de son vin, c'est pour cela qu'elles ont chancelé.
Note Jr. 51,7 : Une coupe d’or par laquelle Dieu a enivré les peuples du vin de sa colère ; il s’est servi de Babylone, dont la gloire était éclatante, comme d’un instrument pour châtier les nations qui l’avaient irrité.
8 Babylone est tombée subitement, et elle a été brisée; poussez des hurlements sur elle; prenez de la résine pour sa douleur, afin de voir si elle guérira.
Note Jr. 51,8 : Vor Isaïe, 21, 9 ; Apocalypse, 14, 8. ― De la résine. Voir Jérémie, 8, 22.
9 Nous avons soigné Babylone, et elle n'a pas été guérie; abandonnons-la et allons chacun en notre terre, parce que jusqu'aux cieux est parvenu son jugement, et qu'il s'est élevé jusqu'aux nues.10 Le Seigneur a fait ressortir notre justice ; venez, et racontons dans Sion l'ouvrage du Seigneur, notre Dieu.
Note Jr. 51,10 : Notre justice ; littéralement nos justices ; c’est-à-dire nos justes droits, violés par les Chaldéens.
11 Aiguisez les flèches, remplissez les carquois ; le Seigneur a suscité l'esprit des rois des Mèdes, et sa pensée est contre Babylone afin de la perdre ; parce que c'est la vengeance du Seigneur, la vengeance de son temple.12 Sur les murs de Babylone levez l'étendard, augmentez la garde, posez des sentinelles, préparez les embuscades, parce que le Seigneur a résolu et il a accompli tout ce qu'il a dit contre les habitants de Babylone.13 Toi qui habites sur de grandes eaux, riche en trésors, ta fin est venue, c'est le fondement de ta destruction.
Note Jr. 51,13 : Le fondement est le mot qui nous a paru le plus propre à rendre le latin pedalis, c’est-à-dire relatif au pied, concernant le pied, et dont saint Jérôme a fait un substantif. ― Toi qui habites sur de grandes eaux. Babylone était traversée par le grand fleuve de l’Euphrate et tous ses environs étaient arrosés par des canaux dérivés du fleuve.
14 Le Seigneur des armées a juré par son âme, disant : Je te remplirai d'hommes comme de bruchus, et on entonnera sur toi un chant de joie.
Note Jr. 51,14 : Voir Amos, 6, 8. ― Bruchus, chenille.
 
15 C'est lui qui a fait la terre par sa puissance, préparé l'univers par sa sagesse, et par sa prudence étendu les cieux.
Note Jr. 51,15 : Voir Genèse, 1, 1.
16 Lorsqu'il fait entendre sa voix, les eaux s'amassent dans le ciel; c'est lui qui fait monter les nuées des extrémités de la terre; il a converti les éclairs en pluie, et il a tiré les vents de ses trésors.17 Tout homme est devenu insensé par sa propre science ; tout fondeur a été confondu par son image taillée au ciseau, parce que c'est une chose mensongère qu'il a fondue, et que la vie n'y est pas.
Note Jr. 51,17 : Tout homme, etc. Voir pour l’explication de ce verset, Jérémie, 10, 14.
18 Vaines sont leurs œuvres et dignes de risée; au temps de leur visite elles périront.19 Il n'en est pas ainsi de la part de Jacob, parce que celui qui a fait toutes ces choses est lui-même son partage; et Israël est le sceptre de son héritage; le Seigneur des armées est son nom.
Note Jr. 51,19 : Le sceptre de son héritage ; le royaume sur lequel il étend son sceptre et qu’il gouverne comme son héritage.
 
20 Tu brises pour moi des instruments de guerre, et je briserai par toi des nations, et je perdrai entièrement par toi des royaumes ;21 Et je briserai par toi le cheval et celui qui le monte; et je briserai par toi le char et celui qui le monte ;22 Et je briserai par toi l'homme et la femme; et je briserai par toi le vieillard et l'enfant; et je briserai par toi le jeune homme et la vierge ;23 Et je briserai par toi le pasteur et son troupeau ; et je briserai par toi le laboureur et ses bœufs attachés au joug; et je briserai par toi les chefs et les magistrats.24 Et je rendrai à Babylone et à tous les habitants de la Chaldée tout leur mal, qu'ils ont fait dans Sion, à vos yeux, dit le Seigneur.
 
