Moteur de recherche catholique portant sur la Bible et sur une bibliothèque d'ouvrages de référence en théologie, philosophie et histoire.
Fortement attaché aux vérités de la foi, qui sont conformes à la doctrine, afin de pouvoir exhorter selon la saine doctrine, et confondre ceux qui la contredisent.
|
Saisissez un texte à rechercher ou bien sélectionnez un livre
Première épître de saint Paul aux Thessaloniciens
La recherche n'a donné aucun résultat.
AccueilGlaire & Vigouroux1 Thessaloniciens0/0 résultat(s)
0/0 résultat(s)

Première épître de saint Paul aux Thessaloniciens

Notes d'introduction et appendices :

Chapitre 1

 | 
 | 
Chap. : 
Saint Paul salue les Thessaloniciens ; il rend grâces pour eux, et prêche parmi eux avec un grand succès.
Ils ont servi de modèle aux peuples voisins, chez qui leur foi est devenue célèbre.
1 Paul, Silvain et Timothée, à l'Eglise des Thessaloniciens, en Dieu le Père, et le Seigneur Jésus-Christ.
Note I Thess. 1,1 : Silvain ou Silas. Voir Actes des Apôtres, 15, 22. Paul : il n’ajoute pas apôtre, comme dans les épîtres précédentes ; à cette époque, ce titre ne lui avait pas encore été contesté par les chrétiens judaïsants. Silvain et Timothée se trouvaient alors avec Paul à Corinthe, et avaient été ses auxiliaires à Thessalonique.
2 Grâce à vous et paix. Nous rendons continuellement grâces à Dieu pour vous tous, faisant sans cesse mémoire de vous dans nos prières,
Note I Thess. 1,2 : Faisant sans cesse mémoire de vous. Voir, pour le vrai sens de cette locution, Romains, 1, 9.
 
3 Nous souvenant devant notre Dieu et Père des œuvres de votre foi, des travaux de votre charité, et de la constance de votre espérance en Notre Seigneur Jésus-Christ,4 Sachant, mes frères chéris de Dieu, quelle a été votre élection,5 Et que notre Evangile ne vous a pas été annoncé en paroles seulement, mais avec des miracles, avec l'Esprit-Saint et une grande plénitude de ses dons; car vous savez quels nous avons été parmi vous pour votre bien.
Note I Thess. 1,5 : Avec des miracles ; littéralement, en vertu, avec vertu. Nous avons déjà fait remarquer que le mot vertu, dans le Nouveau Testament, signifiait souvent le pouvoir de faire des miracles, l’opération des miracles.
6 Et vous, vous êtes devenus les imitateurs de nous et du Seigneur, recevant la parole au milieu de beaucoup de tribulations avec la joie de l'Esprit-Saint;7 En sorte que vous êtes devenus un modèle pour tous les croyants dans la Macédoine et dans l'Achaïe.
Note I Thess. 1,7 : Dans la Macédoine et dans l’Achaïe. Voir Actes des Apôtres, 16, 9 et 18, 12.
8 Car par vous la parole du Seigneur s'est répandue, non seulement dans la Macédoine et dans l'Achaïe, mais la foi que vous avez en Dieu a même pénétré en tout lieu, de sorte que nous n'avons nullement besoin d'en rien dire;9 Puisqu'eux-mêmes racontent quelle entrée nous avons faite chez vous, et comment vous vous êtes convertis des idoles à Dieu, pour servir le Dieu vivant et véritable,10 Et attendre du ciel son Fils Jésus (qu'il a ressuscité d'entre les morts), qui nous a délivrés de la colère à venir.

