Moteur de recherche catholique portant sur la Bible et sur une bibliothèque d'ouvrages de référence en théologie, philosophie et histoire.
Les mœurs des hommes menteurs sont sans honneur; et leur confusion sera avec eux sans intermission.
|
Saisissez un texte à rechercher ou bien sélectionnez un livre
Livre de Joël
La recherche n'a donné aucun résultat.
AccueilGlaire & VigourouxJoël0/0 résultat(s)
0/0 résultat(s)

Livre de Joël

Chapitre 1

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Désolation de la Judée par le fléau des insectes et de la sécheresse.
Exhortation à la pénitence.
Jour terrible qui doit succéder à ce premier fléau.
1 Parole du Seigneur qui fut adressée à Joël, fils de Phatuel.
 
2 Ecoutez ceci, vieillards, et prêtez l'oreille, vous tous, habitants de la terre; est-ce que cela est arrivé dans vos jours, ou dans les jours de vos pères?
Note Joël 1,2 : Vieillards, etc. Joël s’adresse aux habitants de Juda.
3 Racontez-le à vos fils, et vos fils à leurs fils, et leurs fils à une autre génération.4 Les restes de la chenille, la sauterelle les a mangés, et les restes de la sauterelle, le bruchus les a mangés, et les restes du bruchus, la nigelle les a mangées.
Note Joël 1,4 : La chenille, etc. Selon le plus grand nombre des interprètes, tant juifs que chaldéens, ces insectes ne sont qu’une figure, qu’un symbole des ennemis du peuple juif. Le Prophète, en effet, emploie parfois des expressions qui ne conviennent nullement à des insectes quelconques. ― L’invasion des sauterelles, qui occupe une si large place dans la prophétie de Joël, est interprétée de deux façons très différentes. ― 1° La paraphrase chaldaïque, saint Ephrem, saint Jérôme et un grand nombre de commentateurs, n’ont vu dans ces insectes qu’un symbole des peuples païens, Assyriens, Mèdes, Perses, Romains. ― 2° Beaucoup de modernes entendent cette invasion dans le sens littéral, s’appuyant surtout sur ce que le Prophète ne parle que des dégâts causés dans les champs et du mal fait aux animaux, non aux personnes, tandis que, s’il s’agissait d’une guerre, les personnes auraient eu beaucoup à souffrir, et Joël n’aurait pu se dispenser de parler de leurs tribulations. De plus, toutes ses paroles semblent se rapporter à un fait passé et non futur. ― 3° Quoiqu’il soit difficile de ne pas voir dans les deux premiers chapitres un événement historique, on peut néanmoins concilier ensemble, jusqu’à un certain point, les deux opinions en admettant, comme cela paraît très vraisemblable, que Joël, dans sa seconde partie, considère l’invasion dont il a parlé dans la première comme le type du jugement de Dieu qui approche.
 
5 Réveillez-vous, ivres, et pleurez, et hurlez, vous tous qui buvez du vin doux; parce qu'il est banni de votre bouche.
Note Joël 1,5 : Doux ; littéralement, avec douceur (in dulcedine). Comme nous l’avons remarqué plus d’une fois, les adjectifs en hébreu son souvent remplacés par un substantif précédé d’une proposition. Ajoutons que le terme hébreu que la Vulgate a traduit ici par douceur signifie le vin doux ou nouveau, en latin mustum, mot qu’elle a employée ailleurs elle-même (voir Cantique des Cantiques, 8, 2 ; Isaïe, 49, 26).
6 Car une nation est montée sur mon pays, forte, innombrable; ses dents sont comme les dents d'un lion, et ses molaires, comme celles d'un lionceau.
Note Joël 1,6 : Une nation ; les sauterelles, qui ravagent et détruisent tout.
7 Elle a réduit ma vigne en un désert, et mon figuier, elle l'a écorcé; le dégarnissant de ses feuilles, elle l'a dépouillé, et jeté par terre, et ses rameaux sont devenus blancs.
Note Joël 1,7 : Les sauterelles rongent aussi et dévorent l’écorce des arbres.
 
