Moteur de recherche catholique portant sur la Bible et sur une bibliothèque d'ouvrages de référence en théologie, philosophie et histoire.
Pour toi, homme de Dieu, fuis ces choses, et recherche la justice, la piété, la foi, la charité, la patience, la douceur.
|
Saisissez un texte à rechercher ou bien sélectionnez un livre
Livre du prophète Amos
La recherche n'a donné aucun résultat.
AccueilGlaire & VigourouxAmos0/0 résultat(s)
0/0 résultat(s)

Livre du prophète Amos

Chapitre 1

 | 
 | 
Chap. : 
Mission d’Amos.
Vengeances du Seigneur contre Damas, contre les Philistins, contre les Tyriens, contre les Iduméens, contre les Ammonites.
1 Paroles d'Amos, qui fut un des pasteurs de Thécué, paroles relatives aux choses qu'il a vues touchant Israël, au temps d'Ozias, roi de Juda, et de Jéroboam, fils de Joas, roi d'Israël, deux ans avant le tremblement de terre.
Note Am. 1,1 : Paroles, etc. Nous n’avons pas cru devoir nous écarter de la traduction ordinaire, surtout en l’expliquant comme l’a fait Scio, dans sa version espagnole. Cependant notre conviction particulière est que le terme hébreu signifie ici, non paroles, mais choses, faits, événements, comme l’a rendu la Vulgate elle-même dans bien d’autres passages. Ce sens d’ailleurs cadre beaucoup mieux avec qu’il a vues (quæ vidit). ― Le tremblement de terre ; dont parle le prophète était très connu des Juifs ; c’est pourquoi dans son texte il ajoute au mot l’article déterminatif. Zacharie aussi parle de ce tremblement de terre (voir Zacharie, 14, 5). Suivant l’historien Josèphe, il eut lieu lorsque Ozias chercha à s’arroger les fonctions du sacerdoce (voir 4 Rois, 15, 5 ; 2 Paralipomènes, 26, verset 18 et suivants). ― Thécué était une ville chananéenne qui fut prise par les Hébreux à leur entrée dans la Terre Promise, voir Josué, 15, 60, (?) et restaurée ensuite par Caleb, voir 1 Paralipomènes, 2, 24. Elle était située à l’ouest de la mer Morte, dans la tribu de Juda, au milieu du désert de Judée. La partie du désert qui l’environne s’appelle désert de Thécué, voir 1 Machabées, 9, 33. Depuis le XIVe siècle, Thécué est abandonnée et complètement détruite. Ses ruines occupent un emplacement considérable. On y compte six cent citernes.
 
2 Et il dit : Le Seigneur rugira de Sion, et de Jérusalem il fera entendre sa voix; et les beaux pâturages des pasteurs ont été dans le deuil, et la cîme du Carmel a été desséchée.
Note Am. 1,2-15 : Chapitres 1 et 2. La première partie est une introduction contenant des oracles contre les Syriens, chapitre 1, versets 3 à 5 ; les Philistins, versets 6 à 8 ; les Phéniciens, versets 9 et 10 ; les Iduméens, versets 11 et 12 ; les Ammonites, versets 13 à 15 ; les Moabites, chapitre 2, versets 1 à 3 ; Juda, versets 4 et 5 ; et Israël, versets 6 à 16. Elle prend pour point de départ la parole de Joël, 3, 16 : Le Seigneur rugira de Sion, et de Jérusalem il fera entendre sa voix. Chacune des huit prédictions comminatoires d’Amos est énoncée d’une manière analogue. Elles commencent toutes par les mots : Voici ce que dit le Seigneur, qui sont suivis de ceux-ci : A cause des trois et même des quatre crimes (vérifier concordance), etc. Avant de s’élever directement contre Israël, Amos se plaint de la malice des tribus voisines ; il excite l’indignation de ceux à qui il s’adresse en leur montrant le péché en autrui, et il arrive enfin à son sujet pour ne plus le quitter.
Note Am. 1,2 : Voir Jérémie, 25, 30 ; Joël, 3, 16. ― Carmel se prenant quelquefois pour un lieu très fertile en général, la cime du Carmel pourrait signifier les lieux les plus fertiles.
 
3 Voici ce que dit le Seigneur : à cause des trois et même des quatre crimes de Damas, je ne le convertirai pas; parce qu'ils ont écrasé Galaad sous des chariots armés de fer,
Note Am. 1,3 : Trois et même quatre. Cette expression, répétée plusieurs fois dans ce chapitre et le suivant, est mise, selon tous les interprètes en général, pour un nombre indéfini, tel que beaucoup, une multitude. ― Je ne le convertirai pas (non convertam eum) ; traduction littérale de l’hébreu ; c’est-à-dire, je ne le changerai pas, je permettrai qu’il persévère dans ses crimes. On interprète assez généralement ces paroles par : Je ne retiendrai pas ma parole, je ne révoquerai pas ma sentence, je ne détournerai pas ma menace ; mais, il faut en convenir, cette interprétation s’éloigne du texte, bien que le fond de l’idée s’en rapproche.
4 Et j'enverrai un feu dans la maison d'Azaël, et il dévorera les maisons de Bénadad.
Note Am. 1,4 : Azaël ou Hazaël, roi de Damas. ― Bénadad était son fils. Comparer à 4 Rois, 10, 32-33 ; 13, vv. 3-4, 7, 22.
5 Et je briserai le verrou de Damas, et j'exterminerai du champ de l'idole l'habitant, et de la maison de plaisir celui qui tient le sceptre; et le peuple de Syrie sera transporté à Cyrène, dit le Seigneur.
Note Am. 1,5 : Je briserai, etc. Voir l’accomplissement de cette prophétie, dans 4 Rois, 16, 9. ― Du champ de l’idole ; en hébreu Aven, vallée de la Syrie de Damas, aujourd’hui el-Bukaa. ― Cyrène ; en hébreu, Kir, pays soumis à l’Assyrie, arrosé par le fleuve Kyr, qui, uni à l’Araxe, se jette dans la mer Caspienne.
 
6 Voici ce que dit le Seigneur : A cause des trois et quatre crimes de Gaza, je ne le convertirai pas, parce qu'ils ont transféré tous les captifs, afin de les renfermer dans l'Idumée.
Note Am. 1,6 : Gaza ; capitale des Philistins, paraît être mise ici pour les Philistins en général.
7 Et j'enverrai un feu contre le mur de Gaza, et il dévorera ses édifices.8 J'exterminerai d'Azot l'habitant, et d'Ascalon celui qui tient le sceptre; et je tournerai ma main sur Accaron, et les restes des Philistins seront détruits, dit le Seigneur Dieu.
Note Am. 1,8 : Azot, Ascalon, Accaron ; trois des principales villes des Philistins.
 
9 Voici ce que dit le Seigneur : A cause des trois et même des quatre crimes de Tyr, je ne le convertirai pas, parce qu'ils ont renfermé tous les captifs dans l'Idumée, et qu'ils ne se sont pas souvenus de l'alliance faite avec leurs frères.
Note Am. 1,9 : L’alliance, etc. Voir 3 Rois, 9, verset 11 et suivants.
10 Et j'enverrai un feu contre les murs de Tyr, et il dévorera ses édifices.
 
