Moteur de recherche catholique portant sur la Bible et sur une bibliothèque d'ouvrages de référence en théologie, philosophie et histoire.
Ne désire pas des aliments de celui chez qui est un pain de mensonge.
|
Saisissez un texte à rechercher ou bien sélectionnez un livre
Livre des Proverbes
La recherche n'a donné aucun résultat.
AccueilFillionProverbes0/0 résultat(s)
0/0 résultat(s)

Livre des Proverbes

Chapitre 1

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
1 Paraboles de Salomon, fils de David, roi d’Israël,2 pour connaître la sagesse et la discipline ;3 pour comprendre les paroles de la prudence, et pour recevoir les instructions de la doctrine, la justice, et le jugement, et l’équité ;4 pour donner de l’habileté aux simples, la science et l’intelligence au jeune homme.5 En les écoutant, le sage deviendra plus sage, et celui qui est intelligent acquerra l’art de gouverner.6 Il pénétrera les paraboles et leur sens mystérieux, les paroles des sages et leurs énigmes.7 La crainte du Seigneur est le principe de la sagesse. Les insensés méprisent la sagesse et la doctrine.
 
8 Écoute, mon fils, les instructions de ton père, et n’abandonne pas la loi de ta mère.9 Ce sera un ornement pour ta tête, et un collier autour de ton cou.10 Mon fils, si les pécheurs t’attirent par leurs caresses, ne te laisse pas gagner par eux.11 S’ils disent : Viens avec nous, dressons des embûches pour répandre le sang ; cachons des pièges contre l’innocent qui ne nous a fait aucun mal ;12 dévorons-le tout vivant, comme fait l’enfer, et tout entier comme celui qui descend dans la fosse.13 Nous trouverons toute sorte de biens précieux ; nous remplirons nos maisons de dépouilles.14 Entre en société avec nous, n’ayons qu’une même bourse pour nous tous.15 Mon fils, ne va point avec eux ; préserve ton pied de leurs sentiers.16 Car leurs pieds courent au mal, et ils se hâtent de répandre le sang.17 Mais c’est en vain qu’on jette le filet devant les yeux de ceux qui ont des ailes.18 Ils dressent eux aussi des embûches à leur propre sang, et ils trament des complots contre leurs âmes.19 Telles sont les voies de tout homme cupide ; elles perdent les âmes de ceux qui les suivent.
 
20 La sagesse crie au dehors ; elle fait entendre sa voix dans les places publiques.21 Elle pousse des cris à la tête des foules ; elle fait retentir ses paroles aux portes de la ville, et elle dit :
 
22 Jusques à quand, ô enfants, aimerez-vous l’enfance ? Jusques à quand les insensés désireront-ils ce qui leur est pernicieux, et les imprudents haïront-ils la science ?23 Convertissez-vous à mes remontrances. Je vais répandre sur vous mon esprit, et je vous ferai entendre mes paroles.
 
24 Puisque j’ai appelé, et que vous avez refusé d’écouter ; puisque j’ai tendu ma main, et que personne n’y a pris garde ;25 puisque vous avez méprisé tous mes conseils, et que vous avez négligé mes réprimandes :26 moi aussi je rirai de votre ruine ; et je me moquerai, lorsque ce que vous redoutiez sera arrivé.27 Lorsque soudain se précipitera le malheur, et que la ruine fondra comme la tempête ; lorsque la tribulation et l’angoisse viendront sur vous,
 
28 alors ils m’invoqueront, et je n’écouterai pas ; ils se lèveront dès le matin, et ils ne me trouveront point :29 parce qu’ils ont haï l’instruction, et qu’ils n’ont point accueilli la crainte du Seigneur,30 et qu’ils ne se sont point soumis à mes conseils, et qu’ils ont méprisé toutes mes remontrances.31 Ils mangeront donc les fruits de leur voie, et ils seront rassasiés de leurs conseils.32 L’égarement des enfants les tuera, et la prospérité des insensés les perdra.33 Mais celui qui m’écoute reposera en assurance, et il jouira de l’abondance sans craindre aucun mal.

Chapitre 2

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
1 Mon fils, si tu reçois mes paroles, et si tu gardes mes préceptes cachés sur toi,2 de sorte que ton oreille soit attentive à la sagesse, incline ton cœur pour connaître la prudence.3 Car si tu invoques la sagesse, et que tu inclines ton cœur à la prudence ;4 si tu la recherches comme l’argent, et que tu creuses pour la trouver, comme on fait pour les trésors ;5 alors tu comprendras la crainte du Seigneur, et tu trouveras la science de Dieu,6 car c’est le Seigneur qui donne la sagesse, et c’est de Sa bouche que sortent la prudence et la science.7 Il réservera le salut pour les hommes droits, et Il protégera ceux qui marchent dans la simplicité,8 préservant les sentiers de la justice, et gardant les voies des saints.9 Alors tu comprendras la justice, et le jugement, et l’équité, et tout bon sentier.
 
10 Si la sagesse entre dans ton cœur, et que la science plaise à ton âme,11 le conseil te gardera, et la prudence te conservera,12 pour que tu sois délivré de la voie mauvaise, et de l’homme qui tient des discours pervers ;13 de ceux qui abandonnent le droit chemin, et qui marchent par des voies ténébreuses ;14 qui se réjouissent lorsqu’ils ont fait le mal, et qui mettent leurs délices dans les choses les plus criminelles ;15 leurs voies sont perverses, et leurs démarches infâmes.16 Pour que tu sois délivré de la femme étrangère, de l’étrangère qui rend ses paroles doucereuses,17 et qui abandonne le guide de sa jeunesse,18 et qui oublie l’alliance de son Dieu. Sa maison penche vers la mort, et ses sentiers mènent aux enfers.19 Aucun de ceux qui entrent auprès d’elle ne reviendra, et ne ressaisira les sentiers de la vie.
 
20 Pour que tu marches dans la bonne voie, et que tu gardes les sentiers des justes.21 Car ceux qui sont droits habiteront sur la terre, et les simples y demeureront ;22 mais les impies seront exterminés de dessus la terre, et ceux qui commettent l’injustice en seront arrachés.

Chapitre 3

 | 
 | 
Chap. : 
1 Mon fils, n’oublie pas ma loi, et que ton cœur garde mes préceptes ;2 car c’est la longueur des jours et des années de vie, et la paix qu’ils te procureront.3 Que la miséricorde et la vérité ne t’abandonnent pas. Lie-les autour de ton cou, et grave-les sur les tables de ton cœur,4 et tu trouveras grâce et bonne instruction devant Dieu et devant les hommes.
 
5 Aie confiance en Dieu de tout ton cœur, et ne t’appuie pas sur ta prudence.6 Pense à lui dans toutes tes voies, et Il conduira Lui-même tes pas.7 Ne sois point sage à tes propres yeux ; crains Dieu, et éloigne-toi du mal ;8 car ce sera la santé pour ta chair, et le rafraîchissement de tes os.
 
9 Honore le Seigneur avec tes biens, et donne-Lui les prémices de tous tes fruits ;10 et tes greniers seront remplis d’abondance, et tes pressoirs regorgeront de vin.
 
11 Mon fils, ne rejette pas la correction du Seigneur, et ne perds pas courage lorsqu’Il te châtie ;12 car le Seigneur châtie celui qu’Il aime, et Il Se complaît en lui comme un père dans son fils.
 
13 Heureux l’homme qui a trouvé la sagesse, et qui est riche en prudence.14 Son acquisition vaut mieux que celle de l’argent, et ses fruits sont préférables à l’or le plus fin et le plus pur.15 Elle est plus précieuse que toutes les richesses, et tout ce qu’on désire le plus ne mérite pas de lui être comparé.16 Elle a la longueur des jours dans sa droite, et dans sa gauche les richesses et la gloire.17 Ses voies sont de belles voies, et tous ses sentiers sont paisibles.18 Elle est un arbre de vie pour ceux qui la saisissent, et celui qui s’attache à elle est bienheureux.
 
19 Le Seigneur a fondé la terre par la sagesse ; Il a établi les cieux par la prudence.20 C’est par Sa sagesse que les abîmes ont débordé, et que les nuées se chargent de rosée.
 
21 Mon fils, que ces choses ne s’éloignent pas de tes yeux. Garde la loi et le conseil,22 et ils seront la vie de ton âme, et un ornement à ton cou.23 Alors tu marcheras avec confiance dans ta voie, et ton pied ne se heurtera point.24 Si tu dors, tu ne craindras point ; tu te reposeras, et ton sommeil sera doux.25 Ne redoute pas la frayeur soudaine, ni les assauts de la tyrannie des impies.26 Car le Seigneur sera à ton côté, et Il gardera ton pied, pour que tu ne sois pas pris dans le piège.
 
27 N’empêche pas de bien faire celui qui le peut ; si cela t’est possible, toi-même fais le bien.28 Ne dis pas à ton ami : Va et reviens, je te donnerai demain, lorsque tu peux donner à l’instant même.
 
29 Ne médite pas le mal contre ton ami lorsqu’il a confiance en toi.
 
30 N’entre pas sans sujet en contestation contre un homme, lorsqu’il ne t’a fait aucun mal.
 
31 Ne porte pas envie à l’injuste, et n’imite point ses voies,32 parce que le Seigneur a tout trompeur en abomination, et qu’Il converse avec les simples.33 Le Seigneur frappera d’indigence la maison de l’impie, mais les maisons des justes seront bénies.34 Il Se moquera des moqueurs, et Il donnera Sa grâce aux doux.35 Les sages posséderont la gloire ; l’élévation des insensés sera leur confusion.

Chapitre 4

 | 
 | 
Chap. : 
1 Écoutez, mes fils, l’instruction de votre père, et soyez attentifs pour connaître la prudence.2 Je vous ferai un excellent don ; n’abandonnez pas ma loi.
 
3 Car moi aussi, j’ai été le fils d’un père, le tendre enfant, et comme le fils unique de mère.4 Et il m’instruisait, et disait : Que ton cœur reçoive mes paroles ; garde mes préceptes, et tu vivras.5 Acquiers la sagesse, acquiers la prudence. N’oublie pas les paroles de ma bouche, et ne t’en détourne pas.6 N’abandonne point la sagesse, et elle te gardera ; aime-la, et elle te conservera.7 Le commencement de la sagesse, c’est : Acquiers la sagesse, au prix de tous tes biens, acquiers la prudence.8 Saisis-la de force, et elle t’exaltera ; elle sera ta gloire, lorsque tu l’auras embrassée.9 Elle mettra sur ta tête un accroissement de grâces, et elle te couvrira d’une couronne éclatante.
 
10 Écoute, mon fils, et reçois mes paroles, afin que les années de ta vie se multiplient.11 Je te montrerai la voie de la sagesse ; je te conduirai par les sentiers de l’équité.12 Lorsque tu y seras entré, tes pas ne seront point gênés, et si tu cours, rien ne te fera tomber.13 Tiens-toi à la discipline, ne la quitte pas ; garde-la, parce qu’elle est ta vie.14 Ne mets pas tes délices dans les sentiers des impies, et que la voie des méchants ne te plaise pas.15 Fuis-la, n’y passe point ; détourne-t’en, et quitte-la.16 Car ils ne dorment point s’ils n’ont fait du mal, et le sommeil leur est ravi, s’ils n’ont fait tomber quelqu’un dans leurs pièges.17 Ils mangent le pain de l’impiété, et ils boivent le vin de l’iniquité.18 Mais le sentier des justes s’avance comme une lumière brillante et qui croît jusqu’au jour parfait.19 La voie des impies est ténébreuse ; il ne savent où ils tomberont.
 
20 Mon fils, écoute mes discours, et prête l’oreille à mes paroles.21 Qu’elles ne s’éloignent point de tes yeux ; conserve-les au milieu de ton cœur ;22 car elles sont la vie de ceux qui les trouvent, et la santé de toute chair.23 Mets tout le soin possible à garder ton cœur, car il est la source de la vie.24 Écarte de toi la bouche maligne, et que les lèvres médisantes soient bien loin de toi.25 Que tes yeux regardent droit devant toi, et que tes paupières précèdent tes pas.26 Fais à tes pieds un droit sentier, et toutes tes voies seront affermies.27 Ne te détourne ni à droite ni à gauche, retire ton pied du mal ; car le Seigneur connaît les voies qui sont à droite, mais ce sont les voies perverses qui sont à gauche, Lui-même Il redressera ta course, et Il te conduira en paix sur ton chemin.