8 Pleure, comme une vierge vêtue d'un sac sur l'époux de sa jeunesse.
Note Joël 1,8 : Un sac ; c’est-à-dire, un vêtement rude et grossier qu’on portait dans le deuil.
9 Le sacrifice et la libation sont bannis de la maison du Seigneur; les prêtres, ministres du Seigneur, sont dans le deuil.
Note Joël 1,9 : Les prêtres, etc. ; parce qu’ils ne peuvent plus offrir de sacrifices, à cause du manque de toutes les récoltes.
 
10 La contrée a été ravagée, le sol a pleuré, parce que le blé a été détruit, que le vin a été confondu, et que l'huile s'est desséchée.
Note Joël 1,10 : Le vin a été confondu ; honteux de n’avoir pas répondu à ce qu’on en attendait. C’est une prosopopée semblable à le sol a pleuré, du même verset. Comparer aux versets 12 et 17 ; Isaïe, 24, 7 ; 33, 9. Les Septante portent partout ont séché quant à l’hébreu, il est à la rigueur susceptible des deux sens, mais le premier paraît mieux fondé.
 
11 Les laboureurs ont été confondus, les vignerons ont hurlé sur le blé et l'orge, parce que la moisson des champs a péri.12 La vigne a été confondue, et le figuier a langui, le grenadier, et le palmier, et le pommier, et tous les arbres des champs se sont desséchés; en sorte que la joie s'est évanouie des fils des hommes.
Note Joël 1,12 : En sorte que. C’est la véritable signification qu’a ici le quia de la Vulgate expliqué par l’hébreu, et la seule que comporte le contexte.
 
13 Prêtres, ceignez-vous et pleurez; hurlez, ministres de l'autel; entrez, couchez-vous dans un sac, ministres de mon Dieu, parce qu'a été retranché de la maison de votre Dieu le sacrifice ainsi que la libation.
Note Joël 1,13 : Ceignez-vous ; revêtez-vous d’habits de deuil.
14 Consacrez un jeûne, convoquez une assemblée, rassemblez les vieillards, tous les habitants de la terre, dans la maison de votre Dieu, et criez au Seigneur :
Note Joël 1,14 : Voir Joël, 2, 15.
15 Ah! ah! ah! au jour; parce qu'est proche le jour du Seigneur; et comme une désolation il viendra du Tout-Puissant.
Note Joël 1,15 : Ah ! ah ! ah ! au jour (a, a, a, diei) ; c’est-à-dire, ô jour malheureux !
 
16 N'est-ce pas devant vos yeux que les aliments ont disparu de la maison de notre Dieu, ainsi que la joie et l'exultation ?17 Les bêtes de somme ont pourri dans leur ordure, les greniers ont été démolis et les granges dévastées, parce que le blé a été confondu.
Note Joël 1,17 : Le blé a été confondu. Voir le verset 10. ― L’invasion des sauterelles ayant tout dévasté, les animaux périssent faute de nourriture.
 
18 Pourquoi l'animal a-t-il gémi, et les troupeaux de gros bétail ont-ils mugi? Parce qu'il n'y a pas de pâturage pour eux ; mais même les troupeaux de menu bétail ont péri entièrement.19 C'est vers vous. Seigneur, que je crierai, parce qu'un feu a dévoré ce qu'il y avait de beau dans le désert, et une flamme a brûlé tous les arbres de la contrée.
Note Joël 1,19 : Un feu ; la stérilité, qui rend les champs comme brûlés et qui est la suite des ravages des sauterelles.
20 Mais même les bêtes de la campagne, comme un champ qui a soif de la pluie, ont levé leurs regards vers vous, parce que les sources des eaux ont été séchées, et qu'un feu a dévoré ce qu'il y avait de beau dans le désert.