25 Et voilà que je viens à toi, montagne pernicieuse, dit le Seigneur, qui corromps toute la terre; et j'étendrai ma main sur toi, et je t'arracherai d'entre les rochers, et je ferai de toi une montagne en combustion.
Note Jr. 51,25 : Montagne pernicieuse. Babylone était située dans une plaine, mais ses édifices dominaient au loin cette plaine, comme encore aujourd’hui les ruines du Birs-Nimroud, sur l’emplacement de la tour de Babel. Babylone peut aussi être appelée au figuré une montagne, à cause de sa force et de sa puissance.
26 Et on ne tirera pas de toi une pierre pour un angle, ni une pierre pour des fondements ; mais tu seras éternellement détruite, dit le Seigneur.
Note Jr. 51,26 : On ne tirera pas de toi une pierre pour un angle, etc. On ne te reconstruira plus. Lorsque les rois de Babylone voulaient relever un édifice, ils cherchaient tout d’abord à l’angle du monument les tablettes qui y étaient cachées et qui relataient l’histoire de la fondation.
 
27 Levez l'étendard sur la terre ; sonnez la trompette parmi des nations; consacrez contre elle des nations ; annoncez aux rois d'Ararat, de Menni et d'Ascenez de marcher contre elle ; dénombrez contre elle les soldats du Taphsar ; amenez contre elle le cheval, comme le bruchus armé d'un aiguillon.
Note Jr. 51,27-28 : Consacrez contre elle, etc. Voir Jérémie, 6, 4. ― Ararat, Menni, Ascenez ; provinces d’Arménie. Taphsar ; paraît signifier la même chose que Satrape, en Perse ; c’est-à-dire gouverneur de province, sans exclure le titre de chef de troupes.
28 Consacrez contre elle des nations, les rois de Médie, ses chefs et tous ses magistrats, et toute la terre soumise à sa puissance.29 Et la terre sera agitée et troublée ; parce que contre Babylone s'éveillera la pensée du Seigneur, afin de rendre la terre de Babylone déserte et inhabitable.30 Les forts de Babylone ont cessé le combat; ils sont demeurés dans les citadelles : leur force a été dévorée, et ils sont devenus comme des femmes; leurs tabernacles ont été brûlés, leurs verrous ont été brisés.31 Un coureur viendra au-devant d'un coureur, et un messager à la rencontre d'un messager, afin d'annoncer au roi de Babylone que sa ville a été prise d'un bout à l'autre ;32 Et que les gués sont occupés, et que le feu a été mis aux marais, et que les hommes de guerre ont été bouleversés.33 Parce que voici ce que dit le Seigneur des armées, Dieu d'Israël : La fille de Babylone est comme une aire : c'est le temps de son battage; encore un peu et viendra le temps de sa moisson.34 Il m'a mangée; il m'a dévorée, Nabuchodonosor, roi de Babylone, il m'a rendue comme un vase vide, il m'a engloutie comme un dragon, il a rempli son ventre de ce que j'avais de plus délicieux, et il m'a rejetée.
Note Jr. 51,34 : Il m’a mangée, etc. C’est la nation juive qui parle ainsi, comme il paraît par le verset suivant. ― De plus délicieux ; c’est le sens du mot tendreté (teneritudine) de la Vulgate expliqué par le texte original.
35 L'iniquité commise contre moi et ma chair est retombée sur Babylone, dit l'habitation de Sion, et mon sang sur les habitants de la Chaldée, dit Jérusalem.
Note Jr. 51,35 : Ma chair ; c’est-à-dire mes enfants tués. ― L’habitation ; dans l’hébreu l’habitante.
36 A cause de cela, voici ce que dit le Seigneur : Voilà que moi je jugerai ta cause, et j'exercerai ta vengeance : je sécherai sa mer, et je tarirai sa source.
Note Jr. 51,36 : Je sècherai, etc. Cette prophétie fut accomplie littéralement, lorsque Cyrus, qui accompagnait Darius, son oncle, détourna les eaux de l’Euphrate qui traversaient Babylone, et dessécha ainsi le lit du fleuve. ― Sa mer désigne ici l’Euphrate.
37 Et Babylone sera un monceau de pierres, une demeure de dragons, un objet de stupeur et de sifflement, parce qu'il n'y a point d'habitant.
Note Jr. 51,37 : Objet de sifflement. Voir Jérémie, 18, 16.
 
