Moteur de recherche catholique portant sur la Bible et sur une bibliothèque d'ouvrages de référence en théologie, philosophie et histoire.
Parce que Dieu aime la miséricorde et la vérité, le Seigneur donnera la grâce et la gloire.
|
Saisissez un texte à rechercher ou bien sélectionnez un livre
Troisième épître de saint Jean
La recherche n'a donné aucun résultat.
AccueilGlaire & Vigouroux3 Jean0/0 résultat(s)
0/0 résultat(s)

Troisième épître de saint Jean

Chapitre 1

 | 
 | 
Chap. : 
Affection de saint Jean pour Gaïus, dont il loue la piété.
Diotrèphe ne reconnaît pas saint Jean.
Témoignage de la vertu de Démétrius.
Saint Jean espère aller voir Gaïus.
1 Le vieillard, au très cher Gaïus que j'aime dans la vérité.
Note III Jean 1,1 : Voir 2 Jean, 1, 1.
2 Mon bien-aimé, je prie pour que toutes tes affaires et ta santé soient en aussi bon état que ton âme.3 Je me suis fort réjoui, nos frères étant venus, et ayant rendu témoignage de ta sincérité et de la manière dont tu marches dans la vérité.4 Je n'ai pas de plus grande joie que d'apprendre que mes enfants marchent dans la vérité.
 
5 Mon bien-aimé, tu agis fidèlement dans tout ce que tu fais pour nos frères, et particulièrement pour les étrangers,6 Qui ont rendu témoignage à ta charité en présence de l'Eglise; tu agiras très bien si tu leur fais une conduite digne de Dieu.
Note III Jean 1,6 : Si tu leur fais une conduite. Comparer à Actes des Apôtres, 15, 3 ; Romains, 15, 24. ― Digne de Dieu ; comme si tu la faisais pour Dieu lui-même, ce qui semble être une allusion à ce qu’enseigne Jésus-Christ dans l’Evangile (voir Matthieu, 25, 35), qu’il faut le recevoir et le servir dans la personne des étrangers. Selon d’autres : Comme si Dieu, proportion gardée, la faisait lui-même ; c’est-à-dire le mieux possible.
7 Car c'est pour son nom qu'ils sont partis, n'ayant rien reçu des gentils.8 Nous donc, nous devons accueillir ces sortes de personnes, afin de coopérer à l'avancement de la vérité.
 
9 J'aurais peut-être écrit à l'Eglise, mais celui qui aime à y tenir le premier rang, Diotrèphe, ne veut pas nous recevoir.
Note III Jean 1,9 : Diotrèphe, d’après qui est dit dans ce passage, était un homme influent, mais d’ailleurs inconnu, dans la partie de l’Asie Mineure où se trouvait Gaïus.
10 C'est pourquoi, si je viens, je lui rappellerai les œuvres qu'il fait en tenant contre nous des discours malins ; et comme si c'était encore trop peu pour lui, non seulement il ne reçoit pas lui-même nos frères, mais il empêche ceux qui voudraient les recevoir, et il les chasse de l'Eglise.
 
11 Mon bien-aimé, n'imite point le mal, mais le bien. Qui fait le bien est de Dieu ; qui fait le mal n'a pas vu Dieu.
 
12 Pour Démétrius, témoignage lui est rendu par tout le monde et par la vérité elle-même; mais nous aussi nous lui rendons témoignage, et tu sais que notre témoignage est véritable.
Note III Jean 1,12 : Démétrius, dont on ne sait que ce qui est dit ici de lui, fut probablement chargé de porter cette lettre de saint Jean à Gaïus.
 
13 J'ai beaucoup de choses à t'écrire ; mais je ne veux pas l'écrire avec de l'encre et une plume ;14 Parce que j'espère te voir bientôt, et alors nous parlerons de bouche à bouche. Paix à toi. Nos amis te saluent. Salue nos amis par leur nom.
Note III Jean 1,14 : Par leur nom ; c’est-à-dire chacun en particulier.

Bible Glaire & Vigouroux


Traduction de la Sainte Bible d'après la Vulgate (Clémentine) par l'abbé Jean-Baptiste Glaire éditée une première fois de 1871 à 1873, puis complétée par des introductions, des commentaires, des notes et des appendices rédigés par l'abbé Fulcran Vigouroux dans une troisième édition en 1890. L'édition reprise par Recatho est celle de 1905 des éditeurs A. et R. Roger, et F. Chernoviz téléchargeable également au format PDF ici. Recatho est le seul site web à offrir une version HTML de la Bible Glaire & Vigouroux. Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire notre page de présentation des différentes versions de la Bible expliquant notre choix.