Chapitre 2

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Jour terrible après le premier fléau.
Une armée nombreuse et formidable désole la Judée.
Exhortation à la pénitence.
Réconciliation du Seigneur avec son peuple.
Docteur de justice.
Effusion de l’esprit de Dieu.
Signes qui annonceront les vengeances du Seigneur.
Salut qui viendra de Sion.
1 Sonnez de la trompette dans Sion, hurlez sur ma montagne sainte, que tous les habitants de la terre soient dans le trouble, parce que vient le jour du Seigneur, parce qu'il est proche.
Note Joël 2,1 : Sonnez de la trompette pour engager le peuple à faire pénitence.
2 Jour de ténèbres et d'obscurité; jour de nuée et de tempête; comme la lumière du matin répandue sur les montagnes se répandra un peuple nombreux et fort; de semblable à lui. il n'y en a pas eu depuis le commencement, et après lui il n'y en aura point pendant les années des diverses générations.
Note Joël 2,2 : Diverses générations ; littéralement et par hébraïsme, génération et génération.
 
3 Devant sa face un feu dévorant, et derrière lui une flamme brûlante; la terre est comme un jardin de délices devant lui; et derrière lui, la solitude d'un désert; et il n'y a personne qui lui échappe.4 Comme l'aspect des chevaux est leur aspect; et comme des cavaliers, ainsi ils courront.
Note Joël 2,4 : Comme l’aspect des chevaux est leur aspect (des sauterelles). Les auteurs orientaux ont remarqué que la tête de la sauterelle a quelque ressemblance avec celle du cheval.
5 Sur les sommets des montagnes, ils sauteront en faisant un bruit comme le bruit des quadriges, comme le bruit de la flamme d'un feu qui dévore la paille, comme un peuple fort préparé au combat.
Note Joël 2,5 : Les sauterelles qui ravagent par myriades les pays exposés à leurs déprédations, produisent en effet dans leur marche un bruit semblable à ceux dont parle le Prophète.
 
6 A sa face, les peuples seront tourmentés ; tous les visages contracteront la couleur d'une marmite.
Note Joël 2,6 : A sa face ; à sa présence, à la présence de ce peuple fort, etc. (voir verset 5), les autres peuples seront dans un affreux tourment. ― La couleur d’une marmite ; c’est-à-dire terne et plombée.
7 Ils courront comme des braves; comme des hommes de guerre ils monteront sur le mur; hommes de cœur, ils marcheront dans leurs voies, et ne se détourneront pas de leurs sentiers.
Note Joël 2,7 : Les sauterelles ne dévient pas de leur marche, quand elles inondent un pays, et elles pénètrent jusque dans les tentes et les maisons, voir verset 9.
8 Aucun d'eux ne pressera son frère, chacun marchera dans sa route; mais même ils se précipiteront par les fenêtres, et ne démoliront pas.
Note Joël 2,8 : Ne démoliront pas ; n’auront pas besoin de rien abattre, puisqu’ils entreront par les fenêtres qui sont des ouvertures toutes pratiquées. D’autres, prenant demolientur pour un verbe passif et non déponent, traduisent par ne seront plus abattus, ou blessés, ce qui est le sens du texte hébreu.
9 Ils entreront dans la ville, ils courront sur le mur ; ils monteront au haut des maisons : ils entreront par les fenêtres comme le voleur.
 