Chapitre 5

 | 
 | 
Chap. : 
1 Mon fils, sois attentif à ma sagesse, et prête l’oreille à ma prudence,2 afin de retenir mes pensées, et pour que tes lèvres conservent mon instruction. Ne fais pas attention aux artifices de la femme ;
 
3 car les lèvres de la prostituée sont comme le rayon d’où coule le miel, et sa gorge est plus douce que l’huile ;4 mais la fin en est amère comme l’absinthe, et perçante comme un glaive à deux tranchants.5 Ses pieds descendent à la mort, et ses pas pénètrent aux enfers.6 Ils ne vont point par le sentier de la vie. Ses démarches sont vagabondes et impénétrables.
 
7 Maintenant donc, mon fils, écoute-moi, et ne t’écarte pas des paroles de ma bouche.8 Eloigne d’elle ta voie, et n’approche point de la porte de sa maison.9 Ne livre pas ton honneur à des étrangers, ni tes années à un cruel ;10 de peur que ces étrangers ne s’enrichissent de tes biens, et que le fruit de tes travaux ne passe dans la maison d’un autre,11 et que tu ne gémisses à la fin, quand tu auras consumé ta vigueur et ton corps, et que tu ne dises :12 Pourquoi ai-je détesté la discipline, et pourquoi mon cœur n’a-t-il pas accepté les reproches ?13 Pourquoi n’ai-je pas écouté la voix de ceux qui m’enseignaient, ni prêté l’oreille à mes maîtres ?14 J’en suis presque arrivé au comble du malheur, au milieu de l’assemblée du peuple et des anciens.
 
15 Bois l’eau de ta citerne, et les eaux qui s’échappent de ton puits.16 Que tes sources se déversent dehors, et répands tes eaux sur les places publiques.17 Possède-les seul, et que les étrangers n’y aient point de part avec toi.18 Que ta source soit bénie, et mets ta joie dans la femme de ta jeunesse.19 Qu’elle te soit comme une biche très chère, et comme un faon plein de grâce. Que ses mamelles t’enivrent en tout temps ; que son amour fasse à jamais tes délices.20 Pourquoi, mon fils, te laisser séduire par une étrangère, et te reposer dans le sein d’une inconnue ?
 
21 Le Seigneur contemple les voies de l’homme, et Il considère toutes ses démarches.22 L’impie est pris dans ses iniquités, et il est lié par les chaînes de ses péchés.23 Il mourra, parce qu’il n’a pas reçu l’instruction, et il sera trompé par l’excès de sa folie.

Chapitre 6

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
1 Mon fils, si tu as répondu pour ton ami, si tu as engagé ta main à un étranger,2 tu es enlacé par les paroles de ta bouche, et pris par ton propre langage.3 Fais donc ce que je te dis, mon fils, et délivre-toi toi-même, car tu es tombé entre les mains de ton prochain. Cours, hâte-toi, excite ton ami.4 N’accorde pas de sommeil à tes yeux, et que tes paupières ne s’assoupissent point.5 Dégage-toi, comme un daim, de la main du chasseur, et comme un oiseau de la main de l’oiseleur.
 
6 Va vers la fourmi, ô paresseux, et considère sa conduite, et apprends la sagesse.7 N’ayant ni chef, ni maître, ni prince,8 elle prépare durant l’été sa nourriture, et amasse pendant la moisson de quoi se nourrir.9 Jusques à quand dormiras-tu, paresseux ? Quand te lèveras-tu de ton sommeil ?10 Tu dormiras un peu, tu sommeilleras un peu, tu croiseras un peu les mains pour dormir,11 et l’indigence viendra à toi comme un voyageur, et la pauvreté comme un homme armé. Mais si tu es diligent, ta moisson jaillira comme une source, et l’indigence fuira loin de toi.
 
12 L’homme apostat est un homme inutile, il s’avance avec une bouche perverse.13 Il fait signe des yeux, il frappe du pied, il parle avec les doigts ;14 il trame le mal dans son cœur méchant, et en tout temps il sème des querelles.15 Sa ruine viendra soudain sur lui, et il sera brisé tout d’un coup et il n’aura plus de remède.
 
16 Il y a six choses que hait le Seigneur, et une septième que Son âme déteste :17 les yeux altiers, la langue menteuse, les mains qui répandent le sang innocent,18 le cœur qui médite des desseins très coupables, les pieds agiles pour courir au mal,19 le témoin trompeur qui profère des mensonges, et celui qui sème des dissensions entre les frères.
 
20 Observe, mon fils, les préceptes de ton père, et n’abandonne pas la loi de ta mère.21 Tiens-les sans cesse liés dans ton cœur, et attache-les autour de ton cou.22 Lorsque tu marches, qu’ils t’accompagnent ; lorsque tu dors, qu’ils te gardent, et à ton réveil entretiens-toi avec eux.23 Car le précepte est une lampe, et la loi une lumière, et la réprimande qui retient dans la discipline est la voie de la vie ;
 
24 pour te préserver de la femme corrompue, et de la langue flatteuse de l’étrangère.25 Que ton cœur ne convoite pas sa beauté, et ne te laisse pas prendre par ses regards ;26 car le prix de la courtisane est à peine d’un pain, mais la femme rend captive l’âme précieuse de l’homme.27 Un homme peut-il cacher le feu dan son sein, sans que ses vêtements soient consumés ?28 ou marcher sur des charbons ardents sans se brûler la plante des pieds ?29 Ainsi celui qui s’approche de la femme de son prochain ne sera pas pur lorsqu’il l’aura touchée.
 
30 Ce n’est pas une grande faute qu’un homme dérobe, s’il dérobe pour rassasier sa faim.31 Et pourtant, s’il est pris, il en rendra sept fois autant, et il donnera tout ce qu’il a dans sa maison.32 Mais celui qui est adultère perdra son âme par la folie de son cœur.33 Il amasse sur lui la honte et l’ignominie, et son opprobre ne s’effacera pas ;34 car la jalousie et la fureur du mari ne pardonnera point au jour de la vengeance ;35 et il ne se rendra aux prières de personne, et il ne recevra pas comme compensation des présents, même très nombreux.

Chapitre 7

 | 
 | 
Chap. : 
1 Mon fils, garde mes paroles, et cache mes préceptes dans ton cœur.2 Mon fils, observe mes commandements, et tu vivras ; garde ma loi comme la prunelle de ton œil.3 Lie-la à tes doigts ; écris-la sur les tables de ton cœur.4 Dis à la sagesse : Tu es ma sœur ; et appelle la prudence ton amie,5 pour qu’elle te préserve de la femme étrangère, de l’étrangère qui rend ses paroles doucereuses.
 
6 Car de la fenêtre de ma maison je regardais par le treillis,7 et j’aperçois des insensés, et parmi eux je remarque un jeune homme dépourvu de sens,8 qui traverse la place, près de l’angle, et se dirige vers la rue qui conduit à la maison de cette femme,9 dans l’obscurité, au déclin du jour, dans les ténèbres et les ombres de la nuit.10 Et voici que vient au-devant de lui cette femme parée comme une courtisane, prête à surprendre les âmes, bruyante, et allant deçà, delà,11 inquiète et impatiente, et ne pouvant demeurer en repos dans sa maison,12 elle tend ses pièges tantôt dans la rue, tantôt sur les places publiques, tantôt dans les coins.13 Elle saisit ce jeune homme et l’embrasse, et, le caressant avec un visage effronté, elle lui dit :14 J’avais fait vœu d’offrir des victimes pacifiques, et aujourd’hui j’ai accompli mes vœux ;15 c’est pourquoi je suis sortie à ta rencontre, désirant te voir, et je t’ai trouvé.16 J’ai suspendu mon lit avec des sangles ; je l’ai couvert de courtepointes d’Égypte en broderie ;17 j’ai parfumé mon lit de myrrhe, d’aloès et de cinnamome.18 Viens, enivrons-nous de délices, et jouissons des embrassements que nous avons désirés, jusqu’au point du jour.19 Car le mari n’est point à la maison ; il est parti pour un très long voyage.20 Il a emporté avec lui un sac d’argent ; il ne doit revenir à sa maison qu’au jour de la pleine lune.21 Elle l’enlaça ainsi par de longs discours, et l’entraîna par les caresses de ses lèvres.22 Aussitôt il la suit comme un bœuf qu’on mène pour l’immoler, et comme un agneau qui va à la mort en bondissant, et ignorant, l’insensé qu’on l’entraîne pour le lier,23 jusqu’à ce que la flèche lui ait percé le cœur ; comme un oiseau qui se précipite dans le filet, ne sachant pas qu’il y va pour lui de la vie.
 
24 Maintenant donc, mon fils, écoute-moi, et sois attentif aux paroles de ma bouche.25 Que ton esprit ne se laisse pas entraîner dans les voies de cette femme, et ne t’égare point dans ses sentiers,26 car il en est beaucoup qu’elle a blessés et renversés, et les plus forts ont été tués par elle.27 Sa maison est le chemin de l’enfer, et il pénètre jusque dans les profondeurs de la mort.

Chapitre 8

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
1 La sagesse ne crie-t-elle pas, et la prudence ne fait-elle pas entendre sa voix ?2 Elle se tient sur les sommets les plus hauts et les plus élevés, sur le chemin, au milieu des sentiers,3 près des portes de la ville, à l’entrée même, et elle parle en ces termes :
 
4 O hommes, c’est à vous que je crie ; et ma voix s’adresse aux enfants des hommes.5 Vous, petits, apprenez la sagesse, et vous, insensés, faites attention.6 Écoutez, car je vais parler de grandes choses, et mes lèvres s’ouvriront pour annoncer ce qui est droit.
 
7 Ma bouche publiera la vérité, et mes lèvres détesteront l’impie.8 Tous mes discours sont justes ; il n’y a en eux rien de mauvais ni de pervers.9 Ils sont droits pour ceux qui sont intelligents, et équitables pour ceux qui ont trouvé la science.10 Recevez mes instructions de préférence à l’argent ; choisissez la doctrine plutôt que l’or.11 Car la sagesse vaut mieux que tout ce qu’il y a de plus précieux, et tout ce qu’on désire le plus ne peut lui être comparé.
 
12 Moi, la sagesse, j’habite dans le conseil, et je suis présente parmi les pensées judicieuses.13 La crainte du Seigneur hait le mal. Je déteste l’insolence, et l’orgueil, et la voie mauvaise, et la langue double.14 A moi est le conseil et l’équité ; à moi est la prudence, à moi est la force.15 C’est par moi que règnent les rois, et que les législateurs ordonnent ce qui est juste.16 C’est par moi que les princes commandent, et que les puissants rendent la justice.17 J’aime ceux qui m’aiment, et ceux qui veillent dès le matin pour me chercher me trouveront.18 Avec moi sont les richesses et la gloire, les biens superbes et la justice.19 Car mes fruits valent mieux que l’or et les pierres précieuses, et mes produits sont meilleurs que l’argent le plus pur.20 Je marche dans les voies de la justice, au milieu des sentiers de la prudence,21 pour enrichir ceux qui m’aiment, et pour remplir leurs trésors.
 
22 Le Seigneur m’a possédée au commencement de Ses voies, avant de faire quoi que ce soit, dès le principe.23 J’ai été établie dès l’éternité, et dès les temps anciens, avant que la terre fût créée.24 Les abîmes n’étaient pas encore, et déjà j’étais conçue ; les sources des eaux n’avaient pas encore jailli ;25 les montagnes ne s’étaient pas encore dressées avec leur pesante masse ; j’étais enfantée avant les collines.26 Il n’avait pas encore fait la terre, ni les fleuves, ni les bases du globe terrestre.27 Lorsqu’Il préparait les cieux, j’étais là ; lorsqu’Il environnait les abîmes de leurs bornes, par une loi inviolable ;28 lorsqu’Il affermissait l’air dans les régions supérieures, et qu’Il équilibrait les sources des eaux ;29 lorsqu’Il entourait la mer de ses limites, et qu’Il imposait une loi aux eaux, pour qu’elles ne franchissent point leurs bornes, lorsqu’Il posait les fondements de la terre,30 j’étais avec Lui, réglant toutes choses, et j’étais chaque jour dans les délices, me jouant sans cesse devant Lui,31 me jouant sur le globe de la terre, et mes délices sont d’être avec les enfants des hommes.
 
32 Maintenant donc, mes fils, écoutez-moi : Heureux ceux qui gardent mes voies.33 Écoutez mes instructions et soyez sages, et ne les rejetez pas.34 Heureux l’homme qui m’écoute, et qui veille tous les jours à ma porte, et qui se tient à la porte de ma maison.35 Celui qui me trouvera, trouvera la vie, et puisera le salut dans le Seigneur.36 Mais celui qui péchera contre moi blessera son âme ; tous ceux qui me haïssent aiment la mort.

Chapitre 9

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
1 La sagesse s’est bâti une maison ; elle a taillé sept colonnes.2 Elle a immolé ses victimes, mêlé son vin, et disposé sa table.
 
