Moteur de recherche catholique portant sur la Bible et sur une bibliothèque d'ouvrages de référence en théologie, philosophie et histoire.
Et je te dirai avec équité la discipline; et je chercherai à t'expliquer la sagesse ; et à mes paroles sois attentif en ton cœur, car je dis dans l'équité de mon esprit les miracles que Dieu a faits dans ses ouvrages dès le commencement, et c'est dans la vérité que j'énonce la science de Dieu.
|
Saisissez un texte à rechercher ou bien sélectionnez un livre
Deuxième livre des Paralipomènes (ou Chroniques)
La recherche n'a donné aucun résultat.
0/0 résultat(s)

Deuxième livre des Paralipomènes (ou Chroniques)

Notes d'introduction et appendices :

Chapitre 1

 | 
 | 
Chap. : 
Sacrifice de Salomon sur l’autel de Gabaon.
Dieu lui donne la sagesse, la gloire et les richesses.
1 Salomon, fils de David, fut donc affermi dans la royauté, et le Seigneur son Dieu était avec lui ; et le Seigneur l'éleva très haut.
Note II Par. 1,1 : Voir 3 Rois, 3, 1.
 
2 Et Salomon donna des ordres à tout Israël, aux tribuns, aux centurions, aux autres chefs, aux magistrats et aux princes des familles ;3 Et il s'en alla avec toute la multitude au haut lieu de Gabaon, où était le tabernacle de l'alliance de Dieu, que fit Moïse, serviteur de Dieu, dans le désert.
Note II Par. 1,3 : Gabaon. Voir 3 Rois, note 3.4.
4 Quant à l'arche de Dieu, David l'avait amenée de Cariathiarim au lieu qu'il lui avait préparé, et où il lui avait dressé un tabernacle, c'est-à-dire à Jérusalem.
Note II Par. 1,4 : Voir 2 Rois, 6, 17 ; 1 Paralipomènes, 16, 1. ― De Cariathiarim. Voir 1 Paralipomènes, 13, 5.
5 Mais l'autel d'airain qu'avait fait Béséléel, fils d'Uri, fils de Hur, était resté là devant le tabernacle du Seigneur; et Salomon alla le chercher, lui et toute l'assemblée.
Note II Par. 1,5 : Voir Exode, 38, 1. ― ; c’est-à-dire Gabaon.
6 Et Salomon monta sur l'autel d'airain devant le tabernacle de l'alliance du Seigneur, et il y offrit mille hosties.
 
7 Or voilà qu'en cette nuit même Dieu lui apparut, disant : Demande ce que tu veux que je te donne.8 Alors Salomon dit à Dieu : C'est vous qui avez fait une grande miséricorde à David, mon père, et qui m'avez établi roi à sa place.9 Maintenant donc. Seigneur Dieu , qu'elle s'accomplisse , la promesse que vous avez faite à David, mon père : car c'est vous qui m'avez établi roi sur votre peuple, qui est aussi innombrable que la poussière de la terre.
2 Paralipomènes 1, 10 : Salomon - Gravure de Gustave Doré
2 Paralipomènes 1, 10 : Salomon - Gravure de Gustave Doré
10 Donnez-moi de la sagesse et de l'intelligence, enfin que j'entre et sorte devant votre peuple ; car qui peut juger dignement ce peuple qui est vôtre, et qui est si grand?
Note II Par. 1,10 : Voir Sagesse, 9, 10. ― Afin que j’entre, etc. Voir Nombres, 27, 17 ; Deutéronome, 28, 6.
 
11 Alors Dieu répondit à Salomon : Parce que cela a plu de préférence à ton cœur, et que tu ne m'as point demandé des richesses, ni des biens, ni de la gloire, ni les âmes de ceux qui te haïssent, ni des jours de vie très nombreux ; mais que tu as demandé de la sagesse et de la science, afin que tu puisses juger mon peuple sur lequel je t'ai établi roi :
Note II Par. 1,11 : Demander, chercher l’âme de quelqu’un est un hébraïsme qui signifie désirer lui ôter, chercher à lui ôter la vie.
12 La sagesse et la science te sont données ; et quant à des richesses, à des biens, à de la gloire, je t'en donnerai de telle sorte, que nul parmi les rois, ni avant toi, ni après toi, n'aura été semblable à toi.13 Salomon vint donc du haut lieu de Gabaon à Jérusalem, devant le tabernacle d'alliance, et il régna sur Israël.
 
14 Et il rassembla des chars et des cavaliers ; on lui disposa mille quatre cents chariots et douze mille cavaliers, et il les fit mettre dans les villes des quadriges, et près du roi à Jérusalem.
Note II Par. 1,14 : Voir 3 Rois, 10, 26. ― Les villes des quadriges ; c’est-à-dire les villes destinées à loger les équipages.
15 Et le roi rendit l'or et l'argent communs comme les pierres dans Jérusalem, et les cèdres comme les sycomores qui croissent dans les plaines en grande quantité.
Note II Par. 1,15 : Comme les sycomores à figues. Voir Luc, 19, 4.
16 Mais les chevaux lui étaient amenés d'Egypte et de Coa par les marchands du roi, qui y allaient et les achetaient,
Note II Par. 1,16 : Coa. Voir 3 Rois, note 10.28.
17 Un attelage de quatre chevaux, six cents sicles d'argent, et un cheval, cent cinquante ; et c'est ainsi que dans tous les royaumes des Héthéens, et par tous les rois de Syrie, la vente se pratiquait.
Note II Par. 1,17 : Héthéens. Voir 3 Rois, note 10.29.
 

Chapitre 2

 | 
 | 
Chap. : 
Salomon demande à Hiram, roi de Tyr, un homme habile pour conduire l’entreprise de la construction du temple, et le prie de lui envoyer les bois nécessaires pour cet édifice.
Ouvriers destinés à cet ouvrage.
1 Salomon résolut de bâtir une maison au nom du Seigneur, et un palais pour lui.
 
2 Et il dénombra soixante-dix mille hommes portant des fardeaux sur les épaules, quatre vingt mille pour tailler les pierres dans les montagnes, et leurs préposés, trois mille six cents.3 Il envoya aussi vers Hiram, roi de Tyr, disant : Comme vous avez agi avec David, mon père, et comme vous lui avez envoyé des bois de cèdre pour bâtir une maison dans laquelle il a habité,
Note II Par. 2,3 : Voir 3 Rois, 5, 2.
4 Ainsi faites avec moi, afin que je bâtisse une maison au nom du Seigneur mon Dieu, et que je la consacre à brûler de l'encens devant lui, à consumer des aromates, à une exposition des pains perpétuelle, à des holocaustes le matin et le soir, ainsi qu'aux sabbats, aux néoménies et aux solennités du Seigneur notre Dieu à jamais ; lesquelles choses ont été ordonnées à Israël.
Note II Par. 2,4 : A consumer ; littéralement à fumiger, exposer à la fumée.
5 Car la maison que je désire bâtir est grande, parce que notre Dieu est grand au-dessus de tous les dieux.6 Qui pourra donc être capable de lui bâtir une maison digne de lui? Si le ciel et les cieux des cieux ne peuvent le contenir, qui suis-je, moi, pour pouvoir lui bâtir une maison? Aussi est-ce seulement pour brûler de l'encens devant lui.7 Envoyez-moi donc un homme qui s'entende à travailler l'or, l'argent, l'airain, le fer, la pourpre, l'écarlate et l'hyacinthe, et qui sache faire des ciselures, avec les ouvriers que j'ai auprès de moi dans la Judée et à Jérusalem, et que David mon père a préparés.8 Mais envoyez-moi aussi des bois de cèdre, de genièvre, et des pins du Liban; car je sais que vos serviteurs s'entendent à couper les bois du Liban, et mes serviteurs seront avec vos serviteurs,9 Afin que l'on me prépare une grande quantité de bois: car la maison que je veux bâtir est très grande et magnifique.
 
10 Après cela, aux ouvriers qui doivent couper les bois, à vos serviteurs, je donnerai pour leur nourriture vingt mille cors de blé, autant de mesures d'orge : vingt mille métrètes de vin, et de plus vingt mille mesures d'huile.
Note II Par. 2,10 : Cors. Voir, pour ce mot, 3 Rois, 4, 22.
11 Or Hiram, roi de Tyr, dit dans une lettre qu'il envoya à Salomon : Parce que le Seigneur a aimé son peuple, c'est pourquoi il vous a fait régner sur lui.12 Et il ajouta, disant : Béni le Seigneur, Dieu d'Israël, qui a fait le ciel et la terre, qui a donné à David, le roi, un fils sage, habile, sensé, prudent, pour bâtir une maison au Seigneur et un palais pour lui-même!13 Je vous envoie donc un homme prudent et d'un très grand savoir, Hiram, mon père,
Note II Par. 2,13 : Mon père ; qui est comme père, qui est pour moi un père. Comparer à Genèse, 45, 8 ; Juges, 17, 10. D’autres prétendent à tort que cette expression est purement la traduction de l’hébreu Abi, nom propre et surnom d’Hiram ; car à 2 Paralipomènes, 4, 16, au lieu de Abi, on lit Abiv, c’est-à-dire le père de lui (Salomon).
14 Fils d'une femme d'entre les filles de Dan, dont le père était Tyrien : il sait travailler l'or, l'argent, l'airain, le fer, le marbre, les bois, et même la pourpre, l'hyacinthe, le fin lin et l'écarlate; il sait encore graver toute sorte de figures, et inventer ingénieusement ce qui est nécessaire pour un ouvrage : il travaillera avec vos ouvriers et avec ceux de mon seigneur David, votre père.15 Ainsi le blé, l'orge, l'huile et le vin que vous avez promis, mon seigneur, envoyez-les à vos serviteurs.
 
16 Pour nous, nous couperons tous les bois du Liban qui vous seront nécessaires, et nous les ferons conduire en radeaux, par mer à Joppé, mais ce sera à vous de les transporter à Jérusalem.
Note II Par. 2,16 : Joppé, aujourd’hui Jaffa, port sur la Méditerranée, à une douzaine d’heures de marche de Jérusalem.
17 Salomon dénombra donc tous les hommes prosélytes qui étaient dans la terre d'Israël, depuis le dénombrement qu'en avait fait David, son père, et il s'en trouva cent cinquante mille et trois mille six cents.
Note II Par. 2,17 : Prosélytes. Voir 1 Paralipomènes, 22, 2.
18 Il en établit soixante-dix mille pour porter des fardeaux sur les épaules, quatre-vingt mille pour tailler les pierres dans les montagnes, mais trois mille et six cents préposés aux ouvrages du peuple.

Chapitre 3

 | 
 | 
Chap. : 
Salomon commence à bâtir le temple.
Plan de cet édifice.
Description des chérubins qui étaient dans le sanctuaire, et des colonnes qui étaient aux deux côtés de la porte du temple.
1 Ainsi Salomon commença à bâtir la maison du Seigneur à Jérusalem, sur la montagne de Moria, qui avait été montrée à David, son père, au lieu qu'avait préparé David dans l'aire d'Ornan, le Jébuséen.
Note II Par. 3,1 : Voir 3 Rois, 6, 1 ; 2 Rois, 24, 25 ; 1 Paralipomènes, 21, 26. ― La montagne de Moria, à l’est de Jérusalem, dans laquelle elle fut depuis enclavée, au-dessus du versant occidental du torrent de Cédron.
2 Or il commença à bâtir au second mois, à la quatrième année de son règne.
Note II Par. 3,2 : Au second mois. Voir 3 Rois, 6, 1 (?).
 
3 Et voici les fondements que jeta Salomon pour bâtir la maison du Seigneur : il lui donna soixante coudées de longueur, suivant la première mesure, et vingt coudées de largeur.
Note II Par. 3,3 : La première ou l’ancienne mesure était celle dont on se servait du temps de Moïse et de Salomon, c’est-à-dire avant la captivité de Babylone ; elle avait un palme de plus que la coudée de Babylone. ― La coudée ordinaire avait 525 millimètres de longueur.
 
4 De plus, il bâtit, devant la façade, le portique qui s'étendait selon la mesure de la largeur de la maison, à la longueur de vingt coudées; mais sa hauteur était de cent vingt coudées ; et Salomon le fit dorer en dedans d'un or très pur.
 
5 Il lambrissa aussi la partie de la maison la plus grande d'ais de bois de sapin, et il attacha sur le tout des lames de l'or le plus fin; et il y grava des palmes et comme de petites chaînes entrelacées les unes dans les autres.
Note II Par. 3,5 : La maison la plus grande, c’est-à-dire le Saint.
6 Il fit aussi le pavé du temple d'un marbre très précieux, avec beaucoup de décorations,7 L'or des lames dont il couvrit la maison, les poutres, les poteaux, les murailles et les portes, était très fin; et il grava des chérubins sur les murailles.
 
8 Il fit aussi la maison du Saint des saints, lui donnant une longueur selon la largeur de la maison, de vingt coudées, et une largeur également de vingt coudées; et il la couvrit de lames d'or, d'environ six cents talents.
Note II Par. 3,8 : Le talent pesait 43 kilogrammes et demi.
9 Il fit de plus des clous d'or, de manière que chaque clou pesait cinquante sicles; les chambres d'en haut aussi, il les couvrit d'or.
Note II Par. 3,9 : Le sicle pesait 14 grammes 20.
 
10 Il fit encore dans la maison du Saint des saints deux chérubins, d'un travail de statuaire ; et il les couvrit d'or.
Note II Par. 3,10 : Le mot maison signifie ici par hébraïsme le lieu, l’espace intérieur, le dedans.
11 Les ailes des chérubins avaient vingt coudées d'étendue, en sorte qu'une aile avait cinq coudées et touchait la muraille de la maison, et que l'autre, qui avait cinq coudées, touchait l'aile de l'autre chérubin.12 De même une aile de cet autre chérubin avait cinq coudées, et touchait la muraille ; et son autre aile, de cinq coudées, touchait l'aile de l'autre chérubin.13 Ainsi les ailes des deux chérubins étaient déployées, et avaient vingt coudées d'étendue ; et ils étaient eux-mêmes droits sur leurs pieds, et leurs faces étaient tournées vers la maison extérieure.
Note II Par. 3,13 : La maison extérieure ; c’est-à-dire le Saint et le parvis.
 
14 Il fit aussi le voile d'hyacinthe, de pourpre, d'écarlate et de lin fin, et il y tissa des chérubins :
Note II Par. 3,14 : Voir Matthieu, 27, 51.
 
15 Et de plus, devant la porte du temple, deux colonnes qui avaient trente-cinq coudées de hauteur; et leurs chapiteaux étaient de cinq coudées.
Note II Par. 3,15 : Voir Jérémie, 52, 20.
16 Il fit de même comme de petites chaînes dans l'oracle, et il les mit sur les chapiteaux des colonnes, ainsi que cent grenades qu'il entrelaça dans les chaînes.17 Et les colonnes elles-mêmes, il les mit dans le vestibule du temple, l'une à droite, l'autre à gauche : il appela celle qui était à droite, Jachin, et celle qui était à gauche, Booz.
Note II Par. 3,17 : Sur Jachin et Booz, voir 3 Rois, 7, 21.

Chapitre 4

 | 
 | 
Chap. : 
Description de l’autel des holocaustes, de la mer d’airain, des conques, chandeliers, tables et autres vaisseaux et ouvrages du temple.
1 Il fit aussi un autel d'airain de vingt coudées de longueur, de vingt coudées de largeur, et de dix coudées de hauteur :
 
2 Et la mer d'airain, jetée en fonte, de dix coudées d'un bord jusqu'à l'autre, était toute ronde: elle avait cinq coudées de hauteur, et un cordon de trente coudées entourait sa circonférence.
Note II Par. 4,2 : Voir 3 Rois, 7, 23.
3 De plus, une représentation de bœufs était au-dessous de la mer, et certaines ciselures au dehors entouraient comme en deux rangs la partie la plus large de la mer dans un espace de dix coudées. Or ces bœufs avaient été jetés en fonte.4 Et la mer elle-même était posée sur douze bœufs, dont trois regardaient l'aquilon, et trois autres l'occident; or trois autres, le midi, et les autres, l'orient, tous ayant la mer posée sur eux : or la partie de derrière des bœufs était en dedans sous la mer.5 L'épaisseur de la mer avait la mesure d'un palme, et son bord était fait comme le bord d'une coupe, ou d'un lis épanoui : et elle contenait trois mille métrètes.
Note II Par. 4,5 : Un palme, 8 centimètres. ― Métrète, 38 litres 88.
 
6 Mais il fit aussi dix conques, et il en mit cinq à droite et cinq à gauche, pour qu'on y lavât tout ce qui devait être offert en holocauste ; mais c'est dans la mer que les prêtres se lavaient.
 
7 Il fit en outre dix chandeliers d'or, selon la forme d'après laquelle il avait ordonné de les faire; et il les mit dans le temple, cinq à droite et cinq à gauche ;
 
8 Et de plus dix tables ; et il les mit dans le temple, cinq à droite et cinq à gauche, ainsi que cent fioles d'or.
 
9 Il fit encore le parvis des prêtres, et la grande basilique, et à la basilique des portes qu'il couvrit d'airain.
Note II Par. 4,9 : La grande basilique ; le parvis du peuple, plus grand que le parvis des prêtres.
 
10 Quant à la mer, il la mit du côté droit contre l'orient, vers le midi.
 
11 Hiram fit aussi les chaudières, les grandes fourchettes et les fioles, et il acheva tout l'ouvrage du roi dans la maison de Dieu ;12 C'est-à-dire les deux colonnes, les architraves, les chapiteaux, et les espèces de réseaux qui couvraient les chapiteaux par-dessus les architraves.13 Il fit encore les quatre cents grenades et les deux réseaux, de manière que deux rangs de grenades étaient attachés ensemble à chacun des réseaux qui couvraient les architraves et les chapiteaux des colonnes.14 Il fit aussi les bases d'airain, et les conques qu'il superposa aux bases ;15 La mer unique, et aussi les douze bœufs sous la mer,16 Et les chaudières, et les grandes fourchettes, et les fioles. Hiram, son père, fit à Salomon tous les vases pour la maison du Seigneur, d'un airain très pur.
Note II Par. 4,16 : Son père. Voir 2 Paralipomènes, 2, 13.
17 C'est dans la contrée du Jourdain que le roi les jeta en fonte, dans la terre argileuse, entre Sochoth et Sarédatha.
Note II Par. 4,17 : Dans la terre argileuse. Voir 3 Rois, 7, 46.
18 Or la multitude de ces vases était innombrable; en sorte qu'on ignorait le poids de l'airain.
 
19 Ainsi Salomon fit tous les vases de la maison de Dieu, ainsi que l'autel d'or, les tables, et sur elles les pains de proposition.
Note II Par. 4,19 : Et sur elles, etc. ; hébraïsme pour, sur lesquelles étaient, on mettait, etc.
20 Il fit encore d'un or très pur les chandeliers avec leurs lampes, pour luire devant l'oracle, selon le rite ;21 Ainsi que certains fleurons, les lampes et les pincettes d'or : toutes ces choses furent faites d'un or très pur.22 Il fit aussi les cassolettes, les encensoirs, les fioles et les petits mortiers, d'un or très pur. Et il cisela les portes du temple intérieur, c'est-à-dire du Saint des saints; et les portes du temple à l'extérieur étaient d'or. Et ainsi fut achevé tout l'ouvrage que fit Salomon pour la maison du Seigneur.

Chapitre 5

 | 
 | 
Chap. : 
Cérémonie du transport de l’arche dans le sanctuaire.
1 Salomon donc apporta tout ce qu'avait voué David, son père, l'argent, l'or et tous les vases, et il les mit dans les trésors de la maison de Dieu.
Note II Par. 5,1 : Voir 3 Rois, 7, 51.
 
2 Après quoi, il assembla les anciens d'Israël, tous les princes des tribus et les chefs des familles des enfants d'Israël à Jérusalem, pour amener l'arche de l'alliance du Seigneur de la cité de David, qui est Sion.
Note II Par. 5,2 : Voir 3 Rois, 8, 1.
3 C'est pourquoi tous les hommes d'Israël vinrent auprès du roi au jour solennel du septième mois.
Note II Par. 5,3 : Septième mois, partie de septembre et partie d’octobre.
 
4 Et lorsque tous les anciens d'Israël furent venus, les Lévites enlevèrent l'arche,5 Et l'apportèrent avec tous les ornements du tabernacle. Mais les vases du sanctuaire, qui étaient dans le tabernacle, ce furent les prêtres qui les portèrent avec les Lévites.6 Or le roi Salomon, tout le peuple d'Israël, et tous ceux qui s'assemblèrent devant l'arche, immolaient des béliers et des bœufs sans nombre : tant était grande, en effet, la multitude des victimes.7 Les prêtres portèrent donc l'arche de l'alliance du Seigneur en son lieu, c'est-à-dire, dans l'oracle du temple, dans le Saint des saints, sous les ailes des chérubins ;8 En sorte que les chérubins étendaient leurs ailes sur le lieu dans lequel l'arche avait été mise, et la couvraient elle-même avec ses leviers.9 Quant aux leviers avec lesquels on portait l'arche, parce qu'ils étaient un peu plus longs, leurs têtes paraissaient devant le sanctuaire; mais si quelqu'un était un peu en dehors, il ne pouvait pas les voir. Ainsi l'arche a été là jusqu'au présent jour.10 Il n'y avait rien dans l'arche, si ce n'est les deux tables que Moïse y mit à Horeb, quand le Seigneur donna sa loi aux enfants d'Israël sortant d'Egypte.
 
11 Or les prêtres étaient sortis du sanctuaire (car tous les prêtres qui purent se trouver là furent sanctifiés; et en ce temps-là les classes et l'ordre des ministères n'avaient pas été encore distribués entre eux),
Note II Par. 5,11 : Furent sanctifiés ; c’est-à-dire purifiés. L’ordre établi par David (voir 1 Paralipomènes, chapitre 24 et suivants), n’avait pas encore été exécuté ; et c’est pourquoi beaucoup de prêtres n’étaient pas encore purifiés, et n’avaient pu par là même entrer dans l’exercice de leurs fonctions.
12 Tant les Lévites que les chantres, c'est-à-dire ceux qui étaient sous Asaph, sous Héman, sous Idithun, leurs fils et leurs frères, revêtus de fin lin, faisaient retentir des cymbales, des psaltérions et des harpes, se tenant au côté oriental de l'autel ; et avec eux cent vingt prêtres sonnaient des trompettes.13 Ainsi tous ensemble chantant avec des trompettes, des voix, des cymbales, des orgues et d'autres instruments de divers genres, et élevant la voix dans les airs, un bruit s'entendait au loin, en sorte que, lorsqu'ils eurent commencé à louer le Seigneur, et à dire : Rendez gloire au Seigneur, parce qu'il est bon, parce que sa miséricorde est éternelle, la maison de Dieu fut remplie d'une nuée;14 En sorte que les prêtres ne pouvaient s'y tenir, ni remplir leur ministère à cause de la nuée; car la gloire du Seigneur avait rempli la maison de Dieu.

Chapitre 6

 | 
 | 
Chap. : 
Prière de Salomon au jour de la dédicace du temple.
1 Alors Salomon dit : Le Seigneur a promis qu'il habiterai dans une nuée;
Note II Par. 6,1 : Voir 3 Rois, 8, 12.
2 Et moi j'ai élevé une maison à son nom, afin qu'il y habitât à perpétuité.
 
3 Et le roi tourna sa face et bénit toute la multitude d'Israël (car toute la foule était debout et attentive), et il dit :4 Béni soit le Seigneur Dieu d'Israël, qui a mis à effet ce qu'il promit à David, mon père, disant :5 Depuis le jour que j'ai retiré mon peuple de la terre d'Egypte, je n'ai point choisi de ville d'entre toutes les tribus d'Israël pour y bâtir une maison à mon nom, et je n'ai choisi aucun autre homme pour qu'il fût chef sur mon peuple Israël ;6 Mais j'ai choisi Jérusalem pour que mon nom y soit, et j'ai choisi David pour l'établir sur mon peuple Israël.
Note II Par. 6,6 : Pour que mon nom. Voir 3 Rois, 11, 36.
7 Et lorsqu'il fut dans la volonté de David mon père de bâtir une maison au nom du Seigneur Dieu d'Israël,8 Le Seigneur lui dit : Puisque ta volonté a été de bâtir une maison à mon nom, tu as certainement bien fait d'avoir une pareille volonté ;9 Cependant ce ne sera pas toi qui bâtiras la maison; mais ton fils, qui sortira de tes flancs, bâtira lui-même la maison à mon nom.10 Le Seigneur accomplit donc sa parole qu'il avait dite : et moi, je me levai à la place de David, mon père; je me suis assis sur le trône d'Israël comme l'a dit le Seigneur, et j'ai bâti la maison au nom du Seigneur Dieu d'Israël.11 J'y ai mis l'arche, dans laquelle est l'alliance du Seigneur qu'il a faite avec les enfants d'Israël.
 