10 A sa face la terre a tremblé, les cieux se sont ébranlés, le soleil et la lune se sont couverts de ténèbres, et les étoiles ont retiré leur splendeur.
Note Joël 2,10 : Voir Isaïe, 13, 10 ; Ezéchiel, 32, 7 ; Joël, 3, 15 ; Matthieu, 24, 29 ; Marc, 13, 24 ; Luc, 21, 25. ― A tremblé. Ce prétérit et les suivants du même verset, ainsi que les deux des versets 21 et 22, sont mis pour des futurs. Voir sur cet idiotisme, le 2° à la fin des Observations préliminaires des Psaumes. ― La multitude des sauterelles est quelquefois si considérable qu’elle obscurcit la lumière du soleil comme un épais nuage.
11 Et le Seigneur a fait entendre sa voix à la face de son armée, parce que ses troupes sont extrêmement nombreuses, parce qu'elles sont fortes, et qu'elles exécuteront sa parole; car le jour du Seigneur est grand et bien terrible, et qui le soutiendra?
Note Joël 2,11 : Voir Jérémie, 30, 7 ; Amos, 5, 18 ; Sophonie, 1, 14-15.
12 Maintenant donc, dit le Seigneur, convertissez-vous à moi de tout votre cœur, dans le jeûne, dans le pleur et dans le gémissement;13 Et déchirez vos cœurs, et non vos vêtements ; et convertissez-vous au Seigneur votre Dieu, parce qu'il est bon et miséricordieux, patient et d'une grande miséricorde, et pouvant revenir sur le mal dont il vous a menacés.
Note Joël 2,13 : Voir Psaumes, 85, 5 ; Jonas, 4, 2. ― Pouvant revenir ou se repentir. Saint Jérôme explique lui-même ainsi les termes de la Vulgate præstabilis super malitia. Il est certain que le mot mal (malitia) se prend dans plusieurs endroits pour peine, malheur, calamité.
14 Qui sait s'il ne reviendra pas, et s'il ne pardonnera pas, et s'il ne laissera pas après lui la bénédiction, le sacrifice, et la libation pour le Seigneur votre Dieu?
Note Joël 2,14 : Voir Jonas, 3, 9. ― S’il ne reviendra pas, etc. La négation est évidemment sous-entendue dans la Vulgate aussi bien que dans l’hébreu. ― Le sacrifice, etc. Comparer à Joël, 1, 9.
 
15 Sonnez de la trompette dans Sion, consacrez un jeûne, convoquez une assemblée.
Note Joël 2,15 : Voir Joël, 1, 14.
16 Assemblez le peuple, sanctifiez l'assemblée ; réunissez les vieillards, rassemblez les petits enfants et ceux qui sont à la mamelle; que l'époux sorte de sa couche, et l'épouse de son lit nuptial.
 
17 Entre le vestibule et l'autel pleureront les prêtres, ministres du Seigneur, et ils diront : Pardonnez, Seigneur, pardonnez à votre peuple, et ne livrez pas votre héritage à l'opprobre, en sorte que les nations les dominent; pourquoi dirait-on parmi les peuples : Où est votre Dieu?
 
18 Le Seigneur a montré du zèle pour sa terre, il a pardonné à son peuple.19 Et le Seigneur a répondu, et a dit à son peuple : Voici que moi, je vous enverrai le blé, le vin et l'huile, et vous serez rassasiés; et je ne vous livrerai plus en opprobre parmi les nations.
 
20 Et celui qui vient de l'aquilon, je l'éloignerai de vous; et je le chasserai dans une terre inaccessible et déserte, sa face vers la mer orientale, et son extrémité vers la mer la plus reculée ; et sa puanteur montera, et sa putréfaction montera, parce qu'il a agi avec orgueil.
Note Joël 2,20 : Celui, etc. ; le roi de Chaldée. L’Ecriture désigne ordinairement ce prince par l’aquilon ou le septentrion, qui est la situation de son pays, par rapport à la terre d’Israël. ― La mer orientale ; la mer Morte ; la mer la plus reculée, ou plutôt, selon l’original, la mer de derrière, celle qu’on a derrière soi en Palestine, quand on regarde le levant, c’est-à-dire la mer Méditerranée. ― Sa puanteur, etc. « De nos jours, dit saint Jérôme, nous avons vu des troupes de sauterelles couvrir la terre de Judée. Le vent s’étant levé, elles ont été précipitées dans la mer [Morte] et la mer [Méditerranée]. Et comme le rivage des deux mers était couvert des cadavres des sauterelles mortes, que les flots avaient rejetés, il en est résulté une corruption et une puanteur si nuisible que l’air en a été corrompu et a produit une peste qui a frappé les animaux domestiques et les hommes. »
 
21 Ne crains pas, terre, exulte et réjouis-toi, parce que le Seigneur a fait de grandes choses,
Note Joël 2,21 : A fait. Voir, sur ce prétérit et ceux du verset suivant, le verset 10.
22 Ne craignez plus, animaux de la contrée, parce que ce qu'il y a de beau dans le désert a germé, parce que l'arbre a porté son fruit, le figuier et la vigne ont donné leurs richesses.
 