Chapitre 2

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Pureté, désintéressement, sollicitude de saint Paul dans la prédication de l’Evangile.
Fidélité des Thessaloniciens.
Jugement terrible sur les Juifs.
Affection de saint Paul pour les Thessaloniciens.
1 Car vous-mêmes, mes frères, vous savez que notre entrée parmi vous n'a pas été vaine,2 Puisque d'abord ayant souffert (comme vous le savez) et subi des outrages dans Philippes, nous avons eu en notre Dieu la confiance de vous annoncer l'Evangile de Dieu avec beaucoup de sollicitude.
Note I Thess. 2,2 : Voir Actes des Apôtres, 16, 19 (22 ?). Dans Philippes. Voir Actes des Apôtres, 16, 12.
3 En effet, notre prédication à été exempte d'erreur, d'impureté et de fraude;4 Mais comme nous avons été trouvés dignes par Dieu que l'Évangile nous fût confié, ainsi nous parlons, non pour plaire aux hommes, mais à Dieu qui sonde nos cœurs.5 Car jamais nous n'avons usé de paroles de flatterie, comme vous le savez, ni de prétextes d'avarice : Dieu en est témoin;6 Ni recherché la gloire auprès des hommes, soit auprès de vous, soit auprès des autres.7 Nous pouvions être à votre charge, comme apôtres du Christ ; mais nous nous sommes faits petits parmi vous, comme une nourrice qui soigne ses enfants.8 Ainsi dans notre affection pour vous, nous aspirions a vous donner, non-seulement L'Evangile de Dieu, mais nos âmes mêmes, parce que vous nous êtes devenus très chers.9 Car vous vous souvenez, mes frères, de notre peine et de notre fatigue, puisque c'est en travaillant nuit et jour pour n'être à charge à aucun de vous, que nous vous avons prêché l'Evangile de Dieu.10 Vous êtes témoins, vous et Dieu, combien a été sainte, juste et sans reproche, notre conduite envers vous, qui avez embrassé la foi.
1 Thessaloniciens 2, 11-12 : Saint Paul prêche aux Thessaloniciens - Gravure de Gustave Doré
1 Thessaloniciens 2, 11-12 : Saint Paul prêche aux Thessaloniciens - Gravure de Gustave Doré
11 Ainsi que vous le savez, traitant chacun de vous (comme un père ses enfants) ;
Note I Thess. 2,11 : Traitant. Ce mot, qui ne se trouve pas exprimé dans le texte, représente le verbe nous avons conjuré, du verset suivant, verbe qui régit chacun de vous.
12 Vous exhortant, vous consolant, nous vous avons conjurés de marcher d'une manière digne du Dieu qui vous a appelés à son royaume et à sa gloire.
 
13 C'est pourquoi nous aussi nous rendons grâces à Dieu sans cesse de ce qu'ayant reçu la parole de Dieu que vous avez ouïe de nous, vous l'avez reçue, non comme la parole des hommes, mais (ainsi qu'elle l'est véritable ment) comme la parole de Dieu, qui opère en vous qui avez embrassé la foi.14 Car, mes frères, vous êtes devenus des imitateurs des Eglises de Dieu qui sont en Judée, unies au Christ Jésus; puisque vous avez souffert de ceux de votre nation ce qu'elles ont souffert elles-mêmes des Juifs,15 Qui ont tué même le Seigneur Jésus et les prophètes ; qui nous ont persécutés; qui ne plaisent point à Dieu, et qui sont ennemis de tous les hommes;16 Nous empêchant de parler aux nations pour qu'elles soient sauvées, afin de combler toujours la mesure de leurs péchés; car la colère de Dieu est venue sur eux jusqu'à la fin.
 
17 Pour nous, mes frères, séparés de vous pour un peu de temps, de corps, non de cœur, nous avons mis le plus grand empressement pour voir votre face, poussés par un vif désir;18 Aussi avons-nous voulu (au moins moi Paul) une ou deux fois venir vers vous ; mais Satan nous en a empêchés.19 Car quelle est notre espérance, ou notre joie, ou notre couronne de gloire? N'est-ce pas vous devant Notre Seigneur Jésus-Christ en son avènement?20 Oui, c'est vous qui êtes notre gloire et notre joie.

Chapitre 3

 | 
 | 
Chap. : 
Timothée envoyé aux Thessaloniciens pour les fortifier dans leurs tribulations.
Témoignage avantageux qu’il rend de leur foi et de leur charité.
Saint Paul désire aller les voir.
Il leur souhaite l’accroissement dans le bien.
1 C'est pourquoi ne supportant pas un plus long délai, nous préférâmes demeurer seuls à Athènes,
Note I Thess. 3,1 : A Athènes. Voir Actes des Apôtres, 17, 15.
2 Et nous envoyâmes Timothée, notre frère, et ministre de Dieu dans l'Evangile du Christ, pour vous affermir et vous encourager dans votre foi ;
Note I Thess. 3,2 : Voir Actes des Apôtres, 16, 1.
3 Afin que personne ne fût ébranlé dans ces tribulations ; car vous savez vous-mêmes que c'est à cela que nous sommes destinés.4 Et lors même que nous étions près de vous, nous vous prédisions que nous aurions à souffrir des tribulations; ce qui est arrivé, en effet, comme vous le savez.5 Pour moi donc, ne supportant pas un plus long délai, j'envoyai pour connaître votre foi, de peur que celui qui tente ne vous eût tentés, et que notre travail ne devînt inutile.
 