12 Il se tint donc devant l'autel du Seigneur, en face de toute la multitude d'Israël, et il étendit ses mains;13 Car Salomon avait fait une estrade d'airain, et il l'avait placée au milieu de la basilique : elle avait cinq coudées de longueur, cinq coudées de largeur et trois coudées de hauteur; et il s'y tint debout ; puis, les genoux fléchis en face de toute la multitude d'Israël, et les mains levées au ciel,14 Il dit : Seigneur Dieu d'Israël, il n'est pas un Dieu semblable à vous, dans le ciel et sur la terre; vous qui conservez l'alliance et la miséricorde à vos serviteurs qui marchent devant vous de tout leur cœur;
Note II Par. 6,14 : Voir 2 Machabées, 2, 8.
15 Vous qui avez exécuté en faveur de votre serviteur David, mon père, toutes les paroles que vous lui aviez dites, et qui avez mis à effet ce que vous lui aviez promis de bouche, comme le présent temps le prouve.16 Maintenant donc, Seigneur Dieu d'Israël, accomplissez en faveur de votre serviteur, mon père David, tout ce que vous lui avez promis, disant : Il ne manquera pas devant moi d'homme, sorti de toi, qui soit assis sur le trône d'Israël, pourvu cependant que tes fils gardent leurs voies, et qu'ils marchent dans ma loi, comme toi-même tu as marché devant moi.17 Et maintenant, Seigneur Dieu d'Israël, qu'elle soit confirmée, la parole que vous avez dite à votre serviteur David.
 
18 Est-il donc croyable que Dieu habite avec les hommes sur la terre? Si le ciel et les cieux des cieux ne vous contiennent point, combien moins cette maison que j'ai bâtie!19 Aussi a-t-elle été faite seulement pour que vous considériez, Seigneur mon Dieu, votre serviteur et ses supplications, et que vous écoutiez les prières que répand devant vous votre serviteur;20 Pour que vous ouvriez les yeux sur cette maison pendant les jours et les nuits, sur ce lieu en lequel vous avez promis que votre nom serait invoqué,21 Et que vous exauceriez la demande que votre serviteur vous y adresse ; et pour que vous exauciez les prières de votre serviteur et de votre peuple Israël. Quiconque priera en ce lieu, exaucez-le de votre demeure, c'est-à-dire des cieux, et soyez-lui propice.
 
22 Si quelqu'un pèche contre son prochain, et qu'il vienne prêt à jurer contre lui, et qu'il se lie par la malédiction devant l'autel dans cette maison,
Note II Par. 6,22 : Il s’agit probablement d’un homme qui, étant accusé d’avoir offensé son prochain, vient au temple prêter serment contre son accusateur, qu’il est innocent, et se souhaiter la malédiction dans le cas où il serait coupable.
23 Vous écouterez du ciel, et vous jugerez vos serviteurs, de telle sorte que vous rameniez la voie de l'homme inique sur sa propre tête, et que vous vengiez le juste, lui rendant selon sa justice.
 
24 Si le peuple d'Israël est vaincu par ses ennemis (car ils pécheront contre vous), et que, convertis, ils fassent pénitence, invoquent votre nom, et prient en ce lieu,25 Vous l'exaucerez du ciel; pardonnez le péché de votre peuple Israël, et ramenez-les dans la terre que vous leur avez donnée, à eux et à leurs pères.
 
26 Si, le ciel fermé, il ne tombe point de pluie à cause des péchés du peuple; s'ils prient en ce lieu et qu'ils rendent gloire à votre nom, et se convertissent de leurs péchés, lorsque vous les aurez affligés,27 Exaucez-les du ciel, Seigneur, et pardonnez les péchés de vos serviteurs et de votre peuple Israël; enseignez-leur la bonne voie par laquelle ils doivent marcher, et donnez de la pluie à la terre que vous avez donnée à votre peuple pour la posséder.
 
28 S'il se lève sur la terre une famine, une peste, la rouille, l'aridité, la sauterelle et la chenille, et que les ennemis, après avoir ravagé les contrées, assiègent les portes de la ville, et que toute sorte de plaies et d'infirmités nous accable ;
Note II Par. 6,28 : Voir 2 Paralipomènes, 20, 9. ― L’aridité ; la sécheresse, qui fait perdre aux plantes leur couleur. Littéralement la jaunisse ; ce que porte aussi la version grecque. La Vulgate a traduit ailleurs (voir 3 Rois, 8, 37) le même mot hébreu par air corrompu.
29 Si quelqu'un de votre peuple Israël prie, reconnaissant sa plaie et son infirmité, et qu'il étende ses mains en cette maison,30 Vous l'exaucerez du ciel, c'est-à-dire de votre demeure élevée ; soyez propice, et rendez à chacun selon ses voies, que vous savez qu'il a en son cœur (car vous seul vous connaissez les cœurs des enfants des hommes);31 Afin qu'ils vous craignent et qu'ils marchent dans vos voies, pendant tous les jours qu'ils vivent sur la face de la terre que vous avez donnée à nos pères.
 
32 Même l'étranger qui n'est point de votre peuple Israël, s'il vient d'une terre lointaine à cause de votre grand nom, et à cause de votre main puissante, de votre bras étendu, et qu'il vous adore en ce lieu,33 Vous l'exaucerez du ciel, votre demeure inébranlable, et vous ferez toutes les choses pour lesquelles cet étranger vous invoquera, afin que tous les peuples de la terre sachent votre nom, et qu'ils vous craignent comme le fait votre peuple Israël, et qu'ils reconnaissent que votre nom a été invoqué sur cette maison que j'ai bâtie.
 
34 Si votre peuple sort pour la guerre contre ses ennemis, et que dans la voie dans laquelle vous les aurez envoyés, ils vous adorent, tournés vers la voie dans laquelle est cette ville que vous avez choisie, et la maison que j'ai bâtie à votre nom,35 Vous exaucerez du ciel leurs prières et leurs supplications, et veuillez les venger.
 
36 Que s'ils pèchent contre vous (car il n'y a point d'homme qui ne pèche), que si vous êtes irrité contre eux, et que vous les livriez à leurs ennemis, et que ceux-ci les emmènent captifs dans une terre lointaine, ou bien qui est proche,
Note II Par. 6,36 : Voir 3 Rois, 8, 46 ; Ecclésiaste, 7, 21 ; 1 Jean, 1, 8.
37 Et que, convertis en leur cœur, dans la terre dans laquelle ils auront été emmenés captifs, ils fassent pénitence, et vous prient dans la terre de leur captivité, disant : Nous avons péché, nous avons fait l'iniquité, et nous avons agi injustement,38 Et qu'ils reviennent à vous en tout leur cœur et en toute leur âme dans la terre de leur captivité, dans laquelle ils ont été emmenés, et qu'ils vous adorent, tournés du côté de la terre que vous avez donnée à leurs pères, de la ville que vous avez choisie, et de la maison que j'ai bâtie à votre nom,39 Vous exaucerez du ciel, c'est-à-dire de votre demeure stable, leurs prières; veuillez faire justice, et pardonner votre peuple, quoique pécheur:
 
40 Car vous êtes mon Dieu. Que vos yeux soient ouverts, je vous en conjure, et que vos oreilles soient attentives à la prière qui se fait en ce lieu.41 Maintenant donc, levez-vous, Seigneur Dieu, pour établir ici votre repos, vous et l'arche de votre puissance ; que vos prêtres, Seigneur Dieu, soient revêtus de salut, et que vos saints se réjouissent en vos biens.
Note II Par. 6,41 : Voir Psaumes, 131, 8. ― Revêtus de salut ; c’est-à-dire comblés de vos grâces et de votre protection.
42 Seigneur mon Dieu, ne détournez pas la face de votre christ : souvenez-vous des miséricordes de David, votre serviteur.
Note II Par. 6,42 : Ne détournez pas ; ne repoussez pas, ne rejetez pas. ― Votre christ ; votre oint, le roi que vous avez choisi, et qui vous a été consacré par l’onction sainte. ― Des miséricordes, des bontés de David. D’autres traduisent de vos bontés pour David.

Chapitre 7

 | 
 | 
Chap. : 
Le feu descend du ciel pour consumer les victimes ; la majesté de Dieu remplit le temple.
La solennité continue pendant sept jours.
On célèbre ensuite la fête des tabernacles.
Le Seigneur apparaît à Salomon.
1 Lorsque Salomon eut achevé de se répandre en prières, le feu descendit du ciel, et consuma les holocaustes et les victimes ; et la majesté du Seigneur remplit la maison.
Note II Par. 7,1 : Voir 2 Machabées, 2, 8.
2 Et les prêtres mêmes ne pouvaient entrer dans le temple du Seigneur, parce que la majesté du Seigneur avait rempli le temple du Seigneur.3 Mais tous les enfants d'Israël aussi virent descendre le feu et la gloire du Seigneur sur la maison; et tombant, inclinés vers la terre, sur le pavé qui était de pierre, ils adorèrent et louèrent le Seigneur : Parce qu'il est bon, parce que sa miséricorde est éternelle.
 
4 Or le roi et tout le peuple immolaient des victimes devant le Seigneur.5 Le roi Salomon tua donc vingt-deux mille bœufs et cent vingt mille béliers ; et le roi dédia, ainsi que tout le peuple, la maison du Seigneur.
Note II Par. 7,5 : Voir 3 Rois, 8, 63.
6 Or les prêtres étaient appliqués à leurs fonctions, et les Lévites jouaient des instruments propres aux cantiques du Seigneur qu'a composés le roi David pour louer le Seigneur : Parce que sa miséricorde est éternelle ; chantant les hymnes de David sur leurs instruments ; mais les prêtres sonnaient des trompettes devant eux, et tout Israël était debout.
Note II Par. 7,6 : Sur leurs instruments ; littéralement par le moyen de leurs mains ; c’est-à-dire en pinçant des instruments avec leurs mains, avec leurs doigts.
7 Salomon consacra aussi le milieu du parvis devant le temple du Seigneur; car il avait offert là les holocaustes et les graisses des hosties pacifiques, parce que l'autel d'airain qu'il avait fait ne pouvait tenir les holocaustes, les sacrifices et les graisses.
 
8 Salomon fit donc en ce temps-là la solennité pendant sept jours, et tout Israël avec lui : assemblée très grande, venue depuis l'entrée d'Emath jusqu'au torrent d'Egypte.
Note II Par. 7,8 : Après la fête de la dédicace du temple qui dura sept jours, Salomon célébra la solennité des tabernacles qui tombait à ce même temps. ― Depuis l’entrée d’Emath jusqu’au torrent d’Egypte. L’entrée d’Emath marque la frontière septentrionale du royaume de Salomon, et le torrent d’Egypte, la frontière méridionale.
9 Et au huitième jour, il fit une réunion, parce qu'il avait dédié l'autel durant sept jours, et qu'il avait célébré la solennité durant sept jours.10 Ainsi, au vingt-troisième jour du septième mois, il renvoya dans leurs tabernacles les peuples se livrant à l'allégresse, et se réjouissant du bien qu'avait fait le Seigneur à David, à Salomon et à Israël son peuple.
 
11 Salomon acheva donc la maison du Seigneur, la maison du roi, et tout ce qu'il s'était proposé en son cœur de faire dans la maison du Seigneur et dans sa propre maison, et il prospéra.
Note II Par. 7,11 : Voir 3 Rois, 9, 1.
12 Or le Seigneur lui apparut pendant la nuit, et dit : J'ai entendu ta prière, et choisi ce lieu pour moi, comme une maison de sacrifice.13 Si je ferme le ciel, et qu'il ne tombe point de pluie ; si j'ordonne et je commande à la sauterelle de dévorer la terre, et si j'envoie une peste à mon peuple,14 Mais que, converti, mon peuple, sur qui a été invoqué mon nom. me prie, et qu'il recherche ma face, et qu'il fasse pénitence de ses voies très mauvaises, alors moi je les exaucerai du ciel, et je pardonnerai leurs péchés, et je purifierai leur terre.15 Mes yeux aussi seront ouverts, et mes oreilles attentives à la prière de celui qui priera en ce lieu ;16 Car j'ai choisi et j'ai sanctifié ce lieu, afin que mon nom y soit à jamais, et que mes yeux et mon cœur y demeurent constamment tous les jours.17 Et toi-même, si tu marches devant moi comme a marché David ton père ; si tu fais selon tout ce que je t'ai ordonné, et que tu gardes mes lois et mes ordonnances,18 J'élèverai le trône de ton règne comme je l'ai promis à David, ton père, disant : On n'enlèvera pas à ta race un homme qui doit être prince en Israël.
Note II Par. 7,18 : On n’enlèvera pas, etc. Voir 3 Rois, 2, 4.
19 Mais si vous vous détournez, et que vous abandonniez mes lois et mes préceptes que je vous ai proposés, et que, vous en allant, vous serviez des dieux étrangers et les adoriez,20 Je vous arracherai de ma terre que je vous ai donnée; et cette maison que j'ai consacrée à mon nom, je la rejetterai de ma face, et je la livrerai en proverbe et en exemple à tous les peuples.21 Ainsi cette maison sera en dérision à tous ceux qui passeront, et ils diront, frappés d'étonnement : Pourquoi le Seigneur a-t-il fait ainsi à cette terre et à cette maison?22 Et l'on répondra : Parce qu'ils ont abandonné le Seigneur Dieu de leurs pères, qui les retira de la terre d'Egypte, et qu'ils ont pris des dieux étrangers, et qu'ils les ont adorés et servis : c'est pour cela que sont venus sur eux tous ces maux.

Chapitre 8

 | 
 | 
Chap. : 
Salomon bâtit plusieurs villes.
Il rend tributaires les restes des Chananéens ; règle le service des prêtres et des Lévites, et envoie une flotte à Ophir.
1 Or, vingt ans s'étant accomplis après que Salomon eut bâti la maison du Seigneur et sa propre maison,
Note II Par. 8,1 : Voir 3 Rois, 9, 10.
2 Il bâtit les villes qu'Hiram lui avait données, et y fit habiter les enfants d'Israël.
Note II Par. 8,2 : Comme nous l’avons déjà remarqué, bâtir signifie quelquefois rebâtir, faire des agrandissements, des embellissements.
 
3 Il s'en alla aussi à Emath-Suba, et s'en empara.
Note II Par. 8,3 : Emath-Suba ou Soba est, d’après l’opinion la plus commune, la ville d’Emath (voir 2 Rois, 8, 9), désignant ici le royaume dont cette ville était la capitale.
4 Et il bâtit Palmyre dans le désert, et les autres villes très fortifiées, il les bâtit en Emath.
Note II Par. 8,4 : Palmyre. Voir 3 Rois, note 9.18.
5 Il construisit aussi Béthoron la haute, et Béthoron la basse, villes murées, ayant des portes, des verrous et des serrures ;
Note II Par. 8,5 : Les deux Béthoron, placées à l’entrée des défilés qui conduisaient dans le pays des Philistins et en Egypte, étaient pour cette raison très importantes.
6 Et de plus Balaath. toutes les villes très fortes qui étaient à Salomon, toutes les villes des quadriges, et les villes de la cavalerie : tout ce que Salomon voulut et décida, il le bâtit, dans Jérusalem, et sur le Liban, et dans tout le pays de sa domination.
Note II Par. 8,6 : Les villes des quadriges. Voir 2 Paralipomènes, 1, 14. ― Balaath ou Baalath, ville de la tribu de Dan.
7 Quant à tout le peuple qui était resté des Héthéens, des Amorrhéens, des Phérézéens, des Hévéens et des Jébuséens, qui n'étaient point de la race d'Israël,8 Mais des enfants et des descendants de ceux que les enfants d'Israël n'avaient point tués, Salomon les rendit dépendants et tributaires jusqu'à ce jour.9 Pour les enfants d'Israël, il ne les employa pas à travailler aux ouvrages du roi; car c'étaient des hommes de guerre, les premiers chefs et les commandants de ses quadriges et de sa cavalerie.10 Or tous les princes de l'armée du roi Salomon étaient au nombre de deux cent cinquante, qui instruisaient le peuple.
Note II Par. 8,10 : Instruisaient, etc. ; c’est-à-dire dirigeaient le peuple dans les travaux, ou d’après le texte hébreu, lui commandaient, le gouvernaient.
 
11 Quant à la fille de Pharaon, il la transporta de la cité de David dans la maison qu'il lui avait bâtie; car le roi dit : Ma femme n'habitera pas dans la maison de David, roi d'Israël, parce quelle a été sanctifiée, du moment que l'arche du Seigneur y est entrée.
Note II Par. 8,11 : Voir 3 Rois, 3, 1.
 
12 Alors Salomon offrit des holocaustes au Seigneur sur l'autel du Seigneur, qu'il avait construit devant le portique,13 Pour qu'on y offrît chaque jour des sacrifices, selon le commandement de Moïse, aux jours du sabbat, aux calendes, et aux jours de fête, trois fois par an, c'est-à-dire à la solennité des azymes, à la solennité des semaines et à la solennité des tabernacles.
Note II Par. 8,13 : Aux calendes, au commencement du mois, à la nouvelle lune. ― A la solennité des azymes, Pâques ; à la solennité des semaines, Pentecôte.
14 Et il établit, selon les prescriptions de David, son père, les devoirs des prêtres dans leur ministère, les Lévites dans leur ordre, pour chanter des louanges et servir devant les prêtres, suivant le rite de chaque jour, et les portiers, d'après la distribution qui en avait été faite pour chaque porte; ainsi, en effet, l'avait ordonné David, l'homme de Dieu.15 Touchant les commandements du roi, ni les prêtres ni les Lévites n'omirent rien de tout ce qu'il avait ordonné, et par rapport à la garde des trésors,
 
16 Salomon eut toutes les dépenses préparées depuis le jour qu'il jeta les fondements de la maison jusqu'au jour où il l'acheva.
 
17 Alors Salomon alla à Asiongaber et à Aïlath, sur le bord de la mer Rouge, qui est dans la terre d'Edom.
Note II Par. 8,17 : A Asiongaber et à Aïlath, ports sur la mer Rouge, à l’extrémité septentrionale du golfe Elanitique.
18 Or Hiram lui envoya, par l'entremise de ses serviteurs, des vaisseaux et des matelots connaissant la mer, et ils allèrent avec les serviteurs de Salomon à Ophir, et ils emportèrent de là quatre cent cinquante talents d'or, et ils les portèrent au roi Salomon.
Note II Par. 8,18 : Ophir, probablement Abhira, dans l’Inde, à l’embouchure de l’Indus.

Chapitre 9

 | 
 | 
Chap. : 
La reine de Saba vient voir Salomon.
Richesses de ce prince.
Description de son trône.
Mort de Salomon.
Roboam lui succède.
2 Paralipomènes 9, 1-2 : Salomon recevant la reine de Saba - Gravure de Gustave Doré
2 Paralipomènes 9, 1-2 : Salomon recevant la reine de Saba - Gravure de Gustave Doré
1 La reine de Saba aussi, ayant appris la renommée de Salomon, vint à Jérusalem pour l'éprouver par des énigmes, avec de grandes richesses, et des chameaux qui portaient des aromates, et une grande quantité d'or, et des pierres précieuses. Et lorsqu'elle lut venue vers Salomon, elle lui dit tout ce qui était en son cœur.
Note II Par. 9,1 : Voir 3 Rois, 10, 1 ; Matthieu, 12, 42 ; Luc, 11, 31. ― Saba. Voir 3 Rois, 10, 1.
2 Et Salomon lui expliqua tout ce qu'elle avait proposé, et il n'y eut rien qu'il ne lui éclaircît.
 
3 Après qu'elle eut vu ces choses, c'est-à-dire la sagesse de Salomon et la maison qu'il avait bâtie,4 Ainsi que les mets de sa table, les logements de ses serviteurs, les emplois de ceux qui le servaient, et leurs vêtements; de plus, ses échansons, leurs habits, et les victimes qu'il immolait dans la maison du Seigneur, son esprit n'était plus en elle, à cause de son étonnement.
Note II Par. 9,4 : Son esprit, etc. ; elle était ravie, hors d’elle-même.
5 Et elle dit au roi : il est véritable, le récit que j'avais ouï dans mon pays, de vos vertus et de votre sagesse.6 Je n'ai pas cru à ceux qui me parlaient, jusqu'à ce que je sois venue moi-même, que mes yeux aient vu, et que j'aie reconnu que la moitié de votre sagesse ne m'avait pas été racontée : vous avez surpassé la renommée par vos vertus.7 Heureux vos sujets, et heureux vos serviteurs, qui sont devant vous en tout temps, et qui écoutent votre sagesse !8 Béni soit le Seigneur votre Dieu, qui a voulu vous placer sur son trône, roi du Seigneur votre Dieu. Parce que Dieu aime Israël, et qu'il veut le conserver à jamais, c'est pour cela qu'il vous a établi roi sur lui, pour rendre les jugements et la justice.9 Or elle donna au roi cent vingt talents d'or, des aromates en très grande quantité, et des pierres précieuses : il n'y a pas eu d'aromates tels que ceux que donna la reine de Saba à Salomon.
 
10 Mais aussi les serviteurs d'Hiram avec les serviteurs de Salomon apportèrent de l'or d'Ophir, des bois odorants, et des pierres très précieuses.11 Le roi fit avec ces bois odorants des degrés dans la maison du Seigneur et dans la maison du roi, et aussi des harpes et des psaltérions pour les chantres : jamais on n'a vu dans la terre de Juda de tels bois.
 
12 Or le roi Salomon donna à la reine de Saba tout ce qu'elle voulut et ce qu'elle demanda, et beaucoup plus qu'elle ne lui avait apporté; et la reine, s'en retournant, s'en alla en son pays avec ses serviteurs.
 
13 Or le poids de l'or qu'on apportait à Salomon chaque année était de six cent soixante-six talents d'or,
Note II Par. 9,13 : Six cent soixante-six talents d’or Voir 3 Rois, 10, 14.
14 Outre la somme que les députés de diverses nations et les marchands avaient accoutumé d'apporter, ainsi que tous les rois d'Arabie, et tous les gouverneurs des provinces, qui apportaient de l'or et de l'argent à Salomon.
Note II Par. 9,14 : Arabie, le pays qui s’étend à l’est et au sud de la Palestine jusqu’à la mer Rouge.
 
15 Le roi Salomon fit donc deux cents lances d'or, d'une somme de six cents sicles d'or, qui étaient dépensés pour chaque lance ;16 Et de plus trois cents boucliers d'or de trois cents sicles d'or avec lesquels chaque bouclier était couvert ; et le roi les plaça dans l'arsenal, qui était planté d'un bois.
Note II Par. 9,16 : Avec lesquels, etc., c’est-à-dire qu’on employait trois cents sicles d’or pour couvrir un seul bouclier. ― Qui était planté ; qui était entouré. Au lieu de dans l’arsenal, etc., l’hébreu porte, comme la Vulgate elle-même dans 3 Rois, 10, 17 : Dans la maison du bois du Liban. ― Boucliers. Voir 3 Rois, 10, 16-17.
 
17 Le roi fit encore un grand trône d'ivoire, et le revêtit d'un or très pur ;18 Et de plus six degrés par lesquels on montait au trône, un marchepied d'or, deux petits bras de chaque côté, et deux lions qui étaient près des deux petits bras,19 Et aussi douze autres petits lions qui étaient sur les six degrés, d'un côté et de l'autre : il n'y a pas eu un tel trône dans aucun royaume.
Note II Par. 9,19 : Aucun. Comme nous l’avons déjà remarqué, le mot tout signifie en hébreu, aucun, pas un, quand il est joint à une négation.
 
20 Tous les vases de la table du roi étaient également d'or, et tous les vases de la maison du bois du Liban aussi d'un or très pur ; car l'argent, au jour de Salomon, était réputé comme rien,21 Attendu que les vaisseaux du roi allaient en Tharsis avec les serviteurs d Hiram une fois tous les trois ans; et ils apportaient de là de l'or, de l'argent, de l'ivoire, des singes, et des paons.
Note II Par. 9,21 : Les vaisseaux du roi allaient en Tharsis. Voir 3 Rois, 10, 22.
 
22 Le roi Salomon surpassa donc tous les rois de la terre en richesse et en gloire.23 Et tous les rois de la terre désiraient voir la face de Salomon, pour écouter la sagesse que Dieu avait mise en son cœur;24 Et ils lui envoyaient des présents, des vases d'argent et d'or, des vêtements, des armes, des aromates, des chevaux et des mulets, à chaque année.25 Salomon eut encore quarante mille chevaux dans des écuries, douze mille chars et autant de cavaliers, et il les plaça dans les villes des quadriges, et où était le roi, dans Jérusalem.26 Il exerça aussi sa puissance sur tous les rois, depuis le fleuve d'Euphrate jusqu'à la terre des Philistins et jusqu'aux frontières d'Egypte.27 Et il procura une abondance d'argent dans Jérusalem comme celle des pierres, et une multitude de cèdres, semblable à celle des sycomores qui sont produits dans les plaines.
Note II Par. 9,27 : Des sycomores à figues. Voir Luc, 19, 4.
28 Or on lui amenait des chevaux d'Egypte et de tous les pays.
 
29 Mais le reste des actions de Salomon, des premières et des dernières, est écrit parmi les paroles de Nathan, le prophète, dans les livres d'Ahias, le Silonite, et aussi dans la vision d'Addo, le Voyant, contre Jéroboam, fils de Nabath.
 
30 Or Salomon régna à Jérusalem sur tout Israël, pendant quarante ans.31 Et il s'endormit avec ses pères ; et on l'ensevelit dans la cité de David; et Roboam, son fils, régna à sa place.