23 Et vous, fils de Sion, exultez, et réjouissez-vous dans le Seigneur votre Dieu, parce qu'il vous a donné un docteur de justice, et il fera descendre sur vous la pluie du matin et la pluie du soir, comme au commencement.
Note Joël 2,23 : Un docteur de justice (doctorem justitiæ). Ni Joël, ni le grand-prêtre d’alors, ni Isaïe ou Jérémie n’ont mérité ce titre comme le Messie, Jésus-Christ, la vraie lumière « qui éclaire tout homme venant en ce monde » (voir Jean, 1, 9). ― La pluie, etc. ; les pluies du printemps et de l’automne. Voir Osée, 6, 3.
24 Vos aires seront pleines de blé, et vos pressoirs regorgeront de vin et d'huile.
 
25 Et je vous rendrai les années qu'ont dévorées la sauterelle, ainsi que le bruchus et la nigelle, et la chenille, ma grande force, que j'ai envoyée contre vous.
Note Joël 2,25 : Ma grande force ; ma puissante armée.
26 Et vous mangerez abondamment, et vous serez rassasiés ; et vous louerez le nom du Seigneur votre Dieu, qui a fait des merveilles pour vous ; et mon peuple ne sera plus confondu à jamais.
Note Joël 2,26 : Vous mangerez abondamment ; littéralement et par hébraïsme, vous mangerez, vous nourrissant.
 
27 Et vous saurez que c'est moi qui suis au milieu d'Israël, moi qui suis le Seigneur votre Dieu, et qu'il n'y en a plus hors moi; et mon peuple ne sera plus confondu à jamais.
 
28 Et il arrivera après cela que je répandrai mon esprit sur toute chair ; vos fils prophétiseront ainsi que vos filles ; vos vieillards songeront des songes et vos jeunes hommes verront des visions.
Note Joël 2,28 : Voir Isaïe, 44, 3. ― Après cela ; dans un temps reculé. ― Toute chair ; hébraïsme pour, tous les mortels, tous les hommes. ― Saint Pierre nous découvre (voir Actes des Apôtres, 2, verset 16 et suivants) l’accomplissement de la prophétie rapportée ici et au verset suivant dans l’effusion de l’Esprit-Saint, sur les apôtres et les disciples de Jésus-Christ.
29 Mais aussi sur mes serviteurs et servantes en ces jours-là je répandrai mon esprit.
 
30 Je ferai paraître des prodiges dans le ciel, et sur la terre, du sang et du feu, et une vapeur de fumée.
Note Joël 2,30-31 : Je ferai paraître, etc. Ces paroles peuvent s’appliquer aux signes qui précéderont la ruine de Jérusalem, selon la prédiction de Jésus-Christ (voir Luc, 21, 11), mais plus particulièrement à ceux qui précéderont le dernier avènement du Sauveur, et dont il parle aussi lui-même (voir Luc, 21, verset 25 et suivants).
31 Le soleil sera changé en ténèbres, et la lune en sang, avant que vienne le jour du Seigneur, grand et terrible.32 Et il arrivera que quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé : parce que, sur la montagne de Sion et dans Jérusalem sera le salut, comme l'a dit le Seigneur, et dans les restes du peuple que le Seigneur aura appelés.
Note Joël 2,32 : Quiconque invoquera, etc., s’entend indistinctement des Juifs et des gentils, comme le remarque saint Paul (voir Romains, 10, 12-13). ― Les restes, etc. Un petit nombre de Juifs qui invoquaient le nom du Seigneur, et qui avaient conservé la mémoire de son culte dans les pays étrangers, revinrent en Judée, et trouvèrent leur salut dans Jérusalem. Ils sont en cela une figure des restes fidèles que Dieu appela d’entre les Juifs dans l’établissement de l’Eglise, et des derniers restes qu’il appellera, soit de la nation juive, soit de la gentilité, à la fin des siècles.

