Moteur de recherche catholique portant sur la Bible et sur une bibliothèque d'ouvrages de référence en théologie, philosophie et histoire.
Comme il nous a élus en lui avant la fondation du monde, afin que nous fussions saints et sans tache en sa présence dans la charité ;
|
Saisissez un texte à rechercher ou bien sélectionnez un livre
Deuxième épître de saint Paul à Timothée
La recherche n'a donné aucun résultat.
AccueilGlaire & Vigouroux2 Timothée0/0 résultat(s)
0/0 résultat(s)

Deuxième épître de saint Paul à Timothée

Chapitre 1

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Saint Paul salue Timothée, lui témoigne son affection, l’exhorte à ranimer en lui la grâce de son ordination, et à ne pas rougir du Seigneur.
Plusieurs l’abandonnent.
Il rend témoignage à Onésiphore.
1 Paul, apôtre de Jésus-Christ par la volonté de Dieu, selon la promesse de vie, qui est dans le Christ Jésus ;
Note II Tim. 1,1 : Selon la promesse de vie ; c’est-à-dire pour annoncer aux hommes la promesse de la vie éternelle, qui s’obtient par Jésus-Christ.
2 A Timothée, son fils bien-aimé. grâce, miséricorde, paix par Dieu le Père et par le Christ Jésus Notre Seigneur.
 
3 Je rends grâces à Dieu, qu'à l'exemple de mes ancêtres, je sers avec une conscience pure, de ce que, nuit et jour, je fais continuellement mémoire de toi dans mes prières ;
Note II Tim. 1,3 : Avec une conscience pure. Lorsque saint Paul persécutait l’Eglise avant sa conversion, il ne le faisait que par ignorance et par un zèle mal entendu pour la vérité et la justice. Voir 1 Timothée, 1, 13.
4 Désirant, au souvenir de tes larmes, te voir, pour être rempli de joie ;5 Rappelant en ma mémoire cette foi non feinte, qui est en toi, et qui a été premièrement dans ton aïeule Loïde, et dans ta mère Eunice, et qui, j'en ai la certitude, est aussi en toi.
Note II Tim. 1,5 : Loïde était peut-être la mère d’Eunice. Nous savons par Actes des Apôtres, 16, 1, qu’Eunice était une Juive fidèle.
 
6 C'est pourquoi je t'engage à ranimer la grâce de Dieu, qui est en toi par l'imposition de mes mains.7 Car Dieu ne nous a pas donné un esprit de crainte, mais de force, d'amour et de modération.
Note II Tim. 1,7 : Voir Romains, 8, 15.
8 Ne rougis donc point du témoignage de Noire Seigneur, ni de moi son captif; mais prends part aux travaux de l'Evangile, selon la puissance de Dieu,
Note II Tim. 1,8 : Du témoignage de Notre Seigneur ; c’est-à-dire qui doit être rendu à Notre-Seigneur, en le confessant hautement, en prêchant hardiment l’Evangile. Selon la puissance de Dieu ; selon la force, la puissance que tu recevras de Dieu. ― Moi son captif. Saint Paul écrit étant prisonnier à Rome et c’est Jésus-Christ, c’est sa cause, qui l’a mis et le tient dans les chaînes.
9 Qui nous a délivrés, et nous a appelés par sa vocation sainte, non selon nos œuvres, mais selon son décret et la grâce qui nous a été donnée dans le Christ Jésus avant le commencement des siècles,
Note II Tim. 1,9 : Voir Tite, 3, 5.
10 Et qui a été manifestée maintenant par l'apparition de notre Sauveur Jésus-Christ qui a détruit la mort, et fait luire la vie et l'incorruptibilité par l'Evangile.
Note II Tim. 1,10 : La mort, du corps et de l’âme, fruit du péché.
11 C'est pourquoi j'ai été établi moi-même prédicateur, apôtre et maître des nations.
Note II Tim. 1,11 : Voir 1 Timothée, 2, 7.
12 Et c'est pour cela aussi que j'endure ces souffrances; mais je n'en rougis point. Car je sais à qui je me suis confié, et je suis sûr qu'il est puissant pour garder mon dépôt jusqu'à ce jour.
Note II Tim. 1,12 : Ce jour. Saint Paul désigne ainsi le jugement, où chacun recevra selon ses œuvres.
 