11 Voici ce que dit le Seigneur : A cause des trois et même des quatre crimes d'Edom, je ne le convertirai pas, parce qu'il a poursuivi son frère par le glaive, qu'il a violé envers lui la miséricorde, qu'il n'a pas mis de bornes à sa fureur, et qu'il a conservé le ressentiment de sa colère jusqu'à la fin.12 J'enverrai un feu dans Théman, et il dévorera les édifices de Bosra.
Note Am. 1,12 ; 1.15 : Théman, Bosra, fils d’Ammon, Rabba ou Robbath, Melchom. Voir Jérémie, 49, vv. 1, 3, 6-8, 13.
 
13 Voici ce que dit le Seigneur : A cause des trois et même des quatre crimes des fils d'Ammon, je ne les convertirai pas, parce qu'ils ont ouvert le sein des femmes enceintes de Galaad pour étendre leurs frontières.14 J'allumerai un feu dans les murs de Rabba, et il dévorera ses édifices parmi les cris, en un jour de combat, parmi la tourmente, en un jour de bouleversement.15 Et Melchom ira en captivité, lui et ses princes avec lui, dit le Seigneur.
Note Am. 1,15 : Melchom, idole des Ammonites.

Chapitre 2

 | 
 | 
Chap. : 
Vengeance du Seigneur contre Moab, contre Juda et contre Israël.
Ingratitude et infidélité des Israélites.
Vengeances du Seigneur sur eux.
1 Voici ce que dit le Seigneur : A cause des trois et même des quatre crimes de Moab, je ne le convertirai pas, parce qu'ils ont brûlé les os du roi d'Edom, jusqu'à les réduire en cendres.
Note Am. 2,1 : A cause de trois, etc. Voir Amos, 1, 3 ; 4 Rois, 3, 26-27.
2 Et j'enverrai un feu dans Moab, et il dévorera les édifices de Carioth; et Moab mourra au milieu du bruit des armes et au son de la trompette;
Note Am. 2,2 : Carioth. Voir Jérémie, 48, 24.
3 Et j'exterminerai le juge du milieu de Moab, et tous ses princes, je les ferai périr avec lui, dit le Seigneur.
 
4 Voici ce que dit le Seigneur : A cause des trois et même des quatre crimes de Juda, je ne le convertirai pas, parce qu'ils ont rejeté la loi du Seigneur, et n'ont pas gardé ses commandements; car leurs idoles les ont trompés, ces idoles après lesquelles avaient couru leurs pères.5 Et j'en verrai un feu dans Juda, et il dévorera les édifices de Jérusalem.
Note Am. 2,5 : Et j’enverrai un feu, etc. Ce fut particulièrement par Nabuchodonosor que cette prophétie fut accomplie.
 
6 Voici ce que dit le Seigneur : A cause des trois et même des quatre crimes d'Israël, je ne le convertirai pas; parce qu'il a vendu le juste pour de l'argent, et le pauvre pour une chaussure.7 Ils brisent sur la poussière les têtes des pauvres et détournent la voie des humbles ; le père et le fils sont allés vers une jeune fille, afin de violer mon nom saint.
Note Am. 2,7 : Ils détournent, etc. ; ils pervertissent la voie des petits, des faibles, ils les engagent dans ces voies perverses, criminelles.
8 Et c'est sur des vêtements reçus en gage qu'ils se sont couchés près de tout autel ; et ils buvaient le vin des condamnés dans le temple de leur Dieu.
Note Am. 2,8 : Sur des vêtements, etc. La loi mosaïque ordonnait de rendre au pauvre avant le coucher du soleil le vêtement qu’il avait donné en gage (voir Exode, 22, 26 ; Deutéronome, 24, 12-13). ― De leur Dieu ; c’est-à-dire, de leur idole ou de leurs idoles.
 
9 Cependant c'est moi qui ai exterminé à leur face l'Amorrhéen, dont la hauteur était la hauteur des cèdres, et il était fort lui-même comme un chêne; et j'ai détruit son fruit en haut, et ses racines en bas.10 C'est moi qui vous ai fait monter de la terre d'Egypte, et vous ai conduits dans le désert pendant quarante années, afin que vous possédiez la terre de l'Amorrhéen.
Note Am. 2,10 : Voir Deutéronome, 8, 2.
 
11 Et d'entre vos fils j'ai suscité des prophètes, et d'entre vos jeunes hommes des Nazaréens. Est-ce qu'il n'en est pas ainsi, ô fils d'Israël? dit le Seigneur.12 Et vous offrirez du vin à boire aux Nazaréens, et vous commanderez aux prophètes, disant : Ne prophétisez point.
Note Am. 2,12 : L’usage du vin était défendu aux Nazaréens.
 
13 Voilà que moi, je crierai sous vous, comme crie le chariot chargé de foin.
Note Am. 2,13 : Je crierai, etc. ; c’est-à-dire pressé sous le poids de vos crimes, je crierai, pour m’en décharger, je ne le supporterai pas plus longtemps.
14 Et la fuite manquera au plus rapide, et le brave ne jouira pas de sa valeur, et le fort ne sauvera pas son âme ;
Note Am. 2,14-15 : Son âme ; c’est-à-dire sa vie.
15 Et celui qui manie l'arc ne résistera pas, et le plus vite de ses pieds ne se sauvera pas, et le cavalier ne sauvera pas son âme.16 Et le plus hardi entre les braves s'enfuira nu en ce jour-là, dit le Seigneur.

Chapitre 3

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Reproches et avertissement aux douze tribus d’Israël.
Nations prises à témoin de leurs crimes.
Annonce des vengeances du Seigneur sur Samarie et sur le royaume des dix tribus.
1 Ecoutez la parole que le Seigneur a dite sur vous, fils d'Israël, et sur toute la famille que j'ai retirée de la terre d'Egypte.
Note Am. 3,1-15 : 2° Prophéties contre Israël, du chapitre 3 au chapitre 6. ― La seconde partie se compose de trois discours, commençant chacun par les mots : Ecoutez la parole, voir Amos, 3, 1 ; 4, 1 et 5, 1. ― 1° Chapitre 3. Dans le premier discours, Amos reproche au peuple son ingratitude et ses crimes : il avait été choisi de Dieu entre toutes les nations de la terre, et il a été infidèle ; il n’en sera que plus sévèrement puni ; il a accumulé crimes sur crimes, l’ennemi viendra, pillera Samarie, fera périr ses habitants et détruira les autels impies de Béthel avec la capitale du royaume.
 
2 C'est seulement vous que j'ai connus de toutes les familles de la terre; c'est pour cela que je visiterai en vous toutes vos iniquités.
 