Chapitre 10

 | 
 | 
Chap. : 
Séparation des tribus.
Roboam demeure roi de Juda et de Benjamin.
1 Or Roboam partit pour Sichem; car c'est là que tout Israël s'était assemblé pour l'établir roi.
Note II Par. 10,1 : Voir 3 Rois, 12, 1. ― Sichem, au centre de la Palestine. Voir Genèse, 12, 6.
2 Ce qu'ayant appris Jéroboam, fils de Nabath, qui était en Egypte (car il avait fui là de devant Salomon), il revint aussitôt.3 On l'appela donc, et il vint avec tout Israël, et ils parlèrent à Roboam, disant :4 Votre père nous a opprimés sous un joug très dur; mais vous, commandez-nous avec plus de douceur que votre père, qui a imposé sur nous une lourde servitude, et allégez quelque chose de ce fardeau, afin que nous vous servions.5 Il leur dit : Après trois jours, revenez vers moi. Et, lorsque le peuple s'en fut allé,
 
6 Il tint conseil avec les anciens qui s'étaient tenus devant son père, Salomon, pendant qu'il vivait encore, disant : Quel conseil me donnez-vous, afin que je réponde au peuple?
Note II Par. 10,6 : Qui s’étaient tenus, etc. ; qui avaient été du conseil de son père.
7 Ils lui dirent : Si vous plaisez à ce peuple, et que vous l'apaisiez par des paroles douces, ils vous serviront en tout temps.8 Mais Roboam abandonna le conseil des anciens, et commença à traiter avec les jeunes gens qui avaient été nourris avec lui, et qui étaient toujours à sa suite.9 Et il leur dit : Que vous en semble ? ou que dois-je répondre à ce peuple, qui m'a dit : Adoucissez le joug que nous a imposé votre père?10 Mais ceux-ci lui répondirent comme des jeunes gens qui avaient été nourris avec lui dans les délices, et dirent : C'est ainsi que vous parlerez au peuple qui vous a dit : Votre père a aggravé notre joug; mais vous, allégez-le; et vous lui répondrez : Mon plus petit doigt est plus gros que le dos de mon père.11 Mon père vous a imposé un joug pesant, et moi, j'y ajouterai un poids plus pesant. Mon père vous a déchirés avec des verges, mais moi, je vous déchirerai avec des scorpions.
Note II Par. 10,11 : Avec des scorpions. Voir 3 Rois, 12, 11.
 
12 Jéroboam vint donc et tout le peuple, vers Roboam, le troisième jour, comme il leur avait ordonné.13 Et le roi répondit des choses dures, abandonnant le conseil des anciens ;14 Et il leur dit selon le désir des jeunes gens : Mon père vous a imposé un joug pesant, que je rendrai moi-même plus pesant : mon père vous a déchirés avec des verges, mais moi, je vous déchirerai avec des scorpions.15 Et il n'acquiesça pas aux prières du peuple ; car il était dans la volonté de Dieu que fût accomplie sa parole qu'il avait dite par l'entremise d'Athias, le Silonite, à Jéroboam, fils de Nabath.
Note II Par. 10,15 : Voir 3 Rois, 11, 15.
 
16 Or tout le peuple, le roi lui ayant dit des choses si dures, lui parla ainsi : Nous n'avons point de part avec David, ni d'héritage avec le fils d'Isaï. Retourne dans tes tabernacles, Israël; mais vous, David, prenez soin de votre maison. Et Israël s'en alla dans ses tabernacles.
Note II Par. 10,16 : Nous n’avons pas de part, etc. Voir 3 Rois, 12, 16.
 
17 Mais quant aux enfants d'Israël qui habitaient dans les villes de Juda, Roboam régna sur eux.18 Le roi Roboam envoya ensuite Aduram, qui était surintendant des tributs ; et les enfants d'Israël le lapidèrent, et il mourut. Or le roi Roboam se hâta de monter sur son char, et s'enfuit à Jérusalem.
Note II Par. 10,18 : Aduram, Adoniram. Voir 3 Rois, 4, 6.
19 Et Israël s'est tenu séparé de la maison de David jusqu'à ce jour.

Chapitre 11

 | 
 | 
Chap. : 
Dieu défend à Roboam de faire la guerre aux dix tribus.
Les prêtres, les Lévites et tous ceux qui craignent Dieu viennent vers Roboam.
Enfants de ce prince.
1 Roboam vint donc à Jérusalem, et il convoqua toute la maison de Juda et de Benjamin, cent quatre-vingt mille hommes, choisis et guerriers, pour combattre contre Israël et ramener à lui son royaume.
Note II Par. 11,1 : Voir 3 Rois, 12, 21.
2 Alors la parole du Seigneur fut adressée à Séméias, homme de Dieu, disant :3 Dis à Roboam, fils de Salomon, roi de Juda, et à tout le peuple d'Israël qui est dans Juda et Benjamin :
Note II Par. 11,3 : Dans Juda et Benjamin ; c’est-à-dire dans les tribus de Juda et de Benjamin.
4 Voici ce que dit le Seigneur : Vous ne monterez pas, vous ne combattrez pas contre vos frères : que chacun retourne en sa maison, parce que cela s'est fait par ma volonté. Ceux-ci, lorsqu'ils eurent entendu la parole du Seigneur, s'en retournèrent, et n'avancèrent pas contre Jéroboam.
 
5 Ainsi Roboam habita à Jérusalem, et bâtit des villes murées dans Juda.6 Il construisit donc Bethléhem, Etham, Thécué,
Note II Par. 11,6 : Bethléhem. Voir Ruth, note 1.1.
7 Et aussi Bethsur, Socho, Odollam;
Note II Par. 11,7 : Bethsur, ville de Juda, sur une éminence, auprès de la Fontaine de Saint-Philippe, dominant la route qui mène à Hébron. Elle joua un grand rôle dans les guerres des Machabées.
8 De plus Geth, Marésa, Ziph,
Note II Par. 11,8 : Aduram, ville de Juda, à l’ouest d’Hébron.
9 Et même Aduram, Lachis, et Azéca,10 Saraa aussi, et Aïalon, et Hébron, qui étaient dans Juda et Benjamin, villes très fortifiées.11 Et quand il les eut fermées de murs, il y mit des gouverneurs et des magasins de vivres, c'est-à-dire d'huile et de vin.12 Mais il établit aussi dans chaque ville un arsenal de boucliers et de lances, et il fortifia ces villes avec le plus grand soin ; et il régna sur Juda et Benjamin.
 
13 Or les prêtres et les Lévites qui étaient dans tout Israël, vinrent auprès de lui, de toutes leurs demeures,14 Abandonnant les faubourgs et leurs possessions, et passant dans Juda et à Jérusalem, parce que Jéroboam et ses enfants les avaient chassés, afin qu'ils n'exerçassent pas les fonctions du sacerdoce du Seigneur.15 Jéroboam se constitua lui-même des prêtres pour les hauts lieux, pour les démons, et pour les veaux qu'il avait faits.16 Mais de plus, dans toutes les tribus d'Israël, tous ceux qui avaient mis leur cœur à chercher le Seigneur Dieu d'Israël, vinrent à Jérusalem pour immoler leurs victimes devant le Seigneur Dieu de leurs pères.17 Et ils fortifièrent le royaume de Juda, et ils affermirent Roboam, fils de Salomon, durant trois ans; car ils marchèrent dans les voies de David et de Salomon, durant trois ans seulement.
 
18 Or Roboam épousa Mahalath, fille de Jérimoth, fils de David, et encore Abihaïl, fille d'Eliab, fils d'Isai,19 Laquelle lui enfanta Jéhus, Somoria et Zoom.20 Après celle-ci, il prit encore Maacha, fille d'Absalom, laquelle lui enfanta Abia, Ethaï, Ziza et Salomith.21 Or Roboam aima Maacha, fille d'Absalom, plus que toutes ses femmes du premier et du second rang; car il avait épousé dix-huit femmes du premier rang, et soixante du second ; et il avait engendré vingt-huit fils et soixante filles.22 Mais il établit en tête Abia, fils de Maacha, chef sur tous ses frères ; car c'est lui qu'il pensait faire roi,23 Parce qu'il était plus sage et plus puissant que tous ses frères dans tous les confins de Juda et de Benjamin et dans toutes les villes murées ; et il leur donna des vivres en abondance, et il leur chercha un grand nombre de femmes.

Chapitre 12

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Invasion de Sésac, roi d’Egypte.
Mort de Roboam.
Abia lui succède.
1 Et lorsque le royaume de Roboam fut fortifié et affermi, il abandonna la loi du Seigneur, lui et tout Israël avec lui.2 Mais à la cinquième année du règne de Roboam, Sésac, roi d'Egypte, monta à Jérusalem (parce que les Israélites avaient péché contre le Seigneur)
Note II Par. 12,2 : Sésac, fondateur de la XXIIe dynastie égyptienne. Voir 3 Rois, note 14.25.
3 Avec mille et deux cents chariots et soixante mille cavaliers ; et le bas peuple qui était venu d'Egypte avec lui était sans nombre ; il se composait de Libyens, de Troglodytes et d'Ethiopiens.
Note II Par. 12,3 : Troglodytes ; mot grec qui signifie ceux qui se cachent, qui demeurent dans des cavernes.
4 Et il prit les villes les plus fortifiées dans Juda, et il vint jusqu'à Jérusalem.
 
5 Or Séméias, le prophète, vint trouver le roi Roboam et les princes de Juda, qui s'étaient réunis à Jérusalem, fuyant Sésac, et il leur dit : Voici ce que dit le Seigneur : Vous, vous m'avez abandonné, et moi, je vous ai abandonnés à la main de Sésac.6 Alors, consternés, les princes d'Israël et le roi dirent : Il est juste, le Seigneur.7 Et lorsque le Seigneur vit qu'ils étaient humiliés, la parole du Seigneur fut adressée à Séméias, disant : Puisqu'ils se sont humiliés, je ne les exterminerai point, je leur donnerai un peu de secours, et ma fureur ne s'épanchera pas sur Jérusalem par la main de Sésac ;8 Cependant ils le serviront, afin qu'ils sachent la différence de mon service et du service du royaume des nations.
Note II Par. 12,8 : Du royaume ; l’hébreu lit des royaumes.
 
9 C'est pourquoi Sésac, roi d'Egypte , se retira de Jérusalem après avoir enlevé les trésors de la maison du Seigneur et de la maison du roi, et il emporta tout avec lui, même les boucliers d'or qu'avait faits Salomon,
Note II Par. 12,9 : Les boucliers d’or qu’avaient faits Salomon avec l’or que sa flotte lui avait rapporté d’Ophir. Voir 3 Rois, note 10.16-17.
10 A la place desquels le roi en fit d'airain, et les remit aux chefs des scutaires qui gardaient le vestibule du palais.11 Et lorsque le roi entrait dans la maison du Seigneur, les scutaires venaient et les prenaient, puis ils les reportaient de nouveau dans leur arsenal.12 Ainsi donc, parce qu'ils s'étaient humiliés, la colère du Seigneur fut détournée d'eux, et ils ne furent pas entièrement détruits, attendu qu'il se trouva encore dans Juda de bonnes œuvres.
 
13 Le roi Roboam se fortifia donc dans Jérusalem, et y régna; or il avait quarante et un ans quand il commença à régner, et il régna dix-sept ans à Jérusalem, ville que le Seigneur avait choisie d'entre toutes les tribus d'Israël pour y établir son nom : or le nom de sa mère était Naama, l'Ammanite.
Note II Par. 12,13 : Voir 3 Rois, 14, 21. ― L’Ammanite ; l’hébreu porte l’Ammonite, du pays des Ammonites.
14 Mais il fit le mal, et ne prépara point son cœur pour chercher le Seigneur.
 
15 Or les actions de Roboam, les premières et les dernières, sont écrites dans les livres de Séméias, le prophète, et d'Addo, le Voyant, et rapportées exactement : et Roboam et Jéroboam se firent la guerre durant tous leurs jours.16 Et Roboam dormit avec ses pères, et il fut enseveli dans la cité de David; et Abia, son fils, régna en sa place.

Chapitre 13

 | 
 | 
Chap. : 
Guerre entre Abia, roi de Juda, et Jéroboam, roi d’Israël.
Défaite de Jéroboam.
1 En la dix-huitième année du règne de Jéroboam, Abia régna sur Juda.
Note II Par. 13,1 : Voir 3 Rois, 15, 1.
2 Il régna trois ans à Jérusalem, et le nom de sa mère était Michaïa, fille d'Uriel de Gabaa; et il y eut guerre entre Abia et Jéroboam.
 
3 Et comme Abia préparait le combat, et qu'il avait des hommes très vaillants, et quatre cent mille guerriers choisis. Jéroboam rangea vis-à-vis en bataille une armée de huit cent mille hommes, qui eux aussi étaient très forts aux combats.
Note II Par. 13,3 : Voir 3 Rois, 15, 7. (?)
 
4 Abia s'arrêta donc sur la montagne de Séméron, qui était en Ephraïm, et il dit : Ecoutez, Jéroboam, et tout Israël.
Note II Par. 13,4 : Sur la montagne de Séméron, probablement la montagne sur laquelle était bâtie Samaraïm (voir Josué, 18, 22), dans le voisinage de Béthel.
5 Est-ce que vous ignorez que le Seigneur Dieu d'Israël a donné à David un royaume sur Israël pour toujours, à lui et à ses fils, par un pacte de sel?
Note II Par. 13,5 : Pacte de sel ; aussi incorruptible que le sel, perpétuel.
6 Et Jéroboam, fils de Nabath, serviteur de Salomon, fils de David, s'est levé et s'est révolté contre son seigneur ;
Note II Par. 13,6 : Voir 3 Rois, 11, 26.
7 Et se sont réunis à lui des hommes de néant, fils de Bélial, et ils ont prévalu contre Roboam, fils de Salomon : or Roboam était sans expérience, d'un cœur craintif, et il ne put leur résister.
Note II Par. 13,7 : Fils de Bélial. Voir 2 Corinthiens, 6, 15.
8 Maintenant donc, vous dites que vous pourrez résister au royaume du Seigneur, qu'il possède par les fils de David, et que vous avez une grande multitude de peuple et des veaux d'or que Jéroboam vous a faits pour vos dieux.9 Et vous avez chassé les prêtres du Seigneur, fils d'Aaron, et les Lévites ; et vous vous êtes fait à vous-mêmes des prêtres comme tous les peuples de la terre : quiconque vient, et consacre sa main avec un taureau d'entre les bœufs, et avec sept béliers, est fait prêtre de ceux qui ne sont point dieux.
Note II Par. 13,9 : Voir 3 Rois, 12, 31. ― Avec un taureau, etc. ; c’est-à-dire par l’immolation d’un jeune taureau pris dans un troupeau de bœufs.
10 Mais notre Seigneur est Dieu, et nous ne l'abandonnons pas : des prêtres d'entre les fils d'Aaron servent le Seigneur, et les Lévites sont à leur place.
Note II Par. 13,10 : Sont à leur place ; à leurs fonctions ; ils accomplissent leur ministère.
11 On offre aussi des holocaustes au Seigneur chaque jour, le soir et le malin, ainsi qu'un parfum composé selon les préceptes de la loi, et l'on expose des pains sur la table très pure; nous avons le chandelier d'or et ses lampes, pour qu'elles soient toujours allumées le soir : car nous, nous gardons fidèlement les préceptes du Seigneur notre Dieu, que vous, vous avez abandonné.12 Ainsi dans notre armée, le chef, c'est Dieu, et ses prêtres qui sonnent des trompettes, et les font retentir contre vous. Enfants d'Israël, ne combattez point contre le Seigneur Dieu de vos pères; car cela ne vous est point avantageux.
 
13 Pendant qu'il disait ces choses. Jéroboam lui tendait par derrière des embûches; et, comme il se tenait en face des ennemis, il entourait de son armée Juda qui l'ignorait.14 Mais Juda, ayant tourné la tête, vit que la guerre le menaçait par devant et par derrière; et il cria vers le Seigneur, et les prêtres commencèrent à sonner des trompettes.15 Alors tous les hommes de Juda poussèrent de grands cris ; or voici que, comme ils criaient, Dieu épouvanta Jéroboam et tout Israël, qui se trouvait en face d'Abia et de Juda.16 Ainsi les enfants d'Israël s'enfuirent devant Juda, et Dieu les livra en sa main.17 Abia les frappa, donc ainsi que son peuple, d'une grande plaie, et il tomba, blessés, du côté d'Israël, cinq cent mille des hommes forts.
Note II Par. 13,17 : Cinq cent mille des hommes forts. Le nombre doit avoir été grossi par les transcripteurs du texte.
18 Et les enfants d'Israël furent humiliés en ce temps-là, et les enfants de Juda reprirent entièrement courage, parce qu'ils avaient espéré dans le Seigneur Dieu de leurs pères.19 Or Abia poursuivit Jéroboam fuyant, et il prit de ses villes : Béthel et ses filles, Jésana avec ses filles, Ephron aussi et ses filles.
Note II Par. 13,19 : Ses filles. Voir 1 Paralipomènes, 7, 28. ― Béthel, au nord de Jérusalem. Jésana et Ephron étaient dans le voisinage, vers la limite des royaumes de Juda et d’Israël.
20 Et Jéroboam ne fut plus assez fort pour résister dans les jours d'Abia; Dieu le frappa, et il mourut.21 Ainsi Abia, son empire affermi, prit quatorze femmes, et procréa vingt-deux fils et seize filles.
 
22 Le reste des actions, des voies et des œuvres d'Abia est écrit très exactement dans le livre d'Addo, le prophète.

Chapitre 14

 | 
 | 
Chap. : 
Mort d’Abia.
Asa lui succède.
Zara, roi d’Ethiopie, vient l’attaquer.
Asa remporte sur lui la victoire.
1 Abia dormit ensuite avec ses pères, et on l'ensevelit dans la cité de David, et son fils Asa régna en sa place ; et, durant ses jours, la terre se reposa pendant dix ans.
Note II Par. 14,1 : Voir 3 Rois, 15, 8.
2 Or Asa fit ce qui était bon et agréable en la présence de son Dieu : il détruisit les autels du culte étranger et les hauts lieux;3 Il brisa aussi les statues, coupa les bois sacrés ;4 Et commanda à Juda de chercher le Seigneur Dieu de leurs pères, et d'observer la loi et tous les commandements.
 
5 Et il enleva de toutes les villes de Juda les autels et les temples, et il régna en paix.6 Il bâtit aussi des villes fortifiées dans Juda, parce qu'il était tranquille, et qu'aucune guerre ne s'était élevée de son temps, le Seigneur lui accordant la paix.
Note II Par. 14,6-7 : Bâtir, comme on l’a déjà remarqué, signifie souvent, dans la Bible, rebâtir, faire des agrandissements, des embellissements.
 
7 C'est pourquoi il dit à Juda : Bâtissons ces villes, entourons-les de murs, et fortifions-les de tours, de portes et de serrures, pendant que tout est en repos du côté des guerres, parce que nous avons cherché le Seigneur Dieu de nos pères, et qu'il nous a donné la paix tout autour. Ils bâtirent donc, et, pendant la construction, il n'y eut aucun empêchement.
 
8 Or Asa eut dans son armée trois cent mille hommes de Juda. portant des boucliers et des piques; mais de Benjamin deux cent quatre-vingt mille scutaires et archers : tous ces hommes étaient très vaillants.9 Cependant Zara, l'Ethiopien, sortit contre eux avec son armée d'un million d'hommes et trois cents chariots, et il vint jusqu'à Marésa.
Note II Par. 14,9 : Zara, l’Ethiopien, est, d’après plusieurs égyptologues, Osorkon Ier , pharaon de la XXIIe dynastie égyptienne, qui succéda à Sésac, le vainqueur de Roboam. ― Marésa se trouvait entre Hébron et Azot.
10 Mais Asa alla au-devant de lui, et rangea son armée en bataille dans la vallée de Séphata, qui est près de Marésa;
Note II Par. 14,10 : Séphata, dans le territoire de la tribu de Juda.
11 Et il invoqua le Seigneur son Dieu, et dit : Seigneur, il n'y a pour vous aucune différence de secourir avec un petit nombre ou un très grand nombre : secourez-nous, Seigneur notre Dieu, car c'est en vous et en votre nom qu'ayant confiance, nous sommes venus contre cette multitude. Seigneur, vous êtes notre Dieu; qu'un homme ne l'emporte pas sur vous.12 C'est pourquoi le Seigneur épouvanta les Ethiopiens devant Asa et Juda; et les Ethiopiens s'enfuirent.13 Et Asa les poursuivit, ainsi que le peuple qui était avec lui, jusqu'à Gérare; et les Ethiopiens périrent jusqu'à une entière extermination, parce qu'ils furent brisés, le Seigneur les taillant en pièces, pendant que l'armée d'Asa combattait. Ainsi les Israélites remportèrent beaucoup de dépouilles,14 Et ils frappèrent toutes les villes autour de Gérare ; car une grande terreur avait saisi tout le monde ; et ils pillèrent les villes, et emportèrent un grand butin.
Note II Par. 14,14 : Gérare, aujourd’hui Khirbet el-Gerah, au sud de Gaza.
15 Mais détruisant même les parcs de brebis, ils prirent une multitude infinie de menu bétail et de chameaux, et ils revinrent à Jérusalem.

Chapitre 15

 | 
 | 
Chap. : 
Prédiction du prophète Azarias.
Zèle d’Asa contre l’idolâtrie.
Renouvellement de l’alliance avec le Seigneur.
Asa ôte l’autorité à sa mère, qui avait élevé une idole.
1 Or Azarias, fils d'Oded, l'esprit de Dieu étant venu en lui,2 Sortit à la rencontre d'Asa, et lui dit : Ecoutez-moi, Asa, et vous, Juda et Benjamin. Le Seigneur a été avec vous, parce que vous avez été avec lui. Si vous le cherchez, vous le trouverez, mais si vous l'abandonnez, il vous abandonnera.3 Il se passera un grand nombre de jours en Israël, sans vrai Dieu, sans prêtre enseignant et sans loi.
Note II Par. 15,3 : Les uns entendent ce qui est dit dans ce verset, du royaume d’Israël, c’est-à-dire des tribus qui avaient dès lors substitué au culte du vrai Dieu un culte superstitieux et idolâtrique ; d’autres, du temps où les Juifs furent captifs à Babylone ; d’autres enfin, de l’état présent des Juifs depuis la mort de Jésus-Christ, à cause du rapport frappant qu’il y a entre cette prophétie d’Azarias et celle d’Osée, 3, 4-5, qui regarde certainement l’état présent des Juifs.
4 Et lorsque dans leur angoisse ils reviendront au Seigneur Dieu d'Israël, et qu'ils le chercheront, ils le trouveront.5 En ce temps-là, il n'y aura point de paix pour l'entrant et le sortant, mais des terreurs de toutes parts sur tous les habitants de la terre;
Note II Par. 15,5 : Par l’expression entrer et sortir, les Hébreux entendaient toutes les actions et toutes les situations de la vie.
6 Car une nation combattra contre une nation, et une ville contre une ville, parce que le Seigneur les troublera de toutes sortes d'angoisses.7 Vous donc, fortifiez-vous, et que vos mains ne s'affaiblissent point; car il y aura une récompense pour votre œuvre.
 
8 Lorsqu'Asa eut entendu cela, c'est-à-dire les paroles et la prophétie d'Azarias, fils d'Oded, le prophète, il se fortifia, et enleva les idoles de toute la terre de Juda et de Benjamin, et des villes qu'il avait prises, du mont Ephraïm, et il dédia l'autel du Seigneur qui était devant le portique du Seigneur.
Note II Par. 15,8 : Il dédia. Dans le texte original, il renouvela, répara l’autel du Seigneur, l’autel des holocaustes qui avait été érigé une soixante d’années auparavant et avait sans doute besoin de réparations.
9 Et il assembla tout Juda et Benjamin, et avec eux les étrangers venus d'Ephraïm, de Manassé, et de Siméon; car plusieurs s'étaient réfugiés d'Israël vers lui, voyant que le Seigneur son Dieu était avec lui.10 Et lorsqu'ils furent venus à Jérusalem le troisième mois, l'an quinzième du règne d'Asa,11 Ils immolèrent au Seigneur en ce jour-là, parmi les dépouilles et le butin qu'ils avaient emmené, sept cents bœufs et sept mille béliers.12 Et le roi entra selon la coutume pour confirmer l'alliance, afin qu'ils cherchassent le Seigneur Dieu de leurs pères de tout leur cœur et de toute leur âme.13 Or, si quelqu'un, dit-il, ne cherche pas le Seigneur Dieu d'Israël, qu'il meure, depuis le plus petit jusqu'au plus grand, depuis l'homme jusqu'à la femme.14 Et ils le jurèrent au Seigneur avec une voix forte au milieu des cris de joie, au bruit de la trompette et au son des clairons,15 Tous ceux qui étaient dans la Judée, avec exécration; car c'est en tout leur cœur qu'ils jurèrent, et avec leur entière volonté qu'ils cherchèrent le Seigneur; et ils le trouvèrent, et le Seigneur leur donna le repos à l'entour.
 
16 Asa déposa Maacha, mère du roi, de l'autorité souveraine, parce qu'elle avait élevé dans un bois sacré un simulacre de Priape, qu'il brisa entièrement ; et l'ayant mis en pièces, il le brûla dans le torrent de Cédron.
Note II Par. 15,16 : Un simulacre de Priape. Dans l’hébreu, un pieu d’Aschéra ou d’Astarté. ― Cédron, vallée à l’est et au sud-est de Jérusalem.
17 Mais les hauts lieux restèrent en Israël; cependant le cœur d'Asa fut parfait durant tous ses jours.18 Et les choses que son père avait vouées ainsi que lui-même, il les porta dans la maison du Seigneur : de l'argent, de l'or et différentes espèces de vases.
 
19 Or il n'y eut point de guerre jusqu'à la trente-cinquième année du règne d'Asa.

Chapitre 16

 | 
 | 
Chap. : 
Asa appelle à son secours le roi de Syrie contre Baasa, roi d’Israël, et il en est repris par le prophète Hanani.
Maladie et mort d’Asa.
1 Mais à l'année trente-sixième de son règne, Baasa, roi d'Israël, monta en Juda, et environna d'un mur Rama, afin que nul du royaume d'Asa ne pût sûrement sortir et entrer.
Note II Par. 16,1 : Rama, aujourd’hui er-Ram, au nord de Jérusalem.
 