13 Prends pour modèle les saines paroles que tu as entendues de moi dans la foi et l'amour qui est en Jésus-Christ.14 Conserve le précieux dépôt, par l'Esprit-Saint qui habite eu nous.
 
15 Tu sais que tous ceux qui sont en Asie m'ont abandonné ; de ce nombre sont Phigelle et Hermogène.
Note II Tim. 1,15 : Ceux qui sont en Asie. Dans l’Asie proconsulaire. Voir Actes des Apôtres, 16, 6. Phigelle et Hermogène. On ne sait sur eux que ce qui est dit ici.
16 Que le Seigneur répande sa miséricorde sur la maison d'Onésiphore, parce qu'il m'a souvent soulagé, et qui] n'a point rougi de mes chaînes ;
Note II Tim. 1,16 : Voir 2 Timothée, 4, 19. ― Onésiphore était un bon chrétien d’Ephèse. Le langage de saint Paul semble supposer qu’Onésiphore était déjà mort.
17 Mais que, lorsqu'il est venu à Rome, il m'a cherché avec beaucoup de soin, et m'a trouvé.18 Que le Seigneur lui donne de trouver miséricorde devant lui en ce jour. Car combien de services ne m'a-t-il pas rendus à Ephèse? Tu le sais parfaitement.
Note II Tim. 1,18 : En ce jour. Voir le verset 12. ― A Ephèse. Voir Actes des Apôtres, 18, 19.

Chapitre 2

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Dépôt de doctrine.
Vie laborieuse des ministres de l’Evangile.
Souffrir avec Jésus-Christ pour régner avec lui.
Vaines disputes.
Doctrine contagieuse.
Solide fondement de Dieu.
Vases d’honneur et d’ignominie.
Fuir les contestations.
1 Toi donc, ô mon fils, fortifie-toi dans la grâce qui est en Jésus-Christ ;2 Et ce que tu as entendu de moi, devant un grand nombre de témoins, confie-le à des hommes fidèles, qui soient eux-mêmes capables d'en instruire les autres.3 Travaille comme un bon soldat du Christ Jésus.4 Quiconque est enrôlé au service de Dieu, ne s'embarrasse point dans les affaires du siècle, afin de satisfaire celui à qui il s'est donné.5 Et celui qui combat dans l'arène n'est point couronné, s'il n'a légitimement combattu.6 Le laboureur qui travaille doit avoir la première part des fruits.7 Comprends bien ce que je dis; car le Seigneur te donnera l'intelligence en toutes choses.
 
8 Souviens-toi que le Seigneur Jésus-Christ, de la race de David, est ressuscité d'entre les morts, selon mon Evangile,
Note II Tim. 2,8 : Mon Evangile ; c’est-à-dire l’Evangile que je prêche.
9 Pour lequel je souffre jusqu'aux chaînes, comme un malfaiteur ; mais la parole de Dieu n'est pas enchaînée.10 C'est pourquoi je supporte tout pour les élus, afin qu'eux-mêmes acquièrent le salut qui est en Jésus-Christ avec la gloire céleste.11 Voici une vérité certaine ; Car si nous mourons avec lui, nous vivrons avec lui ;12 Si nous souffrons, nous régnerons avec lui ; si nous le renions, lui aussi nous reniera;
Note II Tim. 2,12 : Voir Matthieu, 10, 33 ; Marc, 8, 38.
13 Si nous ne croyons pas, lui reste fidèle; il ne peut se nier lui-même.
Note II Tim. 2,13 : Voir Romains, 3, 3. Il nous reniera si nous sommes infidèles envers lui, non par l’effet d’une infidélité de sa part, mais parce qu’il demeure lui-même fidèle à ses menaces et à ses châtiments.
 