3 Est-ce que deux hommes marcheront ensemble, si cela ne leur convient pas?4 Est-ce qu'un lion rugira dans la forêt, s'il n'a pas une proie? est-ce que le petit d'un lion fera entendre sa voix de sa tanière, s'il n'a rien saisi?5 Est-ce qu'un oiseau tombera dans un lacs posé sur la terre, sans qu'un oiseleur l'ait tendu? est-ce qu'on enlèvera un lacs de dessus la terre, avant qu'il ait rien pris?6 Si une trompette sonne, le peuple ne sera-t-il pas épouvanté? Y aurait-il un mal dans une cité, que le Seigneur n'aura pas fait?
Note Am. 3,6 : Un mal (malum), un malheur, une calamité ; c’est le sens de l’hébreu, aussi bien que de la Vulgate. Ainsi tombe l’objection de ceux qui prétendent qu’Amos fait ici Dieu l’autel du mal moral, c’est-à-dire, du péché ; mais il suffit de lire ce qui précède et ce qui suit pour voir que le Prophète ne veut parler ici que du mal, en tant que peine ou châtiment ; or rien n’est plus juste que d’attribuer cette sorte de mal à la justice divine, qui l’exerce en punition du mal moral, ou péché, commis par la malice des hommes.
7 Car le Seigneur Dieu n'a rien fait, s'il n'a auparavant révélé son secret à ses serviteurs les prophètes.8 Un lion rugira, qui ne craindra? le Seigneur Dieu a parlé, qui ne prophétisera?9 Faites-le entendre sur les édifices d'Azot et sur les édifices de la terre d'Egypte, et dites : Assemblez-vous sur les montagnes de Samarie, voyez des folies nombreuses au milieu d'elle, et ceux qui souffrent l'oppression dans son enceinte.
Note Am. 3,9 : L’oppression (calumniam). Voir Jérémie, 50, 33. ― Azot ; ville des Philistins, dans la plaine de la Séphéla, au nord d’Accaron.
10 Et ils n'ont pas su faire le bien, dit le Seigneur, thésaurisant l'iniquité et la rapine dans leurs maisons.
 
11 A cause de cela, voici ce que dit le Seigneur Dieu : La terre sera pressurée et cernée; et ta force te sera ôtée, et tes édifices seront pillés.
Note Am. 3,11 : Ta, te, tes (tua, te, tuæ), représentant ici Israël, nom collectif, peuvent se mettre aussi bien que votre, vous, vos.
 
12 Voici ce que dit le Seigneur : Comme si le pasteur arrachait de la gueule du lion deux jambes ou un bout d'oreille, ainsi seront arrachés des mains de l'ennemi les fils d'Israël qui habitent dans Samarie sur le coin d'un petit lit et sur un grabat de Damas.
Note Am. 3,12 : Le but du Prophète dans ce verset est de montrer qu’un très petit nombre d’Israélites sera sauvé lors de l’invasion des ennemis, en comparant ce petit nombre à la faible partie d’un animal qu’un berger peut quelquefois arracher à la gueule du lion.
 
13 Ecoutez, et déclarez à la maison de Jacob, dit le Seigneur Dieu des armées,14 Disant : Au jour où je commencerai à visiter les prévarications d'Israël, et les autels de Béthel, alors seront arrachées les cornes de l'autel et elles tomberont par terre.
Note Am. 3,14 : Disant, est la vraie signification qu’a ici le mot quia de la Vulgate, expliqué par l’hébreu. Nous l’avons déjà remarqué, cette particule sert quelquefois à introduire dans le récit un discours direct. Cet idiotisme est commun à l’arabe et au persan. ― Seront arrachées ; littéralement et seront arrachées. Voir sur ce mot et, Osée, 11, 1. ― Les cornes de l’autel, qui étaient placées aux quatre angles de l’autel, d’où elles ressortaient en s’infléchissant.
15 Et je frapperai la maison d'hiver avec la maison d'été, et les maisons d'ivoire périront, et des édifices nombreux seront détruits, dit le Seigneur.
Note Am. 3,15 : La maison d’hiver avec la maison d’été. Voir Jérémie, 36, 22. ― Les maisons d’ivoire, dans lesquelles il y avait des ornements et des incrustations d’ivoire.

Chapitre 4

 | 
 | 
Chap. : 
Reproches et menaces contre les femmes de Samarie.
Les Israélites abandonnés à leur dépravation.
Fléaux dont ils n’ont pas profité.
Vengeances du Seigneur.
Exhortation aux Israélites d’aller au-devant de leur Dieu.
1 Ecoutez cette parole, vaches grasses qui êtes sur la montagne de Samarie, qui opprimez les indigènes et qui écrasez les pauvres, qui dites à vos maîtres : Apportez, et nous boirons.
Note Am. 4,1-13 : 2° Chapitre 4. Second discours : Les châtiments n’ont pas corrigé les coupables ; ils en subiront bientôt de nouveaux.
Note Am. 4,1 : Vaches grasses ; c’est-à-dire, femmes sensuelles et voluptueuses.
 
2 Le Seigneur Dieu a juré par sa sainteté, disant : Voici que des jours viendront sur vous, et on vous enlèvera avec des perches, et on jettera vos restes dans des chaudières bouillantes.3 Et vous sortirez par des ouvertures, l'une devant l'autre, et vous serez jetées en Armon, dit le Seigneur.
Note Am. 4,3 : Armon ; l’Arménie, selon plusieurs habiles interprètes ; et en effet les Israélites des deux tribus furent emmenés captifs dans les provinces de l’Arménie et de la Médie.
 
4 Venez à Béthel, et agissez avec impiété; allez à Galgala et multipliez vos prévarications; et amenez dès le matin vos victimes, et tous les trois jours apportez vos dîmes.
Note Am. 4,4 : Venez à Béthel, etc. ; paroles ironiques. Comparer à Osée, 4, 15 ; 9, 15 ; 12, 11.
5 Et offrez avec du levain des sacrifices de louange; et proclamez et annoncez des oblations volontaires; car c'est ainsi que vous l'avez voulu, fils d'Israël, dit le Seigneur Dieu.
Note Am. 4,5 : Offrez, etc. Le Prophète continue son ironie. La loi défendait d’offrir du levain dans les sacrifices (voir Lévitique, 2, 11 ; 7, 12).
 
6 De là moi aussi, je vous ai donné un engourdissement de dents dans toutes vos villes, et un manque de pains dans tout votre pays, et vous n'êtes pas revenus à moi, dit le Seigneur.
 
7 Moi aussi, je vous ai refusé la pluie, lorsqu'il restait encore trois mois jusqu'à la moisson; et j'ai fait pleuvoir sur une cité, et sur une autre cité je n'ai pas fait pleuvoir; une partie n'a pas reçu de pluie, et une partie sur laquelle je n'ai pas fait pleuvoir a été desséchée.
Note Am. 4,7 : Lorsqu’il restait, etc. ; c’est-à-dire dans le temps où elle a coutume de tomber dans ce pays, et où elle est le plus nécessaire.
8 Et deux et trois cités sont venues vers une seule cité afin d'y boire de l'eau, et elles n'ont pas été désaltérées; et vous n'êtes pas revenus à moi, dit le Seigneur.
Note Am. 4,8 : Deux ou trois cités qui n’avaient plus d’eau sont venues vers une seule cité qui en avait encore, mais qui n’a pas pu leur en fournir suffisamment pour se désaltérer.
 
9 Je vous ai frappés d'un vent brûlant et de la nielle, et la chenille a dévoré la multitude de vos jardins et de vos vignes, et vos plants d'oliviers et vos plants de figuiers ; et vous n'êtes pas revenus à moi, dit le Seigneur.
Note Am. 4,9 : Voir Aggée, 2, 18.
 
10 J'ai envoyé contre vous la mort sur la voie de l'Egypte ; j'ai frappé par le glaive vos jeunes hommes; j'ai étendu la captivité jusque sur vos chevaux; j'ai fait monter l'infection de vos camps à vos narines; et vous n'êtes pas revenus à moi, dit le Seigneur.
 
