Moteur de recherche catholique portant sur la Bible et sur une bibliothèque d'ouvrages de référence en théologie, philosophie et histoire.
Nous souvenant devant notre Dieu et Père des œuvres de votre foi, des travaux de votre charité, et de la constance de votre espérance en Notre Seigneur Jésus-Christ,
|
Saisissez un texte à rechercher ou bien sélectionnez un livre
Épître de saint Paul aux Colossiens
La recherche n'a donné aucun résultat.
AccueilGlaire & VigourouxColossiens0/0 résultat(s)
0/0 résultat(s)

Épître de saint Paul aux Colossiens

Notes d'introduction et appendices :

Chapitre 1

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Saint Paul, après avoir salué les Colossiens, rend grâces à Dieu, et prie pour eux.
Jésus-Christ est l’mage de Dieu, le créateur de toutes choses, le chef de l’Eglise, le pacificateur entre le ciel et la terre.
Paul ministre de Jésus-Christ et de son Eglise.
Mystère de la vocation des gentils.
1 Paul, apôtre de Jésus-Christ par la volonté de Dieu, et Timothée son frère;
Note Col. 1,1 : Timothée se trouvait alors auprès de Paul à Rome.Peut-être est-ce lui qui écrivit l’épître sous la dictée de l’Apôtre (voir Colossiens, 4, 18).
2 Aux saints et aux frères fidèles en Jésus-Christ qui sont à Colosse,
Note Col. 1,2 : Aux saints. Voir Actes des Apôtres, 9, 13.
3 Grâce à vous et paix par Dieu notre Père, et par Notre Seigneur Jésus-Christ. Nous rendons grâces à Dieu le Père de Notre Seigneur Jésus-Christ, priant sans cesse pour vous;
 
4 Depuis que nous avons appris votre foi dans le Christ Jésus, et la charité que vous avez pour tous les saints,5 A cause de l'espérance qui vous est réservée dans les cieux, et dont vous avez eu connaissance par la parole de la vérité de l'Evangile,6 Qui vous est parvenu, comme il est aussi répandu dans le monde entier, où il fructifie et croît, ainsi qu'en vous, depuis le jour où vous l'avez entendu, et où vous avez connu la grâce de Dieu dans la vérité ;
Note Col. 1,6 : Dans la vérité se rapporte à connu : d’après des renseignements vrais (verset 7), par opposition aux erreurs des faux docteurs.
7 Selon que vous l'avez appris du très cher Epaphras, notre compagnon dans le service de Dieu et ministre fidèle du Christ Jésus à votre égard;
Note Col. 1,7 : Dans le service de Dieu. Comparer à Colossiens, 4, 7. Epaphras était de Colosses et l’un des premiers qui avaient prêché l’Evangile dans cette ville. Il fut prisonnier avec saint Paul à Rome.
8 Lequel nous a fait connaître aussi votre charité toute spirituelle.
Note Col. 1,8 : Toute spirituelle ; c’est-à-dire produite uniquement par l’inspiration du Saint-Esprit.
 
9 C'est pourquoi, du jour où nous l'avons appris, nous ne cessons de prier pour vous, et de demander à Dieu que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle;
Note Col. 1,9 : En toute sagesse, etc., ou avec toute sagesse ; en vous donnant toute sagesse, etc.
10 Afin que vous marchiez d une manière digne de Dieu, lui plaisant en toutes choses, fructifiant en toutes sortes de bonnes œuvres, et croissant dans la science de Dieu ;11 Corroborés de toute force par la puissance de sa gloire, de toute patience et de toute longanimité accompagnée de joie ;
Note Col. 1,11 : Par la puissance de sa gloire, pour sa puissance glorieuse. Nous avons déjà fait remarquer que les Hébreux, aussi bien que les Grecs et les Latins, employaient fréquemment le substantif au lieu de l’adjectif, pour donner plus de force à l’expression.
12 Rendant grâces à Dieu le Père qui nous a fait dignes d'avoir part à l'héritage des saints dans la lumière ;13 Qui nous a arrachés de la puissance des ténèbres, et transférés dans le royaume du Fils de sa dilection,
Note Col. 1,13 : La puissance des ténèbres, de Satan. Le royaume du Fils de son amour, de son Fils bien-aimé, par opposition au royaume détesté de Satan.
14 En qui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés ;
 