14 Donne ces avertissements, prenant le Seigneur à témoin. Evite les disputes de paroles ; car cela ne sert qu'à pervertir ceux qui écoutent.15 Prends soin de te montrer à Dieu digne de son approbation, ouvrier qui n'a point à rougir, dispensant avec droiture la parole de la vérité.16 Evite les entretiens profanes et vains; car ils profitent beaucoup à l'impiété ;17 Et leur discours gagne comme la gangrène; de ce nombre sont Hyménée et Philète,
Note II Tim. 2,17 : Et leur discours ; le discours de ceux dont les entretiens sont profanes et vains. ― De ce nombre sont, etc. Comparer à 1 Timothée, 1, 20. ― Philète n’est pas nommé dans la première Epître à Timothée. C’était probablement un Juif comme Hyménée.
18 Qui sont déchus de la vérité, disant que la résurrection est déjà faite, et ils ont subverti la foi de quelques-uns.
Note II Tim. 2,18 : Les gnostiques n’admettaient pas d’autre résurrection que la résurrection spirituelle de l’âme, passant de l’erreur à la vérité.
19 Mais le fondement solide de Dieu reste debout, muni de ce sceau : Le Seigneur connaît ceux qui sont à lui ; et: Qu'il s'éloigne de l'iniquité, quiconque invoque le nom du Seigneur.20 Au reste, dans une grande maison il n'y a pas seulement des vases d'or et d'argent, mais aussi les uns sont des vases d'honneur, mais les autres d'ignominie.21 Si quelqu'un donc se tient pur de ces choses, il sera un vase d'honneur sanctifié et utile au Seigneur, préparé pour toutes les bonnes œuvres.
 
22 Fuis les désirs de jeune homme, et recherche la foi, la charité et la paix, avec ceux qui invoquent le Seigneur d'un cœur pur.23 Quant aux questions imprudentes et qui n'apprennent rien, évite-les ; sachant qu'elles engendrent des querelles.
Note II Tim. 2,23 : Voir 1 Timothée, 1, 4 ; 4, 7 ; Tite, 3, 9.
24 Il ne faut pas qu'un serviteur du Seigneur dispute, mais qu'il soit doux envers tous, capable d'enseigner, patient,25 Reprenant modestement ceux qui résistent à la vérité, dans l'espérance que Dieu leur donnera un jour l'esprit de pénitence, pour qu'ils connaissent la vérité,26 Et qu'ils se dégagent des filets du diable qui les tient captifs sous sa volonté.

Chapitre 3

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Faux docteurs annoncés et caractérisés.
Il faut les fuir, leur progrès aura des bornes.
Saint Paul exhorte Timothée à suivre son exemple, à souffrir la persécution, à conserver le dépôt de la foi, à s’instruire par l’Ecriture.
1 Or, sache qu'à la fin des jours, viendront des temps périlleux.
Note II Tim. 3,1 : Voir 1 Timothée, 4, 1 ; 2 Pierre, 3, 3 ; Jude, 1, 18.
2 Il y aura des hommes s'aimant eux-mêmes, avides, arrogants, orgueilleux, blasphémateurs, n'obéissant pas à leurs parents, ingrats, couverts de crimes,3 Sans affection, implacables, calomniateurs, dissolus, durs, sans bonté,4 Traîtres, insolents, enflés d'orgueil, aimant les voluptés plus que Dieu;5 Ayant toutefois une apparence de piété, mais en repoussant la réalité. Evite encore ceux-là;6 Car il y en a parmi eux qui pénètrent dans les maisons et traînent captives de jeunes femmes chargées de péchés, et mues par toute sorte de désirs,7 Lesquelles apprennent toujours, et ne parviennent jamais à la connaissance de la vérité.
Note II Tim. 3,7 : Apprennent toujours : ironie ; ces femmes s’attachaient aux faux docteurs sous prétexte d’apprendre la religion.
8 Or, de même que Jannès et Mambrès résistèrent à Moïse, de même ceux-ci résistent à la vérité ; hommes corrompus d'esprit, qui n'ont pas été éprouvés dans la foi.
Note II Tim. 3,8 : Jannès et Mambrès. Ces noms ne se trouvent pas dans l’Ecriture ; ils ont été conservés par la tradition. D’après une tradition juive, ce sont les deux enchanteurs qui appuyèrent de leurs prestiges la résistance du Pharaon à Moïse (voir Exode, chapitre 7).
9 Mais ils n'iront pas au-delà; car leur folie sera connue de tout le monde, comme celle de ces hommes le fut aussi.
 