11 Je vous ai détruits, comme le Seigneur a détruit Sodome et Gomorrhe ; vous êtes devenus comme un tison arraché à un incendie ; et vous n'êtes pas revenus à moi, dit le Seigneur.
Note Am. 4,11 : Voir Genèse, 19, 24. ― Je vous ai détruits, etc. C’est l’état où furent réduits les Israélites par les guerres qu’ils eurent à soutenir contre Syriens sous les règnes de Jéhu et de Joachaz son fils (voir 4 Rois, 10, 32-33 ; 13, 3-7). ― Comme un tison, etc. ; expression proverbiale, pour signifier ce qui échappe à un danger avec perte et dommage. Comparer à Zacharie, 3, 2.
 
12 C'est pourquoi je te traiterai ainsi, ô Israël ; et après que je t'aurai traité ainsi, prépare-toi à aller à la rencontre de ton Dieu, ô Israël .
Note Am. 4,12 : C’est pourquoi, etc., je ferai tomber sur toi les maux dont je t’ai menacé. Cela s’entend des menaces qu’Amos avait déjà faites à Israël de la part du Seigneur, et qui sont exprimées au commencement de ce chapitre et dans les deux précédents.
13 Parce que voici celui qui forme les montagnes et qui crée les vents, et qui annonce à l'homme sa parole, qui produit la nuée du matin, et qui marche sur les hauteurs de la terre; son nom est le Seigneur Dieu des armées.

Chapitre 5

 | 
 | 
Chap. : 
Le prophète déplore la ruine d’Israël.
Il l’exhorte à prévenir la colère du Seigneur.
Jour terrible des vengeances du Seigneur.
Culte illégitime rejeté.
1 Ecoutez cette parole, chant lugubre que j'entonne sur vous : La maison d'Israël est tombée, elle ne se relèvera plus.
Note Am. 5,1-27 : 3° Chapitres 5 et 6. Troisième discours : C’est une élégie sur la ruine de l’incorrigible Samarie. Le Prophète l’annonce et la pleure ; il fait entendre le cri vengeur, voir Amos, 5, 18 et 6, 1, parce qu’Israël a refusé d’écouter le Seigneur, voir Amos, 5, vv. 4, 6 et 14. Tant d’endurcissement sera enfin puni sans retour.
Note Am. 5,1 : Ne se relèvera plus ; littéralement, n’ajoutera pas à se relever. Voir sur cet hébraïsme le 2° à la fin des Observations préliminaires des Psaumes.
 
2 La vierge d'Israël a été jetée par terre, et il n'y a personne qui la rétablisse.
Note Am. 5,2 : La vierge ; c’est-à-dire la ville. Comparer à Isaïe, 47, 1 ; Jérémie, 18, 13.
 
3 Parce que voici ce que dit le Seigneur Dieu : Dans la ville de laquelle sortaient mille hommes, il en restera cent ; et dans celle de laquelle sortaient cent, il en restera dix, dans la maison d'Israël.
 
4 Parce que voici ce que dit le Seigneur à la maison d'Israël : Cherchez-moi et vous vivrez.5 Et ne cherchez point Béthel, et n'allez point à Galgala, et vous ne passerez point à Bersabée, parce que Galgala sera emmenée captive, et Béthel sera réduite à rien.
Note Am. 5,5 : Bersabée. Voir Genèse, 21, 14. ― Galgala, Béthel ; lieux où les Israélites se livraient à l’idolâtrie. Voir Osée, 4, 15.
 
6 Cherchez le Seigneur, et vivez; de peur que la maison de Joseph ne s'embrase comme un feu; et le feu la dévorera, et il n'y aura personne qui éteigne Béthel.
Note Am. 5,6 : Et vivez ; hébraïsme, pour et vous vivrez. ― La maison de Joseph est Israël, dont les tribus les plus considérables, Ephraïm et Manassé, formaient la postérité de Joseph. ― Béthel, est encore mis pour Israël comme en étant le lieu le plus célèbre.
 
7 C'est vous qui changez en absinthe le jugement, et qui abandonnez la justice sur la terre.
Note Am. 5,7 : En absinthe. Voir Proverbes, 5, 4.
 
8 Cherchez qui a fait Arcturus et Orion, qui convertit les ténèbres en lumière du matin, et qui change le jour en nuit, qui appelle les eaux de la mer et la répand sur la face de la terre ; le Seigneur est son nom.
Note Am. 5,8 : Voir Amos, 9, 6. ― Arcturus ; la constellation de l’Ourse avec ses sept étoiles. ― Orion ; autre constellation composée d’un grand nombre d’étoiles.
9 Il sourit en amenant la ruine sur le fort, et il porte le ravage sur le puissant.
 
10 Ils ont eu en haine celui qui les reprenait à la porte ; celui qui parlait à bon droit, ils l'ont abominé.
Note Am. 5,10 : A la porte de la ville. Voir Isaïe, 29, 21.
11 C'est pourquoi, parce que vous dépouilliez le pauvre, que vous lui enleviez un butin précieux, vous bâtirez des maisons en pierre de taille, et vous n'y habiterez pas; vous planterez des vignes délicieuses, et vous n'en boirez pas le vin.
Note Am. 5,11 : Voir Sophonie, 1, 13. ― Un butin précieux (prædam electam) ; ce qu’il y avait de plus précieux.
12 Parce que j'ai connu vos nombreux crimes, et vos graves péchés; ennemis du juste, vous recevez des présents, et vous déprimez les pauvres à la porte.
Note Am. 5,12 : Vous déprimez les pauvres à la porte, vous ne rendez pas justice aux pauvres dans les jugements qui sont rendus à la porte de a ville.
 
13 C'est pour cela que l'homme prudent en ce temps-là se tiendra en silence, parce que le temps est mauvais.
 
14 Cherchez le bien et non le mal, afin que vous viviez, et le Seigneur Dieu des armées sera avec vous, comme vous avez dit.
Note Am. 5,14 : Comme vous avez dit ; comme vous prétendez faussement qu’il y est maintenant.
15 Haïssez le mal, et aimez le bien, et établissez à la porte de la ville le jugement; peut-être que le Seigneur Dieu des armées aura pitié des restes de Joseph.
Note Am. 5,15 : Voir Psaumes, 96, 10 ; Romains, 12, 9. ― Des restes de Joseph ; de ceux du royaume d’Israël qui ont échappé aux malheurs précédents (voir verset 6).
 
16 A cause de ceci, voici ce que dit le Seigneur Dieu des armées, le dominateur : Sur toutes les places publiques, lamentations, et dans tous les lieux qui sont hors de la ville, on dira : Malheur! malheur! et on appellera le laboureur au deuil, et aux lamentations ceux qui savent se lamenter.
Note Am. 5,16 : Ceux qui savent, etc. ; les pleureurs et les pleureuses publiques et à gage. Comparer à Jérémie, 9, 17.
17 Et dans toutes les vignes il y aura des lamentations, parce que je passerai au milieu de toi, dit le Seigneur.
Note Am. 5,17 : De toi (tui) pour, de vous (vestri). Voir Amos, 3, 11.
 
18 Malheur à ceux qui désirent le jour du Seigneur! pourquoi le désirer pour vous? Ce jour du Seigneur sera pour vous ténèbres et non lumière.
Note Am. 5,18 : Voir Jérémie, 30, 7 ; Joël, 2, 11 ; Sophonie, 1, 15. ― Désirer. L’accusatif eam suppose que ce verbe est sous-entendu.
19 Comme si un homme fuit à la face du lion, et qu'il rencontre l'ours ; et qu'il entre dans la maison, et appuie de sa main sur la muraille, et que le serpent le morde.
Note Am. 5,19 : Le serpent caché dans un trou de la muraille. Les serpents sont nombreux en Palestine et quelques-uns sont très venimeux.
20 Est-ce que le jour du Seigneur ne sera pas ténèbres et non lumière; obscurité et non splendeur?
 