15 Qui est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute créature.16 Car c'est par lui que toutes choses ont été créées dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, soit trônes, soit dominations, soit principautés, soit puissances : tout a été créé par lui et en lui;
Note Col. 1,16 : Voir Jean, 1, 3.
17 Et lui-même est avant tous, et tout subsiste en lui.18 Et lui-même est le chef du corps de l'Eglise ; il est le principe, le premier-né d'entre les morts, afin qu'en toutes choses il garde la primauté.
Note Col. 1,18 : Voir 1 Corinthiens, 15, 20 ; Apocalypse, 1, 5.
19 Parce qu'il a plu an Père que toute plénitude habitât en lui;
Note Col. 1,19 : Au Père. Le contexte prouve que ces mots sous-entendus. Voir le verset 12.
20 Et par lui de se réconcilier toutes choses, pacifiant par le sang de sa croix, soit ce qui est sur la terre, soit ce qui est dans les cieux.
 
21 Et vous, qui autrefois étiez adversaires et ennemis en esprit par vos œuvres mauvaises,22 Il vous a maintenant réconciliés dans le corps de sa chair par la mort, pour vous rendre saints, purs et irrépréhensibles devant lui ;23 Si toutefois vous demeurez fondés et affermis dans la foi, et inébranlables dans l'espérance de l'Evangile que vous avez entendu, qui a été prêché à toute créature qui est sous le ciel, et dont j'ai été fait ministre, moi Paul,
 
24 Qui maintenant me réjouis dans mes souffrances pour vous, et accomplis dans ma chair ce qui manque aux souffrances du Christ, pour son corps qui est l'Eglise,
Note Col. 1,24 : La passion de Jésus-Christ, considérée en elle-même, n’a rien d’imparfait, rien qui demande qu’on y supplée. Le Sauveur a parfaitement accompli l’œuvre de la réconciliation, et il n’a rendu l’esprit sur la croix qu’après avoir dit que tout était consommé. Mais si l’on l’envisage par rapport à l’homme, il en est autrement. Jésus-Christ en souffrant pour nous n’a pas prétendu nous dispenser de souffrir, de porter notre croix, d’expier nos fautes par la pénitence ; puisque, au contraire, il nous en a fait un commandement. Aussi saint Pierre nous a-t-il avertis que le Sauveur a souffert pour nous donner l’exemple, afin que nous suivions ses traces (voir 1 Pierre, 2, 21). On peut donc dire en ce sens, qu’il reste encore à Jésus-Christ quelque chose à souffrir, non dans sa personne, mais dans ses membres.
25 Dont j'ai été fait ministre, selon la dispensation de Dieu, qui m'a été confiée pour que je vous annonce complètement la parole de Dieu ;26 Le mystère qui a été caché dès l'origine des siècles et des générations, et qui est maintenant révélé à ses saints,
Note Col. 1,26 : Le mystère, le dessein de racheter l’humanité déchue par Jésus-Christ.
27 Auxquels Dieu a voulu faire connaître quelles sont les richesses de la gloire de ce mystère parmi les nations, lequel est le Christ, pour vous l'espérance de la gloire,
Note Col. 1,27 : Quelles sont les richesses de la gloire messianique, du règne glorieux, de l’éternelle béatitude, de ce mystère, contenue dans ce mystère (comparer à l’espérance de l’Evangile, verset 23), fruit de l’incarnation et de la mort du Fils de Dieu, que les fidèles ont dès maintenant en espérance, et qu’ils posséderont en réalité après le second avènement de Jésus-Christ.
28 Christ que nous vous annonçons, reprenant tout homme, et enseignant à tout homme toute sagesse, afin de rendre tout homme parfait dans le Christ Jésus :29 Ce à quoi je travaille en combattant selon l'énergie qu'il produit puissamment en moi.