10 Pour toi, tu as compris ma doctrine, ma manière de vivre, mon but, ma foi, ma longanimité, ma charité, ma patience,11 Mes persécutions, mes souffrances, comme celles que j'ai éprouvées à Antioche, à Icone et à Lystre; quelles persécutions j'ai subies; mais le Seigneur m'a délivré de toutes.
Note II Tim. 3,11 : A Antioche de Pisidie. Voir Actes des Apôtres, 13, 14. ― A Icone. Voir Actes des Apôtres, 13, 51. ― A Lystre. Voir Actes des Apôtres, 14, 6.
12 Ainsi tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus-Christ souffriront persécution.13 Mais les hommes méchants et séducteurs s'enfonceront toujours plus dans le mal, s'égarant et égarant les autres.
 
14 Pour toi, demeure ferme dans ce que tu as appris, et qui t'a été confié, sachant de qui tu l'as appris,15 Et que dès l'enfance, tu as connu les saintes lettres qui peuvent l'instruire pour le salut par la foi qui est en Jésus-Christ.16 Toute Ecriture divinement inspirée est utile pour enseigner, pour reprendre, pour corriger, pour former à la justice,
Note II Tim. 3,16 : Voir 2 Pierre, 1, 20.
17 Afin que l'homme de Dieu soit parfait et préparé à toute bonne œuvre.

Chapitre 4

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
Devoirs d’un évêque.
Faux docteurs annoncés.
Saint Paul prédit sa mort prochaine.
Il prie Timothée de venir le trouver, et l’instruit de son état présent.
Salutations.
1 Je t'en conjure donc devant Dieu et devant Jésus-Christ qui doit juger les vivants et les morts, par son avènement et par son règne,2 Annonce la parole, insiste à temps et à contre-temps, reprends, supplie, menace en toute patience et doctrine.
Note II Tim. 4,2 : En toute patience et doctrine; c’est-à-dire sans jamais perdre patience et cesser d’instruire.
3 Car viendra un temps où les hommes ne supporteront plus la saine doctrine; mais, selon leurs désirs, ils amasseront des maîtres autour d'eux, éprouvant une vive démangeaison aux oreilles ;4 Et détournant l'ouïe de la vérité, ils se tourneront vers les fables.5 Mais toi, veille, et ne te refuse à aucun travail ; fais l'œuvre d'un évangéliste, remplis ton ministère. Sois sobre.6 Car, pour ce qui me regarde, on a déjà fait des libations sur moi, et le temps de ma dissolution approche.
Note II Tim. 4,6 : On a déjà fait, etc. Chez les païens, les libations sur la victime se faisaient avant l’immolation. Or saint Paul devant mourir de la main des païens, a pu faire allusion à cet usage. Mais comme chez les Hébreux les libations ne se pratiquaient que sur la victime déjà immolée, les Pères grecs et la plupart des commentateurs expliquent ainsi ce passage : J’ai été immolé, on a déjà fait les libations sur moi; il ne me reste que d’être consumé par le feu.
7 J'ai combattu le bon combat, j'ai achevé ma course, j'ai gardé la foi.
Note II Tim. 4,7 : J’ai combattu, etc. Voir 1 Timothée, 6, 12.
8 Reste la couronne de justice qui m'est réservée, que le Seigneur, juste juge, me rendra en ce jour; et non-seulement à moi, mais encore à ceux qui aiment son avènement. Hâte-toi de venir près de moi ;
Note II Tim. 4,8 : En ce jour ; c’est-à-dire au grand jour du jugement, comme le contexte le montre assez clairement. Comparer d’ailleurs à 1 Timothée, 1, vv. 12, 18.
 