21 Je hais, et j'ai rejeté vos fêtes; je ne respirerai pas l'odeur de vos assemblées.22 Que si vous m'offrez des holocaustes et des présents, je ne les recevrai pas; et les grasses victimes qui accompagneront vos vœux, je ne les regarderai pas.23 Eloigne de moi le tumulte de tes cantiques; et les airs de ta lyre, je ne les écouterai pas.
 
24 Et le jugement se découvrira comme l'eau, et la justice comme un torrent violent.
Note Am. 5,24 : Se découvrira (revelabitur) ; selon l’hébreu, roulera de haut en bas, tombera, fondra sur lui.
25 Est-ce que vous m'avez offert des hosties et des sacrifices dans le désert pendant quarante ans, maison d'Israël?
Note Am. 5,25 : Voir Actes des Apôtres, 7, 42. ― Des hosties et des sacrifices privés, volontaires. ― Comme les Israélites offrirent certainement des sacrifices, mêmes particuliers, à Dieu dans le désert, plusieurs interprètes modernes traduisent l’hébreu d’une manière qui paraît plus historique : Ne m’avez-vous pas offert des hosties, etc., et néanmoins vous avez porté, etc.
26 Et vous avez porté le tabernacle de votre Moloch, et l'image de vos idoles, l'étoile de votre dieu, que vous vous êtes fait.
Note Am. 5,26 : Moloch ; idole des Moabites ; on convient assez généralement que c’était Saturne. ― Le tabernacle de Moloch ; l’édicule dans lequel était portée l’idole de Moloch. ― Au lieu de l’étoile de votre Dieu, l’hébreu doit se traduire : Kaivan, votre dieu. Kaivan était un dieu babylonien correspondant à la planète Saturne.
 
27 Aussi je vous ferai émigrer au-delà de Damas, dit le Seigneur; car le Dieu des armées est son nom.
Note Am. 5,27 : Au-delà de Damas ; c’est-à-dire en Assyrie.

Chapitre 6

 | 
 | 
Chap. : 
Malheur aux grands de Samarie.
Reproches contre eux.
Vengeances du Seigneur sur eux, sur toute la maison d’Israël, et sur tout le pays occupé par les douze tribus.
1 Malheur à vous qui êtes opulents dans Sion, et qui vous confiez en la montagne de Samarie ; grands, chefs des peuples, qui entrez avec pompe dans la maison d'Israël.
Note Am. 6,1 : Voir Luc, 6, 24. ― La maison d’Israël ; les assemblées du peuple d’Israël.
2 Passez à Chalanée, et voyez, allez de là à Emath la grande, et descendez à Geth des Philistins et dans tous leurs plus beaux, royaumes, pour voir si leurs limites sont plus étendues que vos limites.
Note Am. 6,2 : Passez, etc. Amos, pour convaincre les Israélites d’ingratitude, leur représente que leur royaume n’est en rien inférieur à ceux des peuples voisins. ― Chalané, la même que Calano. Voir Isaïe, 10, 9.
 
3 Vous qui êtes réservés pour un jour mauvais, et qui vous avancez vers un trône d'iniquité;
Note Am. 6,3 : Un mauvais jour ; celui de la captivité. ― Qui vous avancez, etc. ; qui êtes près de tomber sous la domination du roi d’Assyrie, roi inique.
4 Qui dormez sur des lits d'ivoire, et vous étendez mollement sur vos couches ; qui mangez l'agneau du premier bétail et les veaux tirés du milieu du gros bétail ;5 Qui chantez aux accords du psaltérion; ils ont pensé qu'ils avaient des instruments pour les cantiques comme David ;
Note Am. 6,5 : Ils ont pensé, etc. ; c’est-à-dire, ils croient pouvoir se servir des instruments de musique aussi bien que David, mais David ne s’en servait que pour le culte et la gloire du Seigneur (voir 2 Paralipomènes, 7, 6 ; 29, 26-27), tandis qu’eux ne s’en servent que pour leur propre plaisir. Ce verbe à la troisième personne indique une réflexion faite comme à part.
6 Ils buvaient du vin dans des coupes, se parfumaient de la meilleure huile de senteur et étaient insensibles à la ruine de Joseph.
 
7 A cause de quoi, ils transmigreront à la tête des exilés, et cette troupe d'efféminés sera emportée.
 
8 Le Seigneur Dieu a juré par son âme; le Seigneur Dieu des armées dit : Je déteste l'orgueil de Jacob, et je hais ses maisons ; et je livrerai la cité avec ses habitants.
Note Am. 6,8 : Voir Jérémie, 51, 14. ― Son âme ; hébraïsme pour sa vie (voir Nombres, 14, 21, etc.) ; ou bien, sa personne, lui-même (voir Isaïe, 45, 23, etc.).
9 Que s'il reste dix hommes dans une seule maison, eux-mêmes aussi mourront.
 
10 Et le parent de l'un l'enlèvera et le brûlera, afin d'emporter ses os de la maison, et il dira à celui qui est au fond de la maison : Est-ce qu'il y a encore quelqu'un chez toi?
Note Am. 6,10 : Le parent, etc. C’étaient les plus proches parents qui devaient prendre soin des corps des morts. ― Le brûlera. Dans ces temps-là, on brûlait les corps morts des Hébreux (voir 1 Rois, 31, 12 ; 2 Paralipomènes, 16, 14) ; mais depuis la captivité, on les enterrait, comme dans le principe.
 
11 Et il répondra : C'est la fin. Et Vautre lui dira : Tais-toi, et ne te souviens pas du nom du Seigneur.
Note Am. 6,11 : C’est la fin (finis est) ; c’est le dernier, il n’en reste plus. ― Ne te souviens pas, etc. ; n’invoque pas le Seigneur, il ne nous protège plus. Le motif de cette recommandation est exprimé dans le verset suivant.
 
12 Parce que voici que le Seigneur commandera, et il frappera la grande maison de ruines, et la petite maison de déchirements.
Note Am. 6,12 : La grande maison ; probablement le royaume d’Israël. ― La petite maison ; le royaume de Juda.
13 Est-ce que des chevaux peuvent courir au milieu des rochers, ou peut-on labourer avec les buffles? C'est pourtant ce que vous avez fait vous-mêmes, puisque vous avez changé le jugement en amertume, et le fruit de la justice en absinthe.
Note Am. 6,13 : C’est pourtant ce que vous avez fait vous-mêmes. Cette phrase ou toute autre semblable est absolument nécessaire pour l’enchaînement et la liaison des idées du texte sacré. ― Vous avez changé, etc. ; c’est-à-dire par des jugements injustes et oppressifs vous avez rempli d’amertume et d’aigreur ceux que vous deviez au contraire consoler et réjouir par les doux fruits d’une bonne justice. ― Est-ce que des chevaux peuvent courir au milieu des rochers ? Les chevaux des anciens le pouvaient d’autant moins qu’on ne les ferrait pas. ― Avec les buffles, avec des bœufs sauvages, non accoutumés au joug.
 