6 Mais maintenant Timothée étant revenu d'auprès de vous vers nous, et nous ayant annoncé votre foi, votre charité, et que vous avez toujours un bon souvenir de nous, désirant nous voir, comme nous le désirons nous-mêmes,7 Nous avons été ainsi consolés en vous par votre foi au milieu de toutes nos peines et de toutes nos tribulations.8 Car maintenant nous vivons, si vous demeurez fermes dans le Seigneur.9 Et quelles actions de grâces pourrions-nous rendre à Dieu pour toute la joie dont nous nous réjouissons devant notre Dieu à cause de vous,
Note I Thess. 3,9 : Toute la joie dont nous nous réjouissons ; c’est-à-dire la joie complète dont nous sommes comblés. Ce genre de répétition, qui se retrouve généralement dans toutes les langues, a pour but de donner de l’énergie au discours.
10 Demandant avec instance nuit et jour de voir votre face, et de compléter ce qui manque à votre foi?
 
11 Que ce même Dieu donc, notre Père, et Notre Seigneur Jésus-Christ dirige notre voie vers vous.12 Et que le Seigneur vous multiplie, et fasse abonder la charité que vous avez les uns envers les autres et envers tous, comme la nôtre abonde envers vous ;
Note I Thess. 3,12 : Que le Seigneur vous multiplie, en augmentant votre nombre par la conversion des infidèles.
13 Pour fortifier vos cœurs sans reproche en sainteté, devant notre Dieu et Père, à l'avènement de Notre Seigneur Jésus-Christ avec tous ses saints. Amen.
Note I Thess. 3,13 : Pour fortifier, etc. ; c’est-à-dire pour fortifier en sainteté vos cœurs qui sont déjà irréprochables.

Chapitre 4

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Fuir la fornication ; garder la chasteté conjugale ; s’entr’aimer tous ; se consoler de la mort de ses frères par l’espérance de la résurrection.
Ordre dans lequel se fera la résurrection.
1 Au reste, mes frères, nous vous prions et vous conjurons dans le Seigneur Jésus, que, puisque vous avez appris de nous comment il faut que vous marchiez pour plaire à Dieu, vous marchiez en effet de telle sorte, que vous avanciez de plus en plus.2 Attendu que vous savez quels préceptes nous vous avons donnés de la part du Seigneur Jésus ;3 Car la volonté de Dieu, c'est votre sanctification, c'est que vous vous absteniez de la fornication ;
Note I Thess. 4,3 : Voir Romains, 12, 2 ; Ephésiens, 5, 17.
4 Que chacun de vous sache posséder son corps saintement et honnêtement,
Note I Thess. 4,4 : Son corps ; littéralement, son vase. Comparer à 2 Corinthiens, 4, 7 ; ou, selon d’autres, sa femme, parce que les écrivains juifs donnent cette signification au mot hébreu keli, qui correspond en effet à vase. Comparer à 1 Pierre, 3, 7.
5 Et non dans la passion de la convoitise, comme les gentils eux-mêmes, qui ignorent Dieu;6 Et que personne n'opprime et ne trompe en cela son frère, parce que le Seigneur est le vengeur de toutes ces choses, comme nous vous l'avons déjà dit et attesté,
Note I Thess. 4,6 : En cela. Le Grec porte, en effet, dans l’affaire, la chose dont il est question ; c’est-à-dire l’adultère, ou un autre genre d’impudicité plus horrible encore.
7 Car Dieu ne nous a point appelés à l'impureté, mais à la sanctification.8 Ainsi, celui qui méprise ces préceptes, méprise, non pas un homme, mais Dieu qui nous a donné même son Esprit-Saint.
 