2 Asa prit donc de l'argent et de l'or des trésors de la maison du Seigneur, et des trésors du roi, et envoya à Bénadad, roi de Syrie, qui habitait à Damas, disant :3 Il y a une alliance entre moi et vous ; mon père aussi et le vôtre ont entretenu la concorde; c'est pourquoi je vous ai envoyé de l'argent et de l'or, afin que, rompant l'alliance que vous avez faite avec Baasa, roi d'Israël, vous l'obligiez à s'éloigner de moi.4 Cette nouvelle reçue, Bénadad envoya les princes de ses armées contre les villes d'Israël, lesquels frappèrent Ahion, et Dan, et Abelmaïm, et toutes les villes de Nephthali murées.
Note II Par. 16,4 : Abelmaïm est appelé ailleurs simplement Abéla, voir 2 Rois, 20, 14. Toutes les villes mentionnées ici sont au nord de la Palestine, et ce sont les premières que rencontra l’armée de Bénadad en envahissant Israël du côté de Dan.
5 Lorsque Baasa l'eut appris, il cessa de bâtir Rama, et interrompit son ouvrage.6 Or le roi Asa prit tout Juda avec lui, et ils enlevèrent les pierres de Rama et les bois qu'avaient préparés Baasa pour bâtir, et il en bâtit Gabaa et Maspha.
 
7 En ce temps-là, Hanani, le prophète, vint vers Asa, roi de Juda, et lui dit : Parce que vous avez eu confiance dans le roi de Syrie, et non dans le Seigneur votre Dieu, c'est pourquoi l'armée du roi de Syrie s'est échappée de votre main.
Note II Par. 16,7 : Hanani est probablement le père de Jéhu, qui annonça à Baasa la chute de sa maison, voir 3 Rois, 16, 1.
8 Est-ce que les Ethiopiens et les Libyens n'étaient pas beaucoup plus nombreux en quadriges, en cavaliers et en une multitude considérable? Et comme vous aviez cru au Seigneur, il les livra en votre main.
Note II Par. 16,8 : Voir 2 Paralipomènes, 14, 9.
9 Car les yeux du Seigneur contemplent toute la terre, et ils donnent de la force à ceux qui d'un cœur parfait croient en lui. Vous avez donc agi follement, et à cause de cela dès à présent des guerres s'élèveront contre vous.10 Mais Asa, irrité contre le Voyant, commanda qu'il fût mis dans les chaînes ; car il avait été très indigné de ses paroles ; et il tua en ce temps-là un grand nombre de personnes d'entre le peuple.
Note II Par. 16,10 : Les chaînes ; littéralement le nerf, mot qui signifie proprement des liens faits avec des nerfs, mais qui s’applique aussi aux cordes, aux chaînes, aux menottes, et aux colliers qu’on mettait aux criminels. ― Le Voyant, le prophète Hanani.
 
11 Or les actions d'Asa, les premières et les dernières, sont écrites dans le Livre des rois de Juda et d'Israël.
 
12 Asa fut aussi malade, la trente-neuvième année de son règne, d'une douleur aux pieds très violente, et dans son infirmité il ne chercha point le Seigneur; mais il se confia davantage en l'art des médecins.13 Et il dormit avec ses pères; et il mourut l'an quarante et unième de son règne.14 Et on l'ensevelit dans son sépulcre qu'il s'était creusé dans la cité de David ; et on le mit sur son lit rempli d'aromates et d'essences de femme de mauvaise vie, composées selon l'art des parfumeurs, et on les brûla sur lui en très grand appareil.
Note II Par. 16,14 : D’essences de femmes, etc. Comparer à Proverbes, 7, 17.

Chapitre 17

 | 
 | 
Chap. : 
Josaphat succède à Asa.
Sa piété, ses grands biens.
Soin qu’il prend de faire instruire le peuple.
Dénombrement de ses troupes et de ses officiers.
1 Or Josaphat, son fils, régna en sa place, et prévalut contre Israël.2 Et il établit des légions de soldats dans toutes les villes de Juda qui étaient entourées de murs, et il posta des garnisons dans la terre de Juda et dans les villes d'Ephraïm qu'avait prises Asa, son père.3 Et le Seigneur fut avec Josaphat, parce qu'il marcha dans les premières voies de David, son père, et il n'espéra pas dans les Baalim,
Note II Par. 17,3 : Les premières voies, etc. ; c’est-à-dire la conduite irréprochable que David avait tenue avant de commettre les péchés dont il se rendit ensuite coupable ; car, quoiqu’il les ait expiés par une sincère pénitence, c’est néanmoins ce qui donne lieu de distinguer particulièrement ses premières voies. ― Dans les Baalim. Voir Juges, 2, 11.
4 Mais dans le Dieu de son père; et il marcha dans ses préceptes, et non selon les péchés d'Israël.5 Et le Seigneur affermit le royaume en sa main, et tout Juda donna des présents à Josaphat ; et il lui vint d'immenses richesses et beaucoup de gloire.6 Et, son cœur ayant pris de la hardiesse à cause des voies du Seigneur, il enleva de Juda même les hauts lieux et les bois sacrés.
 
7 Or, la troisième année de son règne, il envoya d'entre ses princes, Benhaïl, Obdias, Zacharie, Nathanaël et Michée, pour instruire dans les villes de Juda.8 Et avec eux les Lévites Séméias , Nathanias et Zabadias, Asaël, Sémiramoth et Jonathan, Adonias, Tobias et Thobadonias, et avec eux Elisama et Joran, prêtres.9 Et ils instruisaient le peuple en Juda, ayant le livre de la loi du Seigneur; ainsi ils parcouraient toutes les villes de Juda, et ils enseignaient le peuple.
Note II Par. 17,9 : Le livre de la loi du Seigneur, le Pentateuque, qui contient la loi donnée par Dieu à Moïse.
 
10 C'est pourquoi la crainte du Seigneur se répandit dans tous les royaumes des nations qui étaient aux environs de Juda, et ils n'osaient pas combattre contre Josaphat.11 Mais les Philistins même apportaient des présents à Josaphat, et un impôt d'argent : les Arabes aussi lui amenaient des troupeaux, sept mille sept cents béliers, et autant de boucs.12 Josaphat devint donc puissant, et s'éleva jusqu'à un très haut point de grandeur; et il bâtit dans Juda des maisons en forme de tour, et des villes murées.13 Et il prépara beaucoup d'ouvrages dans les villes de Juda; et il y avait aussi dans Jérusalem des hommes de guerre et vigoureux,14 Dont voici le nombre, selon les maisons et les familles de chacun : Dans Juda, les princes de l'armée étaient, Ednas, le chef, et avec lui étaient trois cent mille hommes très vigoureux.15 Après lui était Johanan, le prince, et avec lui deux cent quatre-vingt mille hommes ;16 Après celui-ci, Amasias, fils de Zéchri, consacré au Seigneur, et avec lui deux cent mille hommes braves.17 A sa suite venait Eliada, vigoureux dans les combats, et avec lui deux cent mille hommes, tenant un arc et un bouclier.18 Après celui-ci était encore Jozabad, et avec lui cent quatre vingt mille soldats prêts à combattre,19 Tous ceux-là étaient sous la main du roi, outre les autres qu'il avait placés dans les villes murées, dans tout Juda.

Chapitre 18

 | 
 | 
Chap. : 
Josaphat fait alliance avec Achab.
Ils se liguent ensemble contre les Syriens.
Les faux prophètes promettent la victoire à Achab.
Michée prédit la mort de ce prince.
Bataille où Achab est blessé et meurt.
1 Josaphat fut donc riche, très illustre, et allié avec Achab.
Note II Par. 18,1 : Voir 4 Rois, 8, 18 ; 2 Paralipomènes, 21, 6.
2 Et il descendit après quelques années vers lui à Samarie; et à son arrivée Achab tua un grand nombre de béliers et de bœufs, à cause de lui et de tout le peuple qui était venu avec lui, et il lui persuada de monter à Ramoth-Galaad.
Note II Par. 18,2 : A Samarie. Voir 3 Rois, note 16.24. ― Ramoth-Galaad. Voir Deutéronome, 4, 43.
3 Achab, roi d'Israël, dit donc à Josaphat, roi de Juda : Venez avec moi à Ramoth-Galaad. Celui-ci lui répondit : Comme je suis, vous êtes vous-même : comme est votre peuple, ainsi est mon peuple ; et nous serons avec vous dans cette guerre.
Note II Par. 18,3 : Comme je suis, etc. Je suis dans les mêmes dispositions que vous, nous ne faisons qu’un ; mon peuple est votre peuple.
 
4 Et Josaphat dit au roi d'Israël : Consultez, je vous en conjure, dès à présent, la parole du Seigneur.5 Le roi d'Israël assembla donc quatre cents hommes, prophètes, et il leur dit : Devons-nous aller à Ramoth-Galaad pour combattre, ou nous tenir en repos? Mais ceux-ci : Montez, dirent-ils, et le Seigneur la livrera en la main du roi.6 Et Josaphat demanda : N'y a-t-il point ici un prophète du Seigneur, afin que nous le consultions aussi?7 Et le roi d'Israël répondit à Josaphat : Il y a un homme par qui nous pouvons consulter la volonté du Seigneur; mais moi, je le hais, parce qu'il ne me prophétise point du bien, mais du mal en tout temps : or c'est Michée, fils de Jemla. Et Josaphat dit : Ô roi, ne parlez pas ainsi.8 Le roi d'Israël appela donc un des eunuques, et lui dit : Appelle à l'instant Michée, fils de Jemla.
 
9 Or le roi d'Israël et Josaphat, roi de Juda, étaient assis chacun sur leur trône, vêtus avec une magnificence royale; et ils étaient assis dans une aire, près de la porte de Samarie, et tous les prophètes prophétisaient devant eux.10 Alors Sédécias, fils de Chanaana, se fit des cornes de fer, et dit : Voici ce que dit le Seigneur : Tu agiteras avec ces cornes la Syrie, jusqu'à ce que tu l'aies détruite.11 Et tous les prophètes prophétisaient de même, et disaient: Montez à Ramoth-Galaad, et vous prospérerez, et le Seigneur les livrera à la main du roi.
 
12 Or le messager qui était allé pour appeler Michée lui dit : Voilà que les paroles des prophètes annoncent unanimement de bonnes choses au roi; je vous prie donc que votre parole ne diffère point des leurs, et dites des choses favorables.13 Michée lui répondit : Le Seigneur vit ! tout ce que m'aura dit mon Dieu, c'est ce que je dirai.
 
14 Il vint donc vers le roi, et le roi lui dit : Michée, devons-nous aller à Ramoth-Galaad pour combattre, ou nous tenir en repos? Michée lui répondit : Montez, car toutes choses seront prospères, et les ennemis seront livrés en vos mains.15 Et le roi reprit : Je t'adjure de nouveau et encore de nouveau de ne me dire que ce qui est vrai, au nom du Seigneur.16 Alors Michée dit : J'ai vu tout Israël dispersé dans les montagnes, comme les brebis sans pasteur; et le Seigneur a dit : Ceux-ci n'ont point de maîtres ; que chacun retourne dans sa maison en paix.17 Et le roi d'Israël dit à Josaphat: Ne vous ai-je pas dit que cet homme ne me prophétise rien de bien, mais des choses qui sont mauvaises?
 
18 Mais Michée : C'est pourquoi, dit-il, écoutez la parole du Seigneur : J'ai vu le Seigneur assis sur son trône, et toute l'armée du ciel se tenant près de lui, à droite et à gauche.19 Et le Seigneur a dit : Qui trompera Achab, roi d'Israël, afin qu'il monte et qu'il succombe à Ramoth-Galaad? Comme l'un disait d'une manière, et l'autre d'une autre,20 L'esprit malin s'avança, et s'arrêta devant le Seigneur, et lui dit : C'est moi qui le tromperai. Et le Seigneur : En quoi, lui dit-il, le tromperas-tu?21 Et celui-ci répondit : Je sortirai, et je serai un esprit menteur dans la bouche de tous ses prophètes. Et le Seigneur dit : Tu le tromperas, et tu prévaudras ; sors, et fais ainsi.22 Maintenant donc voilà que le Seigneur a mis un esprit de mensonge dans la bouche de tous vos prophètes, et le Seigneur a prononcé contre vous des malheurs.
 
23 Or Sédécias, fils de Chanaana, s'approcha, frappa la joue de Michée et dit : Par quelle voie, l'Esprit du Seigneur a-t-il passé de moi en toi pour te parler?24 Et Michée répondit : Vous le verrez vous-même, le jour que vous entrerez dans une chambre au sortir d'une chambre pour vous cacher.
Note II Par. 18,24 : Dans une chambre. Voir 3 Rois, 20, 30.
25 Alors le roi d'Israël ordonna, disant : Prenez Michée, et conduisez-le à Amon, prince de la ville, et à Joas, fils d'Amélech.26 Et vous leur direz : Voici ce que dit le roi : Envoyez cet homme dans la prison, et donnez-lui un peu de pain et un peu d'eau, jusqu'à ce que je revienne en paix.27 Et Michée dit : Si vous revenez en paix, le Seigneur n'a point parlé par moi. Et il ajouta : Peuples, écoutez tous.
 
28 Ainsi le roi d'Israël et Josaphat, roi de Juda, montèrent à Ramoth-Galaad.29 Et le roi d'Israël dit à Josaphat : Je changerai d'habit, et c'est ainsi que j'irai au combat ; mais, vous, revêtez-vous de vos vêtements. Ainsi, son habit changé, le roi d'Israël vint au combat.30 Or le roi de Syrie ordonna aux chefs de sa cavalerie, disant: Ne combattez point contre le plus petit ou contre le plus grand, mais seulement contre le roi d'Israël.31 C'est pourquoi, lorsque les chefs de la cavalerie virent Josaphat, ils dirent : C'est le roi d'Israël. Et ils l'environnèrent en combattant; mais lui cria vers le Seigneur, et le Seigneur le secourut, et les écarta de lui;32 Car, comme les chefs de la cavalerie virent que ce n'était point le roi d'Israël, ils le laissèrent.33 Or il arriva qu'un homme du peuple lança une flèche au hasard, et qu'il frappa le roi d'Israël entre le cou et les épaules ; mais Achab dit au conducteur de son char : Tourne ta main, et tire-moi de la bataille, parce que je suis blessé.34 Et la guerre fut terminée en ce jour-là. Or le roi d'Israël se tint sur son char en face des Syriens, jusqu'au soir, et il mourut au soleil couchant.

Chapitre 19

 | 
 | 
Chap. : 
Josaphat est repris d’avoir donné du secours à Achab.
Il fait la visite de ses Etats, et y établit des juges.
1 Mais Josaphat, roi de Juda, retourna paisiblement en sa maison à Jérusalem.2 Jéhu, le Voyant, fils d'Hanani, vint à sa rencontre, et lui dit: Vous donnez du secours à l'impie, et vous vous liez d'amitié avec ceux qui haïssent le Seigneur ; et c'est pour cela certainement que vous méritiez la colère de Dieu.3 Mais de bonnes œuvres ont été trouvées en vous, parce que vous avez enlevé les bois sacrés de la terre de Juda, et que vous avez préparé votre cœur pour chercher le Seigneur Dieu de vos pères.
 
4 Josaphat habita donc à Jérusalem, et il sortit de nouveau vers le peuple, depuis Bersabée jusqu'à la montagne d'Ephraïm, et il les rappela au culte du Seigneur, le Dieu de leurs pères.
Note II Par. 19,4 : Il sortit, etc. ; il visita son peuple en parcourant le pays. ― Depuis Bersabée. Voir Genèse, 21, 14.
5 Et il établit des juges pour le pays dans toutes les villes de Juda fortifiées, pour chaque lieu en particulier.6 Et il ordonna aux juges : Prenez garde, dit-il, à tout ce que vous ferez; car ce n'est pas la justice d'un homme que vous exercez, mais celle du Seigneur, et tout ce que vous aurez jugé retombera sur vous.7 Que la crainte du Seigneur soit avec vous, et faites tout avec soin ; car il n'y a dans le Seigneur notre Dieu, ni iniquité, ni acception de personnes, ni désir de présents.
 
8 Josaphat établit aussi dans Jérusalem des Lévites, des prêtres, et des princes des familles d'Israël, afin de juger le jugement et la cause du Seigneur pour ses habitants.
Note II Par. 19,8 : Afin de juger, etc. L’hébreu porte : Pour le jugement du Seigneur et la plaidoirie, c’est-à-dire, comme on l’explique assez généralement, tant pour les causes religieuses qui concernaient les lois de Dieu et son culte que pour les causes purement civiles, de quelque nature qu’elles fussent.
9 Et il leur ordonna, disant : C'est ainsi que vous agirez dans la crainte du Seigneur, fidèlement et avec un cœur parfait.10 Quant à toute cause (qui vous viendra) de vos frères qui habitent dans leurs villes, entre parenté et parenté, partout où il sera question de loi, de commandement, de cérémonies, d'ordonnances, faites-la leur connaître, afin qu'ils ne pèchent point contre le Seigneur, et que sa colère ne vienne point sur vous et sur vos frères ; agissant donc ainsi, vous ne pécherez point.
Note II Par. 19,10 : Dans la Vulgate, l’expression vos frères est au génitif, comme complément de toute cause ; c’est pourquoi nous avons mis qui vous viendra entre parenthèses.
11 Or Amarias, le prêtre, votre pontife, présidera dans les choses qui regardent Dieu, et Zabadias, fils d'Ismael, chef dans la maison de Juda, sera préposé sur les ouvrages qui appartiennent au service du roi. Vous avez aussi pour maîtres les Lévites devant vous; fortifiez-vous et agissez avec soin, et le Seigneur sera avec vous, vous comblant de biens.

Chapitre 20

 | 
 | 
Chap. : 
Les Moabites, les Ammonites et leurs alliés marchent contre Josaphat.
Ce prince a recours à Dieu, et ses ennemis se tuent entre eux.
Il fait alliance avec Ochozias, et il en est repris.
1 Après cela les enfants de Moab et les enfants d'Ammon, et avec eux des Ammonites, s'assemblèrent contre Josaphat pour combattre contre lui.
Note II Par. 20,1 : Des Ammonites. Comme les Ammonites étaient les mêmes que les enfants d’Ammon, il s’agit peut-être ici des Iduméens, qui, n’ayant osé déclarer la guerre à Josaphat, dont ils étaient tributaires, prirent le nom d’Ammonites pour satisfaire leur haine contre les Hébreux. Ce qui donne quelque probabilité à cette explication, c’est qu’aux versets 10, 22 et 23 de ce même chapitre on voit les habitants de Séir, c’est-à-dire les Iduméens mêlés aux enfants d’Ammon et de Moab. Il est plus croyable qu’Ammonites est une fausse lecture pour Maonites, habitants d’une partie de l’Idumée.
2 Et des messagers vinrent et l'annoncèrent à Josaphat, disant : Une grande multitude vient contre vous des lieux qui sont au-delà de la mer et de la Syrie, et voilà qu'ils s'arrêtent à Asasonthamar, qui est Engaddi.
Note II Par. 20,2 : De la mer Morte ou lac Asphaltite. ― De la Syrie ; c’est-à-dire des contrées des Moabites et des Ammonites, lesquelles sont aussi appelées Syrie dans le sens large de ce mot. ― Asasonthamar, qui est Engaddi, dans le désert de Juda, à l’ouest de la mer Morte.
3 Or, Josaphat, saisi de crainte, s'appliqua entièrement à prier le Seigneur, et publia un jeûne dans tout Juda.4 Et Juda s'assembla pour prier le Seigneur, et même tous sortirent de leurs villes pour l'implorer,
 
5 Et lorsque Josaphat se fut levé au milieu de Juda et de Jérusalem dans la maison du Seigneur, devant le parvis nouveau,6 Il dit: Seigneur Dieu de nos pères, c'est vous qui êtes Dieu dans le ciel, et qui dominez sur tous les royaumes des nations : dans votre main sont la force et la puissance, et personne ne peut vous résister.7 N'est-ce pas vous, notre Dieu, qui avez tué tous les habitants de cette terre devant votre peuple Israël, et qui l'avez donnée à la postérité d'Abraham, votre ami pour toujours?8 Et ils y ont habité;, et ils y ont construit un sanctuaire à votre nom, disant :9 S'il fond sur nous des maux, un glaive de jugement, une peste, et une famine, nous nous tiendrons en votre présence devant cette maison, dans laquelle a été invoqué votre nom, et nous crierons vers vous dans nos tribulations, et vous nous exaucerez, et vous nous sauverez.10 Maintenant donc, voilà que les enfants d'Ammon et de Moab, et les habitants de la montagne de Séir, au milieu desquels vous ne permîtes pas à Israël de passer lorsqu'ils sortaient d'Egypte; mais ils se détournèrent d'eux, et ils ne les tuèrent pas.
Note II Par. 20,10 : Voir Deutéronome, 2, 1. ― Les habitants de la montagne de Séir. Voir le verset 23. ― La montagne de Séir est le pays d’Edom ou Idumée.
11 Voilà que ces peuples agissent tout autrement, et ils s'efforcent de nous chasser de la possession que vous nous avez donnée.12 Ô notre Dieu, ne les jugerez-vous pas? Certes, nous n'avons pas une assez grande force pour que nous puissions résister à cette multitude qui vient fondre sur nous. Mais, comme nous ignorons ce que nous devons faire, il ne nous reste qu'à diriger nos yeux vers vous.13 Or tout Juda était debout devant le Seigneur, avec leurs petits enfants, leurs femmes et leurs autres enfants.
 
2 Chroniques 20, 14-24 : Josaphat voit les armées d'Ammon et de Moab détruites - Gravure de Gustave Doré
2 Chroniques 20, 14-24 : Josaphat voit les armées d'Ammon et de Moab détruites - Gravure de Gustave Doré
14 Là était aussi Jahaziel, fils de Zacharie, fils de Banaïas, fils de Jéhiel, fils de Mathanias, Lévite de la famille d'Asaph; et l'Esprit de Dieu descendit sur lui au milieu de la multitude ;15 Et il dit : Ecoutez, vous tous, Juda, et vous qui habitez Jérusalem, et vous aussi, roi Josaphat : Voici ce que vous dit le Seigneur : Ne craignez point, et ne redoutez point cette multitude; car ce n'est pas votre combat, mais celui de Dieu.16 Demain vous descendrez contre eux; car ils doivent monter par le coteau du nom de Sis, et vous les trouverez à l'extrémité du torrent qui est contre le désert de Jéruel.
Note II Par. 20,16 : Sis, aujourd’hui probablement Chasasah, est un passage qui conduit d’Engaddi sur les plateaux élevés du désert de Juda. ― Le désert de Jéruel s’étend entre le désert de Thécué et la mer Morte.
17 Ce ne sera pas vous qui combattrez; mais seulement soyez résolus, et vous verrez le secours du Seigneur sur vous, ô Juda et Jérusalem : ne craignez point et ne vous effrayez point; demain vous marcherez contre eux, et le Seigneur sera avec vous.
 
18 Josaphat donc, et Juda, et tous les habitants de Jérusalem, tombèrent inclinés vers la terre devant le Seigneur, et l'adorèrent.19 Et les Lévites d'entre les enfants de Caath et d'entre les enfants de Coré louaient le Seigneur Dieu d'Israël avec une voix forte et élevée.
 
20 Et lorsqu'au matin ils se furent levés, ils sortirent par le désert de Thécué; et, lorsqu'ils étaient en marche, Josaphat, debout au milieu d'eux, dit : Ecoutez-moi, hommes de Juda, et vous tous, habitants de Jérusalem : mettez votre confiance dans le Seigneur votre Dieu, et vous serez en sûreté ; croyez à ses prophètes, et toutes choses seront prospères.
Note II Par. 20,20 : Le désert de Thécué tirait son nom de la ville de Thécué, dans le désert de Juda, au sud de Jérusalem et de Bethléhem.
21 Et il donna ses avis au peuple, et il établit les chantres du Seigneur pour le louer dans leurs diverses bandes, marcher devant l'armée, et d'une voix unanime dire : Rendez gloire au Seigneur, parce que sa miséricorde est éternelle.
Note II Par. 20,21 : Voir Psaumes, 135, 1. ― Les chantres étaient divisés en vingt-quatre bandes ou classes.
22 Et lorsqu'ils eurent commencé à chanter ainsi des louanges, le Seigneur tourna tous les desseins des ennemis contre eux-mêmes, c'est-à-dire des enfants d'Ammon et de Moab, et des habitants de la montagne de Séir qui étaient sortis pour combattre contre Juda; et ils furent battus.23 Car les fils d'Ammon et de Moab se levèrent contre les habitants de la montagne de Séir, pour les massacrer et les exterminer; et lorsqu'ils eurent achevé, s'étant aussi tournés contre eux-mêmes, ils tombèrent sous leurs coups mutuels.
 