Chapitre 3

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Vengeance du Seigneur contre les ennemis de son peuple.
Reproches contre Tyr et Sidon, et contre les Philistins.
Jugement du Seigneur.
Bonheur de Jérusalem et de la Judée.
Désolation de l’Egypte et de l’Idumée.
1 Parce que voilà qu'en ces jours-là et en ce temps-là, lorsque j'aurai ramené les captifs de Juda et de Jérusalem,
Note Joël 3,1 : En ces jours-là, en ce temps-là ; ces expressions ici, comme en bien d’autres passages prophétiques, ne se rapportent pas à ce qui précède immédiatement, mais à l’avenir, et ordinairement au temps du Messie, venant en ce monde ou jugeant tous les hommes à la fin des siècles. Or c’est ce jugement dernier qui va être ici annoncé d’une manière énigmatique.
2 J'assemblerai tous les peuples, et je les conduirai dans la vallée de Josaphat, et là, j'entrerai en jugement avec eux touchant mon peuple et mon héritage, Israël, qu'ils ont dispersés parmi les nations; et ma terre, ils l'ont partagée;
Note Joël 3,2 : La vallée de Josaphat, dont il n’est parlé qu’en cet endroit de l’Ecriture, ne paraît pas être un lieu réel, mais simplement une expression énigmatique qui signifie le lieu où le Seigneur jugera, les Pères n’étant nullement unanimes sur le lieu du jugement général, et l’Eglise n’ayant rien décidé sur ce point. ― Mon peuple, etc. Les Chaldéens avaient dispersés les Israélites, et les avaient emmenés captifs au-delà de l’Euphrate ; les Tyriens, les Sidoniens, les Philistins, et surtout les Iduméens et d’autres peuples avaient partagé les terres d’Israël et de Juda, et se les étaient appropriées pendant leur absence et leur captivité.
3 Et sur mon peuple ils ont jeté le sort; et ils ont exposé le jeune enfant dans un lieu de prostitution, et la jeune fille, ils l'ont vendue pour du vin, afin de boire.
 
4 Mais qu'y a-t-il entre moi et vous, Tyr et Sidon, et toi, terre entière des Philistins? Est-ce que vous tirerez vengeance de moi? Mais si vous vous vengez de moi, je vous rendrai la pareille promptement, tout d'un coup, sur votre propre tête.5 Car vous avez enlevé mon argent et mon or, et toutes mes choses précieuses et très belles, vous les avez emportées dans vos temples.6 Et les fils de Juda et les fils de Jérusalem, vous les avez vendus aux fils des Grecs, afin de les éloigner de leurs confins.
 
7 Et moi, je les retirerai du lieu dans lequel vous les avez vendus et je ferai retomber ce que vous leur avez fait sur votre tête.8 Et je vendrai vos fils et vos filles par les mains des fils de Juda; ils les vendront aux Sabéens, à une nation éloignée ; parce que c'est le Seigneur qui a parlé.
Note Joël 3,8 : Les Sabéens sont peut-être ceux qui habitaient au fond de l’Arabie Heureuse, au midi de la Judée.
 
9 Criez ceci parmi les nations : Consacrez une guerre, réveillez les braves; qu'ils s'approchent, qu'ils montent, tous les hommes de guerre.10 Taillez vos charrues en glaives et vos boyaux en lances. Que le faible dise : Je suis fort, moi.11 Faites une sortie, et venez, vous toutes, nations d'alentour, rassemblez-vous; c'est là que le Seigneur fera tomber tes braves.
Note Joël 3,11 : Tes, qui se trouve aussi dans l’hébreu, au lieu de vous, ne saurait s’expliquer grammaticalement qu’en supposant que le Prophète adresse la parole à Juda.
 
