Moteur de recherche catholique portant sur la Bible et sur une bibliothèque d'ouvrages de référence en théologie, philosophie et histoire.
Nous, nous sommes de Dieu. Qui connaît Dieu nous écoute; qui n'est pas de Dieu ne nous écoute point ; et c'est à cela que nous connaissons l'esprit de vérité et l'esprit d'erreur.
|
Saisissez un texte à rechercher ou bien sélectionnez un livre
Livre du prophète Habacuc
La recherche n'a donné aucun résultat.
AccueilFillionHabacuc0/0 résultat(s)
0/0 résultat(s)

Livre du prophète Habacuc

Chapitre 1

 | 
 | 
Chap. : 
1 Oracle révélé à Habacuc, le prophète.
 
2 Jusques à quand, Seigneur, crierai-je sans que Vous m’écoutiez ? jusques à quand élèverai-je ma voix vers Vous, souffrant violence, sans que Vous me sauviez ?3 Pourquoi me montrez-Vous l’iniquité et la douleur, me faites-Vous Voir devant moi la rapine et l’injustice ? Si l’on juge d’une affaire, c’est la passion qui l’emporte.4 Aussi la loi est déchirée, et la justice ne parvient pas à son terme ; parce que le méchant prévaut contre le juste, l’on rend des jugements iniques.
 
5 Jetez les yeux sur les nations, et voyez ; soyez surpris et frappés d’étonnement ; car il se produira de vos jours une chose que nul ne croira lorsqu’elle sera racontée.6 Car voici, Je vais susciter les Chaldéens, nation cruelle et impétueuse, qui parcourt la surface de la terre, pour s’emparer de demeures qui ne sont point à elle.7 Elle est effroyable et terrible, d’elle-même viennent son droit et sa puissance.8 Ses chevaux sont plus légers que les léopards et plus rapides que les loups du soir ; ses cavaliers se répandent partout ; ils viennent de loin, ils volent comme l’aigle qui fond sur sa proie.9 Ils viendront tous au butin ; leur visage est un vent brûlant, et ils rassembleront les captifs comme le sable.10 Il triomphera des rois, et il se rira des tyrans ; il se moquera de toutes les forteresses ; il leur opposera des levées de terre, et il les prendra.11 Alors son esprit changera, il passera et il tombera ; telle est la force qu’il tiendra de son dieu.12 N’êtes-Vous pas dès le commencement, Seigneur, mon Dieu et mon Saint ? nous ne mourrons donc pas. Seigneur, Vous avez établi ce peuple pour exercer Vos jugements, et Vous l’avez rendu fort pour infliger Vos châtiments.13 Vos yeux sont purs pour ne pas voir le mal, et Vous ne pouvez regarder l’iniquité. Pourquoi donc regardez-Vous ceux qui commettent l’iniquité, et demeurez-Vous en silence pendant que l’impie dévore celui qui est plus juste que lui ?14 Et pourquoi traitez-Vous les hommes comme les poissons de la mer, et comme les reptiles qui n’ont pas de chef ?15 Il les enlève tous avec l’hameçon ; il les entraîne dans son filet, et il les amasse dans son rets. Aussi est-il dans la joie et dans l’allégresse.16 C’est pourquoi il immolera des victimes à son filet, et il sacrifiera à son rets, car c’est par eux que sa portion est grasse et que sa nourriture est exquise.17 C’est donc pour cela qu’il étend son filet, et qu’il ne cesse d’égorger les nations.

Chapitre 2

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
1 Je me tiendrai à mon poste de garde, et je demeurerai ferme sur le rempart, et je regarderai attentivement pour voir ce qui me sera dit, et ce que je répondrai à Celui qui me reprendra.
 
2 Alors le Seigneur me parla, et me dit : Écris ce que tu Vois, et marque-le sur des tablettes, afin qu’on puisse le lire couramment.
 
3 Car ce qui t’a été révélé est encore lointain ; mais cela paraîtra enfin et ne mentira pas : si cela est différé, attends-le, car cela arrivera certainement et ne tardera pas.4 Voici, celui qui est incrédule n’a pas l’âme droite en lui ; mais le juste vivra par sa foi.
 
5 Comme le vin trompe celui qui en boit, ainsi l’homme orgueilleux ne demeurera pas dans son éclat ; il a dilaté son âme comme l’enfer, il est comme la mort et n’est pas rassasié ; il attire à soi toutes les nations, et réunit auprès de lui tous les peuples.6 Est-ce que tous ceux-ci ne le prendront pas comme un sujet de fable, de railleries et d’énigmes ? On dira : Malheur à celui qui accumule ce qui n’est pas à lui. Jusques à quand amassera-t-il contre lui une boue épaisse ?7 Est-ce qu’il ne s’élèvera pas soudain des hommes qui te mordront ? ne s’éveilleront-ils pas pour te déchirer, de sorte que tu sois leur proie ?8 Parce que tu as dépouillé des nations nombreuses, tous ceux qui seront restés d’entre les peuples te dépouilleront, à cause du sang des hommes, et des injustices exercées contre les terres de la ville, et contre tous ceux qui y habitent.
 
9 Malheur à celui qui amasse avec une avarice criminelle pour sa maison, et pour mettre son nid dans un lieu élevé, pensant qu’il se garantira de la main du mal !10 Tu as médité la honte pour ta maison, tu as détruit des peuples nombreux, et ton âme a péché.11 Car la pierre criera de la muraille, et le bois qui lie la charpente du bâtiment lui répondra.
 