9 Quant à la charité fraternelle, nous n'avons pas besoin de vous en écrire, puisque vous-mêmes avez appris de Dieu à vous aimer les uns les autres.
Note I Thess. 4,9 : Voir Jean, 13, 34 ; 15, vv. 12, 17 ; 1 Jean, 2, 10 ; 4, 12.
10 Et c'est aussi ce que vous faites à l'égard de tous nos frères dans toute la Macédoine. Mais, mes frères, nous vous exhortons à le faire de plus en plus,
Note I Thess. 4,10 : Dans toute la Macédoine. Voir Actes des Apôtres, 16, 9.
11 Et à vous appliquer à vivre en repos, à vous occuper de ce qui vous est propre, à travailler de vos mains, comme nous vous l'avons recommandé ; enfin à vous conduire honnêtement envers ceux qui sont dehors, et à ne désirer rien de personne.
Note I Thess. 4,11 : Ceux qui sont dehors. Voir 1 Corinthiens, 5, 12.
12 Mais nous ne voulons pas, mes frères, que vous soyez dans l'ignorance touchant ceux qui dorment, afin que vous ne vous attristiez pas, comme font tous les autres, qui n'ont point d'espérance.
Note I Thess. 4,12 : Ceux qui dorment ; qui sont morts. Voir 1 Corinthiens, 7, 39.
 
13 Car si nous croyons que Jésus est mort et ressuscité, Dieu amènera de même avec Jésus ceux qui se seront endormis en lui.
Note I Thess. 4,13 : Dieu amènera. Devant ces mots sont sous-entendus ceux-ci : Croyons aussi que ; genre d’ellipse très fréquent dans les raisonnements de l’Apôtre.
14 Aussi nous vous affirmons sur la parole du Seigneur, que nous qui vivons, et qui sommes réservés pour l'avènement du Seigneur, nous ne préviendrons pas ceux qui se sont déjà endormis.
Note I Thess. 4,14 : Voir 1 Corinthiens, 15, 23 (?). L’Apôtre se propose ici comme exemple de ce qui arrivera à ceux qui existeront lors du jugement général. C’est donc comme s’il disait aux Thessaloniciens : Supposons que le jugement arrive de notre temps, ni vous ni moi ne précéderons ceux qui sont morts depuis longtemps ; tous les hommes ressusciteront ensemble, et nous qui vivons et que nous supposons être réservés en vie jusqu’à ce jour, nous serons changés dans un moment, et nous deviendrons comme ceux qui sont morts depuis plusieurs siècles (voir 1 Corinthiens, 15, 52).
15 Car le Seigneur lui-même, au commandement, et à la voix de l'archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel ; et ceux qui seront morts dans le Christ ressusciteront les premiers.16 Ensuite nous qui vivons, qui sommes restés, nous serons emportés avec eux dans les nuées au-devant du Christ dans les airs; et ainsi nous serons à jamais avec le Seigneur.
Note I Thess. 4,16 : Qui vivons, qui sommes restés. Voir le verset 14. Saint Paul ne parle pas de la mort, mais cependant, ceux mêmes qui seront vivants au moment où Jésus-Christ viendra faire le jugement général mourront pour ressusciter aussitôt après.
17 Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles.

Chapitre 5

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Jour du Seigneur incertain.
Surprise des méchants.
Enfants du jour et de la nuit.
Armes spirituelles.
Honneur des pasteurs.
Support des faibles.
Joie et prières continuelles.
Règles de conduite à l’égard des opérations surnaturelles.
Salutations.
1 Mais pour ce qui est des temps et des moments, vous n'avez pas besoin, mes frères, que nous vous en écrivions ;2 Parce que vous-mêmes savez très bien que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit.
Note I Thess. 5,2 : Voir 2 Pierre, 3, 10 ; Apocalypse, 3, 3 ; 16, 15.
3 Car lorsqu'ils diront : Paix et sécurité, alors même viendra sur eux une ruine soudaine, comme la douleur sur une femme enceinte qui enfante, et ils n'échapperont pas.4 Pour vous, mes frères, vous n'êtes point dans des ténèbres, de sorte que ce jour vous surprenne comme un voleur.
Note I Thess. 5,4 : Les ténèbres désignent l’état malheureux de l’humanité coupable, en dehors de la grâce et de la vérité évangélique.
5 Car vous êtes tous des enfants de lumière et des enfants du jour : non, nous ne sommes point de la nuit ni des ténèbres.
Note I Thess. 5,5 : Nous, chrétiens, nous n’appartenons pas à la nuit, etc.
6 Ne dormons donc point comme tous les autres, mais veillons et soyons sobres.7 Car ceux qui dorment, dorment de nuit ; et ceux qui s'enivrent, s'enivrent de nuit.8 Mais nous, qui sommes du jour, soyons sobres, revêtant la cuirasse de la foi et de la charité, et pour casque l'espérance du salut.
Note I Thess. 5,8 : Voir Isaïe, 59, 17 ; Ephésiens, 6, vv. 14, 17.
9 En effet. Dieu ne nous a point réservés pour la colère, mais pour acquérir le salut par Notre Seigneur Jésus-Christ,10 Qui est mort pour nous, afin que, soit que nous veillions, soit que nous dormions, nous vivions avec lui.11 C'est pourquoi, consolez-vous mutuellement, et édifiez-vous les uns les autres, comme vous faites.
 
