Moteur de recherche catholique portant sur la Bible et sur une bibliothèque d'ouvrages de référence en théologie, philosophie et histoire.
Le prince qui écoute volontiers des paroles de mensonge a tous ses ministres impies.
|
Saisissez un texte à rechercher ou bien sélectionnez un livre
Deuxième épître de saint Paul aux Thessaloniciens
La recherche n'a donné aucun résultat.
AccueilGlaire & Vigouroux2 Thessaloniciens0/0 résultat(s)
0/0 résultat(s)

Deuxième épître de saint Paul aux Thessaloniciens

Chapitre 1

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Saint Paul salue les Thessaloniciens.
Il rend grâces à Dieu de leur foi et de leur constance dans les maux.
Il annonce les vengeances qui seront exercées sur les méchants, et la gloire dont les justes seront comblés à l’avènement de Jésus-Christ.
1 Paul et Silvain, et Timothée, à l'Eglise des Thessaloniciens, en Dieu notre Père, et en Notre Seigneur Jésus-Christ,
Note II Thess. 1,1 : Silvain, le Silas des Actes. Voir Actes des Apôtres, 15, 22.
2 Grâce à vous, et paix par Dieu notre Père et par Notre Seigneur Jésus-Christ.
 
3 Nous devons, mes frères, rendre sans cesse à Dieu pour vous de dignes actions de grâces, de ce que votre foi augmente de plus en plus, et que la charité de chacun de vous devient abondante pour tous les autres.4 De sorte que nous-mêmes nous nous glorifiions aussi en vous dans les Eglises de Dieu, à cause de votre patience, et de votre foi, et de toutes les persécutions et tribulations que vous supportez,5 En exemple du juste jugement [de Dieu, pour que vous soyez trouvés dignes du royaume de Dieu, pour lequel aussi vous souffrez;6 Car il est juste devant Dieu, qu'il rende l'affliction à ceux qui vous affligent,7 Et à vous qui êtes affligés, le repos avec nous, lorsque du ciel se révélera le Seigneur Jésus avec les anges de sa puissance,
Note II Thess. 1,7 : Les anges de sa puissance ; c’est-à-dire les anges qui sont les ministres de sa puissance.
8 Et que, dans une flamme de feu, il se vengera de ceux qui ne connaissent point Dieu, et qui n'obéissent point à l'Evangile de Notre Seigneur Jésus-Christ;9 Lesquels subiront les peines de la perdition éternelle, à la vue de la face du Seigneur et de la gloire de sa puissance ;10 Lorsqu'il viendra pour être glorifié dans ses saints, et admiré dans tous ceux qui auront cru ; puisque vous avez cru à notre témoignage touchant ce jour.
Note II Thess. 1,10 : Touchant ce jour, ou bien en vue, dans l’attente de ce jour. Ce sont les seules interprétations compatibles avec les Bibles latines autorisées. D’autres, conformément au texte grec, traduisent avec une parenthèse : Et admiré dans tous ceux qui auront cru (puisque vous avez cru à notre témoignage) à ce jour ; ce qui enlève toute difficulté grammaticale.
 
11 C'est pourquoi nous prions sans cesse pour vous, que notre Dieu vous rende dignes de sa vocation, et qu'il accomplisse tous les desseins de sa bonté, et l'œuvre de la foi par sa puissance.
Note II Thess. 1,11 : Tous les desseins de sa bonté, ou, en vertu d’une figure de grammaire dont nous avons déjà vu beaucoup d’exemples : Toute sa bonté, sa bienveillante volonté.
12 Afin que le nom de Notre Seigneur Jésus-Christ soit glorifié en vous, et vous en lui, par la grâce de notre Dieu et de Notre Seigneur Jésus-Christ.

Chapitre 2

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Apostasie qui précèdera l’avènement de Jésus-Christ.
Mystère d’iniquité jusqu’à l’avènement de l’Antechrist.
Caractère de cet homme de péché, qui doit être exterminé par l’avènement de Jésus-Christ.
Saint Paul rend grâces de la foi des Thessaloniciens, et les exhorte à garder les traditions qu’il leur a laissées.
1 Or nous vous conjurons, mes frères, par l'avènement de Notre Seigneur Jésus-Christ, et par notre réunion avec lui,2 De ne point vous laisser si vite ébranler dans vos sentiments, ni effrayer, soit par quelque esprit, soit par des discours, soit par des lettres supposées venir de nous, comme si le jour du Seigneur était proche.
Note II Thess. 2,2 : Par quelque esprit prétendu divin ou prophétique, par révélation qu’on prétendrait faussement avoir reçue de l’Esprit-Saint. « Le jour du Seigneur signifie souvent dans l’Ecriture la fin du monde, le jugement universel, où le Seigneur se montrera avec sa grandeur, sa puissance et sa justice souveraines ; mais les auteurs sacrés désignent aussi quelquefois par ce terme les grands événements dans lesquels la majesté divine se manifeste d’une manière frappante, et qui sont comme des images de la catastrophe finale. Saint Paul avertit les fidèles de Thessalonique de ne pas se laisser troubler par ceux qui annoncent que ce jour est proche, en alléguant à cet égard certaines révélations qu’ils prétendent tenir directement du ciel ou qu’ils attribuent à l’Apôtre, sinon au Sauveur lui-même. Loin de confirmer ces prédictions, saint Paul enseigne qu’on ne doit pas s’attendre à voir sitôt l’accomplissement des divins oracles. Il assure qu’il doit se produire auparavant de grands événements, « la séparation », c’est-à-dire suivant l’explication la plus commune, l’apostasie des peuples chrétiens qui se sépareront de l’Eglise, et l’apparition du « fils de perdition », de l’homme de péché, de cet ennemi du vrai Dieu, qui se fera rendre à lui-même les honneurs divins. Ce qui portait l’Apôtre à donner cet avis à ses disciples, ce n’était pas seulement le désir de leur épargner une inquiétude sans fondement, c’était surtout la prévision du péril auquel leur foi serait exposée par les déceptions qui résulteraient de semblables illusions. C’est la même raison qui a porté l’Eglise à défendre sous peine d’excommunication d’annoncer pour une époque déterminée la venue de l’Antechrist ou le jour du jugement. » (L. BACUEZ.)
 