3 Elle a envoyé ses servantes pour appeler à la citadelle et aux remparts de la ville :4 Que quiconque est petit vienne à moi. Et elle a dit aux insensés :5 Venez, mangez mon pain, et buvez le vin que je vous ai préparé.6 Quittez l’enfance, et vivez, et marchez par les voies de la prudence.
 
7 Celui qui instruit le moqueur se fait injure à lui-même, et celui qui reprend l’impie s’attire l’outrage.8 Ne reprends pas le moqueur, de peur qu’il ne te haïsse ; reprends le sage, et il t’aimera.9 Donne une occasion au sage, et il deviendra encore plus sage ; enseigne le juste, et il recevra l’instruction avec empressement.10 La crainte du Seigneur est le commencement de la sagesse, et la science des saints est la prudence.11 Car par moi se multiplieront tes jours, et les années de ta vie seront augmentées.12 Si tu es sage, c’est pour toi-même que tu le seras, et si tu es un moqueur, seul tu en porteras la peine.
 
13 La femme insensée et bruyante, pleine d’attraits, et ne sachant absolument rien,14 s’est assise à la porte de sa maison, sur un siège, dans un lieu élevé de la ville,15 pour appeler ceux qui passaient par le chemin et qui poursuivaient leur route :16 Que celui qui est petit se détourne vers moi. Et elle a dit à l’insensé :17 Les eaux dérobées sont plus douces, et le pain pris en cachette est plus agréable.18 Mais il ignore que les géants sont avec elle, et que ses convives sont au fond de l’enfer.

Chapitre 10

 | 
 | 
Chap. : 
1 Le fils sage réjouit son père, mais le fils insensé est la tristesse de sa mère.
 
2 Les trésors de l’impiété ne serviront de rien ; mais la justice délivrera de la mort.
 
3 Le Seigneur n’affligera pas l’âme du juste par la faim, et Il renversera les complots des méchants.
 
4 La main lâche produit l’indigence ; mais la main des forts acquiert les richesses. Celui qui s’appuie sur des mensonges se repaît de vents, et il court aussi après des oiseaux qui s’envolent.5 Celui qui amasse pendant la moisson est un fils sage ; mais celui qui dort pendant l’été est un enfant de confusion.
 
6 La bénédiction du Seigneur est sur la tête du juste ; mais l’iniquité couvre la bouche des impies.7 La mémoire du juste sera accompagnée de louanges ; mais le nom des impies pourrira.
 
8 Celui qui est sage de cœur reçoit les préceptes ; l’insensé est châtié par ses lèvres.
 
9 Celui qui marche simplement marche en assurance ; mais celui qui pervertit ses voies sera découvert.
 
10 Celui qui fait signe de l’œil causera de la douleur, et l’insensé de lèvres sera frappé.
 
11 La bouche du juste est une source de vie, et la bouche des impies cache l’iniquité.
 
12 La haine excite les querelles, et la charité couvre toutes les fautes.
 
13 La sagesse se trouve sur les lèvres du sage, et la verge sur le dos de celui qui manque de cœur.
 
14 Les sages cachent leur science ; mais la bouche de l’insensé est proche de la confusion.
 
15 La richesse du riche est sa ville forte ; l’indigence des pauvres est leur effroi.
 
16 L’œuvre du juste est pour la vie ; les fruits de l’impie, pour le péché.
 
17 Celui qui garde la discipline est dans le chemin de la vie ; mais celui qui néglige les réprimandes s’égare.
 
18 Les lèvres menteuses cachent la haine ; celui qui profère l’outrage est un insensé.
 
19 Celui qui parle beaucoup ne saurait manquer de pécher ; mais celui qui modère ses lèvres est très prudent.
 
20 La langue du juste est un argent de choix ; mais le cœur des méchants est de nul prix.21 Les lèvres du juste en instruisent un grand nombre ; mais les ignorants mourront dans l’indigence de cœur.
 
22 C’est la bénédiction du Seigneur qui donne la richesse, et l’affliction n’y sera pas mêlée.
 
23 L’insensé commet le crime comme en se jouant ; mais la sagesse est la prudence de l’homme.
 
24 Ce que craint l’impie lui arrivera ; les justes obtiendront ce qu’ils désirent.
 
25 L’impie disparaîtra comme une tempête qui passe ; mais le juste sera comme un fondement éternel.
 
26 Ce qu’est le vinaigre aux dents et la fumée aux yeux, le paresseux l’est à ceux qui l’ont envoyé.
 
27 La crainte du Seigneur augmente les jours, et les années des impies seront abrégées.
 
28 L’attente des justes c’est la joie ; mais l’espérance des méchants périra.
 
29 La voie du Seigneur est la force du simple, et ceux qui font le mal sont dans l’effroi.
 
30 Le juste ne sera jamais ébranlé, mais les impies n’habiteront point sur la terre.
 
31 La bouche du juste enfantera la sagesse ; la langue des pervers périra.
 
32 Les lèvres du juste considèrent ce qui plaît, et la bouche des impies n’a que des paroles malignes.

Chapitre 11

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
1 La balance trompeuse est en abomination devant le Seigneur ; mais le poids juste Lui est agréable.
 
2 Où sera l’orgueil, là sera aussi la confusion ; mais où est l’humilité, là est pareillement la sagesse.
 
3 La simplicité des justes les dirigera, et les tromperies des méchants causeront leur ruine.4 Les richesses ne serviront de rien au jour de la vengeance ; mais la justice délivrera de la mort.5 La justice du simple dirigera sa voie, et l’impie périra par son impiété.6 La justice des justes les délivrera, et les méchants seront pris dans leurs propres pièges.7 A la mort de l’impie, il ne restera plus d’espérance, et l’attente des ambitieux périra.8 Le juste a été délivré de l’angoisse, et le méchant sera livré à sa place.
 
9 L’hypocrite trompe son ami par ses paroles ; mais les justes seront délivrés par la science.10 Le bonheur des justes mettra la ville dans l’allégresse, et à la ruine des méchants on se félicitera.11 La ville s’élèvera par la bénédiction des justes, et elle sera renversée par la bouche des méchants.
 
12 Celui qui méprise son ami manque de sens ; mais l’homme prudent se tiendra en silence.
 
13 Celui qui agit avec déloyauté révélera les secrets ; mais celui dont le cœur est fidèle cache ce que son ami lui a confié.
 
14 Là où il n’y a personne pour gouverner, le peuple périt ; c’est le salut, lorsqu’il y a beaucoup de conseils.
 
15 Celui qui se fait caution pour un étranger tombera dans le malheur ; mais celui qui évite les pièges sera en sûreté.
 
16 La femme qui a de la grâce trouvera la gloire, et les forts auront les richesses.
 
17 L’homme charitable fait du bien à son âme ; mais celui qui est cruel rejette ses proches eux-mêmes.18 L’œuvre que fait l’impie ne subsistera pas ; mais la récompense est assurée à celui qui sème la justice.19 La clémence prépare la vie, et la recherche du mal conduit à la mort.20 Le Seigneur a en abomination le cœur mauvais, et Il met Son affection en ceux qui marchent simplement.21 La main dans la main, le méchant ne restera pas impuni ; mais la race des justes sera sauvée.
 
22 Un anneau d’or aux narines d’une truie, telle est une femme belle et insensée.
 
23 Le désir des justes se porte à tout ce qui est bien ; l’attente des méchants c’est la fureur.
 
24 Les uns donnent ce qui est à eux, et deviennent plus riches ; les autres ravissent le bien d’autrui, et sont toujours dans l’indigence.
 
25 L’âme qui répand les bénédictions sera elle-même engraissée, et celui qui enivre sera lui-même enivré.
 
26 Celui qui cache le blé sera maudit des peuples ; mais la bénédiction viendra sur la tête de ceux qui le vendent.
 
27 Il y a avantage à se lever dès l’aurore pour chercher le bien ; mais celui qui poursuit le mal en sera accablé.
 
28 Celui qui se confie en ses richesses tombera ; mais les justes germeront comme un feuillage verdoyant.
 
29 Celui qui trouble sa maison ne possédera que du vent, et l’insensé sera assujetti au sage.
 
30 Le fruit du juste est un arbre de vie, et celui qui assiste les âmes est sage.
 
31 Si le juste est puni sur la terre, combien plus le sera l’impie et le pécheur !

Chapitre 12

 | 
 | 
Chap. : 
1 Celui qui aime la correction aime la science ; mais celui qui hait les réprimandes est un insensé.2 Celui qui est bon puisera la grâce du Seigneur ; mais celui qui met sa confiance en ses propres pensées agit en impie.3 L’homme ne s’affermira point par l’impiété ; mais la racine des justes sera inébranlable.
 
4 La femme diligente est la couronne de son mari ; mais celle qui fait des choses dignes de confusion est comme la pourriture dans ses os.
 
5 Les pensées des justes ne sont qu’équité ; mais les desseins des impies ne sont que malice.
 
6 Les paroles des impies sont des embûches pour verser le sang ; la bouche des justes les délivrera.
 
7 Retourne les impies, et ils ne sont plus ; mais la maison des justes demeurera.
 
8 L’homme sera connu par sa doctrine ; mais celui qui est vain et dénué de sens sera un objet de mépris.
 
9 Mieux vaut le pauvre qui se suffit, que le glorieux qui manque de pain.
 
10 Le juste se met en peine de la vie de son bétail ; mais les entrailles des impies sont cruelles.
 
11 Celui qui cultive sa terre sera rassasié de pain ; mais celui qui recherche le repos est très insensé. Celui qui met ses délices dans les réunions où l’on boit du vin, laissera la honte dans ses places fortes.
 
12 Le désir de l’impie c’est l’affranchissement des méchants ; mais la racine des justes prospérera.
 
13 Par les péchés de ses lèvres le méchant s’attire la ruine ; mais le juste échappera à l’angoisse.14 C’est par le fruit de sa bouche que l’homme sera rempli de biens, et il lui sera rendu selon les œuvres de ses mains.
 
15 La voie de l’insensé est droite à ses yeux ; mais celui qui est sage écoute les conseils.
 
16 L’insensé manifeste aussitôt sa colère ; mais celui qui dissimule l’injure est habile.
 
17 Celui qui parle de ce qu’il sait proclame la justice ; mais celui qui ment est un témoin trompeur.18 Tel promet qui est ensuite percé comme d’un glaive par sa conscience ; mais la langue des sages est une source de santé.19 La bouche véridique sera toujours ferme ; mais le témoin précipité se fait une langue de mensonge.
 
20 La fourberie est au cœur de ceux qui méditent le mal ; mais ceux qui forment des conseils de paix seront dans la joie.
 
21 Quoi qu’il lui arrive, le juste n’en est point attristé, mais les impies seront remplis de maux.
 
22 Les lèvres menteuses sont en abomination au Seigneur ; mais ceux qui agissent sincèrement Lui sont agréables.
 
23 L’homme habile cache sa science, et le cœur de l’insensé proclame la folie.
 
24 La main des forts dominera ; mais celle qui est relâchée sera tributaire.
 
25 La tristesse qu’il a au cœur humiliera l’homme, et une bonne parole le réjouira.
 
26 Celui qui, pour son ami, s’inquiète peu d’une perte, est juste ; mais le chemin des impies les égarera.
 
27 Le trompeur ne trouvera pas de profit, et les richesses de l’homme juste auront le prix de l’or.
 
28 Dans le sentier de la justice est la vie ; mais le chemin détourné conduit à la mort.

Chapitre 13

 | 
 | 
Chap. : 
1 Le fils sage est attentif à la doctrine de son père ; mais celui qui est moqueur n’écoute pas quand on le reprend.
 
2 Par le fruit de sa bouche l’homme sera rassasié de biens ; mais l’âme des prévaricateurs est inique.
 
3 Celui qui garde sa bouche garde son âme ; mais celui qui est inconsidéré dans ses paroles ressentira beaucoup de maux.
 
4 Le paresseux veut et ne veut pas, mais l’âme de ceux qui travaillent s’engraissera.
 
5 Le juste déteste la parole de mensonge ; mais l’impie confond les autres, et sera lui-même confondu.
 
6 La justice garde la voie de l’innocent ; mais l’impiété cause la ruine du pécheur.
 
7 Tel paraît riche qui n’a rien, et tel paraît pauvre qui a de grandes richesses.
 
8 Les richesses de l’homme sont la rançon de son âme ; mais celui qui est pauvre n’entend pas de menaces.
 
9 La lumière des justes procure la joie ; mais la lampe des impies sera éteinte.
 
10 Entre les orgueilleux il y a toujours des querelles ; mais ceux qui font tout avec conseil sont conduits par la sagesse.
 
11 La fortune amassée à la hâte sera amoindrie ; mais celle qui se recueille à la main, peu à peu. se multipliera.
 
12 L’espérance différée afflige l’âme ; le désir qui s’accomplit est un arbre de vie.
 
13 Celui qui dénigre une chose s’engage pour l’avenir ; mais celui qui craint le précepte demeurera en paix. Les âmes trompeuses errent dans les péchés ; mais les justes sont compatissants et miséricordieux.
 