14 Vous qui vous réjouissez dans le néant, qui dites : N'est-ce point par notre propre force que nous avons établi notre puissance ?
Note Am. 6,14 : Puissance ; littéralement, cornes, qui étaient en effet, chez les Hébreux le symbole de la force et de la puissance.
15 Maison d'Israël, voici que je susciterai contre vous une nation, dit le Seigneur Dieu des armées, et elle vous brisera depuis l'entrée d'Emath jusqu'au torrent du désert.
Note Am. 6,15 : Depuis l’entrée, etc. ; c’est-à-dire, dans toute l’étendue du royaume d’Israël. ― Emath est appelée entrée, parce que les ennemis d’Israël, les Assyriens devaient pénétrer par là dans le pays, ou parce que cette ville était sur la frontière. ― Le torrent du désert ne forme pas proprement la limite du royaume d’Israël, mais de celui de Juda. Si donc il est cité ici, c’est parce que la prophétie concerne les deux royaumes.

Chapitre 7

 | 
 | 
Chap. : 
Diverses visions d’Amos sur la désolation d’Israël.
Ruine de la maison de Jéroboam.
Amasias s’élève contre Amos.
Punition d’Amasias.
Captivité d’Israël.
1 Voici ce que m'a montré le Seigneur Dieu : or voici qu'il formait la sauterelle, lorsque les plantes commençaient à germer par la pluie de l'arrière-saison ; et voici la pluie de l'arrière-saison après la coupe du roi.
Note Am. 7,1-13 : 3° Visions et symboles prophétiques annonçant le châtiment d’Israël, du chapitre 7 au chapitre 9. ― La dernière partie d’Amos contient cinq visions qui confirment ce qui a été dit dans les discours précédents. Les quatre premières commencent de la même manière : Voici ce que m’a montré le Seigneur, voir Amos, 7, vv. 1, 4, 7 ; 8, 1 ; la cinquième, qui est indépendante des précédentes, s’ouvre par les mots : J’ai vu le Seigneur, etc., voir Amos, 9, 1. Dans la première et la seconde, celle des sauterelles, chapitre 7, versets 1 à 3, et du feu, versets 4 à 6, le Prophète intercède pour la race de Jacob, et Dieu lui promet d’avoir pitié d’elle ; mais dans la troisième, celle du cordeau, versets 7 à 9, et la quatrième, celle de la corbeille de fruits, chapitre 8, versets 1 à 3, le Seigneur refuse de pardonner encore. ― Entre ces deux dernières se place, chapitre 7, versets 10 à 17, un épisode historique. Au verset 9, Dieu annonce la ruine de la maison de Jéroboam II. Amasias, le chef des prêtres infidèles de Béthel, irrité des prédictions d’Amos, en avertit le roi, et veut forcer le Prophète à quitter le royaume d’Israël ; mais le Voyant, nom qu’Amasias lui donne sans doute par dérision, chapitre 7, verset 12, veut remplir la mission que Dieu lui a confiée, et annonce à son persécuteur le châtiment qui l’attend. ― La vision de la corbeille de fruits confirme la ruine prochaine du royaume des dix tribus. La cinquième et dernière vision, chapitre 9, nous montre Dieu ordonnant la ruine du temple schismatique de Béthel et celle du peuple impie. La prophétie se termine néanmoins par des paroles d’espérance et par la peinture du règne messianique, chapitre 9, versets 11 à 15.
Note Am. 7,1 : M’a montré dans une vision. ― Or voici, etc. C’est grammaticalement le complément ou régime direct du verbe a montré, qui précède. ― La sauterelle figure l’armée des Assyriens. ― La coupe du roi ; la coupe du foin que le roi avait fait faire pour ses chevaux. ― La pluie de l’arrière-saison après la coupe du roi. La pluie de l’arrière-saison tombe après que le premier fourrage a été recueilli pour l’usage des étables du roi.
2 Et il arriva que lorsque la sauterelle eut achevé de manger l'herbe de la terre, je dis : Seigneur Dieu, soyez propice, je vous conjure; qui rétablira Jacob, car il est bien faible ?3 Sur cela, le Seigneur a eu pitié : Ce que tu crains ne sera pas, dit le Seigneur.
 
4 Voici ce que m'a montré le Seigneur Dieu; or, voici que le Seigneur Dieu appelait le feu pour exercer le jugement, et il dévora un grand abîme, et consuma en même temps une partie de la plaine.
Note Am. 7,4 : Appelait, etc. ; littéralement, appelait le jugement au feu. Comparer à Isaïe, 66, 16. Selon saint Jérôme, cette prophétie regarde le royaume de Juda ; suivant d’autres, elle concerne l’expédition de Théglathphalasar, qui emmena captives les tribus d’au-delà du Jourdain sous le règne de Phacée.
5 Et je dis : Seigneur Dieu, apaisez-vous, je vous conjure ; qui rétablira Jacob, car il est bien faible?6 Sur cela, le Seigneur eut pitié : Il n'en sera pas ainsi, dit le Seigneur Dieu.
 
7 Voici ce que m'a montré le Seigneur Dieu; voici que le Seigneur se tenait debout sur une muraille crépie, et que dans sa main était une truelle de maçon.
Note Am. 7,7-8 : Une truelle de maçon. Dans l’orignal : un fil à plomb.
8 Et le Seigneur me dit : Que vois-tu, Amos? Et je dis : Une truelle de maçon. Et le Seigneur dit : Voici que moi je déposerai la truelle au milieu de mon peuple d'Israël; et je ne le crépirai plus à l'avenir.
Note Am. 7,8 : Je ne le crépirai plus ; littéralement ; je n’ajouterai pas à le recrépir. Voir sur cet hébraïsme le 2° à la fin des Observations préliminaires des Psaumes.
9 Et les hauts lieux consacrés à l'idole seront détruits, et les sanctuaires d'Israël seront désolés; et je m'élèverai avec le glaive contre la maison de Jéroboam.
Note Am. 7,9 : Je m’élèverai, etc. Zacharie, fils et successeur de Jéroboam, fut tué par Sellum qui usurpa sur lui le royaume (voir 4 Rois, 15, 8-10).
 
10 Et Amasias, prêtre de Béthel, envoya vers Jéroboam, roi d'Israël, disant : Amos s'est révolté contre toi au sein de la maison d'Israël. Ta terre ne pourra supporter tous ses discours.
Note Am. 7,10 : Amasias, prêtre de Béthel, attaché au culte du veau d’or.
11 Car voici ce que dit Amos : Par le glaive mourra Jéroboam, et Israël émigrera de sa terre;
Note Am. 7,11 : Amasias fait ici une fausse imputation. Amos avait menacé la maison de Jéroboam, mais non sa personne.
 