Chapitre 2

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Sollicitude de saint Paul pour les Colossiens.
Il les exhorte à demeurer fermes dans la doctrine qu’ils ont reçue, et à se garder des faux docteurs.
Grandeur de Jésus-Christ ; son triomphe par la croix.
Culte superstitieux des anges.
Vaine attache aux observances légales.
1 Car je veux que vous sachiez quelle sollicitude j'ai pour vous, pour ceux qui sont à Laodicée, et pour tous ceux qui n'ont pas vu ma face dans la chair;
Note Col. 2,1 : Qui n’ont pas vu ma face dans la chair ; c’est-à-dire qui ne me connaissent pas de visage, qui ne m’ont jamais vu. Laodicée, ainsi nommée de Laodice, femme d’Antiochus II, roi de Syrie, était une ville d’Asie Mineure, en Phrygie, sur le Lycus, à l’ouest de Colosses et au sud d’Hiérapolis. Elle était très commerçante. Vers l’époque où saint Paul écrivit aux Colossiens, Laodicée avait eu beaucoup à souffrir d’un tremblement de terre.
2 Afin que leurs cœurs soient consolés, et qu'ils soient instruits eux-mêmes dans la charité, pour parvenir à toutes les richesses d'une parfaite intelligence, et à la connaissance du mystère de Dieu le Père et du Christ Jésus,3 En qui tous les trésors de la sagesse et de la science sont cachés.4 Je dis ceci afin que nul ne vous trompe parla sublimité des discours.5 Car, quoique absent de corps, je suis cependant avec vous en esprit, me réjouissant en voyant l'ordre qui est parmi vous, et la solidité de votre foi dans le Christ.
Note Col. 2,5 : Voir 1 Corinthiens, 5, 3.
 
6 Comme donc vous avez reçu Jésus-Christ, le Seigneur, marchez selon lui,7 Enracinés en lui, édifiés sur lui, vous affermissant dans la foi, telle qu'elle vous a été enseignée, et lui rendant en abondance des actions de grâces.8 Prenez garde que personne ne vous séduise par la philosophie, par des raisonnements vains et trompeurs, selon la tradition des hommes, selon les éléments du monde, et non selon le Christ;
Note Col. 2,8 : Les éléments du monde. Voir Galates, 4, 3. Selon la tradition des hommes. Voir Matthieu, 15, 2. ― La philosophie dont il est ici question est vraisemblablement la théosophie d’origine juive, mêlée de toute espèce de superstitions orientales, qui était surtout répandue en Phrygie et que le peuple appelait philosophie.
9 Car en lui toute la plénitude de la divinité habite corporellement;10 Et vous êtes remplis en lui, qui est le chef de toute principauté et de toute puissance ;
Note Col. 2,10 : Remplis en lui. Comparer à Ephésiens, 3, 19.
11 Et c'est en lui que vous avez été circoncis d'une circoncision non faite de main d'homme par le dépouillement de votre corps de chair, mais de la circoncision du Christ;
Note Col. 2,11 : Saint Paul ne dit pas que Jésus-Christ n’ait pas reçu la circoncision de la chair ; il dit seulement que la circoncision que ce divin Sauveur exige de nous est une circoncision spirituelle, qui consiste dans le retranchement de nos affections déréglées, de nos inclinations criminelles et de nos mauvaises habitudes, comme tout le contexte le prouve.
12 Ayant été ensevelis avec lui dans le baptême, dans lequel vous avez été aussi ressuscités par la foi en la puissance de Dieu qui l'a ressuscité d'entre les morts.
Note Col. 2,12 : Dans le baptême, dans lequel, etc. Selon d’autre : Et dans lequel (Jésus-Christ), etc. ; mais cette construction semble moins naturelle.
13 Et vous, lorsque vous étiez morts dans vos péchés et dans l'incirconcision de votre chair, il vous a fait revivre avec lui, vous remettant tous vos péchés ;
Note Col. 2,13 : Voir Ephésiens, 2, 1.
14 Effaçant la cédule du décret porté contre nous, qui nous était contraire, et qu'il a abolie, en l'attachant à la croix ;15 Et dépouillant les principautés et les puissances, il les a menées captives avec une noble fierté, triomphant d'elles hautement en lui-même.16 Que personne donc ne vous juge sur le manger ou sur le boire, ou à cause des jours de fête, ou des néoménies, ou des sabbats ;
Note Col. 2,16 : L’Apôtre veut dire que personne ne doit donner du scrupule aux Colossiens, sur certaines observances de la loi mosaïque, en prétendant qu’elles sont obligatoires pour les chrétiens.
17 Choses qui ne sont que l'ombre des futures, tandis que le Christ en est le corps.18 Que personne ne vous séduise, affectant l'humilité et le culte des anges, s'ingérant dans ce qu'il n'a point vu ; vainement enflé des pensées de sa chair,
Note Col. 2,18 : Voir Matthieu, 24, 4. Le culte des anges. Depuis le retour de la captivité, les Juifs, curieux de bien connaître les anges, de les distinguer par leurs noms et par leurs fonctions, en vinrent jusqu’à leur rendre un culte superstitieux. Des pensées de sa chair ; c’est-à-dire des pensées charnelles.
19 Et ne tenant point à la tête par laquelle tout le corps, servi et relié au moyen des jointures et des ligaments, croît de l'accroissement de Dieu.
Note Col. 2,19 : De l’accroissement de Dieu ; c’est-à-dire de l’accroissement que Dieu leur donne.
 