3 Que personne ne vous séduise en aucune manière ; car il ne viendra point, qu'auparavant ne soit venue l'apostasie, et que n'ait paru l'homme du péché, le fils de la perdition,
Note II Thess. 2,3 : Voir Ephésiens, 5, 6. ― Cette apostasie est la révolte de toutes les nations contre l’Eglise catholique, révolte qui a commencé, et qui deviendra plus générale dans les jours de l’Antechrist, à la fin des temps.
4 Qui se pose en ennemi et s'élève au-dessus de tout ce qui est appelé Dieu, ou qui est adoré, jusqu'à s'asseoir dans le temple de Dieu, se faisant passer lui-même pour Dieu.
Note II Thess. 2,4 : Dans le temple de Jérusalem que quelques-uns croient qu’il rebâtira, ou dans les Eglises chrétiennes qu’il consacrera à son culte, comme Mahomet a fait des églises d’Orient.
5 Ne vous souvient-il pas que, lorsque j'étais encore avec vous, je vous disais ces choses?6 Et vous savez ce qui le retient maintenant, afin qu'il paraisse en son temps;7 Car déjà s'opère le mystère d'iniquité ; seulement, que celui qui tient maintenant, tienne jusqu'à ce qu'il disparaisse.
Note II Thess. 2,7 : Le mystère d’iniquité, etc. Seulement, que celui qui tient la foi, qui possède la foi, la tienne, s’y tienne fortement attaché, la conserve jusqu’à la mort de l’Antechrist ; ou bien : Seulement, que celui qui retient l’Antechrist (voir verset 6), le retienne jusqu’à ce qu’il meure (ou jusqu’à ce que l’apostasie ait disparu du milieu de l’Eglise) ; car le texte grec est comme la Vulgate, susceptible de ces deux interprétations. D’autres proposent ce sens : « La puissance du mal est déjà en activité, mais avec moins d’éclat ; il faut que celui qui le retient, qui l’empêche de se développer en toute liberté, ait disparu, pour que l’Antechrist vienne (…) L’enseignement oral de Paul avait rendu ce passage aussi clair pour les Thessaloniciens qu’il est resté obscur pour nous. Des centaines d’interprétations ont été proposées. » (CRAMPON, 1885)
8 Et alors apparaîtra cet impie que le Seigneur Jésus tuera par le souffle de sa bouche, et qu'il détruira par l'éclat de son avènement.
Note II Thess. 2,8 : Voir Isaïe, 11, 4.
9 Il viendra par l'opération de Satan, au milieu de toute sorte de miracles, de signes et de prodiges menteurs,10 Et avec toute séduction d'iniquité pour ceux qui périssent, parce qu'ils n'ont pas reçu l'amour de la vérité afin d'être sauvés. C'est pourquoi Dieu leur enverra une opération d'erreur, de manière qu'ils croiront au mensonge ;
Note II Thess. 2,10 : Une opération d’erreur. Dieu permettra qu’ils soient réduits et trompés par des prodiges mensongers, en punition de ce qu’ils n’ont pas entretenu l’amour de vérité.
11 En sorte que soient condamnés tous ceux qui n'ont pas cru à la vérité, mais ont acquiescé à l'iniquité.12 Mais nous, mes frères chéris de Dieu, nous devons sans cesse rendre grâces à Dieu pour vous, de ce qu'il vous a choisis comme des prémices, pour vous sauver par la sanctification de l'Esprit et par la foi de la vérité,
 
13 A laquelle il vous a appelés par notre Evangile, pour acquérir la gloire de Notre Seigneur Jésus-Christ.14 C'est pourquoi, mes frères, demeurez fermes, et gardez les traditions que vous avez apprises soit par nos discours, soit par notre lettre.
Note II Thess. 2,14 : L’Apôtre donne ici la même autorité à ce qu’il a enseigné, soit de vive voix, soit par écrit. C’est pour cela que l’Eglise reçoit avec le même respect les vérités renfermées dans les Ecritures, et celles qui sont venue des Apôtres jusqu’à nous par le canal de la tradition.
 