14 La loi du sage est une source de vie, pour éviter la ruine de la mort.
 
15 La bonne doctrine produit la grâce ; mais le précipice est sur le chemin des moqueurs.
 
16 L’homme habile fait tout avec conseil ; mais l’insensé étale sa folie.
 
17 Le messager de l’impie tombera dans le malheur ; mais l’envoyé fidèle est une source de santé.
 
18 L’indigence et la honte sont le partage de celui qui abandonne la discipline ; mais celui qui reçoit bien les réprimandes sera glorifié.
 
19 Le désir, lorsqu’il s’accomplit, est la joie de l’âme ; les insensés détestent ceux qui fuient le mal.
 
20 Celui qui marche avec les sages sera sage ; l’ami des insensés leur deviendra semblable.
 
21 Le malheur poursuit les pécheurs, et les biens seront la récompense des justes.
 
22 L’homme vertueux laisse des fils et des petits-fils pour héritiers, et la richesse du pécheur est réservée pour le juste.
 
23 Les aliments abondent dans les champs paternels ; dans d’autres ils s’amassent sans justice.
 
24 Celui qui épargne la verge hait son fils ; mais celui qui l’aime le corrige sans cesse.
 
25 Le juste mange, et rassasie son âme ; mais le ventre des méchants est insatiable.

Chapitre 14

 | 
 | 
Chap. : 
1 La femme sage bâtit sa maison ; l’insensée détruit de ses propres mains celle qui est déjà bâtie.
 
2 Celui qui marche par le droit chemin et qui craint Dieu, est méprisé par celui qui marche dans une voie infâme.
 
3 Dans la bouche de l’insensé est une verge d’orgueil ; mais les lèvres des sages les conservent.
 
4 Où il n’y a point de bœufs, la grange est vide ; mais les récoltes abondantes manifestent la force du bœuf.
 
5 Le témoin fidèle ne ment pas ; mais le faux témoin profère le mensonge.
 
6 Le moqueur cherche la sagesse, et il ne la trouve pas ; pour les hommes prudents, la science est chose facile.
 
7 Marche à l’opposé de l’homme insensé, car il ne connaît pas les paroles de prudence.
 
8 La sagesse de l’homme habile est de comprendre sa voie, et l’imprudence des insensés s’égare.
 
9 L’insensé se fait un jeu du péché, et la grâce demeurera parmi les justes.
 
10 Le cœur connaît l’amertume de son âme ; l’étranger ne se mêlera point à sa joie.
 
11 La maison des méchants sera détruite ; mais les tentes des justes seront florissantes.
 
12 Il est une voie qui paraît juste à l’homme ; mais ses issues conduisent à la mort.
 
13 Le rire sera mêlé de douleur, et la tristesse prend la place de la joie.
 
14 L’insensé sera rassasié de ses voies, et l’homme de bien sera au-dessus de lui.
 
15 L’imprudent croit tout ce qu’on lui dit ; l’homme habile considère ses pas. Il n’arrive rien de bon au fils trompeur ; mais le serviteur sage prospérera dans ses actes, et réussira dans sa voie.
 
16 Le sage craint, et se détourne du mal ; l’insensé passe outre, et se croit en sûreté.
 
17 L’impatient fera des actions de folie, et l’homme dissimulé se rend odieux.
 
18 Les simples posséderont la folie, et les habiles attendront la science.
 
19 Les méchants seront étendus devant les bons, et les impies devant la porte des justes.
 
20 Le pauvre sera odieux même à ses proches ; mais les riches ont des amis nombreux.
 
21 Celui qui méprise son prochain pèche ; mais celui qui a compassion du pauvre sera bienheureux. Celui qui croit au Seigneur aime la miséricorde.
 
22 Ceux qui font le mal se trompent ; c’est la miséricorde et la vérité qui procurent les biens.
 
23 Partout où l’on travaille il y a l’abondance ; mais où l’on parle beaucoup l’indigence sera fréquemment.
 
24 La couronne des sages, ce sont leurs richesses ; la folie des insensés n’est qu’imprudence.
 
25 Le témoin fidèle délivre les âmes, et le trompeur profère des mensonges.
 
26 Celui qui craint le Seigneur est dans une confiance pleine de force, et il y a de l’espoir pour ses enfants.
 
27 La crainte du Seigneur est une source de vie, pour faire éviter la ruine de la mort.
 
28 La multitude du peuple est l’honneur du roi, et le petit nombre des sujets est la honte du prince.
 
29 Celui qui est patient se gouverne avec une grande prudence ; mais l’impatient signale sa folie.
 
30 La vie de la chair, c’est la santé du cœur ; l’envie est la pourriture des os.
 
31 Celui qui opprime l’indigent fait injure à Celui qui l’a créé ; mais celui qui a pitié du pauvre honore Dieu.
 
32 L’impie sera renversé par sa malice ; mais le juste espère même en sa mort.
 
33 La sagesse repose dans le cœur de l’homme prudent, et il instruira tous les ignorants.
 
34 La justice élève une nation, mais le péché rend les peuples misérables.
 
35 Le ministre intelligent est agréable au roi ; l’inutile ressentira sa colère.

Chapitre 15

 | 
 | 
Chap. : 
1 Une réponse douce rompt la colère ; la parole dure excite la fureur.
 
2 La langue des sages orne la science ; la bouche des insensés se répand en folies.
 
3 En tout lieu les yeux du Seigneur contemplent les bons et les méchants.
 
4 La langue pacifique est un arbre de vie ; mais celle qui est immodérée brise l’esprit.
 
5 L’insensé se rit de la correction de son père ; mais celui qui tient compte des réprimandes deviendra plus habile. Dans l’abondance de la justice se trouve une très grande force ; mais les pensées des impies seront déracinées.
 
6 La maison du juste est une force étonnante, et il n’y a que trouble dans les fruits de l’impie.
 
7 Les lèvres des sages sèmeront la science ; il n’en est pas de même du cœur des insensés.
 
8 Les victimes des impies sont abominables au Seigneur ; les vœux des justes L’apaisent.9 La voie de l’impie est en abomination au Seigneur ; celui qui suit la justice est aimé de Lui.
 
10 La doctrine est mauvaise pour celui qui abandonne la voie de la vie ; celui qui hait les réprimandes mourra.
 
11 L’enfer et la perdition sont à nu devant le Seigneur : combien plus les cœurs des enfants des hommes !
 
12 L’homme corrompu n’aime point celui qui le reprend, et il ne va point vers les sages.
 
13 Un cœur joyeux rend le visage serein ; la tristesse de l’âme abat l’esprit.
 
14 Le cœur du sage cherche l’instruction, et la bouche des insensés se repaît d’ignorance.
 
15 Tous les jours du pauvre sont mauvais ; l’âme tranquille est comme un festin continuel.
 
16 Peu, avec la crainte de Dieu, vaut mieux que de grands trésors qui ne rassasient point.
 
17 Il vaut mieux être invité avec affection à manger des légumes, qu’avec haine à manger le veau gras.
 
18 L’homme colère excite des querelles ; celui qui est patient apaise celles qui étaient déjà suscitées.
 
19 Le chemin des paresseux est comme une haie d’épines ; la voie des justes est sans obstacle.
 
20 L’enfant sage réjouit son père, et l’homme insensé méprise sa mère.
 
21 La folie est la joie de l’insensé ; mais l’homme prudent règle ses pas.
 
22 Les projets échouent là où il n’y a pas de conseil ; mais lorsque les conseillers sont nombreux, ils s’affermissent.
 
23 Chacun se complaît dans le sentiment qu’il a émis, et la parole dite à propos est la meilleure de toutes.
 
24 Le sentier de la vie mène en haut l’homme instruit, pour lui faire éviter le plus profond de l’enfer.
 
25 Le Seigneur détruira la maison des superbes, et Il affermira les limites de la veuve.
 
26 Les pensées mauvaises sont en abomination au Seigneur, et la parole pure Lui sera très agréable.
 
27 Celui qui se livre à l’avarice met le trouble dans sa maison ; mais celui qui hait les présents vivra. C’est par la miséricorde et par la foi que les péchés sont purifiés, et c’est par la crainte du Seigneur que tout homme se détourne du mal.
 
28 L’âme du juste médite l’obéissance ; la bouche des impies se répand en méchancetés.
 
29 Le Seigneur est loin des impies, et Il exauce les prières des justes.
 
30 La lumière des yeux est la joie de l’âme ; la bonne réputation engraisse les os.
 
31 L’oreille qui écoute les réprimandes salutaires demeurera au milieu des sages.
 
32 Celui qui rejette la correction méprise son âme ; mais celui qui se rend aux réprimandes possède son cœur.
 
33 La crainte du Seigneur enseigne la sagesse, et l’humilité précède la gloire.

Chapitre 16

 | 
 | 
Chap. : 
1 C’est à l’homme de préparer son âme, et au Seigneur de gouverner la langue.
 
2 Toutes les voies de l’homme sont exposées à Ses yeux, mais le Seigneur pèse les esprits.
 
3 Révèle tes œuvres au Seigneur, et tes projets réussiront.
 
4 Le Seigneur a tout fait pour Lui-même, et l’impie pour le jour mauvais.
 
5 Tout arrogant est en abomination au Seigneur, et, la main sur la main, il n’est point innocent. Le commencement de la bonne voie c’est de pratiquer la justice, et elle est plus agréable à Dieu que l’immolation des victimes.
 
6 C’est par la miséricorde et la vérité que l’on rachète l’iniquité, et par la crainte du Seigneur qu’on évite le mal.
 
7 Lorsque les voies de l’homme plairont à Dieu, Il réduira à la paix Ses ennemis eux-mêmes.
 
8 Mieux vaut peu avec la justice, que de grands biens avec l’iniquité.
 
9 Le cœur de l’homme prépare sa voie, mais c’est le Seigneur qui dirige ses pas.
 
10 Il y a des oracles sur les lèvres du roi ; sa bouche ne se trompera point dans les jugements.11 Le poids et la balance sont les jugements du Seigneur, et toutes les pierres du sac sont Son œuvre.12 Ceux qui agissent avec impiété sont abominables au roi, parce que le trône est affermi par la justice.13 Les lèvres justes sont les délices des rois ; celui qui parle avec droiture sera aimé.14 La colère du roi est un avant-coureur de mort, et l’homme sage l’apaisera.15 La sérénité du visage du roi c’est la vie, et Sa clémence est comme la pluie de l’arrière-saison.
 
16 Possède la sagesse, car elle est meilleure que l’or ; et acquiers la prudence, car elle est plus précieuse que l’argent.
 
17 Le sentier des justes s’écarte des maux ; celui qui garde son âme se tient dans sa voie.
 
18 L’orgueil précède la ruine, et avant la chute l’esprit devient superbe.
 
19 Il vaut mieux être humilié avec les humbles que de partager les dépouilles avec les orgueilleux.
 
20 Celui qui est habile dans les choses trouvera le bonheur, et celui qui espère au Seigneur est heureux.
 
21 Celui qui a la sagesse du cœur sera appelé prudent, et celui qui est doux en paroles recevra de plus grands dons.
 
22 L’instruction, dans celui qui la possède, est une source de vie ; la science des insensés, c’est la folie.
 
23 Le cœur du sage instruira sa bouche, et il répandra une nouvelle grâce sur ses lèvres.
 
24 Les paroles agréables sont un rayon de miel ; la douceur de l’âme est la santé des os.
 
25 Il est une voie qui paraît droite à l’homme, et dont les issues conduisent à la mort.
 
26 L’âme de celui qui travaille travaille pour lui-même, parce que sa bouche l’y a contraint.
 
27 L’impie creuse pour trouver le mal, et le feu brûle sur ses lèvres.
 
28 L’homme pervers excite des querelles, et le grand parleur divise les princes.
 
29 L’homme inique séduit son ami, et il le conduit par une voie qui n’est pas bonne.
 
30 Celui qui pense à de mauvais desseins avec des yeux hagards, exécute le mal en se mordant les lèvres.
 
31 La vieillesse est une couronne d’honneur, lorsqu’elle se trouve dans les voies de la justice.
 
32 L’homme patient vaut mieux que le vaillant, et celui qui domine son esprit l’emporte sur celui qui force les villes.
 
33 On met les pierres du sort dans le pan de la robe ; mais c’est le Seigneur qui en dispose.

Chapitre 17

 | 
 | 
Chap. : 
1 Mieux vaut une bouchée de pain sec avec la joie, qu’une maison pleine de victimes avec la discorde.
 