12 Que les nations se lèvent et montent dans la vallée de Josaphat, parce que c'est là que je serai assis, afin de juger toutes les nations d'alentour.13 Mettez les faucilles dans le blé, parce que la moisson est mûre ; venez, et descendez, parce que le pressoir est plein, que les pressoirs regorgent; parce que leur malice s'est multipliée.
Note Joël 3,13 : Voir Apocalypse, 14, 15. ― Le temps de la vengeance est souvent exprimé dans l’Ecriture sous l’idée d’une moisson ou d’une vendange.
 
14 Peuples , peuples, accourez dans la vallée du carnage; parce qu'est proche le jour du Seigneur, dans la vallée du carnage.
Note Joël 3,14 : Peuples, peuples ; répétition qui signifie une multitude de peuples.
15 Le soleil et la lune se sont couverts de ténèbres, et les étoiles ont retiré leur splendeur.
Note Joël 3,15 : Voir Joël, 2, vv. 10, 31. ― Se sont couverts, ont retiré ; pour se couvriront, retireront. Voir sur cet idiotisme, le 2° à la fin des Observations préliminaires des Psaumes.
16 Et le Seigneur rugira de Sion; et de Jérusalem il fera entendre sa voix; et le ciel et la terre seront ébranlés; et le Seigneur sera l'espérance de son peuple, et la force des fils d'Israël.
Note Joël 3,16 : Voir Jérémie, 25, 30 ; Amos, 1, 2.
 
17 Et vous saurez que je suis le Seigneur votre Dieu, habitant dans Sion, ma montagne sainte; et Jérusalem sera sainte, et les étrangers ne la traverseront plus.
 
18 Et il arrivera en ce jour-là que les montagnes distilleront la douceur, et que le lait coulera des collines, et que dans tous les ruisseaux de Juda se répandront les eaux, et qu'une fontaine sortira de la maison du Seigneur, et remplira le torrent des épines.
Note Joël 3,18 : Voir Amos, 9, 13. ― La douceur ; c’est-à-dire, du vin doux, comme la Vulgate a traduit le même terme hébreu, voir Joël, 1, 5. ― Remplira, etc. ; selon l’hébreu, abreuvera la vallée des Acacias, vallée située dans les plaines de Moab, non loin de la mer Morte. Ce qui est dit dans ce verset est un symbole et une figure de la doctrine évangélique, qui devait sortir de Jérusalem et se répandre dans la gentilité, terrain ingrat et couvert d’épines.
19 L'Egypte sera désolée, l'Idumée un désert de perdition, parce qu'elles ont agi iniquement envers les fils de Juda, et qu'elles ont répandu un sang innocent sur leur terre.
Note Joël 3,19 : L’Egypte sera désolée ; elle le fut en effet par Cambyse, puis par Artaxerxès Ochus, et enfin par Antiochus Epiphane. ― L’Idumée, etc. Ce furent principalement les Machabées qui la réduisirent à un état affreux (voir 1 Machabées, 5, 65 ; 2 Machabées, 10, verset 16 et suivants). ― Sa terre ; la terre de Juda.
20 Et la Judée sera éternellement habitée, et Jérusalem dans toutes les générations.
Note Joël 3,20 : Toutes les générations. Voir Lamentations, 5, 19.
21 Et je purifierai leur sang que je n'avais pas encore purifié; et le Seigneur demeurera dans Sion.

Bible Glaire & Vigouroux


Traduction de la Sainte Bible d'après la Vulgate (Clémentine) par l'abbé Jean-Baptiste Glaire éditée une première fois de 1871 à 1873, puis complétée par des introductions, des commentaires, des notes et des appendices rédigés par l'abbé Fulcran Vigouroux dans une troisième édition en 1890. L'édition reprise par Recatho est celle de 1905 des éditeurs A. et R. Roger, et F. Chernoviz téléchargeable également au format PDF ici. Recatho est le seul site web à offrir une version HTML de la Bible Glaire & Vigouroux. Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire notre page de présentation des différentes versions de la Bible expliquant notre choix.