15 Que Notre Seigneur Jésus-Christ lui même, et que notre Dieu et Père, qui nous a aimés et nous a donné une consolation éternelle et une bonne espérance par sa grâce,16 Ranime vos cœurs, et vous affermisse en toute bonne œuvre et toute bonne doctrine.

Chapitre 3

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Saint Paul demande aux Thessaloniciens le secours de leurs prières.
Il les avertit de se retirer de ceux qui vivent d’une manière déréglée.
Il leur recommande le travail.
Il leur souhaite la paix.
Salutations.
1 Au reste, mes frères, priez pour nous, afin que la parole de Dieu se répande et soit glorifiée, comme aussi parmi vous ;
Note II Thess. 3,1 : Voir Ephésiens, 6, 19 ; Colossiens, 4, 3. ― Comme aussi parmi vous ; c’est-à-dire qu’elle se répande, etc., aussi parmi vous ou bien, comme elle l’est parmi vous.
2 Et afin que nous soyons délivrés des hommes fâcheux et méchants; car la foi n'est pas à tous.
Note II Thess. 3,2 : Car la foi n’est pas à tous, n’est pas commune à tous ; bien que Dieu accorde à tous les moyens de croire, tous n’en profitent pas.
3 Mais il est fidèle le Dieu qui vous affermira et vous gardera du malin.
Note II Thess. 3,3 : Du malin esprit ; c’est-à-dire du démon.
4 Et nous avons dans le Seigneur cette confiance, que ce que nous commandons, vous le faites et vous le ferez.5 Que le Seigneur dirige donc vos cœurs dans l'amour de Dieu et la patience du Christ.
 
6 Or nous vous ordonnons, mes frères, au nom de Notre Seigneur Jésus-Christ, de vous séparer de tous nos frères qui se conduisent d'une manière déréglée, et non selon la tradition qu'ils ont reçue de nous.
Note II Thess. 3,6 : Tous nos frères qui se conduisent ; littéralement : Tout frère qui se conduit. Le mot tout est un véritable collectif ; c’est pour cela qu’on lit au pluriel immédiatement après : Ils ont reçue.
7 Car vous savez vous-mêmes comment on doit nous imiter, puisque nous n'avons pas été fâcheux parmi vous,8 Et que nous n'avons mangé gratuitement le pain de personne, mais que nous avons travaillé jour et nuit avec peine et fatigue, pour n'être à charge à aucun de vous.
Note II Thess. 3,8 : Voir Actes des Apôtres, 20, 34 ; 1 Corinthiens, 4, 12 ; 1 Thessaloniciens, 2, 9. ― Saint Paul gagnait sa vie en fabriquant des tentes. Voir Actes des Apôtres, 18, 3.
9 Ce n'est pas que nous n'en eussions le pouvoir, mais c'était pour vous donner en nous un modèle à imiter.10 Aussi, lorsque nous étions parmi vous, nous vous avons déclaré ceci : Si quelqu'un ne veut pas travailler, qu'il ne mange point.11 Nous avons appris, en effet, que quelques-uns parmi vous s'en vont jetant le trouble sous leurs pas, ne faisant rien, mais suivant leur curiosité.12 Or nous ordonnons à de telles personnes, et nous les conjurons de manger leur pain en travaillant paisiblement.
 
13 Pour vous, mes frères, ne vous lassez point de faire du bien.
Note II Thess. 3,13 : Voir Galates, 6, 9.
14 Que si quelqu'un n'obéit pas à ce que nous ordonnons par cette lettre, notez-le et n'ayez point de commerce avec lui, afin qu'il en ait de la confusion.15 Cependant ne le regardez pas comme un ennemi, mais reprenez-le comme un frère.
 
16 Que le Seigneur de la paix vous donne lui-même la paix en tout temps, en tout lieu. Que le Seigneur soit avec vous tous.
 
17 La salutation est de moi, Paul; c'est là mon seing dans toutes mes lettres ; j'écris ainsi.18 Que la grâce de Notre Seigneur Jésus-Christ soit avec vous tous. Amen.

Bible Glaire & Vigouroux


Traduction de la Sainte Bible d'après la Vulgate (Clémentine) par l'abbé Jean-Baptiste Glaire éditée une première fois de 1871 à 1873, puis complétée par des introductions, des commentaires, des notes et des appendices rédigés par l'abbé Fulcran Vigouroux dans une troisième édition en 1890. L'édition reprise par Recatho est celle de 1905 des éditeurs A. et R. Roger, et F. Chernoviz téléchargeable également au format PDF ici. Recatho est le seul site web à offrir une version HTML de la Bible Glaire & Vigouroux. Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire notre page de présentation des différentes versions de la Bible expliquant notre choix.