2 Le serviteur sage dominera sur les fils insensés, et il partagera l’héritage entre les frères.
 
3 Comme l’argent est éprouvé par le feu et l’or dans le creuset, ainsi le Seigneur éprouve les cœurs.
 
4 Le méchant obéit à la langue injuste, et le trompeur écoute les lèvres mensongères.
 
5 Celui qui méprise le pauvre fait injure à Celui qui l’a créé, et celui qui se réjouit de la ruine d’autrui ne demeurera point impuni.
 
6 La couronne des vieillards ce sont les enfants des enfants, et la gloire des enfants ce sont leurs pères.
 
7 Les paroles graves ne conviennent pas à l’insensé, ni au prince la langue menteuse.
 
8 L’attente de celui qui espère est une perle très agréable ; de quelque côté qu’il se tourne, il agira avec intelligence.
 
9 Celui qui cache les fautes cherche l’amitié ; celui qui les rappelle sans cesse sépare ceux qui étaient unis.
 
10 Une réprimande est plus utile à un homme prudent que cent coups à l’insensé.
 
11 Le méchant cherche toujours des querelles ; mais un ange cruel sera envoyé contre lui.
 
12 Il vaut mieux rencontrer une ourse à qui on a ravi ses petits, qu’un insensé qui se confie en sa folie.
 
13 Celui qui rend le mal pour le bien ne verra jamais le malheur sortir de sa maison.
 
14 Celui qui laisse écouler l’eau occasionne des querelles, et il abandonne le jugement avant même d’avoir souffert quelque injure.
 
15 Celui qui justifie l’injuste, et celui qui condamne le juste, sont tous deux abominables devant Dieu.
 
16 Que sert à l’insensé d’avoir des richesses, puisqu’il ne peut pas acheter la sagesse ? Celui qui élève bien haut sa maison cherche la ruine, et celui qui néglige d’apprendre tombera dans les maux.
 
17 Celui qui est ami aime en tout temps, et c’est dans l’affliction qu’il se montre frère.
 
18 L’insensé battra des mains après qu’il aura répondu pour son ami.
 
19 Celui qui médite des dissensions aime les querelles, et celui qui élève sa porte cherche la ruine.
 
20 Celui dont le cœur est corrompue ne trouvera pas le bien, et celui qui a la langue double tombera dans le mal.
 
21 L’insensé est né pour sa honte, et le père d’un fou n’en aura pas de joie.
 
22 La joie de l’esprit rend la santé florissante ; la tristesse du cœur dessèche les os.
 
23 Le méchant reçoit des présents en secret, pour pervertir les voies de la justice.
 
24 La sagesse brille sur le visage de l’homme prudent ; les yeux des sots sont aux extrémités de la terre.
 
25 Le fils insensé est l’indignation de son père, et la douleur de la mère qui l’a enfanté.
 
26 Il n’est pas bon de faire tort au juste, ni de frapper le prince qui juge selon la justice.
 
27 Celui qui est modéré dans ses discours est docte et prudent, et l’homme instruit a l’esprit précieux.
 
28 L’insensé lui-même, lorsqu’il se tait, passe pour sage, et pour intelligent s’il tient ses lèvres closes.

Chapitre 18

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
1 Celui qui veut s’éloigner de son ami cherche des occasions ; en tout temps il sera digne d’opprobre.
 
2 L’insensé ne reçoit pas les paroles de prudence, à moins que vous ne lui parliez selon ce qu’il a dans le cœur.
 
3 Lorsqu’il est tombé dans l’abîme des péchés, l’impie se moque ; mais l’ignominie et l’opprobre le suivent.
 
4 Les paroles qui sortent de la bouche de l’homme sont une eau profonde, et la source de la sagesse est un torrent qui déborde.
 
5 Il n’est pas bon d’avoir égard à la personne de l’impie, pour se détourner de la vérité du jugement.
 
6 Les lèvres de l’insensé se mêlent aux disputes, et sa bouche provoque les querelles.
 
7 La bouche de l’insensé cause sa perte, et ses lèvres sont la ruine de son âme.
 
8 Les paroles de la langue double paraissent simples, et elles pénètrent jusqu’au fond des entrailles. La crainte abat le paresseux ; mais les âmes des efféminés auront faim.
 
9 Celui qui est mou et lâche dans son ouvrage est frère de celui qui détruit ce qu’il fait.
 
10 Le nom du Seigneur est une tour très forte ; le juste y court, et y trouve un abri élevé.
 
11 La fortune du riche est sa ville forte, et comme une puissante muraille qui l’environne.
 
12 Avant d’être brisé le cœur de l’homme s’élève, et avant d’être glorifié il est humilié.
 
13 Celui qui répond avant d’écouter montre qu’il est insensé et digne de confusion.
 
14 L’esprit de l’homme soutient sa faiblesse ; mais qui pourra soutenir un esprit qui s’emporte aisément ?
 
15 Le cœur prudent possédera la science, et l’oreille des sages cherche la doctrine.
 
16 Les présents d’un homme élargissent sa voie, ils lui font faire place devant les princes.
 
17 Le juste s’accuse lui-même le premier ; survient son ami, qui sondera son cœur.
 
18 Le sort apaise les différends, et il est l’arbitre entre les grands eux-mêmes.
 
19 Le frère qui est aidé par son frère est comme une ville forte, et leurs décisions sont comme les verrous des cités.
 
20 Les entrailles de l’homme seront remplies du fruit de sa bouche, et il sera rassasié de ce que ses lèvres auront produit.
 
21 La mort et la vie sont au pouvoir de la langue ; ceux qui l’aiment mangeront de ses fruits.
 
22 Celui qui a trouvé une femme vertueuse a trouvé le bien, et il a reçu du Seigneur une source de joie. Celui qui chasse une femme vertueuse rejette le bien ; mais celui qui retient une adultère est insensé et impie.
 
23 Le pauvre parle en suppliant, et le riche répond avec dureté.
 
24 L’homme dont la société est agréable sera plus aimé qu’un frère.

Chapitre 19

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
1 Mieux vaut le pauvre qui marche dans la simplicité que le riche qui a les lèvres perverses et qui est insensé.
 
2 Lorsque la science manque à l’âme, il n’y a pas de bien, et celui dont les pieds se précipitent tombera.
 
3 La folie de l’homme pervertit ses démarches, et il brûle en son cœur de colère contre Dieu.
 
4 Les richesses donnent beaucoup de nouveaux amis ; mais ceux même qu’avait le pauvre se séparent de lui.
 
5 Le faux témoin ne demeurera pas impuni, et celui qui dit des mensonges n’échappera pas.
 
6 Beaucoup honorent la personne de l’homme puissant, et sont amis de celui qui donne des présents.
 
7 Les frères du pauvre le haïssent, et de plus ses amis se retirent loin de lui.
 
8 Celui qui ne cherche que des paroles n’aura rien ; mais celui qui possède son cœur aime son âme, et celui qui conserve la prudence trouvera le bien.
 
9 Le faux témoin ne sera pas impuni, et celui qui dit des mensonges périra.
 
10 Les délices siéent mal à l’insensé, et ce n’est pas à l’esclave à dominer sur les princes.
 
11 La science d’un homme se connaît par sa patience, et c’est sa gloire de ne pas tenir compte des injustices.
 
12 La colère du roi est comme le rugissement du lion, et la sérénité de son visage est comme la rosée sur l’herbe.
 
13 Un insensé est la douleur de son père, et la femme querelleuse est comme un toit qui dégoutte toujours.
 
14 La maison et les richesses sont données par les parents ; mais c’est spécialement du Seigneur que vient l’épouse prudente.
 
15 La paresse produit l’assoupissement, et l’âme lâche aura faim.
 
16 Celui qui garde le commandement garde son âme ; mais celui qui néglige sa voie sera frappé de mort.
 
17 Celui qui a pitié du pauvre prête au Seigneur, qui lui rendra ce qu’il lui aura prêté.
 
18 Corrige ton fils, et n’en désespère pas ; mais ne prends pas de résolution qui aille à sa mort.
 
19 Celui qui est impatient en subira la peine, et lorsqu’il aura ravi quelque objet, il le rendra au double.
 
20 Écoute le conseil et reçois l’instruction, afin d’être sage dans la suite de ta vie.
 
21 Beaucoup de pensées s’agitent dans le cœur de l’homme ; mais la volonté du Seigneur demeure ferme.
 
22 L’indigent a de la compassion, et le pauvre vaut mieux que le menteur.
 
23 La crainte du Seigneur conduit à la vie, et elle demeurera dans l’abondance sans recevoir la visite du malheur.
 
24 Le paresseux cache sa main sous son aisselle, et il ne la porte pas même à sa bouche.
 
25 Quand l’homme corrompu aura été châtié, l’insensé deviendra plus sage ; mais si vous reprenez le sage, il comprendra la réprimande.
 
26 Celui qui afflige son père et met en fuite sa mère est infâme et malheureux.
 
27 Ne cesse pas, mon fils, d’écouter l’enseignement, et n’ignore point les paroles de la science.
 
28 Le témoin injuste se rit de la justice, et la bouche des impies dévore l’iniquité.
 
29 Les jugements sont préparés pour les moqueurs, et les marteaux pour frapper le corps des insensés.

Chapitre 20

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
1 Le vin est une source de luxure, et l’ivrognerie est tumultueuse ; quiconque y met son plaisir ne sera pas sage.
 
2 La terreur qu’inspire le roi est comme le rugissement du lion ; celui qui le provoque pèche contre son âme.
 
3 C’est une gloire pour l’homme de s’écarter des contestations ; mais tous les insensés se mêlent aux propos outrageants.
 
4 A cause du froid le paresseux n’a pas voulu labourer ; il mendiera donc pendant l’été, et on ne lui donnera rien.
 
5 Le conseil est dans le cœur de l’homme comme une eau profonde ; mais le sage l’y puisera.
 
6 Beaucoup d’hommes sont appelés miséricordieux ; mais qui trouvera un homme fidèle ?
 
7 Le juste qui marche dans sa simplicité laissera après lui ses enfants heureux.
 
8 Le roi qui siège sur un trône de justice dissipe tout le mal par son seul regard.
 
9 Qui peut dire : Mon cœur est sans tache ; je suis pur de péché ?
 
10 Le double poids et la double mesure sont deux choses abominables devant Dieu.
 
11 On juge par les inclinations de l’enfant si ses œuvres seront pures et droites.
 
12 L’oreille qui écoute et l’œil qui voit : le Seigneur les a faits l’un et l’autre.
 
13 N’aime point le sommeil, de peur que la pauvreté ne t’accable ; ouvre les yeux, et rassasie-toi de pain.
 
14 Cela ne vaut rien, cela ne vaut rien, dit tout acheteur ; puis, lorsqu’il se sera retiré, il se glorifiera.
 
15 Il y a de l’or et beaucoup de perles ; mais les lèvres savantes sont un vase précieux.
 
16 Prends le vêtement de celui qui s’est fait caution pour autrui, et enlève-lui des gages à cause des étrangers.
 
17 Le pain de mensonge est doux à l’homme ; et ensuite sa bouche sera pleine de gravier.
 
18 Les projets s’affermissent par les conseils, et les guerres doivent être conduites avec prudence.
 
19 Si quelqu’un dévoile les secrets, agit avec duplicité et a les lèvres toujours ouvertes, ne te mêle pas avec lui.
 
20 Si quelqu’un maudit son père et sa mère, sa lampe s’éteindra au milieu des ténèbres.
 
21 L’héritage que l’on se hâte tout d’abord d’acquérir, ne sera pas béni à la fin.
 
22 Ne dis pas : Je rendrai le mal ; attends le Seigneur, et Il te délivrera.
 
23 Avoir deux poids est en abomination devant le Seigneur ; la balance trompeuse n’est pas bonne.
 
24 Le Seigneur dirige les pas de l’homme ; mais quel est l’homme qui puisse comprendre sa voie ?
 
25 C’est une ruine pour l’homme de dévorer les saints, et de se rétracter après avoir fait des vœux.
 
26 Le roi sage dissipe les méchants, et il courbe sur eux la roue.
 
27 Le souffle de l’homme est une lampe divine, qui découvre tous les secrets du cœur.
 
28 La miséricorde et la vérité gardent le roi, et la clémence affermit son trône.
 
29 La joie des jeunes gens, c’est leur force ; et la gloire des vieillards, ce sont les cheveux blancs.
 
30 Le mal se guérira par les meurtrissures livides et par les plaies les plus profondes.

Chapitre 21

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
1 Le cœur du roi est dans la main du Seigneur comme des eaux courantes ; Il l’incline partout où Il veut.
 
2 Toutes les voies de l’homme lui paraissent droites à lui-même ; mais le Seigneur pèse les cœurs.
 
3 Faire miséricorde et justice est plus agréable au Seigneur que les victimes.
 
4 L’orgueil du cœur rend les yeux altiers ; la lampe des impies c’est le péché.
 
5 Les projets de l’homme fort produisent toujours l’abondance ; mais tout paresseux est toujours dans l’indigence.
 
6 Celui qui amasse des trésors avec une langue de mensonge est vain et sans jugement, et il s’engagera dans les filets de la mort.
 