24 Or, lorsque Juda fut venu à l'échauguette qui regarde le désert, il vit de loin tout le pays dans une grande étendue plein de cadavres, et qu'il ne restait personne qui eût pu échapper à la mort.25 Josaphat vint donc, et tout le peuple avec lui, pour enlever les dépouilles des morts, et ils trouvèrent, parmi les cadavres, des meubles divers, des vêtements aussi et des vases très précieux, et ils les pillèrent; en sorte qu'ils ne purent tout emporter, ni enlever durant trois jours les dépouilles, à cause de la quantité du butin.26 Or, le quatrième jour, ils s'assemblèrent dans la vallée de la Bénédiction; car, parce qu'ils y avaient béni le Seigneur, ils appelèrent ce lieu vallée de Bénédiction, jusqu'au présent jour.
Note II Par. 20,26 : Ils appelèrent… jusqu’au présent jour. Voir 3 Rois, 9, 13. ― Vallée de bénédiction, en hébreu Beraka, dans le désert de Thécué, non loin d’Engaddi.
27 Ensuite tout homme de Juda, et tous les habitants de Jérusalem, et Josaphat à leur tête, retournèrent à Jérusalem dans une grande allégresse, parce que le Seigneur leur avait donné de la joie au sujet de leurs ennemis.28 Ils entrèrent donc à Jérusalem dans la maison du Seigneur avec des psaltérions, des harpes et des trompettes.29 Mais la terreur du Seigneur fondit sur tous les royaumes des pays voisins, lorsqu'ils eurent appris que le Seigneur avait combattu contre les ennemis d'Israël.30 Et le royaume de Josaphat se reposa, et Dieu lui donna la paix alentour.
 
31 Josaphat régna donc sur Juda ; et il avait trente-cinq ans, lorsqu'il commença à régner : or il régna vingt-cinq ans à Jérusalem; et le nom de sa mère était Azuba, fille de Sélahi.32 Et il marcha dans les voies de son père Asa, et il ne s'en détourna point, faisant ce qui était agréable devant le Seigneur.33 Cependant il ne détruisit pas les hauts lieux, et le peuple n'avait pas encore dirigé son cœur vers le Seigneur Dieu de ses pères.
 
34 Or le reste des actions de Josaphat, des premières et des dernières, est écrit dans l'histoire que Jéhu, fils d'Hanani, a insérée dans les Livres des rois d'Israël.
 
35 Après cela, Josaphat, roi de Juda, contracta amitié avec Ochozias, roi d'Israël, dont les œuvres furent très impies.
Note II Par. 20,35 : Voir 3 Rois, 22, 45.
36 Et il contribua à ce qu'ils fissent des vaisseaux, qui iraient à Tharsis; ils firent donc une flotte à Asiongaber.
Note II Par. 20,36 : Asiongaber, port de la mer Rouge, à l’extrémité septentrionale du golfe Elanitique. ― Sur Tharsis, voir 3 Rois, 10, 22.
37 Mais Eliézer, fils de Dodaü de Marésa, prophétisa à Josaphat, disant : Parce que vous avez fait alliance avec Ochozias, le Seigneur Dieu a frappé vos œuvres, et vos vaisseaux ont été brisés, et ils n'ont pu aller à Tharsis.

Chapitre 21

 | 
 | 
Chap. : 
Mort de Josaphat.
Joram lui succède, et il imite l’impiété des rois d’Israël.
Les Iduméens se révoltent contre lui.
Lettre qu’il reçoit du prophète Elie.
Soulèvement des Philistins et des Arabes.
Mort de Joram.
1 Or Josaphat dormit avec ses pères, et il fut enseveli avec eux dans la cité de David, et son fils Joram régna en sa place.
Note II Par. 21,1 : Voir 3 Rois, 22, 51.
2 Joram eut pour frères les fils de Josaphat, Azarias, Jahiel, Zacharie, Azarias, Michaël et Saphatia; tous ceux-là furent fils de Josaphat, roi de Juda.3 Et leur père leur donna beaucoup de présents en argent et en or, ainsi que des pensions, et des villes très fortifiées dans Juda; mais le royaume, il le remit à Joram, parce qu'il était le premier-né.4 Joram se leva donc sur le royaume de son père, et, lorsqu'il se fut affermi, il tua par le glaive tous ses frères et quelques-uns des princes d'Israël.
 
5 Joram avait trente-deux ans lorsqu'il commença à régner, et il régna huit ans à Jérusalem.6 Et il marcha dans les voies des rois d'Israël, comme avait fait la maison d'Achab: car la fille d'Achab était sa femme, et il fit le mal en la présence du Seigneur.7 Cependant le Seigneur ne voulut point perdre la maison de David, à cause de l'alliance qu'il avait faite avec lui, et parce qu'il lui avait promis qu'il lui donnerait une lampe à lui et à ses fils en tout temps.
Note II Par. 21,7 : Une lampe ; une postérité, brillant comme une lampe, c’est-à-dire illustre.
 
8 En ces jours-là, Edom se révolta pour n'être pas assujetti à Juda, et il s'établit un roi.
Note II Par. 21,8 : Edom ; se prend ici pour l’Idumée et le peuple Iduméen.
9 Et lorsque Joram eut passé en Idumée avec ses principaux chefs et toute la cavalerie qui était avec lui, il se leva pendant la nuit, et il battit Edom qui l'avait environné, et tous les chefs de sa cavalerie.10 Cependant Edom s'est révolté jusqu'à ce jour pour n'être pas sous la domination de Juda. En ce temps-là Lobna aussi se retira pour n'être pas sous sa main; car il avait abandonné le Seigneur Dieu de ses pères;
Note II Par. 21,10 : Lobna, ville forte de la tribu de Juda.
 
11 Et de plus il fit même des hauts lieux dans les villes de Juda, et il fit forniquer tous les habitants de Jérusalem, et prévariquer Juda.12 Or on lui apporta des lettres du prophète Elie, dans lesquelles il était écrit : Voici ce que dit le Seigneur Dieu de David, votre père : Parce que tu n'as pas marché dans les voies de Josaphat, ton père, et dans les voies d'Asa, roi de Juda,13 Mais que tu es entré dans le chemin des rois d'Israël, que tu as fait forniquer Juda et les habitants de Jérusalem, ayant imité la fornication de la maison d'Achab, et que de plus tu as tué tes frères mêmes, la maison de ton père, meilleure que toi,14 Voilà que le Seigneur te frappera d'une grande plaie, avec ton peuple, tes fils, tes femmes, et tout ce qui t'appartient;15 Mais toi, tu seras malade d'une très cruelle langueur, jusqu'à ce que tes entrailles sortent peu à peu chaque jour.
 
16 Le Seigneur suscita donc contre Joram l'esprit des Philistins et des Arabes, qui confinent avec les Ethiopiens ;
Note II Par. 21,16 : Des Arabes qui confinent avec les Ethiopiens, c’est-à-dire qui habitent le sud de l’Arabie.
17 Et ils montèrent dans la terre de Juda, et ils la ravagèrent, et ils pillèrent tout objet qui fut trouvé dans la maison du roi, et de plus, ils emmenèrent ses fils et ses femmes ; et il ne lui resta de fils que Joachaz, le plus jeune de tous.18 Et par dessus tout cela, le Seigneur le frappa d'une maladie d'intestins incurable.19 Or un jour succédant à un autre jour, et des espaces de temps se déroulant, un cours de deux années fut accompli; alors, ainsi consumé par un si long dépérissement , qu'il répandait même ses entrailles, il fut quitte de la maladie en même temps que de la vie. Il mourut donc de cette infirmité très cruelle, et le peuple ne l'ensevelit point selon la coutume, en le brûlant, comme il avait fait à ses ancêtres.
Note II Par. 21,19 : Et le peuple, etc. Comparer à 2 Paralipomènes, 16, 14.
 
20 Il avait trente-deux ans lorsqu'il commença à régner, et il régna huit ans à Jérusalem ; et il ne marcha pas droit. Or on l'ensevelit dans la cité de David, mais non pas dans le sépulcre des rois.

Chapitre 22

 | 
 | 
Chap. : 
Ochozias succède à Joram ; il est tué, ainsi que Joram, roi d’Israël, par Jéhu.
Athalie fait mourir tous les enfants d’Ochozias.
Joas seul est sauvé de ce carnage.
1 Or les habitants de Jérusalem établirent roi, en sa place, Ochozias, le plus jeune de ses fils; car tous les aînés qui étaient avant lui, les voleurs Arabes qui avaient fait une irruption dans le camp, les avaient tués : ainsi régna Ochozias, fils de Joram, roi de Juda.
Note II Par. 22,1 : Voir 4 Rois, 8, 25.
2 Ochozias avait quarante-deux ans lorsqu'il commença à régner et il ne régna qu'un an à Jérusalem; et le nom de sa mère était Athalie, fille d'Amri.
Note II Par. 22,2 : Quarante-deux. On lit, dans 4 Rois, 8, 26 : Vingt-deux ; ce qui est la vraie leçon.
3 Mais ce prince aussi entra dans les voies de la maison d'Achab; car sa mère le porta à se conduire d'une manière impie.4 Il fit donc le mal en la présence du Seigneur, comme la maison d'Achab; car ceux-mêmes qui y appartenaient furent ses conseillers après la mort de son père, pour sa perte.
 
5 Et il marcha selon leurs conseils, et il alla avec Joram, fils d'Achab, roi d'Israël, à la guerre contre Hazaël, roi de Syrie, à Ramoth-Galaad; et les Syriens blessèrent Joram,
Note II Par. 22,5 : Ramoth-Galaad. Voir Deutéronome, 4, 43.
6 Qui revint pour se faire guérir à Jezrahël ; car il avait reçu beaucoup de blessures dans le susdit combat. Ainsi Ochozias, fils de Joram, roi de Juda, descendit pour voir Joram, malade à Jezrahël.
Note II Par. 22,6 : Jezrahël. Voir 3 Rois, 21, 1.
 
7 Car il fut dans la volonté de Dieu contre Ochozias, qu'il vint vers Joram ; et, lorsqu'il fut venu, il sortit avec lui contre Jéhu, fils de Namsi, que le Seigneur avait oint pour détruire la maison d'Achab.
Note II Par. 22,7 : Il sortit. C’est ainsi que porte l’hébreu, la Vulgate dit : Et qu’il sortait ; ce qui laisse la phrase inachevée.
8 Comme donc Jéhu s'en allait pour détruire la maison d'Achab, il trouva les princes de Juda et les fils des frères d'Ochosias qui le servaient, et il les tua.9 Et cherchant aussi Ochosias lui-même, il le surprit caché dans Samarie ; et, après qu'on le lui eut amené, il le tua : or on l'ensevelit, parce qu'il était fils de Josaphat, qui avait cherché le Seigneur en tout son cœur ; mais il n'y avait plus d'espérance qu'il régnât quelqu'un de la race d'Ochosias,10 Attendu qu'Athalie, sa mère, voyant que son fils était mort, se leva, et tua toute la race royale de la maison de Joram.
Note II Par. 22,10 : Voir 4 Rois, 11, 1.
11 Mais Josabeth, fille du roi, prit Joas, fils d'Ochosias, et le déroba du milieu des enfants du roi, lorsqu'on les massacrait, et elle le cacha, avec sa nourrice, dans la chambre des lits : or Josabeth, qui l'avait caché, était fille de Joram, femme de Joïada, le pontife, et sœur d'Ochosias ; et c'est pour cela qu'Athalie ne fit pas mourir Joas.12 Ce prince fut caché avec eux dans la maison de Dieu, durant les six années que régna Athalie sur la terre de Juda.
Note II Par. 22,12 : Avec eux ; avec Joïada, le pontife, et les prêtres.

Chapitre 23

 | 
 | 
Chap. : 
Joïada fait reconnaître Joas pour roi de Juda ; il fait tuer Athalie ; il engage le peuple à renouveler l’alliance avec le Seigneur.
1 Or, en la septième année, Joïada, plein d'un nouveau courage, prit les centurions ; à savoir, Azarias fils de Jéroham, Ismahël fils de Johanan, Azarias fils d'Obed, Maasias fils d'Adaïas, et Elisaphat fils de Zéchri, et fit alliance avec eux;
Note II Par. 23,1 : Voir 4 Rois, 11, 4. ― Les centurions, ceux qui commandaient à cent hommes.
2 Lesquels, parcourant la Judée, assemblèrent les Lévites de toutes les villes de Juda et les princes des familles d'Israël, puis ils vinrent à Jérusalem.
Note II Par. 23,2 : D’Israël ; c’est-à-dire de Juda. L’auteur des Paralipomènes, qui écrivait dans un temps où le royaume d’Israël était détruit et dispersé, et où Juda et ceux qui s’y étaient joints représentaient tout Israël et toute la race de Jacob, emploie en effet quelquefois Israël pour Juda, attendu que de son temps il ne pouvait pas y avoir d’équivoque.
3 Toute cette multitude fit donc un traité dans la maison de Dieu avec le roi, et Joïada leur dit : Voilà que le fils du roi régnera, comme l'a dit le Seigneur touchant les fils de David.4 Voici donc ce que vous ferez :5 Une troisième partie de vous, prêtres, Lévites et portiers, qui venez pour le jour du sabbat, sera aux portes ; mais une troisième partie auprès du palais du roi, et une troisième à la porte qui est appelée du Fondement; quant à tout le reste du peuple, qu'il soit dans les parvis de la maison du Seigneur.6 Que personne n'entre dans la maison du Seigneur, si ce n'est les prêtres et ceux qui font le service d'entre les Lévites : que ceux-là seulement entrent, parce qu'ils sont sanctifiés ; et que tout le reste du peuple observe les veilles du Seigneur.
Note II Par. 23,6 : Observe, etc. ; c’est-à-dire qu’il veille dans les parvis du temple à ce que personne du parti d’Athalie ne vienne pour tuer Joas.
7 Mais que les Lévites entourent le roi, ayant chacun leurs armes (et si quelque autre entre dans le temple, qu'il soit tué), et qu'ils soient avec le roi, lorsqu'il entrera, et qu'il sortira.
 
8 Les Lévites donc et tout Juda firent selon tout ce que leur avait ordonné Joïada, le pontife ; et ils prirent chacun les hommes qui étaient sous eux, et qui venaient, selon l'ordre du sabbat, avec ceux qui avaient accompli le sabbat, et qui devaient sortir; attendu que Joïada, le pontife, n'avait pas laissé aller les bandes qui, à chaque semaine, avaient coutume de se succéder.
Note II Par. 23,8 : Ils prirent, etc. ; c’est-à-dire qu’ils prirent à la fois les hommes qui à leur tour entraient en semaine et ceux qui en sortaient. ― Les lévites servaient par semaine, d’après les règlements faits par David, voir 1 Paralipomènes, chapitres 24 à 26.
9 Et Joïada, le prêtre, donna aux centurions les lances, les boucliers et les peltes du roi David, qu'il avait consacrés dans la maison du Seigneur.10 Et il plaça toute la multitude de ceux qui tenaient des sabres depuis le côté droit du temple jusqu'au côté gauche du temple, devant l'autel et le temple, autour du roi.11 Ensuite, ils amenèrent le fils du roi, et ils mirent sur lui le diadème et le témoignage ; c'est-à-dire ils mirent en sa main la loi pour qu'il la tînt, et l'établirent roi : de plus, Joïada, le pontife, et ses fils l'oignirent, lui souhaitèrent du bien et dirent : Vive le roi!
Note II Par. 23,11 : C’est-à-dire ils mirent en sa main la loi pour qu’il la tînt. Cette phrase ne se trouvant pas dans le texte hébreu, ni ici, ni dans le passage parallèle de 4 Rois, 11, 12, nous l’avons prise pour un simple explicatif de ils mirent sur lui le témoignage ; d’autant mieux que la conjonction et est quelquefois, dans la Bible, purement explicative, et que de plus le témoignage signifie très souvent la loi, le livre de la loi.
 
12 Lorsque Athalie eut entendu cela; savoir, la voix de ceux qui accouraient et louaient le roi, elle entra vers le peuple dans le temple du Seigneur.
2 Paralipomènes 23, 13-15 : La mort d'Athalie - Gravure de Gustave Doré
2 Paralipomènes 23, 13-15 : La mort d'Athalie - Gravure de Gustave Doré
13 Et, lorsqu'elle eut vu le roi qui était sur son estrade, à l'entrée, les princes, les troupes autour de lui, tout le peuple de la terre se réjouissant, sonnant des trompettes et faisant retentir des instruments de divers genre, et qu'elle eut entendu la voix de ceux qui louaient le roi, elle déchira ses vêtements, et dit : Trahison! trahison !14 Or le pontife Joïada, étant sorti vers les centurions et les princes de l'armée, leur dit : Emmenez-la hors de l'enceinte du temple, et qu'elle soit tuée dehors par le glaive. Et le prêtre ordonna qu'elle ne fût pas tuée dans la maison du Seigneur.15 Ils mirent donc leurs mains sur son cou ; et lorsqu'elle fut entrée dans la porte des chevaux de la maison du roi, ils la tuèrent là.
 
16 Or Joïada fit une alliance entre lui, tout le peuple et le roi, afin qu'ils fussent le peuple du Seigneur.17 C'est pourquoi tout le peuple entra dans la maison de Baal, et ils la détruisirent; ils brisèrent aussi ses autels et ses simulacres : et Mathan lui-même, le prêtre de Baal, ils le tuèrent devant l'autel.18 Joïada établit aussi des préposés dans la maison de Seigneur, sous la main des prêtres et des Lévites, que David distribua dans la maison du Seigneur, afin que l'on offrît des holocaustes au Seigneur, comme il est écrit dans la loi de Moïse, avec joie et avec des cantiques, selon les prescriptions de David.19 Et il établit encore les portiers aux portes de la maison du Seigneur, afin qu'il n'y entrât personne d'impur en quoi que ce fût.20 Et il prit les centurions, les hommes les plus braves, les princes du peuple, et tout le bas peuple du pays ; et ils firent descendre le roi de la maison du Seigneur, puis entrer par la porte supérieure dans la maison du roi ; et ils le placèrent sur le trône royal.21 Alors tout le peuple du pays se réjouit, et la ville se reposa : or Athalie fut tuée par le glaive.

Chapitre 24

 | 
 | 
Chap. : 
Piété de Joas ; il répare la maison du Seigneur, puis il abandonne le culte du Seigneur, fait lapider Zacharie, et est assassiné.
Amasias lui succède.
1 Joas avait sept ans quand il commença à régner, et il régna quarante ans à Jérusalem ; le nom de sa mère était Sébia de Bersabée.
Note II Par. 24,1 : Voir 4 Rois, 11, 21 ; 12, 1. ― De Bersabée. Voir Genèse, 21, 14.
2 Et il fit ce qui est bon devant le Seigneur, durant tous les jours de Joïada, le prêtre.3 Or Joïada lui fit prendre deux femmes, dont il engendra des fils et des filles.
 
4 Après quoi, il plut à Joas de réparer la maison du Seigneur.5 Et il assembla les prêtres et les Lévites, et il leur dit : Sortez dans les villes de Juda, et rassemblez chaque année, de tout Israël, de l'argent pour les réparations du temple de votre Dieu, et faites-le promptement. Mais les Lévites agirent avec beaucoup de négligence.6 Et le roi appela Joïada, le prince, et lui dit : Pourquoi n'as-tu pas eu soin d'obliger les Lévites à apporter de Juda et de Jérusalem l'argent qui a été imposé par Moïse, serviteur du Seigneur, afin que toute la multitude d'Israël rapportât pour le tabernacle de témoignage ?7 Car la très impie Athalie et ses fils avaient détruit la maison de Dieu, et de tout ce qui avait été consacré dans le temple du Seigneur ils avaient orné le temple des Baalim.
Note II Par. 24,7 : Des Baalim. Voir Juges, 2, 11.
 
8 Et le roi leur ordonna de faire un coffre, et ils le mirent près de la porte de la maison du Seigneur, en dehors.9 Et on publia, en Juda et à Jérusalem, que chacun apporterait au Seigneur le prix que Moïse, serviteur de Dieu, avait imposé sur tout Israël dans le désert.
Note II Par. 24,9 : Voir Exode, 30, 12.
10 Et tous les princes se réjouirent, ainsi que tout le peuple ; et, étant entrés, ils le portèrent dans le coffre du Seigneur, et ils y en jetèrent tellement, qu'il fut rempli.11 Et lorsqu'il était temps de porter le coffre devant le roi par les mains des Lévites (parce qu'ils voyaient beaucoup d'argent), entraient le scribe du roi et celui que le premier prêtre avait désigné ; et ils vidaient l'argent qui était dans le coffre : pour le coffre, ils le reportaient en son lieu, et c'est ainsi qu'ils faisaient chaque jour, et que fut amassé un argent infini,12 Que donnèrent le roi et Joïada à ceux qui présidaient aux ouvrages de la maison du Seigneur ; mais ceux-ci louaient avec cet argent des tailleurs de pierre et des ouvriers pour tous les ouvrages, afin qu'ils réparassent la maison du Seigneur, comme aussi des artisans qui travaillaient le fer et l'airain, afin que ce qui avait commencé de tomber fût étayé.13 Ainsi ceux qui travaillaient agirent avec activité ; les crevasses des murailles étaient bouchées par leurs mains; et ils rétablirent la maison du Seigneur en son premier état, et firent qu'elle se maintint solidement.14 Et lorsqu'ils eurent achevé tous les ouvrages, ils portèrent devant le roi et Joïada le reste de l'argent, dont on fit les vases du temple pour le service et pour les holocaustes, comme aussi des fioles, et tous les au très vases d'or et d'argent; et l'on offrit des holocaustes dans la maison du Seigneur continuellement durant tous les jours de Joïada.
 
15 Or Joïada vieillit plein de jours, et il mourut lorsqu'il était âgé de cent trente ans ;16 Et on l'ensevelit avec les rois dans la cité de David, parce qu'il avait fait du bien à Israël et à sa maison.
Note II Par. 24,16 : A Israël ; c’est-à-dire à Juda ; car il n’y avait aucune relation avec les Israélites, livrés alors à l’idolâtrie. Voir 2 Paralipomènes, 23, 2. ― Sa maison ; la maison de David, à laquelle Joïada fit, en effet, du bien, en mettant Joas sur le trône.
 
17 Après que Joïada fut mort. les princes de Juda vinrent et se prosternèrent devant le roi, qui, séduit par leurs soumissions, les écouta.18 Et ils abandonnèrent le temple du Seigneur Dieu de leurs pères, et s'attachèrent au culte des bois sacrés et des images taillées au ciseau ; et la colère du Seigneur s'alluma contre Juda et contre Jérusalem, à cause de ce péché.
Note II Par. 24,18 : Des bois sacrés, en hébreu des Ascherim, symboles idolâtriques.
19 Et il leur envoyait des prophètes pour qu'ils revinssent au Seigneur; mais ils ne voulaient point les écouter.
 
20 C'est pourquoi l'Esprit de Dieu remplit Zacharie, le prêtre, fils de Joïada, et il se tint en présence du peuple, et leur dit : Voici ce que dit le Seigneur Dieu : Pourquoi transgressez-vous le précepte du Seigneur, ce qui ne vous servira pas, et avez-vous abandonné le Seigneur, de manière qu'il vous abandonnât?21 Ceux-ci s'assemblèrent contre lui, et lui jetèrent des pierres, selon l'ordre du roi, dans le parvis de la maison du Seigneur.22 Et Joas ne se souvint point de la miséricorde que lui avait faite Joïada, père de Zacharie ; mais il tua son fils, qui, comme il mourait, dit : Que le Seigneur voie et qu'il tire vengeance.
Note II Par. 24,22 : Voir Matthieu, 23, 35.
 
23 Or, lorsque l'année se fut écoulée, l'armée de Syrie monta contre lui, et elle vint en Juda et à Jérusalem; elle tua tous les princes du peuple, et elle envoya tout le butin au roi à Damas.
Note II Par. 24,23 : Voir 4 Rois, 12, 17.
24 Et certes, quoiqu'il ne fût venu qu'un très petit nombre de Syriens, le Seigneur livra en leurs mains une multitude infinie, parce qu'ils avaient abandonné le Seigneur Dieu de leurs pères ; contre Joas aussi, ils exercèrent d'ignominieux châtiments.25 Et, s'en allant, ils le laissèrent dans de grandes langueurs ; ses serviteurs mêmes s'élevèrent contre lui pour venger le sang du fils de Joïada, le prêtre, et ils le tuèrent dans son lit : on l'ensevelit dans la cité de David, mais non dans le tombeau des rois.26 Or ceux qui conspirèrent contre lui sont Zabad, fils de Semmaath, l'Ammanite, et Jozabad, fils de Sémarith, la Moabite.
 
27 Ce qui regarde ses fils, la somme d'argent amassée sous lui, et le rétablissement de la maison de Dieu, est écrit avec plus de soin dans le Livre des rois; or Amasias, son fils, régna en sa place.

Chapitre 25

 | 
 | 
Chap. : 
Amasias achète des troupes du roi d’Israël ; il défait les Iduméens, est vaincu par Joas, roi d’Israël, et est tué par ses propres sujets.
1 Amasias avait vingt-cinq ans lorsqu'il commença à régner, et il régna vingt-neuf ans à Jérusalem : le nom de sa mère était Joadan de Jérusalem.
Note II Par. 25,1 : Voir 4 Rois, 14, 2.
2 Et il fit le bien en la présence du Seigneur, mais non avec un cœur parfait.3 Et, lorsqu'il vit son empire affermi, il fit égorger les serviteurs qui avaient tué le roi son père ;4 Mais leurs enfants, il ne les tua point, comme il est écrit dans le Livre de la loi de Moïse, où le Seigneur a ordonné, disant : Des pères ne seront pas mis à mort pour des enfants, ni des enfants pour des pères; mais chacun mourra pour son péché.
 