38 Tous ensemble ils rugiront comme des lions, ils secoueront leur crinière comme de petits bons.39 Dans leur chaleur je leur donnerai leurs boissons, et je les enivrerai, afin qu'ils s'assoupissent, et qu'ils dorment un sommeil éternel, et qu'ils ne se relèvent point, dit le Seigneur.40 Je les conduirai comme des agneaux pour servir de victimes, comme des béliers avec des chevreaux.
 
41 Comment a été prise Sésach? et comment a été emportée la ville illustre dans toute la terre ? comment Babylone est-elle devenue un objet de stupeur parmi les nations?
Note Jr. 51,41 : Sésach. Voir Jérémie, 25, 26.
42 La mer est montée sur Babylone ; par la multitude de ses efforts elle a été couverte.43 Ses cités sont devenues un objet de stupeur, une terre inhabitable et déserte, une terre dans laquelle nul n'habite, et où ne passe pas le fils d'un homme.
Note Jr. 51,43 : Le fils d’un homme. Voir, sur cette expression, Jérémie, 49, 18.
44 Et je visiterai Bel à Babylone, et je ferai sortir de sa bouche ce qu'il avait absorbé ; et les nations n'afflueront plus vers lui, puisque le mur même de Babylone croulera.45 Sortez d'au milieu d'elle, mon peuple, afin que chacun sauve son âme de la colère du Seigneur;
Note Jr. 51,45 : Son âme ; hébraïsme, pour sa personne, soi, se.
46 Et pour que votre cœur ne mollisse pas, et que vous ne craigniez pas le bruit qui s'entendra sur la terre ; car dans une année viendra une nouvelle; et après cette année, une autre nouvelle ; et l'iniquité sur la terre, et dominateur sur dominateur.47 A cause de cela, voilà que des jours viennent, et je visiterai les images taillées au ciseau de Babylone; et toute sa terre sera couverte de confusion, et tous ses tués tomberont au milieu d'elle.48 Et les cieux et la terre et tout ce qui est en eux loueront le Seigneur au sujet de Babylone; parce que ses spoliateurs viendront de l'aquilon, dit le Seigneur.49 Et comme Babylone a fait que des tués sont tombés en Israël, ainsi de Babylone tomberont des tués dans toute la terre.
 
50 Vous qui avez fui le glaive, venez, ne vous arrêtez point; souvenez-vous de loin du Seigneur, et que Jérusalem monte dans votre cœur.
Note Jr. 51,50 : Vous qui avez fui le glaive, Juifs, qui avez été épargnés par le vainqueur.
51 Nous avons été confondus, parce que nous avons entendu l'opprobre ; l'ignominie a couvert nos faces, parce que sont venus des étrangers contre le sanctuaire de la maison du Seigneur.52 A cause de cela, voilà que des jours viennent, dit le Seigneur, et je visiterai ses images taillées au ciseau; et dans toute sa terre mugiront des blessés.53 Quand Babylone serait montée jusqu'au ciel, et qu'elle aurait affermi en haut sa force, de moi lui viendront ses dévastateurs, dit le Seigneur.54 Voix de clameur qui s'élève de Babylone, et grande destruction de la terre des Chaldéens ;55 Parce que le Seigneur a ravagé Babylone, et détruit en elle une grande voix; et leurs flots retentiront comme de grandes eaux ; leur voix a eu un retentissement;56 Parce qu'il est venu sur elle, c'est-à-dire sur Babylone, un spoliateur, et que ses braves ont été pris, et que leur arc a perdu sa force ; parce que le Seigneur, puissant vengeur, la rétribuera très certainement.57 Et j'enivrerai ses princes, et ses sages, et ses chefs, et ses magistrats, et ses braves; et ils dormiront un sommeil éternel; et ils ne se réveilleront pas, dit le roi ; le Seigneur des armées est son nom.58 Voici ce que dit le Seigneur des armées : Ce mur très large de Babylone sera sapé entièrement; et ses portes élevées seront brûlées par le feu; les travaux des peuples seront réduits au néant, et ceux des nations seront livrés au feu et périront entièrement.
 