7 Les rapines des impies seront leur ruine, parce qu’il n’ont pas voulu pratiquer la justice.
 
8 La voie corrompue de l’homme est une voie détournée ; mais quand il est pur, ses œuvres sont droites.
 
9 Mieux vaut demeurer dans un coin du toit que d’habiter avec une femme querelleuse dans une maison commune.
 
10 L’âme de l’impie désire le mal, il n’aura pas pitié de son prochain.
 
11 Si l’on châtie l’homme contagieux, le simple deviendra plus sage ; et s’il s’attache au sage, il acquerra la science.
 
12 Le juste réfléchit mûrement à la maison de l’impie, pour retirer les impies du mal.
 
13 Celui qui ferme l’oreille au cri du pauvre criera lui-même et ne sera point exaucé.
 
14 Un présent secret éteint la colère, et un don caché dans le sein apaise l’indignation la plus vive.
 
15 C’est une joie pour le juste de pratiquer la justice, et l’effroi est pour ceux qui commettent l’iniquité.
 
16 L’homme qui s’écarte de la voie de la doctrine demeurera dans l’assemblée des géants.
 
17 Celui qui aime les festins sera dans l’indigence ; celui qui aime le vin et la bonne chère ne s’enrichira pas.
 
18 Le méchant est livré pour le juste, et l’injuste pour les hommes droits.
 
19 Mieux vaut habiter dans une terre déserte qu’avec une femme querelleuse et colère.
 
20 Il y a un trésor précieux et de l’huile dans la maison du juste, et l’homme imprudent dissipera le tout.
 
21 Celui qui exerce la justice et la miséricorde trouvera la vie, la justice et la gloire.
 
22 Le sage a pris d’assaut la ville des forts, et il a détruit la force où elle mettait sa confiance.
 
23 Celui qui garde sa bouche et sa langue préserve son âme des angoisses.
 
24 On nomme ignorant le superbe et le présomptueux, qui dans sa colère ne produit que l’orgueil.
 
25 Les désirs tuent le paresseux, car ses mains ne veulent rien faire.26 Tout le jour il convoite et il désire, mais le juste donne sans cesse.
 
27 Les victimes des impies sont abominables, parce qu’ils les offrent du fruit de leurs crimes.
 
28 Le témoin menteur périra ; l’homme obéissant racontera des victoires.
 
29 L’impie fait paraître sur son visage une assurance effrontée ; mais celui qui est droit corrige sa voie.
 
30 Il n’y a pas de sagesse, il n’y a pas de prudence, il n’y a pas de conseil contre le Seigneur.
 
31 On prépare le cheval pour le jour du combat ; mais c’est le Seigneur qui donne le salut.

Chapitre 22

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
1 Une bonne renommée vaut mieux que de grandes richesses, et la grâce est plus estimable que l’argent et l’or.
 
2 Le riche et le pauvre se sont rencontrés ; c’est le Seigneur qui les a créés l’un et l’autre.
 
3 L’homme habile voit le mal et se cache, l’imprudent passe outre, et souffre du dommage.
 
4 Le fruit de la modestie c’est la crainte du Seigneur, les richesses, et la gloire et la vie.
 
5 Les armes et les glaives sont sur la voie des pervers ; mais celui qui garde son âme se retire loin d’eux.
 
6 On dit en proverbe : Le jeune homme suit sa voie ; même lorsqu’il aura vieilli, il ne la quittera pas.
 
7 Le riche commande aux pauvres, et celui qui emprunte devient l’esclave du prêteur.
 
8 Celui qui sème l’injustice moissonnera les maux, et il sera brisé par la verge de sa colère.
 
9 Celui qui est porté à la miséricorde sera béni, car il a donné de ses pains aux pauvres. Celui qui fait des présents acquerra la victoire et l’honneur ; mais il ravit l’âme de ceux qui les reçoivent.
 
10 Chasse le railleur, et la dispute sortira avec lui ; alors les plaintes et les outrages cesseront.
 
11 Celui qui aime la pureté du cœur, à cause de la grâce de ses lèvres aura le roi pour ami.
 
12 Les yeux du Seigneur gardent la science, et les paroles du perfide sont confondues.
 
13 Le paresseux dit : Il y a un lion dehors, je serai tué au milieu des rues.
 
14 La bouche de l’étrangère est une fosse profonde ; celui contre qui le Seigneur est irrité y tombera.
 
15 La folie est liée au cœur de l’enfant, et la verge de la discipline l’en chassera.
 
16 Celui qui calomnie le pauvre pour accroître ses richesses, donnera lui-même à un plus riche que lui, et sera dans l’indigence.
 
17 Prête l’oreille, et écoute les paroles des sages, et applique ton cœur à ma doctrine.18 Elle te paraîtra belle, lorsque tu la garderas au fond de ton cœur, et elle se répandra sur tes lèvres,19 afin que tu mettes ta confiance dans le Seigneur : c’est pour cela que je te l’ai montrée aujourd’hui.20 Je te l’ai décrite triplement, avec conseils et avec science,21 pour te faire voir la certitude des paroles de la vérité, afin qu’elles te servent à répondre à ceux qui t’ont envoyé.
 
22 Ne fait point violence au pauvre parce qu’il est pauvre, et n’opprime pas l’indigent à la porte de la ville,23 car le Seigneur défendra sa cause, et Il transpercera ceux qui auront transpercé son âme.
 
24 Ne sois pas l’ami de l’homme emporté, et ne va point avec le furieux ;25 de peur que tu n’apprennes à suivre ses sentiers, et que tu ne trouves du scandale pour ton âme.
 
26 Ne va point avec ceux qui frappent dans la main, et qui s’offrent comme garants pour ceux qui doivent ;27 car si tu n’as pas de quoi restituer, qui empêchera qu’on emporte la couverture de ton lit ?
 
28 Ne dépasse point les anciennes bornes qu’ont posées tes pères.
 
29 As-tu vu un homme prompt en son œuvre ? Il se tiendra devant les rois, et non auprès des hommes obscurs.

Chapitre 23

 | 
 | 
Chap. : 
1 Lorsque tu seras assis pour manger avec le prince, considère avec attention ce qui est servi devant toi,2 et mets-toi un couteau à la gorge si toutefois tu es maître de ton âme.3 Ne désire pas ses mets, car c’est un pain de mensonge.
 
4 Ne travaille point à t’enrichir ; mais mets des bornes à ta prudence.5 Ne lève pas les yeux vers des biens que tu ne peux avoir ; car ils prendront des ailes comme l’aigle, et s’envoleront au ciel.
 
6 Ne mange point avec l’homme envieux, et ne désire pas ses mets ;7 car, à la manière du devin et de celui qui interprète les songes, il conjecture ce qu’il ignore. Bois et mange, te dira-t-il ; mais son cœur n’est point avec toi.8 Tu rejetteras les mets que tu auras mangés, et tu perdras tes beaux discours.
 
9 Ne parle point aux oreilles des insensés, parce qu’ils mépriseront l’enseignement de tes paroles.
 
10 Ne touche point aux bornes des petits, et n’entre pas dans le champ des orphelins ;11 car leur proche est puissant, et il défendra lui-même leur cause contre toi.
 
12 Que ton cœur pénètre dans la doctrine, et tes oreilles dans les paroles de la science.13 N’épargne pas la correction à l’enfant ; car si tu le frappes avec la verge, il ne mourra point.14 Tu le frapperas avec la verge, et tu délivreras son âme de l’enfer.
 
15 Mon fils, si ton esprit est sage, mon cœur se réjouira avec toi ;16 et mes entrailles tressailliront de joie, lorsque tes lèvres auront proféré des paroles droites.
 
17 Que ton cœur ne porte pas envie aux pécheurs, mais demeure tout le jour dans la crainte du Seigneur ;18 car tu auras de la confiance à la dernière heure, et ton attente ne te sera pas ravie.
 
19 Écoute, mon fils, et sois sage, et dirige ton âme dans la droite voie.20 Ne sois point dans les festins des buveurs, ni dans les débauches de ceux qui apportent des viandes pour les manger ensemble ;21 car ceux qui passent le temps à boire et à se traiter ainsi se ruineront ; et l’assoupissement sera vêtu de haillons.
 
22 Écoute ton père qui t’a engendré, et ne méprise pas ta mère lorsqu’elle aura vieilli.23 Achète la vérité, et ne vends pas la sagesse, ni la doctrine, ni l’intelligence.24 Le père du juste tressaille d’allégresse ; celui qui a donné la vie à un sage trouvera sa joie en lui.25 Que ton père et ta mère se réjouissent, et que celle qui t’a enfanté tressaille d’allégresse.
 
26 Mon fils, donne-moi ton cœur, et que tes yeux s’attachent à mes voies.27 Car la courtisane est une fosse profonde, et l’étrangère un puits étroit.28 Elle dresse des embûches sur le chemin comme un voleur, et elle tue ceux qu’elle voit n’être pas sur leurs gardes.
 
29 A qui : Malheur ? Au père de qui : Malheur ? Pour qui les querelles ? pour qui les précipices ? pour qui les blessures sans sujet ? pour qui la rougeur des yeux ?30 N’est-ce pas pour ceux qui s’attardent auprès du vin, et qui mettent leur plaisir à vider les coupes ?31 Ne regarde pas le vin lorsqu’il se dore, lorsque sa couleur brille dans le verre. Il entre agréablement ;32 mais à la fin il mord comme un serpent, et il répand son venin comme un basilic.33 Tes yeux regarderont les étrangères, et ton cœur dira des paroles déréglées.34 Et tu seras comme un homme endormi au milieu de la mer, et comme un pilote assoupi qui a perdu le gouvernail.35 Et tu diras : Ils m’ont battu, mais je n’ai pas souffert ; ils m’ont entraîné, mais je ne l’ai pas senti. Quand me réveillerai-je, et quand trouverai-je encore du vin ?

Chapitre 24

 | 
 | 
Chap. : 
1 Ne porte pas envie aux méchants, et ne désire point d’être avec eux,2 car leur esprit médite les rapines, et leurs lèvres ne profèrent que tromperies.
 
3 C’est par la sagesse que la maison sera bâtie, et par la prudence qu’elle s’affermira.4 C’est par la science que les celliers se rempliront de tout ce qu’il y a de précieux et de très beau.
 
5 L’homme sage est fort, et l’homme savant est robuste et puissant ;6 car c’est par la prudence qu’on entreprend la guerre, et le salut sera là où il y a beaucoup de conseils.
 
7 La sagesse est trop élevée pour l’insensé, il n’ouvrira point la bouche à la porte de la ville.
 
8 Celui qui pense à faire le mal sera appelé insensé.
 
9 La pensée de l’insensé c’est le péché, et le médisant est l’abomination des hommes.
 
10 Si tu désespères, sans courage, au jour de l’affliction, ta force en sera affaiblie.
 
11 Sauve ceux que l’on mène à la mort, et ne cesse pas de délivrer ceux qu’on traîne au supplice.12 Si tu dis : Les forces me manquent, Celui qui voit le fond du cœur le discernera ; car rien n’échappe à l’observateur de ton âme, et Il rendra à l’homme selon ses œuvres.
 
13 Mon fils, mange le miel, car il est bon, et le rayon de miel est très doux à ta bouche.14 Telle est pour ton âme la doctrine de la sagesse ; quand tu l’auras trouvée, tu auras de l’espoir pour ta dernière heure, et cette espérance ne périra point.
 
15 Ne dresse pas d’embûche au juste, et ne cherche pas l’impiété dans sa maison ; ne trouble pas son repos.16 Car le juste tombera sept fois et se relèvera ; mais les impies seront précipités dans le mal.
 
17 Lorsque ton ennemi sera tombé, ne te réjouis point, et que ton cœur ne tressaille pas de joie au sujet de sa ruine ;18 de peur que le Seigneur ne le voie, et que cela ne Lui déplaise, et qu’Il ne retire de lui Sa colère.
 
19 N’aie pas de jalousie à l’égard des méchants, et ne porte pas envie aux impies ;20 car les méchants n’ont pas d’espérance pour l’avenir, et la lampe des impies s’éteindra.
 
21 Mon fils, crains le Seigneur et le roi, et n’aie pas de commerce avec les médisants ;22 car leur perdition se dressera tout à coup, et qui pourra connaître la ruine de l’un et de l’autre ?
 
23 Ce qui suit est aussi pour les sages. Il n’est pas bon de faire acception des personnes dans le jugement.
 
24 Ceux qui disent à l’impie : Tu es juste, seront maudits des peuples et détestés des nations.25 Ceux qui le condamnent seront loués, et la bénédiction viendra sur eux.
 