20 Si donc vous êtes morts avec le Christ aux éléments de ce monde, pourquoi décidez-vous encore comme si vous viviez dans le monde?
Note Col. 2,20 : Aux éléments de ce monde. Voir Galates, 4, 3.
21 Ne mangez pas, ne goûtez pas, ne touchez pas,22 Toutes choses qui périssent par l'usage même, et n'existent qu'en vertu des préceptes et des ordonnances des hommes,
Note Col. 2,22 : Qui périssent, ou bien qui donnent la mort ; ce qui paraît moins conforme au contexte.
23 Lesquelles ont cependant une apparence de raison dans un culte exagéré et une humilité affectée, dans la mortification du corps, et un certain mépris pour le rassasiement de la chair.

Chapitre 3

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Amour des choses du ciel.
Vie cachée en Dieu.
Vieil homme ; nouvel homme.
Abrégé des vertus chrétiennes.
Devoirs des femmes et des maris, des enfants, des pères et des serviteurs.
1 Si donc vous êtes ressuscités avec le Christ, recherchez les choses d'en haut, où le Christ est assis à la droite de Dieu.2 Goûtez les choses d'en haut, et non les choses de la terre ;3 Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec le Christ en Dieu.4 Quand le Christ, qui est votre vie, apparaîtra, alors vous aussi vous apparaîtrez avec lui dans la gloire.
 
5 Faites donc mourir vos membres qui sont sur la terre : la fornication, l'impureté, la luxure, les mauvais désirs, et l'avarice, qui est une idolâtrie;
Note Col. 3,5 : Voir Ephésiens, 5, 3.
6 Choses pour lesquelles la colère de Dieu vient sur les fils de l'incrédulité,
Note Col. 3,6 : Les fils de l’incrédulité ; hébraïsme, pour les incrédules.
7 Et dans lesquelles vous aussi vous avez marché autrefois, lorsque vous viviez parmi eux.
Note Col. 3,7 : Parmi eux ; c’est-à-dire parmi les fils de l’incrédulité; ou, selon d’autres : Dans ces choses, ces désordres ; ce qui forme une tautologie par trop choquante.
8 Mais maintenant, éloignez de vous aussi toutes ces choses, la colère, l'indignation, la malice, la diffamation, et de votre bouche les paroles honteuses.
Note Col. 3,8 : Voir Romains, 6, 4 ; Hébreux, 12, 1 ; 1 Pierre, 2, 1 ; 4, 2.
9 Ne mentez point les uns aux autres, dépouillez le vieil homme avec ses œuvres,
Note Col. 3,9 : Le vieil homme, l’homme naturel, tel qu’il descend d’Adam, avec le péché originel, et incliné au mal (voir Romains, 6, 6 ; Ephésiens, 4, 22).
10 Et revêtez le nouveau qui se renouvelle à la connaissance, selon l'image de celui qui l'a créé :
Note Col. 3,10 : Voir Genèse, 1, 26. Qui se renouvelle, etc. ; c’est-à-dire qui va se renouvelant et se perfectionnant chaque jour dans la connaissance de Dieu et de sa volonté pour l’accomplir. ― Selon l’image, etc. Par ce renouvellement continuel, le chrétien devient semblable à son parfait et divin modèle, Jésus-Christ, à l’image duquel il a été nouvellement créé.
11 Renouvellement où il n'y a ni gentil, ni Juif, ni circoncision, ni incirconcision, ni barbare, ni Scythe, ni esclave, ni libre, mais où le Christ est tout en tous.
Note Col. 3,11 : Pour les Juifs, le monde se divisait en Juifs et en Hellènes ou Gentils ; pour les Hellènes ou Grecs, le monde se divisait en Grecs et barbares, les barbares désignant ceux ne parlaient pas Grec. ― Le Scythe est nommé comme occupant le plus bas degré parmi les barbares.
 