12 Mais nous vous recommandons, mes frères, de considérer ceux qui travaillent parmi vous, qui vous sont préposés dans le Seigneur, et vous instruisent,13 Et d'avoir pour eux une charité plus abondante, à cause de leur œuvre ; conservez la paix avec eux.14 Nous vous en prions aussi, mes frères, reprenez les turbulents, consolez les pusillanimes, soutenez les faibles, soyez patients envers tous.15 Prenez garde que quelqu'un ne rende à un autre le mal pour le mal; mais cherchez toujours le bien les uns des autres, et celui de tous.
Note I Thess. 5,15 : Voir Proverbes, 17, 13 ; 20, 22 ; Romains, 12, 17 ; 1 Pierre, 3, 9.
16 Soyez toujours dans la joie.17 Priez sans cesse.
Note I Thess. 5,17 : Voir Ecclésiastique, 18, 22 ; Luc, 18, 1 ; Colossiens, 4, 2.
18 Rendez grâces en toutes choses ; car c'est la volonté de Dieu dans le Christ Jésus, par rapport à vous tous.19 N'éteignez point l'Esprit.
Note I Thess. 5,19 : N’éteignez pas l’Esprit de Dieu, en mettant obstacle à son opération en vous, et en empêchant ceux qu’il a enrichis de ses dons de s’en servir pour l’utilité de l’Eglise.
20 Ne méprisez pas les prophéties.21 Eprouvez tout; retenez ce qui est bon.22 Abstenez-vous de toute apparence de mal.
Note I Thess. 5,22 : Abstenez-vous, rejetez tout ce qui est mauvais. De toute apparence de mal : de l’apparence même du mal, de peur de scandaliser les faibles.
 
23 Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même par tous les moyens, afin que tout votre esprit, votre âme et votre corps se conservent sans reproche à l'avènement de Notre Seigneur Jésus-Christ.
Note I Thess. 5,23 : Par tous les moyens, ou en toute manière, ou en toutes choses, en tout ce qui vous arrivera ou enfin entièrement. Le grec porte absolument tous, en rapportant cet adjectif au pronom vous. ― L’esprit ou l’entendement, et l’âme ou la volonté, désignent les deux principales facultés de l’âme. « L’esprit et l’âme, dans saint Paul, ne désignent pas deux substances distinctes. L’esprit, c’est la partie supérieure de l’âme, siège de la raison et de la liberté, et aussi de la vie divine de la grâce ; l’âme, c’est la partie inférieure, principe de la vie physique, siège des phénomènes sensibles. » (CRAMPON, 1885)
24 Il est fidèle celui qui vous a appelés; aussi est-ce lui qui fera cela.
Note I Thess. 5,24 : Voir 1 Corinthiens, 1, 9. ― Il fera que vous soyez conservés irrépréhensibles.
 
25 Mes frères, priez pour
 
26 Saluez tous nos frères par un saint baiser.
Note I Thess. 5,26 : La lettre est donc adressée aux chefs de la communauté, aux prêtres.
27 Je vous adjure par le Seigneur, que cette lettre soit lue à tous nos saints frères.
 
28 Que la grâce de Notre Seigneur Jésus-Christ soit avec vous. Amen.

Bible Glaire & Vigouroux


Traduction de la Sainte Bible d'après la Vulgate (Clémentine) par l'abbé Jean-Baptiste Glaire éditée une première fois de 1871 à 1873, puis complétée par des introductions, des commentaires, des notes et des appendices rédigés par l'abbé Fulcran Vigouroux dans une troisième édition en 1890. L'édition reprise par Recatho est celle de 1905 des éditeurs A. et R. Roger, et F. Chernoviz téléchargeable également au format PDF ici. Recatho est le seul site web à offrir une version HTML de la Bible Glaire & Vigouroux. Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire notre page de présentation des différentes versions de la Bible expliquant notre choix.