26 Il baise les lèvres, celui qui répond des paroles justes.27 Prépare ton ouvrage au dehors, et remue ton champ avec soins : tu bâtiras ensuite ta maison.
 
28 Ne témoigne pas à la légère contre ton prochain, et ne séduis personne par tes lèvres.
 
29 Ne dis pas : Ce qu’il m’a fait, je le lui ferai ; je rendrai à chacun selon ses œuvres.
 
30 J’ai passé par le champ du paresseux, et par la vigne de l’homme insensé ;31 et voici que les orties avaient tout rempli, et que les épines en couvraient la surface, et le mur de pierres était abattu.32 A cette vue, j’ai réfléchi dans mon cœur, et je me suis instruit par cet exemple.33 Tu dormiras un peu, ai-je dit ; tu sommeilleras un peu ; tu croiseras un peu tes mains pour te reposer,34 et l’indigence viendra sur toi comme un courrier, et la mendicité comme un homme armé.

Chapitre 25

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
1 Voici encore des paraboles de Salomon, recueillies par les hommes d’Ézéchias, roi de Juda.
 
2 La gloire de Dieu est de cacher la parole, et la gloire des rois de la découvrir.3 Le ciel dans sa hauteur, la terre dans sa profondeur, et le cœur des rois, sont impénétrables.
 
4 Ote la rouille de l’argent, et il en sortira un vase très pur.5 Ote l’impiété de devant le roi, et son trône s’affermira par la justice.
 
6 Ne sois pas orgueilleux devant le roi, et ne te mets pas au rang des grands.7 Car il vaut mieux que l’on te dise : Monte ici, que d’être humilié devant le prince.
 
8 Ce que tes yeux ont vu, ne le révèle pas avec précipitation dans une querelle, de peur qu’ensuite tu ne puisse plus réparer le mal, lorsque tu auras déshonoré ton ami.9 Traite ton affaire avec ton ami, et ne révèle point le secret à un étranger ;10 de peur qu’il ne t’insulte après l’avoir entendu, et qu’il ne cesse de te faire des reproches. La grâce et l’amitié délivre ; assure-les-toi, de peur d’être en butte au mépris.
 
11 Comme des pommes d’or sur des lits d’argent, ainsi est la parole dite en son temps.
 
12 Comme une boucle d’or avec une perle brillante, ainsi est la réprimande faite à un sage et à une oreille obéissante.
 
13 Comme la fraîcheur de la neige au jour de la moisson, ainsi est un messager fidèle pour celui qui l’a envoyé ; il donne le repos à son âme.
 
14 Comme des nuages et le vent qui ne sont pas suivis de pluie, ainsi est l’homme qui se vante et qui ne tint pas ses promesses.
 
15 La patience fléchit le prince, et la langue douce brise ce qui est dur.
 
16 As-tu trouvé du miel ? n’en mange que ce qui te suffit, de peur qu’en étant rassasié tu ne le vomisses.17 Retire ton pied de la maison de ton prochain, de peur qu’étant rassasié il ne te haïsse.
 
18 Un dard, et un glaive, et une flèche aiguë, tel est l’homme qui porte un faux témoignage contre son prochain.
 
19 Comme une dent gâtée et un pied fatigué, ainsi est l’espoir en un perfide au jour de l’angoisse ; c’est perdre son manteau au jour du froid.
 
20 Comme du vinaigre versé sur du nitre, ainsi sont les cantiques chantés devant un cœur attristé. Comme la teigne au vêtement, et la pourriture au bois, ainsi la tristesse de l’homme nuit à son cœur.
 
21 Si ton ennemi a faim, donne-lui à manger ; s’il a soif, donne-lui de l’eau à boire ;22 car tu amasseras ainsi des charbons sur sa tête, et le Seigneur te le rendra.
 
23 Le vent d’aquilon dissipe les pluies, et le visage triste la langue médisante.
 
24 Mieux vaut habiter en un coin du toit, qu’avec une femme querelleuse, dans une maison commune.
 
25 Comme de l’eau fraîche à celui qui a soif, ainsi est une bonne nouvelle qui vient d’un pays éloigné.
 
26 Comme une fontaine troublée avec le pied et une source corrompue, ainsi est le juste qui tombe devant l’impie.
 
27 Celui qui mange beaucoup de miel ne s’en trouve pas bien, de même celui qui veut sonder la majesté divine sera accablé de sa gloire.
 
28 Comme une ville ouverte et sans enceinte de murailles, ainsi est celui qui ne peut retenir son esprit en parlant.

Chapitre 26

 | 
 | 
Chap. : 
1 Comme la neige en été et la pluie pendant la moisson, ainsi la gloire sied mal à l’insensé.
 
2 Comme l’oiseau qui s’envole d’un lieu à l’autre, et le passereau qui va de tous côtés, ainsi la malédiction prononcée sans sujet retombera sur quelqu’un.
 
3 Le fouet est pour le cheval, et le mors pour l’âne, et la verge pour le dos des insensés.4 Ne réponds point à l’insensé selon sa folie, de peur que tu ne lui deviennes semblable.5 Réponds à l’insensé selon sa folie, de peur qu’il ne s’imagine qu’il est sage.6 Il se rend boiteux, et il boit l’iniquité, celui qui envoie des messages par un insensé.7 De même que le boiteux a en vain de belles jambes, ainsi la sentence grave est choquante dans la bouche de l’insensé.8 Comme celui qui jette une pierre dans le monceau de Mercure, ainsi est celui qui rend honneur à un insensé.9 Comme une épine qui naîtrait dans la main d’un homme ivre, ainsi est la parabole dans la bouche des insensés.10 La sentence décide les procès, et celui qui impose silence à l’insensé apaise les colères.11 Comme le chien qui retourne à ce qu’il a vomi, ainsi est l’imprudent qui retombe dans sa folie.12 As-tu vu un homme qui se croit sage ? Il y a plus à espérer de l’insensé que de lui.
 
13 Le paresseux dit : Il y a un lion sur la route, et une lionne dans les chemins.14 Comme une porte roule sur ses gonds, ainsi le paresseux dans son lit.15 Le paresseux cache sa main sous son aisselle, et c’est un travail pour lui de la porter à sa bouche.16 Le paresseux se croit plus sage que sept hommes qui disent des choses sensées.
 
17 Comme celui qui saisit un chien par les oreilles, ainsi est celui qui en passant se mêle avec impatience à la querelle d’un autre.
 
18 De même que celui-là est coupable qui lance des flèches et des dards pour donner la mort,19 ainsi l’est celui qui nuit frauduleusement à son ami, et qui dit, lorsqu’il est surpris : Je l’ai fait en jouant.
 
20 Quand il n’y aura plus de bois, le feu s’éteindra, et quand il n’y aura plus de rapporteurs, les querelles s’apaiseront.21 Comme le charbon produit un brasier et le bois du feu, ainsi l’homme emporté suscite des disputes.22 Les paroles du rapporteur paraissent simples, mais elles pénètrent jusqu’au fond des entrailles.
 
23 Comme de l’argent impur, dont on voudrait orner un vase de terre, telles sont les lèvres superbes jointes à un cœur corrompu.24 L’ennemi se fait connaître par ses lèvres, lorsqu’au fond du cœur il médite la tromperie.25 Quand il te parlerait d’une voix humble, ne le crois point, car il y a sept méchancetés dans son cœur.26 Celui qui cache hypocritement la haine, verra sa malice révélée dans l’assemblée.
 
27 Celui qui creuse une fosse y tombera, et la pierre reviendra sur celui qui l’a roulée.
 
28 La langue trompeuse n’aime pas la vérité, et la bouche flatteuse cause des ruines.

Chapitre 27

 | 
 | 
Chap. : 
1 Ne te glorifie pas au sujet du lendemain ; tu ignores ce qu’enfantera le jour suivant.
 
2 Qu’un autre te loue, et non ta propre bouche ; un étranger, et non tes lèvres,
 
3 La pierre est lourde et le sable pesant ; mais la colère de l’insensé pèse plus que l’une et l’autre.
 
4 La colère et la fureur qui éclate sont sans pitié, et qui pourra soutenir la violence d’un homme emporté ?
 
5 Une réprimande ouverte vaut mieux qu’un amour caché.
 
6 Les blessures faites par celui qui aime valent mieux que les baisers trompeurs de celui qui hait.
 
7 Celui qui est rassasié foulera aux pieds le rayon de miel, et celui qui a faim trouvera doux même ce qui est amer.
 
8 Comme l’oiseau qui émigre de son nid, ainsi est l’homme qui abandonne son lieu.
 
9 Le parfum et la variété des odeurs réjouissent le cœur, et les bons conseils d’un ami font les délices de l’âme.
 
10 N’abandonne pas ton ami, ni l’ami de ton père ; et n’entre point dans la maison de ton frère au jour de ton affliction. Un voisin qui est proche vaut mieux qu’un frère qui est loin.
 
11 Applique-toi à la sagesse, mon fils, et réjouis mon cœur, afin que tu puisses répondre à celui qui te fera des reproches.
 
12 L’homme habile a vu le mal, et s’est caché ; les imprudents ont passé outre, et ont souffert le dommage.
 
13 Prends le vêtement de celui qui a répondu pour autrui, et enlève-lui le gage qu’il doit pour les étrangers.
 
14 Celui qui bénit son prochain à haute voix dès le matin, sera semblable à celui qui maudit.
 
15 Un toit d’où l’eau dégoutte sans cesse pendant l’hiver et une femme querelleuse se ressemblent.16 Celui qui la retient est comme celui qui voudrait retenir le vent, et sa main saisit de l’huile.
 
17 Le fer aiguise le fer, et l’homme aiguise la personne de son ami.
 
18 Celui qui garde le figuier mangera de ses fruits, et celui qui garde son maître sera glorifié.
 
19 Comme on voit briller dans l’eau le visage de ceux qui y regardent, ainsi les cœurs des hommes sont dévoilés aux sages.
 
20 L’enfer et l’abîme de perdition ne sont jamais remplis ; les yeux des hommes sont de même insatiables.
 
21 Comme l’argent s’éprouve dans le creuset et l’or dans le fourneau, ainsi l’homme est éprouvé par la bouche de celui qui le loue. Le cœur du méchant recherche le mal, mais le cœur droit cherche la science.
 
22 Quand tu pilerais l’insensé dans un mortier, comme des grains sur lesquels frappe le pilon, sa folie ne se séparera pas de lui.
 
23 Reconnais avec soin l’état de tes brebis, et considère tes troupeaux.24 Car tu n’auras pas toujours la puissance ; mais ta couronne passera de génération en génération.25 Les prés sont ouverts, et les herbes verdoyantes ont paru, et on a recueilli le foin des montagnes.26 Les agneaux sont pour te vêtir, et les chevreaux pour acheter un champ.27 Que le lait des chèvres te suffise pour ta nourriture, et pour ce qui est nécessaire à ta maison, et pour l’entretien de tes servantes.

Chapitre 28

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
1 L’impie prend la fuite sans que personne le poursuive ; mais le juste a l’assurance d’un lion, et ne redoute rien.
 
2 A cause des péchés d’un pays, les princes se multiplient ; mais si l’homme possède la sagesse et la science de ce qui se dit, la vie du chef se prolongera.
 
3 Le pauvre qui opprime les pauvres est semblable à une pluie violente qui prépare la famine.
 
4 Ceux qui abandonnent la loi louent l’impie ; ceux qui la gardent s’enflamment contre lui.5 Les méchants ne pensent point à ce qui est juste ; mais ceux qui recherchent le Seigneur prennent garde à tout.
 
6 Mieux vaut le pauvre qui marche dans sa simplicité, que le riche qui va dans des voies dépravées.
 
7 Celui qui garde la loi est un fils sage ; mais celui qui nourrit des débauchés fait honte à son père.
 
8 Celui qui accumule les richesses par l’usure et l’intérêt les amasse pour un homme qui sera libéral envers les pauvres.
 
9 Si quelqu’un détourne les oreilles pour ne pas écouter la loi, sa prière sera exécrable.
 
10 Celui qui égare les justes dans la mauvaise voie tombera dans la fosse qu’il avait creusée, et les simples posséderont ses biens.
 
11 L’homme riche se croit sage ; mais le pauvre qui est intelligent le sonde.
 
12 Il y a une grande gloire dans la prospérité des justes ; mais quand règnent les impies, c’est la ruine des hommes.
 
13 Celui qui cache ses crimes ne réussira point ; mais celui qui les confesse et s’en retire, obtiendra miséricorde.
 
14 Heureux l’homme qui est toujours dans la crainte ; mais celui qui a le cœur dur tombera dans le mal.
 
15 Comme un lion rugissant et un ours affamé, ainsi est l’impie qui domine sur un peuple pauvre.
 
16 Un prince qui manque de prudence opprimera beaucoup d’hommes par ses violences ; mais celui qui hait l’avarice prolongera ses jours.
 