12 Malheur à celui qui bâtit une ville avec le sang, et qui fonde une ville dans l’iniquité !13 N’est-ce pas le Seigneur des armées qui fera cela ? Les peuples travailleront pour le feu, et les nations pour le néant, et elles seront épuisées.14 Car la terre sera remplie de la connaissance de la gloire du Seigneur, comme la mer par les eaux qui la couvrent.
 
15 Malheur à celui qui met du fiel dans le breuvage qu’il donne à son ami, et qui l’enivre pour Voir sa nudité !16 Tu seras rempli d’ignominie au lieu de gloire. Bois, toi aussi, et sois frappé d’assoupissement. Le calice de la droite du Seigneur t’entourera, et un vomissement d’ignominie couvrira ta gloire.17 Car l’outrage fait au Liban retombera sur toi, et les ravages des bêtes farouches les effrayeront, à cause du sang des hommes et des injustices commises contre la terre, et la ville, et tous ceux qui y habitent.
 
18 A quoi sert la statue qu’un sculpteur a faite, ou l’image fausse qui se coule en fonte ? Cependant l’ouvrier espère en son ouvrage et dans les idoles muettes qu’il a formées.19 Malheur à celui qui dit au bois : Réveille-toi ; et à la pierre muette : Lève-toi ! Cette pierre pourra-t-elle instruire ? Voici, elle est couverte d’or et d’argent, et il n’y a pas du tout de souffle dans ses entrailles.20 Mais le Seigneur habite dans Son temple saint : que toute la terre se taise devant Lui !

Chapitre 3

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
1 Prière du prophète Habacuc pour les ignorances.
 
2 Seigneur, j’ai entendu Votre parole, et j’ai été saisi de crainte. Seigneur, faites vivre Votre œuvre au milieu des années ; Vous la ferez connaître au milieu des années : lorsque Vous serez irrité, Vous Vous souviendrez de la miséricorde.
 
3 Dieu viendra du sud, et le Saint de la montagne de Pharan : Sa gloire a couvert les cieux, et la terre est pleine de Sa louange.4 Son éclat est comme la lumière, des rayons sont dans Ses mains ; c’est là que Sa force est cachée.
 
5 Devant Lui marche la mort, et le diable précède Ses pas.6 Il S’est arrêté, et Il a mesuré la terre ; Il a regardé, et Il a fait fondre les nations ; les montagnes séculaires ont été brisées ; les collines du monde ont été abaissées sous les pas de Son éternité.
 
7 J’ai vu dans la détresse les tentes de l’Éthiopie, les pavillons de Madian sont dans l’épouvante.8 Est-ce comme les fleuves que Vous êtes irrité, Seigneur ? Votre fureur est-elle contre les fleuves, ou Votre indignation contre la mer ? Vous qui montez sur Vos chevaux, et qui donnez le salut par Vos chars.
 
9 Vous préparerez Votre arc, selon les serments que Vous avez faits aux tribus ; Vous diviserez les fleuves de la terre.10 Les montagnes Vous ont vu, et elles ont été prises de douleur ; les masses d’eaux se sont écoulées ; l’abîme a fait retentir sa voix, il a levé ses mains en haut.11 Le soleil et la lune se sont arrêtés dans leur demeure, ils marchent à la lueur de Vos flèches, à l’éclat de Votre lance foudroyante.
 
12 Dans Votre colère, Vous foulerez aux pieds la terre ; dans Votre fureur, Vous épouvanterez les nations.13 Vous êtes sorti pour le salut de Votre peuple, pour le sauver avec Votre Christ ; Vous avez frappé le faîte de la maison de l’impie, Vous l’avez ruinée de fond en comble.
 
14 Vous avez maudit son sceptre et le chef de ses guerriers, qui venaient comme un tourbillon pour me disperser ; ils étaient dans l’allégresse, comme celui qui dévore le pauvre en secret.15 Vous avez fait un chemin à Vos chevaux à travers la mer, à travers la boue des grandes eaux.
 
16 J’ai entendu, et mes entrailles ont été émues ; mes lèvres ont tremblé à cette voix. Que la pourriture entre dans mes os, et qu’elle me consume au dedans de moi, afin que je sois en repos au jour de l’affliction, et que je me joigne à notre peuple prêt à marcher avec Vous.
 
17 Car le figuier ne fleurira point, et les vignes ne pousseront pas ; le fruit de l’olivier mentira, et les champs ne donneront pas de nourriture ; les brebis seront enlevées aux bergeries, et il n’y aura plus de bœufs dans les étables.
 
18 Mais moi je me réjouirai dans le Seigneur, et je tressaillirai d’allégresse en Dieu mon sauveur.19 Le Seigneur Dieu est ma force, et Il rendra mes pieds comme ceux des cerfs, et vainqueur, Il me ramènera sur mes montagnes, pour Lui chanter des psaumes.

Bible Fillion


La Sainte Bible commentée d’après la Vulgate (Clémentine) et les textes originaux à l’usage des séminaires et du clergé par l'abbé Louis-Claude Fillion, prêtre de Saint-Sulpice, professeur d’Ecriture Sainte à l’Institut Catholique de Paris, membre de la Commission Biblique Pontificale. Imprimatur : Lugduni, 20 février 1888 † JOSEPH, Arch. Lugd. Edition de 1920 de la librairie Letouzey et Ané - 87, boul. Raspail - rue de vaugirard - Paris. Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire notre page de présentation des différentes versions de la Bible expliquant notre choix.