5 Amasias assembla donc Juda, et il les établit par familles, tribuns et centurions dans tout Juda et Benjamin; et il les recensa depuis vingt ans et au-dessus, et il trouva trois cent mille jeunes hommes qui pouvaient sortir pour les combats, et porter une lance et un bouclier.6 Il engagea aussi cent mille hommes robustes d'Israël au prix de cent talents d'argent.7 Or un homme de Dieu vint vers lui, et dit : ô roi, que l'armée d'Israël ne sorte pas avec vous ; car Dieu n'est point avec Israël, ni avec les enfants d'Ephraïm.
Note II Par. 25,7 : Un homme de Dieu ; un prophète. ― Ni avec les enfants d’Ephraïm ; littéralement et non avec tous les enfants d’Ephraïm ; ce qui, en vertu d’un hébraïsme que nous avons déjà fait remarquer, signifie, par un seul, aucun des enfants d’Ephraïm. Or sous le nom d’enfants d’Ephraïm l’écrivain sacré comprend les dix tribus d’Israël, entre lesquelles la tribu d’Ephraïm tenait le premier rang.
8 Que si vous croyez que la guerre consiste dans la force de l'armée, Dieu fera que vous serez vaincu par vos ennemis ; car c'est à Dieu à secourir et à mettre en fuite.9 Et Amasias demanda à l'homme de Dieu : Que sera-t-il donc fait des cent talents que j'ai donnés aux soldats d'Israël? Et l'homme de Dieu lui répondit : Le Seigneur a de quoi pouvoir vous donner beaucoup plus que ces cent talents.10 C'est pourquoi Amasias sépara l'armée qui lui était venue d'Ephraïm, afin qu'elle retournât en son lieu; mais c'est violemment irritées contre Juda que ces troupes retournèrent dans leur contrée.
 
11 Or Amasias, conduisit son peuple résolument ; il alla dans la vallée des Salines, et il battit les enfants de Séir au nombre de dix mille.
Note II Par. 25,11 : Dans la vallée des Salines. Voir 2 Rois, 8, 13.
12 Et les enfants de Juda prirent dix autres mille hommes ; ils les amenèrent sur le pic du rocher, et les précipitèrent du haut en bas, et tous furent brisés.13 Mais l'armée qu'Amasias avait renvoyée, afin qu'elle n'allât pas avec lui au combat, se répandit dans les villes de Juda, depuis Samarie jusqu'à Béthoron, et, trois mille hommes tués, elle enleva un grand butin.
Note II Par. 25,13 : Béthoron. Voir 2 Paralipomènes, 8, 5.
 
14 Or Amasias, après avoir taillé en pièces les Iduméens et avoir emporté les dieux des enfants de Séir, en fit des dieux pour lui-même ; il les adorait, et leur brûlait de l'encens.15 C'est pourquoi le Seigneur, irrité contre Amasias, envoya vers lui un prophète pour lui dire: Pourquoi avez-vous adoré les dieux qui n'ont pas délivré leur peuple de votre main?16 Comme le prophète disait ces choses, Amasias lui répondit : Est-ce que tu es conseiller du roi? Tais-toi, de peur que je ne te tue. Alors le prophète se retirant : Je sais, dit-il, que Dieu a résolu de vous tuer, parce que vous avez fait ce mal;, et que de plus vous n'avez pas voulu acquiescer à mes conseils.
 
17 Ainsi Amasias, roi de Juda, ayant pris une détestable résolution, envoya vers Joas, fils de Joachaz, fils de Jéhu, roi d'Israël, disant : Venez, et voyons-nous mutuellement.18 Mais Joas renvoya les messagers, disant : Le chardon qui est au Liban envoya vers le cèdre du Liban, disant : Donnez votre fille à mon fils pour femme ; et voilà que les bêtes qui étaient dans la forêt du Liban passèrent et foulèrent aux pieds le chardon.19 Vous avez dit : J'ai battu Edom, et c'est pourquoi votre cœur s'élève jusqu'à l'orgueil. Demeurez en votre maison : pourquoi provoquez-vous un malheur pour que vous tombiez, et vous et Juda avec vous?20 Amasias ne voulut pas l'écouter, parce que la volonté du Seigneur était qu'il fût livré dans les mains des ennemis, à cause des dieux d'Edom.21 Joas, roi d'Israël, monta donc, et les deux armées se mirent en présence. Or Amasias, roi de Juda, était campé à Bethsamès de Juda;
Note II Par. 25,21 : Bethsamès, ville frontière de la tribu de Juda, non loin d’Accaron.
22 Et Juda tomba devant Israël, et s'enfuit dans ses tabernacles.23 Pour Amasias, roi de Juda, fils de Joas, fils de Joachaz, Joas, roi d'Israël, le prit dans Bethsamès, et l'emmena à Jérusalem; et il détruisit aussi son mur, depuis la porte d'Ephraïm jusqu'à la porte de l'angle, espace de quatre cents coudées.24 Il emporta encore tout l'or et l'argent et tous les vases qu'il avait trouvés dans la maison de Dieu et chez Obédédom, et même dans les trésors de la maison royale ; il ramena aussi à Samarie les fils des otages.
 
25 Or Amasias, fils de Joas, roi de Juda, vécut quinze ans après que fut mort Joas, fils de Joachaz, roi d'Israël.26 Mais le reste des actions d'Amasias, des premières et des dernières, est écrit dans le Livre des rois de Juda et d'Israël.
 
27 Après qu'Amasias eut abandonné le Seigneur, on lui tendit des embûches dans Jérusalem ; et, comme il se fut enfui à Lachis, on envoya, et on le tua là.
Note II Par. 25,27 : Lachis, ville de la tribu de Juda, aujourd’hui Oum-Lakis.
28 Et le rapportant sur les chevaux, on l'ensevelit avec ses pères dans la cité de David.

Chapitre 26

 | 
 | 
Chap. : 
Ozias succède à Amasias ; sa piété.
Guerre contre les Philistins, les Arabes et les Ammonites.
Nombre des troupes d’Ozias.
Il porte la main à l’encensoir et est frappé de lèpre.
Joatham règne à sa place.
1 Ensuite tout le peuple de Juda établit son fils Ozias, âgé de seize ans, roi en la place d'Amasias, son père.
Note II Par. 26,1 : Voir 4 Rois, 14, 21.
2 C'est lui qui bâtit Aïlath, et la rendit à la domination de Juda, après que le roi se fut endormi avec ses pères.
Note II Par. 26,2 : Aïlath, à l’extrémité septentrionale du golfe élanitique.
 
3 Ozias avait seize ans quand il commença à régner, et il régna cinquante-deux ans à Jérusalem; le nom de sa mère était Jéchélie de Jérusalem.4 Et il fit ce qui était droit aux yeux du Seigneur, selon tout ce qu'avait fait Amasias, son père.5 Et il chercha le Seigneur aux jours de Zacharie, qui comprenait et voyait Dieu ; et comme il cherchait le Seigneur, le Seigneur le dirigea en toutes choses.
Note II Par. 26,5 : Zacharie ; c’était probablement le fils de celui qui fut lapidé sous Joas, (voir 2 Paralipomènes, 24, 20-21). ― Qui comprenait, etc. L’hébreu porte : Qui comprenait dans les visions de Dieu, c’est-à-dire savant dans les prophéties et sachant les expliquer. Comparer à Daniel, 1, 17.
 
6 Enfin il sortit et combattit contre les Philistins; il détruisit le mur de Geth, le mur de Jabnie et le mur d'Azot : il bâtit des villes dans Azot et chez les Philistins.
Note II Par. 26,6 : Geth, ville des Philistins, au pied des montagnes de Juda. ― Jabnie, dans la Séphélah, à l’ouest d’Accaron. ― Azot, au sud de Jabnie et au nord d’Ascalon.
7 Et Dieu l'aida contre les Philistins et contre les Arabes qui habitaient dans Gurbaal, et contre les Ammonites.
Note II Par. 26,7 : Gurbaal, localité inconnue.
8 Or les Ammonites donnaient des présents à Ozias, et son nom se répandit jusqu'à l'entrée de l'Egypte, à cause de ses fréquentes victoires.
 
9 Et Ozias bâtit des tours à Jérusalem sur la porte de l'angle et sur la porte de la vallée, et d'autres sur le même côté du mur, et il les fortifia.
Note II Par. 26,9 : La porte de l’angle, probablement la porte nord-ouest. ― La porte de la vallée, sans doute la porte de l’ouest, correspondant à la direction de la porte actuelle de Jaffa.
10 Il bâtit encore des tours dans le désert, et il creusa plusieurs citernes, parce qu'il avait beaucoup de troupeaux, tant dans la campagne que dans la vaste étendue du désert. Il eut aussi des vignes et des vignerons sur les montagnes et sur le Carmel ; car c'était un homme adonné à l'agriculture.
Note II Par. 26,10 : Ces tours servaient de retraite aux pasteurs et à leurs troupeaux dans les irruptions des Arabes et des voleurs. ― Le Carmel dont il s’agit ici n’est pas le Carmel, situé sur la Méditerranée près du Cison, dans le royaume d’Israël, mais celui qui se trouvait dans le pays de Juda. ― Dans le désert de Juda. ― Dans la campagne dans la plaine des Philistins, la Séphélah.
 
11 Or l'armée de ses guerriers qui marchaient aux combats était sous la main de Jéhiel, le scribe, Maasias, le docteur, et sous la main de Hananie, qui était un des chefs de l'armée du roi.12 Le nombre complet des princes dans les familles des hommes forts était de deux mille six cents.13 Et sous eux toute l'armée était de trois cent sept mille cinq cents soldats, qui était propres à la guerre, et qui combattaient pour le roi contre les ennemis.14 Or Ozias disposa pour eux, c'est-à-dire pour toute l'armée, des boucliers, des lances, des casques, des cuirasses, des arcs et des frondes à jeter des pierres.15 Et il fit dans Jérusalem des machines de divers genres, qu'il plaça dans les tours et dans tous les angles des murs, pour lancer les flèches et les grosses pierres; et son nom se répandit au loin, parce que le Seigneur l'aidait et le fortifiait.16 Mais, lorsqu'il eut été ainsi affermi, son cœur s'éleva pour sa perte, et il négligea le Seigneur son Dieu ; et, étant entré dans le temple du Seigneur, il voulut brûler de l'encens sur l'autel du parfum.
Note II Par. 26,16 : Il négligea, en hébreu : il pécha contre le Seigneur.
17 Mais aussitôt entra après lui Azarias, le prêtre, et avec lui quatre-vingts prêtres du Seigneur, hommes très forts ;18 Ils s'opposèrent au roi, et dirent : Il ne vous appartient pas, Ozias, de brûler de l'encens devant le Seigneur; mais c'est aux prêtres, c'est-à-dire aux enfants d'Aaron, qui ont été consacrés pour ce ministère. Sortez du sanctuaire, et ne nous méprisez point, parce que cette action ne vous sera pas imputée à gloire par le Seigneur Dieu.19 Mais Ozias, irrité, tenant un encensoir à la main pour brûler de l'encens, menaçait les prêtres. Et aussitôt la lèpre se forma sur son front, devant les prêtres, dans la maison du Seigneur, près de l'autel du parfum.20 Et lorsque Azarias, le pontife, et tous les autres prêtres eurent jeté les yeux sur lui, ils virent la lèpre sur son front, et ils le chassèrent promptement. Mais lui-même, épouvanté, se hâta de sortir, parce qu'il sentit sur-le-champ la plaie du Seigneur.21 Le roi, Ozias, fut donc lépreux jusqu'au jour de sa mort; et il habita dans une maison séparée, plein de la lèpre, à cause de laquelle il avait été chassé de la maison du Seigneur. Cependant Joatham, son fils, gouverna la maison du roi, et il jugeait le peuple de la terre.
Note II Par. 26,21 : Voir 4 Rois, 15, 5.
 
22 Mais le reste des actions d'Ozias, des premières et des dernières, Isaïe, le prophète, fils d'Amos, l'a écrit.23 Et Ozias dormit avec ses pères, et on l'ensevelit dans le champ des sépulcres royaux, parce qu'il était lépreux; et Joatham, son fils, régna en sa place.

Chapitre 27

 | 
 | 
Chap. : 
Piété de Joatham.
Sa victoire sur les Ammonites.
Achaz lui succède.
1 Jonatham avait vingt-cinq ans quand il commença à régner, et il régna seize ans à Jérusalem; le nom de sa mère était Jérusa, fille de Sadoc.
Note II Par. 27,1 : Voir 4 Rois, 15, 33.
2 Et il fit ce qui était droit devant le Seigneur, selon tout ce qu'avait fait Ozias, son père, excepté qu'il n'entra point dans le temple du Seigneur; mais le peuple péchait encore.
 
3 Ce fut lui qui bâtit la grande porte de la maison du Seigneur, et sur le mur d'Ophel il fit beaucoup de constructions.
Note II Par. 27,3 : Ophel, le versant méridional de la colline sur laquelle était construit le Temple.
4 Il bâtit aussi des villes sur les montagnes de Juda, et, dans les bois, des châteaux et des tours.
 
5 Ce fut lui qui combattit contre le roi des enfants d'Ammon, et il les vainquit; et les enfants d'Ammon lui donnèrent en ce temps-là cent talents d'argent, dix mille cors de froment et autant d'orge : c'est là ce que lui donnèrent les enfants d'Ammon en l'année seconde et troisième.
Note II Par. 27,5 : Dix mille cors. Voir 3 Rois, 4, 22.
6 Et Joatham s'affermit, parce qu'il avait dirigé ses voies devant le Seigneur son Dieu.
 
7 Mais si le reste des actions de Joatham, tous ses combats, et ses œuvres sont écrits dans le Livre des rois d'Israël et de Juda.8 Il avait vingt-cinq ans, lorsqu'il commença à régner, et il régna seize ans dans Jérusalem.9 Et Joatham dormit avec ses pères, et on l'ensevelit dans la cité de David, et Achaz, son fils, régna en sa place.

Chapitre 28

 | 
 | 
Chap. : 
Impiété d’Achaz.
Les Syriens et les Israélites ravagent le royaume de Juda.
Un prophète oblige les Israélites à renvoyer les captifs de Juda.
Les Assyriens marchent contre Achaz.
Il meurt et Ezéchias lui succède.
1 Achaz avait vingt ans quand il commença à régner, et il régna seize ans à Jérusalem. Il ne fit point ce qui était droit en la présence du Seigneur, comme David son père;
Note II Par. 28,1 : Voir 4 Rois, 16, 2.
2 Mais il marcha dans les voies des rois d'Israël ; de plus il fondit même des statues aux Baalim.3 C'est lui qui brûla de l'encens dans la vallée de Bénennom, et qui fit passer ses enfants par le feu, selon les coutumes des nations que détruisit le Seigneur à l'arrivée des enfants d'Israël.
Note II Par. 28,3 : Dans la vallée de Bénennom ou de la Géhenne au sud de Jérusalem.
4 Il sacrifiait aussi et brûlait du parfum sur les hauts lieux, sur les collines et sous tout arbre couvert de feuillage.
 
5 Et le Seigneur son Dieu le livra à la main du roi de Syrie, qui le battit, et enleva de son royaume un grand butin, et l'emporta à Damas : il fut livré aussi aux mains du roi d'Israël, et frappé d'une grande plaie.6 Car Phacée, fils de Romélie, tua cent vingt mille hommes de Juda en un seul jour, tous hommes de guerre, parce qu'ils avaient abandonné le Seigneur Dieu de leurs pères.7 En même temps, Zéchri, homme puissant d'Ephraïm, tua Maasias, fils du roi; Ezrica, chef de la maison du roi, et même Elcana, le second après le roi.8 Et les enfants d'Israël prirent d'entre leurs frères deux cent mille femmes, jeunes garçons et jeunes filles, et un butin infini, qu'ils portèrent à Samarie.9 A cette époque il y avait là un prophète du nom d'Oded, qui, étant sorti à la rencontre de l'armée qui venait à Samarie, leur dit : Voilà que le Seigneur Dieu de vos pères, irrité contre Juda, l'a livré en vos mains, et vous les avez tués cruellement, en sorte que votre cruauté est parvenue jusqu'au ciel.10 De plus, vous voulez vous assujettir les enfants de Juda et de Jérusalem comme esclaves et servantes, ce qu'il ne faut nullement faire ; car vous avez péché en cela contre le Seigneur votre Dieu.11 Mais écoutez mon conseil, et ramenez les captifs que vous avez amenés d'entre vos frères; car une grande fureur du Seigneur est imminente pour vous.
 
12 C'est pourquoi des hommes d'entre les princes des enfants d'Ephraïm, Azarias, fils de Johanan, Barachias, fils de Mosollamoth, Ezéchias, fils de Sellum, et Amasa, fils d'Adali, se présentèrent contre ceux qui venaient du combat,13 Et leur dirent : Vous ne ferez point entrer ici vos captifs, de peur que nous ne péchions contre le Seigneur. Pourquoi voulez-vous ajouter à nos péchés, et combler nos anciens crimes ? car c'est un grand péché, et la colère de la fureur du Seigneur est suspendue sur Israël.14 Alors les hommes de guerre renvoyèrent le butin et tout ce qu'ils avaient pris devant les princes et toute la multitude.15 Et les hommes que nous avons mentionnés ci-dessus se levèrent, et, prenant les captifs et tous ceux qui étaient nus, ils les vêtirent des dépouilles ; et, lorsqu'ils les eurent vêtus, chaussés, ranimés, en leur donnant à manger et à boire, oints à cause de leur fatigue, et qu'ils en eurent pris soin, ils mirent sur des chevaux ceux qui ne pouvaient marcher et qui étaient d'un corps faible, et ils les amenèrent à Jéricho, la ville des palmes, vers leurs frères, puis ils retournèrent eux-mêmes à Samarie.
Note II Par. 28,15 : Se levèrent ; hébraïsme, pour se préparèrent, se disposèrent. ― Jéricho, à l’est de Jérusalem, dans la plaine et non loin du Jourdain.
 
16 En ce temps-là, le roi Achaz envoya vers le roi des Assyriens; demandant du secours.17 Et les Iduméens vinrent, et battirent beaucoup d'hommes de Juda, et enlevèrent un grand butin.18 Les Philistins se répandirent aussi dans les villes de la plaine et au midi de Juda, et ils prirent Bethsamès, Aïalon, Gadéroth, Socho, Thamnan et Gamzo, avec leurs bourgades, et ils y habitèrent ;
Note II Par. 28,18 : De la plaine de la Séphélah. Voir Juges, note 15.5.
19 Car le Seigneur avait humilié Juda à cause d'Achaz, roi de Juda, parce qu'il avait eu le Seigneur en mépris.20 Le Seigneur amena aussi contre lui Thelgathphalnasar, roi des Assyriens, qui le renversa, et, personne ne résistant, le ruina.
Note II Par. 28,20 : Thelgathphalnasar, Téglathphalasar, roi d’Assyrie. Voir 4 Rois, 16, 7.
21 Achaz donc, ayant dépouillé la maison du Seigneur et la maison du roi et des princes, donna des présents au roi des Assyriens, et cependant cela ne lui servit de rien.
 
22 De plus, dans le temps même de ses angoisses, il augmenta son mépris pour le Seigneur : lui-même, de son propre mouvement, le roi Achaz23 Immola des victimes aux dieux de Damas, à ceux qui l'avaient frappé, et il dit : Les dieux des rois de Syrie leur donnent du secours; moi, je les apaiserai par mes hosties, et ils m'assisteront; tandis qu'ils m'ont été à ruine, à moi et à tout Israël.
Note II Par. 28,23 : Achaz dans son aveuglement s’imagina que les dieux de Damas étaient cause de ses premiers malheurs.
24 C'est pourquoi, tous les vases de la maison de Dieu pillés et brisés, Achaz ferma les portes du temple de Dieu, et il se fit des autels dans tous les coins de Jérusalem.25 Il construisit aussi des autels dans toutes les villes de Juda pour y brûler de l'encens, et il provoqua au courroux le Seigneur Dieu de ses pères.26 Mais le reste de ses actions et de toutes ses œuvres, des premières et des dernières, est écrit dans le Livre des rois de Juda et d'Israël.27 Et Achaz dormit avec ses pères, et il fut enseveli dans la cité de Jérusalem ; et on ne le mit pas dans les sépulcres des rois d'Israël. Et Ezéchias, son fils, régna en sa place.

Chapitre 29

 | 
 | 
Chap. : 
Ezéchias fait rouvrir et purifier le temple, et rétablir le culte du Seigneur.
1 Ézéchias commença donc à régner à l'âge de vingt-cinq ans, et il en régna vingt-neuf dans Jérusalem; le nom de sa mère était Abia, fille de Zacharie.
Note II Par. 29,1 : Voir 4 Rois, 18, 2.
2 Et il fit ce qui était agréable en la présence du Seigneur, selon tout ce qu'avait fait David son père.
 
3 C'est lui qui, au premier mois de la première année de son règne, ouvrit les battants des portes de la maison du Seigneur, et les rétablit ;4 Et il fit venir les prêtres et les Lévites, et les assembla sur la place orientale.5 Et il leur dit : Ecoutez-moi, Lévites; sanctifiez-vous, purifiez la maison du Seigneur Dieu de vos pères, et ôtez toute impureté du sanctuaire.6 Nos pères ont péché, et ils ont fait le mal en la présence du Seigneur notre Dieu, en l'abandonnant : ils ont détourné leurs faces du tabernacle du Seigneur, et ils ont montré le dos.7 Ils ont fermé les portes qui étaient dans le portique, et ont éteint les lampes ; ils n'ont pas brûlé d'encens, et n'ont pas offert d'holocaustes dans le sanctuaire au Dieu d'Israël.8 C'est pourquoi la fureur du Seigneur a été excitée contre Juda et Jérusalem ; il les a livrés à la commotion, à la mort et au sifflement, comme vous-mêmes le voyez de vos yeux.
Note II Par. 29,8 : Au sifflement ; c’est-à-dire à la dérision, au mépris.
9 Voilà que nos pères sont tombés sous le glaive, que nos fils, nos filles et nos femmes ont été emmenés captifs à cause de ce crime.10 Il me plaît donc maintenant que nous contractions alliance avec le Seigneur Dieu d'Israël, et il détournera de nous la fureur de sa colère.11 Mes enfants, ne soyez point négligents : le Seigneur vous a choisis pour vous tenir devant lui, le servir, l'adorer et brûler pour lui de l'encens.
 
12 Ainsi se levèrent les Lévites, Mahath, fils d'Amasaï, et Joël, fils d'Azarias, d'entre les descendants de Caath; mais d'entre les descendants de Mérari, Cis, fils d'Abdi, et Azarias, fils de Jalaléel; et d'entre les descendants de Gersom, Joab, fils de Zemma, et Eden, fils de Joab;13 Mais d'entre les descendants d'Elisaphan, Samri et Jahiel; comme aussi les descendants d'Asaph, Zacharie et Mathanie ;14 Et d'entre les descendants d'Héman, Jahiel et Séméi ; mais aussi les descendants d'Idithun, Séméias et Oziel.15 Et ils assemblèrent leurs frères, puis ils se sanctifièrent et entrèrent, suivant l'ordre du roi et le commandement du Seigneur, pour purifier la maison de Dieu.16 Les prêtres aussi entrèrent dans le temple du Seigneur pour le sanctifier, et ils ôtèrent toute impureté qu'ils trouvèrent au dedans, dans le vestibule de la maison du Seigneur, et que les Lévites enlevèrent et emportèrent dans le torrent de Cédron.
Note II Par. 29,16 : Dans le torrent de Cédron, à l’est et au sud-est de Jérusalem.
17 Or ils commencèrent au premier jour du premier mois à purifier, et au huitième jour du même mois ils entrèrent dans le portique du temple du Seigneur : ils purifièrent le temple durant huit jours; et, au seizième jour du même mois, ils achevèrent ce qu'ils avaient commencé.
 
18 ils entrèrent aussi auprès du roi Ezéchias, et lui dirent : Nous avons sanctifié toute la maison du Seigneur, l'autel de l'holocauste, et ses vases, et même la table de proposition avec tous ses vases,
Note II Par. 29,18 : La table de proposition. Voir Nombres, 4, 7.
19 Et tous les meubles du temple, qu'avait souillés le roi Achaz, durant son règne, après qu'il eut prévariqué ; et voilà que tout a été posé devant l'autel du Seigneur.20 Et le roi Ezéchias, se levant au point du jour, réunit tous les princes de la ville, et monta à la maison du Seigneur;21 Et ils offrirent ensemble sept taureaux et sept béliers, sept agneaux et sept boucs, pour le péché, pour le royaume, pour le sanctuaire, pour Juda, et il dit aux prêtres descendants d'Aaron d'offrir ces victimes sur l'autel du Seigneur.22 Ils tuèrent donc les taureaux, et les prêtres prirent le sang et le répandirent sur l'autel; ils tuèrent aussi les béliers, et ils en répandirent le sang sur l'autel; ils immolèrent aussi les agneaux, et ils répandirent sur l'autel le sang.23 Ils firent avancer les boucs pour le péché, devant le roi et toute la multitude, et ils posèrent leurs mains sur eux ;24 Et les prêtres les immolèrent, et en répandirent le sang devant l'autel pour l'expiation de tout Israël; car c'est pour tout Israël que le roi avait commandé que l'holocauste se fît, et pour le péché.25 Il établit aussi les Lévites dans la maison du Seigneur, avec des cymbales, des psaltérions et des harpes, selon les prescriptions du roi David, de Gad, le Voyant, et de Nathan, le prophète; attendu que c'était un ordre du Seigneur par l'entremise de ses prophètes.26 Ainsi les Lévites s'y trouvèrent, tenant les instruments de David, et les prêtres les trompettes.
Note II Par. 29,26 : Les instruments de David, c’est-à-dire que David avait fait faire.
27 Et Ezéchias commanda qu'on offrît les holocaustes sur l'autel; et, lorsque l'on offrait les holocaustes, ils commencèrent à chanter des louanges au Seigneur, à sonner des trompettes, et à faire retentir divers instruments que David, roi d'Israël, avait préparés.28 Or, toute la multitude adorant le Seigneur, les chantres et ceux qui tenaient les trompettes étaient à leur devoir, jusqu'à ce que l'holocauste fût achevé.29 Et lorsque l'oblation fut finie, le roi s'inclina, et tous ceux qui étaient avec lui, et ils adorèrent.30 Et Ezéchias et les princes ordonnèrent aux Lévites de louer le Seigneur avec les paroles de David et d'Asaph, le Voyant; et ils le louèrent avec une grande joie, et, le genou courbé, ils adorèrent.
 