59 Ordre que donna Jérémie, le prophète, à Saraïas, fils de Nérias, lorsqu'il allait avec le roi Sédécias, à Babylone, la quatrième année de son règne; or Saraïas était prince de la prophétie.
Note Jr. 51,59 : Prince de la prophétie ; c’est-à-dire, selon les uns, un des premiers d’entre les prophètes, chef de l’ambassade, et chargé de porter la parole au roi de Babylone. L’hébreu porte, prince de repos (sçarmenouhâ), que quelques-uns expliquent par grand chambellan, quelques autres par prince de Menouha, ville ou canton, et d’autres autrement. Presque partout ailleurs la Vulgate a rendu l’hébreu [menouhâ] par repos (requies). ― Saraïas, fil de Nérias, devait être un frère de Baruch, secrétaire de Jérémie.
 
60 Et Jérémie écrivit tout le mal qui devait venir sur Babylone dans son livre, toutes ces paroles qui ont été écrites contre Babylone.
Note Jr. 51,60 : Ces paroles ; ou ces choses ; car le terme hébreu correspond aux deux significations.
61 Et Jérémie dit à Saraïas : Lorsque tu seras venu à Babylone, et que tu auras vu, et que tu auras lu toutes ces paroles,62 Tu diras : Seigneur, c'est vous qui avez parlé contre ce lieu-ci, afin de le perdre entièrement, pour qu'il n'y ait personne qui l'habite depuis l'homme jusqu'à la bête, et afin qu'il soit une éternelle solitude.63 Et lorsque tu auras achevé de lire ce livre, tu y attacheras une pierre et tu le jetteras au milieu de l'Euphrate ;64 Et tu diras : Ainsi sera submergée Babylone, et elle ne se relèvera pas, à cause de l'affliction que moi j'amène sur elle; et elle sera détruite. Jusqu'ici ce sont les paroles de Jérémie.
Note Jr. 51,64 : Jusqu’ici, etc. ; ces paroles ne sont pas de Jérémie ; mais de celui qui a recueilli ses ouvrages.

Chapitre 52

 | 
 | 
Chap. : 
Histoire du siège et de la prise de Jérusalem par Nabuchodonosor.
1 Sédécias était âgé de vingt et un ans lorsqu'il commença à régner; et il régna onze ans dans Jérusalem; le nom de sa mère était Amital, fille de Jérémie de Lobna.
Note Jr. 52,1-34 : Epilogue, chapitre 52. ― Le livre de Jérémie se termine par un chapitre qui en forme la conclusion, montrant comment toutes les prophéties qu’il contient sur la ville sainte ont été accomplies ; il raconte la prise de Jérusalem par Nabuchodonosor, après deux ans de siège, versets 1 à 6 ; les malheurs de Sédécias, versets 7 à 11 ; l’incendie de la capitale, versets 12 et 13 ; la déportation des habitants, sauf les pauvres ouvriers, versets 14 à 16 ; l’enlèvement des vases sacrés du Temple, versets 17 à 23 ; le dénombrement de ceux qui ont été emmenés en captivité à trois reprises diverses, versets 21 à 30, et l’adoucissement apporté aux maux de Jéchonias., versets 31 à 34.
Note Jr. 52,1 : Voir 4 Rois, 24, 18 ; 2 Paralipomènes, 36, 11. ― Agé de ; littéralement et par hébraïsme, fils de.
2 Il fit le mal sous les yeux du Seigneur, selon tout ce qu'avait fait Joakim.3 Parce que la fureur du Seigneur était sur Jérusalem et sur Juda, jusqu'à ce qu'il les eût rejetés de devant sa face; et Sédécias se révolta contre le roi de Babylone.
 
4 Or il arriva, la neuvième année de son règne, le dixième .jour du dixième mois, que Nabuchodonosor, roi de Babylone, vint, lui et toute son armée, contre Jérusalem; et ils l'assiégèrent, et ils bâtirent des fortifications autour.
Note Jr. 52,4 : Voir 4 Rois, 25, 1 ; Jérémie, 39, 1. ― La neuvième année de son règne, en 589.
 