9 Car Démas m'a quitté, par amour de ce siècle, et il s'en est allé à Thessalonique ;
Note II Tim. 4,9 : Démas, voir Colossiens, 4, 14. A Thessalonique. Voir Actes des Apôtres, 17, 1.
10 Crescent, en Galatie; Tite, en Dalmatie.
Note II Tim. 4,10 : Crescent, personnage inconnu. En Galatie. Voir Actes des Apôtres, 18, 23. ― Tite. Voir 2 Corinthiens, 2, 13. ― En Dalmatie, partie de l’Illyrie, sur la côte orientale de l’Adriatique.
11 Luc seul est avec moi. Prends Marc, et amène-le avec toi, car il m'est utile pour le ministère.
Note II Tim. 4,11 : Voir Colossiens, 4, 14. ― Luc l’évangéliste. ― Marc, voir Actes des Apôtres, 12, 12.
12 Pour Tychique, je l'ai envoyé à Ephèse.
Note II Tim. 4,12 : Tychique. Voir Actes des Apôtres, 20, 4. ― A Ephèse, voir Actes des Apôtres, 18, 19.
13 Apporte avec toi, en venant, le manteau que j'ai laissé à Troade chez Carpus, et les livres, et surtout les parchemins.
Note II Tim. 4,13 : Les livres dont parle ici saint Paul sont probablement les saintes Ecritures traduites en grec, et les parchemins, les rouleaux qui contenaient le texte hébreu écrit sur du parchemin, comme on en voir encore aujourd’hui chez les Juifs. A Troade ou Troas. Voir Actes des Apôtres, 16, 8. ― Carpus n’est mentionné que dans ce passage. ― Le manteau, penula, était une sorte de manteau long, sans manches, avec une simple ouverture pour la tête.
14 Alexandre, l'ouvrier en airain, m'a fait beaucoup de mal : le Seigneur lui rendra selon ses œuvres.
Note II Tim. 4,14 : Alexandre. Voir 1 Timothée, 1, 20.
15 Evite-le, car il a fortement combattu nos paroles.
 
16 Dans ma première défense, personne ne m'a assisté : au contraire, tous m'ont abandonné : qu'il ne leur soit point imputé.17 Mais le Seigneur a été près de moi, et m'a fortifié, afin que par moi s'accomplisse la prédication, et que toutes les nations l'entendent : ainsi j'ai été délivré de la gueule du lion.18 Le Seigneur m'a délivré de toute œuvre mauvaise, et il me sauvera en m'introduisant dans son royaume céleste, lui à qui gloire dans les siècles des siècles. Amen.
 
19 Salue Prisque et Aquila, et la famille d'Onésiphore.
Note II Tim. 4,19 : Prisque ou Priscille et Aquila. Voir Actes des Apôtres, 18, 2. ― La famille d’Onésiphore. Voir 2 Timothée, 1, 16.
20 Eraste est demeuré à Corinthe. Quant à Trophime, je l'ai laissé malade à Milet.
Note II Tim. 4,20 : Eraste. Voir Actes des Apôtres, 19, 22. ― Trophime. Voir Actes des Apôtres, 20, 4. ― A Corinthe. Voir Actes des Apôtres, 18, 1. ― A Milet. Voir Actes des Apôtres, 20, 15.
21 Hâte-toi de venir avant l'hiver. Eubule, Pudens, Lin, Claudie, et tous nos frères te saluent.
Note II Tim. 4,21 : Eubule, Pudens, Claudie. On ne connaît sur eux rien de certain. On suppose que Claudie était la femme de Pudens et Pudens, d’après plusieurs savants, était un sénateur romain, le père de sainte Praxède et de sainte Pudentienne, vierges et martyres. ― Lin devint pape et fut le successeur de saint Pierre sur le siège de Rome.
 
22 Que le Seigneur Jésus-Christ soit avec ton esprit. Que la grâce soit avec toi. Amen.

Bible Glaire & Vigouroux


Traduction de la Sainte Bible d'après la Vulgate (Clémentine) par l'abbé Jean-Baptiste Glaire éditée une première fois de 1871 à 1873, puis complétée par des introductions, des commentaires, des notes et des appendices rédigés par l'abbé Fulcran Vigouroux dans une troisième édition en 1890. L'édition reprise par Recatho est celle de 1905 des éditeurs A. et R. Roger, et F. Chernoviz téléchargeable également au format PDF ici. Recatho est le seul site web à offrir une version HTML de la Bible Glaire & Vigouroux. Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire notre page de présentation des différentes versions de la Bible expliquant notre choix.