31 Mais Ezéchias ajouta encore ceci : Vous avez rempli vos mains pour le Seigneur ; approchez, et offrez des victimes et des louanges dans la maison du Seigneur. Toute la multitude offrit donc des hosties, des louanges et des holocaustes avec un cœur dévoué.32 Quant au nombre des holocaustes qu'offrit la multitude, ce furent soixante-dix taureaux, cent béliers, et deux cents agneaux.33 Et ils consacrèrent au Seigneur six cents bœufs et trois mille moutons.34 Or les prêtres étaient en petit nombre, et ils ne pouvaient suffire à enlever la peau des holocaustes : c'est pourquoi les Lévites, leurs frères, les aidèrent jusqu'à ce que l'ouvrage fût achevé et que les prêtres fussent sanctifiés; car les Lévites sont sanctifiés avec un rit plus facile que les prêtres.
Note II Par. 29,34 : La peau des holocaustes ; ellipse pour la peau des victimes destinées aux holocaustes.
35 On offrit donc un très grand nombre d'holocaustes, les graisses des hosties pacifiques, et les libations des holocaustes, et l'on rétablit entièrement le culte de la maison du Seigneur.
 
36 Et Ezéchias se livra à l'allégresse, ainsi que tout le peuple, de ce que le service du Seigneur était entièrement rétabli; car il avait plu que cela se fît soudainement.
Note II Par. 29,36 : De ce que, etc. ; l’hébreu porte simplement : De ce que le Seigneur avait préparé pour le peuple ; car la chose avait eu lieu en un instant. Ainsi Ezéchias et le peuple se réjouirent de ce que le Seigneur avait si promptement rétabli son culte, et disposé les esprits de manière à les faire passer tout d’un coup de l’adoration des idoles à celle du vrai Dieu.

Chapitre 30

 | 
 | 
Chap. : 
Ezéchias invite Israël et Juda à venir à Jérusalem pour célébrer la Pâque.
On la célèbre avec solennité.
1 Ezéchias envoya aussi vers tout Israël et Juda, et il écrivit des lettres à Ephraïm et à Manassé, afin de les inviter à venir à la maison du Seigneur à Jérusalem, pour faire la Pâque du Seigneur, Dieu d'Israël.
Note II Par. 30,1 : A Ephraïm et à Manassé, c’est-à-dire aux habitants du royaume d’Israël qui n’avaient pas été emmenés en captivité par le roi d’Assyrie.
2 Un conseil du roi, des princes et de toute l'assemblée du peuple ayant donc été tenu à Jérusalem, ils décidèrent qu'ils feraient la Pâque au second mois;3 Car ils n'avaient pu la faire en son temps, parce que les prêtres qui pouvaient exercer n'avaient pas été sanctifiés, et que le peuple ne s'était pas encore assemblé à Jérusalem.4 La chose plut au roi et à toute la multitude.5 Et ils décidèrent qu'ils enverraient des messagers dans tout Israël, de Bersabée jusqu'à Dan, pour qu'on vînt faire la Pâque du Seigneur Dieu d'Israël dans Jérusalem; car beaucoup ne l'avaient pas faite, comme il est prescrit.
Note II Par. 30,5 : De Bersabée jusqu’à Dan. Voir Juges, note 20.1.
 
6 Les messagers partirent donc avec les lettres par le commandement du roi et des princes, et ils passèrent dans tout Israël et Juda, publiant suivant ce que le roi avait commandé : Enfants d'Israël, revenez au Seigneur Dieu d'Abraham, d'Isaac et d'Israël, et il reviendra aux restes qui ont échappé à la main du roi des Assyriens.7 Ne soyez pas comme vos pères et vos frères, qui se sont retirés du Seigneur Dieu de leurs pères, qui les a livrés à la mort, comme vous-mêmes le voyez.8 N'endurcissez pas vos cœurs comme vos pères ; donnez les mains au Seigneur, et venez à son sanctuaire qu'il a sanctifié pour jamais : servez le Seigneur Dieu de vos pères, et la colère de sa fureur se détournera de vous.9 Car, si vous revenez au Seigneur, vos frères et vos fils trouveront miséricorde devant les maîtres qui les ont emmenés captifs, et ils reviendront en cette terre ; car il est clément et miséricordieux, le Seigneur votre Dieu, et il ne détournera point sa face de vous, si vous revenez à lui.
 
10 Ainsi les courriers allaient rapidement de ville en ville dans toute la terre d'Ephraïm et de Manassé , jusqu'à Zabulon, ces peuples les raillant et les insultant.11 Cependant quelques hommes d'Azer, de Manassé et de Zabulon, acquiesçant au conseil donné, vinrent à Jérusalem.12 Quant à Juda, la main du Seigneur y fut de manière à leur donner un seul cœur, pour qu'ils fissent, selon le commandement du roi et des princes, la parole du Seigneur.
 
13 Beaucoup de peuples donc s'assemblèrent à Jérusalem, pour faire la solennité des azymes, au second mois.14 Et, se levant, ils détruisirent les autels qui étaient à Jérusalem, et mettant en pièces toutes les choses dans lesquelles on brûlait de l'encens aux idoles, ils les jetèrent dans le torrent de Cédron.15 Ils immolèrent donc la Pâque le quatorzième jour du second mois. De plus les prêtres et les Lévites, enfin sanctifiés, offrirent des holocaustes dans la maison du Seigneur.16 Et ils se tinrent en leur rang, selon les prescriptions et la loi de Moïse, l'homme de Dieu ; mais les prêtres recevaient le sang qui devait être répandu, des mains des Lévites,17 Parce qu'une foule nombreuse n'était pas sanctifiée; et c'est pour cela que les Lévites immolèrent la Pâque pour ceux qui ne s'étaient pas empressés de se sanctifier au Seigneur.18 Comme aussi une grande partie du peuple d'Ephraïm, de Manassé, d'Issachar de Zabulon, qui n'avait pas été sanctifiée, mangea la Pâque, non suivant ce qui est écrit; et Ezéchias pria pour eux, disant : Le Seigneur, qui est bon, se montrera propice19 A tous ceux qui en tout leur cœur cherchent le Seigneur Dieu de leurs pères, et il ne leur imputera point de n'être pas sanctifiés.20 Le Seigneur l'exauça, et s'apaisa pour le peuple.
 
21 Et les enfants d'Israël qui se trouvèrent à Jérusalem firent la solennité des azymes durant sept jours, dans une grande joie, louant le Seigneur chaque jour aussi bien que les Lévites et les prêtres, sur les instruments qui répondaient à leur fonction.22 Et Ezéchias parla au cœur de tous les Lévites qui avaient une intelligence parfaite de ce qui regarde le Seigneur; et ils mangèrent, durant les sept jours de la solennité, immolant des victimes de sacrifices pacifiques, et louant le Seigneur Dieu de leurs pères.
 
23 Et il plut à toute la multitude de célébrer encore sept autres, jours, ce qu'ils firent aussi avec une grande joie;24 Car Ezéchias, roi de Juda, avait donné à la multitude mille taureaux et sept mille brebis : et les princes avaient donné au peuple mille taureaux et dix mille brebis. Ainsi une très grande multitude de prêtres se purifia.25 Et tout le peuple de Juda fut comblé de joie, tant les prêtres et les Lévites, que toute la foule qui était venue d'Israël, les prosélytes mêmes de la terre d'Israël, et ceux qui habitaient en Juda.26 Et il se fit une grande solennité à Jérusalem, telle qu'il n'y en avait pas eu dans cette ville depuis les jours de Salomon, fils de David, roi d'Israël.27 Or les prêtres et les Lévites se levèrent pour bénir le peuple ; et leur voix fut exaucée, et leur prière parvint jusqu'à la demeure sainte du ciel.
Note II Par. 30,27 : La formule de bénédiction se trouve à Nombres, 6, 24. ― Il ne paraît pas par ce passage que les Lévites eussent le droit de bénir le peuple. Si on les confond ici avec les prêtres qui bénissaient, c’est, sans doute, parce qu’ils priaient avec eux, ou bien parce qu’ils joignaient à la voix des prêtres leurs acclamations ou le son de leurs instruments.

Chapitre 31

 | 
 | 
Chap. : 
Les Israélites brisent les idoles et renversent leurs autels.
Offrandes des prémices et des dîmes.
Règlement pour le ministère des prêtres et des Lévites.
1 Lorsque ces choses eurent été faites selon les rites, tous ceux d'Israël qui se trouvèrent dans les villes de Juda sortirent et brisèrent tous les simulacres ; ils coupèrent les bois sacrés, démolirent les hauts lieux, et détruisirent les autels, non seulement dans tout Juda et Benjamin, mais aussi dans Ephraïm et dans Manassé, jusqu'à ce qu'ils eussent tout renversé, et tous les enfants d'Israël retournèrent dans leurs possessions et dans leurs villes.
Note II Par. 31,1 : Ils coupèrent les bois sacrés, les symboles de la déesse Astarté.
2 Or Ezéchias établit les classes sacerdotales et Lévitiques selon leurs divisions, chacun dans son office propre, et cela, tant parmi les prêtres que parmi les Lévites, pour offrir des holocaustes et des sacrifices pacifiques, afin d'exercer leur ministère, de louer Dieu et de chanter aux portes du camp du Seigneur.3 Quant à la part du roi, c'était de son propre bien qu'on offrait toujours l'holocauste le matin et le soir comme aussi aux jours du sabbat, aux calendes et à toutes les autres solennités, ainsi qu'il est écrit dans la loi de Moïse.4 Il ordonna aussi au peuple qui habitait à Jérusalem de donner des parts aux prêtres et aux Lévites, afin qu'ils pussent vaquer à la loi du Seigneur.5 Ce qui ayant retenti aux oreilles de la multitude, les enfants d'Israël offrirent un très grand nombre de prémices en blé, en vin, en huile et même en miel; ils offrirent encore la dîme de tout ce que produit la terre.6 De même aussi les enfants d'Israël et de Juda qui habitaient dans les villes de Juda offrirent des dîmes de bœufs et de brebis, et des dîmes de choses sanctifiées qu'ils avaient vouées au Seigneur leur Dieu; et, portant toutes ces choses, ils en firent un très grand nombre de monceaux.7 C'est au troisième mois qu'ils commencèrent à faire ces monceaux, et au septième mois qu'ils les achevèrent.
Note II Par. 31,7 : Ils commencèrent, etc. ; littéralement ils jetèrent les fondements. L’hébreu contient aussi cette image.
8 Et lorsque le roi et les princes de sa cour furent entrés, ils virent les monceaux, et bénirent le Seigneur et le peuple d'Israël.9 Alors Ezéchias demanda aux prêtres et aux Lévites pourquoi ces monceaux étaient ainsi déposés.10 Le premier prêtre, Azarias qui était de la race de Sadoc, répondit : Depuis que l'on a commencé à offrir ces prémices dans la maison du Seigneur, nous en avons mangé, et nous nous en sommes rassasiés ; mais il en est resté beaucoup, parce que le Seigneur a béni son peuple; et cette abondance que vous voyez sont les restes.
 
11 Ezéchias ordonna donc que l'on préparât des greniers dans la maison du Seigneur. Lorsqu'on l'eut fait,12 On y porta fidèlement tant les prémices que les dîmes et tout ce qu'on avait voué ; et Chonénias, le Lévite, y fut préposé, ainsi que Séméi, son frère, en second.13 Après lequel Jahiel, Azarias, Nahath, Asaël, Jérimoth, Jozabad, Eliel, Jesmachias, Mahath et Banaïas, furent aussi préposés sous la main de Chonénias et de Séméi, son frère, par l'ordre du roi Ezéchias, et d'Azarias, le pontife de la maison de Dieu, auxquels tout appartenait.14 Or Coré, le Lévite, fils de Jemna, portier à la porte orientale, était préposé sur ce qu'on offrait spontanément au Seigneur, et sur les prémices, et les autres choses consacrées dans le Saint des saints.15 Sous sa direction étaient Eden, Benjamin, Jésué, Séméias, Amarias aussi et Séchénias, dans les villes des prêtres, pour distribuer fidèlement des parts à leurs frères, aux petits et aux grands;16 Et, outre les enfants mâles, depuis trois ans et au-dessus, à tous ceux qui entraient dans le temple du Seigneur; et tout ce qui chaque jour était nécessaire dans le ministère et dans les divers offices, selon leurs divisions;17 C'est aux prêtres selon leurs familles, aux Lévites, depuis vingt ans et au-dessus, par troupes et selon leurs rangs et leurs classes ;18 Et à toute la multitude, tant aux femmes qu'à leurs enfants de l'un et de l'autre sexe, qu'on donnait des vivres sur les choses qui avaient été consacrées.19 Et il y avait même d'entre les descendants d'Aaron des hommes établis dans la campagne et dans les faubourgs de chaque ville, pour distribuer des parts à tous les mâles de la race des prêtres et des Lévites.
 
20 Ezéchias fit donc tout ce que nous avons dit dans tout Juda, et il accomplit ce qui est bon et droit et vrai devant le Seigneur son Dieu,21 Dans tout ce qui concerne le service de la maison du Seigneur, selon la loi et les cérémonies, voulant chercher son Dieu de tout son cœur; et il le fit, et il prospéra.

Chapitre 32

 | 
 | 
Chap. : 
Sennachérib s’avance contre Jérusalem.
Ezéchias exhorte son peuple.
Blasphèmes de Sennachérib.
Un ange extermine son armée.
Gloire d’Ezéchias et sa mort.
Manassé lui succède.
1 Après ces choses si fidèlement exécutées, Sennachérib, roi des Assyriens, vint et entra dans Juda ; il assiégea les villes fortifiées, voulant les prendre.
Note II Par. 32,1 : Voir Ecclésiastique, 48, 20 ; Isaïe, 36, 1. ― Sennachérib, roi d’Assyrie. Voir 4 Rois, 18, 13.
2 Lorsqu'Ezéchias eut vu cela, savoir que Sennachérib était venu, et que tout l'effort de la guerre était tourné contre Jérusalem,3 Il tint conseil avec les princes et les hommes les plus braves, pour boucher les sources des fontaines qui étaient hors de la ville : l'avis de tous l'ayant décidé,4 Il assembla une très grande multitude, et il boucha toutes les sources, et le ruisseau qui coulait au milieu du pays, disant : C'est de peur que les rois des Assyriens ne viennent, et ne trouvent une abondance d'eau.
Note II Par. 32,4 : Que les rois, etc. ; c’est-à-dire que si le roi des Assyriens viennent, ils ne trouvent pas, etc. ― Il boucha toutes les sources. Voir plus bas, verset 30.
5 Il bâtit aussi avec grand soin tout le mur qui avait été ruiné, et il construisit les tours au dessus, et en dehors de l'autre mur; il restaura Mello dans la cité de David, et il fit des armes de tout genre et des boucliers;
Note II Par. 32,5 : Il bâtit, pour il rebâtit. Voir 3 Rois, 12, 25. ― Mello, voir 2 Rois, 5, 9.
6 Et il établit ensuite des chefs de combattants dans l'armée; puis il les convoqua sur la place de la porte de la cité, et il parla à leur cœur, disant :7 Agissez courageusement, et fortifiez-vous : ne craignez point, et ne redoutez point le roi des Assyriens, ni toute cette multitude qui est avec lui; car il y a un plus grand nombre avec nous qu'avec lui.8 Car avec lui est un bras de chair; avec nous le Seigneur notre Dieu, qui est notre aide et combat pour nous. Et le peuple fut fortifié par ces paroles d'Ezéchias, roi de Juda.
 
9 Après que ces choses se furent passées, Sennachérib, roi des Assyriens, envoya ses serviteurs à Jérusalem (car lui-même assiégeait Lachis avec toute son armée) vers Ezéchias, roi de Juda, et vers tout le peuple qui était dans la ville, disant :
Note II Par. 32,9 : Lachis, ville de la tribu de Juda, sur la route d’Hébron à Gaza. Sennachérib s’était fait représenter dans un bas-relief de son palais de Ninive recevant les tribus de Lachis, après la prise de cette place.
10 Voici ce que dit Sennachérib, roi des Assyriens : En qui avez-vous confiance, pour demeurer ainsi assiégés dans Jérusalem?11 Est-ce qu'Ézéchias ne vous trompe pas pour vous livrer à la mort par la faim et la soif, vous assurant que le Seigneur votre Dieu vous délivrera de la main du roi des Assyriens?12 N'est-ce pas cet Ezéchias qui a détruit ses hauts lieux et ses autels, et qui a ordonné à Juda et à Jérusalem, disant : C'est devant un seul autel que vous adorerez, et c'est sur cet autel que vous brûlerez de l'encens?13 Est-ce que vous ignorez ce que j'ai fait, moi et mes pères, à tous les peuples de la terre? Est-ce que les dieux des nations et de toute la terre ont été assez forts pour délivrer leur pays de ma main?14 Quel est celui de tous les dieux des nations que mes pères ont ravagées, qui ait pu délivrer son peuple de ma main, pour que même votre Dieu puisse vous délivrer de ma main ?15 Qu'Ézéchias ne vous trompe donc point, et que par une vaine persuasion il ne vous joue point : ne le croyez pas. Car si aucun dieu de toutes les nations et de tous les royaumes n'a pu délivrer son peuple de ma main ni de celle de mes pères, conséquemment même votre Dieu ne pourra pas vous délivrer de ma main.
 
16 Mais les serviteurs de Sennachérib dirent encore beaucoup d'autres choses contre le Seigneur Dieu et contre Ezéchias, son serviteur.17 Il écrivit aussi des lettres pleines de blasphèmes contre le Seigneur Dieu d'Israël, et il dit contre lui : Comme les dieux des autres nations n'ont pu délivrer leur peuple de ma main, ainsi même le Dieu d'Ezéchias ne pourra pas délivrer son peuple de cette main.18 De plus, d'une voix forte et en langue judaïque, il criait contre le peuple qui était sur les murs de Jérusalem, pour l'épouvanter et prendre la ville.19 Ainsi il parla contre le Dieu de Jérusalem comme contre les dieux des peuples de la terre, ouvrages des mains des hommes.
 
20 Le roi Ezéchias donc, et Isaïe, le prophète, fils d'Amos, prièrent en opposition à ce blasphème, et poussèrent des cris jusqu'au ciel.21 Et le Seigneur envoya un ange qui frappa tout homme vigoureux, guerrier et le prince de l'armée du roi des Assyriens; et Sennachérib retourna avec ignominie en son pays. Or, lorsqu'il fut entré dans la maison de son dieu, ses fils, qui étaient sortis de ses entrailles, le tuèrent par le glaive.
Note II Par. 32,21 : Voir Tobie, 1, 21.
22 Le Seigneur sauva ainsi Ezéchias et les habitants de Jérusalem de la main de Sennachérib, roi des Assyriens, et de la main de tous, et il leur donna le repos alentour.23 Beaucoup même portaient des hosties et des sacrifices au Seigneur à Jérusalem, et des présents à Ezéchias, roi de Juda, qui a été exalté après cela devant toutes les nations.
Note II Par. 32,23 : Des hosties et des sacrifices ; pour des hosties de sacrifices, destinées aux sacrifices ; figure grammaticale usitée dans la Bible.
 
24 En ces jours-là, Ezéchias fut malade jusqu'à la mort, et il pria le Seigneur, et le Seigneur l'exauça, et il lui en donna un signe.
Note II Par. 32,24 : Voir 4 Rois, 20, 1 ; Isaïe, 38, 1. ― Voir, sur la maladie et la guérison miraculeuse d’Ezéchias, 4 Rois, chapitre 20.
25 Mais Ezéchias ne rendit pas à Dieu selon les biens qu'il avait reçus, parce que son cœur s'éleva, et la colère du Seigneur s'alluma contre lui, contre Juda et contre Jérusalem.26 Mais ensuite il s'humilia autant lui-même que les habitants de Jérusalem, de ce que son cœur s'était exalté : et c'est pourquoi la colère du Seigneur ne vint point sur eux dans les jours d'Ezéchias.
 
27 Or Ezéchias fut riche et très illustre; il s'amassa beaucoup de trésors d'argent, d'or, de pierres précieuses, d'aromates, d'armes de tout genre, et de vases de grand prix.28 Il avait aussi des magasins de blé, devin et d'huile, des écuries pour toute sorte de gros bétail, et des parcs pour des troupeaux.29 Et il bâtit des villes pour lui ; car il avait des troupeaux de brebis et de gros bétail innombrables, parce que le Seigneur lui avait donné des biens en très grande abondance.30 C'est ce même Ezéchias qui boucha la fontaine supérieure des eaux de Gihon, et les détourna sous terre vers l'occident de la ville de David; en toutes ses œuvres il fit heureusement ce qu'il voulut.
Note II Par. 32,30 : Qui boucha la fontaine, etc. Ces mots semblent mentionner le percement du canal souterrain taillé dans le roc qu’on a découvert ces dernières années et qui conduit les eaux de la Fontaine appelée aujourd’hui de la Vierge, au sud-est de Jérusalem, dans la piscine de Siloé. Voir Jean, note 9.7
31 Cependant dans le message des princes de Babylone qui avaient été envoyés vers lui pour s'informer du prodige qui était arrivé sur la terre. Dieu l'abandonna pour le tenter et pour faire connaître tout ce qui était en son cœur.
Note II Par. 32,31 : Du prodige, etc. Voir 4 Rois, 20, 8-11.
 
32 Mais le reste des actions d'Ezéchias et de ses miséricordes est écrit dans la vision d'Isaïe, le prophète, fils d'Amos, et dans le Livre des rois de Juda et d'Israël.33 Ezéchias dormit avec ses pères, et on l'ensevelit au dessus du sépulcre des fils de David : tout Juda célébra ses funérailles, et tous les habitants de Jérusalem ; et Manassé son fils régna en sa place.

Chapitre 33

 | 
 | 
Chap. : 
Impiété de Manassé, sa captivité, son repentir, son retour à Jérusalem, sa mort.
Amon lui succède.
Impiété de ce prince ; il est mis à mort, et Josias règne à sa place.
1 Manassé avait douze ans quand il commença à régner, et il régna cinquante-cinq ans à Jérusalem.
Note II Par. 33,1 : Voir 4 Rois, 21, 1.
2 Or il fit le mal devant le Seigneur, suivant les abominations des nations que le Seigneur avait détruites devant les enfants d'Israël.3 Et il en revint à restaurer les hauts lieux qu'avait démolis Ezéchias, son père ; il construisit des autels aux Baalim, il fit des bois sacrés, et il adora toute la milice du ciel, et la servit.
Note II Par. 33,3 : Baalim. Voir Juges, 2, 11. ― Des bois sacrés, des aschéra, des symboles du culte de la déesse Astarté.
4 Il bâtit aussi des autels dans la maison du Seigneur, de laquelle le Seigneur avait dit : C'est dans Jérusalem que sera mon nom éternellement.
Note II Par. 33,4 : Voir 2 Rois, 7, 10. ― Le nom de Dieu se prend souvent pour la majesté divine, Dieu lui-même.
5 Or il les bâtit à toute l'armée du ciel, dans les deux parvis du temple du Seigneur.6 Et il fit passer ses fils par le feu dans la vallée de Bénennom : il observait les songes, il suivait les augures, il s'adonnait à l'art magique, il avait avec lui des magiciens et des enchanteurs, et il commit de grand maux devant le Seigneur, jusqu'à l'irriter.
Note II Par. 33,6 : Dans la vallée de Bénennom, appelée aussi Géennom, Ghé-ben-Hinnomon, vallée des fils d’Hennom, située au sud-ouest et au sud de Jérusalem, laquelle, par sa profondeur et son escarpement, rend la ville imprenable de ce côté. Elle sépare le mont Sion du mont du Mauvais Conseil.
7 Il mit aussi une image taillée au ciseau et une statue de fonte dans la maison du Seigneur, de laquelle Dieu avait dit à David et à Salomon, son fils : C'est dans cette maison et dans Jérusalem, que j'ai choisie d'entre toutes les tribus d'Israël, que j'établirai mon nom pour jamais.
Note II Par. 33,7 : Voir 3 Rois, 8, 18.
8 Et je ne ferai pas mouvoir le pied d'Israël de la terre que j'ai livrée à leurs pères, pourvu seulement qu'ils aient soin d'accomplir ce que je leur ai ordonné, toute la loi, les cérémonies et les ordonnances, que je leur ai données par l'entremise de Moïse.9 Manassé séduisit donc Juda et les habitants de Jérusalem, en sorte qu'ils firent plus de mal que toutes les autres nations que le Seigneur avait exterminées de la face des enfants d'Israël.10 Et Dieu lui parla, à lui et à son peuple, et ils ne voulurent point faire attention.
 