5 Et la ville fut assiégée jusqu'à la onzième année du règne de Sédécias.
 
6 Mais au quatrième mois, au neuvième jour, la famine gagna la cité; et il n'y avait plus de vivres pour le peuple de la terre.
Note Jr. 52,6 : Au neuvième jour. Voir Jérémie, 39, 2.
7 Une brèche fut faite à la cité, et tous ses hommes de guerre s'enfuirent, et sortirent de la cité pendant la nuit par la voie de la porte qui est entre les deux murs, et conduit au jardin du roi, les Chaldéens assiégeant la ville tout autour, et ils s'en allèrent par la voie qui conduit au désert.
Note Jr. 52,7 : Les deux murs ; c’est-à-dire le mur et l’avant-mur. Comparer à 4 Rois, 25, 4.
8 Mais l'armée des Chaldéens poursuivit le roi, et ils prirent Sédécias dans le désert qui est près de Jéricho; et tous ceux qui l'accompagnaient s'enfuirent çà et là d'auprès de lui.
Note Jr. 52,8 : Le désert ; ou la plaine. Comparer à 4 Rois, 25, 5.
9 Et lorsqu'ils eurent pris le roi, ils l'amenèrent au roi de Babylone à Réblatha, qui est dans la terre d'Emath; et Nabuchodonosor lui prononça son arrêt.
 
10 Et le roi de Babylone égorgea les deux fils de Sédécias sous ses yeux, et il fit tuer en même temps tous les princes de Juda à Réblatha.11 Et il arracha les yeux à Sédécias, et le chargea de fers aux pieds, et le roi de Babylone le conduisit à Babylone, et l'enferma dans la maison de la prison jusqu'au jour de sa mort.
Note Jr. 52,11 : La maison de la prison. Voir Jérémie, 37, 15.
 
12 Mais au cinquième mois, au dixième jour du mois qui est la dix-neuvième année même dit règne de Nabuchodonosor, roi de Babylone, vint Nabuzardan, chef de la milice, lequel était de service auprès du roi de Babylone, dans Jérusalem.
Note Jr. 52,12 : Au dixième jour. Dans l’endroit parallèle, voir 4 Rois, 25, 8, on lit, au septième ; contradiction qui n’est qu’apparente, si on suppose, ce qui est très vraisemblable, que Nabuzardan partit de Réblatha où se trouvait Nabuchodonosor, le septième jour, et qu’il arriva le dixième à Jérusalem, distante en effet de trois journées de Réblatha.
13 Et il brûla la maison du Seigneur, et la maison du roi; et à toutes les maisons de Jérusalem, et à toute grande maison, il mit le feu.
Note Jr. 52,13 : Toute grande maison ; dans l’hébreu, toute maison du grand ; dans le chaldéen et le syriaque, toutes les maisons des grands personnages.
14 Et tout le mur autour de Jérusalem, l'armée entière des Chaldéens, qui était avec le chef de la milice, l'abattit.
 
15 Quant à ce qui était demeuré dans la cité d'entre les pauvres du peuple, et d'entre le reste du commun, et d'entre les transfuges qui avaient passé au roi de Babylone, et quant à tout le reste de la multitude, Nabuzardan, prince de la milice, les transféra à Babylone.16 Mais d'entre les pauvres de la terre, Nabuzardan, chef de la milice, laissa des vignerons et des laboureurs.
 
17 Mais les colonnes d'airain qui étaient dans la maison du Seigneur, et les soubassements, et la mer d'airain, qui était dans la maison du Seigneur, les Chaldéens les brisèrent, et ils en emportèrent tout l'airain à Babylone,18 Et les chaudières, et les grandes fourchettes, et les psaltérions, et les tasses, et les petits mortiers, et tous les vases d'airain qui servaient au ministère, ils les emportèrent; et19 Les urnes, et les encensoirs, et les cruches, et les bassins, et les chandeliers, et les mortiers, et les coupes, et tout ce qui était d'argent pur, et tout ce qui était d'or pur, le chef de la milice les emporta;
Note Jr. 52,19 : D’argent pur, d’or pur ; littéralement et par hébraïsme, d’argent d’argent, d’or d’or ; c’est-à-dire entièrement d’argent, etc. On l’a déjà vu bien souvent, ce genre de répétition d’un mot a pour but de renforcer l’idée qu’il exprime. On trouve d’ailleurs les expressions d’airain très pur, d’or très pur, dans la description des ornements du temple de Salomon (voir 2 Paralipomènes, 4, vv. 16, 20, 22).
20 Ainsi que les deux colonnes, et la mer unique, et les douze bœufs d'airain qui étaient sous les bases, que le roi Salomon avait faites dans la maison du Seigneur ; il n'y avait pas de poids pour l'airain de tous ces vases.
Note Jr. 52,20 : Il n’y avait pas de poids, etc. Voir 4 Rois, 25, 16.
21 Or l'une des colonnes avait dix-huit coudées de hauteur, un cordon de douze coudées l'environnait; son épaisseur était de quatre doigts, et en dedans elle était creuse.22 Et sur l'une et l'autre de ces colonnes était un chapiteau d'airain; la hauteur du chapiteau de l'une était de cinq coudées; et des réseaux de grenades étaient sur le couronnement tout autour ; le tout était d'airain. Il en était de même pour la seconde colonne qui avait aussi des grenades.23 Et quatre-vingt-seize grenades pendaient, et toutes les grenades, au nombre de cent, étaient environnées de réseaux.
 