12 Revêtez-vous donc, comme élus de Dieu, saints et bien-aimés, d'entrailles de miséricorde, de bonté, d'humilité, de modestie, de patience ;13 Vous supportant mutuellement, vous pardonnant les torts que l'un pourrait avoir envers l'autre ; comme le Seigneur vous a pardonné de même.14 Mais au-dessus de tout cela ayez la charité, qui est le lien de la perfection.15 Et qu'en vos cœurs triomphe la paix du Christ, à laquelle vous avez même été appelés en un seul corps, et soyez reconnaissants.
Note Col. 3,15 : En un seul corps ; comme ne formant tous qu’un seul corps, ou selon d’autres, mais d’une manière moins autorisée par les termes du Grec et de la Vulgate : Pour former un seul corps.
16 Que la parole du Christ habite en vous avec plénitude, en toute sagesse, vous instruisant et vous exhortant les uns les autres par des psaumes, des hymnes et des cantiques spirituels, chantant en action de grâces, du fond de vos cœurs, à la louange de Dieu.
Note Col. 3,16 : Chantant en actions de grâces. Comparer à Ephésiens, 5, 19-20.
17 Quoi que vous fassiez en parole ou en œuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus-Christ, rendant grâces par lui à Dieu et Père.
Note Col. 3,17 : Voir 1 Corinthiens, 10, 31.
 
18 Femmes, soyez soumises à vos maris, comme il convient dans le Seigneur.
Note Col. 3,18 : Voir Ephésiens, 5, 22 ; 1 Pierre, 3, 1.
19 Maris, aimez vos femmes et ne soyez point amers avec elles.
 
20 Enfants, obéissez en tout à vos parents, car cela plaît au Seigneur.
Note Col. 3,20 : Voir Ephésiens, 6, 1.
21 Pères, n'irritez point vos enfants, de peur qu'ils ne deviennent pusillanimes.
Note Col. 3,21 : Voir Ephésiens, 6, 4.
 
22 Serviteurs, obéissez en tout à vos maîtres selon la chair, ne servant point à l'œil, comme pour plaire aux hommes, mais avec simplicité de cœur, en craignant Dieu.
Note Col. 3,22 : Voir Tite, 2, 9 ; 1 Pierre, 2, 18.
23 Tout ce que vous faites, faites-le de bon cœur, comme pour le Seigneur, et non pour les hommes ;24 Sachant que vous recevrez du Seigneur l'héritage pour récompense; c'est le Seigneur Jésus-Christ que vous devez servir.25 Car celui qui fait une injustice recevra selon ce qu'il a fait injustement, et il n'y a point acception des personnes devant Dieu.
Note Col. 3,25 : Voir Romains, 2, 6.

Chapitre 4

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Devoirs des maîtres.
Persévérance dans la prière.
Sagesse dans les discours.
Plusieurs personnages loués par saint Paul.
L’Apôtre salue les Laodicéens ; il donne un avis à Archippe.
1 Maîtres, rendez à vos serviteurs ce qui est juste et équitable, sachant que vous aussi vous avez un maître dans le ciel.
 
2 Persévérez dans la prière, et veillez-y en action de grâces;
Note Col. 4,2 : Voir Luc, 18, 1 ; 1 Thessaloniciens, 5, 17.
3 Priant aussi en même temps pour nous, afin que Dieu ouvre une voie à notre parole, pour publier le mystère du Christ (pour lequel aussi je suis dans les liens),4 Et que je le manifeste, comme il convient que j'en parle.
 
5 Conduisez-vous avec sagesse envers ceux qui sont dehors, en rachetant le temps.
Note Col. 4,5 : Voir Ephésiens, 5, 15. Ceux qui sont dehors. Voir 1 Corinthiens, 5, 12.
6 Que vos paroles soient toujours gracieuses, assaisonnées de sagesse, en sorte que vous sachiez comment il faut que vous répondiez à chacun.
 