11 C'est pourquoi Dieu amena sur eux les princes de l'armée du roi des Assyriens ; ils prirent donc Manassé, et après l'avoir lié de chaînes et lui avoir mis des entraves, ils l'emmenèrent à Babylone.
Note II Par. 33,11 : Les princes de l’armée et du roi des Assyriens, le roi de Ninive Assurbanipal, fils d’Asaraddon et petit-fils de Sennachérib. Il monta sur le trône en 668 avant Jésus-Christ, et mourut vers l’an 626. Il fit conduite Manassé à Babylone, parce qu’il en était aussi roi et y avait réprimé la révolte d’un de ses frères qu’il en avait établi gouverneur.
12 Lorsque Manassé se trouva dans cette détresse, il pria le Seigneur son Dieu, et fit beaucoup pénitence devant le Dieu de ses pères.13 Et il l'implora, et le supplia avec instance; et le Seigneur exauça sa prière, et le ramena à Jérusalem dans son royaume; et Manassé reconnut que le Seigneur était le vrai Dieu.
 
14 Après cela, il bâtit un mur hors de la cité de David, à l'occident de Gihon, dans la vallée, depuis l'entrée de la porte des Poissons, à travers l'enceinte, jusqu'à Ophel, et il l'éleva très haut : il établit aussi des princes de l'armée dans toutes les villes de Juda fortifiées;
Note II Par. 33,14 : Gihon, au sud-est de Jérusalem. ― La porte des Poissons était à l’extrémité orientale du mur méridional de la ville.
15 Et il enleva les dieux étrangers et le simulacre de la maison du Seigneur, comme aussi les autels qu'il avait faits sur la montagne de la maison du Seigneur et dans Jérusalem, et il jeta tout hors de la ville.16 De plus il restaura l'autel du Seigneur, et il immola dessus des victimes et des hosties pacifiques et de louange; et il ordonna à Juda de servir le Seigneur Dieu d'Israël.
Note II Par. 33,16 : De louange ; c’est-à-dire d’action de grâces. Voir, pour la construction grammaticale, 2 Paralipomènes, 32, 23.
17 Cependant le peuple immolait encore sur les hauts lieux au Seigneur son Dieu.18 Mais le reste des faits de Manassé, sa supplication à son Dieu, et les paroles des Voyants qui lui parlaient au nom du Seigneur Dieu d'Israël, sont contenus dans le Livre des actions des rois d'Israël ;19 De plus, sa prière à Dieu, et la manière dont il fut exaucé, tous ses péchés, le mépris de Dieu, comme aussi les endroits dans lesquels il bâtit des hauts lieux, et fit des bois sacrés et des statues, avant qu'il fît pénitence, sont écrits parmi les paroles d'Hozaï.
Note II Par. 33,19 : Parmi les paroles, etc. ; dans le livre du prophète Hozaï. Au lieu d’Hozaï, le grec porte des Voyants ; le terme hébreu vient, en effet, du verbe voir et représente dans la forme grammaticale le participe présent avec une des terminaisons plurielles.
20 Manassé dormit donc avec ses pères, et on l'ensevelit dans sa maison; et son fils Amon régna en sa place.
 
21 Amon avait vingt-deux ans lorsqu'il commença à régner, et il régna deux ans dans Jérusalem.22 Et il fit le mal en la présence du Seigneur, comme avait fait Manassé son père, et il sacrifia à toutes les idoles que Manassé avait fabriquées, et il les servit.23 Et il ne révéra point la face du Seigneur, comme la révéra Manassé son père, et il commit des crimes beaucoup plus grands.24 Or ses serviteurs, ayant conspiré contre lui, le tuèrent dans sa maison.25 Mais le reste du peuple, après avoir taillé en pièces ceux qui avaient tué Amon, établit roi Josias, son fils, en sa place.

Chapitre 34

 | 
 | 
Chap. : 
Piété de Josias.
Il répare le temple, où on trouve le livre de la loi.
Il envoie consulter la prophétesse Olda.
Renouvellement de l’alliance avec le Seigneur.
1 Josias avait huit ans lorsqu'il commença à régner, et il régna trente et un ans à Jérusalem,
Note II Par. 34,1 : Voir 4 Rois, 22, 1.
2 Et il fit ce qui était droit en la présence du Seigneur, et il marcha dans les voies de David, son père, et il ne se détourna ni à droite ni à gauche.
 
3 Or, la huitième année de son règne, quoiqu'il fût encore un enfant, il commença à chercher le Dieu de son père David; et, la douzième année après qu'il eut commencé à régner, il purifia Juda et Jérusalem des hauts lieux, des bois sacrés, des simulacres et des images taillées au ciseau.4 Et on détruisit devant lui les autels des Baalim, et quant aux simulacres qui avaient été posés dessus, on les démolit; les bois sacrés aussi, et les images taillées au ciseau, il les coupa, et les mit en pièces, puis il en dispersa les débris sur les tombeaux de ceux qui avaient accoutumé de leur immoler des victimes.5 Outre cela, il brûla les os des prêtres sur les autels des idoles, et il purifia Juda et Jérusalem.6 Mais de plus, dans les villes de Manassé, d'Ephraïm et de Siméon, jusqu'à Nephthali, il renversa tout.
Note II Par. 34,6 : Tout ce qui avait rapport au culte des idoles.
7 Et lorsqu'il eut détruit les autels et les bois sacrés, brisé en morceaux les images taillées au ciseau, et démoli tous les temples dans toute la terre d'Israël, il revint à Jérusalem.
 
8 Ainsi, l'an dix-huit de son règne, la terre ayant été déjà purifiée, et le temple du Seigneur, il envoya Saphan, fils d'Esélie, et Maasias, prince de la ville, et Joha, fils de Joachaz, qui tenait les registres, pour réparer la maison du Seigneur son Dieu;9 Lesquels vinrent vers Helcias, le grand prêtre, et ayant reçu de lui l'argent qui avait été porté en la maison du Seigneur, et que les Lévites et les portiers avaient recueilli de Manassé et d'Ephraïm, de tous les restes d'Israël, de tout Juda aussi et de Benjamin, et des habitants de Jérusalem,10 Ils le remirent entre les mains de ceux qui présidaient aux ouvriers dans la maison du Seigneur, pour restaurer le temple et réparer toutes les ruines.11 Mais ceux-ci le donnèrent aux ouvriers et aux tailleurs de pierres, afin qu'ils en achetassent des pierres des carrières, et des bois pour les assemblages de l'édifice et pour la charpente des maisons qu'avaient détruites les rois de Juda.12 Et ils faisaient fidèlement toutes ces choses. Or étaient préposés à ceux qui travaillaient, Jahath et Abdias, d'entre les fils de Mérari ; Zacharie et Mosollam, d'entre les fils de Caath, qui pressaient l'ouvrage ; tous Lévites sachant jouer des instruments.13 Mais au-dessus de ceux qui portaient les fardeaux pour divers' usages, étaient des scribes et des maîtres portiers d'entre les Lévites.
 
14 Or, comme l'on transférait l'argent qui avait été déposé dans le temple du Seigneur, Helcias, le prêtre, trouva le livre de la loi du Seigneur, écrit de la main de Moïse.
Note II Par. 34,14 : Ecrit de la main, etc. Comparer à 4 Rois, 22, 8. Selon d’autres : donnée (la loi) par la main, etc.
15 Et il dit à Saphan, le scribe : J'ai trouvé le livre de la loi dans la maison du Seigneur, et il le lui remit.16 Et Saphan porta le volume au roi, et il lui annonça, disant : Tout ce que vous avez mis en la main de vos serviteurs, le voilà qui s'accomplit.
Note II Par. 34,16 : Tout ce que vous avez mis, etc. ; hébraïsme, pour tout ce que vous avez commandé.
17 Pour l'argent qui a été trouvé dans la maison du Seigneur, ils l'ont fondu ; puis il a été donné aux préposés des ouvriers et de ceux qui font les divers ouvrages.18 Outre cela Helcias, le prêtre, m'a remis ce livre. Lorsqu'il l'eut lu, le roi présent,
 
19 Et lorsque le roi eut entendu les paroles de la loi, il déchira ses vêtements ;20 Et il ordonna à Helcias, à Ahicam, fils de Saphan, à Abdon, fils de Micha, à Saphan, le scribe, et à Asaas, serviteur du roi, disant:21 Allez, et priez le Seigneur pour moi et pour les restes d'Israël et de Juda, au sujet de toutes les paroles de ce livre qui a été trouvé; car la colère du Seigneur s'est épanchée sur nous, parce que nos pères n'ont point écouté les paroles du Seigneur, afin d'accomplir tout ce qui a été écrit dans ce volume.
 
22 Helcias donc s'en alla, et en même temps ceux qui avaient été envoyés par le roi vers Olda, la prophétesse, femme de Sellum, fils de Thécuath, fils de Hasra, le gardien des vêtements, laquelle demeurait à Jérusalem, dans la Seconde; et ils lui dirent les paroles rapportées plus haut.
Note II Par. 34,22 : Dans la Seconde. Voir 4 Rois, 22, 14.
23 Olda leur répondit : Voici ce que dit le Seigneur Dieu d'Israël : Dites à l'homme qui vous a envoyés vers moi :24 Le Seigneur dit ceci : Voilà que moi j'amènerai sur ce lieu et sur ses habitants des maux, et toutes les malédictions qui sont écrites dans ce livre qu'on a lu devant le roi de Juda;25 Parce qu'ils m'ont abandonné, et qu'ils ont sacrifié à des dieux étrangers, pour me provoquer au courroux par toutes les œuvres de leurs mains, c'est pourquoi mon courroux s'épanchera sur ce lieu, et il ne s'apaisera point.26 Quant au roi de Juda qui vous a envoyés pour implorer le Seigneur, vous lui direz : Voici ce que dit le Seigneur Dieu d'Israël : Parce que tu as écouté les paroles de ce volume,27 Que ton cœur a été attendri, que tu t'es humilié en la présence de Dieu, au sujet de ce qui a été dit contre ce lieu et les habitants de Jérusalem, que tu as révéré ma face, déchiré tes vêtements, et pleuré devant moi, moi aussi je t'ai exaucé, dit le Seigneur.28 Car bientôt je te réunirai à tes pères, et tu seras porté dans ta sépulture en paix, et tes yeux ne verront pas tout le mal que je vais amener sur cette ville et sur ses habitants. C'est pourquoi ils rapportèrent au roi tout ce qu'elle avait dit.
Note II Par. 34,28 : Voir 4 Rois, 23, 1.
 
29 Or le roi, tous les anciens de Juda et de Jérusalem convoqués,30 Monta à la maison du Seigneur, et aussi tous les hommes de Juda et les habitants de Jérusalem, les prêtres et les Lévites, et tout le peuple, depuis le plus petit jusqu'au plus grand; lesquels écoutant dans la maison du Seigneur, le roi lut toutes les paroles du volume;31 Et, se tenant debout sur son tribunal, il fit l'alliance devant le Seigneur, afin qu'il marchât après lui, qu'il gardât ses préceptes, ses lois et ses ordonnances en tout son cœur et en toute son âme, et qu'il fît tout ce qui était écrit dans ce volume qu*il avait lu.
Note II Par. 34,31 : Son tribunal ; probablement l’estrade que Salomon avait fait mettre dans le Temple. Voir 2 Paralipomènes, 6, 13.
32 Il adjura aussi à ce sujet tous ceux qui s'étaient trouvés dans Jérusalem et Benjamin: et les habitants de Jérusalem firent selon l'alliance du Seigneur Dieu de leurs pères.33 Josias enleva donc toutes les abominations de toutes les contrées des enfants d'Israël, et il fit que tous ceux qui restaient encore en Israël servirent le Seigneur leur Dieu. Ainsi, durant tous ses jours, ils ne se séparèrent point du Seigneur Dieu de leurs pères.

Chapitre 35

 | 
 | 
Chap. : 
Pâque célébrée à Jérusalem sous Josias.
Ce prince attaque le roi d’Egypte et est tué dans le combat.
1 Josias fit ensuite à Jérusalem la Pâque du Seigneur, laquelle fut immolée le quatorzième jour du premier mois;
Note II Par. 35,1 : Voir 4 Rois, 23, 21.
2 Et il établit les prêtres en leurs fonctions, et les exhorta à servir dans la maison du Seigneur.3 Aux Lévites aussi, par l'enseignement desquels tout Israël était sanctifié au Seigneur, il dit : Mettez l'arche dans le sanctuaire du temple qu'a bâti Salomon, fils de David, roi d'Israël, car vous ne la porterez plus du tout; mais maintenant, servez le Seigneur votre Dieu et son peuple Israël.4 Préparez-vous donc dans vos maisons et vos familles, selon la distribution de chacun de vous, ainsi que l'a ordonné David, roi d'Israël, et que l'a écrit Salomon, son fils.5 Et servez dans le sanctuaire, selon les familles et les classes lévitiques;6 Et, sanctifiés, immolez la Pâque ; et préparez vos frères aussi, afin qu'ils puissent faire selon les paroles qu'a dites le Seigneur par l'entremise de Moïse.
 
7 Outre cela Josias donna à tout le peuple qui s'était trouvé là à la solennité de la Pâque, des agneaux et des chevreaux de ses troupeaux, trente mille têtes du reste de son bétail, et trois mille bœufs: c'était du bien entièrement du roi.8 Ses officiers aussi offrirent ce qu'ils avaient spontanément voué, tant au peuple qu'aux prêtres et aux Lévites. Or Helcias, Zacharie et Jahiel, princes de la maison du Seigneur, donnèrent aux prêtres, pour faire la Pâque, deux mille six cents têtes de menu bétail mêlé et trois cents bœufs.9 Mais Chonénias, Séméias, et même Nathanaël, ses frères, de plus Hasabias, Jéhiel et Jozabad, princes des Lévites, donnèrent aux autres Lévites, pour célébrer la Pâque, cinq mille têtes de menu bétail et cinq cents bœufs.
 
10 Le service fut donc préparé, et les prêtres se tinrent à leurs fonctions, et les Lévites aussi selon leurs classes, d'après l'ordre du roi.11 Ainsi la Pâque fut immolée ; les prêtres répandirent de leur propre main le sang, et les Lévites écorchèrent les holocaustes.12 Et ils les séparèrent pour les donner dans les maisons et dans les familles de chacun, et pour les offrir au Seigneur, comme il est écrit dans le livre de Moïse ; des bœufs aussi, ils firent pareillement.13 Et ils firent rôtir la Pâque sur le feu, d'après ce qui est écrit dans la loi ; mais les victimes pacifiques, ils les firent cuire dans les chaudières, dans les pots et dans les marmites, et les distribuèrent en hâte à tout le peuple ;14 Et ils en préparèrent ensuite pour eux et pour les prêtres : car les prêtres furent occupés jusqu'à la nuit à l'oblation des holocaustes et des graisses ; de là, les Lévites n'en préparèrent pour eux, et pour les prêtres, fils d'Aaron, que les derniers.15 Les chantres, fils d'Asaph, se tenaient aussi dans leur rang, d'après le commandement de David, d'Asaph, d'Héman et d'Iditun, prophètes du roi. Les portiers veillaient à chaque porte, de manière qu'ils ne s'écartaient pas un seul moment de leur ministère; c'est pour cela que les Lévites, leurs frères, leur préparèrent des aliments.
 
16 Tout le culte du Seigneur fut donc accompli selon les rites en ce jour-là, pour faire la Pâque, et pour offrir des holocaustes sur l'autel du Seigneur, d'après le commandement du roi Josias.17 Et les enfants d'Israël qui s'étaient trouvés là firent la Pâque en ce temps, et la solennité des azymes durant sept jours.18 Il n'y eut point de Pâque semblable à celle-ci en Israël, depuis les jours de Samuel le prophète; et même aucun de tous les rois d'Israël ne fit la Pâque comme Josias pour les prêtres, les Lévites, tout Juda et Israël qui s'était trouvé là, et pour tous ceux qui habitaient dans Jérusalem.19 C'est à la dix-huitième année du règne de Josias que cette Pâque fut célébrée.
 
20 Après que Josias eut restauré le temple, Néchao, roi d'Egypte, monta pour combattre à Charcamis près de l'Euphrate : et Josias marcha à sa rencontre.
Note II Par. 35,20 : Néchao. Voir 4 Rois, 23, 29. ― Charcamis, sur la rive occidentale de l’Euphrate, aujourd’hui Djérablous, à moitié chemin entre les villages de Sadjour et Biredjik. Elle avait été la capitale des Héthéens ; tombée au pouvoir des Assyriens, elle était demeurée l’entrepôt général du commerce entre l’Asie occidentale et l’Assyrie.
21 Mais celui-ci, lui ayant envoyé des messagers, dit : Qu'importe à moi et à vous, roi de Juda? Ce n'est pas contre vous que je viens aujourd'hui ; mais je combats contre une autre maison, vers laquelle Dieu m'a ordonné de marcher en hâte. Cessez d'agir contre Dieu, qui est avec moi, de peur qu'il ne vous tue.22 Josias ne voulut point retourner; mais il prépara contre lui un combat, et il n'acquiesça pas aux paroles de Néchao, sorties de la bouche de Dieu; mais il s'avança pour combattre dans le champ de Mageddo
Note II Par. 35,22 : Voir Zacharie, 12, 11. ― Dans le champ de Mageddo, dans la plaine d’Esdrelon, près de la ville de Mageddo.
23 Et là, blessé par les archers, il dit à ses serviteurs : Tirez-moi de la bataille, parce que je suis grièvement blessé.24 Ils le transportèrent de son char dans un autre char qui le suivait, selon la coutume des rois, et ils le portèrent à Jérusalem, et il mourut, et fut enseveli dans le mausolée de ses pères; et tout Juda et Jérusalem le pleurèrent ;25 Jérémie surtout, dont les chantres et les chanteuses répètent tous jusqu'au présent jour les lamentations sur Josias; et cela a prévalu comme loi en Israël : voilà qu'on le trouve écrit dans les lamentations.
Note II Par. 35,25 : Les lamentions sur Josias sont différentes de celles qu’on lit aujourd’hui à la fin des prophéties, et dans lesquelles il n’y a rien qui se rapporte directement à Josias. Ainsi les lamentations dont il s’agit ici ne sont pas parvenues jusqu’à nous.
 
26 Mais le reste des actions de Josias, et ses miséricordes qui sont ordonnées par la loi du Seigneur,
Note II Par. 35,26 : Ses miséricordes ; c’est-à-dire sa piété, sa justice, conformes à ce qui est ordonné par la loi du Seigneur.
27 Comme aussi ses œuvres, les premières et les dernières, sont écrites dans le Livre des rois de Juda et d'Israël.

Chapitre 36

 | 
 | 
Chap. : 
Joachaz, successeur de Josias, est mené en Egypte.
Joakim, son successeur, est transporté à Babylone.
Joachin lui succède, et subit le même sort.
Sédécias règne à la place de Joachin.
Nabuchodonosor renverse Jérusalem.
Cyrus promet aux Juifs d’y retourner.
1 Le peuple du pays prit donc Joachaz, fils de Josias, et l'établit roi en la place de son père à Jérusalem.
Note II Par. 36,1 : Voir 4 Rois, 23, 30.
2 Joachaz avait vingt-trois ans lorsqu'il commença à régner, et il régna trois mois à Jérusalem.3 Mais le roi d'Egypte, étant venu à Jérusalem, le déposa, et condamna le pays à cent talents d'argent et à un talent d'or.
Note II Par. 36,3 : Le roi d’Egypte, Néchao.
4 Et il établit Eliakim, son frère, roi en sa place sur Juda et sur Jérusalem, et il changea son nom en Joakim ; mais Joachaz lui-même, il le prit avec lui et l'emmena en Egypte.
Note II Par. 36,4 : Voir Matthieu, 1, 11. ― Voir, sur les noms Eliakim et Joakim, 4 Rois, 23, 34.
 
5 Joakim avait vingt-cinq ans lorsqu'il commença à régner, et il régna onze ans à Jérusalem ; mais il fit le mal devant le Seigneur son Dieu.6 Contre lui monta Nabuchodonosor, roi des Chaldéens, et il l'emmena enchaîné à Babylone,
Note II Par. 36,6 : Nabuchodonosor. Voir 4 Rois, 24, 1.
7 Dans laquelle il transporta aussi les vases du Seigneur, et il les mit dans son temple.
 
8 Mais le reste des actions de Joakim, et de ses abominations qu'il fit, et ce qui fut découvert en lui, est contenu dans le Livre des rois de Juda et d'Israël. Joachin son fils régna en sa place.
 
9 Joachin avait huit ans lorsqu'il commença à régner, et il régna trois mois et dix jours à Jérusalem, et il fit le mal en la présence du Seigneur.
Note II Par. 36,9 : Huit ans. On lit à 4 Rois, 24, 8, dix-huit ; c’est aussi ce que portent ici le manuscrit grec Alexandrin et les versions syriaque et arabe. Si on veut conserver la leçon huit, on peut dire que Joachin avait huit ans quand il commença à régner avec son père, mais qu’il en avait dix-huit lorsqu’il commença à régner seul.
10 Et lorsque le cours de l'année fut révolu, le roi Nabuchodonosor envoya des troupes qui l'emmenèrent à Babylone, emportant en même temps les vases les plus précieux de la maison du Seigneur. Or il établit Sédécias, son oncle, roi sur Juda et sur Jérusalem.
Note II Par. 36,10 : Voir 4 Rois, 24, 17 ; Jérémie, 37, 1.
 
11 Sédécias avait vingt et un ans lorsqu'il commença à régner, et il régna onze ans à Jérusalem.12 Et il fit le mal en la présence du Seigneur son Dieu, et il ne rougit point en face de Jérémie, le prophète, qui lui parlait par l'ordre du Seigneur.
Note II Par. 36,12 : L’ordre ; littéralement la bouche. Voir 3 Rois, 13, 21.
 
13 Il se détacha même du roi Nabuchodonosor, qui l'avait adjuré par Dieu; il endurcit sa tête et son cœur pour ne point retourner au Seigneur Dieu d'Israël.
 
14 Et même tous les princes des prêtres, et le peuple, prévariquèrent iniquement suivant toutes les abominations des nations, et profanèrent la maison du Seigneur, qu'il avait sanctifiée pour lui à Jérusalem.15 Or le Seigneur Dieu de leurs pères s'adressait à eux par l'entremise de ses envoyés, se levant durant la nuit, et les avertissant chaque jour, parce qu'il ménageait son peuple et sa demeure.
Note II Par. 36,15 : Se levant, etc. Par cette belle figure l’écrivain sacré compare le Seigneur à un père de famille, vigilant et soigneux, qui envoie de grand matin ses serviteurs au travail ; nous montrant ainsi la tendre sollicitude de Dieu qui ne néglige rien pour ouvrir les yeux à son peuple et le ramener à lui.
16 Mais eux se moquaient des envoyés de Dieu, faisaient peu de cas de ses paroles, et raillaient les prophètes, jusqu'à ce que la fureur du Seigneur montât contre son peuple, et qu'il n'y eût aucun remède.
 
17 Car il amena contre eux le roi des Chaldéens, qui tua leurs jeunes hommes par le glaive dans la maison de son sanctuaire; et il n'eut pitié ni de l'adolescent, ni de la vierge, ni du vieillard, ni même de l'homme décrépit: mais il les livra tous entre ses mains,18 Et quant à tous les vases de la maison du Seigneur, tant les grands que les petits, et les trésors du temple, du roi et des princes, il les transporta à Babylone.
Note II Par. 36,18 : Voir 4 Rois, 25, 14-15.
19 Les ennemis incendièrent la maison de Dieu, détruisirent le mur de Jérusalem; brûlèrent toutes les tours ; et tout ce qu'il y avait de précieux, ils le détruisirent.20 Si quelqu'un avait échappé au glaive, conduit à Babylone, il était esclave du roi et de ses enfants, jusqu'à ce que régnât le roi de Perse,21 Et que fût accomplie la parole du Seigneur annoncée par la bouche de Jérémie, et que la terre célébrât ses sabbats ; car pendant tous les jours de la désolation, elle fit le sabbat, jusqu'à ce que fussent accomplis les soixante-dix ans.
 
22 Mais en la première année de Cyrus, roi des Perses, pour accomplir la parole du Seigneur qu'il avait dite par la bouche de Jérémie, le Seigneur suscita l'esprit de Cyrus, roi des Perses, qui commanda de publier dans tout son royaume un édit, même par écrit, disant :
Note II Par. 36,22 : Voir 1 Esdras, 1, 1 ; 6, 3 ; Jérémie, 25, 12 ; 29, 10. ― Ce verset et le suivant sont les mêmes que ceux qui se trouvent à la tête du premier livre d’Esdras, où l’on voit la suite de cet édit. ― Cyrus, roi de Perse, vers 560 avant Jésus-Christ, s’empara de Babylone en 538 et périt, d’après Hérodote, dans une bataille en 529.
23 Voici ce que dit Cyrus, roi des Perses : Le Seigneur Dieu du ciel m'a donné tous les royaumes de la terre, et lui-même m'a ordonné de lui bâtir une maison dans Jérusalem, qui est dans la Judée. Qui d'entre vous est de tout son peuple? Que le Seigneur son Dieu soit avec lui, et qu'il monte.
Note II Par. 36,23 : Est de son pouvoir ; littéralement est dans tout son peuple.

Bible Glaire & Vigouroux


Traduction de la Sainte Bible d'après la Vulgate (Clémentine) par l'abbé Jean-Baptiste Glaire éditée une première fois de 1871 à 1873, puis complétée par des introductions, des commentaires, des notes et des appendices rédigés par l'abbé Fulcran Vigouroux dans une troisième édition en 1890. L'édition reprise par Recatho est celle de 1905 des éditeurs A. et R. Roger, et F. Chernoviz téléchargeable également au format PDF ici. Recatho est le seul site web à offrir une version HTML de la Bible Glaire & Vigouroux. Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire notre page de présentation des différentes versions de la Bible expliquant notre choix.