24 Et le maître de la milice prit Saraïas, le premier prêtre, et Sophonias, le second prêtre, et les trois gardiens du vestibule du temple.
Note Jr. 52,24 : Le premier prêtre ; c’est-à-dire le grand prêtre. ― Le second prêtre ; le premier après le grand prêtre, l’intendant du temple, appelé aussi prince des prêtres.
25 Et de la cité, il prit un eunuque qui était préposé sur les hommes de guerre, et sept hommes d'entre ceux qui voyaient la face du roi, qui se trouvèrent dans la cité ; et le scribe, prince des soldats, qui éprouvait les recrues, et soixante hommes d'entre le peuple de la terre qui se trouvèrent au milieu de la cité.
Note Jr. 52,25 : Qui voyaient, etc. ; qui étaient toujours auprès du roi. Comparer à Esther, 1, 10. ― De la terre ; du pays.
26 Or Nabuzardan, chef de la milice, les prit, et les amena au roi de Babylone à Réblatha.27 Et le roi de Babylone les frappa et les tua à Réblatha, dans la terre d'Emath; et Juda fut transféré hors de sa terre.
 
28 Voici le peuple que transféra Nabuchodonosor ; la septième année de son règne, il transféra trois mille vingt-trois Juifs;29 La dix-huitième année de son règne, il transféra de Jérusalem huit cent trente-deux âmes.30 Et la vingt-troisième année du règne de Nabuchodonosor, Nabuzardan, maître de la milice, transféra sept cent quarante-cinq âmes de Juifs; ainsi toutes les âmes transférées furent au nombre de quatre mille six cents.
 
31 Et il arriva à la trente-septième année de la transmigration de Joachin, roi de Juda, au douzième mois, au vingt-cinquième jour du mois, qu'Evilmérodach, roi de Babylone, la première année même de son règne, releva la tête de Joachin, roi de Juda, et le fit sortir de la maison de la prison.
Note Jr. 52,31 : La maison de la prison. Voir Jérémie, 37, 15. ― Evilmérodach, fils de Nabuchodonosor, succéda à son père sur le trône de Babylone en 561. Il n’occupa que deux ans le trône et périt en 559, victime du mécontentement des Babyloniens, excités par Nériglissor, son beau-frère, qui s’empara de la couronne.
32 Et il lui parla avec bonté, et il mit son trône au-dessus des trônes des rois qui étaient au-dessous de lui à Babylone.33 Et il changea ses vêtements de sa prison, et Joachin mangeait du pain devant lui tous les jours de sa vie.
Note Jr. 52,33 : Mangeait du pain ; hébraïsme pour prenait sa nourriture.
34 Et sa nourriture, nourriture perpétuelle, lui était donnée par le roi de Babylone, déterminée jour par jour, jusqu'au jour de sa mort, tous les jours de sa vie.
Note Jr. 52,34 : De sa vie (vitæ ejus) ; de la vie de Joachin, quoique le pronom ejus de la Vulgate semble se rapporter à Evilmérodach. Dans l’endroit parallèle (voir 4 Rois, 25, 30), la Vulgate porte vitæ suæ. Quant au texte hébreu, il est amphibologique dans les deux endroits.

Bible Glaire & Vigouroux


Traduction de la Sainte Bible d'après la Vulgate (Clémentine) par l'abbé Jean-Baptiste Glaire éditée une première fois de 1871 à 1873, puis complétée par des introductions, des commentaires, des notes et des appendices rédigés par l'abbé Fulcran Vigouroux dans une troisième édition en 1890. L'édition reprise par Recatho est celle de 1905 des éditeurs A. et R. Roger, et F. Chernoviz téléchargeable également au format PDF ici. Recatho est le seul site web à offrir une version HTML de la Bible Glaire & Vigouroux. Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire notre page de présentation des différentes versions de la Bible expliquant notre choix.