17 Quand celui qui a versé le sang innocent s’enfuit vers la fosse, personne ne le retient.
 
18 Celui qui marche simplement sera sauvé ; celui qui va par des voies corrompues tombera sans ressource.
 
19 Celui qui cultive sa terre sera rassasié de pains ; mais celui qui recherche l’oisiveté sera rassasié de misère.
 
20 L’homme fidèle sera comblé de bénédictions ; mais celui qui se hâte de s’enrichir ne sera pas innocent.
 
21 Celui qui, en justice, a égard à la personne, ne fait pas bien ; un tel homme pour une simple bouchée de pain abandonne la vérité.
 
22 L’homme qui se hâte de s’enrichir, et qui porte envie aux autres, ignore que la disette viendra sur lui.
 
23 Celui qui reprend quelqu’un trouvera ensuite grâce auprès de lui, plus que celui qui le trompe par des paroles flatteuses.
 
24 Celui qui dérobe quelque chose à son père et à sa mère, et qui dit que ce n’est pas un péché, est le compagnon de l’homicide.
 
25 Celui qui se vante et s’enfle d’orgueil excite des querelles ; mais celui qui espère au Seigneur sera guéri.
 
26 Celui qui se confie en son propre cœur est un insensé ; mais celui qui marche sagement sera sauvé.
 
27 Celui qui donne au pauvre n’aura besoin de rien ; celui qui dédaigne sa prière éprouvera la pénurie.
 
28 Quand les impies sont élevés, les hommes se cachent ; quand ils périssent, les justes se multiplient.

Chapitre 29

 | 
 | 
Chap. : 
1 L’homme qui méprise avec entêtement celui qui le reprend recevra soudain un coup mortel, et il ne guérira jamais.
 
2 Quand les justes se multiplient, le peuple est dans la joie ; quand les impies prennent le gouvernement, le peuple gémit.
 
3 L’homme qui aime la sagesse réjouit son père ; mais celui qui nourrit des prostituées perdra sa fortune.
 
4 Le roi juste fait prospérer le pays ; l’homme avare le détruira.
 
5 L’homme qui tient à son ami un langage flatteur et hypocrite tend un filet devant ses pieds.
 
6 Le lacet enveloppera le méchant qui pèche, et le juste louera Dieu et se réjouira.
 
7 Le juste connaît la cause des pauvres ; mais l’impie ignore la science.
 
8 Les hommes corrompus détruisent la ville ; mais les sages détournent la fureur.
 
9 Si le sage dispute avec l’insensé, soit qu’il s’irrite, soit qu’il rie, il ne trouvera pas de repos.
 
10 Les hommes de sang haïssent le simple ; mais les justes cherchent à lui conserver la vie.
 
11 L’insensé répand hors de lui tout son esprit ; le sage attend et se réserve pour l’avenir.
 
12 Le prince qui écoute favorablement les paroles de mensonge n’a que des impies pour ministres.
 
13 Le pauvre et le créancier se sont rencontrés ; c’est le Seigneur qui les éclaire l’un et l’autre.
 
14 Lorsqu’un roi juge les pauvres selon la vérité, son trône s’affermira pour jamais.
 
15 La verge et la correction donnent la sagesse ; mais l’enfant qui est abandonné à sa volonté fait honte à sa mère.
 
16 Les crimes se multiplieront dans la multiplication des impies, et les justes en verront la ruine.
 
17 Instruis ton fils, et il te consolera, et il procurera des délices à ton âme.
 
18 Lorsque la prophétie disparaîtra, le peuple sera renversé ; mais heureux celui qui garde la loi.
 
19 Ce n’est point par des paroles que l’on peut former un esclave ; car il comprend ce que tu dis, et il néglige d’y répondre.
 
20 As-tu vu un homme prompt à parler ? Il faut plutôt attendre de lui la folie que sa correction.
 
21 Celui qui nourrit délicatement son serviteur dès l’enfance le verra ensuite se révolter.
 
22 L’homme emporté excite des querelles, et celui qui s’irrite facilement sera plus prompt à pécher.
 
23 L’humiliation suit l’orgueilleux, et la gloire sera le partage de l’humble d’esprit.
 
24 Celui qui s’associe avec un voleur hait son âme ; il entend l’adjuration, et il ne révèle rien.
 
25 Celui qui craint les hommes tombera bientôt ; celui qui espère au Seigneur sera élevé.
 
26 Beaucoup recherchent le visage du prince, et c’est du Seigneur que procède le jugement de chacun des hommes.
 
27 Les justes ont en abomination l’homme impie, et les impies ont en abomination ceux qui sont dans la droite voie. L’enfant qui garde la parole sera préservé de la perdition.

Chapitre 30

 | 
 | 
 | 
Chap. : 
1 Paroles de Celui qui assemble, fils de Celui qui répand les vérités. Vision racontée par un homme qui est avec Dieu, et qui, fortifié par la présence de Dieu, a dit :
 
2 Je suis le plus insensé des hommes, et la sagesse des hommes n’est point en moi.3 Je n’ai pas appris la sagesse, et je ne connais pas la science des saints.4 Qui est monté au ciel, et en est descendu ? Qui a retenu le vent dans ses mains ? Qui a lié les eaux comme dans un vêtement ? Qui a affermi toutes les extrémités de la terre ? Quel est son nom, et quel est le nom de son fils, si tu le sais ?
 
5 Toute parole de Dieu est passée au feu ; Il est un bouclier pour ceux qui espèrent en Lui.6 N’ajoute rien à Ses paroles, de peur que tu ne sois repris et trouvé menteur.
 
7 Je vous ai demandé deux choses ; ne me les refusez pas avant que je meure.8 Éloignez de moi la vanité et les paroles mensongères. Ne me donnez ni la pauvreté ni les richesses ; accordez-moi seulement ce qui m’est nécessaire pour vivre ;9 de peur qu’étant rassasié, je ne sois tenté de Vous renier, et de dire : Qui est le Seigneur ? ou que, pressé par la pauvreté, je ne dérobe, et que je ne parjure le nom de mon Dieu.
 
10 N’accuse pas le serviteur auprès de son maître, de peur qu’il ne te maudisse et que tu n’en souffres.
 
11 Il est une race qui maudit son père, et qui ne bénit pas sa mère.12 Il est une race qui se croit pure, et qui cependant n’a pas été lavée de ses souillures.13 Il est une race dont les yeux sont altiers et les paupières élevées.14 Il est une race qui a des glaives pour dents et qui déchire avec ses mâchoires, pour dévorer ceux qui n’ont rien sur la terre, et qui sont pauvres parmi les hommes.
 
15 La sangsue a deux filles, qui disent : Apporte, apporte. Il y a trois choses insatiables, et une quatrième qui ne dit jamais : C’est assez.16 L’enfer, la femme stérile, la terre qui ne se rassasie pas d’eau, et le feu qui ne dit jamais : C’est assez.
 
17 Que l’œil de celui qui insulte son père, et qui méprise la mère qui l’a enfanté, soit arraché par les corbeaux des torrents et dévoré par les petits de l’aigle !
 
18 Trois choses me sont difficiles à comprendre, et la quatrième m’est entièrement inconnue :19 la trace de l’aigle dans le ciel, la trace du serpent sur le rocher, la trace d’un navire au milieu de la mer, et la voie de l’homme dans sa jeunesse.20 Telle est aussi la voie de la femme adultère, qui mange, et dit en s’essuyant la bouche : Je n’ai pas fait de mal.
 
21 Trois choses font trembler la terre, et elle ne peut supporter la quatrième :22 un esclave qui vient à régner, un insensé qui est rassasié de pain ;23 une femme digne de haine, qu’un homme a épousée, et une servante qui est devenue l’héritière de sa maîtresse.
 
24 Il y a sur la terre quatre choses très petites, et qui sont plus sages que les sages mêmes :25 les fourmis, peuple faible, qui fait sa provision pendant la moisson ;26 les lapins, nation sans puissance, qui établit sa demeure dans les roches ;27 les sauterelles qui n’ont pas de roi, et qui sortent toutes par bandes ;28 le lézard, qui se soutient avec ses mains, et qui demeure dans les palais du roi.
 
29 Il y a trois choses qui ont une belle allure, et une quatrième qui s’avance magnifiquement :30 le lion, le plus fort des animaux, qui ne craint rien de tout ce qu’il rencontre ;31 Le coq, dont la démarche est hardie, et le bélier, et le roi à qui rien ne résiste.
 
32 Tel s’est montré insensé, après avoir été élevé à un rang sublime ; car, s’il avait été intelligent, il aurait mis sa main sur sa bouche.33 Celui qui presse trop fort les mamelles pour en tirer du lait en fait sortir un suc épais ; celui qui se mouche violemment tire le sang, et celui qui excite la colère produit les querelles.

Chapitre 31

 | 
 | 
Chap. : 
1 Paroles du roi Lamuel. Vision par laquelle sa mère l’a instruit.
 
2 Que te dirai-je, mon bien-aimé ? Que te dirai-je, cher fruit de mes entrailles ? Que te dirai-je, tendre objet de mes vœux ?3 Ne donne pas tes biens aux femmes, ni tes richesses pour perdre les rois.
 
4 Ce n’est pas aux rois, ô Lamuel, ce n’est pas aux rois qu’il faut donner du vin, car il n’y a pas de secret là où règne l’ivrognerie.5 Peut-être, s’ils buvaient, oublieraient-ils la justice, et méconnaîtraient-ils la cause des enfants du pauvre.6 Donnez la liqueur forte aux affligés, et le vin à ceux qui ont de l’amertume au cœur.7 Qu’ils boivent et qu’ils oublient leur pauvreté, et qu’ils ne se souviennent plus de leur douleur.
 
8 Ouvre ta bouche pour le muet, et pour soutenir la cause de tous les fils délaissés.9 Ouvre ta bouche, ordonne ce qui est juste, et rends justice au pauvre et à l’indigent.
 
10 Qui trouvera la femme forte ? C’est au loin et aux extrémités du monde qu’on doit chercher son prix.11 Le cœur de son mari se confie en elle, et il ne manquera point de dépouilles.12 Elle lui rendra le bien, et non le mal, tous les jours de sa vie.13 Elle a cherché la laine et le lin, et elle a travaillé avec des mains ingénieuses.14 Elle est comme le vaisseau d’un marchand, qui apporte son pain de loin.15 Elle se lève lorsqu’il est encore nuit, et elle donne la nourriture à ses domestiques, et les vivres à ses servantes.16 Elle a considéré un champ, et elle l’a acheté ; du fruit de ses mains elle a planté une vigne.17 Elle a ceint ses reins de force, et elle a affermi son bras.18 Elle a goûté, et elle a vu que son trafic est bon ; sa lampe ne s’éteindra point pendant la nuit.19 Elle a porté sa main à des choses fortes, et ses doigts ont saisi le fuseau.20 Elle a ouvert sa main à l’indigent, et elle a étendu ses bras vers le pauvre.21 Elle ne craindra point pour sa maison le froid de la neige, car tous ses domestiques ont un double vêtement.22 Elle s’est fait un vêtement de tapisserie ; elle se couvre de lin et de pourpre.23 Son mari est illustre aux portes de la ville, lorsqu’il est assis avec les anciens du pays.24 Elle a fait une tunique de lin et elle l’a vendue, et elle a livré une ceinture au Chananéen.25 Elle est revêtue de force et de beauté, et elle rira au dernier jour.26 Elle a ouvert sa bouche à la sagesse, et la loi de la clémence est sur sa langue.27 Elle a considéré les sentiers de sa maison, et elle n’a pas mangé son pain dans l’oisiveté.28 Ses fils se sont levés, et l’ont proclamée bienheureuse ; son mari s’est levé aussi, et l’a louée.29 Beaucoup de filles ont amassé des richesses ; toi, tu les as toutes surpassées.30 La grâce est trompeuse, et la beauté est vaine ; la femme qui craint le Seigneur est celle qui sera louée.31 Donnez-lui du fruit de ses mains, et que ses œuvres la louent aux portes de la ville.

Bible Fillion


La Sainte Bible commentée d’après la Vulgate (Clémentine) et les textes originaux à l’usage des séminaires et du clergé par l'abbé Louis-Claude Fillion, prêtre de Saint-Sulpice, professeur d’Ecriture Sainte à l’Institut Catholique de Paris, membre de la Commission Biblique Pontificale. Imprimatur : Lugduni, 20 février 1888 † JOSEPH, Arch. Lugd. Edition de 1920 de la librairie Letouzey et Ané - 87, boul. Raspail - rue de vaugirard - Paris. Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire notre page de présentation des différentes versions de la Bible expliquant notre choix.