12 Et Amasias dit à Amos : Toi qui vois, va, fuis dans la terre de Juda et mange là ton pain, et tu prophétiseras là.
Note Am. 7,12 : Qui vois ; qui as des visions, qui es voyant, c’est-à-dire, prophète.
13 Mais dans Béthel tu ne prophétiseras plus à l'avenir, parce que c'est le sanctuaire du roi, et le siège du royaume.14 Et Amos répondit et dit à Amasias : Je ne suis pas fils de prophète, mais je suis pâtre, effeuillant des sycomores.
Note Am. 7,14 : Effeuillant des sycomores. C’est la traduction qui nous a paru la plus conforme à la Vulgate aussi bien qu’à l’hébreu. ― Ceux qui connaissent le mieux la Palestine pensent que l’occupation d’Amos consistait à faire l’opération suivante : Les sycomores à figues (voir Luc, note 19.4) étaient nombreux à Thécué. Ils produisent des fruits depuis le commencement de juin jusqu’à l’hiver et on peut faire jusqu’à sept récoltes de figues par an. Ces figues, plus fades et plus ligneuses que celles du figuier ordinaire, sont, quelque temps avant de les cueillir, savoureuses et servaient de nourriture au peuple ; mais pour pouvoir les manger, il faut les ouvrir avec l’ongle ou les piquer avec un instrument, afin de faire écouler une partie de la sève qui est âcre ; elles sont ensuite bonnes à manger après deux ou trois jours. C’était là le travail auquel se livrait le pasteur prophète de Thécué.
15 Et le Seigneur m'a pris lorsque je suivais mon troupeau, et le Seigneur m'a dit : Va, prophétise à mon peuple d'Israël.
Note Am. 7,15 : Mon troupeau ; selon le texte original le troupeau ; mais en hébreu l’article tient souvent lieu du pronom.
16 Et maintenant écoute la parole du Seigneur : Tu dis : Tu ne prophétiseras pas sur Israël, et tu ne répandras pas tes oracles sur la maison de l'idole.
Note Am. 7,16 : La maison de l’idole ; c’est-à-dire, Béthel.
17 A cause de cela, voici ce que dit le Seigneur : Ta femme dans la cité forniquera; tes fils et tes filles sous le glaive tomberont; ton sol sera mesuré au cordeau; et toi, c'est sur une terre souillée que tu mourras, et Israël captif émigrera de sa terre.
Note Am. 7,17 : Ton sol sera mesuré, partagé par l’ennemi.

Chapitre 8

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Autre vision d’Amos sur la ruine d’Israël.
Iniquité de ce peuple.
Vengeances du Seigneur sur lui.
Description de ces vengeances.
1 Voici ce que m'a montré le Seigneur Dieu; or voici un crochet pour abattre des fruits.
Note Am. 8,1 : M’a montré, et or voici, etc. Voir Amos, 7, 1. ― Un crochet ; dans l’orignal : une corbeille de fruits.
2 Et il dit : Que vois-tu, Amos? Et je dis : Un crochet pour abattre des fruits. Et le Seigneur me dit : Elle est venue, la fin pour mon peuple d'Israël; je ne le traverserai plus à l'avenir.
Note Am. 8,2 : Je ne le traverserai plus ; littéralement, je n’ajouterai pas à le traverser (non adjiciam ut pertranseam eum) ; je le délaisserai, je l’abandonnerai à lui-même. Voir sur cet hébraïsme le 2° à la fin des Observations préliminaires des Psaumes. L’hébreu porte à la lettre : Je n’ajouterai pas à passer à lui ; à me déclarer pour lui, à le défendre contre ses ennemis ; ce qui revient à notre explication de la Vulgate. Cependant on interprète généralement ainsi ce passage : je ne le laisserai pas plus longtemps impuni, je ne dissimulerai pas ses fautes.
3 Et les gonds du temple retentiront en ce jour-là, dit le Seigneur Dieu; beaucoup mourront; en tout lieu régnera le silence.
Note Am. 8,3 : Du temple érigé à Béthel, en l’honneur du veau d’or.
 
4 Ecoutez ceci, vous qui écrasez le pauvre, et qui faites défaillir les indigents de la terre,5 Disant : Quand sera passé le mois, alors nous vendrons nos marchandises; et quand sera passé le Sabbat, alors nous ouvrirons nos greniers de blé, afin que nous diminuions la mesure, et que nous augmentions le sicle, et que nous substituions des balances trompeuses,
Note Am. 8,5 : Le mois ; ou bien, le premier jour du mois ; la néoménie, selon saint Jérôme, Théodoret, etc. D’ailleurs le mot hébreu signifie l’un et l’autre. Quoique la loi n’ordonnât le repos que pour la néoménie du septième mois, on l’observait communément dans Israël pour toutes les autres. ― Alors (et). Voir sur ce mot, Osée, 11, 1. Les marchands animés par la soif du gain se plaignaient de ce que les fêtes les empêchaient de faire leur trafic ordinaire. ― Le sabbat ; signifie probablement ici, comme dans bien d’autres passages, l’année sabbatique, pendant laquelle il n’était pas permis de faire aucune récolte, ni de cultiver la terre. ― Afin que, etc. Ces marchands avares mesuraient ce qu’ils livraient avec de petites mesures, et en recevaient le prix au plus haut poids qu’ils pouvaient, l’argent monnayé n’étant pas encore en usage. Or l’inégalité des poids et des mesures était défendue par la loi mosaïque (voir Deutéronome, 25, 13-14), et le Sage dit que c’est une abomination aux yeux du Seigneur (voir Proverbes, 20, vv. 10, 23).
6 Afin d'avoir en notre possession, pour de l'argent, des indigents et des pauvres, pour des chaussures, et que nous vendions le rebut du blé.
 
7 Le Seigneur a juré contre l'orgueil de Jacob : Si j'oublierai jamais aucune de leurs œuvres.
Note Am. 8,7 : Si j’oublierai ; pour que je n’oublierai pas. Voir, sur les formules de serment chez les hébreux, Psaumes, note 94.11.
8 Est-ce que sur cela la terre ne sera pas ébranlée, et que tous ses habitants ne seront pas dans le deuil? et que tous entièrement ne monteront pas comme le fleuve, et qu'ils ne seront pas chassés, et qu'ils ne s'écouleront pas comme le fleuve d'Egypte?
Note Am. 8,8 : Tous entièrement (universus) ; c’est-à-dire tous les habitants. Monteront, etc. ; iront en captivité dans le vaste royaume d’Assyrie, comme le fleuve du Nil s’élève au-dessus de ses bords, et se dissipe après ses débordements. Tout ce que la Vulgate dit ici des habitants de la terre d’Israël, le texte hébreu le rapporte à la terre elle-même ; ce que fait aussi la Vulgate dans une phrase parallèle, voir Amos, 9, 5.
9 Et il arrivera en ce jour-là, dit le Seigneur Dieu, que le soleil se couchera à midi, et je ferai que la terre se couvrira de ténèbres en un jour de lumière.
Note Am. 8,9 : Le soleil, etc. La plupart des Pères expliquent ceci de l’obscurcissement qui arriva à la mort de Jésus-Christ.
10 Et je convertirai vos fêtes en deuil, et tous vos cantiques en lamentations; et je mettrai sur tous vos reins un cilice, et sur toutes vos têtes la calvitie; et je plongerai Israël dans le deuil, comme à la mort d'un fils unique, et ses derniers moments seront comme un jour amer.
Note Am. 8,10 : Voir Tobie, 2, 6 ; 1 Machabées, 1, 41. ― Je mettrai, etc. ; je vous réduirai tous à vous revêtir d’un sac, et à vous raser la tête. Cela se pratiquait dans le deuil.
 
11 Voilà que des jours viennent, dit Je Seigneur, et j'enverrai la faim sur la terre, non la faim du pain, ni la soif de l'eau, mais d'entendre la parole du Seigneur.12 Et ils seront dans le trouble depuis une mer jusqu'à l'autre, et depuis l'aquilon jusqu'à l'orient; ils iront de tous côtés, cherchant la parole du Seigneur, et ils ne la trouveront pas.13 En ce jour-là, les vierges dans leur beauté et les jeunes hommes défaudront par la soif.14 Ceux qui jurent par le péché de Samarie et disent : Il vit, ton Dieu, Dan! et elle vit, la voie de Bersabée ! tomberont et ne se relèveront plus.
Note Am. 8,14 : Le péché de Samarie ; le faux dieu Baal. ― Il vit ! pour vive !Ton Dieu, Dan. L’un des veaux d’or avait été placé à Dan, ville située près des sources du Jourdain. ― La voie ; hébraïsme pour la religion, le culte. ― Tomberont ; littéralement, et tomberont. Voir sur ce et purement pléonastique, Osée, 11, 1. ― Dan, Bersabée. Voir Juges, note 20.1.