7 Pour ce qui me concerne, Tychique, notre frère bien-aimé, fidèle ministre, et mon compagnon dans le service du Seigneur, vous apprendra toutes choses.
Note Col. 4,7 : Tychique. Voir Actes des Apôtres, 20, 4.
8 Je l'ai envoyé vers vous exprès, pour qu'il sache ce qui vous concerne, et console vos cœurs ;9 De même qu'Onésime, notre fidèle et bien-aimé frère, qui est votre concitoyen. Pour tout ce qui se passe ici, ils vous le feront connaître.
Note Col. 4,9 : Onésime est l’esclave de Philémon, dont il est question dans l’Epître de saint Paul adressée à ce dernier.
 
10 Aristarque, mon compagnon de captivité, vous salue, et Marc, cousin de Barnabé, au sujet duquel vous avez reçu des ordres (s'il va chez vous, recevez-le),
Note Col. 4,10 : Des ordres ; c’est-à-dire des recommandations, des lettres de recommandation. ― Aristarque. Voir Actes des Apôtres, 19, 29. ― Marc. Voir Actes des Apôtres, 12, 12.
11 Et Jésus, qui est appelé Juste; lesquels sont de la circoncision : ce sont les seuls qui travaillent avec moi pour le royaume de Dieu, et ils ont été ma consolation.
Note Col. 4,11 : Jésus qui est appelé Juste, différent de Juste de Corinthe (voir Actes des Apôtres, 18, 7) ; il devint plus tard évêque d’Eleuthéropolis.
12 Epaphras, qui est votre concitoyen, vous salue; serviteur du Christ Jésus, et toujours plein de sollicitude pour vous dans ses prières, afin que vous demeuriez parfaits, et pleins de toutes les volontés de Dieu.
Note Col. 4,12 : Pleins de toutes les volontés de Dieu ; c’est-à-dire pleins de la connaissance de toutes, etc. Comparer à Colossiens, 1, 8. ― Epaphras. Voir Colossiens, 1, 7.
13 Car je lui rends ce témoignage, qu'il prend beaucoup de peine pour vous et pour ceux qui sont à Laodicée et à Hiérapolis.
Note Col. 4,13 : Laodicée. Voir Colossiens, 2, 1. ― Hiérapolis, ville importante de Phrygie, au nord-ouest de Colosses, célèbre par ses eaux minérales et par une caverne méphitique appelée Plutonium.
14 Luc, le médecin bien-aimé, vous salue, et Démas.
Note Col. 4,14 : Voir 2 Timothée, 4, 11. ― Luc l’évangéliste. ― Démas, un des collaborateurs de saint Paul, fut avec lui à Rome pendant sa captivité, mais l’abandonna plus tard, voir 2 Timothée, 4, 10.
 
15 Saluez nos frères qui sont à Laodicée, et Nymphas, et l'Eglise qui est dans sa maison.
Note Col. 4,15 : Nymphas était probablement de Laodicée et une personne d’importance, puisque les fidèles se rassemblaient dans sa maison.
 
16 Et quand cette lettre aura été lue parmi vous, faites qu'elle soit lue aussi dans l'Eglise de Laodicée ; et celle des Laodicéens, lisez-la vous-mêmes.17 Dites à Archippe : Vois le ministère que tu as reçu dans le Seigneur, afin de le remplir.
Note Col. 4,17 : Dans le Seigneur. Cette expression est rendue par les uns : Par le Seigneur, par le moyen du Seigneur, du Seigneur; par d’autres : Devant le Seigneur, dans l’Eglise du Seigneur; et par d’autres : Pour le Seigneur. La première interprétation nous semble la plus probable. ― Archippe était diacre à Colosses et faisait sans doute partie de la maison de Philémon. Il souffrit plus tard le martyre à Chones et l’Eglise grecque fait sa fête le 23 novembre.
 
18 La salutation est de moi, Paul. Souvenez-vous de mes liens. Que la grâce soit avec vous. Amen.

Bible Glaire & Vigouroux


Traduction de la Sainte Bible d'après la Vulgate (Clémentine) par l'abbé Jean-Baptiste Glaire éditée une première fois de 1871 à 1873, puis complétée par des introductions, des commentaires, des notes et des appendices rédigés par l'abbé Fulcran Vigouroux dans une troisième édition en 1890. L'édition reprise par Recatho est celle de 1905 des éditeurs A. et R. Roger, et F. Chernoviz téléchargeable également au format PDF ici. Recatho est le seul site web à offrir une version HTML de la Bible Glaire & Vigouroux. Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire notre page de présentation des différentes versions de la Bible expliquant notre choix.