Chapitre 9

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Vengeance du Seigneur sur les Israélites ; leur dispersion.
Rétablissement de la maison de David.
Retour et rétablissement des Israélites.
1 J'ai vu le Seigneur se tenant sur l'autel, disant : Frappez le gond, et que les linteaux soient ébranlés; car l'avarice est dans la tête de tous, et je tuerai le dernier d'entre eux par le glaive; la fuite ne leur sera pas favorable. Ils fuiront, et celui d'entre eux qui aura fui ne sera pas sauvé.
Note Am. 9,1 : L’autel ; sans doute celui du temple de Jérusalem, d’où le Seigneur devait exercer ses jugements contre le royaume des dix tribus. ― Frappe, etc. Cet ébranlement de la porte du temple est le signe de la colère du Seigneur, de même que le rugissement dont il est parlé au chapitre 1, verset 2.
 
2 S'ils descendent jusqu'à l'enfer, ma main les en retirera; et s'ils montent jusqu'au ciel, je les en ferai tomber.
Note Am. 9,2 : Voir Psaumes, 138, 8.
3 Et s'ils se cachent sur le sommet du Carmel, je les y chercherai et les en enlèverai; s'ils se cachent à mes yeux dans les profondeurs de la mer, là je commanderai à un serpent, et il les mordra.
Note Am. 9,3 : Un serpent ; c’est-à-dire, un monstre marin.
4 Et s'ils sont en captivité devant leurs ennemis, là, je commanderai au glaive, et il les tuera ; je fixerai mes yeux sur eux pour leur mal et non pour leur bien.
 
5 Et le Seigneur Dieu des armées touche la terre et elle se fondra, et ils seront dans le deuil, tous ceux qui y habitent; et elle montera comme le fleuve tout entière, et s'écoulera comme le fleuve d'Egypte.
Note Am. 9,5 : Elle montera, etc. Voir, pour le sens de ce passage, Amos, 8, 8.
6 Celui qui établit dans le ciel son élévation et qui a fondé son faisceau sur la terre ; qui appelle les eaux de la mer, et les répand sur la face de la terre ; le Seigneur est son nom.
Note Am. 9,6 : Voir Amos, 5, 8. ― Son élévation (ascensionem suam) ; son trône. ― Son faisceau (fasciculum suum) ; la réunion, l’ensemble des divers éléments qui composent l’univers, selon les uns, la voûte des cieux, selon les autres, qui expliquent le mot hébreu par le terme arabe correspondant, lequel signifie une voûte solidement construite.
 
7 Est-ce que vous n'êtes pas pour moi comme les fils des Ethiopiens, fils d'Israël, dit le Seigneur? Est-ce que je n'ai pas fait monter Israël de la terre d'Egypte, et les Philistins de la Cappadoce, et les Syriens de Cyrène?
Note Am. 9,7 : De la Cappadoce. Voir Jérémie, 47, 4. ― De Cyrène, voir plus haut, Amos, 1, 5.
 
8 Voici que les yeux du Seigneur sont sur le royaume pécheur, je le détruirai de la face de la terre; cependant, détruisant, je ne détruirai point la maison de Jacob, dit le Seigneur.
Note Am. 9,8 : Détruisant, je ne détruirai pas ; hébraïsme pour, je ne détruirai pas entièrement.
 
9 Car voici que moi je commanderai et j'agiterai parmi toutes les nations la maison d'Israël, comme est agité le blé dans le crible, et il ne tombera pas une seule petite pierre sur la terre.
Note Am. 9,9 : Une petite pierre (lapillus) ; un grain de terre. Ce qu’Amos dit ici par une figure, Ezéchiel l’exprime en propres termes (voir Ezéchiel, 20, 38).
10 C'est par le glaive que mourront tous les pécheurs d'entre mon peuple, ceux qui disent : Non, il n'approchera pas, il ne viendra pas sur nous, le mal qu'on nous prédit.
 
11 En ce jour-là, je relèverai le tabernacle de David, qui est tombé; et je refermerai les ouvertures de ses murs, et ce qui était écroulé, je le restaurerai, et je le rebâtirai comme dans les jours anciens.
Note Am. 9,11 : Je relèverai, etc. l’apôtre saint Jacques cite ces paroles (voir Actes des Apôtres, 15, 16), qui ont eu un commencement d’accomplissement par Cyrus, mais qui n’ont été complètement accomplies que par Jésus-Christ.
12 Afin qu'ils possèdent les restes de l'Idumée et toutes les nations, parce que mon nom a été invoqué sur eux, dit le Seigneur, qui fera ces choses.
Note Am. 9,12 : Les restes de l’Idumée, rivale et ennemie de la maison de Jacob, peuvent représenter les Juifs mêmes charnels, d’entre lesquels Dieu sauva par sa grâce des restes précieux qu’il réunit à son peuple, c’est-à-dire, à son Eglise, en répandant le don de foi sur eux (voir Romains, 11, 5), comme sur les gentils qui furent alors appelées de toutes les nations du monde. ― Mon nom, etc. Voir, sur cette locution, Daniel, 9, 18.
 
13 Voici que des jours viennent, dit le Seigneur, et le laboureur succédera immédiatement au moissonneur, et celui qui foule le raisin à celui qui répand la semence; les montagnes distilleront la douceur, et toutes les collines seront cultivées.
Note Am. 9,13-15 : Comme il n’y eut qu’un très petit nombre d’Israélites des dix tribus qui revinrent de la captivité, et que dans la suite leurs descendants furent arrachés de leur pays par les Romains, il semble qu’il ne s’agit ici que d’une promesse mystérieuse des biens spirituels que Dieu réserve aux enfants d’Israël pour le temps de leur dernière conversion.
Note Am. 9,13 : La douceur ; c’est-à-dire, le miel. Comparer à Joël, 3, 18.
14 Et je ramènerai les captifs de mon peuple d'Israël ; et ils bâtiront des cités désertes et ils les habiteront; et ils planteront des vignes, et ils en boiront le vin, et ils feront des jardins, et ils en mangeront les fruits.15 Et je les planterai dans leur propre sol et je ne les arracherai plus de leur terre que je leur ai donnée, dit le Seigneur ton Dieu.
Note Am. 9,15 : Ton Dieu ; ô Israël.

Bible Glaire & Vigouroux


Traduction de la Sainte Bible d'après la Vulgate (Clémentine) par l'abbé Jean-Baptiste Glaire éditée une première fois de 1871 à 1873, puis complétée par des introductions, des commentaires, des notes et des appendices rédigés par l'abbé Fulcran Vigouroux dans une troisième édition en 1890. L'édition reprise par Recatho est celle de 1905 des éditeurs A. et R. Roger, et F. Chernoviz téléchargeable également au format PDF ici. Recatho est le seul site web à offrir une version HTML de la Bible Glaire & Vigouroux. Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire notre page de présentation des différentes versions de la Bible expliquant notre choix.